• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Au Chili, l’escroquerie au fromage... français

Au Chili, l’escroquerie au fromage... français

Au Chili, les Français font parfois la une de l’actualité, mais l’information est rarement à leur avantage. Sans remonter aux temps historiques d’Emile Dubois, le tueur en série de Valparaiso, ou d’Antoine de Tounens, qui s’était fait déclarer roi de Patagonie, les journaux locaux mettent de temps en temps en avant les hauts faits de nos compatriotes.

L’année dernière c’était un certain Hochenebel qui était arrêté pour terrorisme (rien que ça) à la demande d’Interpol. Installé dans une parcelle de la précordillère près de Santiago, ce Français n’avait rien trouvé de mieux que d’envoyer des mails de menaces à la communauté juive de France et dans des kibboutz d’Israël. Se disant proche du Front national, il n’a finalement pas été expulsé.
Mais s’il est un domaine dans lequel les Français excellent, il semble bien que ce soit l’escroquerie. Au Chili, il existe une expression pour ce type de délit, qui a d’ailleurs inspiré une série télévisée : El cuento del tio. En clair, l’histoire de l’oncle d’Amérique, qui vous propose de gagner facilement et rapidement des fortunes. La dernière en date est celle de madame Gil, une Française très class qui, au travers de la société Fermex SA, aurait soutiré leurs économies à des centaines de pauvres gens.
Les victimes achetaient 250 000 pesos (385 euros) des sacs de ferments pour la production de fromages. Ils devaient produire ces fromages que madame Gil leur rachetait 500 000 pesos (presque 800 euros) quinze jours plus tard, afin de les revendre à l’industrie cosmétique française. Durant plus d’un an, certaines des victimes ont investi tout leur argent, celui de leur famille et de leurs proches. Beaucoup d’entre elles ont même contracté des emprunts pour investir dans la fabrication de fromages.
Aujourd’hui, les comptes de la société sont fermés, les associés chiliens de madame Gil sont en prison, et celle-ci s’est envolée. Les villageois, qui n’avaient déjà pas beaucoup d’argent pour vivre, n’ont plus qu’à attendre le résultat du procès qui, compte tenu de la complexité du cas, n’aura pas lieu avant deux ans.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • gem (---.---.117.249) 20 juillet 2006 12:07

    fait divers, mais rigolo. Une bonne vieille escroquerie à la Ponzi, ça marche toujours...


    • Joe el Misterioso (---.---.177.233) 20 juillet 2006 13:17

      Pfff, de toute façon là-bas, le fameux « cuento del tio » fera toujours recette.

      A y croire que les gens n’ont que ce qu’ils meritent...


      • septembre (---.---.108.163) 20 juillet 2006 21:01

        A y croire que les gens n’ont que ce qu’ils meritent... Faut il être stupide pour écrire une phrase de ce type. Les gens qui se prennent pour toujours plus malins que les autres, sont souvent les plus minables losqu’ils chutent, en perdant leur femme, job ou tout acquis social, ou ayant subis une escroquerie, pour la grande majorité, ne se relévent, que trés rarement. Je suis certain que Joe el Misterioso est plus intelligent que les autres et qu’une telle aventure ne lui arrivera pas. Lamentable....


      • ALLOINGerard (---.---.102.41) 21 juillet 2006 09:59

        L’escroquerie, qu’elle soit intellectuelle ou pécuniaire, est une saloperie fomentée par des êtres nuisibles pour la collectivité. C’est de la même veine que la revente de la drogue.


        • Yann (---.---.230.11) 26 juillet 2006 21:58

          Déja je suis d’accord avec septembre, pour « Faut il être stupide pour écrire une phrase de ce type... » Joe el Misterios t’est un gros nul, mais je suis seulement d’accord avec toi pour « de toute façon là-bas, le fameux »cuento del tio« fera toujours recette ». (J’habite au Chili depuis plusieurs années et j’ai bossé quelques temps en Equateur.)

          et je ne suis pas d’accord avec l’article, quand je lis : « Au Chili, les Français font parfois la une de l’actualité, mais l’information est rarement à leur avantage. »

          Ici cette affaire fait la une. Il faut savoir que ce n’est pas son premier coup sur le continent. Au Pérou elle a escroqué il y a quelques années 20 000 péruviens. J’ai vu hier un reportage d’une chaine nationale qui est allée rendre visite à l’escroc qui habite un bel appart à Paris et roule en Jaguar. Lorsque qu’un pauvre type qui perds son boulot et qui ne peut plus payer son crédit maison, les banques et l’état le finissent en lui rafflant ce qui lui reste. On va voir ce que fait la justice dans cette affaire...


          • Rocla (---.---.253.119) 19 octobre 2006 10:02

            Si monter une belle escroquerie était facile , tout le monde ferait escroc , phrase entendue récemment à la radio .

            Rocla


            • marie 1er mars 2008 08:41

              Madame Gil dort maintenant en prison, à fleury merogis, et deux autres personnes également. il était temps qu’elle soit interpellée puisqu’il semble qu’elle continuait ses "affaires", mais en France.

              un grand nombre de personne lui en veut en France également puisque elle vivait de toute magouille qui avait une chance d’être fructueuse

              merci à la police qui l’a enfin stoppée

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

LYonenFrance


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès