• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Une Journée ordinaire » en brillante filiation Delon - Anouchka

« Une Journée ordinaire » en brillante filiation Delon - Anouchka

Invitée discrète à J-10 de la dernière aux Bouffes Parisiens, Patricia Kaas, au centre des fauteuils d’orchestre, assiste en témoin privilégié, ce soir-là, à la représentation spéculaire des Delon, père et fille, alors qu’à moins de vingt jours de la cérémonie des Molières, la messe est dite :

Point de récompense en perspective pour cette « Journée ordinaire » puisque aucune nomination ne lui aura été attribuée, même pas à l’intention d’Anouchka Delon en catégorie « jeune talent féminin ».

Disons-le sans ambage : Le jury du premier tour des Molières 2011 a été, en l’occurrence, fort mal inspiré.

Alors, une fois n’est pas coutume, nous décernons volontiers, au bénéfice de cette pièce impulsée par Alain Delon lui-même, nos propres nominations à l’auteur Eric Assous, au metteur en scène Jean-Luc Moreau ainsi donc qu’à Anouchka qui s’affiche sur les planches comme une révélation théâtrale d’évidence.

Par égard pudique, nous tairons le talent de son géniteur à composer le personnage dont il ne serait pas le héros malgré lui, mais force est de reconnaître que la mélancolie paternelle lui va tellement bien que l’illustre acteur a le don de transformer l’essai en un émouvant happening de théâtre-réalité.

Face au monstre sacré qui, ainsi, n’en mène vraiment pas large, Julie sa fille de 20 ans lui tient tête affective en perspective d’une prise d’autonomie revendiquée sous la pression des murs familiaux réduits à la seule présence de Julien, ce père veuf, tout à fait désespéré à l’idée de perdre définitivement ce qui le rattachait à son passé d’amoureux de la vie.

Rompant le huis clos du dialogue intimiste, un jeune prétendant (Christophe de Choisy) et une maîtresse éconduite (Elisa Servier) vont renvoyer le père et la fille aux fantasmes du cordon ombilical qu’il va falloir coûte que coûte neutraliser sous diplomatie et tendresse réciproque.

C’est donc, avec les larmes au bord des yeux, qu’Alain Delon se livre, amour et angoisse liés, à l’acceptation d’une destinée générationnelle rythmée par la chronologie inexorable.

Autour de son panache en berne, sous forme heureuse de trompe-l’oeil, ses trois partenaires se relaient pour favoriser l’éclosion de cette prise de conscience qui, n’en doutons-pas, devrait être salutaire pour tous.

Mais là, serait une autre histoire que l’ovation du public plébiscitera dans l’imaginaire, tout en célébrant la vertu assumée et poignante du mythe se jouant de la désincarnation, le temps de la représentation théâtrale.

 

visuel affiche

photo de répétition DR.

 

UNE JOURNEE ORDINAIRE - **** Theothea.com - de Eric Assous - mise en scène : Jean-Luc Moreau - avec Alain Delon, Anouchka Delon, Elisa Servier & Christophe de Choisy - Théâtre des Bouffes Parisiens

 

Documents joints à cet article

« Une Journée ordinaire » en brillante filiation Delon - Anouchka « Une Journée ordinaire » en brillante filiation Delon - Anouchka

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • tinga 5 avril 2011 10:27

    Delon dans le rayon culture on aura tout vu !


    • Theothea.com Theothea.com 5 avril 2011 19:19

      Tout d’abord merci de ne pas confondre Le theotheatre qui est effectivement une salle de Théâtre à Paris et Theothea.com qui est une magazine de critique théâtrale sur le web.
      Ceci dit, je prends connaissance de vos commentaires concernant « Une journée ordinaire » en cette fin d’après-midi de publication en ligne sur Agoravox ; j’y répondrai globalement au terme de cette journée.
      En tout cas, merci de votre intérêt pour le spectacle vivant !....
      JM / Theothea.com


    • Ariane Walter Ariane Walter 5 avril 2011 14:55

      Oui, c’est très cire-pompe cet article d’autant plus que cette piécette jouée par de nons-acteurs de théâtre n’est bien accueillie que par les snobs.

      Un acteur de théâtre est quelqu’un qui a du coffre, contrairement à un acteur de cinéma qui peut sussurrer. C’erst confondre un chanteur de variété et un chanteur d’opéra.

      Il n’y a pas de grands auteurs de théâtre contemporain, demandez-vous pourquoi....Parce que le théâtre veut aussi faire du fric avec de grands noms qui demandent des pièces à leur guise et qui se contentent de platitudes qui leur permettent de jouer avec leur fille....
      pas tellement du grand Art !


      • Theothea.com Theothea.com 6 avril 2011 03:08

        A Musima, Ariane Walter & Tinga et les autres….

        Nous comprenons fort bien vos réticences à admettre qu’Alain Delon puisse être un comédien hors pair, puisque lui-même se considère comme un acteur, c’est-à-dire un artiste qui adapte les rôles à sa personnalité et non comme un interprète qui s’investit dans des rôles de composition !....

        Si donc, Alain Delon est au cœur de son propre jeu ; il n’empêche que l’acteur peut être habité par la grâce.

        C’est bel et bien le cas pour cette «  Journée ordinaire  » où en osant se donner le mauvais rôle d’un père possessif, il donne l’opportunité à sa fille Anouchka de s’affronter à son propre désir de comédienne et ainsi, de se coltiner avec ses motivations artistiques.

        Il ne peut y avoir de plus convaincant passage de relais d’une génération à l’autre, puisqu’au lieu d’attirer la lumière sur son personnage, Delon père oblige celle-ci à se réfléchir sur Delon fille, âgée de vingt ans.

        Il restait à Anouchka l’audace de s’affranchir de toutes les tentations paternalistes.

        Assister à l’une des dernières représentations de «  Une Journée ordinaire  », c’est nécessairement apprécier la réussite de cette ambition, car assurance et justesse sur les planches ne pourraient faire illusion.

        Oui, une comédienne est née : Anouchka Delon.

        Dommage que les Molières 2011 ne soient pas au rendez-vous de la découverte, gageons qu’il sauront être ultérieurement à celui de la maturité du talent.

        JM / Theothea.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires