• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Au plus profond de ma mémoire !

Au plus profond de ma mémoire !

Pensées intestines …

La nostalgie se teinte de bien des nuances qui ne sont pas toutes racontables. Il est parmi mes souvenirs d'enfance un petit coin secret qui, de longues années, est resté enfoui ou du moins inaccessible aux autres. Je gardais pour moi le récit de ce moment si particulier que, pourtant, des millions de mes semblables avaient partagé.

Puis, un jour, à l'initiative d'un photographe bordelais : Jean Louis Pétrone dont la magnifique série sur les portes avait fait resurgir les effluves d'antan, j'ai osé coucher sur le papier ce séjour secret. Le billet d'alors avait provoqué tant de réactions que j'ai pensé qu'il me fallait les recueillir et les restituer à la toile. Je faisais ainsi œuvre d'ethnologue du quotidien et le nombre de lecteurs attestait que j'avais touché un point sensible …

Par la suite, cette histoire demeurait très présente au fond de moi et souvent je racontais cette anecdote ; en réponse, d'autres souvenirs m'étaient toujours avoués, me donnant cette curieuse impression que les gens vidaient un vieux sac d'angoisse jalousement gardée pour eux jusqu'alors. Cette histoire pourtant si commune et que nul ne voulait livrer en public, me permettait-elle ainsi de percer un abcès ?

Le temps passa ; je me mis à écrire des chansons et l'idée me trottait dans la tête de proposer une autre « cabane au fond du jardin », loin des parodies burlesques. Le texte vint facilement : il coulait d'une source jamais épuisée. J'étais heureux de ce résultat mais bien ennuyé. Qui donc allait bien vouloir chanter une telle rengaine ?

Mes amis de Loire ne voyaient pas comment glisser dans le répertoire marinier ce récit qui ne collait pas à l'histoire ligérienne. Il est vrai que les mariniers d'autrefois se passaient aisément de la chose puisque c'est la Loire qui recevait leurs dépôts intimes. C'est d'ailleurs de là que leur venait un surnom guère agréable : « Les chie-dans-l'eau ! » en opposition au très élégant « Cul-terreux » qu'ils servaient à ceux qui restaient à terre.

Vous comprenez mieux maintenant les réserves de mes amis. Le sujet était scabreux, la chanson sans doute impossible. Je n'avais plus d'autre recours que de dire ce poème en public faute de trouver quelqu'un pour me le chanter. Un jour, je déposai sur la toile, ce texte orphelin de musique, pour raconter mon désarroi et mes regrets. Bien m'en prit puisque le miracle eut lieu.

À Saumur, un ami qui se plaît lui aussi à reprendre quelques-unes de mes chansons, devina qu'il y avait là matière à satisfaire un musicien de sa connaissance. Sans que j'en sache quoi que ce soit, la transaction se déroula dans le plus grand secret. Yves Savariaud, puisque c'est de lui qu'il s'agit, entra de plain-pied dans cette aventure. Ce fut mon jour de chance !

C'est alors que l'on me fit ce cadeau sublime, un chant qui vient des entrailles, un rythme endiablé, un récit musical qui vous prend au ventre, qui vous emporte. C'est du moins le choc qui fut mien : ce bonheur immense qu'il me faut partager avec vous. Je n'ai rien à vous cacher ; le travail me laisse au fond du gouffre ; la musique et les histoires me redonnent des ailes.

Je vous laisse juges de cette merveille. Laissez-vous emporter, acceptez cette montée en puissance, ce trouble qui vient à l'écoute d'une voix rocailleuse et troublante. Laissez-vous gagner par la guitare, sa virtuosité et sa puissance. J'aimerais que vous soyez, vous aussi, subjugués par ce chanteur magnifique.

Il me reste à espérer que mon enfance trouve sa place dans un disque, que ce pan de mon histoire soit gravé pour la postérité. Jamais cette expression ne fut si justifiée ! Je remercie la longue chaîne d'amitié à l'origine de ce cadeau qui me laisse pantois et émerveillé.

Admirativement sien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès