• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Des empreintes géantes découvertes dans le département de l’Ain (...)

Des empreintes géantes découvertes dans le département de l’Ain !

Quelles sont donc ces empreintes géantes découvertes en avril dernier à Plagne, dans le massif du Jura, entre Oyonnax et Bellegarde ? La région n’est pourtant pas réputée pour héberger des Dragons, le célèbre Yéti ou un autre de ces redoutables monstres mythologiques. Rassurez vous, il s’agit en fait de traces de Dinosaures, de la famille des Sauropodes, dont font partie les Diplodocus et les Brachiosaures, ces derniers ayant tenu le rôle des « gentils » dans le film « Jurassic Park ». Mais si le film était sympathique et visuellement réussi, il ne faut pas oublier que les Dinosaures appartiennent au monde de la réalité. Ils ont bel et bien peuplé notre planète, et la rencontre avec les traces de leur lointain passage provoque toujours un grand émoi chez les scientifiques.

Des traces, seulement des traces, mais alors, quelles traces ! Elles mesurent entre 1,20 et 1,50 mètres de long, et on peut même lire jusqu’à 2 mètres de long dans certains articles ! On imagine la taille colossale des pieds qui les a faites ! Il s’agit ni plus ni moins des plus grandes traces de Dinosaures découvertes à ce jour.

 

La taille de ces traces laisse songeur quant à la taille des bêtes elles-mêmes. Il suffit de regarder cette image pour se rendre compte du gigantisme impressionnant des Dinosaures de la famille des Sauropodes, parmi les plus grands animaux, sinon les plus grands, ayant vécu sur Terre. De nos jours, seule la baleine bleue, menacée d’extinction, avec ses 180 tonnes et ses 31 mètres de long, est en mesure de rivaliser avec eux.

Les Dinosaures sont nos prédécesseurs, ils ont été les habitants, les maîtres incontestés, avant leur extinction définitive, de « notre » planète, que nous avons désormais tendance à considérer comme notre propriété exclusive, au détriment de la nature que nous n’avons de cesse de vouloir modifier à notre guise, et des animaux (on devrait même dire, des autres animaux que nous) que nous pourchassons et exterminons dans la plus grande indifférence.

Les Dinosaures font partie d’un passé si lointain, qui remonte à tant de millions d’années, sur une Terre où les paysages n’avaient tellement rien à voir avec ce qu’elle est devenue aujourd’hui, qu’on a un peu l’impression que tout cela s’est en réalité passé sur une autre planète. On a en effet trop souvent tendance à oublier que c’est bel et bien ici, sur Terre, notre bonne vieille Terre comme dirait le capitaine Haddock, que se sont baladés des millions de Dinosaures de toutes espèces et de toutes tailles (et dont les seuls tableaux de classifications donnent déjà le vertige), qu’ils ont évolué en toute liberté et en tous lieux, et pourquoi pas même à l’endroit précis où vous vous trouvez actuellement, mis à part bien sûr que le panorama a bien changé depuis lors.

Notre arrivée sur Terre n’est qu’un concours de circonstances, et si la météorite géante (l’une des théories expliquant la soudaine disparition des Dinosaures) n’avait pas provoqué le cataclysme que l’on connaît, nous ne serions peut-être pas là pour en parler.

Aux marécages, forêts denses aux climats chauds, aux vertes prairies ou savanes qui recouvraient la Terre à l’époque où elle ne portait pas encore de nom, où ni l’économie, ni la politique, ni l’écologie, ni la science, ni la technologie, ni le langage, ni les conflits (nos cataclysmes des temps modernes, ceux-là provoqués de façon intentionnelle) n’existaient pas, évoluaient donc des animaux gigantesques, herbivores ou carnivores, là où se trouvent maintenant dans nos pays, nos régions, des stations de métro, des usines, des déserts, du macadam recouvrant les trottoirs de villes tentaculaires ou de petits villages, des milliers de voitures et leur infernal concert de décibels, des champs cultivés, et encore un peu de nature à l’état sauvage, souvent confinée dans des « réserves » et des « parcs nationaux » pour ne pas la voir disparaître définitivement…

Tout a tellement changé que c’est presque hallucinant que l’on continue à retrouver encore des témoignages de l’existence des Dinosaures. C’est peut être aussi pour cela qu’une découverte d’ossements ou d’empreintes provoque un tel émoi. Car, même si les Dinosaures ont disparu depuis des millions d’années, notre planète continue à nous offrir, régulièrement, de nombreuses traces de leur existence, sous forme d’ossements, d’œufs, ou comme c’est le cas ici, carrément de traces de pas !

Mais faisons un petit retour en arrière. Les Dinosaures ne sont pas si éloignés de nous, après tout. Lorsqu’ils levaient durant la journée les yeux vers le ciel, si tant est qu’ils aient eu la curiosité de le faire, c’est bien le soleil qu’ils voyaient, le même que celui que nous voyons nous aussi, et la nuit, ils voyaient, exactement comme nous, la lune et ses différents phases. Nous avons donc au moins cela en commun avec eux.

Alors imaginer qu’il y a peut-être eu un jour un Dinosaure qui se baladait là où se trouvent maintenant les Champs Elysées parisiens où s’amuser à l’idée de voir soudain apparaître la tête d’un Sauropode à la fenêtre de son appartement situé au sixième étage, est une chose, mais avoir sous les yeux la preuve irréfutable, sous la forme de dizaines de traces de leurs pas, qu’ils sont un jour passés à l’endroit exact où vous vous trouvez actuellement en est une autre, et doit donc provoquer chez les paléontologues une émotion assez indescriptible.

C’est donc à l’endroit où sont passés le 5 avril 2009 les chercheurs et passionnés de nature Marie-Hélène Marcaud, enseignante, et Patrice Landry, géologue, tous deux membres de la Société des Naturalistes d’Oyonnax, que ces Sauropodes géants ont un jour imprimé de leurs énormes pieds ces empreintes qui se sont miraculeusement conservées jusqu’à nous parvenir intactes aujourd’hui, des millions d’années plus tard ! Evidemment, si l’on regarde la photo de cet article, ou celles présentées sur celui la, il est clair qu’un profane aurait sans doute du mal à reconnaître qu’il s’agit de traces de Dinosaures.

Où allaient-ils ? A quelle vitesse se déplaçaient-ils ? Quel était le but de leur périple et leur destination ? Etaient-ils en train de chercher leur nourriture ou partaient-ils s’installer un peu plus loin, lorsqu’ils ont traversé ce paysage ? La piste qu’ils ont empruntée (on aurait presque envie d’écrire « empreintée », si ce verbe existait) s’étend sur des centaines de mètres !

On trouve dans certains articles de presse relatant l’événement que les Sauropodes sont cousins des Diplodocus, et dans l’article Wikipedia consacré aux Sauropodes et mis en lien plus haut, que les Diplodocus et les Brachiosaures font partie de la classe des Sauropodes. (« On compte parmi les sauropodes les plus longs et les plus imposants dinosaures (brachiosaures, diplodocus, sauroposeidon) »

Tous les Sauropodes se ressemblent, à quelques détails près. Ce sont des quadrupèdes herbivores possédant un gigantesque cou, une longue queue, un corps énorme et une toute petite tête. Leurs pieds étaient même pourvus de griffes. On ne connaît pas l’utilité de celle qui se trouvait sur le pouce, et que certaines espèces semblent même avoir perdue au fur et à mesure des temps, ce que l’on a déduit par l’étude des traces qu’ils ont laissées. C’est d’ailleurs incroyable tout ce que l’on peut déduire par l’observation de leurs traces, par exemple en étudiant l’écart entre chacune d’elles qui renseigne notamment sur leur façon de marcher. On peut imaginer qu’un troupeau de ces Dinosaures avançant sur une piste devait faire trembler le sol au point que cela devait s’entendre peut-être à des kilomètres à la ronde.

On sait également que certains Sauropodes possédaient même une armure, par exemple des épines plantées sur leur dos.

On peut voir sur cette image une comparaison de la taille de différents Sauropodes. Le plus long d’entre eux mesurait quarante mètres ! (Cliquer sur l’image pour l’agrandir).

On sait, donc, que les Sauropodes se déplaçaient en troupeau, car c’étaient des animaux grégaires, mais ce qui est étonnant, c’est que selon l’espèce de Sauropode, les troupeaux n’étaient pas constitués de la même façon. Ceux qui mélangeaient les âges se déplaçaient donc tous ensemble, et maintenaient les jeunes au centre du troupeau pour assurer leur protection, tandis que d’autres espèces formaient des troupeaux distincts en fonction de l’âge. Il y avait donc des troupeaux formés exclusivement de jeunes animaux, et d’autres regroupant seulement les adultes. On pense que cela était dû au fait que les jeunes n’avaient pas le même régime alimentaire que les adultes, alors il était plus pratique que chacun se regroupe et aille chercher son type de nourriture de son côté. Du coup, les chercheurs se demandent si, dans ce cas de figure, les adultes s’occupaient des jeunes, ou si les petits apprenaient très tôt à se débrouiller seuls.

On explique également la taille gigantesque de ces animaux par le fait que cela leur permettait d’avoir un système digestif très long, et donc d’y conserver la nourriture plus longtemps, ce qui assurait leur survie s’ils traversaient une période de pénurie.

L’information de la découverte de ces traces de Sauropodes n’a été révélée au public que le 9 octobre dernier. Cette découverte a été qualifiée de colossale et d’extraordinaire par les paléontologues, et des études plus poussées du site devraient avoir lieu durant les prochaines années. Espérons que cela permettra d’en savoir encore plus long sur ceux qui furent parmi les premiers à peupler la planète Terre, et pour la plaisanterie, je dirai bien avant l’arrivée sur Terre d’autres monstres, de taille nettement plus réduite, mais dont le pouvoir destructeur qu’ils s’acharnèrent à exercer sur « leur » planète se révéla nettement plus colossal.

Principales sources :

Nouvel Obs

TF1 LCI

Dinosaure sur Wikipedia

Sauropode sur Wikipedia

La photo de la trace de Sauropode provient de Wikipedia et se trouve dans le domaine public.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • ObjectifObjectif 14 octobre 2009 17:39

    Bonjour,

    Merci pour cet article qui nous rappelle que l’age du « jurassique » vient effectivement du massif du Jura smiley

    Au passage, tant que l’on est dans l’exotique, savez vous qu’une des hypothèses les plus originales pour expliquer la masse énorme des dinosaures, est que la gravité aurait changé d’intensité ?

    Ainsi les forces exercées par la masse de ces monstres auraient été plus faibles.

    La gravité est aujourd’hui communément représentée en physique par une constante, mais rien ne prouve que cette constante aujourd’hui n’a pas varié et ne variera pas.

    De toute façon, personne ne sait vraiment ce qu’est la masse aujourd’hui, c’est même ce qui justifie la construction du LHC au Cern...

    Ce serait amusant que l’étude de ces empreintes permettent de retrouver l’intensité de la gravité à l’époque, en fonction de la boue déplacée par leur pattes smiley

    On peut toujours rêver, n’est ce pas ?


    • Surya Surya 14 octobre 2009 18:10

      Bonjour et merci pour ces infos que je ne connaissais pas. Mais est-ce qu’on sait quand et pourquoi la gravité aurait changé d’intensité ? Enfin, c’est une hypothèse mais est-ce qu’on a une idée de ce qui aurait provoqué ça si elle s’avère exacte ? Il y avait aussi des petits Dinosaures, pas seulement des énormes, et puis les Ptérodactyles aussi, les ancêtres des oiseaux. Mais si on compare la taille des empreintes avec la quantité de boue déplacée, pourquoi pas en effet ? (mais allez savoir, ils avaient peut être aussi comme nous des démarches différentes, l’un marchant en traînant les pieds, l’autre en tapant les pieds par terre et en envoyant la boue à trois kilomètres  smiley
      Je connais un peu, pas dans les détails, ce qu’est le LHC et les recherches qui sont menées, mais ça m’intéresse.
      Le Jurassique vient du Jura, et le Crétacé de la Crète  smiley


    • ObjectifObjectif 15 octobre 2009 11:12

      Bonjour,

      Concernant la gravité, ne nous trompons pas : l’hypothèse non prouvée aujourd’hui est que le coefficient appelé « gravité » soit constant dans le temps et dans l’espace. Cette hypothèse est pourtant enseignée partout sans précaution, et cela illustre l’existence du dogmatisme scientifique.

      En outre, la masse est un concept que l’on ne sait pas expliquer aujourd’hui, et d’ailleurs l’unité de masse est la seule unité qui n’ait pas de définition « absolue ». Le boson de Higgs, qui est l’objectif recherché par le LHC du Cern et par d’autres, serait une explication théorique de la masse, mais n’est pas connu aujourd’hui.

      Alors, tant qu’à observer des quasars, pourquoi pas observer des empreintes de dinosaures :- ?

      Il y a en fait beaucoup de problèmes ouverts en physique, contrairement à ce que l’on veut bien nous faire croire :

      • Que signifient les solutions des équations de maxwell qui indiquent des énergies négatives ? la seule explication de mon professeur de physique était « tout le monde sait que cela n’existe pas, donc on n’en tient pas compte », ce qui m’avait profondément surpris. Aujourd’hui on trouve des pistes d’explication mais il ne faut pas trop en parler, c’est encore plus tabou que la sexualité humaine smiley
      • Quelles sont les charges électriques des corps célestes ? Peu d’astronomes semblent se poser la question, et pourtant la physique a trouvé l’électricité depuis longtemps... Si les charges électriques de 2 corps célestes sont différentes, quelles seront les forces électromagnétiques exercées entre eux ? Peut-on voir des arcs ou des courants électriques entre eux ?
      Pleins de questions intéressantes pour les physiciens non aveuglés par les dogmes. A mon avis, bien sauter dans les flaques de boues pour l’envoyer le plus loin possible, en résistant aux injonctions angoissées des parents, est le meilleur chemin vers la vérité smiley

    • Surya Surya 15 octobre 2009 12:48

      Bonjour ObjectifObjectif

      J’ai essayé d’ouvrir votre lien sur le Boson de Higgs mais ça m’a renvoyée sur une page vide, je ne sais pas si c’est dû à l’ordi ou autre chose. Sur Wikipedia, j’ai trouvé ce lien

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Boson_de_Higgs

      et ça aussi sur le site du CERN

      http://public.web.cern.ch/public/fr/Science/Higgs-fr.html

      J’avais un peu entendu parler de cette particule qu’on n’a pas encore trouvée, mais sans trop plonger ma tête dedans. Merci de m’avoir donné plus envie de m’informer, si je ne comprends pas tout, tant pis, j’en retiendrai toujours quelque chose.  smiley


    • Spyc 15 octobre 2009 13:26

      @ ObjectifObjectif : et si vous laissiez la physique au physiciens ?

      S’il y a bien des hypothèses concernant une variation de la « constante » gravitationnelle, celles-ci ne concernent en aucun cas les échelles de temps géologiques : en effet si il y a eu variations, celles-ci n’ont eu lieu que lors de la formation de l’Univers et lors des instants qui ont suivi, ce qui au maximum a dû prendre 5 minutes (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Big_bang )
      Donc même à l’époque de la naissance de notre belle planète (soit presque 10 milliards d’année après le Big-Bang), la structure et les constantes de l’Univers étaient déjà bien stabilisées !

      Quant aux charges des corps célestes, le problème est déjà bien posé et les solutions assez simples : si le corps est trop chargé il sera instable, mais bon vous devriez faire de la science-fiction vous avez beaucoup d’imagination


    • TSS 15 octobre 2009 14:30


      je suppose que les gens qui ont ecrit l’article sur Wiki etaient sur place lors de l’evenement

       !!c’est fantastique !!

      combien de théories incontournables martelées par des scientifiques ne se trompant jamais

       sont demolies fortuitement peu de temps après par des chercheurs qui ne savaient pas qu’un

       théorème intouchable existait... !!


    • ObjectifObjectif 15 octobre 2009 15:10

      @ Surya : désolé pour le lien raté vers le boson de higgs et la masse : celui-ci ira-t-il mieux ? Mais vous aviez déjà rectifié.

      @Spyc : « et si vous laissiez la physique au physiciens ? » et comment on reconnait un physicien ? Il doit avoir une carte officielle, comme si on laissait l’information aux « journalistes » ? En tout cas quand on laisse la politique aux politiciens, on voit ce que cela donne...

      Sérieusement, commencez à penser par vous même et intéressez vous plus au message qu’à son auteur.

      Si vous avez des informations précises et fiables sur un hypothétique big bang et sur la valeur de la constante de gravité dans le passé, heureux de regarder vos informations : elles ont aussi le droit d’exister et je me ferai mon opinion. Mais si des milliards sont investis pour chercher le boson de Higgs, il doit tout de même y avoir quelques raisons, non ?

      De même, concernant les charges électriques des corps célestes (planètes, soleil, astéroïdes), puisque tout est déjà connu depuis si longtemps, prévenez l’ESA, ça leur évitera de faire des études inutiles smiley Et si vous avez des études précises en référence, cela m’intéresse.

      Et enfin, vos critiques ont curieusement délaissé les solution décidément bien ignorées des équations de Maxwell. Je ne suis pas physicien, mais les équations m’intéressent toujours : si vous avez vu des explications, je les lirais avec plaisir.


    • Shaytan666 Shaytan666 15 octobre 2009 18:09

      Je n’y connais pas grand chose mais j’ai trouvé un petit site qui explique assez bien la théorie du changement de la gravité et la disparition des dinosaures suite à ce changement.
      http://frederic.malmartel.free.fr/Fin_des_dinosaures/dinosaures2.htm


    • ObjectifObjectif 16 octobre 2009 12:13

      Merci Shaytan666 pour ce lien : il me semble bien affirmatif mais explique les choses simplement.


    • Gollum Gollum 14 octobre 2009 17:51

      Ce qui est fascinant c’est de lire dans les vieux bouquins consacrés aux dinos des phrases où les auteurs visiblement influencés par un darwinisme matérialiste expliquent doctement que ces braves bêtes ne pouvaient que disparaître ayant un cerveau trop petit par rapport au corps trop volumineux et trop lourd... Bref, l’évolution avait mal fait son travail..


      On sait maintenant qu’il n’en est rien et que ces bestiaux étaient parfaitement adaptés à leur environnement avec des mœurs complexes : protection des jeunes, etc...

      Marrant comme le darwinisme incite à dire de grosses conneries.

      • Shaytan666 Shaytan666 15 octobre 2009 18:11

        Et le créationnisme il incite à quoi lui ? A essayer de nous faire croire que nous descendons tous d’Adam et Eve.
        Je ne dis pas que Darwin avait 100% raison, loin de là, mais sa théorie est quand même plus plausible que celle d’un « dieu » créateur de l’univers.


      • Brutus 14 octobre 2009 18:02

        @ l auteur..
        Ce sont les empreintes des pieds de ma belle mère.
        Si vous ne me croyez pas je vous envoie une de ses pantoufles..


        • Surya Surya 14 octobre 2009 18:24

          Si ce sont les empreintes de ses pieds, envoyez moi plutôt un de ses pieds, la pantouffle ne ne sera d’aucune utilité  smiley


        • beneolentia beneolentia 14 octobre 2009 20:45

          @l’auteur

          permettez moi je douter

          excellent fake de votre part,
          mais qui ne résiste pas a une once de neurones

          vous voulez nous nous faire croire que la photo qui illustre votre article représente des traces de dinosaures ?

          et la pluie et l’érosion sur des « milliards d’années »
          elles ne font pas disparaitrent vos traces ?

          sol craquelé, terre meuble, empreintes fraiches
          l’illustration de votre article est malhonnête
          je dirais qu’un éléphant africain est l’auteur des traces de la photo en question

          il est clair que les deux photos restantes :

          http://www.telegraph.co.uk/science/dinosaurs/6267272/Worlds-largest-dinosaur-prints-found-in-France.html

          http://insciences.org/article.php?article_id=7110

          ne sont pas du tout probantes pour un profane comme vous dîtes

          elles sont situées dans le lit d’une riviére asséchée
          et ne ressemblent a rien d’autre qu’un trou que l’eau courante a l’habitude de creuser, dans le lit de petits torrents comme ceux-ci.

          vraiment hilarant
          de vouloir y voir des traces de dinosaures
          quand on connait le pouvoir de l’érosion de l’eau sur des « milliards d’années »

          bref article ridicule


          • Surya Surya 14 octobre 2009 21:09

             smiley Oops ! Vous n’avez pas posté votre commentaire au bon endroit, je vous suggère plutôt de déposer votre plainte auprès des paléontologues du CNRS, à qui vous pourrez également faire part de vos doutes sur leurs compétences, et leur dire que leurs recherches et les articles qu’ils écrivent sont ridicules  smiley , plutôt que sur le fil de mon article qui ne fait que répercuter cette découverte, avec pour seul but l’étonnement et la curiosité que j’ai éprouvés face à cette découverte extraordinaire.
            Je ne sais pas comment il est possible que ces traces se soient conservées (sur des millions, pas des milliards d’années, soit dit en passant) car je ne me suis pas documentée de façon aussi pointue pour écrire cet article, mais je suis sûre qu’en vous documentant (il existe beaucoup de livres ou sites internet scientifiques sur la question), ou en contactant des scientifiques pour leur poser la question, vous aurez sans aucun doute la réponse.

            La photo illustrant cet article a été trouvée ici , et si vous aviez ouvert les liens que j’ai mis, vous auriez vu qu’elle illustre l’article de wikipedia sur les Sauropodes 

            On peut également douter de l’existence des Dinosaures aussi. Il y a aussi pas mal de gens qui doutent de l’authenticité de cette trace là. On a le droit de douter de tout ce qu’on veut, après tout.


          • le mave 15 octobre 2009 11:15

            On parle même de la création d’un parc d’attraction :
            « Jurassedicparc »

            ça va ne faire rire que moi ,mais j’ai des excuses , je suis jurassien .


          • ObjectifObjectif 15 octobre 2009 11:36

            Ces empreintes doivent se conserver de la même manière que ces empreintes de bipèdes.

            Les explications des empreintes sont toujours des hypothèses, mais elles existent. Le plus intéressant est d’aller les voir par soi-même, le Jura n’est pas si loin et ce n’est pas la première fois que l’on y découvre de telles traces : 1, 2, 3, 4,...

            Les premiers découvreurs d’os de dinosaures ont aussi subi beaucoup de critiques violentes... mais les os sont tout de même restés smiley


          • Surya Surya 15 octobre 2009 12:07

            @ ObjectifObjectif

            Merci pour ces liens, j’ai trouvé également celui ci, la fin de l’article donne un début d’explication sur la façon dont se conservent ces traces, on est sur la bonne piste...  smiley


          • Surya Surya 15 octobre 2009 12:10

            je remets le lien car sur l’ordi que j’utilise ça ne fonctionne pas

            http://info.rsr.ch/fr/news/France_traces_de_dinosaures_exceptionnelles.html ?siteSect=2010&sid=11317228&cKey=1254859680000

            faites un copiécollé au cas où...

            et tant qu’à faire, je copie la fin de l’article =

            "Il ne s’agit pas toutefois du plus grand des dinosaures, qui serait Amphicoelias fragillimus, d’une longueur comprise entre 40 et 60 mètres pour un poids pouvant atteindre 120 tonnes, d’après un fragment de vertèbre qui a été retrouvé. Les empreintes ont été conservées dans une couche calcaire vieille de 150 millions d’années.

            Comme sur trois autres sites dans le Jura (dont un en Suisse) et sur les dizaines de sites de traces de dinosaures à travers le monde, notamment en Espagne, au Portugal et sur le continent américain "il s’agit toujours de formations jurassiques plus tard recouvertes par la mer qui a empilé des dizaines et des centaines de mètres de sédiments et a ainsi protégé ces couches pendant des millions d’années", explique M. Hantzpergue.

            Ces couches de sédiments ont par la suite été érodées, et les traces des mastodontes de Plagne, des sauropodes quadrupèdes probablement semblables au diplodocus, ont été retrouvées sous une couche d’une vingtaine de centimètres de terre végétale. Le site ne recèle "pas d’ossements et on en trouvera pas parce que ces empreintes de pas se conservent dans des environnements qui ne permettent pas la conservation des squelettes.

            Pour qu’il y ait préservation d’un squelette, il faut que ce soit dans l’eau rapidement recouverte par des sédiments« , précise M. Hantzpergue. »


          • TSS 15 octobre 2009 14:23

            « Jurassedicpark » les chomeurs sont pliés de rire... !!


          • beneolentia beneolentia 14 octobre 2009 22:12

            je vous cite : "Je ne sais pas comment il est possible que ces traces se soient conservées (sur des millions, pas des milliards d’années, soit dit en passant"

            c’est bien vous avez eu un éclair de lucidité

            c’est effectivement impossible, dans le lit d’un torrent

            donc celà, vous ameneras j’éspère a réchéchir un peu plus

            et a remettre en question les paléontologues du CNRS qui se foutent de votre gueule, en parlant poliment.

            ps : le fait que votre photo se trouve ici :
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dino_tracks_01.png

            n’est pas une preuve de véracité

            n’importe quel enfant pourras remarquer que la terre est craquelée, que la terre est meuble, et que les traces sont fraiches et franchement pas a la taille d’un dinosaure.

            manquez vous donc tant d’esprit critique, pour être aveugle a ce point ?


            • JL JL 14 octobre 2009 22:28

              @ Beneolentia : Cette affaire des traces de dinosaures est ridicule ! je ne comprends pas pourquoi les « chasseurs de truffiers » comme ils se nomment n’ont pas encore réagi devant tant de sottises, eux qui se sont fait une spécialité de débusquer tous les soucoupistes et d’être les chevaliers blancs du rationalisme ! smiley.



            • Big Mac 15 octobre 2009 11:21

              beneolentia

              Assez d’accord avec vous, j’ai du mal à croire que ces empreintes, du moins celles de la photo puissent se conserver des millions d’années.


            • Big Mac 15 octobre 2009 11:27

              De plus la photo tirée de wikipédia date du 17/12/2007 alors que la découvertes des empreintes relatée date du 05/04/2009.

              C’est donc bien une escroquerie intellectuelle d’illustrer les faits relatés dans un article par une photo qui ne correspond en rien à ces faits.


            • Surya Surya 15 octobre 2009 12:16

              Big Mac, pensez vous que c’était la première fois que l’on trouvait des traces de Sauropodes ??? Celles qui ont été trouvées en avril dernier, et dont la découverte a été révélée le 9 octobre, étaient LES PLUS GRANDES trouvées à ce jour, pas les PREMIERES !!
              La photo de wikipedia montre bien des traces de Sauropodes, mais en effet il ne s’agit pas de celles qui viennent d’être découvertes, et pour lesquelles j’ai mis des liens renvoyant vers des articles les montrant. Mon Dieu, quelle escroquerie !!  smiley
              Si j’ai choisi cette photo, c’est parce que c’est la seule que j’ai trouvée qui était dans le domaine public et pour laquelle je n’avais pas besoin de demander une autorisation de reproduction.


            • JL JL 15 octobre 2009 15:29

              Béneolentia, vous dites : "

              « n’importe quel enfant pourras remarquer que la terre est craquelée, que la terre est meuble, et que les traces sont fraiches et franchement pas a la taille d’un dinosaure. »

              Ce qui n’est oas en rapport avec la taille d’un dinosaure c’est évidemmant l’écartement des pas. Notre pauvre bête aurait’elle été neurasthénique ?  smiley


              Cette photo grossière me fait penser à celle qu’on voit pour illustrer les expos de « l’homme sur la Lune » : l’ombre projetée du personnage semble revenir vers la lumière. Je sais, d’un coté le soleil, de l’autre les projos ! Au diable la conso d’électricité, chacun sais que sur la Lune, le photovaltaïque, ça marche du feu de dieu ! Et que c’est pas un pb de diffuser la TV 10 000 fois plus loin que sur terre ! Le pb pour avoir du jus, c’est que les CCD et autres cellules photoélectriques n’existaient pas il y a 40 ans. Mais c’est la VO ... smiley


            • trevize trevize 15 octobre 2009 17:53

              "n’importe quel enfant pourras remarquer que la terre est craquelée, que la terre est meuble, et que les traces sont fraiches et franchement pas a la taille d’un dinosaure."

              ouah c’est sûr qu’en regardant une photo, on peut tout de suite évaluer le taux d’humidité dans le sol, ainsi que sa composition...

              maintenant, vous pouvez aller voir cet article :

              http://www.20minutes.fr/article/352757/France-Les-dinosaures-refont-surface.php

              vous y verrez une belle photo d’une de ces empreintes géantes, et vous y lirez ceci :

              « Et puis, au printemps, sur un chemin, Marie-Hélène Marcaud trouve « un caillou de forme arrondie, caractéristique du bourrelet de terre provoqué par l’impact d’une patte de dix tonnes »

              Ces traces sont des fossiles c’est ni plus ni moins que de la pierre, alors pour la terre meuble et l’empreinte fraîche vous repasserez... et pour la taille aussi, dites moi que la photo montre une empreinte fraîche de patte d’éléphant (en liberté dans le jura...) et je vous conseillerai d’aller chez l’ophtalmo (ou pire)


            • beneolentia beneolentia 14 octobre 2009 22:57

              je vous cite :« eux qui se sont fait une spécialité de débusquer tous les soucoupistes et d’être les chevaliers blancs du rationalisme !  »

              euh, peut être parce qu’ils sont en train de chercher des truffes « les truffiers »
              ça se comprends, c’est plus intéressant

              et pis les soucoupes, ça craint depuis que y’a des pubs comme ça :
              http://word.toutes-les-pubs.com/2008/10/06/volkswagen-nouvelle-golf/

              ils surveillent les magasins de porcelaines...au cas ou un éléphant aurait l’idée de faire du shopping

              que tous les soucoupistes soient occupés a protéger la porcelaine est somme toute logique, surtout pour les chevaliers blancs envers la porcelaine blanche, c’est fragile et c’est rationel

              euh, mais les éléphants sont gris, snif, ça dénote.
              donc, faut pas leur en vouloir...
              surement pour ça qu’ils sont pas là.


              • Paul Cosquer 14 octobre 2009 23:17

                Sûrement une mutation due à l’H1N’Ain...


                • Fergus Fergus 15 octobre 2009 09:32

                  Bonjour, Surya.

                  Cette découverte ne changera pas la face du monde et n’intéressera véritablement qu’une minorité d’individus sur la planète. Mais elle nous fait rêver. Et personnellement, elle me replonge dans mon enfance lorsque je me passionnais pour la géologie (ou plus exactement la minéralogie) et plus encore la palontéologie, avec son défilé d’animaux fantastiques, tout droit venus du crétacé ou du jurassique. Plusieurs fois, j’ai visité la galerie de palontéologie du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, et toujours avec la même fascination.

                  Merci pour cette balade dans les pas des diplodocus.


                  • Surya Surya 15 octobre 2009 12:25

                    Bonjour Fergus,

                    C’est vrai que ça ne changera pas la face du monde, mais c’est peut être dommage que ça n’intéresse qu’une minorité de gens. Là aussi, c’est de notre planète dont il s’agit.
                    La galerie de paléontologie je l’ai vue aussi, et c’est vrai que c’est vraiment incroyable ! Il y a aussi la grande galerie de l’évolution dans un autre genre, vous l’avez vue aussi ? Ce qui m’ a fait vraiment bizarre quand je l’ai vue, c’est qu’il y a, à côté de l’escalier, Siam, l’éléphant que j’avais vu au zoo de Vincennes lorsqu’il était vivant, ça fait drôle de le voir naturalisé maintenant.


                  • sissy972 15 octobre 2009 15:08

                    et on vous a laissé sortir ?


                  • morice morice 15 octobre 2009 10:47

                    Les vieux responsables du PS vivaient déjà à cette époque ? on a retrouvé les traces de Fabius ?


                    • JL JL 15 octobre 2009 14:55

                      « Il se trouve que j’ai rencontré une seule fois un individu qui contestait l’âge des fossiles. Il était témoin de Jéovah... » (étron furtif)

                      Je crois savoir qu’une très grande partie de la population américaine est créationniste. GWB peut-être ? Le créationnisme, quelle belle histoire pour les veaux, et ça marche. Le divin marché s’en accomode très bien même.

                      J’ai connu un furtif qui n’avait pas de mots assez durs pour honnir les créationnistes. Aujourd’hui, il ne se souvient plus que d’un seul ! En revanche, il voit des soucoupistes partout.

                      Sociologiquement, il est extrêmement intéressant d’observer la transformation, que dis-je, la métamorphose de ce personnage et de sa clique : ils sont en train de devenir exactement comme l’a fait péripate avant eux : le contraire d’eux-mêmes.

                      Ces gens aujourd’hui, le nez dans le caca soutiennent que ça sent la rose, le nez dans les roses soutiennent que ça sent le caca.... si ce sont mes roses, si c’est leur caca.

                      Je crois que cette métamorphose en cloportes intervient quand la lumière se projette sur eux. Etonnant : un péripate est une sorte de limace avec plein de petites pattes. UNe sorte de cloporte si on veut.


                    • Le péripate Le péripate 15 octobre 2009 15:28

                      Brrrrr... Je me rappelle encore cette métamorphose. C’était par une nuit ventée et sans lune, je venais de m’endormir un exemplaire du Diplo sur les genoux. Est-ce que le vent a arraché une fenêtre ou je ne sais, toujours est-il que je fus réveillé par un bruit intense, et me retrouvais entouré par une sarabande de nains hurlant à tue-tête. Je reconnu Reagan, Tatcher et il y avait aussi d’autres que je ne connaissais pas encore, mais qui étaient Hayek, Mises, Bastiat, Rothbard. Mes pieds, que j’avais fort nombreux, étant un cloporte, se transformaient en serres plus adaptées à la saisie des proies dont désormais je devrais me nourrir. Mes dents, pareillement, devenaient des tentacules financiers ou agitaient des leurres commerciaux au chaland égaré : Enjoy Coca-Cola !

                      C’est terrible. Je me suis réveillé. Ce n’était que le cauchemar de JL.


                    • JL JL 15 octobre 2009 15:30

                      Non, de Kafka.


                    • JL JL 15 octobre 2009 15:31

                      péripate, vous devriez lire de grands auteurs.  smiley


                    • sisyphe sisyphe 15 octobre 2009 15:12

                      Surya, merci pour cet article ; j’avais relevé l’info (étonnante), mais merci pour tous les détails et les explications.

                      C’est vrai que ce doit être vraiment émouvant pour ceux qui ont fait cette découverte.

                      Peut-être bientôt, dans les steppes glacées, la découverte d’un œuf encore vivant, comme dans « Le voyageur du mesozoique » du génial Franquin ; c’est le comte de Champignac qui va être content...


                      • sisyphe sisyphe 15 octobre 2009 15:24

                        Il fallait, même sur un sujet intéressant comme celui-ci, l’apparition de quelques imbéciles qui viennent s’y ridiculiser ; mention spéciale à beneolentia, et habituelle au débile léger mcm...

                        Sinon, pour les autres, je signale qu’on trouve dans le sud du Maroc (Erfoud), des carrières immenses d’une pierre ; sorte de marbre, avec des inclusions à grande concentration de coquillages fossiles (les premiers mollusques cephalopodes), datant de 48 à 60 millions d’années ; c’est connu sous le nom de « pierre d’erfoud », et les marocains en font des objets ; tables, lavabos, etc...


                        • JL JL 15 octobre 2009 15:37

                          @ Sisyphe, ne tombez pas vous aussi dans l’amalgame SVP. Personne ne nie les traces fossiles. Ce qui est manifestement une supercherie c’est la photo. A partir de là on est fondés à penser ce qu’on veut des articles qui la prennent au sérieux, vous ne croyez pas ? Voyez ce que j’en dis plus haut pour plus de détails.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès