• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Adrénaline

C’était en 1976, avec des copains, on va voir le dernier Claude Lelouch : « Si c’était à refaire », avec Catherine Deneuve. On s’assied dans la salle, on bavarde en attendant que les lumières s’éteignent. Puis, le noir se fait dans la salle, et sur l’écran, sans préambule, juste une phrase : « Le film que vous allez voir a été réalisé sans aucun trucage ni accéléré ».

Sur le coup, je me suis demandé : qu’est-ce que Catherine Deneuve va nous réserver, comme surprise ? Et puis c’est le coup de poing dans l’estomac, l’adrénaline à l’état pur :


Cliquez sur l’image pour voir le film de 8 minutes 40 secondes

Claude Lelouch avait fixé une caméra stabilisée sur sa Ferrari 275 GTB, à l’avant, à ras de la route. Puis il a demandé à Jean-Pierre Beltoise de faire le trajet ci-dessous en moins de 10 minutes (durée de la pellicule disponible dans le magasin de la caméra) au petit matin, à l’heure des camions-poubelle :


Le film obtenu est hallucinant. Il vous fait d’autant plus dresser les cheveux sur la tête qu’il est réalisé sans aucun trucage. Il n’y a pas d’images de synthèse, il n’y a pas de motard ouvreur devant, rien. Il grille 18 feux rouges à une vitesse estimée entre 140 et 220 km/h. D’ailleurs, accrochez-vous : juste avant d’arriver à l’Opéra, il ne peut pas passer, les voitures arrêtées au feu rouge prennent toute la place.

Ce film, je ne l’avais plus revu depuis ce coup d’adrénaline sur grand écran, mais il était resté gravé dans ma mémoire. Trente ans après, quand je suis retombé dessus sur macdigit j’ai sursauté d’excitation à l’idée de le revoir, et je peux vous dire : l’émotion est intacte.

Pour en savoir plus :
1. rendezvous20_04.mov (le fichier .mov - 34,1Mo)
2. Traversée de Paris (macdigit)
3. C’était un rendez-vous (Wikipedia)

Crédit photo : Google Earth & Darren Baker via macdigit


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • misterachel (---.---.46.145) 4 février 2006 12:55

    certainement bien , mais pour le voir c ’est une autre galere ? 30 ans pour un telechargement ca doit faire plaisir à la SACEM ...


    • Natacha Quester-Séméon / Natacha Quester-Semeon / NatachaQS Natacha Quester-Séméon 4 février 2006 13:20

      Un petit hommage à cette séquence de Lelouch qui vous amusera sans doute, ce film d’une minute réalisé par Sacha Quester-Séméon avec un téléphone portable (qui a participé au Mobile Festival Film) : C’était un rendez-vous 2005 http://www.memoire-vive.org/archives/000864.php


      • Luc Luc 4 février 2006 16:12

        @ Natacha : J’ai été voir cet hommage, très sympa !!!

        @ misterachel : Si vous n’artrivez pas à lire le fichier .mov en lien sur l’article (il vous faut QuickTime pour ça), essayer le lien ci après.


        • misterachel (---.---.46.145) 4 février 2006 16:20

          top bien

          j ’eatis pris sur blog avec des debiles profonds et je ne me suis pas concentre sur les leins OK , bien fait super , rafraichissant mais ... interdit certains facheux vont dire que c ’est l apologie de la vitesse et patatati et patala ..


          • Claude L motard (---.---.222.71) 4 février 2006 18:40

            Trucage ! film en accelere : les distances ne collent pas avec les temps et le regime du moteur . Le crissement des pneus existe sur les voitures, en moto c’est la gamele assuree ..


            • CariBlog (---.---.98.21) 4 février 2006 20:38

              Je suis tomb ??essus en passant sur Agoravox : Adr ?line.

              JP Beltoise, au volant d’une Ferrari 275 GTB, traverse Paris avec une cam ? sur le pare-choc de la voiture. Lisez l’article de Luc pour les d ?ils.

              A vous d ?iffer, mais...


              • polus (---.---.223.175) 6 février 2006 11:10

                Une apologie de la vitesse d’un goût très doûteux


                • J C Trastour (---.---.151.39) 6 février 2006 17:13

                  Il y a quelques années j’assiste au premier film d’un jeune auteur, ce film 3 filles et un fusil, l’auteur un jeune mondain du nom de Lelouch. Fin du film après ce tombereau de banalités pétainistes je raye de ma vie le nom de Lelouch et n’ai plus vu un film de lui depuis. Après cette collection de bêtise, je suis ravi d’avoir tenu le coup. J’emmerde le louche et belle toise ces assassins fiers de l’être.


                  • Adonf (---.---.223.26) 6 février 2006 20:11

                    En passant par les ternes et la place Clichy avec ma mob j’arrivais avant lui et j’lui piquais sa meuf a c’toeuf avec sa caisse de musee Ziva


                    • Ph (---.---.219.111) 28 février 2006 13:50

                      Encore un article très sympa de Luc. Cette vidéo, je l’avais vue par hasard il y a quelques années ; en zappant sur la télé. Je ne savais pas qui, quand, ni comment elle avait été tournée. Depuis, j’avais souhaité la retrouver en vain jusqu’aujourd’hui. Merci. Plus que la vitesse (et c’est vrai que c’est pas sérieux de jouer aux bolides dans la capitale), c’est ce voyage dans le temps qui me fascine... Le Paris d’il y a trente ans... une autre époque...j’avais dix ans. Dis Luc : Tu t’en souviens ?


                      • zob le vengeur (---.---.5.233) 23 juin 2006 16:10

                        Mouais, je comprends qu’a l’époque ce film ai pu faire sensation. D’un autre coté, je suis sceptique sur les vitesses annoncées. Quand une ferrari double une 4L à 200kmh, elle passe quasiment inaperçue à l’écran.... Pour ceux qui sont avides de ce genre de Vidéos, cherchez donc des clips de Ghostrider, autrement plus impressionnant quoique quasiment criminel....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès