• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Du culte, rien que du culte !

Du culte, rien que du culte !

« Du culte, du culte, du culte ! » Pour parodier la marionnette des Guignols elle-même parodiant Patrick Le Lay de la chaîne TF1. Du culte, en veux-tu en voilà ! Culte de certaines personnalités politiques en vogue, de sportifs, de chanteurs, d’acteurs. Objets cultes, films cultes, spots de publicité cultes. Même le corps est objet de culte. Mais pas l’esprit ! Curieusement... Et les vrais cultes là-dedans ? Et notre principe de laïcité ?

La Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1789 se place, rappelons-le, « sous les auspices de l’Etre suprême ». Qui est cet «  Etre suprême » ? Nul ne sait. Mais la référence demeure, et le peuple français est supposé vénérer son culte.
Depuis la loi de 1905 décidant de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, le ministre de l’Intérieur est aussi chargé des cultes. (Il ne faut pas confondre cette fonction avec celle de « ministre du culte » qui est une fonction du clergé). Sarkozy se pose même en super ministre en cette matière, qui affirmait le 19 septembre 2005, être "le ministre de l’Intérieur qui s’est le plus senti ministre des cultes " ! Il le prouve deux mois plus tard en mettant en place la commission de réflexion juridique sur les relations des cultes avec les pouvoirs publics. Présidée par le professeur de Droit Jean-Pierre Machelon, cette commission vient de rendre son rapport, mercredi 20 septembre 2006, et préconise un « toilettage » de la loi de 1905 ainsi que le financement public des mosquées. Sarkozy est un homme cohérent et, sans attendre les conclusions de la commission, il a décidé d’appliquer le financement public au culte de sa personne dans le cadre de sa campagne présidentielle.

Nous vivons dans un pays curieux : le ministre des cultes est aussi l’objet d’un culte par le fait de sa personnalité par ailleurs très médiatisée. Ces deux fonctions ne seraient-elles pas incompatibles ? N’est-ce pas là se montrer à la fois juge et partie ? Circonstance aggravante, l’homme est en plus avocat ! A moins qu’il ne veuille instaurer une nouvelle forme de Sainte Trinité, je ne vois pas la raison qui nous ferait tolérer plus longtemps une telle situation. Il mélange les fonctions, mais il mêle aussi les cultes, à tel point qu’on ne sait plus qui est le culte de qui, de Johnny ou de Sarkozy. «  Un culte pour deux incultes », diraient des esprits espiègles (Dieu sait qu’il en est par ici).

Bon ! J’ai cité le cas de Sarkozy par ordre protocolaire, mais il en va de même pour Ségolène qui, depuis sa jeunesse estudiantine en Lorraine, entretient un culte à Jeanne d’Arc. Observez bien qu’on dit «  Ségolène » et non « Madame Royal » ou « Royal » tout court. N’est-ce pas la marque d’une adoration particulière ? Lorsqu’ils se rencontreront sur un plateau de télé, ces deux-là, si cela se produit un jour, il pourra se créer le dialogue suivant : « - Monsieur vous êtes un culte !  ». Ce à quoi l’interlocuteur répondra (à condition toutefois qu’il entende bien la tournure en deux mots séparés) : « - Madame, vous en êtes un autre ! »

Mais, me direz-vous, qu’est-ce qui me permet d’affirmer avec cette assurance que Royal (Vous aurez remarqué que j’ai dit « Royal »...) et Sarkozy sont de véritables cultes, au sens vrai du terme ? Le culte s’accompagne, selon Wikipedia (oui, j’ai eu la paresse de sortir l’encyclopédie de la bibliothèque), de :

a- création d’images pieuses, icônes ou idoles : les proliférantes apparitions dans les revues dites people attestent ce premier point  : Ségolène en bikini par-ci, Nicolas en tongs UMP par-là. Voyez comme j’ai pris soin de dire « Nicolas » pour rétablir l’équilibre ! De Ségolène, on a même dit qu’elle était la « Madone de sondages ». Madone, rendez-vous compte ! Je ferai donc ici l’économie d’une démonstration plus étayée.

b- sacrifices plus ou moins symboliques : et le sacrifice de la jeune agnelle Nolwenn par Ségolène au meeting de Quimperlé sur l’autel médiatique ? Et le sacrifice des juges de Bobigny par Nicolas sorti du bois ?

c- prières et psaumes, hymnes ou chants : bon là, c’est vrai, je pense à sortir mon joker. Mais, tout de même ! Ces chants des sirènes séducteurs chez la belle Ségolène, l’hymne national en fond de politique d’immigration ? Que nos deux candidats cultes prennent garde, cependant. Nous avons assisté cet été à la chute, ou du moins à la fissuration, de deux cultes et non des moindres : celui de Zinédine Zidane (coup de boule) et Günter Grass (Waffen SS tardivement repenti)

A quoi bon une morale à cette histoire ? Je sais très bien que notre société continuera de perpétuer le culte des ségo. (Pardon j’ai dit "Ségo" ? Je voulais dire des "ego"). Alors je serai le Babeuf du XXIe siècle en dénonçant la conspiration des ego...

Méfions-nous des cultes : ils mettent à mal le libre-arbitre. Le citoyen doit croire en lui-même et vivre, et explorer toujours plus en avant car, après tout, il n’y a pas que le culte dans la vie...


Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 septembre 2006 11:53

    Bonjour,

    Je crois comprendre ce que vous dénoncez, rien de neuf, déjà E Morin avait analysé le système des stars, suivi de Guy Debord. Et je ne vois pas ce que fait la déclaration de 1789, qui n’est qu’anecdotique, celle qui compte étant celle de 1793. Je n’ai pas le souvenir qu’il y ait eu un culte de l’Etre suprême mais plutôt de la Raison, institué par ce bon Maximilien


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 septembre 2006 12:23

      O, sois donc loué, Ministre des Incultes, pour ce tranchant guillotinesque contre la tyrannie guignolesque


    • La Taverne des Poètes 29 septembre 2006 14:07

      à Bernard Dugué :

      D’accord pour Morin et Debord et même d’autres, mais ils ne sont pas spécialementment drôles et peu ont lu leurs oeuvres complètes.

      On peut dire les choses aussi autrement, par l’humour. Il faut parfois de la légèreté sur AgoraVox pour dissiper les haines raciales et religieuses...et à l’approche du week end que je vous souhaite tranquille eet reposant (sans Debord ni Morin...)

      P.S : Il n’y a pas de faute dans le titre : c’est bien « divartissement » : avertissement + divertissement, par le sourire...


    • (---.---.6.85) 29 septembre 2006 14:23

      « Et je ne vois pas ce que fait la déclaration de 1789, qui n’est qu’anecdotique, celle qui compte étant celle de 1793. »

      Heu, vous avez fumé ou quoi ? La seule déclaration des droits .. du citoyen, c’est uniquement celle de 89, et c’est d’ailleur la seule qui ait une valeur juridique.


    • La Taverne des Poètes 29 septembre 2006 14:23

      à Demian West :

      Et si vous regardiez aussi le nombre de commentaires constructifs, posés, réfléchis, que mon fil a suscités ? Il y en aura sans doute d’autres encore...


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 29 septembre 2006 16:21

      Heu, vous avez fumé ou quoi ? La seule déclaration des droits .. du citoyen, c’est uniquement celle de 89, et c’est d’ailleur la seule qui ait une valeur juridique.

      Disons que j’ai exagéré sur le caractère anecdotique, voulant souligner ma préférence pour celle de 1793 qui a bel et bien existé et fut aussi une source d’inspiration pour la politique

      http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_Droits_de_l’Homme_et_du_Citoyen_de_1793

      Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Aller à : navigation, Rechercher

      La déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793 a été rédigée par une commission dont faisaient partie Saint-Just et Hérault de Séchelle.

      La paternité du texte est souvent attribuée pour sa majeure partie à Hérault de Séchelle dont le style mais surtout l’écriture se retrouvent sur la plupart des documents de travail de cette commission. Cette dernière a abouti également à la constitution de l’an I qui ne fut jamais appliquée mais dont l’application fut souvent réclamée par la gauche française jusqu’au début du XXe siècle. La déclaration des droits présente dans le bloc de constitutionnalité du projet de constitution de 1946, fait d’ailleurs référence à la présente déclaration des droits dans ses sources d’inspiration.


    • La Taverne des Poètes 29 septembre 2006 14:11

      à Demian West :

      Si vous vous « permettez » de comprendre, alors laissez-moi « décider » d’avoir peur !

       smiley


    • duong (---.---.194.89) 29 septembre 2006 14:02

      Et le culte des Guignols aussi ... la démocratie est morte : vive le culte ! ps : je ne suis pas xéno, seulement un démocrate perdu dans un pays qui n’en veut plus.


      • Dad (---.---.0.136) 29 septembre 2006 15:52

        @ l’Auteur, TdP,

        « On peut dire les choses aussi autrement, par l’humour. Il faut parfois de la légèreté sur AgoraVox pour dissiper les haines raciales et religieuses... »

        Et tu as bien fait de le faire et de le préciser aussi.

        Raz le bol des cultes et bravo pour cet’article bien tourné incultuellement.

        Comme D.W., j’avoue mon irresistible penchant vers les cul tes entre deux chaires, y a point de frictions hormis celles de douceurs.

        Inculte soit qui mal y pense smiley

        Dad


        • jamesdu75 jamesdu75 29 septembre 2006 19:37

          Ca va être peut être stupide ou aigri ce que je vais dire mais :

          Vous en avez pas marre de parler de Sarkozy. Je pige pas qu’agoravox laisse passer des articles sous pretexte d’actualité ne parlant de sarkozy.

          Mais c’est dingue mais comptez le nombre d’article par apport a ce Naboléon (524 articles quand même) et aprés on se permet de critiquer TF1 qui parle trop de cette chose. Désolé mais avec ca je sature. smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

          J’avoue que sur mon article sur les derives des constructeurs informatique, j’aurait du parlé que Sarko à proclamé haut et fort qu’ils se mettrai en travers de ces racaille de l’informatique. Au moins ils auraient était plus « dans l’actualité » smiley


          • superclikman (---.---.158.38) 29 septembre 2006 21:36

            du culte ,du culte ,du culte mais que faire lorsqu’on est enchainé devant son écran .Liberez vous, sortez,arrachez vous faite du velocipede.


            • Romain Baudry (---.---.77.21) 29 septembre 2006 22:31

              Babeuf n’a pas dénoncé la Conspiration des Egaux, c’est lui qui en était à l’origine ! (D’ailleurs, il a fini guillotiné à cause de ça...)


              • La Taverne des Poètes 30 septembre 2006 17:28

                à Romain Baudry :

                Bien vu ! J’ai hésité entre le jeu de mots et la vérité historique. J’ai sacrifié, tant pis, celle-ci pour le premier. Mais je me suis dit que je pouvais jouer sur le double sens « égaux » et « égos » et que Babeuf aurait aujourd’hui lutté contre les « egos »...


              • Sam (---.---.63.244) 29 septembre 2006 23:31

                La minute du Professeur Cyclopède, ou billet d’atmosphère dans les pages si policées d’AV. C’est vivifiant. En cette morne saison qui n’en finit pas d’annoncer l’hiver, on a plaisir à lire si printaniere ode au culte. smiley


                • StyleLotußien (---.---.206.102) 30 septembre 2006 14:57

                  lol c’est trop amusant la façon dont la personne parle au mp3. mais je croit que le mot culte est trop répété .... >_<


                  • chantecler (---.---.4.88) 30 septembre 2006 17:38

                    C’est justement le problème abordé dans....


                    • superclikman (---.---.131.120) 30 septembre 2006 23:01

                      « le soleil luit pour tout le monde », certe nous bénéficions d’une arriére saison printaniére ..... mais je vous quitte je dois cliquer ailleurs et d’un trop léthargique sommeil je doit ressaisir mes droits. Je clique par ci je clique par là.


                      • Meojifo (---.---.188.160) 8 octobre 2006 01:40

                        C’est tout de même étonnant


                        • nono (---.---.68.29) 6 novembre 2006 17:50

                          help !!! comment fait-on les smileys ??? Merci !


                          • Nick Lepaf (---.---.68.87) 15 novembre 2006 02:59

                            Définition dans Mediatic’dico : http://mediatic-dico.fr

                            CULTE.

                            1. (Médiatique) Sans rapport avec la religion, le mot culte placé après un autre indique une admiration aux limites du fanatisme : acteur-culte, chanteur-culte, chanson-culte, série-culte, film-culte, livre-culte,... Tiens, il n’y a pas de connerie-culte ? Dommage.

                            2. LIEU DE CULTE. (Religieux) Édifice réservé par chaque religion à l’adoration de son Dieu, chacun chez soi : chapelle, église, mosquée, synagogue, temple, pagode,... Du temps où la France était la fille pratiquante de l’église catholique, tout participant aux messes d’enterrement, communion ou mariage en connaissait les rites et les règles. Aujourd’hui, un sacristain de service est obligé de claquer des mains pour donner le signal des fidèles attitudes : debout, assis, à genou. On ne l’appelle pas encore chauffeur de salle mais ça viendra. Ah ! la religion catholique n’est plus ce qu’elle était. D’ailleurs on ne construit plus d’églises. Quoi ? 39 000 églises ça vous suffit pas, alors qu’il n’y a que 1 100 temples protestants, 300 synagogues et, le pompon, 1 700 lieux de culte musulmans. Et, il faut voir la gueule des lieux de culte musulmans : entrepôts, hangars, usines désaffectées, appartements transformés, caves,... et seulement dix mosquées dignes de ce nom. Faux amis. Inculte (qualificatif dépassant largement le marché religieux). Citations. [1] C’est ça votre lieu de culte ? (politicien de terrain visitant une cave aménagée baptisée lieu de prière). [2] Le culte de l’argent a fini par supplanter tous les autres cultes (de la patrie, de la justice, de la famille,...), tous sauf un : le culte de la personnalité qui poursuit son bonhomme de chemin sous les regards envieux de politiciens et médiaticiens avides de pouvoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès