• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Voltaire Rousseau » C’est la faute au duo Farré - Moreau (...)

« Voltaire Rousseau » C’est la faute au duo Farré - Moreau !

Si sa mise en scène joue « le duo », c’est la faute à Jean-Luc Moreau !…

Si son partenariat est « au taquet », c’est la faute à Jean-Paul Farré !…

Mais si tous les deux honorent Voltaire et Rousseau, c’est bien grâce à la fluidité littéraire de Jean-François Ferrand.

JPEG - 47.4 ko
VOLTAIRE ROUSSEAU
photo © Brigitte Enguerand

Bref, vingt-trois années plus tard, Philippe Tesson, le directeur du Poche-Montparnasse reprend les mêmes et ceux-là recommencent à flirter avec l’excellence des tréteaux ayant porté le duel depuis 1991 au La Bruyère, à la Gaîté-Montparnasse, à la Comédie de Paris et à l’Oeuvre.

En s’attachant cette fois-ci davantage aux implications humaines que sous-tendaient la dialectique idéologique entre les deux écrivains emblématiques des Lumières, les comédiens livrent symboliquement leur combat fratricide, à mains nues et sans langue de bois.

Difficile néanmoins de ne pas prendre parti pour Voltaire durant la plus grande partie de leur confrontation, tellement celui-ci revient sans cesse à la charge et tellement Rousseau, lui, se contente d’esquisser les coups en ne cherchant qu’à justifier les torts qui lui sont reprochés.

Car, à vrai dire, si Rousseau était venu jusqu’à Ferney dans la propriété de Voltaire, ce n’était pas tant pour croiser le fer sur leurs différents intellectuels que pour tenter de savoir si son adversaire philosophique était véritablement l’auteur du Pamphlet qui lui valait un bannissement général.

Ayant donc quasiment acculé Rousseau dans les cordes, Ferrand permettra à l’auteur de l’Emile de se reprendre et de se jeter dans un baroud d’honneur final, tout à fait à la hauteur des idéaux prônés, jusqu’à déstabiliser ainsi la superbe de Voltaire.

Sans toutefois pouvoir parvenir au match nul, c’est à l’instar du taureau blessé à mort que Rousseau se défendra alors vaillamment des convictions de son détracteur, permettant ainsi à Jean-Luc Moreau d’effectuer un formidable numéro de bravoure.

Mais il faut dire que Jean-Paul Farré n’aura vraiment pas été de reste durant toute la représentation, en démontrant une énergie du diable le portant au plus haut de son art d’acteur.

A voir et à revoir à satiété !

photo © Brigitte Enguerand

VOLTAIRE ROUSSEAU - ***. Theothea.com - de Jean-François Prévaud - mise en scène Jean-Luc Moreau - avec Jean-Paul Farré & Jean-Luc Moreau - Théâtre de Poche Montparnasse

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès