• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Des meubles qui cartonnent

Des meubles qui cartonnent

Par ces temps de disette, l’imagination vient à l’aide des citoyens désargentés, et propose des meubles en carton, robustes, beaux, et recyclables.

Pourquoi s’en priver ?

Il y a carton et carton : l’un est plat, et l’autre ondulé.

On doit l’invention du premier à René Antoine Ferchault de Réaumur, qui en contre-collant plusieurs couches de papier a permis la réalisation de reliures, de cartes à jouer, par exemple.

L’autre carton contient une couche ondulée piégée entre deux feuilles de carton, ce qui en augmente considérablement la résistance.

C’est un américain, préparateur en pharmacie à qui l’on doit cette invention.

Il s’appelait Albert L. Jones.

La légende veut qu’ayant introduit une feuille de papier dans une plisseuse, cet appareil qui permet de plisser les jupes des dames, et demoiselles, il va de fil en aiguille réussir a insérer ce papier ondulé entre deux bandes lisses.

Il est loin de se douter de ce que va devenir son invention quelques années après.

Le brevet qu’il va déposer ne concernait en 1871 que l’emballage des bouteilles.

Pourtant en 1856, les anglais sont les premiers à déposer un brevet pour une machine portative destinée à fabriquer du carton ondulé et c’est en 1881 que la première machine à faire du carton ondulé, sera mise en service. lien

Ce carton est appelé « carton canneluré » et il se décline en simple, double, voire triple cannelure. il est utilisé la plupart du temps par les entreprises afin de protéger le transport de leur production.

On comprend aisément que la multiplication des cannelures augmente la résistance du carton.

Ces emballages sont ensuite destinés à l’incinération, ce qui est un sort peu enviable.

D’où l’idée très écologique qui a germé dans l’esprit de quelques uns, dans les années 70 de fabriquer du mobilier avec du carton, afin de permettre une réutilisation intelligente, et imaginative de celui-ci, évitant ainsi de « consommer de la forêt ».

Ces créateurs atypiques se sont désignés sous le vocable « cartonnistes » et se passionnent pour la création non seulement de meubles, mais de nombreux objets, utilitaires, ou simplement artistiques.

Frank Gehry, l’architecte américano canadien, célèbre pour avoir été le concepteur du fameux musée Guggenheim, à New York en est l’un des pionniers.

Aujourd’hui ses meubles se vendent parfois au delà de 1000 €, telle la chaise illustrant l’article, qui vaut plus de 700 €. lien

Chez les « pros », à part Frank Gehry, toute une école de concepteurs s’est mise en place.

Olivier Leblois, architecte lui aussi, est l’un d’entre eux, et il est l’auteur d’un livre sur les meubles en carton qui présente les différents créateurs qui se passionnent sur le sujet. « carton- éditions parenthèse  ».

Son livre passionnant et très complet évoque aussi toutes les techniques employées, en proposant des plans, des conseils….

Leblois est aussi naturellement créateur de mobiliers en carton très dépouillés, et très convaincants comme on peut s’en apercevoir sur ce lien.

Le carton permet toutes les audaces, et l’imagination est au pouvoir.

Dans le style sobre et très coloré, il faut présenter le fauteuil de Peter Raadke. lien

On peut découvrir les sièges superbes en carton alvéolé de Tokujin Yoshioka. (photo), les canapés et les divans en carton alvéolé du studio Molo.

Comment ne pas évoquer aussi le fauteuil noir, sobre et élégant de Julie Dubois, mais aussi ses mobiliers en carton où elle laisse apparaitre les marques et les logos qui figurent sur les cartons. Concept qui n’aurait surement pas déplu à Andy Wharol. lien

Et que dire des luminaires somptueux de Jànos Terbe, ainsi que de ses deux fauteuils et sa table basse suprenants ?

L’un des plus connus parmi les cartonnistes se nomme Eric Guiomar, et il propose, entre autres, une très jolie bibliothèque en forme d’escargot.

On ne peut ignorer Jean Louis Avril est ses trois chaises en carton laqué d’un esthétisme incontestable, ni le mobilier en carton ondulé de Claude Courtecuisse.

L’un des plus audacieux des cartonnistes est peut-être David Grass, qui a pris le parti de ne rien cacher en montrant toute la structure de ces meubles. photo

Robert Buss, quant à lui, propose des meubles réalisés avec des rouleaux de carton, et le résultat mérite le détour. lien

Et on peut terminer la liste en donnant un coup de chapeau à Ginette Robitaille qui propose justement des chapeaux en carton.

Au delà de l’utilitaire, d’autres cartonnistes créent de véritables sculptures en carton telle cette très réaliste fiat 500, cette vespa, cette cafetière, réalisées par Chris Gilmour.

Encore plus insolite, les masques pliés de junior Fritz Jacquet.

Il réalise ces masques à partir de rouleaux de carton, qu’il froisse, ou plie, pour nous proposer des visages pour le moins étonnants. lien

Et puis, grâce à Internet, on peut découvrir les petits secrets de fabrication, comme par exemple cette  vidéo qui va vous permettre de vous initier à la fabrication d’un fauteuil en carton.

Mais au-delà des designers plus ou moins réputés, il existe maintenant tout un réseau « amateur » de cartonnistes qui fabriquent pour leur compte des mobiliers avec les moyens du bord.

Ils récupèrent des cartons chez les commerçants lesquels sont bien heureux de s’en débarrasser, et ils choisissent de préférence des cartons de grande taille, de bonne qualité, sachant que ceux qui sont de couleur claire donnent généralement de meilleurs résultats.

Un des meilleurs plans pour en récupérer est de s’adresser aux garagistes, ou aux vendeurs de vélos, réputés pour avoir des stocks de cartons de grande taille.

Il paraitrait que les cartons qui emballent les motos japonaises sont particulièrement résistants.

Pour la création de leurs meubles, ou de leurs objets de décoration, il faut ensuite quelques outils, cutter, ou même scie sauteuse, pistolet à colle, papier kraft, papier de soie, ou du Népal, vernis, peinture etc.

Une erreur serait de croire que la réalisation de ces objets en carton ne couterait rien ou presque, car même si la matière première est en principe gratuite, puisque le carton est récupéré, s’il fallait compter les heures passées à la réalisation, le prix final de l’objet dépasserait les prévisions les plus optimistes.

Pour recouvrir le meuble fini on peut peaufiner le travail avec du papier kraft gommé, afin de cacher les trous, les repères de construction.

On peut ensuite recouvrir le meuble réalisé par différents styles de papiers mélangés à la colle, ou le garder brut, avant de le vitrifier lien

Mais il existe aussi la possibilité d’utiliser la technique du « papier mâché », ainsi que le propose Schmulb (lien)

Ils sont de plus en plus nombreux à se lancer dans le carton, tel Roland Torres, qui après avoir élevé des poules, et travaillé en ébénisterie, fabrique aujourd’hui des meubles en cartons impressionnants. lien

Sur ce blog, de multiples démonstrations de ce que l’on peut faire, allant de la simple chaise, à la réalisation de sculptures, en passant même par celle de sacs à main.

Sur cette vidéo, comment faire un fauteuil en carton..

Marie Hélène Zeidan en a fait tout un livre qui permet à l’amateur de se familiariser avec la fabrication. (Meubles en carton- éditeur l’inédite).

Les blogs des amateurs se multiplient, avec chacun sa personnalité, ses réalisations, comme celui de l’atelier Toutankarton, lequel à déjà à son actifs d’assez étonnantes réalisations.

Nombreux sont ceux qui proposent des stages, comme « kiki carton  », ou « artetcarton  »…et de nombreux autres, dans toutes les régions de France.

Devant le succès rencontré, des commerçants se lancent à leur tour dans la vente de meubles en carton prêts  à être montés, (lien), parfois en s’inspirant d’Ikéa, comme le designer portugais Pedro Gomes. Lien

On peut même trouver des kits, avec livret de formation, photos, plans, patrons taille réelle, rouleau de kraft gommé, etc. lien

D’autres proposent des meubles en carton à des fins de communication (salons, festivals etc) comme l’entreprise Ecoway.

D’autres professionnels proposent même des meubles en carton brut qu’il ne reste plus qu’à peindre. lien

La chaise en carton que l’on porte sous le bras, et que l’on déplie à la première occasion en quelques secondes, comme la chaise Flux, d’Andrew Liszewski est réellement pratique.

On peut en voir ici la vidéo de démonstration.

Le meuble en carton a même son festival, à Muntzenheim dans le Haut-Rhin, qui invite l’association Enkoikilé afin qu’elle animé des ateliers de création de meubles en carton.

Il aura lieu du 28 février au 5 mars 2011.

Et cerise sur le gâteau, il existe même des maisons en carton. lien

Plus de doutes à avoir, le carton est en train de faire un véritable carton, car comme dit souvent mon vieil ami africain :

« une main toute seule ne peut pas applaudir ».

L’image illustrant l’article provient de « consoblobe.com »

Merci à Mankoo, la cartonniste pour son aide précieuse.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2011 10:04

    les SDF qui dorment sous des cartons seraient des amateurs de design ?  smiley

    le carton est un excellent isolant  smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 10:09

      Au Chat,
      oui, surement, mais je pense qu’ils préfèreraient être à l’abri entre quatre murs...
      tu te souviens de la promesse de sarko ?
      « si je suis élu, je promet que personne ne mourra dans la rue »
      va falloir qu’il se dépèche, son mandat finit dans 15 mois...


    • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2011 10:24

      La droite comme la gauche n’ont rien fait depuis des années , et on meurt dix fois plus dans la rue qu’en Allemagne , nos partis dits « de gouvernement » sont des nuls !


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 11:10

      au Chat
      je suis toujours géné quand j’entends un discours qui voudrait qu’ils soient tous pourris...
      c’est d’abord très démobilisateur, et çà peut encourager le citoyen a ne rien faire, puisque, quel que soit son choix politique, il sera de toutes façons déçu.
      l’amalgame est donc dangereux.
      et les chiffres sont les chiffres, incontournables,
      entre 1997 et 2007, il sont un peu plus d’un millier a etre morts dans la rue,
      soit une centaine par an,
      c’est toujours trop de morts. bien sur.
      http://www.mortsdelarue.org/spip.php?article14
      en 2007 ils sont 243 à être morts dans la rue
      en 2008 ils sont 358 à être morts dans la rue
      en 2009 ils sont plus de 405 dans l’année à y être passé de vie a trèpas
      en 2010, nous sommes fin décembre à presque 400 morts...et l’hiver est loin d’être fini.
      on ne peut pas laisser dire que gauche ou droite, c’est pareil.
      et on ne peut que constater que depuis 2007 une augmentation quasi exponentielle.
      alors pour un président qui avait affirmé que çà en été fini, c’est plus que scandaleux.
      je ne crois pas qu’un gouvernement de gauche aurait permis çà,
      et ce sont les chiffres qui le disent.
      désolé.


    • JL JL 26 janvier 2011 11:24

      «  »si je suis élu, je promet que personne ne mourra dans la rue« (pipole 1er)

       »Si t’étais Président de la République
      Pour nous, tes p’tits copains, ça s’rait super pratique
      On pourrait rigoler et chahuter sans risques
      On serait bien contents si t’étais Président"

      (Gérard Lenorman)


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 11:38

      JL
      merci d’avoir redonné le texte exact.
      un autre disait : « les promesses n’engagent que ceux qui les croient »
      il avait pour nom Charles Pasqua, et c’est lui qui a mis le pieds à l’étrier de notre nimpérial président,
      on voit qu’il a bien appris la leçon,
      mais j’ai bien peur de m’être éloigné du carton ?
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 11:41

      çà en était fini ...et pas été : quelle vilaine faute !
      désolé.
       smiley


    • UltraLord 26 janvier 2011 12:03

      Cher Olivier,

      J’apprécie vos articles toujours bien documentés et apprécie tout autant celui-ci.

      Cependant, attention à votre utilisation des statistiques. Dire que les chiffres que vous proposez montrent que la droite c’est pire que la gauche n’est pas pour vous servir, bien au contraire.

      Il y a beaucoup trop d’inconnues pour en tirer cette conclusion. Les derniers hivers ont été bien rigoureux. La météo peut expliquer des choses aussi. Et puis la croissance exponentielle, à part un pallier en 2008 (350 contre 240 en 2007), 2009 et 210, c’est 400 morts. Bref, c’est trop, et nous sommes d’accord sur ce point (qu’il y en ai 10 ou 400 d’ailleurs ...). D’autre part, la maturité de l’association peut jouer aussi (plus de contacts, donc plus de sources, donc plus de chiffres).

      Cependant, vous avez raison sur un point, Sarkozy n’a strictement rien fait. Il a promit, et il n’a rien fait. Certes, les promesses n’engagent que ceux qui les croient, mais Sarkozy, alors qu’il avait promit de faire quelque chose laisse des gens mourir dans la rue alors qu’il a le pouvoir de faire quelque chose.

      D’autre part, droite / gauche, le débat a t-il vraiment lieu d’être ? L’article mérite bien plus qu’on se rappelle de ces morts, plutôt que de savoir, si c’est plus la faute de la droite ou de la gauche ...


    • JL JL 26 janvier 2011 12:25

      Les seules promesses de Sarkozy qui aient abouti sont celles qui auraient abouti sans lui : elles ont été faites en s’inspirant du principe de Cocteau  : « Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs. »


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 13:16

      JL
      merci de cette référence,
      je saurais m’en servir à l’occasion !
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 13:21

      UltraLord
      oui, je suis assez d’accord
      mais c’est l’intervention de mon ami le Chat qui a provoqué ma réaction
      et du coup, j’ai l’intention de faire un article sur le sujet,
      en ne restant pas sur le « nombre de morts »
      mais en essayant de comprendre pourquoi l’état vend des immeubles en plein Paris, et ailleurs, alors que des sans abri pourraient y habiter.
      on en reparlera à cette occasion ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 14:00

      parkway
      je pense qu’on ne peut faire pire que sarko
      sauf peut etre (?) le pen
      alors, même si c’est naïf de ma part, je choisi un camps qui me donne un peu d’espoir.
      à+


    • SweetDouce SweetDouce 26 janvier 2011 11:15

      Merci pour cet article ! Je suis bluffée !

      Au passage, merci à votre ami africain pour ces fameuses citations toujours agréables à lire ! smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 11:21

        Sweet
        merci, c’est gentil
        je vais transmettre à mon vieil ami africain,
        parfois, il est un peu fatigué, alors je mets dans sa bouche des dictons que j’ai inventés !
        mais je sais qu’il ne m’en veut pas.
        à bientot
         smiley


      • Le chien qui danse 28 janvier 2011 12:39

        Tiens c’est une tronche de chat que je connais ça...il me semble, me trompe-je...


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 13:01

        Monsieur Chien qui danse
        vous n’ignorez pas que les chats et les chiens peuvent être les meilleurs amis du monde ?
        une preuve ?
        http://www.humour-canin.com/images/canin/photos/fr/big_1137-chaton-chien-missgolden.jpg
        à vous lire...
         smiley


      • JL JL 26 janvier 2011 11:25

        Le pb avec le carton d’emballage c’est la colle qu’il contient, non ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 11:40

          JL,
          je ne suis pas cartonniste, mais je crois savoir que la colle qu’ils utilisent est soit de la colle à papier peint, soit de la colle blanche, celle qu’utilisent les ébénistes, et autres menuisiers.
          par contre, lors de la fabrication du carton ondulé, j’avoue mon ignorance,
          surement qu’un lecteur pourra nous répondre.
          à+


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 13:02

          JL
          je dois être fatigué
          je n’ai pas compris...
           smiley


        • JL JL 28 janvier 2011 13:12

          Olivier Cabanel,

          Moi non plus !

          Blague à part, s’il y avait quelque chose à comprendre, ce serait à l’insu de mon plein gré, comme on dit.


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 janvier 2011 13:20

          JL,
          çà me rassure.
           smiley


        • cathy30 cathy30 26 janvier 2011 11:52

          bonjour Olivier
          je ne sais pas vraiment si les meubles en carton ont de l’avenir. La durée de vie est très courte et cela reste très cher. Et tu as pensé aux obèses ? comment vont-ils faire pour s’assoir sur une chaise en carton ?


          • UltraLord 26 janvier 2011 12:08

            Alors pour m’être intéressé au sujet, les meubles en cartons sont tout aussi solides que leurs homologues en bois ou autres matériaux, voire même plus.

            Bien évidemment, comme pour une chaise en bois, un obèse devra faire attention de bien choisir sa chaise. Mais il n’y a pas plus de problèmes avec un meuble en carton qu’un meuble en bois.

            Le principe c’est d’utiliser le carton pour faire des renforts. Plus il y a de renforts, plus le meuble est solide. En pouvant au maximum, vous avez un meuble taillé dans des annuaires collés entre eux.

            Mais vous soulevez un problème intéressant, parce qu’il n’est pas toujours indiqué de poids supporté sur les meubles ... et que pour ces personnes, ce détail est pourtant fondamental ...


          • Fergus Fergus 26 janvier 2011 13:00

            Bonjour, Cathy et Ultralord.

            Le carton peut être un matériau extrêmement résistant. On l’a même testé sous la forme de... ponts, notamment l’armée américaine. Mais je n’ai pas réussi à remettre la main sur mes infos dans ce domaine. Plus près de nous, un pont en carton, construit dans le Gard en 2007 pour franchir une révière, est resté en place durant tout l’été. 


          • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 13:11

            cathy
            c’est un argument, mais comme tu as pu le voir, il est aussi proposé des maisons en carton,
            il faut croire que leur durée est conséquente sinon, ils n’auraient pas pris ce risque
            mais je vais piocher un peu plus le sujet !
            quant a la résistance, la cartonniste (mankoo) que je cite a fait monter toute sa famille sur un petit meuble sans qu’il n’y ait la moindre défaillance.
            merci de ton commentaire
            à+
             smiley


          • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 janvier 2011 12:21

            les cartons ondulés ok mais ils sont pas les seuls .... smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 13:11

              capitaine, mon capitaine,
              tu penses aux tôles ?
               smiley


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 janvier 2011 13:22

              Olivier , 


              je pense à Pauline .....Carton qui disait  « Quand j’étais jeune, j’avais le visage lisse et des robes plissées, maintenant, c’est le contraire. » 

              Proverbe non-Africain ..... smiley



            • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 13:36


              cher capitaine Haddock
              je ne suis jamais déçu par tes interventions,
              je vais suggérer à mon vieux pote africain,
              je pense qu’il prendra.
               smiley


            • Fergus Fergus 26 janvier 2011 13:05

              Salut, Olivier.

              Voilà un article sympathique et appelé à cartonner !

              Le carton, c’est aussi les glissades que nous faisions dans notre jeunesse sur les prés pentus. Une luge à prix très modique et étonnante par ses performances ! Il manquait juste les freins, et quelques-uns en gardent encore les traces...

              Bonne journée.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 13:15

                Fergus,
                oui, avec toutes ces émeutes, et les morts qui vont avec, j’avais besoin de proposer un peu autre chose,
                ce qui ne change rien sur le fond.
                pour tes luges, on freine avec les pieds, quel que soit le matériau, non ?
                et il ne faut jamais oublier que la luge est moins dangereuse que le ski,
                on tombe de moins haut.
                dommage que les slalomeurs les chassent des pistes.
                à+
                 smiley


              • Fergus Fergus 26 janvier 2011 14:18

                @ Olivier.

                Il existe bel et bien des luges avec des freins, que ce soit pour adultes ou pour enfants.


              • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 14:33

                Fergus,
                oui, bien sur,
                mais c’est tellement marrant de freiner avec les pieds,
                ensuite il y a deux écoles, ceux qui lugent la tête en avant, d’autres avec les pieds en avant,
                ce qui est plus problématique pour freiner.
                 smiley


              • Clojea Clojea 26 janvier 2011 13:18

                Salut Olivier. Merci pour cet article étonnant. Même dans la lointaine Egypte, Toutankarton faisait sensation. Bon, j’ai pas pu m’en empêcher......
                A part ça, toujours carton rouge pour l’ Elysée, et pour redevenir sérieux, génial les meubles en cartons. smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 13:23

                  Clojea,
                  c’est marrant ce que tu m’écris parce que l’article qui va suivre est justement sur l’égypte ancienne,avec d’étranges surprises à la clef.
                  mais chuuuuutttt.
                   smiley
                  une énigme dans l’énigme.
                  et si on trouve pas la solution, on est mangé.
                   smiley


                • Surya Surya 26 janvier 2011 16:02

                  Bonjour Olivier Cabanel,
                  et Clojea,

                  Moi aussi j’ai bien aimé le jeu de mots avec Toutankarton, bravo à eux, c’est bien trouvé smiley ça me rappelle aussi dans un autre style, un routier vu un jour sur l’autoroute il y a très longtemps, son entreprise s’appelait Toutankhamion smiley
                  Sans blague, je pensais pas qu’on pouvait faire d’aussi jolies choses avec du carton !! J’en étais un peu restée au carton brut, et ça me plaisait pas vraiment, mais c’est vrai qu’on peut le peindre et le customiser, voire même le repeindre aussi éventuellement si on change d’avis.
                  Vous vous rappelez sûrement aussi du thème de la valise en carton de Linda de Suza, où elle racontait son arrivée en France, quand elle est partie de rien ? Je ne sais pas si ça existe toujours, ce type de bagage, mais si non, il serait peut être bien aussi de réutiliser le carton pour les valises. En plus ce serait beaucoup plus léger à porter.
                  Merci pour cet article original, même s’il n’y aura jamais de carton chez moi car je suis une inconditionnelle du bois (mais pas exotique), je vois désormais les meubles en carton d’un oeil nouveau.


                • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 17:11

                  Surya
                  c’est le titre que j’ai failli utiliser,
                  il n’est d’ailleurs pas innocent par rapport à un article a venir,
                  ou les toutencamions roulent avec des phares-à-iodes
                  rien à voir avec les phares-à-ions.
                  merci de ton commentaire, et à +
                   smiley


                • brieli67 26 janvier 2011 18:33

                  on est écolo à mort

                  ou pas du tout
                  comme Nicolas la star ou la tare

                  bien pesé ! Vendu !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 janvier 2011 18:40

                    brieli
                    je suis impardonnable d’avoir oublié effectivement d’évoquer les cercueils en carton,
                    merci d’avoir réparé.
                     smiley


                  • brieli67 26 janvier 2011 19:05

                    ha ha l’homme aux cartons rouges ......


                    a chaque envoi donéravant Monsieur 

                    faudra glisser le mode d’emploi, voir sa confection 
                    la bel Bouse son petit nom entre intimes
                    Trop bon passe que fort pratique aux festivaliers en herbe ... et aux séniorettes et séniors


                    ps : j’ai un cops qui a construit sa baraque avec des tetrabriques qu’il a rempli de torchis de glaise et de bouse de vache puis séchées au soleil
                    ps : faut vraiment se méfier de la colle, même des colles « naturelles » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès