• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Des racines et des arbres

Des racines et des arbres

Ou… déraciner des arbres ?...

Alors que nous autres, humains, sommes condamnés à disparaitre, au mieux après un petit siècle de vie, l’arbre, ce multi centenaire, n’a pas dévoilé tous ses secrets.

A ce jour, ce serait le Chêne, qui en France aurait décroché le pompon avec une vie de 2500 ans  ; on peut le découvrir à Pessines, (lien) en Charente Maritime, même si un Olivier lui dispute la place du coté de Gatin-la Foux, (lien) et au niveau mondial, le Larrea Tridentata ou Créosotier, appelé King Clone, a déjà cumulé 11 700 ans de vie sur notre planète bleue. lien

Bien sur, les arbres ont aussi leur maladies, mais ils sont quasiment parés pour toutes les juguler, les unes après les autres, et les moyens qu’ils utilisent font preuve d’une forme "d’intelligence instinctive", forgée au fil des siècles, qui font que, contrairement aux humains, ils prennent en compte leurs expériences passées.

Comme le dit le biologiste Francis Hallé, «  être intelligent, c’est effectuer des choix avec le risque de se tromper. L’arbre lui ne se trompe pas. Parlons plutôt de stratégie, c’est plus neutre » ajoutant « chaque arbre, depuis des millions d’années a mené une batterie d’essais, ne gardant que l’essai concluant ».

Nous autres être humains, devrions en tirer une leçon, puisque nous recommençons régulièrement les mêmes erreurs.

Francis Hallé était, avec les arbres qu’il vénère, la vedette du film sorti le 13 novembre dernier « il était une forêt  », réalisé par Luc Jacquet, le réalisateur de « la marche de l’empereur  », ce film sur les manchots, récompensé par un oscar récemment.

Au sommet de son « radeau des cimes », ou sur le sol des dernières forêts primaires, Hallé tente d’attirer l’attention du monde des humains, en portant aux nues ce «  sommet de la diversité biologique de la planète », comme il aime à le marteler.

Dénonçant cette destruction insensée des forêts primaires, patrimoine de toute l’humanité, pour des raisons lucratives, le commerce des bois rares, la construction d’un barrage, Hallé tente de nous alerter, en vain, semble-t-il.

Il a vu des forêts entières de Cote d’Ivoire disparaitre en moins de 4 ans, réalisant que de massacre est payé par une partie de nos impôts, puisqu’il suffit d’aller voir l’agence française de développement pour obtenir les financements pour mener à bien cette déforestation indigne.

Il espère encore que, sous la pression populaire, nos politiques pourraient changer de cap, mais cet optimisme n’est-il pas illusoire ? lien

L’arbre rejette, tout comme l’humain, des excréments, appelés exsudats racinaires, et comme la nature est bien faite, elle a inventé les champignons, lesquels débarrassent l’arbre de ses rejets encombrants, s’en nourrissent, puis nourrissent l’arbre à leur tour lorsqu’ils meurent, d’où l’importance de ne pas écraser les champignons, même lorsqu’ils sont mortels. lien

Encore mieux, lorsque l’arbre est agressé, il peut par une transformation biochimique se rendre toxique, obligeant ainsi les animaux à se détourner vers d’autres proies.

En effet, l’arbre est capable d’émettre des COV (composés organiques volatils) qui vont prévenir les autres arbres du danger potentiel.

C’est ce qui se passe avec les Acacias d’Afrique du Nord, qui lorsqu’ils sont menacés par des chèvres, et autres ruminants, rendent leur feuilles toxiques.

Et Hallé de conclure avec humour que l’arbre, dépourvu, comme on le sait, de cerveau, est capable de manipuler les animaux qui en ont un.

Mais s’il est donc possible aux arbres de se soigner, ils peuvent aussi s'occuper de notre santé.

Chacun connait l’expression « toucher du bois », sorte de superstition censée nous protéger du mauvais sort.

Pourtant cette pratique est peut être moins illusoire qu’elle ne pourrait le paraitre.

Les bucherons aiment, parait-il, se frotter le dos contre le tronc d’un arbre pour, disent-ils, « se défatiguer  ».

Pourtant cette pratique, qui amènera sans doute des sourires amusés, et bien qu’elle n’ait pas de réalité scientifiquement prouvée, mérite de s’y attarder.

Sur ce lien, la méthode que chacun pourra, ou pas, expérimenter, et en tirer ses propres conclusions. lien

Sakura Dojo est en tout cas convaincu que l’arbre peut nous donner de l’énergie, nous guérir de notre mal être éventuel et qu’il suffit pour cela de l’enlacer, voire de lui parler, et qu’il est même possible de dialoguer avec lui. lien

Mais l’arbre a d’autres moyens de nous soigner.

D’abord la forêt produit près de 5 fois plus d’oxygène qu’elle ne consomme de co² et ce qui est bon pour la planète est par conséquence bon pour l’homme. lien

Ce qui est moins connu, c’est que les arbres font aussi tomber la pluie, et c’est grâce à une équipe de scientifique de l’université d’Oxford, dirigée par les professeurs Lindon et Hamilton, qui, en 2004 est arrivée à cette conclusion.

Ils ont constaté que les arbres émettent des microbes qui secrètent une sorte de sulfite, lesquels provoquent l’arrivée de la pluie.

Si la légende veut que Saint Louis rendait la justice sous un Chêne, certains affirmant même qu’il ne la rendait pas comme un gland, il est moins connu que l’écorce de chêne mélangé à la camomille et la gentiane peut remplacer le fameux quinquina qui soigne les états fébriles, d’où l’expression « se requinquer  ». lien

Quand à son fruit, il est non seulement comestible, mais l’écorce du chêne soigne les maux de gorge, prise en décoction en se gargarisant, ce que permettent aussi les Sapins, les Pins, grâce à leur sève, soignant la gorge et les voies respiratoires.

Un grand nombre d’arbres soignent les rhumatismes, la goutte, tel le Bouleau, dont la sève, proposée en élixir, permet l’élimination de l’acide urique, alors que ses feuilles, en infusion, épurent les reins, que ses fleurs cicatrisent ulcères et plaies, et que ses bourgeons s’occupent du foie et de la vésicule biliaire. lien

L’Orme, en quasi disparition, soulage aussi les rhumatismes, (lien) et ses bourgeons soignent l’acné, eczémas, et autres dermatoses….les fruits bouillis du Hêtre sont vermifuges, le Noyer, fait fuir les insectes, son écorce permet de blanchir les dents, et son huile est efficace contre l’hypertension, la dépression, les problèmes cardio-vasculaire, la maladie d’Alzheimer, riche en vitamine B6, cette huile revitalise les cheveux,

Le Frêne a des feuilles anti inflammatoires, diurétiques. Anti-oxydantes, qui permettent de soigner rhumatismes, œdème, arthrose, goutte. lien

Et quid du Buis, toxique par sa buxine, mais utilisé en homéopathie, il permet de combattre la fièvre, les rhumatismes, les inflammations mais aussi soigner une dépression nerveuse ? lien

Les infusions de fleurs de l’Aubépine soignent les maux de gorge, régularisent le rythme cardiaque, agissent contre l’hypertension, sont anxiolytique, antidépressives, et les bourgeons de l’Aulne désintoxiquent le corps, stimule la concentration, la mémoire. lien

Chacun connait le pouvoir relaxant des fleurs de Tilleul, et celui de ses feuilles qui font du bien à nos yeux, (lien) mais rares sont ceux qui connaissent les propriétés du Cèdre, très efficace dans le traitement du cuir chevelu, mais aussi pour soigner les dermatoses, l’acné, l’eczéma, et qui combat la chute des cheveux. lien

Quand au vinaigre de Sureau Noir, à ne pas confondre avec le Sureau nain (yeble) qui est toxique, il est idéal pour soigner la goutte, les rhumatismes, ses fleurs séchées soulagent la toux, les maux de gorge, sont purgatives en infusion, la confiture de baies de sureau purifie le sang, et le sirop de sureau soigne la grippe. lien

Finissons cette liste qui pourrait s’allonger, par le Châtaignier, qui au delà de ses fruits, riches en glucides potassium, calcium magnésium, vitamines, il a des feuilles qui peuvent soigner la toux.

L’arbre est immobile, c’est ce qui fait sa fragilité, mais pourtant tous les arbres ne le sont pas, tel le Cashapona, (socratea exorrhiza) ce palmier d’Amérique du Sud d’une vingtaine de mètres de haut, qui grâce à ses racines échasse, se déplace lorsqu’un obstacle lui pose problème : il produit de nouvelles racines, et finalement il s’installe un peu plus loin. lien

Mais tous les arbres ne peuvent pas échapper à la voracité des lobbys mondiaux qui mettent en danger les forêts du monde.

En Russie, par exemple, le groupe Vinci a décroché un appel d’offre pour la construction d’une autoroute, laquelle sonne le glas d’une bonne partie de la forêt de Khimki, et malgré l’avis d’un comité d’experts indépendants concluant que « le tracé était l’un des pires parmi plusieurs alternatives », le gouvernement n’abandonne pas le projet, d’autant qu’un certain Tristan Lecomte, fondateur d’Alter Eco, mandaté par Vinci pour « superviser les aspects environnementaux du projet  », a conseillé aux opposants de lever le camp contre un soutien financier. lien

Le 10 décembre 2013 l’indien Raoni, qui se bat pour sauver sa forêt amazonienne, portera très haut les couleurs de son peuple menacé, en manifestant à Paris, lors de la journée d’action internationale « stop Belo Monte ». lien

Pour toutes ces raisons, il est temps de s’investir pour freiner la déforestation mondiale, cette déforestation visible maintenant grâce à une application Google, et au travail du docteur Matthew Hansen de l’Université du Maryland qui a permis l’élaboration des premières cartes détaillées des forêts du monde. lien

Comme dit mon vieil ami gitan : « si tu es au fond du trou, arrête de creuser  ».

L’image illustrant l’article vient de « jardinature.net »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

L’huile de l’arbre

Arrêtez la terre, je veux descendre

A l’oreille des feuilles

La terre folle

La leçon de Tchernobyl

Au bois de mon cœur

Aimer la Terre

Les avancées de l’immobile

A l’aide d’iode

N’écrasez pas le champignon

Un site pratique pour aller plus loin.

Ici, les photos des arbres les plus vieux, les plus grands, du monde.

A lire : ces arbres qui nous guérissent.de Sylvie Verbois

A découvrir, l’encyclopédie du savoir relatif et absolu de Bernard Werber


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • berry 22 novembre 2013 18:20

    Cabanel, je me les caille !
    J’ai du pousser le chauffage à fond.

    Où est passé le réchauffement climatique que vous nous aviez promis ?
     


    • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2013 18:55

      berry,

      c’est quelque chose qui est mal compris,
      le réchauffement climatique est aussi responsable de l’épisode neigeux qui a frappé quelques départements, dont le mien
      j’ai l’intention de faire un article tentant d’expliquer justement les conséquences de ce « réchauffement »
       smiley

    • oncle archibald 22 novembre 2013 18:31

      Olivier : la photo qui agrémente votre article m’a foutu un choc. 

      Un cousin de ma femme qui vivait seul en « vieux jeune homme » (dans le midi un célibataire mâle est un vieux jeune homme comme une célibataire passé la trentaine est une vielle fille) habitait seul une magnifique bâtisse en pierres depuis la mort de ses parents. C’était un ensemble grande-étable et maison d’habitation se développant autour d’une cour intérieure et accessible seulement par un grand portail sur la rue. Il interdisait à quiconque de passer ce portail. Il travaillait à l’usine à Lanemezan ou il se rendait tous les jours en mobylette. Il était toujours propre et bien mis. 

      Même si la façade sur rue faisait encore bonne impression on savait bien que sa maison était en mauvais état au point qu’EDF lui avait coupé le courant pour raisons de sécurité. Il ne mangeait jamais chez lui, à la cantine à midi et invité par des paysans du coin le soir et le Dimanche, par convention, car il leur laissait cultiver ses terres sans demander d’autre fermage que cette nourriture.

      Quand il fut mort on put enfin pénétrer dans la cour et dans la maison ou il habitait. Le toit en était largement effondré, le plancher en bois sur vide sanitaire aussi et des arbres avaient poussé dans le terre plein sous le plancher. Son lit se trouvait sur une partie de plancher non effondrée et il avait construit une espèce de tente en tendant des grandes bâches passées à cheval sur une corde pour que la pluie ne lui tombe pas dessus pendant son sommeil. Un poêle à bois était assez près du lit posé directement sur le sol du terre plein. Aucun risque qu’il mette le feu tant le plancher était mouillé. 

      Dans la grange on a trouvé une épaisseur de vingt centimètres de bouteilles. Des bouteilles de pétrole pour la lampe avec laquelle il s’éclairait, et des bouteilles d’armagnac pour le « chauffage central ». C’était poignant. Personne n’osait dire un mot. On ne sait pas pendant combien de temps il a vécu dans ces conditions mais les plus gros arbres avaient un diamètre d’une vingtaine de centimètres. On ne sait pas non plus comment il se lavait et lavait son linge. Il y avait un seul robinet d’eau sous le porche avec une pompe à main qui allait dans un puits. Mon beau père qui était son cousin a hérité et vendu aussitôt la maison et ses dépendances à un avocat de Toulouse qui en a fait une somptueuse résidence secondaire. Il a avenu quelques champs en terrain à bâtir et les autres aux agriculteurs mitoyens. Moi j’ai pris un couvert en étain qui trainait sur le sol. Je m’en sers souvent en pensant à lui chaque fois, et en pensant aussi aux arbres qui poussaient à un mètre du lit ! 

      • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2013 18:57

        merci cher oncle de ce témoignage terrible

        je pense que nous ne sommes pas capable d’imaginer comment certains de nos concitoyens vivent...
        l’autre jour, j’avais organisé une sortie champignon, et l’un des promeneurs s’est retrouvé pied nus dans les bois ! sa semelle avait completement laché
         smiley

      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 23 novembre 2013 16:21

        Bonjour,
        L’oeil d’Olivier voit bien aujourd’hui et loin demain. Vrai donc aussi pour les arbres, ces vieux complices...
        Comme « Tonton »ci-dessus, mais pas pour la mêmes grises raisons et après avoir agréé à à peu prêt tout ce qui est écrit, je reviens sur cette illustration qui, comme dirait ma sœur (parisienne, il faut le dire !) m’a « troué le cul » la première fois que je l’ai vue (c’était là).
        Cette bicoque a remporté un prix à un concours de toiture végétalisée en Scandinavie. La revoir reveille la même interrogation. Serait-ce là le must de la greenroofmania (dont je suis fan), ou le cliché daterait-il donc d’une dizaine d’année après le départ du lauréat... ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 17:17

        merci Emmanuel

        je me demandais où se trouvait cette fameuse maison, et j’ai maintenant la réponse !
        j’ai ouvert le lien, et s’il est vrai que les toits proposés sont ceux de maisons habitées, j’ai la curieuse impression que celle là ne l’est plus depuis longtemps, et que probablement les racines de ces sapins se trouvent à l’intérieur de la battisse.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 22 novembre 2013 22:25

          Jouratous,
          pour le buis dont on accrochait un rameau chez soi pour la fête religieuse du même nom, il s’avère que c’est un anticancereux préventif, comme la pervenche de Mada ; http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/03/17/1459637_selon-michel-drucker-cancer-considerable-enjeu-economique.html Au bout de la prairie, j’ai un chêne plus que centenaire, y avais installé une petite plateforme suspendue à quatre mètres et y ai vécu de longues nuits de canicule mémorables...autre sujet, il parait que le chanvre décontamine les sols radioactifs.


          • olivier cabanel olivier cabanel 22 novembre 2013 22:59

            oui Lisa

            pour le chanvre, je le savais, mais hélas, il parait que cette plante n’est pas encore un arbre
             smiley
            oups... je sors
             smiley

          • @lbireo @lbireo 22 novembre 2013 23:18

            rien à redire à cet article sauf pour le cèdre, vous avez oublié de dire qu’il est un excellent antimites.

            les plantes n’ont pas encore fini de nous surprendre !

            bien qu’en appartement, les seules que j’arrive à maintenir en vie sont des cactus (et encore j’en ai perdu deux) et des plantes carnivores (là c’est trois de mortes, déjà), je m’intéresse depuis très longtemps aux propriétés des plantes.

            les plantes médicinales, dont je me sers de temps en temps (et quatre ans sans tomber malade !), les plantes dé-polluantes, et celles qui servent autrement à travers leurs fruits par exemple. on ne compte plus le nombre de services qu’elles peuvent nous rendre !

            alors merci pour cet article qui permet de mieux les faire connaître !

            PS : est-il arrivé quelque chose à votre vieil ami africain ? j’espère que non, même si les proverbes de votre vieil ami gitan sont tout autant remplis de sagesse.


            • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 08:13

              @Ibereo

              merci en effet d’avoir rappelé les propriétés antimites du cèdre
              j’ai surement oublié des tas d’autres choses, le sujet est si vaste.
              tout comme vous, je fais confiance aux huiles essentielles, et depuis 2 ans j’ai échappé à toute grippe en hiver...
               smiley
              je conseille vivement aux lecteurs l’utilisation d’un produit pas cher et efficace : infludo fabriqué par weleda, des les première alarme, 10 gouttes, et le rhume s’enfuit.
              pas remboursé par la sécu, mais ça ne coute que 5 ou 6 euros...
              sinon, je vous rassure, mon vieil ami africain se porte à merveille, et reviendra sous peu.
               smiley

            • volt volt 23 novembre 2013 11:04

              salut à tous.


              albireo, si le cèdre est « antimites », il n’est pas anti-mythes, hélas.
              je me suis pas mal intéressé à son histoire, pourquoi ce massacre depuis des millénaires, les égyptiens, obsédés, les hittites, les babyloniens, les perses, tout le monde en voulant sa part, my cèdre...
              mystère - d’autant plus qu’il est connu que pour la marine c’est pas bon, sinon le mât, en tout cas moins bon que le pin par exemple ; reste l’architecture oui.
              mais il n’empêche, un égyptien n’ayant jamais vu un cèdre, cet arbre a d’abord dû son succès à son parfum.
              je l’ai compris le jour où j’ai une branche qui a cassé et où, l’ayant placée en intérieur, à l’abri de la neige, en attendant qu’elle sèche d’ici l’été pour en faire une canne, j’ai alors constaté la puissance de l’odeur, vu qu’en 24h toute la maison embaumait d’une sorte d’encens (absolument sublime, indescriptible d’ailleurs), qui fait que je me retrouvais en présence de quelque chose de très puissant, bref thanatopracté vivant quoi.
              je commençais à tourner autour de la chose intrigué, en me disant que si j’étais pharaon, ben j’en voudrais des tonnes, c’est sûr...

              et à l’époque déjà, pas un vivant qui ne voulait mourir sinon dans du cèdre, cette résine quoi...
              déjà l’Iliade parle de ce parfum.
              donc évidemment haches & tronçonneuses...
              il y a trois mille ans c’était presque tout le Liban qui était recouvert, depuis les ottomans surtout, et la première guerre mondiale, le massacre n’a rien laissé, au point que ce drapeau, qui est tout de même un des seuls à porter un arbre sur cette planète, ce drapeau du liban est un vaste mensonge ; on peut encore se consoler avec la feuille de vigne canadienne, sans surtout chercher ce qu’il y a dessous.

              bref donc cette résine, et hypercollante d’abord, ce parfum, c’est une chose vraiment unique, sans ça le succès n’est pas compréhensible.
              il y a aussi ce principe à la fois ascendant &tournoyant, et puis presque une « psychologie du cèdre », comparé aussi bien en islam qu’en christianisme à « l’impie orgueilleux », le cèdre est l’arbre à abattre, il n’empêche que pour les prophètes, « c’est l’abîme qui le fait croître » (ez 31), et c’est vrai qu’il peut pousser à des altitudes purement rocheuses sans problème - très grande force.

              certains troncs creusés par la foudre renferment de l’eau jusqu’à la saison chaude, tout en restant vivants. Il y a cent ans, les paysans avaient pour habitude de la recueillir précieusement pour ses propriétés de purification des plaies et d’aide à la cicatrisation - je sais pas ce que ça vaut, mais ça doit être bon, car les vieux remèdes ignorent wallstreet.

              bref, j’arrête là, sur ce sujet, je peux facile faire cent pages,
              ça n’a pas de cerveau, mais je pourrais presque démontrer que ça pense, et je considère que les vietnamiens ont compris l’essentiel quand ils parlent de « mer de cèdres »...

            • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 11:46

              volt

              très joli commentaire, enrichissant
              je ne connaissais pas cet épisode de l’eau stagnant dans les trous de cèdres capable de soigner les plaies,
              merci.

            • alinea Alinea 23 novembre 2013 12:14

              Volt : c’est pas une feuille de vigne mais une feuille d’érable !! smiley


            • volt volt 23 novembre 2013 18:42

              Alinea, j’ai encore dû penser à vous, com dab .. smiley


            • Constant danslayreur 23 novembre 2013 18:50

              Ma conception du couple idéal smiley


            • claude-michel claude-michel 23 novembre 2013 09:09

              et les « IFS »...qui vivent aussi longtemps.. ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 09:18

                claude michel

                sauf erreur, l’if ne vit pas plus de 1500 ans, ce qui est tout de même remarquable. lien

              • claude-michel claude-michel 23 novembre 2013 09:40

                Par olivier cabanel....

                L’if de Fortingall est un vieil if (Taxus baccata) qui se trouve dans le cimetière du village de Fortingall à Perth and Kinross en Écosse. Son âge est estimé à entre 2000 et 5000 ans, ce qui en fait le plus vieil arbre d’Europe... !

                • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 09:50

                  claude michel

                  merci d’avoir fait avancer l’information.
                   smiley

                • Kookaburra Kookaburra 23 novembre 2013 09:58

                  Bel article, on ne peut qu’être d’accord avec l’auteur. On estime que chaque année, ce sont 250 000 hectares de forêts qui sont détruites pour la culture du soja. En moins de 10 années, ce sont 5,6 millions d’hectares de terre non agricoles qui ont été semés en soja transgénique. Utilisé principalement pour nourrir notre bétail. Mais nos dirigeants sont plus concernés par leur propre carrière que par la santé écologique de la planète. C’est un sujet politiquement peu intéressant.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 10:10

                    merci Kookaburra,

                    je partage totalement.

                  • joletaxi 23 novembre 2013 11:34

                    bien le bonjour oh mage magnifique
                    salut les enclumes

                    c’est quelque chose qui est mal compris,
                    le réchauffement climatique est aussi responsable de l’épisode neigeux qui a frappé quelques départements, dont le mien
                    j’ai l’intention de faire un article tentant d’expliquer justement les conséquences de ce « réchauffement »

                    peut-on déjà réserver un exemplaire de la première édition, car je ne voudrais pas manquer ce qui s’annonce déjà comme un grand moment de rigolade.

                    cabanel explique le réchauffement climatique
                    il est recommander de vider sa vessie avant lecture pour ne pas se pisser dessus.

                    sinon, dans le cadre de ma collaboration à vos travaux, une petite égnime de plus que vous pourriez utilement nous expliquer

                    http://notrickszone.com/2013/11/22/austrian-meteorologists-stupefied-into-silence-data-from-alps-show-marked-cooling-over-last-2-3-decades/

                    s’il n’a pas inventer l’eau chaude, notre mage va nous donner le recette de la neige chaude....

                    tiens question arbres, vous avez vu cette nouvelle

                    http://jacqueshenry.wordpress.com/2013/11/19/areva-et-lecologie-mort-de-rire/

                    plus imbécile tu meurs,l’illustration du c’est bon pour la planète

                    par contre, un petit éclair de lucidité,qui va se perdre bien entendu parmi les vociférations des crétins verts

                    http://jacqueshenry.wordpress.com/2013/11/22/lacademie-des-sciences-politiquement-incorrecte/

                    allez les enclumes, déchaînez-vous


                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 11:43

                      mon petit jo

                      vous nous manquiez, 
                      par contre je suis surpris de vous voir sur ce fil !
                      avec toute cette neige, j’étais persuadé que vous aviez déserté le square, et vos chateaux de sable, et que vous vous appliquiez à la fabrication d’un bonhomme de neige ?
                      mais non...
                      je vous réserve donc la primeur de l’article a venir dont le titre pourrait être : « désolé de jeter un froid »...
                      pour le reste, le marteau continue donc à taper sur les enclumes.
                      comme d’hab.
                       smiley

                    • alinea Alinea 23 novembre 2013 12:29

                      Je ne suis pas d’accord avec vous Olivier : Joe me fout un moral d’enfer, en effet si ce n’était les écolos, surtout ceux qui sévissent au gouvernement, AREVA, TOTAL and co auraient les mains libres pour ne plus polluer ; non contents de ne plus polluer, la France pourrait devenir richissime avec toutes ses ressources et si on mettait Joe au Ministère de l’Égalité, tout le monde en profiterait. Alors, oui, je trouve que nous sommes bien cons de nous plaindre, de nous inquiéter et ça, seulement parce que nous sommes ignorants ! C’est pourtant pas compliqué d’apprendre et de se renseigner, si ?


                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 13:05

                      Alinea

                      c’est vrai.
                      je suis injuste avec Jo,
                      mais il sait que c’est juste un jeu.
                      il tape sur les enclumes,
                      normal pour un marteau.
                      mais je suis sur que, tout marteau qu’il soit, il n’est pas dépourvu de bon sens,
                      sauf qu’il doit confondre le haut et le bas, la gauche et la droite, ce qui l’handicape évidemment.
                       smiley

                    • oncle archibald 23 novembre 2013 14:58

                      Olivier : Jo aime peut être imiter Colin Maillard et ce serait alors son écuyer qui le guiderait mal .. Pure hypothèse d’enclume, bien entendu ....


                    • La râleuse La râleuse 23 novembre 2013 11:45

                      Olivier Cabanel,

                      Je vous aime.

                      Je vous aime pour avoir écrit cet article qui rend si bien hommage à ce que je considère comme la plus belle création de la nature : l’arbre.

                      Je suis née, j’ai grandi dans un village de l’Oise niché dans un écrin de forêt, et les arbres me sont aussi nécessaires que l’air que je respire.

                      Je ne connaissais pas cette pratique de certains bûcherons qui :

                      « ... aiment, parait-il, se frotter le dos contre le tronc d’un arbre pour, disent-ils, « se défatiguer  ». » mais j’adhère totalement à leur certitude. Je certifie, pour l’avoir pratiqué plus d’une fois dans des moments de déprime, que le fait d’étreindre un arbre peut vous ressourcer mieux que ne pourrait le faire une étreinte avec un être humain. Mais peut-être est-il nécessaire d’avoir la foi ?

                      Cordialement,


                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 11:51

                        la raleuse

                        je vous aime aussi
                        j’ai aussi pratiqué l’enlacement de tronc
                        je confirme.
                        ça m’a fait beaucoup de bien.
                         smiley

                      • oncle archibald 23 novembre 2013 12:36

                        Bonjour la râleuse, je vous aime aussi mais j’ai un petit doute sur l’efficacité de la méthode ... Une épaule solide, bien musclée mais recouverte d’un peu de gras, contrairement à la mode actuelle, n’est-elle pas plus agréable qu’un tronc d’arbre pour appuyer sa tête et chercher du réconfort ?


                      • 65beve 65beve 23 novembre 2013 11:47

                        1700 ans pour le créosotier ;

                        les branches m’en tombent !

                        • joletaxi 23 novembre 2013 14:06

                          quand les papes des grandes religions contemporaines se rencontrent

                          http://www.lavie.fr/actualite/ecologie/nicolas-hulot-envoye-special-au-vatican-pour-la-planete-21-11-2013-46812_8.php

                          si avec ces deux là on est pas sauvé ,c’est à ni rien comprendre


                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 novembre 2013 16:36

                            jo

                            c’est beau l’espoir... mais il faut rester lucide.
                             smiley

                          • spartacus spartacus 23 novembre 2013 14:58

                            Le CO2 est un fertilisant qui permet l’accroissement de la végétation. 

                            Pour qu’il y aie plus d’arbres, consommons du pétrole générateur de CO2.

                            Le palmier a un rendement de 4000 litres d’huile par hectare. Le Colza de 650 litres/hectare. Donc la surface nécessaire pour le palmier est 6 fois moins importante. Donc consommons de l’huile de palme.

                            Comme quoi quand on aime les arbres, il faut consommer, consommer, consommer.  smiley

                            • gaijin gaijin 23 novembre 2013 17:07

                              spartacus qui fait de l’humour
                              c’est comme un croque mort qui vous offre une bière
                              comme un proctologue qui vous regarde d’un air gourmand
                              ou Dsk gardien de nuit dans un pensionnat de jeunes filles
                              indécent .......


                            • Xenozoid Xenozoid 23 novembre 2013 17:22

                              spartacus, est de l’équipe

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès