• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Véronique Autret vs Carla Bruni

Véronique Autret vs Carla Bruni

Á l’heure où la grande voix du Cap Vert vient de s’éteindre, celle de Cesaria Evora, revient en moi l’irritation récurrente contre un système qui nous impose trop souvent des interprètes sans talent ou sans voix : des anti-Cesaria dont la France de la musique formatée ou des « fils et filles de » est si friande...

 Dans ce billet, écrit de manière spontanée après avoir entendu la calamiteuse Charlotte Gainsbourg dans un extrait de son dernier album (CD sans doute pour Chansons Désastreuses), je voudrais ici rendre hommage à... Véronique Autret, au nom de toutes celles, (et de tous ceux car cela vaut également pour les hommes) qui ne connaîtront jamais le succès que mérite pourtant leur très grand talent.

 Véronique Autret, vous ne la connaissez probablement pas, malgré ses très grandes qualités. Normal : elle compose de la musique et interprète en breton de la musique sacrée et profane dans des formations dont la notoriété a déjà bien du mal à s’étendre sur le territoire armoricain : Gwalarn et Bann-Heol. Or, tous ceux qui ont pu l’entendre, et plus encore la voir en concert accompagnée de ses fidèles musiciens, sont d’accord pour souligner à quel point cette femme a pu les impressionner.

 Ras-le-bol des Carla Bruni, des Charlotte Gainsbourg, des Mélanie Laurent. Ras-le-bol de ces chanteuses sans talent ni voix qui, avec la complicité des éditeurs de musique, s’appuient sur leur seul nom pour nous imposer des bluettes affligeantes. Ras-le-bol de ces femmes qui tirent à elles une couverture médiatique totalement imméritée en regard du travail fourni par d’autres, infiniment plus talentueuses, mais qui n’ont pas acquis préalablement de notoriété dans les défilés de mode ou sur les plateaux de cinéma.

 Car il ne fait aucun doute que des Véronique Autret, il en existe des dizaines en France qui ne verront jamais leur nom en tête de gondole dans les rayons musique d’un magasin de la Fnac ou d’un Centre Culturel Leclerc (si, si, ça existe !). Elle a pourtant une bien belle voix, Véronique Autret, une voix pleine et chaleureuse, une voix très pure comme on rêverait d’en entendre plus souvent sur les ondes en lieu et place de la daube formatée qui nous est le plus souvent servie.

 Écoutons Véronique Autret avec Bann-Heol dans « Ar bobl o Tont da gemer Jezuz  » ou avec Gwalarn dans « Karantez-Vro  ». Mais quel dommage qu’il n’existe pas de lien sur le magnifique « Intañvez ar Moraer » qui nous conte l’émouvante histoire d’une veuve de pêcheur ! La voix de Véronique Autret, servie par une superbe mélodie, y est magnifique.

 Contrairement à Carla Bruni en 2004 et Charlotte Gainsbourg en 2010, Véronique Autret ne décrochera jamais une Victoire de la Musique, pas plus que toutes celles qui débordent de talent mais, faute de « relations utiles » ou de notoriété antérieure largement médiatisée, n’auront jamais leurs entrées dans les cercles fermés des « majors » de la production musicale. Cela dit, il est probable que Véronique Autret n’éprouve aucun regret de n’avoir pas fait une carrière nationale dans la variété, tant sa passion pour la musique celtique semble forte. Mais d’autres qu’elles, tout aussi douées, souffrent sans aucun doute et souffriront encore d’être barrées par des pipoles qui ne leur arrivent pas à la cheville, avec leurs voix subclaquantes et la mièvrerie de leurs textes. Mais ainsi va la culture dans une société où le marketing s’impose dans tous les domaines !

 Pour terminer sur une image positive, petit retour, en hommage à Cesaria Evora, sur quelques-unes des très belles voix féminines que nous offre la culture portugaise :

 Celle de Teresa Salgueiro au sein du groupe Madredeus, formidable dans « O pastor ».

 Celle d’Ana Rita Reinos, chanteuse du groupe Maio Moço, dans « Triste Noivo ».

 Celles des fadistas héritières de la grande Amália Rodrigues  : Ana Maria Bobone dans le superbe « Dá-me o Braço Anda Dai  », Cristina Branco dans « Meu Amor é Marinheiro  », Katia Guerreiro dans « A Mariquinhas vai a Fonte » et bien sûr Mariza dans « Feira de Castro ».

 Sans oublier l’autre grande voix cap-verdienne Maria de Barros, ici dans « Mi Nada Um Ca Tem  ».

 Et tant d’autres superbes artistes... Adeus, queridos leitores !


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 22 décembre 2011 09:02

    À l’auteur :

    Il se dit que les éditeurs de « musique » (?) connaissent de très grosses difficultés financières.
    Ne serait-ce pas l’effet d’une justice immanente les punissant de nous « imposer trop souvent des interprètes sans talent ou sans voix » ?...

    • Fergus Fergus 22 décembre 2011 09:17

      Bonjour, Jean-Pierre.

      C’est possible, mais j’avoue ne pas connaître suffisamment le problème. Cela dit, j’observe quand même que les « difficultés » des éditeurs de musique sont mises en avant depuis une dizaine d’années sans que l’industrie du CD en soit gravement atteinte. Et malgré la crise, les petits « labels » comme Pierre Vérany ou Arion (musique classique) ou Keltia (musique celte) tirent leur épingle du jeu, ce qui démontre qu’il est possible de faire un boulot sérieux dès lors que l’on ne recherche pas des taux de rentabilité exorbitants sur des produits marketing. et c’est tant mieux.


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 décembre 2011 09:30

      Véronique Autret chante très bien mais cela ne s’oppose pas aux chansons de Carla Bruni qui sont souvent bien écrites, même si la dame n’est pas une « chanteuse à voix ». Et si Véronique Autret chantait les chansons de Carla Bruni ?  smiley


      • Fergus Fergus 22 décembre 2011 09:42

        Bonjour, Gaspard.

        Je ne partage pas votre appréciation positives des chansons de Carla Bruni. Même sa chanson fétiche, « Quelqu’un m’a dit », me semble être un modèle de la chanson cucul comme on en a entendu des centaines depuis des décennies. Mais cela n’est évidemment qu’un avis personnel.

        Quoi qu’il en soit, elle gagnerait effectivement à les faire chanter par des chanteuses à voix, mais cela ne risque pas d’arriver car ce qu’elle recherche avant tout, ce sont les feux de la rampe !


      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 décembre 2011 09:54
        Certaines chansons sont belles même en l’absence d’une grande voix.

        http://www.youtube.com/watch?v=Ug5h9tMMRBA&feature=related

        Je comprends que la surmédiatisation de certaines « vedettes » aphones soit agaçante, mais la poésie n’est pas entièrement contenue dans la perfection ou la puissance. Une maladresse peut être émouvante. Je me souviens avoir entendu parfois Léo Ferré en concert faire quelques couacs. cela nous rappelait que nous avions un homme devant nous et pas un robot chantant. 

        • Fergus Fergus 22 décembre 2011 10:22

          @ Gaspard.

          Merci pour ce lien. Je le regarderai dès que j’aurai créé un compte.

          Pour ce qui est de Ferré, mais cela vaut pour d’autres comme Brassens, on passe effectivement sur quelques petits ratés d’interprétation tant leurs chansons atteignaient les sommets du genre.

          Bonne journée.


        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 décembre 2011 09:56

          Cela dit, merci Fergus pour cette découverte, car je ne connaissais pas cette chanteuse. 


          • Fergus Fergus 22 décembre 2011 10:24

            @ Gaspard.

            Merci à vous d’avoir pris le temps de l’écouter.


          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 décembre 2011 10:56

            C’est Noël, alors pour faire plaisir à celui qui a moinsé le message où je dis : « merci Fergus pour cette découverte, car je ne connaissais pas cette chanteuse. », je vais dire le contraire, comme ça il pourra me plusser :


            Je ne vous remercie pas Fergus, car ce n’est pas une découverte, je connaissais déjà cette chanteuse. 

             smiley

          • franck2012* 22 décembre 2011 13:19

            Gaspard ne vous justifiez pas car en matière musicale vous aviez déjà perdu toute crédibilité, ici : « ....chansons de Carla Bruni qui sont souvent bien écrites, même si la dame n’est pas une »chanteuse à voix«   »

            Croyez moi on se relève pas d’une pareille boulette ! Votre réputation est foutue . La bonne nouvelle ? :

            Vous n’avez plus rien à perdre, vous êtes libre de raconter n’importe quoi maintenant ! .......... smiley


          • Fergus Fergus 22 décembre 2011 14:15

            Bonjour, Franck.

            Je vous trouve injuste et dur : la chanson, c’est comme le fromage, certains préfèrent la mimolette et d’autres l’époisses ! Chacun ses goûts !


          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 décembre 2011 15:46

            Franck 2012 (dont le pseudo suffit à donner une idée de la compétence en discipline poétique) m’a retiré toute crédibilité. Argh, peut-on survivre à une telle humiliation ?  smiley


          • antonio 22 décembre 2011 10:00

            Bonjour Fergus,

            Hélas oui, hélas oui, comme vous avez raison !

            Les médiocres pullulent sur les ondes et à la télé.

            Gainsbourg est une rente pour sa famille : Birkin, charlotte et maintenant c’est Lulu, le fils, qui sévit...

            Quelques « nullités  » à ajouter au palmarès : C Mahé, Noah...et puis il a le retour des
             « vieux chevaux de retour » , Delpech, Lenormand, etc...

            S.Vartan vient d’être élevée à un nouveau grade dans l’ordre des Arts et Lettres...

            Ce qui est terrible c’est que gens sans talent « colonisent » les médias , qu’une partie du public s’habitue et en redemande...

            C’est comme la nourriture, si vous ne connaissez que la cuisine industrielle, vous en
            réclamez car vous n’imaginez pas qu’il puisse exister autre chose pour vous alimenter.

            Triste constat.


            • Fergus Fergus 22 décembre 2011 10:30

              Bonjour, Antonio.

              D’accord avec votre commentaire. Et encore avez-vous oublié Benjamin Biolay...

              Le parallèle avec la cuisine industrielle me semble très pertinent. Et il est réellement dommage que nombre de nos compatriotes se laissent imposer leurs goûts musicaux. La plupart d’entre nous a en effet la possibilité de partir à la découverte d’autres mondes musicaux en fréquentant les médiathèques municipales, et là des perspectives insoupçonnées pourraient s’ouvrir...


            • La râleuse La râleuse 22 décembre 2011 11:04

              Bonjour et MERCI MERCI MERCI Fergus

              Grâce à vous, j’ai des cadeaux de Noël tout trouvés pour ma famille et mes amis bretons.
              Non seulement je suis persuadée de les rendre heureux mais je suis certaine de les surprendre parce que s’ils connaissaient Véronique Autret, ils m’en auraient parlé.
              Je vais donc, dès aujourd’hui même leur envoyer les liens vers les vidéos.

              Ceci dit, il en est de la musique comme de la littérature avec des maisons d’éditions qui publient sans vergogne des recueils d’âneries qui ne sont même pas des créations pour peu qu’ils leurs soient proposés par des gens connus, mais refusent des auteurs anonymes.
              Mais ça, vous vous en doutez bien, c’est le commentaire d’une frustrée smiley

              Cordialement,


              • Fergus Fergus 22 décembre 2011 12:05

                Boujour, La râleuse.

                Vous avez raison : en musique comme en littérature, on trouve toutes sortes de maisons d’édition. Certaines n’hésitent d’ailleurs pas à se lancer dans des aventures étonnantes, à l’image d’Arion qui a permis aux amateurs de musique classique de redécouvrir des compositeurs oubliés. L’un de leurs CD, consacré à des sonates pour le pianoforte et le violoncelle d’amour (et publié vers 2004 ou 2005), a nécessité de faire réaliser par un luthier ce fameux violoncelle d’amour* dont il n’existe plus d’instrument afin de pouvoir enregistrer ces sonates. Inimaginable dans le domaine du showbiz où la rentabilité prime sur tout le reste !

                Cordiales salutations.

                * Un violoncelle d’amour, comme une viole d’amour, est (pour faire simple) un instrument qui dispose, en plus des cordes habituelles frottées par l’archet ou utilisées en pizzicati, des cordes sympathiques situées en dessous de premières et qui entrent en vibration en libérant des harmoniques donnant du volume au jeu.


              • Fergus Fergus 22 décembre 2011 12:09

                Bonjour, Commandant Pernod.

                « Cons », je ne dirais pas cela, mais effectivement formatés par des médias qui ont d’énormes intérêt publicitaires à faire croire que soupe marketing = culture populaire. Dommage !


              • Gabriel Gabriel 22 décembre 2011 11:20

                Bonjour Fergus et merci pour Véronique Autret dont l’interprétation de « Ar bobl o tont da gemer Jezuz » est tout simplement sublime. Quant à Cesaria Evora, la culture musicale sud Américaine perd une grande dame.


                • Fergus Fergus 22 décembre 2011 12:17

                  Bonjour, Gabriel.

                  Merci pour Véronique Autret, pour Bann-Heol, et pour la culture bretonne. Ah, j’avais oublié de le préciser : Bann-Heol signifie « rayon de soleil ». Un nom parfaitement bien choisi tant la musique de ce groupe est lumineuse !

                  Un petit bémol : les îles du Cap Vert sont situées non en Amérique du Sud, mais juste en face du Sénégal, à environ 700 km de Dakar pour la plus proche.

                  Cordialement.


                • Gabriel Gabriel 22 décembre 2011 15:28

                  Exact, mais je pensais à la langue portugaise dans laquelle elle chante et qui s’exporte très bien au Brésil. 


                • Surya Surya 22 décembre 2011 12:05

                  Bonjour Fergus, et merci pour cette magnifique découverte musicale. J’aime de plus en plus la musique celtique, la magie des mélodies, la langue, et je suis vraiment très heureuse que vous nous ayez fait découvrir cette grande artiste.
                  Je déplore également comme vous la dispartion de Césaria Evora.

                  Bon, c’est vrai qu’une Charlotte Gainsbourg ne lui arrive pas à la cheville question talent de chanteuse, mais en dehors du fait qu’en conséquence je n’achète pas ses albums, je l’aime bien quand même pour ses performances d’actrice, même si elle n’est pas non plus, il me semble, un génie en la matière.
                  Quant a Carla Bruni, si je dis qu’elle ne me dérange pas, ça risque de très mal passer (pas venant de vous bien sûr) vu qu’elle est l’épouse de Nicolas Sarkozy (j’ai l’impression qu’elle est mille fois plus critiquée depuis qu’elle est première dame). Je n’aime pas non plus ce qu’elle fait, et son filet de voix est trop mince, mais elle a au moins le mérite de chanter juste, ce qui n’est pas le cas de tout le monde, et est le minimum qu’on puisse demander à une chanteuse. Maintenant, c’est sûr qu’elle se fait plaisir en chantant, personnellement ça ne me gêne pas mais je n’achèterai pas non plus ses albums.

                  Il y a en effet de grandes injustices. Mais peut être finalement Véronique Autret, et d’autres artistes comme elle, gagne-t-elle à ne pas faire partie du monde des « pipoles » ? Elle fait partie du monde du talent et de l’authenticité, ce qui est bien mieux.

                  Très bonne fêtes de fin d’année smiley


                  • Fergus Fergus 22 décembre 2011 13:51

                    Bonjour, Surya.

                    Charlotte Gainsbourg est une bonne actrice, de même que Mélanie Laurent. Quel dommage que ces deux-là ne se soient pas cantonnées à un art où elles sont crédibles, ce qui n’est pas le cas pour la chanson.

                    Je reconnais être un peu dur avec Carla Bruni car effectivement elle chante juste. Mais des gens qui chantent justes, il y en a pléthore en France sans qu’ils se croient obligés d’encombrer la scène musicale. Surtout avec des oeuvres aussi médiocres.

                    Pour ce qui est de Véronique Autret, je ne la connais pas, mais je crois qu’en effet elle doit être heureuse d’interpréter ses chants bretons. A sa place, j’aurais moi aussi préféré m’éclater dans une activité plus confidentielle mais réellement passsionnante.

                    Très bonnes fêtes pour vous aussi !


                  • stardust stardust 22 décembre 2011 12:23

                    Merci Fergus pour ce moment musical... 

                    Superbe et touchant !!!!!


                    • Fergus Fergus 22 décembre 2011 13:53

                      Bonjour, Stardust.

                      Superbe et touchant, en effet. Rien à ajouter à ce constat !!!


                    • Pie 3,14 22 décembre 2011 12:34

                      Effectivement cette chanteuse a une belle voix et les extraits que vous proposez sont agréables.

                      Cela dit, il ne sert à rien de se lamenter sur la médiocrité du marché musical. Il y a de tout pour tous les goûts et c’est bien ainsi. Il n’y a jamais eu autant de musique disponible ( CD, net, TV, concerts, radios), aujourd’hui il est plus facile de se faire une place, même modeste et locale que dans le passé.

                      Votre critique de Charlotte Gainsbourg me semble injuste. Elle a su réaliser de bons albums avec l’aide de musiciens talentueux ( Air, Beck). Ses prestations scéniques sont de qualité.
                      Elle ne s’est pas comportée en simple héritière et est à mon sens une bonne artiste au même titre que Biolay dont le dernier album est splendide.
                      Comme quoi, les goûts et les couleurs...


                      • Fergus Fergus 22 décembre 2011 13:59

                        Bonjour, Pie 3,14.

                        Le fait est que l’on trouve de tout sur le marché musical. Mais pas dans les médias où seule une infime partie de la musique est diffusée, le plus souvent sur des programmations dictées par les majors.

                        Vous avez raison de défendre Charlotte Gainsbourg si ses albums vous plaisent. Ce n’est pas mon cas, mais je respecte le goût de chacun. Cela dit, je ne peux rien dire sur ses prestations scéniques, n’en ayant jamais vu. Je vous fais donc confiance.


                      • Pie 3,14 22 décembre 2011 14:13

                        Il est vrai que les grands médias matraquent un nombre réduit d’airs à succès, mais grâce au net, vous pouvez écouter toutes les radios du monde, retrouver toutes les musiques possibles.
                        Des quantités d’artistes vivent sans les majors et sans accès aux grands médias par leurs concerts et la vente directe de leurs CD.
                        Jamais la musique vivante ne s’est aussi bien portée. Je me souviens d’une époque où, pour écouter autre chose que la variété ambiante, il n’y avait que le disquaire du coin et une ou deux émissions de radios que j’écoutais religieusement.

                        Le net va tuer les majors et ce n’est pas bien grave. Il y aura toujours des producteurs qui finiront par trouver un modèle économique viable. La crise du disque n’est pas la crise de la musique.


                      • Fergus Fergus 22 décembre 2011 14:29

                        @ Pie 3,14.

                        Le net offre effectivement de nombreuses possibilités de découverte. Malgré tout, ce n’est pas trop mon truc : je préfère la fréquentation des médiathèques et le contact avec le disque, vinyle nagère, désormais CD. En 40 ans environ (dont de nombreuses années à Paris), j’ai ainsi écouté des milliers de disques dans tous les genres. Passionnant !

                        Bonne fin d’après-midi.


                      • brieli67 22 décembre 2011 13:22

                        pour Madame Walter ses amies et ses amis, les anti dOdO Seins clercs

                        http://www.giedre.fr/# !videos

                        il est temps !!

                        http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/giedre-la-chanteuse-qui-decape-78448


                        • Fergus Fergus 22 décembre 2011 14:09

                          Salut, Brieli.

                          Je ne connaissais pas cette GiedRé. Amusant ! Mais Norbert a raison lorsqu’il regrette qu’elle ne chante pas mieux. Encore que dans le cas de GiedRé, ce soient surtout les paroles, plus ou moins décoiffantes, qui importent.

                          La présentation du site est amusante, elle aussi.

                          Bonne journée.


                        • herbe herbe 22 décembre 2011 14:52

                          Merci Fergus !

                          Merci brieli67... smiley
                          Je viens d’écouter ça :

                          ça c’est de l« intouchable » ...

                        • Fergus Fergus 22 décembre 2011 19:56

                          Bonjour, Herbe.

                          Merci pour ce lien. Nous allons décidément devenir incollables sur GiedRé. Mais cette jeune personne atypique mérite le détour.


                        • Fergus Fergus 22 décembre 2011 16:05

                          Bonjour, Shamika.

                          Il y a un temps pour la dentelle, et un autre pour les bombes artisanales. Et l’avantage de la dentelle, c’est qu’elle détourne l’attention de la DCRI.


                        • cevennevive cevennevive 22 décembre 2011 15:12

                          Bonjour Fergus,

                          Merci de nous avoir fait connaître cette voix, si pure, simple et nette comme du cristal...
                           
                          Je naurais jamais rencontré cette voix si vous ne nous en aviez parlé. J’ai adoré Nana Mouskouri pour sa voix transparente, sans trémolos inutiles, souple et ondulante.

                          Il n’y a que chez certaines soprani dans des oeuvres comme « Juditha Trimphans » de Vivaldi qui me font voler avec les oiseaux (les rossignols surtout). cette dame est de leur race semble-t-il. La « voix des anges », comme celle des garçons prépubères. J’aime beaucoup.

                          Merci et cordialement.


                          • Fergus Fergus 22 décembre 2011 16:23

                            Bonjour, Cevennevive.

                            Des belles voix, il en existe partout, mais il faut bien reconnaître que ce n’est pas une valeur très en vogue chez nous, en dehors de la musique classique.

                            J’ai un problème avec les liens, mais je vous invite par exemple à écouter l’association des Flamands de Kadril et des Galiciennes d’Alumea dans « Rozemarijn », ou bien encore l’immense artiste irlandaise Loreeena McKennitt, par exemple dans « The Highwayman »...

                            Cordiales salutations.


                          • Fergus Fergus 22 décembre 2011 16:27

                            « The book of secrets », d’où est tiré « The Highwayman », est un extraordinaire album.


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 décembre 2011 15:21

                            Bonjour Fergus,

                             des milliers d’éternelles prêtresses de la religion musicale comme Véronique Autret prient tous les jours pour adoucir les mœurs de notre monde. Merci à toi de les raviver sur ce support indépendant pour étendre leur croisade pacifique et acoustique. http://www.deezer.com/fr/search/dan%20ar%20braz%2&nbsp ; Bonne fêtes et paix à tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires