• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Youri », Rouve & Brochet... tous pour un

« Youri », Rouve & Brochet... tous pour un

Selon la légende, Youri, ce serait Gagarine !…

Le paquet cadeau qui envoie l’homme en orbite, là où le rêve ancestral est censé devenir réalité.

Ici en tragi-comédie, Youri, c’est l’ado qui tombe du ciel parce qu’un désir d’enfant se serait soudain transformé en cadeau métaphorique, voire tellurique.

En fait du pareil au même, Youri (Jacques de Candé) aurait délibérément délaissé ses origines abusivement russes pour se constituer une ascendance sino-congolaise, du meilleur effet mondialisé.

Ainsi, face aux portes grandes ouvertes sur un surréalisme théâtral signé Didier Long, Patrick et Agathe vont-ils se jouer la réussite de leur couple, à l’aune de ce tiers salvateur, tant attendu car garant théorique de leur pérennité duelle.

Selon Anne Brochet, la musique de la pièce va lui permette, à chaque représentation, de construire avec son partenaire Jean-Paul Rouve, des registres différenciés de leurs rôles en libre gestation, selon leurs propres humeurs quotidiennes de comédiens.

Accompagnée de ce parti-pris artistique évolutif, toute certitude ancrée dans le trio conjugal sera nécessairement prise à contre-pied, tant l’écriture de Fabrice Melquiot échappe à toute posture rationaliste permettant de s’accrocher aux branches généalogiques traditionnelles.

En effet de la simple crispation idéologique au rire jaune, les états d’âme auront tout loisir de s’interroger sur cette indicible étrangeté qui pourrait aisément servir de fil conducteur à la moindre problématique identitaire nationale.

En coup de théâtre ultime, quelques lettres du scrabble bien choisies vont être ingurgitées, manière potion magique d’Astérix, délivrant ainsi le cri primal de son inhibition au meurtre du père avant que de l’aimer.

Bref « Youri », c’est le mystère autiste incarné « enfance de l’art » qui, de Narcisse à Œdipe, pourrait transformer sa nouvelle naissance au monde, en un chemin de croix livré à toutes les névroses répertoriées ou non par les garde-fous institutionnels.

Une sorte de parabole familiale à échelle humaine, en marge d’une société bleu, blanc, rouge, confrontée aux frasques génétiques d’un monde en folie expérimentale, totalement dénuée de critères moraux.

photo © Theothea.com

YOURI - ***. Theothea.com - de Fabrice Melquiot - mise en scène : Didier Long - avec Jean-Paul Rouve, Anne Brochet & Jacques de Candé - Théâtre Hébertot

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès