• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Une vie française, de Jean-Paul Dubois

Une vie française, de Jean-Paul Dubois

Cet excellent roman, Prix Fémina 2004, vient de sortir en Poche chez Points/Seuil.

Une vie française/J-P Dubois

Dubois2

Cher Jean-Paul Dubois,

Dans ce ciel automnal de la rentrée littéraire 2004, illuminé d’œuvres brillantes mais lugubres, pétries de deuils et de regrets, vous kidnappez votre lecteur dès la première phrase pour le redéposer 360 pages plus loin, piaffant de joie tel un gamin devant un sapin enguirlandé.

Merci d’avoir donné naissance à Paul Blick, grâce à qui il sera désormais difficile de regarder un rôti sans arrière-pensée lubrique, ou un pin parasol sans décrypter les arcanes de son âme. Merci de prouver qu’à la lecture d’un roman, il est possible, et même chaudement recommandé, de rire page 37, de pleurer page 39, et ainsi de suite, jusqu’à la fin du livre.

Et merci de montrer qu’il n’y a pas que Styron, Roth ou Updike pour concocter une fresque gorgée de sève faisant cohabiter des élections présidentielles avec la mort d’un frère, un avortement clandestin, un mariage loupé, un dentiste sadique, une belle-mère mamelue et des illusions perdues : « toutes les petites choses qui bricolent un homme. »

Signé : TR

Pourquoi faut-il donc se ruer sur ce roman qui vient de sortir en poche ? (Points/Seuil)

Dubois

Réponse :
Avant même d’avoir raflé le Prix Fnac 2004 et le Prix Fémina 2004, Une vie française caracolait déjà au sommet des listes de meilleures ventes depuis sa sortie. C’était d’ailleurs le grand chouchou des libraires. Dans ce 12e roman, Jean-Paul Dubois, journaliste au Nouvel Observateur, remet en scène un anti-héros fétiche et récurrent, « Paul », cette fois nommé Blick. Nous le suivrons de son enfance jusqu’à sa cinquantaine désabusée, par le prisme d’une rétrospective riche en événements, ponctués par le ballet successif des différents présidents de la Ve République.

Dans ses précédents romans, dont certains furent portés à l’écran, comme Kennedy et moi  (Le Seuil), avec le bougon Jean-Pierre Bacri dans le rôle du « cinqua » mal dans sa peau, ou Je pense à autre chose, (éditions de l’Olivier), Jean-Paul Dubois s’attardait déjà sur les arcanes de l’existence, par le biais de mâles fragiles rongés par le doute et le remords. Mais ce nouveau livre, autrement plus ambitieux, est celui par qui le succès mérité arrive enfin.

Le talent de Jean-Paul Dubois est de montrer la richesse de la vie tout en soulignant son absurdité, sa lâcheté et sa bêtise. Dans Une Vie Française, page après page, le lecteur oscille entre humour et tragédie, emporté dans le tourbillon d’un marathon romanesque qui rappelle Roth ou Styron.

Certains passages de ce livre risquent de choquer les âmes très sensibles par leur noirceur ou par leur sexualité extraordinairement débridée ! Mais on retiendra surtout le portrait contemporain et lucide d’un homme d’aujourd’hui, bousculé par ses contradictions intimes et son mal de vivre, un homme qui nous semble familier, tant Dubois le rend attachant et crédible. Ne passez pas à côté de ce roman passionnant, remarquablement écrit, qui dresse avec âpreté et humour le bilan doux- amer d’une vie ordinaire. Indubitablement un des meilleurs livres de l’année 2004. Et maintenant qu’il est en Poche, vous n’avez plus aucune excuse...

Une Vie Française,
Jean-Paul Dubois
Points Seuil
400 pages, 7,90 euros


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès