• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Wanted Paris... passeurs d’images

Wanted Paris... passeurs d’images

Wanted Paris, nouveau lieu virtuel de photographies contemporaines, vient d’ouvrir ses portes. Cette webgalery à vocation universelle a un but clairement défini, faire naître des vocations de collectionneurs. Au vu des tarifs, il ne devrait y avoir aucun souci.


Une autre vision de la vente de photos d’art.

Laurent de Sailly et Tristan de Terves sont à l’origine de ce projet. Le premier est agent de photographes, le second un ancien du e-buisness. Ils avaient tous les deux le même projet, c’est un ami commun qui les a mis en contact. Avec Wanted Paris, ils ouvrent une brèche dans le monde de la photographie d’art.
Comme nous l’explique Tristan de Terves : "Rendre accessible en un seul clic la photographie contemporaine, c’est une révolution !".
Tout d’abord le concept est révolutionnaire. Deuxièmement, Wanted est la première galerie de ce type en France.

Le principe est simple, l’acheteur peut visiter la galerie, installé tranquillement chez lui dans son fauteuil. Une fois sa sélection effectuée, il commande les œuvres au gré de ses coups de cœur.
"Le public Français est encore assez restreint à ce jour, mais il ne demande qu’à se développer", dixit Tristan de Terves. Une galerie en ligne est le meilleur moyen de toucher ce public qui sommeille.

L’atout majeur de Wanted Paris réside essentiellement dans les tarifs pratiqués. Les clichés proposés tournent autour de 300 euros, lorsqu’en galeries classiques les prix sont dix fois plus élevés. La technique est simple, augmenter les tirages.
Les créateurs ont mis un point d’honneur à ce que la qualité des tirages soit optimale. De plus, les clichés sont toujours numérotés et signés par les artistes.
La galerie virtuelle offre un avantage supplémentaire ; n’ayant pas de limites de place, Wanted présente un plus grand panel de photographes.
L’objectif est clair, toucher le collectionneur qui sommeille en chacun de nous.

Des artistes reconnus aux jeunes talents,

Une vingtaine d’artistes sont présents sur le projet. Certains sont reconnus, comme Les Krims, Kimiko Yoshida ou Patrick Messina, mais il y a également de jeunes talents tels que Cedric Delsaux ou Lucia Zegada, tous deux lauréats de la Bourse du talent Kodak.
Concernant les artistes affirmés, ils ont souhaité prendre part au projet afin de toucher un nouveau public plus jeune, voire néophyte. Il faut avouer que c’est assez exceptionnel de pouvoir acquérir un Kimiko Yoshida, ou un Messina à ce prix.

Tous ces artistes sont à découvrir sur www.wantedparis.com.

Wanted, c’est aussi un lieu, une galerie de 450m2 en plein coeur du Marais, où une partie des oeuvres sont exposées.

Wanted Paris créera très certainement des vocations de collectionneurs dans les mois à venir, tant les oeuvres proposées sont agréables pour les yeux, et les prix, abordables...

Documents joints à cet article

Wanted Paris... passeurs d'images Wanted Paris... passeurs d'images

Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Nicéphore (---.---.218.193) 7 juin 2006 16:30

    Pas de commentaire particulier concernant votre article, simplement un merci pour m’avoir fait découvrir cette galerie qui aura sûrement des effets positifs sur la photographie (en général), rendant cet art accessible à un plus grand nombre.


    • Antoine Diederick (---.---.162.18) 7 juin 2006 20:53

      Trop d’artistes, faudrait en fusiller quelques uns...


    • Nicéphore (---.---.81.101) 7 juin 2006 21:40

      Remarque particulièrement pertinente et constructive ! Merci.


    • Antoine Diederick (---.---.162.18) 7 juin 2006 22:14

      Oui, mon commentaire est nul...en effet, je provoque un peu...c’est pas bien de ma part, je l’avoue.

      Mais avouez qu’il y a pléthore, non ?


    • Nicéphore (---.---.81.101) 7 juin 2006 22:56

      Je préfére une société où il y trop d’artistes que pas du tout... mais ceci est une autre histoire. En ce qui concerne la photographie, ce n’est pas parce qu’on prend une image avec son téléphone portable et qu’on la balance sur le net que l’on est un photographe et encore moins un artiste. Effectivement, pour reprendre votre vocabulaire, il y a pléthore de photographes autoproclamés... il faut savoir discerner le vrai du faux. Il ne suffit pas d’appuyer sur le bouton pour faire de la photographie, contrairement à ce que certains pensent.


    • Paul Ernond (---.---.3.42) 8 juin 2006 14:13

      Personnellement, je suis d’accord avec Nicéphore : « Il ne suffit pas d’appuyer sur le bouton pour faire de la photographie »

      Mais ce que je ne comprends pas bien après tout c’est la remarque de Antoine Diederick :« Trop d’artistes » Vous vouliez dire trop d’artistes sur Le site de Wanted Paris ? ou alors trop d’artistes en général ? Car je suis allé voir le site de Wanted et il n’y à pas tant d’artistes que cela, juste une grosse quinzaine, ce n’est pas énorme je pense...


      • Antoine Diederick (---.---.28.115) 11 juin 2006 20:45

        Hello, bonjour à vous,

        J’ai pas été voir le site et je suis, c’est vrai, ds une attitude (posture dirait-on en France) provocatrice....

        Je continue ; trop d’artistes auto-proclamés.


      • le passant (---.---.26.12) 11 juin 2006 13:13

        Pardonnez au béotien que je suis et n’y voyez pas provocation de ma part mais j’aimerais savoir sans parler de la qualité technique du cliché ce qui fait que l’on est un photographe d’art ou pas. Tout ceci me semble bien subjectif mais il faut dire que je n’ai aucune connaissance en la matiere alors faites votre bonne action de la journée et expliquez moi.


        • le passant (---.---.26.12) 11 juin 2006 16:58

          Ce qui cause le trouble chez moi c’est que l’on est en face d’une forme d’expression très technologique alors que vis-à-vis de la littérature peinture sculpture... la démarche de création artistique est plus tangible.

          A la limite même si le résultat du processus de ces formes classiques est imbuvable et n’a d’oeuvre que le nom le spectateur lambda se dira je n’aime pas mais bon c’est de l’art et je ne perçois sans doute pas son esthétisme par méconnaissance du sujet.

          Pour une photo le processus me semble différent dans la mesure ou ce même spectateur pourra trouver la photo belle mais sans pour autant y attacher la notion de créativité qu’elle à nécessité il n’y verra qu’un instant figé par la technologie et ce d’autant plus qu’il aura peut être lui-même un de ces petits bijoux techniques qui font que même les très mauvais tireurs de portraits voient leurs pitoyables résultats rectifiés par la technologie. (Ceci étant ne m’accusez pas du pire je ne prends pas de photos même si parfois je ressors des clichés)


          • Nicéphore (---.---.218.193) 13 juin 2006 08:41

            Je pense que même si tu t’inscrits dans une démarche artistique, un artiste ne peut être défini comme tel que par ses pairs. Il y a en effet beaucoup de subjectivité dans tout cela. Quant à la technologie, elle existe aussi dans la peinture ou la sculpture. L’art peut exister même dans un domaine où la technologie est trés présente. Le trouble lié à la photographie, et sa place dans le monde artistique, vient, selon moi, du fait que c’est une discipline aujourd’hui accessible à tous, et qu’on peut avoir tendance à trés vite se considérer comme un « photographe », penser que l’on fait aussi bien que Cartier Bresson, Cindy Sherman ou Martin Parr. Pourquoi « eux » et pas moi ? L’intérêt de la photo vient aussi selon moi de cette situation. Alors que le monde entier nous inonde de clichés, qui sont les vrais artistes, photographes ? Il suffit d’écrire un bouquin (même trés mauvais) pour être qualifié d’écrivain, de faire un tableau pour être un peintre... pour la photo c’est plus compliqué.


            • strangedays (---.---.176.163) 26 juin 2006 11:24

              Tiens.. Encore un qui vient de lire (ou relire ?) Orange Mécanique ! Tzzarriiible Burgess ! Ceci dit c’est pas complétement faux ce que tu dis... Même si dans ce post, « l’art de la photographie » est juste à peine effleuré. Qu’est ce qu un artiste, qu’est ce qui le différencie d’un artisan de la photographie, etc... Vastes questions qui méritent des bouquins ! Quand j’aurais le temps ! smiley Je peux pas tout faire simultanément...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès