• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Yves Tanguy, surréaliste mondial

Yves Tanguy, surréaliste mondial

Plus célèbre à l’étranger qu’en France, le Breton Yves Tanguy fut le premier peintre surréaliste exposé aux Etats-Unis. Il fut aussi l’inspirateur de Salvador Dali. Ses oeuvres sont actuellement exposées (du 29 juin au 30 septembre) au musée des Beaux-Arts de Quimper. Né à Paris de parents bretons, Yves Tanguy rencontra Jacques Prévert lors de son service militaire à Lunéville en 1920. La vision, en 1923, du tableau de Georgio de Chirico, « Le Cerveau de l’enfant », le décida à devenir peintre.

Le peintre breton Yves Tanguy (1900-1955) fut l’inspirateur direct de Salvador Dali. Une simple recherche sur Google en tapant "Yves Tanguy" l’atteste immédiatement et vous permet surtout d’accéder à des reproductions de ses superbes toiles, surréalistes et colorées ! Très modernes.

Yves Tanguy vit difficilement. Il se fait l’illustrateur d’ouvrages d’Aragon, de Péret, de Tzara, d’Arp et d’Eluard. Yves Tanguy est très apprécié des poètes surréalistes (il a adhéré au groupe en 1925). André Breton écrira de lui en 1941 : "L’apparition de Tanguy dans la lumière neptunienne de la voyance retend peu à peu le fil de l’horizon qui s’était brisé. Mais c’est avec lui un horizon nouveau, celui sur lequel va s’ordonner en profondeur le paysage non plus physique mais mental. (...) Les êtres-objets strictement inventés qui peuplent ses toiles jouissent de leurs affinités propres qui traduisent de la seule heureuse manière - la manière non littérale - tout ce qui peut être objet d’émotion dans l’univers."

En 1939, Yves Tanguy fait la connaissance de Kay Sage, peintre américaine. Pierre Matisse devient son agent et organise l’exposition de ses oeuvres dans sa galerie de New York. Il épouse Kay Sage à New York. Il prend la nationalité américaine le 13 août 1948 (mais demeurera viscéralement attaché à la Bretagne où il fera rapatrier ses cendres).

L’exposition des oeuvres du peintre au musée des Beaux-Arts de Quimper s’est vu décerner le label d’ "Exposition d’intérêt national" par le ministère de la Culture. A ce titre, elle fait l’objet d’une campagne médiatique nationale.

Yves Tanguy qui n’aimait pas commenter ses toiles disait : "Ne cherchez pas à voir la réalité. C’est avant que la réalité existe."

Yves Tanguy est mort en 1955. Le Museum of Modern Art (New York) lui consacrera une rétrospective cette même année. Il y a vingt-cinq ans, une autre rétrospective lui est consacrée, cette fois en France, au Centre Pompidou. Le 8 janvier 1963, Kay Sage, sa veuve, met fin à ses jours après avoir terminé le recueil des oeuvres de son mari. Dans ses dernières volontés, elle demande que ses cendres ainsi que celles de son époux soient dispersées dans la baie de Douarnenez, ce qui était le souhait du peintre.

Yves Tanguy a beaucoup séjourné dans le village (typique) de Locronan (près de Quimper), d’où sa mère était originaire. L’exposition actuelle se vit comme un périple, une déambulation à travers les lieux dont les lumières et les légendes ont imprégné la mémoire du peintre : Locronan, Douarnenez, Quimper.

Pour en savoir plus sur cette exposition (à ne rater sous aucun prétexte si vous passez par la Bretagne) :

Le site du musée des Beaux-Arts de Quimper.


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 6 juillet 2007 11:42

    Complément à l’article :

    Les musées français ne possèdent que 7 peintures et 4 dessins d’Yves Tanguy dont les oeuvres sont surtout aux Etats-Unis et aux quatre coins du monde. L’exposition a réussi à regrouper 53 toiles, 34 gouaches, 38 dessins à l’encre et au crayon, 15 cadavres exquis.

    A Locronan, près de Quimper se visite la maison familiale du peintre. L’occasion de flaner dans la vallée verdoyante du Névet toute proche et bien sûr de découvrir ce village médiéval qui a servi de décors à plusieurs films historiques dont « Les chouans » de De Broca je crois. Le musée des Beaux Arts de Quimper est à 15 minutes en voiture de Locronan.

    Petite histoire : la dernière oeuvre Tanguy « Multiplication de arcs » est une d’une dimension inhabituelle pour ce peintre (102 sur 152 cm). Il l’a réalisée avec ferveur et sachant sa mort proche, en 1954. On peut voir cette oeuvre fascinante à Quimper le temps de l’expo.


    • LE CHAT LE CHAT 6 juillet 2007 12:04

      @LA TAVERNE

      Profiterais tu lâchement de l’absence de notre grand prêtre de l’art et des expositions pour faire de la concurrence ?  smiley

      j’aime bien le tableau , on dirait vraiment du Dali , super pour illustrer un bouquin de science fiction !


      • La Taverne des Poètes 6 juillet 2007 12:35

        Le Chat : Je ne prétends pas égaler un expert en arts. Mon article est juste informatif ! Cela tombe bien car Yves Tanguy se refusait à commenter ses oeuvres. Les surréalistes le firent à sa place : Eluard, Péret, Breton.

        Voici ce qu’en disait Péret :

        « Si Tanguy était une couleur, ce serait un jaune très frais, très éclatant. Si c’était un légume ce serait le céleri, si c’était un style architectural, ce serait celui des habitations lacustres. »

        Les surréalsites avaient surnommé le peintre le « Guide du temps des druides du gui » à cause de ses attaches à sa Bretagne natale.


      • La Taverne des Poètes 6 juillet 2007 12:39

        Suggestion : metez une toile d’Yves Tanguy en fond d’écran. Vous en trouverez de superbes ici :

        http://images.google.fr/images?q=yves+tanguy&hl=fr&lr=lang_fr&um=1&sa=X&oi=images&ct=title

        Si le lien ne marche pas, tapez « yves Tanguy » dans google et vous verrez « résultats d’images pour Yves Tanguy » : magnifiques paysages surréalistes. Plein les yeux !


        • L'enfoiré L’enfoiré 6 juillet 2007 18:18

          Salut Poète, pinceau à la main et sorti tes Tavernes,

          Extra les photos des tableaux. Je n’irai pas voir Tanguy chez lui. Par contre, je retourne dans la contrée de Dali en septembre. Je compte me régaler une nouvelle fois de cette originalité que j’aimle et j’avais décrite précédemment. Merci, pour le texte aussi bien sûr. Rempli la case « art », on ne répètera pas à DW. smiley


        • La Taverne des Poètes 6 juillet 2007 21:51

          Salut Guy : oui, je remplis la case art mais pas l’Alcazar ! Ce n’est qu’un petit intérim en attendant le retour du Grand bleu dont je ne prétends mas égaler la compétence. C’est surtout de l’actu locale. A d’autres d eparler aussi de leur région ou pays...Je serai bien dans mon élément lorsque j’évoquerai les poètes bretons ! smiley


        • Céline Ertalif Céline Ertalif 6 juillet 2007 16:17

          On dirait que tu es payé par l’office du tourisme !

          Locronan, c’est très touristique, surtout en cette saison. Si vous voulez voir des choses bien dans le coin, je vous conseille de faire soit la route jusqu’aux hauteurs de Saint Nic (magnifique vue depuis le fond de la baie de Douarnenez) en passant par Plomodiern (la commune de Seznec), soit d’aller à quelques kilomètres au sud pour voir les petites églises du Juch ou de Pouldavid (à Douarnenez).

          Voilà, c’était ma chronique cornouaillaise à moi aussi !


          • LE CHAT LE CHAT 6 juillet 2007 16:50

            @Céline

            super Locronan http://www.locronan.org/vues.html

            c’est là que mon frangin s’est marié avec une fille d’Eliant smiley


          • La Taverne des Poètes 6 juillet 2007 17:15

            Bonnes vacances Le Chat ! à très bientôt !


          • L'enfoiré L’enfoiré 6 juillet 2007 19:17

            @Celine,

            Et (Pont)Aven et Vannes et Dinard et Saint Malo et Dinan et Saint Malo et Quibron et Carnac et Ploumanac et les Côtes sauvages et les Pointes (du Van, du Penhir, du Raz...) et le Cap Frehel...

            Arrêtez de me faire envie. smiley

            1991 et 92 déjà... Je m’en souviens encore. Un temps formidable en septembre par deux fois. Du haut d’un cap avec la mer émeraude. Assez.... J’ai réservé mes vacances... smiley


          • Céline Ertalif Céline Ertalif 6 juillet 2007 23:02

            @ L’enfoiré et quelques autres

            Je m’étais contentée d’un pourtour de quelques kilomètres autour de Locronan.

            Mais bon, encore un petit conseil pour ceux qui vont dans le coin, à la Pointe du Raz. Les bretons du Cap Sizun vont à la pointe du Van : parce que la vue sur le cap de de la Chèvre est la plus belle (et même sur les pois de Pen hir si le temps est clair...), le parking est gratuit, et si on a deux ou trois heures on fait le sentier entre la pointe du Van et la pointe du Raz : ou l’inverse, c’est pareil !


          • vivelecentre 6 juillet 2007 18:10

            je sais, cela n’a rien a voir avec ce sujet , mais comme apparement vous avez abandonné un autre sujet laissant des questions sans reponse, je me permets de vous relancer sur celui ci par avance merci :

            «  »« je n’ai certainement pas compris tout les finesses de ce sujet » : voilà bien pourquoi vous ne pouvez comprendre les militants du Mouvement démocrate ni même la raison d’être de ce nouveau parti ! Réagir à l’article | Réagir au commentaire | SIGNALER UN ABUS

            commentaire constructif ? 0

            > Le grand « marché au plus » par vivelecentre (IP:xxx.x46.41.177) le 4 juillet 2007 à 13H00

            oui mais comme le Modem est un mouvement de rassemblement de tout les français, peut etre en bon militant pouvez vous mettre à notre portée vos propos et nous faire bénéficier de vos lumières ! J’insiste, je ne voudrais pas mourir complètement idiot, les deux exemples ci dessus rentrent ils dans votre démonstration ?

            dans l’attente, et par avance merci

            humblement, un centriste orphelin.. «  »"


            • ExSam 6 juillet 2007 21:26

              Merci La Taverne, de cet hommage à Tanguy.

              C’est, je crois, mon peintre préféré.

              De la mélancolie j’y trouve, une façon de me faire apparaître ma vie tout au fond, dans ce fond secret qui s’agite essentiellement sans que j’arrive à même à discerner les contours ; un remords aussi, un regret si beau de la vie de chose qui m’occupe, alors qu’elle pourrait avoir sens et couleur inouies.


              • La Taverne des Poètes 7 juillet 2007 11:46

                « Yves Tanguy, le peintre des épouvantables élégances aériennes, souterraines et maritimes, l’homme en qui je vois la parure morale de ce temps : mon adorable ami. » (André Breton)


                • Gypse Gypse 8 juillet 2007 19:23

                  Merci pour cette information.

                  Tanguy est mon peintre préféré, et si j’avais la possibilité de me rendre en Bretagne pour admirer ses tableaux, je foncerais.

                  Pourriez-vous me dire où je pourrais trouver un livre complet sur les oeuvres de Tanguy (je n’en ai malheureusement que quelques-unes dans l’excellent « Dada et Surréalisme ») ?


                  • La Taverne des Poètes 8 juillet 2007 20:01

                    J’ai repéré quelques références. Voir ci-dessous :

                    - Yves Tanguy : « Guide du temps des druides du gui ». André Breton en collaboration avec Paul Éluard, Dictionnaire abrégé du surréalisme, galerie Beaux-Arts, Paris, 1938

                    - Un livre édité par Somogy comprendra des études par André Cariou, Isabelle Dervaux, Gérard Durozoi,Lucia Garcia de Carpi, Jean-Jacques Lebel, Renée Mabin, Didier Ottinger, Louis Reyes-Tanguy, Werner Spies.

                    - Un site de sites sur Yves Tanguy ici (en anglais) : http://www.malaspina.org/home.asp?topic=./search/details&lastpage=./search/results&ID=481

                    - Bibliographe sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Tanguy

                    Il faut aussi attendre le retour de « notre » historien de l’art, Demian West, qui pourra sûrement vous renseigner mieux que moi.


                    • La Taverne des Poètes 8 juillet 2007 20:07

                      En fait, je ne suis pas spécialiste. Juste un amateur qui a écrit ici une page d’infos locales et estivales ! smiley


                    • grugru 9 juillet 2007 19:48

                      Merci de m’avoir rappelé Yves Tanguy, longtemps mon peintre préféré bien aussi fascinant que Dali mais moins frime et « médiatique » J’ai envie d’aller à Quimper

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

Art


Palmarès