• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « XU » au Théâtre du Rond Point

« XU » au Théâtre du Rond Point

En portant à la scène une séance de travail autour du Baleinié qui en est déjà au deuxième tome, Christine Murillo, Jean-Christophe Leguay et Grégoire Oestermann, tous trois sortis des bancs du Conservatoire dramatique national de Paris, font aboutir, jusque dans ses implications collectives, le principe initiateur de leur projet de dictionnaire des tracas, à savoir que les petits dysfonctionnements de la vie jusque-là sans nom, et vécus a priori dans de grands moments de solitude incommunicables, sont de fait l’apanage de tout un chacun, pourvu qu’il n’y ait pas de fausse pudeur à en reconnaître le sentiment de gêne refoulé.

Ainsi, en adaptant l’échelle des valeurs du savoir-vivre à celle de l’autodérision partagée avec ses semblables, puisque nul n’échappe aux multiples aberrations du quotidien, il y a grand bonheur à rire de bon cœur face à tous les désagréments qu’une caméra, virtuelle plutôt qu’invisible, aurait décidé de stigmatiser en place publique.

Conçus en majorité dans l’euphonie et pourquoi pas dans la cacophonie, les néologismes retenus pour désigner ces embêtements sont choisis à l’unanimité du trio, c’est-à-dire lorsque l’étrangeté de l’arbitraire réussit à rejoindre le contentement à trois voix. Pas d’étymologie latine ou grecque pour s’embarrasser de constructions savantes à l’égard de ce qui vise à être un jeu de société pratiqué dans l’art du défoulement.

La règle de non-justification étant donc un garant d’efficacité à nommer ces enquiquinements, les trois compères s’en donnent à cœur joie pour laisser l’imagination prendre le pouvoir sur toute contrariété débusquée.

Dans la salle Topor, au Théâtre du Rond-Point, la mise en scène de Jean-Pierre Laroche semble faire place à une marge de manœuvre dont les comédiens mettent à profit le relâchement pour se créer des surprises au détour de l’acte manqué, puisque, effectivement, c’est bien de lui qu’il est sans cesse question.

D’ailleurs "Xu", c’est un objet bien rangé, mais où ?

photo : Philippe Delacroix

XU - ** Theothea.com - de & avec Christine Murillo, Jean-Christophe Leguay et Grégoire Oestermann - mise en scène : Jean-Pierre Laroche - Théâtre du Rond-Point -



Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès