• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > De quoi vous refroidir

De quoi vous refroidir

Franchir toutes les limites

La filière danoise.

Nous l'appellerons Jean pour ne pas lui causer de soucis. Il se peut tout aussi bien qu'il porte le prénom d'un autre apôtre mais telle n'est pas la question. S'il a failli pécher ce n'est ni par omission ni par pensée. Ce sont des malandrins qui ont voulu profiter de sa naïveté pour le mener à la faute et pire encore …

Jean est sorti tout frais émoulu d'une grande école d'ingénieurs qui se trouve en bord d'un fleuve navigable. Je demeure volontairement flou car les protagonistes de cette sombre histoire étant toujours en contact, dans ce monde sans scrupule, il est préférable d'être plutôt du côté du manche que de la cognée.

Jean vient d'obtenir son premier contrat. Il a l'âme aventureuse et les pieds ailés ; il s'est porté volontaire pour une expérience de six mois dans un pays du sud-est asiatique. Nous dirons que c'est le Laos, toujours pour troubler un peu plus les pistes. Vous comprendrez mieux mon souci de semer la confusion car les acteurs sont toujours en exercice et rien ne permet de croire qu'il viendra à l'esprit d'une autorité quelconque de punir le puissant malfaisant.

Jean va travailler pour une grosse, très grosse entreprise française qui sous-traite au Laos un énorme chantier. Jean sera le seul européen dans l'entreprise locale, constituée exclusivement d'une main-d'œuvre autochtone. Il apporte ses connaissances techniques et certainement une caution de sérieux. La suite prouvera que sur ce point, on ne se trompait pas …

Le directeur laotien de la filiale, un homme haut placé en son pays, un notable à l'abri de tout soupçon profite de l'aubaine ; une jeune recrue, un occidental aux dents longues vient à lui. C'est l'occasion rêvée de lui demander une petite faveur, un service qu'un subalterne ne saurait lui refuser. Le garçon va prendre l'avion pour ce long voyage, il faut en profiter.

Le directeur envoie un message à son futur collaborateur. Un courriel dont il prend la précaution de transmettre une copie à la maison-mère par le truchement de la DRH. Voilà une procédure qui sent bon la voie hiérarchique et qui ne peut prêter à confusion. L'homme demande à Jean de différer son arrivée de deux jours afin de lui apporter en mains propre un colis qu'il fera livrer à son domicile en France avec l' accord de ce dernier,

Jean désireux d'arriver dans les meilleures dispositions sur ce nouveau poste, ne peut se dérober et accepte cette mission. Il souhaite simplement avoir des informations plus précises à propos du colis à transporter au cours de ce voyage qui nécessite une longue escale sur un territoire assez sourcilleux. Le directeur informe Jean, toujours par courriel mais cette fois sans en référer à la DRH compétente, qu'il s'agit d'un traitement contre la stérilité masculine, que le colis pèsera 6 kilogrammes car il sera réfrigéré.

 

Jean commence à se poser des questions. Ses parents n'ont plus le moindre doute sur l'obscurité de la démarche mais à l'âge de Jean , on ne voit pas le mal partout et le jeune homme n'écoute que très modérément les avertissements parentaux. Heureusement qu'un camarade lui met la puce à l'oreille. Jean titille le fameux directeur pour en savoir un peu plus. L'autre finit par lui avouer que ce sont des paillettes séminales venant du Danemark et destinées à une nièce en traitement ad hoc. Bien sûr, ajoute ce charmant personnage, rien que de très légal, le colis sera accompagné des papiers accréditant la thèse.

Cette fois, Jean s'inquiète. Il en réfère directement à la fameuse DRH qui le remercie de son honnêteté et lui promet de se renseigner plus avant et de lui envoyer sous peu des recommandations au sujet de cette démarche de plus en plus surprenante. Vous devez bien vous douter que Jean attend toujours la réponse définitive de cette bonne société. Il vaut mieux avoir un jeune collaborateur en prison ou bien en situation délicate plutôt que de se mettre mal avec un puissant associé laotien !

 

Jean doit prendre seul la décision. Ses parents le poussent à refuser ce qui pourrait s'apparenter à du chantage s'il y avait des possibilités de recours contre de tels personnages. Il prévient son mandataire et néanmoins futur patron que selon lui, l'importation en France comme l'exportation de produits issus du corps humain sont strictement interdits. Il joint les références légales à ce courriel qui risque de lui coûter sa place.

C'est donc sans la fameuse mallette que Jean prend l'avion . Le directeur en question trouvera sans doute un autre pigeon voyageur pour lui permettre d'arrondir ses fins de mois. Pour l'heure, notre héros n'a pas eu a subir de rétorsions suite à ce refus, c'est heureux ! On peut simplement s'étonner que la grande entreprise française n'ait plus donné signe de vie au sujet de cette incroyable manœuvre.

Ainsi, ceux qui ont eu à suivre ces épisodes rocambolesques apprennent avec stupeur que le commerce de sperme danois est un grand classique dans cette partie du monde. L'affaire n'est cependant pas ébruitée ; le Danemark ne sort pas grandi de tels agissements et les grandes sociétés multinationales continuent de se moquer des principes éthiques.

Laissons Jean tranquille, assurons-lui l'anonymat qu'il mérite. Dans cette affaire il est bien le seul à avoir bien agi . Mais lui n'est que le plus petit maillon dans ce monde de l'économie mondialisée. Quant à ses supérieurs, il n'est pas certain qu'ils ne soient pas complices d'une manière ou d'une autre. Cela est déplorable mais ainsi va la marche de l'économie planétaire !

Séminalement sien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 25 avril 2014 09:48

    « Pour l’heure, notre héros n’a pas eu a subir de rétorsions suite à ce refus »
    ben le héros il peut commencer a chercher un job ailleurs ....
    sinon il s’apercevra que les promotions ne sont jamais pour lui et que par contre les missions pourries a la base ....oui
    avec l’échine plus souple il aurait pourtant pu faire une bonne carrière mais dans une entreprise un imbécile honnête n’a aucun avenir ( et si en plus il a l’arrogance d’être compétent c’est encore pire .....) 
    si vous pouviez communiquer ce message a jean dites lui bien que ce n’est en rien du cynisme c’est la réalité des choses de la vie


    • chapoutier 25 avril 2014 11:16

      «  »« dans une entreprise un imbécile honnête n’a aucun avenir »«  »
      vous parler d’or


    • chapoutier 25 avril 2014 11:17

      parlez d’or , c’est mieux avec un Z


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 avril 2014 14:56

      gaijin 


      Pour l’heure, son expérience professionnel se poursuit ans enconmbre

      Mais honte à l’entreprise française qui n’a jamais donné de nouvelles depuis ! 

    • claude-michel claude-michel 25 avril 2014 12:22

      « Les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit. »

      Proverbe juif


      • C'est Nabum C’est Nabum 25 avril 2014 14:57

        claude-michel


        Nul tonneau mais des tube à essai

      • amiaplacidus amiaplacidus 25 avril 2014 12:28

        J’ai un doute plus que sérieux quant à cette histoire.

        Je connais très bien, mais alors très bien le sud-est asiatique, le Laos, j’y ai fait plusieurs séjours et je passe 4-5 mois par année dans un pays voisin, j’y suis actuellement.

        S’il y a une chose importante ici, c’est la face. Difficile à traduire, mettons que c’est l’apparence que l’on offre au regard des autres. C’est tellement important, qu’une perte de face conduit jusqu’au suicide.

        Alors, j’imagine que la nièce en question est une jolie Laotienne, avec des yeux bridés et de longs cheveux noirs. J’imagine également que son mari (elle est mariée, vouloir un enfant sans être mariée est simplement inimaginable dans le sud-est asiatique) a également les yeux bridés et des cheveux noirs.
        Les paillettes séminales venant du Danemark proviennent sans doute d’un donneur grand, blond, aux yeux bleus et ronds.

        Pouvez-vous imaginer la perte de face de la nièce, de la famille de la nièce, du mari, de sa famille, à la naissance d’un bébé aux yeux ronds ou à la chevelure blonde ?

        Il ne s’agit aucunement de racisme, si la nièce est mariée avec un occidental, c’est un donneur asiatique qui poserait problème.

        Alors, cette histoire, je n’y crois pas trop.


        • C'est Nabum C’est Nabum 25 avril 2014 15:00

          amiaplacidus 


          Et bien doutez mon ami

          Les vérités ne sont jamais bonnes à dire et il y a toujours des gens pour refuser l’évidence.

          La mère du garçon est juste à mes côtés et je ne vous dit pas le temre qu’elle emploie pour vous qualifier ! 

        • amiaplacidus amiaplacidus 26 avril 2014 01:09

          Que la mère de la personne soit à vos côtés et qu’elle emploie des termes grossiers à mon égard (alors que j’ai été poli) ne changera strictement rien à mon avis.

          Je mangeais hier soir avec quelques amis. Je leur ai parlé de votre histoire, je dois dire que j’ai obtenu un gros succès : pas les sourires, éventuellement le petit rire habituel des asiatique, non, de gros éclats de rires.

          Votre histoire ne tient pas debout, non seulement pour les raisons socioculturelles évoquées dans mon message précédent, mais pour une raison encore plus simple.
          Le transport de paillettes de sperme congelées ne fait l’objet d’aucun trafic, pour la simple et bonne raison qu’il est parfaitement légal.
          Une toute petite recherche sur internet m’a permis de voir qu’une entreprise, danoise il est vrai, organise ce transport, pour 349 € avec toutes les garanties et le sérieux professionnel.
          https://dk-fr.cryosinternational.com/sperme-de-donneur/livraison-de-sperme-de-donneur/
          https://dk-fr.cryosinternational.com/sperme-de-donneur/tarifs-et-paiement/

          Alors, pouvez-vous imaginez qu’une personne importante, haut placée dans son pays comme vous le dites, qui a certainement des niveaux de revenu sans comparaison avec le revenu moyen français, va prendre le risque de confier ces paillettes à un transporteur amateur alors qu’il peut le faire faire, dans des conditions de sécurité absolue, par des professionnels ?
          Sans compter, comme je le dis plus haut l’aspect socioculturel, totalement rédhibitoire dans un pays du sud-est asiatique.
          Tout cela pour économiser 349 €, alors que les paillettes valent nettement plus cher.


        • Prudence Gayant Prudence Gayant 25 avril 2014 13:54

          Quoiqu’il en soit, Jean a pris la bonne décision. 

          On ne transporte jamais un colis sans savoir ce qu’il y a réellement à l’intérieur, surtout si l’on voyage dans certains pays. 


          • C'est Nabum C’est Nabum 25 avril 2014 15:01

             Prudence Gayant 

            Et il a eu raison 

          • JL JL 25 avril 2014 15:31

            Interloqué par la réponse que Nabum fait ici à amiaplacidus, et pour en savoir plus, j’ai lu le billet.

            Ou bien je n’ai rien compris, ou bien j’aimerais bien qu’on m’explique cette réponse qui me parait toujours aussi saugrenue.

            Enfin pour finir : qui prouvera que c’était réellement des paillettes séminales ? Est-ce que ce n’était pas quelque chose de plus inavouable ? Bref, l’ami Nabum me parait bien naïf pour quelqu’un qui pourtant fait la profession de foi (ou non foi ?!) suivante :
            ’’Les vérités ne sont jamais bonnes à dire et il y a toujours des gens pour refuser l’évidence.’’


            • C'est Nabum C’est Nabum 25 avril 2014 21:43

              JL


              C’est histoire est totalement vraie
              Voilà cette évidence que certains ne veulent pas admettre

            • JL JL 26 avril 2014 09:05

              @ Nabum,

              de quelle évidence parlez vous ? Il y a plusieurs choses dans votre récit.

              Je crois en effet à cette histoire, je dis simplement deux choses : d’une part, rien ne nous prouve qu’il s’agissait de paillettes de sperme ; d’autre part, je ne comprends toujours pas votre réaction.

              Je crois que ce qui vous irrite c’est qu’on mette en doute vos affirmations. Et de fait, vous imposez à vos lecteur une seule alternative : tout avaler ou bien être fustigé. En somme, vous avez besoin d’une cour. Agoravox est à tout le monde, et je n’aime pas qu’on cherche à y installer son petit blog perso. Désolé.


            • Gemini5 Gemini5 25 avril 2014 22:34

              @ amiaplacidus

              Alors, j’imagine que la nièce en question est une jolie Laotienne, avec des yeux bridés et de longs cheveux noirs. J’imagine également que son mari (...) a également les yeux bridés et des cheveux noirs.
              Les paillettes séminales venant du Danemark proviennent sans doute d’un donneur grand, blond, aux yeux bleus et ronds.

              Pouvez-vous imaginer la perte de face de la nièce, de la famille de la nièce, du mari, de sa famille, à la naissance d’un bébé aux yeux ronds ou à la chevelure blonde ?


              Ca dépend, je connais au moins une personne vivant au DK et qui a les cheveux noirs, les yeux noirs... faut dire qu’il n’est pas vraiment un Danois de souche.... smiley (un Kabyle en fait) ...si ça se trouve, c’est lui le donneur... smiley

              et pour la p’tite histoire, les mystères de la génétique sont tels que, avec sa femme danoise, châtaine au yeux bleus, il a un garçon blond au yeux bleus, et une fille aux cheveux noirs et aux yeux noirs.... à tel point que, nouveau-née, elle ressemblait à une Asiatique, justement... très différents l’un de l’autre, voire opposés... on ne pourrait pas tellement se douter qu’ils sont frère et soeur.

              tout ça pour dire qu’on ne peut jamais être sûr du résultat d’un métissage....

              Quant au fond, aucune idée si cette histoire est vraie ou fausse, mais si elle est vraie, à partir du moment où il y a trafic, on peut très bien imaginer que ce soit organisé aux petits oignons, c’est-à-dire en sélectionnant le donneur de façon à ce qu’il ait un patrimoine génétique asiato-compatible... ? quitte à trafiquer, autant le faire correctement, et je ne vois pas ce qui l’empêche.... ce serait stupide en effet de risquer de faire découvrir le pot aux roses....

              Les trafiquants peuvent très bien avoir un petit groupe de donneurs convenant au but recherché (pas besoin de beaucoup de monde, suffit qu’ils soient fidèles.... suffit même d’un seul... fidélisé(s) sans doute par une rémunération motivante.. smiley et puis, moins il y a de monde au courant, mieux ça vaut)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès