• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Une liaison pornographique » avec Judith Magre au Petit Théâtre (...)

« Une liaison pornographique » avec Judith Magre au Petit Théâtre Marigny

De pornographique, cette aventure libidinale en a le fantasme assouvi que la mémoire a fait perdurer dans l’imaginaire de deux amants désormais séparés selon une décision concertée.

Lui et elle se sont rencontrés grâce à une petite annonce cherchant délibérément à vivre l’expérience sexuelle dédiée exclusivement au plaisir physique.

A leur propre étonnement, ils se sont alors trouvés comme cul et chemise plongés en cure hebdomadaire de plus en plus gratifiante pour chacun des deux.

Cependant si ce fut elle qui publia le message initiateur de leur liaison, c’est lui qui en premier exprima le souhait ultime d’y mettre fin au nom du souvenir inaltéré que cela leur procurerait à l’un et à l’autre pour le restant de leur vie.

Ainsi, cette mémoire délicieuse de moments partagés dans la félicité sauvage d’un anonymat total, où le cycle de l’attente et de la réalisation avait comblé au mieux leur désir charnel sans contraintes, serait la garante à jamais d’un pari osé mais ô combien réussi.

Qu’en avaient-ils fait de ces instants d’érotisme privilégié qui n’appartenaient qu’à eux-mêmes mais dont l’un et l’autre par transmission de pensées font aujourd’hui le récit à des tiers non identifiés qui se pourraient fort bien être les spectateurs du Petit Théâtre Marigny ?

Nous n’en saurons rien, non tant en raison du secret inhérent à la vie privée qu’à la célébration d’une aventure voulue exclusivement sexuelle restée sous contrôle de la première à la dernière seconde par deux partenaires qui ne savaient rien l’un de l’autre y compris leurs coordonnées pour se recontacter au cas où.

A ce jeu fusionnel des sens, Judith Magre et Jean-Claude Jay se racontent mutuellement cette histoire de coeur qui par pudeur n’aurait pas dit son nom, tout simplement parce que c’était elle, parce que c’était lui, et qu’ainsi vont les véritables histoires d’Amour.

Affiche Photo © Emmanuel Robert-Espalieu

UNE LIAISON PORNOGRAPHIQUE - ** Theothea.com - de Philippe Blasband - mise en scène : Steve Suissa - avec Judith Magre & Jean-Claude Jay - Petit Théâtre Marigny -


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 15 novembre 2007 14:35

    Le point de vue du réalisateur est trop théorique. L’amour, ce n’est pas ça. smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires