• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > De l’intuition humaine...

De l’intuition humaine...

Dans un article récent, il était question du 6ème sens chez les animaux, mais l’homme, s’il n’a pas une perception si aigüe que les autres animaux, possède souvent ce fameux 6ème sens, appelé prémonition, intuition...

Cette science naissante « au-delà de l’inconscient », dont les scientifiques estiment que les années qui viennent permettront d’en comprendre l’origine, est encore mystérieuse et si Carl Gustave Jung disait qu’elle permettait de découvrir « ce qui se passe au-delà du tournant », Albert Einstein la considérait comme « un don sacré ».  lien

Ce serait essentiel de tenter d’en comprendre le fonctionnement, puisqu’elle a souvent permis de sauver des vies et Rupert Sheldrake, dans son livre « réenchanter la science » (Albin Michel 2013) a dénombré pas moins de 842 cas de prémonitions salvatrices. lien

L’intuition, mot qui signifie littéralement « regarder attentivement », et que Victor Hugo appelait « le grand organe de la conscience » a été l’objet de nombreuses études, comme celles par exemple de Michel Giffard, qui a voulu la mettre aux services des entreprises, DRH, voire artistes, et s’en est expliqué dans son ouvrage : « votre intuition au service du succès ». (Presse du châtelet, 2009). lien

Il est convaincu qu’elle est plus active lorsque nous sommes au repos, l’état intuitif se développant lorsque nous sommes entre veille et sommeil, ce qui s’appelle « l’état Alpha », confirmant le dicton « la nuit porte conseil ». lien

L’inventeur du paratonnerre, et rédacteur de la constitution des Etats Unis, Benjamin Franklin, avait proposé une méthode pour prendre la bonne décision, en dressant la liste des arguments favorables ou défavorables, en leur donnant intuitivement une valeur, permettant de prendre la « bonne décision ». lien

Il semble aussi acquis que les femmes seraient plus intuitives que les hommes, mais comment l’expliquer ? lien

On a vu également que de nombreux animaux étaient particulièrement sensibles aux perturbations magnétiques, et il est probable que ça soit lié en partie à la présence dans leur corps de cristaux de magnétite.

Or grâce au professeur J. Kirshvink, nous savons qu’il existe dans le cerveau humain 5 millions de petits cristaux de magnétite par gramme de tissus. lien

C’est ce qui permet au scientifique d’affirmer à quel point l’homme est sensible aux champs électromagnétiques ambiants, que ce soit des champs de basse fréquence comme ceux induits par le réseau électrique 50 Hz, des champs de moyenne fréquence ou de champs de fréquence élevées, comme celles produites par les micro ondes…technologie récemment contestée. lien

Quand aux ondes émises par les téléphones portables, de l’ordre 8 Hz, et 2 Hz, elles peuvent interférer avec les ondes alpha et delta émises par notre cerveau. lien

Pour quelles raisons alors l’humain n’a-t-il pas des perceptions aussi aigües que certains autres animaux, d’autant que ce don d’intuition, de prémonition, n’agit pas de la même façon sur tous les êtres humains ?

Selon Guy Poulin (dans sa brochure « les richesses de l’intuition  »), nous disposerions de 2 genres de facultés : celles qui proviennent de notre être intime, justement à travers l’intuition, et l’autre qui se rattache à notre cerveau et notre système nerveux.

Abd-ru-Shin, dans son ouvrage « dans la lumière de la vérité » explique que chaque humain aurait bénéficié sur terre de facultés lui permettant de se débrouiller sur le plan terrestre, mais aussi d’une intuition lui donnant un contact facile avec tout ce qui n’est pas matériel.

Malheureusement, affirme-t-il, au cours de notre évolution, nous aurions commis l’erreur de développer en nous une « trop forte tendance aux valeurs terrestres », provoquant un développement de notre intellect dont le siège est le cerveau antérieur, relâchant ainsi notre contact intuitif. lien

Dans le cadre des arts martiaux, comme le Ninjutsu par exemple, (lien) lors d’une épreuve l’élève, assis en tailleur, est menacé par un sabreur qui se tient derrière lui, l’arme à la main, et l’élève, sans pour autant le voir, doit se retirer au moment où le sabre va le frapper. lien

On pourrait évoquer aussi l’épreuve de l’archer dont on masque les yeux, et qui pourtant atteint sa cible, en prenant mentalement la place de la flèche tirée.

Le philosophe allemand, Eugen Herrigel a publié en 1948 un petit livre passionnant : « le Zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc  », collection l’être et l’esprit, (édition Dervy) il y voit un moyen de former le mental et même de le mettre en contact avec la réalité ultime. lien

Il arriva à Tokyo en 1923 et rencontra le grand maître du tir à l’arc, Kenzo Awa, afin de s’initier à la pensée japonaise, et en particulier au Zen.

« L’archer cesse d’être conscient de lui-même en tant que personne appliquée à atteindre le cœur de la cible qui lui fait face. Cet état d’inconscience est obtenu uniquement quand, complètement vidé et débarrassé de soi, il devient UN avec l’amélioration de sa technique, bien qu’il y ait la dedans quelque chose d’un ordre tout à fait différent qui ne peut être atteint par aucune étude progressive de l’art ». lien

Il avait « défié » le maître lui demanda s’il lui était possible de toucher le cœur de sa cible dans le noir, ce qui fut réussi, Kenzo Awa expliquant, devant les félicitations de son invité : « le mérite ne m’en revient pas. Ceci est arrivé car j’ai laissé « quelque chose » agir en moi. C’est ce « quelque chose » qui a permis que les flèches se servent de l’arc pour s’unir à la cible ». lien

Un Sud-Coréen, Im Dong-Hyun, archer célèbre, est quasiment aveugle, ce qui ne lui empêche pas de décrocher régulièrement les plus belles des médailles. lien

Démonstration dans cette vidéo.

Notre 6ème sens ne serait donc pas fatalement tout le temps actif, et pourrait être activé ou du moins développé par un long apprentissage ?

Faudrait-il en passer par l’expérience de la Kundalini, afin de permettre un nettoyage de nos capacités perceptives et cognitives ? lien

Certains se posent aujourd’hui la question de notre éventuellement domestication humaine.

En effet si on observe les différences incontestables qu’il y a entre les espèces sauvages, et les espèces domestiques, on constate qu’à chaque reprise, le nombre de chromosomes de la chaine ADN est toujours plus important pour une espèce sauvage, que pour une espèce domestique.

Ainsi le cheval de Prezewalskii a 2 chromosomes de plus que le cheval domestique, le chevreuil a 10 chromosomes de plus que la chèvre, celui de Sibérie en possède 14 de plus, (lien) le chimpanzé ou le gorille en ont 2 de plus que nous, et encore plus surprenant, nos ancêtres, les paninés (hominiens) en possèdent 48 contre les 46 humains…lien

Serions-nous donc une espèce domestique, pour qui la notion de prémonition, d’intuition serait beaucoup plus aléatoire que pour les espèces sauvages…ou avons-nous perdu, au cours des siècles, cette faculté de prémonition si présente chez les animaux ?

C’est ce qui permet la théorie plutôt originale et insolite du Docteur Ellis Silver, qui envisage sans sourire que les humains ne seraient pas issus de la Terre.

Il a publié un ouvrage sur la question : « l’homme n’est pas issu de la Terre », avec comme sous-titre « évaluation scientifique de la preuve  ». lien

Il fonde cette affirmation sur le fait que nous ne sommes pas adaptés à notre environnement, ajoutant que notre persistant mal de dos viendrait du fait que nous évoluons dans un monde qui a une gravité différente que celle de notre monde d’origine.

« L’homme est soi-disant l’espèce la plus développée de la planète, mais il est étonnamment inadapté et mal équipé pour l’environnement de la Terre. Il est lésé par la lumière du soleil, a une forte aversion pour les aliments d’origine naturelle et a des taux ridiculement élevés de maladies chroniques » souligne-t-il. lien

Il suggère que les néandertaliens tels que l’homo erectus ont été croisés avec une autre espèce, peut-être d’Alpha du Centaure, qui est le système d’étoile le plus proche de notre système solaire, à 4,37 années lumières du Soleil.

Alpha Centauri B semble posséder au moins une planète, nommée Alpha Centauri Bb découverte par l’équipe de Michel Mayor de l’Université de Genève, lequel s’est vu décerner le prix 2011 de la Ville de Genève en tant que « chasseur de planète ». lien

La thèse du Dr Silver est que nous aurions été transportés dans ce bas monde il y a entre 60 000 et 200 000 ans.

Il est vrai qu’il y a parfois de quoi s’interroger, car nous sommes apparemment la seule espèce sur cette planète à nous autodétruire, et surtout de détruire l’environnement alors que sa qualité nous est indispensable.

En tout cas, le Dr Silver est convaincu que des extraterrestres auraient pu nous amener ici, ajoutant « la Terre pourrait être une planète prison, puisqu’il semble que nous soyons une espèce naturellement violente, nous sommes probablement ici jusqu’à ce que nous apprenions à mieux nous comporter ».

Notre existence dans ce monde serait donc une punition ?

Comme dit mon vieil ami africain : « là ou est le cœur, les pieds n’hésitent jamais a y aller ».

L’image illustrant l’article provient de « cauldronsandcupcakes.com »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Ce merveilleux 6ème sens

Ces tout petits humains

La leçon de Tchernobyl


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • Bernard Pinon Bernard Pinon 20 février 2014 10:51

    Attention Mr. Cabanel, avec de pareils propos vous allez finir par passer pour un crypto-raëlien smiley

    L’inadaptation de l’homme a son environnement est relative, certaines sociétés sont parfaitement adaptées ; il s’agit bien sûr de celles qu’on qualifie avec arrogance de « premières, le terme politiquement correct pour »primitif". Et celles-ci ont développé une connaissance intuitive étonnante : on est encore perplexe sur la manière dont on a découvert le curare (très complexe et dangereux à fabriquer) ou la manière de rendre le manioc comestible. Ceux qui l’ont découvert disent que ce sont les plantes qui leur ont appris... Un esprit cartésien ne peut y voir bien sûr qu’une affabulation.

    • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 11:04

      Mr Pinon

      raëlien ? ou là ! surement pas... je ne connais pas précisement la théorie de ces allumés, mais je doute que la théorie du docteur Silver puisse être apparentée à cette secte.
      je ne partage pas de toute façon cette théorie, mais il faut reconnaitre qu’elle ne manque pas d’originalité.
       smiley
      par contre, je partage votre avis lorsque vous faites une différenciation entre les « primitifs » qui vivent depuis des lustres en harmonie avec leur milieu... et ce qu’on appelle parfois « l’homme moderne », bien que je ne voie pas ou se niche la modernité dans la volonté d’asservir tous ses semblables, et la nature qui l’entoure, pour la rendre par la suite invivable ?
      pour le curare, on peut poursuivre le raisonnement dans notre société, en évoquant par exemple les champignons...
      comment s’est-t-on rendu compte que certains étaient mortels ? toxiques ?
      idem pour les plantes...
      on peut bien sur estimer que c’est en constatant que l’ingestion d’un phalloïde provoquait la mort qu’on en a déduit qu’il était mortel... mais il y a peut-être d’autres explications ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 13:23

      pour confirmer ce qui est écrit, ce lien


    • Bernard Pinon Bernard Pinon 20 février 2014 13:49

      on peut bien sur estimer que c’est en constatant que l’ingestion d’un phalloïde provoquait la mort qu’on en a déduit qu’il était mortel... mais il y a peut-être d’autres explications ?

      Pour les champignons et les plantes toxiques en général, je veux bien, mais la fabrication du curare exige la manipulation de plusieurs espèces de plantes toxiques, leur dosage, et une cuisine dont les vapeurs sont elle-mêmes toxiques... Difficile d’y parvenir par tâtonnement.
      Il y a de nombreux savoirs dont l’origine laisse perplexe (on pense à la cosmogonie des Dogons par exemple). Certains y voient les restes du savoir de civilisations perdues, pourquoi pas, d’autres y voient une explication proche de l’inconscient collectif de Jung, comme si notre esprit n’était pas borné par notre corps.
      Pour ma part, j’avoue ne pas savoir, en attendant ça me fait rêver et ça me conforte dans l’idée que nos connaissances ne sont qu’un grain de sable sur une plage immense.

    • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 14:36

      Bernard

      pas mieux !
      merci.
      je partage.

    • claude-michel claude-michel 20 février 2014 10:56

      Bon nombre de gens ce sont penchés pour trouver la bonne définition de l’intuition... ?

      L’essai le plus mince, le plus insignifiant que tu parviens à écrire vaut mieux que tout le flot d’idées grandioses dont tu te grises. Garde tes pressentiments et ton intuition, c’est une source où tu puises, mais tâche de ne pas t’y noyer !.
      Une vie bouleversée 
      [ Etty Hillesum ] 


      • claude-michel claude-michel 20 février 2014 14:34

        Oui je sais...pas facile a comprendre pour l’auteur..il a l’impression d’être devant une glace.. !


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 14:41

        claude michel

        miroir ?
        je réfléchis.
         smiley

      • claude-michel claude-michel 20 février 2014 15:41

        Par olivier cabanel....Tous les miroirs ne reflète pas des images.. ?

        « Tous les hommes sont fous, et qui n’en veut point voir doit rester dans sa chambre et casser son miroir. »de Marquis de Sade

      • chapoutier 20 février 2014 10:59

        monsieur Chabanel vous vous surpassez !

        partir de l’intuition prétendument 6eme sens pour aboutir à la planète-prison des humains qui ne seraient pas originaires de ce monde .

        pardon de me moquer mais il est trop bon le chichon !

        l’intuition humaine est avant tout la prise en compte inconsciente de certains éléments .

        je ne prendrais qu’un seul exemple : vous voulez doubler un véhicule sur une route à deux voies , intuitivement vous savez si vous avez le temps de procéder au dépassement ( la plus part du temps !!! ) pourquoi ?

        parce que le cerveau à évalué(en dehors de votre conscient ) les vitesses des véhicules , le votre celui à doubler et celui d’en face. intuitivement vous savez si vous pouvez doubler parceque en dehors du champs conscient le cerveau à fait ses petits calculs, vrai pour les humains comme les autres espèces vivantes.


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 11:08

          chapoutier

          une fois de plus, je ne reprend pas à mon compte la théorie du Dr Silver, même si je la trouve intéressante, surtout avec les arguments qu’il propose.
          le chichon n’a rien a voir avec ça... mais faudrait demander au docteur ?
          peut être que son usage lui a ouvert quelques fenêtres ?

          par contre votre exemple sur le dépassement de véhicule procède plus à un sens de l’observation et une estimation des distances, qu’a un phénomène intuitif... non ?
          la vrai intuition aurait été de lever le pied, sans raison apparente, et de découvrir quelques kilomètres plus loin qu’il y avait un contrôle de police...
           smiley
          enfin, ce n’est que mon modeste avis.

        • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 11:24

          acheron

           smiley
          n’empêche que cette théorie de l’homme en punition sur la Terre défendue par le docteur Silver, peut faire sourire, comme je l’ai écris, néanmoins, elle devrait ouvrir un débat, plutot que d’en rester aux « enfantillages », non ?

        • chapoutier 20 février 2014 11:47

          ’’’’la vrai intuition aurait été de lever le pied, sans raison apparente, et de découvrir quelques kilomètres plus loin qu’il y avait un contrôle de police..’’’’

          ou bien son tom tom l’a avertit ou bien ....c’est bien dommage de gaspiller un ’’’tel don ’’’ en des choses aussi futiles


        • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 11:58

          chapoutier...

          futile ?
          c’est vrai que ce ne sont que des points en moins, et un peu d’argent perdu...mais en ces temps de crise...
           smiley

        • gaijin gaijin 20 février 2014 13:00

          notre sixième sens est atrophié parce qu’on ne s’en sert pas .....
          l’animal singe sapiens est un animal social a l’image de ses petits qui se tournent vers leurs parents après une chute pour décider s’ils doivent pleurer ou rire .....
          on ne se sert pas de certaines de nos capacités parce qu’on est conditionnés a ne pas le faire.


          • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 13:05

            gaijin

            c’est aussi ce que je pense.
             smiley

          • cevennevive cevennevive 20 février 2014 13:59

            Bonjour à Olivier et à tous,


            Intéressants vos deux articles, propres à nous faire faire un retour sur nous mêmes et à faire surgir des souvenirs en rapport avec ces observations. Qui n’a pas eu, un jour, une prémonition, une intuition ou une injonction secrète à agir ou à ne pas agir ?

            Lorsque l’on dit d’une affaire, d’un deal : « je ne le sens pas », c’est bien de l’intuition. 

            L’amitié ou l’inimitié qui naît souvent en face d’une personne inconnue que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam, c’est aussi une sorte d’intuition.

            La prémonition est plus compliquée. Elle naît souvent dans l’inquiétude que nous aurions de quelque chose qui risque d’arriver. Cette inquiétude nous fait peser inconsciemment les risques.

            Je pense aux guérisseurs ou rebouteux de campagne qui soignent bêtes et gens sans connaître l’anatomie moderne. A ceux qui « conjurent » les brûlures, font disparaître les verrues plantaires, etc. Il y a bien là une intuition, un sixième sens, et une sorte de prémonition de ce qui va arriver après leur intervention.

            Quant à la théorie du Dr silver, elle est très sympathique, donne beaucoup à réfléchir. Car, si elle était vraie, nous aurions donc la solution du fameux « chaînon manquant » non ?



            • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 14:40

              cevennevive

              je ne pense pas, perso, que la théorie du docteur soit totalement dans le vrai, mais j’ai comme une intuition qu’il y a dans celle ci quelque chose qui tient la route.
              mais quoi ?
               smiley

            • Hervé Hum Hervé Hum 20 février 2014 14:35

              Bonjour Olivier,

              Le fait de ne pas connaître le mécanisme de l’intuition laisse ouverte la porte à toutes les hypothèses.

              Mais bon, si on connaissait le mécanisme, peut être ne pourrait on plus parler d’intuition, mais nommer ce sens par ce qui le constitue. J’ai bien ma petite idée, mais je me garderai bien d’en parler ici.

              Cela dit comme tu l’écris au début, il s’agit très certainement voir plus, du même sens que pour les autres animaux. Si on s’oriente vers des phénomènes électromagnétiques, c’est du coté des théories de la mécanique quantique qu’il faut se tourner. D’autant que son mécanisme n’étant pas encore bien compris, en l’absence de réponse absolu toutes les hypothèses sont là aussi imaginables.

              En tous les cas, ceux qui comprennent ce 6ème sens et sont capable de l’utiliser ne révèlent le secret à personne.... Sauf bien sûr pour s’enrichir... Mais là, mon intuition me dit que ce sont des charlatans !


              • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 14:39

                Hervé

                des charlatans ? surement pour quelques uns d’entre eux...
                quand aux autres, pour quelle raison partageraient-ils leur savoir ?
                ils préfèrent peut-être que nous le découvrions par nous même.
                 ?
                le chemin serait en quelque sorte plus intéressant que l’arrivée.
                 smiley

              • gaijin gaijin 20 février 2014 18:09

                « J’ai bien ma petite idée, mais je me garderai bien d’en parler ici. »
                dommage ......c’est peut être un endroit ou on peut en parler sans se prendre des cailloux ( virtuels ça fait moins mal )

                pour le reste les secrets sont connus ( méditation etc ......) mais ça fait beaucoup d’efforts pour pas grand chose ( si on faisait ça pour ça .....)


              • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 18:24

                exact gaijin,

                je savais que conclure l’article par la théorie du docteur Ellis Silver provoquerait quelques démangeaisons, mais qu’importe, seul le débat m’intéresse.
                donc « les petites idées sont les bienvenues »...
                 smiley

              • Hervé Hum Hervé Hum 20 février 2014 21:14

                Bon, en fait, cette idée mérite bien un article pour elle seule.

                C’est ce que j’essaye d’écrire.


              • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 22:00

                herve hum

                super... 
                comme de mon coté je prépare une suite, en m’orientant vers le chamanisme, je suis sur que nous allons pouvoir avancer de concert.
                comme on dit.
                à+
                 smiley

              • Vipère Vipère 20 février 2014 19:05

                Olivier

                Le chemin est difficile pour des occidentaux attachés au matérialisme... d’autres concepts existent, Jerémy Nardy a fait une étude qui a abouti à revoir ses concepts classiques ...

                http://www.youtube.com/watch?v=Y5J4UEa1_Qs


                • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 19:45

                  merci Vipère

                  cette conférence tombe à pic !
                  Narby explique bien comment ces indiens d’Amazonie ont découvert les propriétés des plantes...et tant pis pour les cartésiens, car il ne s’agit pas seulement de la transmission de générations en générations, mais bien d’autre chose.
                  j’encourage tout le monde à écouter avec attention la conférence de cet anthropologue.
                  encore merci.
                  je remet le lien

                • Vipère Vipère 20 février 2014 23:58

                  les fossiles réfutent la théorie de l’évolution :

                  http://www.youtube.com/watch?v=Y5J4UEa1_Qs


                • Hervé Hum Hervé Hum 21 février 2014 11:15

                  Bonjour Olivier et Vipère

                  Le témoignage de Jérémy Nardy me rappelle ma propre expérience de l’ayahuasca. Sauf qu’une partie de moi même à obstinément refusé d’entrer dans le monde des plantes.

                  J’ai bien senti la présence qui montait de par derrière moi du dragon ou serpent, mais je n’était pas prêt et j’ai vomi juste avant. Je suis quelqu’un de borderline avec mon esprit et je ne peux pas dire ce qui ce serait passé si j’avais passé la frontière.

                  Là où j’étais, l’endroit s’appelait « inferno » (l’enfer), c’était un hameau sans eau courante ni même de puits, où il fallait boire l’eau du fleuve. La ville la plus proche s’appelait Maldonado et était situé à environ 20 km. Je me souviens de ce psychiatre écossais qui s’était installé là à Maldonado avec sa femme et venait prendre de l’ayahuasca une fois par semaine ou toutes les deux semaines. Le préparateur de l’ayahuasca n’était pas chamane, mais le psy disait qu’il était un très bon préparateur. Il disait qu’il avait parcouru le monde entier pour expérimenter toutes les plantes chamaniques et que pour lui, l’ayahuasca était la plante la plus puissante qu’il connaissait. Je me souviens plus de son nom, mais il écrivait des livres sur ses expériences. Il avait aussi deux crânes de cristal, dont un était vraiment très beau. M’est avis qu’il prenait l’ayahuasca comme une drogue, mais faut être bien accroché et fou, car l’ayahuasca est très dure à boire déjà et très fort à vivre ensuite.

                  En fait, j’ai fait bien d’autres expérience de plantes. Il n’y en a qu’une que j’ai refusé de prendre, c’était au Mexique et la plante s’appelle « l’herbe du diable », l’indien chez qui j’habitait me disait que je devait en prendre pour sentir ma puissance. J’ai eut peur de ce que cela pouvait signifier ! L’indien n’était pas chamane ni sorcier mais était un guerrier (l’épreuve pour devenir guerrier est telle que je défi quiconque ici de faire pareil, il s’agissait de limer une dent jusqu’au nerf, pour ensuite arracher le nerf. Cela, une dent par mois pendant un an. Il avait toutes ses dents de devant limé. Il m’a dit que la douleur est telle qu’on aurait pu lui mettre un coup de pieds dans les parties que cela ne lui aurait pas fait plus mal !. Il me disait que des sorciers voulaient lui voler sa force de guerrier. Une nuit il m’accompagna dans le désert, alors qu’il ne le faisait jamais avec les touristes. Là, il me dit qu’il pouvait me voler ma force, mais qu’il ne le ferait pas car j’étais trop « triste ».

                  En tous les cas, ma plus belle expérience fut faites avec icouli, plus connu sous le nom de péyote. Je l’ai expérimenté dans le désert de San Luis au Mexique (là où vivait l’indien). L’expérience fut très forte, non hallucinogène, mais émotionnelle. Péyote ouvrit les portes qu’ayahuasca ne pouvait pas ouvrir, celles de mes états émotionnels passés. Et c’est très fort de sentir les émotions de son enfance telle quelle, avec la même intensité mais avec la conscience de sa propre réalité.


                • olivier cabanel olivier cabanel 21 février 2014 11:30

                  Hervé

                  merci de ce témoignage
                  après avoir visionné la conférence de J.Narby, il m’est apparu évident qu’il fallait donner une suite à l’article...il sera bien sur question de chamanisme.
                   smiley

                • Hervé Hum Hervé Hum 21 février 2014 13:45

                  Avec plaisir Olivier, je n’ai cité là que disons les plus marquantes, mais j’en ai fait d’autres, en d’autres lieux et autres substances !

                  Pour le peyote, l’indien possédait les livres de Carlos Castaneda, alors entre mes nuits dans le désert et mes lectures, j’avoue que cela avait quelque chose de surréalistes ! Mais bon, d’autres expériences furent aussi surréalistes. Mais pourtant, rien de tout cela m’est apparu comme surnaturel, cela parce que je ne cherchais pas le coté hallucinatoire, mais bien dans une recherche intérieure... Cela m’a surtout permis de prendre conscience de la force qui me retient de vivre pleinement. Cette force, je ne peux pas ou plus l’éliminer ni la vaincre, mais apprendre à vivre avec et peut être m’en servir enfin à mon avantage et non plus contre mon moi au présent. Car intérieurement, un moi passé non apaisé cherche toujours à exister au présent pour poursuivre la lutte ou trouver la paix.

                  Parfois, le 6ème sens est utilisé de manière anodine, pour exemple, l’indien me prêtait un vélo pour aller dans le désert (de pierres, couvert d’arbustes appelés « gobernador », avec quelques rares arbres et palmiers), et comme il y a aussi beaucoup de cactus, je crevais sans cesse. Biensur, j’avais tout le nécessaire pour réparer. Mais au bout d’un moment, j’en ai eut assez de devoir m’arrêter tout les km pour réparer, aussi, j’avais fais appel à mon intuition, de manière volontaire et me croiras tu ou pas, je n’ai plus crevé dès cet instant !


                • gaijin gaijin 24 février 2014 10:35

                  hervé
                  on peut ouvrir les portes sans les plantes ........
                  en fait d’ouvrir j’ai plus le sentiment qu’avec les plantes on les fait sauter ......
                  ( je n’ai pas essayé )


                • soi même 20 février 2014 21:17

                  Bonsoir Olivier, visiblement vous êtes arrivé au sonnet des facultés humaine.

                  Maintenant j’attends que vous expliquez cette rencontre inévitable avec le petit Gardien du seuil et le grand Gardien du Seuil.

                  C’est inévitable, vous pouvez pas avoir une Intuition sans la rencontre avec ses gardiens !

                  En toute amitié pour le grand effort de se texte, il y a pas de doute vous avez été inspiré !

                  Meurs avant de mourir, pour ne pas mourir
                  Quand tu devras mourir ; sinon tu périras.

                  (Le Voyageur chérubinique,
                  Angelus Silesius
                  1624-1677


                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 février 2014 22:00

                    mon cher soi meme

                    et si, contre toute attente, j’étais un chaman ?
                     smiley

                  • soi même 20 février 2014 22:19

                    Excuses moi, je pouf de rire !
                    Moi je suis un Chameau !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès