• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Une soirée en enfer

Une soirée en enfer

J’ai passé la soirée de jeudi dernier en enfer !

C’est au Vingtième Théâtre, où se donne la pièce : « Une comédie infernale : petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens ».

Infernale

C’est librement inspiré (trés librement...) de l’ouvrage de Robert-vincent Joule et Jean-Léon Beauvois, dont j’ai déjà parlé ICI et ICI.

De quoi s’agit-il ?

De la théorie de l’engagement, qui est démontée par ces deux auteurs pour nous montrer les mécanismes de la manipulation, à l’usage, disent-ils, des honnêtes gens, mais tout aussi efficaces pour les autres.

La pièce de Gérald Garutti transforme ces propos en une gigantesque farce théâtrale, magistralement emmenée par Jean-Claude Dreyfus, admirable en diable tout de rouge vêtu, le clin d’oeil aigrillard, les mouvements du corps toujours suggestifs ; superbe prestation d’acteur.

Il est aussi Dieu de temps en temps, barbe et robe blanches, à moins que ce Dieu ne soit que le Diable déguisé...

Il est le diable qui accueille en enfer l’auteur de ce petit traité vendu à 200.000 exemplaires, et qui est devenu un livre de référence en enfer pour tous les manipulateurs. Il va donc, pendant plus d’une heure, nous faire une visite guidée de tous ses hôtes, parfaits praticiens de ces théories de la manipulation. François Mitterrand, Freud, Molière, et aussi Eve, Maître Renard... ils y passent tous.

Les techniques de manipulation sont vite survolées, ce n’est pas le propos (si l’on souhaite vraiment comprendre cette théorie, il vaut mieux lire le livre), mais mises en scène avec beaucoup de bruit et de jeu. Il y a même un remake un peu spécial de "Questions pour un champion"..

Et puis nous avons eu le grand privilège dès ce jeudi de voir les deux candidats du deuxième tour de l’élection présidentielle : oui, ils étaient là, à la porte de l’enfer, venant prendre conseil auprès du professeur pour gagner le débat du deuxième tour...

On ne parle pas du monde de l’entreprise dans cette pièce, mais plutôt des grandes figures politiques et auteurs ; car c’est vrai que l’on assimile très vite manipulation et politique.

Pourtant ces techniques sont pratiquées chaque jour dans les réunions, dans les négociations commerciales ; elles sont la base même du commerce, des contrats, de l’économie...

Jean-Claude Dreyfus prend visiblement du plaisir à en rajouter dans le rôle, et les fans sont aux anges (quel paradoxe, pour un moment en enfer !). J’ai eu la chance d’échanger quelques mots avec lui aprés le spectacle : il n’a pas lu le livre des professeurs, il n’est pas très au fait des pratiques de manipulation en entreprise ; il s’amuse et nous aussi.

On peut voir ce spectacle jusqu’au 13 mai. C’est sans prétention, mais cela donne au moins l’envie de lire ou de relire le livre, et l’on passe un moment sympathique.

Encore un peu de pub : Jean-Claude Dreyfus est à l’affiche en ce moment de "Jean de La Fontaine", de Daniel Vigne, où il interprète monsieur de Chateauneuf... Je ne l’ai pas encore vu, mais à la façon gourmande dont m’en a parlé Jean-Claude Dreyfus, ça m’a donné envie d’y aller .

AIE ! M’aurait-il manipulé ?

Je lui pardonne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • jak 23 avril 2007 12:52

    Belle manipulation smiley


    • Cassandre 23 avril 2007 13:47

      Non, une bonne manipulation aurait, p.ex., proposé un engagement d’aller voir le spectacle, avec bon de réservation joint.


    • Goldy Goldy 24 avril 2007 00:10

      Vous m’avez donné envie, j’ai réservé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès