• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Victor Prouvé : le peintre de la joie de vivre

Victor Prouvé : le peintre de la joie de vivre

En hommage au cent cinquantième anniversaire de la naissance de Victor Prouvé, peintre et directeur de l’Ecole des Beaux Arts de Nancy de 1904 à 1940, la Ville de Nancy organise cet été une grande rétrospective à son effigie dans trois musées différents : le Musée des Beaux Arts, le Musée lorrain et le Musée de l’Ecole d’Arts. Plus de cent vingt quatre pièces illustrent le don absolument fabuleux de cet artiste complet aux multiples facettes aux Beaux-Arts, Place Stanislas, soit soixante et une peintures, cinquante deux dessins, aquarelles, pastels et estampes, quatorze sculptures.

Né en 1858 à Nancy, Victor Prouvé est issu d’une famille d’artisans d’art. Depuis toujours, cette jeune étoile n’a de cesse de progresser dans son violon d’Ingres : le dessin. Il suivra d’abord notamment les cours de l’Ecole de Dessin de Nancy etintègrera ensuite la formation de l’Ecole des Beaux Arts de Paris. En parallèle, il perfectionnera ses techniques au sein de l’atelier Cabanel. Très tôt et très vite, il démontrera rapidement ses prodigieuses prédispositions pour la peinture, la sculpture, l’estampe, la gravure, l’orfèvrerie, sans attacher une importance plus capitale à l’une ou l’autre de ces activités. Rubens, Michel Ange ou Véronèse seront ses sources d’inspirations. Néanmoins, il s’empressera d’abandonner un certain académisme pour laisser la place à son propre style et composera nombre d’œuvres empreintes de symbolisme et d’allégories féminines (Vision d’automne 1899).

A travers la peinture de Victor Prouvé, plusieurs domaines de prédilection ressurgissent : la famille, l’engagement, le portrait, le paysage, l’Orient. Aussi, la thématique « La joie de vivre », réalisée au fusain et au pastel, demeure assurément sa principale marque de fabrique. Son art chante les louanges, les joies et la félicité familiale dans des portraits de son épouse ou de son fils, absolument touchants et troublants de vérité... En outre, ses sculptures témoignent de son amour et de son attendrissement envers sa progéniture : un regard quelque peu cocasse, un sourire espiègle, les premiers pas fragiles et maladroits de bébé en sont la quintessence même. On devine également ses liens très étroits avec Emile Friant ou la Famille Gallé, puisque l’on distingue plusieurs portraits du célèbre artiste verrier et de sa femme entourée de ses filles. Emile Friant, quant à lui, représente Victor Prouvé dans son sommeil profond ou à son travail dans son atelier. Friant fait l’objet à son tour de plusieurs gravures. Aux côtés de ces personnalités, de nombreux portraits d’amis ou mécènes de Prouvé se succèdent.

Prouvé est à l’origine de nombreux médaillons peints à l’Hôtel de la Ville de Nancy, dans lesquels sont relatés les différents cycles de la vie. La mairie d’Issy les Moulineaux peut également se targuer du passage de cet éminent créateur puisque ce fameux seigneur de l’Art Déco ornera l’escalier et la salle des fêtes de panneaux décoratifs.

Victor Prouvé fait ainsi partie des personnalités phares, avec Emile Friant et Emile Gallé, du début des années 1900 sur le plan artistique. En effet, grâce au talent incontesté de ces trois maîtres, les Beaux-Arts retrouvent un bain de jouvence : l’Art Nouveau et l’Art Déco deviennent la référence vers la fin du dix-neuvième siècle et le début du vingtième. Un nouveau courant artistique est né et maintient encore aujourd’hui la réputation de Nancy dans ce domaine.

Une exposition à ne rater sous aucun prétexte !

Sandra Wagner (rédactrice sur www.melting-actu.com )


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Parpaillot Parpaillot 14 juillet 2008 23:56

    Merci de m’avoir fait découvrir cet artiste !

    L’illustration me rappelle un peu le style de l’Ecole de Pont-Aven. Est-ce un hasard ou Prouvé a-t-il fréquenté Paul Gauguin et ses amis ?

    Cordialement !


    • Sandra WAGNER Sandra WAGNER 15 juillet 2008 10:33

      Victor Prouvé fréquentait pas mal d’artistes, les impressionnistes aussi donc ça ne m’étonnerait pas outre-mesure qu’il ait pu fréquenter Paul Gauguin. Hélas je ne peux malheureusement vous le certifier à 100 %.

      Il côtoyait et admirait Rodin par contre.

      Cordialement

      Sandra WAGNER


    • 00ced 20 août 2008 19:56

      Bonjour,

      La photo de cet article ressemble furieusement à une photo de mon site. Le logo en bas à droite aussi : on dirait presque le mien. Et on dirait mon nom, en vertical à gauche. Et puis, le nom du site, en bas, ne dirait-on pas www.nancy-guide.net, comme mon site ?

      Ca ne vous embête pas trop, de voler les images sur d’autres sites, sans en demander l’autorisation ou les droits d’usage au préalable ?

      Merci de bien vouloir retirer ma photo de cette page.


      • Sandra WAGNER Sandra WAGNER 20 août 2008 21:41

        Vous m’aviez donné votre accord par e-mail le 11 juillet à 14h48. Je vous l’ai retransféré sur votre messagerie.

        Il est signé de votre nom Cédric Amey et voici le mail par ailleurs :

        Bonjour,

        vous pouvez utiliser cette image, pas de soucis.

        Cordialement,
        Cédric Amey
        http://www.nancy-guide.net/

        Cordialement

        Sandra WAGNER
        Rédactrice pour Melting Actu


      • 00ced 20 août 2008 22:04

        Bonjour,

        je vous présente mes excuses. Mais beaucoup de personnes utilisent mes images sans autorisation.

        Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès