• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Des humains au menu des serpents géants

Des humains au menu des serpents géants

Mythe ou réalité que de devenir un jour le repas d’un grand serpent ? Je ne pense pas que vous aurez la malchance de finir dans le ventre d’un anaconda de plus de 20 mètres de long comme dans « Anaconda, le prédateur » ou « A la poursuite de l’orchidée de sang », car les plus spécimens connus sont plus proches de 9 mètres et bien moins agiles et rapides. Le python Kaa du « Livre de la jungle » de Rudyard Kipling voulant dévorer Mowgli, un enfant frêle est lui bien plus plausible, mais en aucun cas après une séance d’hypnotisme, qui n’est en rien un mode opératoire crédible chez les pythons. Un excellent reportage « Sur la piste du serpent géant », diffusé sur Planète choc, apporte des réponses intéressantes au sujet.

Quatre espèces de très gros serpents constricteurs sont réellement dangereux pour l’homme. Le reportage citait l’anaconda vert et le python réticulé. On peut y ajouter deux autres pythons tout aussi massifs et potentiellement dangereux, le python molure et le python de Seba :

- l’Anaconda vert (Eunectes murinus) vit dans les pays du nord de l’Amérique du Sud. C’est le plus gros serpent au monde, qui parfois excède les 9 mètres et peut peser jusqu’à 250 kg et faire plus de 30 centimètres de diamètre. Il se plaît dans l’eau où ses yeux situés sur le dessus de tête lui permettent une vue à 360°, faisant de lui un grand prédateur chassant à l’affût très efficace ;

- le python réticulé (python reticulatus) vivant en Asie du Sud est le plus long serpent au monde, pouvant mesurer plus de 10 mètres et peser plus de 130 kg. Il aime aussi les milieux humides et est très bon nageur, mais chasse à l’affût dans les jungles ;

- le python molure (python molurus) vivant en Inde et dans le Sud-Est asiatique peut mesurer plus de 8 mètres et commence à coloniser la Floride dans le parc des Everglades où certains spécimens ont été relâchés par mégarde dans la nature ;

- le python de Seba (python Sebae) vit lui en Afrique et peut mesurer plus de 6 mètres de long. Il vit dans des terriers et est très agressif.

Tous ces grands serpents sont des serpents de type primitifs et non venimeux, qui chassent à l’affût et repèrent leurs proies grâce à des fossettes thermosensibles situées sur le côté de la tête leur permettant de repérer les animaux à sang chaud. Quelles sont leurs possibilités d’avaler un humain ?

Plusieurs atouts pour cela, tout d’abord des mâchoires capables de s’ouvrir à 180°. Ensuite des dents acérées tournées vers l’arrière et servant de crampons dans la progression de la proie vers l’estomac. Une double rangée de dents existe en plus à l’intérieur de la mâchoire supérieure. Ces mâchoires sont capables de se déboîter pour avaler de grandes proies. Les mâchoires inférieures non soudées peuvent s’écarter et la peau extrêmement élastique permet le triplement en largeur de l’ouverture de la gueule.

Le corps est constitué de centaines de vertèbres et de plus de dix mille muscles et ces serpents, après avoir happé leur proie à l’aide de leurs puissantes mâchoires, s’enroulent ensuite autour de leur proie en exerçant une mortelle étreinte. Un grand anaconda peut exercer sur la poitrine d’un homme une pression égale à celle d’un véhicule de quatre tonnes. L’étreinte se renforce au fur et à mesure que la victime expire l’air, jusqu’à l’asphyxie, mais bien souvent le cœur lâche avant. Le serpent ne relâche jamais son étreinte avant 15 à 20 minutes, voulant être certain que la proie est bien morte, car il ne veut prendre aucun risque. D’autre part, la constriction a également le pouvoir de broyer les os des victimes, les rendant plus malléables et plus promptes à glisser ensuite dans le tube digestif.

Alors quand on connaît la taille des proies habituelles de ces serpents géants, pour les anacondas (pécaris, cabiais, tapirs, caïmans et même jaguars), pour les pythons de Seba (phacochères, antilopes) et pour les pythons molures et réticulés (sangliers, cervidés, crocodiles), l’homme est une proie largement à sa portée et, si on a peu de témoignages fiables et qu’un homme adulte serait difficile à avaler car les serpents commencent toujours par la tête et que ça bloquerait au niveau des épaules, ce n’est pas le cas des enfants ou des femmes menues.

Une grosse proie étant entièrement digérée par les acides puissants des sucs digestifs, on n’a guère de chances de retrouver quoi que ce soit après 2 à 3 semaines. Horacio Caine des Experts Miami fait d’ailleurs la rencontre dans un des épisodes d’un python ayant mal digéré une jeune femme avalée peu de temps auparavant, allusion à la multiplication de ces animaux en Floride qui s’attaquent même, et cela a été prouvé, aux alligators.

En conclusion, même si l’on a peu de témoignages rapportant des faits de prédation d’humains par des serpents, il ne fait aucun doute que des humains ont bel et bien fini dans l’estomac de ces charmants reptiles et, si de nombreuses victimes n’ont pas été mangées, c’est sans doute parce que l’on a interrompu le repas, alors que les victimes avaient été étouffées. Alors, si vous êtes amateurs de ces nouveaux animaux de compagnie que sont les serpents, posez-vous les bonnes questions avant d’adopter l’un de ces reptiles potentiellement très dangereux.

Documents joints à cet article

Des humains au menu des serpents géants

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2008 11:31

    une petite coquille , planète choc se nomme maintenant planète no limit et pour ceux qui ont canal sat ,

    le reportage " à la recherche du serpent géant " est diffusé cette après midi à 16h

     

    pour les autres voici un lien intéressant sur le sujethttp://www.dinosoria.com/anaconda_mythe.htm

     


    • La Taverne des Poètes 16 avril 2008 11:58

      La vie des serpents à lunettes va devenir difficile en France avec le non remboursement des frais d’optique. Quant au serpent à sornettes, il est au pouvoir pour encore 4 ans.

       


      • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2008 13:22

        @taverne

        et il siffle sur nos têtes tous les jours à la télé !


      • biztoback 16 avril 2008 12:46

        Planète choc = Planète Beauf ...


        • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2008 13:21

          tu dois confondre avec téhéfin !


        • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2008 15:07

          si les saucisses que j’achète sous sachet ne se déssechent pas quand on les déssachète , c’est que je sais choisir mes saucisses sous sachet !

          maintenant , essaye de le dire en pythonien !


        • bj33 16 avril 2008 15:17

          Et les dégats du Python 357 ?



          • SANDRO FERRETTI SANDRO 16 avril 2008 15:35

            Et la couleuvre utérine, dans tout cela ?

            Et si Adam avait croqué le python réticulé au lieu de prendre bétement une pomme, puis de réticuler Eve en disant "Agrrh, c’est bon" ?

            On serait peinard à écouter Bashung toute la journée, sans crier ni train, ni gare, ni rien...

            Pas de Lerma, pas de Sarkotiques, pas de théorie du complot....

            Les serpents, ce sont des cons, je sors pas de là....


            • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2008 15:57

              @ Sandro

               

              si une chèvre arrive à passer dans l’estomac , un âne sarkoziste devrait faire de même http://timesnews.typepad.com/news/images/python_1.jpg


            • SANDRO FERRETTI SANDRO 16 avril 2008 16:40

              Avant de passer dans l’estomac, Eve a du passer par d’autres extrémités....


            • bj33 16 avril 2008 15:50

              En fait, le Petit Prince s’en était sorti car il avait détourné l’attention du Python avec un éléphant. c’est le seul témoin qui a pu raconter son histoire, mais le journaliste, un certain Antoine a mélangé ses notes et mal raconté l’histoire


              • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2008 16:01

                @bj33

                 qu’est que tu me racontes , tout le monde sait que le python Triste sire est devenu conseiller du prince jean ! http://kaa69.free.fr/image/0611/259-1.jpg

                 


              • gecko gecko 16 avril 2008 16:45

                « chéééérie tu me fais passer un piton pour accrocher le tableau ??? »

                « ...aqrhhhh... »

                « mais non, P$%¨%** pas le pithon de l’aquarium !! »

                (ok ok je sors... )


                • gecko gecko 16 avril 2008 16:47

                  (« python » pardon mon doigt a ripé...)


                • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2008 17:19

                  @GECKO

                  t’as pas peur de venir sur ce fil avec tous ces serpents ? Tu vas servir d’amuse gueule !


                • Aafrit Aafrit 16 avril 2008 19:25

                  Les serpump en tant que reptiles, sont capables d’avaler toute une nation


                  • LE CHAT LE CHAT 17 avril 2008 08:28

                    Le serpent monétaire a lui sévi en Europe !


                  • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 17 avril 2008 07:49

                    Le chat

                    Je ne suis pas herpétologiste et je dois dire que je me suis toujours tenu à distance. Toutefois, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet article.

                    Pierre R. Chantelois

                     


                    • LE CHAT LE CHAT 17 avril 2008 08:25

                      @pierre

                       

                      tu ne risque pas grand chose dans ta belle province , seulement quelques serpents venimeux ....http://membres.lycos.fr/serpentscanada/

                      quoi que , avec quelques manipulations génétiques , un anaconda à fourrure ....


                    • LoOpinG 18 avril 2008 17:15

                      oui ca change comme article

                      je pensais que seul l’ours polaire était encore un prédateur de l’homme. et que les autres animaux avaient tous tendances à l’éviter. exception faite de circonstances (provocation, pas de choix, blessure de la victime...) qui peuvent pousser un ours, un lion...

                      mais c’est probable que pour les bêtes plus « primitives » tel que les serpents, sauriens... l’homme doit rester un met non rebutant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires