• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Bien seul dans la foule

Bien seul dans la foule

Festival de Loire

L'incongruité de ma posture !

JPEG - 282 ko

Ma passion pour la Loire ne peut être remis en cause et pourtant, sur ce Festival, je ne me sens nullement à ma place. J'ai passé l'après-midi à errer dans la foule qui déambule sans but. Étrange sentiment de solitude au milieu de la multitude. Décalage inexplicable entre le désir et le réel, le possible et le faisable. Raconter des histoires au cœur de ce capharnaüm bruyant est une pure folie et je dois cesser de m'y accrocher. Je ne suis pas de cette fête, cette certitude a vaincu ma détermination à passer outre mes multiples réserves.

1262874_582227621835207_304199544_o.jpg

Il est vrai que j'ai tout fait pour me retrouver au pied du mur. Écrire sa vérité, se poser en témoin à distance d'une manifestation où il n'y a que deux places : acteur ou spectateur m'a conduit à me trouver en porte à faux avec cette évidence qu'il n'y a pas de place pour un autrement. Je ne peux jouer le marinier qui fait semblant d'être d'une autre époque, qui navigue en toile de fond pour créer le décor. Je les regarde tourner en rond, répéter sans lassitude le même geste et je me sens incapable de les imiter.

1278835_582218741836095_1291325245_o.jpg

Je devine que je me suis offert quelques nouvelles inimitiés. Des dos qui se tournent, des mains qui ne se tendent pas sont les petits signes que le rôle du témoin acide n'est pas apprécié. Il a peut-être blessé ou contrarié, il a sans doute agacé et exaspéré à juste titre. Il faut choisir son camp et s'y tenir. L'entre-deux n'est pas de cette fête.

1270276_582218715169431_1485454873_o.jpg

Je me suis retrouvé marinier à pied pour ne pas avoir voulu jouer le jeu du badge, de l'inscription et de l'obéissance. Je ne peux me couler dans un moule, je ne supporte pas les carcans, je m'emporte à l'approche des représentants du moins pouvoir. Ici, il est préférable de faire risette ou pour le moins bonne figure. Chanter et boire, naviguer et jouer aux gars d'autrefois en gommant toutes les aspérités qui ne manquaient pas d'exciter à l'époque.

1267468_582218581836111_1404890600_o.jpg

Ma posture de bonimenteur c'est justement la mise en abime de cette comédie. C'est jouer à faire semblant tout en se plaçant juste à côté, c'est déformer le prisme pour prendre à témoin celui qui écoute sans jamais le rendre dupe de la supercherie. C'est une construction à la Pirandello, bien trop complexe pour être totalement comprise.

1274598_582218385169464_1175414443_o.jpg

Alors quand le clown ne fait plus rire, il est repoussé. Il y a une maille pour ce jeu d'équilibriste des mots et de l'histoire. La foule du Festival de Loire me jette à terre. Je n'ai ni le talent ni le charisme pour créer l'illusion, accaparer l'attention de gens qui ne veulent surtout pas qu'on leur prenne la tête. Je m'en suis rendu compte avec les trois groupes de collégiens dont j'ai traîné les mauvaises têtes dans l'après-midi. Je n'ai vu qu'eux quand sans doute, il y avait des gamins qui prenaient plaisir à découvrir la fête et mes explications.

1277814_582218091836160_394121190_o.jpg

Mais il y a ceux qui considèrent le verre à moitié plein quand l'autre pense qu'il est bientôt vide. Je suis sorti rincé de ce combat inutile aujourd'hui. Les élèves ne pensaient qu'à se disputer, se bousculer, consommer éventuellement mais certainement pas prendre des informations. Chaque bateau était pour eux un bien inutile objet puisqu'ils ne pouvaient pas y monter. Chaque chant de marin entendu était forcément l'expression aberrante d'un goût incompréhensible pour eux. Chaque tenue marinière était férocement ringarde, eux qui sont dans l'apparence et gomina.

1268259_582217965169506_2065457095_o.jpg

Pourquoi les autres groupes n'avaient pas réagi ainsi ? Je n'en sais rien. La sortie n'a peut-être pas été assez préparée par les accompagnateurs à moins qu'elle fut vécue comme une corvée ou une manière de fuir le collège. Les élèves ne pouvaient écouter, emportés qu'ils étaient par ce premier jour de beau temps depuis quelques jours. La foule était pour eux le signe manifeste de la possibilité de ne faire que ce qu'ils voulaient …

1277546_582217781836191_115250879_o.jpg

Les explications sont nombreuses et j'ai pris de plein fouet cet échec manifeste. Que je me retrouve ensuite en décalage avec cet endroit n'est pas surprenant. Entraîneur de Rugby, je ne supportais pas de rester sur place quand j'avais perdu une rencontre. La fuite a toujours été la réponse à la frustration et cet après-midi sur le Festival, ma frustration était immense …

1270031_582217685169534_1353513717_o.jpg

Je vais prendre un peu de repos, je vais chercher à me ressourcer un peu. En tombant le costume factice, j'espère pouvoir devenir simple spectateur d'une mascarade que je ne peux jouer aujourd'hui. Je suis désolé de plomber votre joie. Je ne vous la reproche nullement, elle n'est pas mienne tout simplement. Demain sera un autre jour. La foule va grossir encore et encore. Il me faudra me préserver d'elle ou accepter de la fuir. Je ne trouve pas ma place dans son flux tumultueux !

 

Misanthropement vôtre.

Très belles photographies de notre Pirate de Loire

 

1239266_582217661836203_856253224_o.jpg

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • alberto alberto 21 septembre 2013 15:26

    Cher Nabum : si je comprends bien, tu en as gros sur la patate !

    T’occupe, continue à écrire : ça te fera du bien et à quelques uns d’entre nous aussi...

    A+


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 septembre 2013 07:35

      Alberto


      Mes écrits me restent en travers de la gorge en ce festival où la Loire ne doit être que spectacle.

      J’en suis très malheureux et votre soutien me fait grand bien ! 

      Merci 

    • C'est Nabum C’est Nabum 22 septembre 2013 07:37

      tonimarus45 


      Ils sont tirés sur le volet et eux seuls ont droit à la parole. Puis le rideau se baisse, la foule s’envole et denouveau on me laissera parler sur mon quai désert ! 

    • Prudence Gayant Prudence Gayant 22 septembre 2013 16:14


      Vous déambulez seul incompris sur les bords de Loire.
      Vous aimez que l’on vous plaigne pour des raisons que vous montez en épingle mais vous n’êtes pas seul, sûrement à être plaint. 
      J’irais même jusqu’à aller écrire que vous avez des relents d’égoïsme pendus à vos basques.
      Vous et la Loire ! drôle de couple bancal. En cas de divorce qui prendra le lit de la rivière ? ou les trésors perdus au fond du fleuve ? 
      Incroyable de se pourrir la vie de cette façon.


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 septembre 2013 17:48

      Prudence


      Vous avez raison

      Vivre sans se soucier des autres, prendre ce qui vient sans avoir de rêve, Sourire béatement sur commande Voilà les recettes du bonheur !

      Je ne puis et je doix vous en demander pardon ! 

    • Prudence Gayant Prudence Gayant 22 septembre 2013 23:31

      A quoi bon !

      Je crois bien que vous n’avez pas du tout saisi le sens de mon commentaire.



    • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 2013 06:07

      Prudence


      Je n’étais pas en état de comprendre et il faut avouer que ce n’est pas simple d’accepter votre propos ! 

    • Prudence Gayant Prudence Gayant 23 septembre 2013 16:09

      Je vous l’accorde. 

      J’essaierai mais je ne garantis rien, d’être moins acerbe.
      Les observateurs extérieurs ne sont pas toujours tendres envers ceux qui vivent des situations particulières. 
      La Loire est si loin de mes préoccupations premières.

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 2013 17:22

      Prudence


      J’espère que vous tiendrez ainsi le cap et serez moins sévère tout en disant toujours ce qui mérite d’être dit 

    • C'est Nabum C’est Nabum 23 septembre 2013 17:24

      tonimarus45 


      Répondre est une exigence morale et une marque élémentaire de courtoisie 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès