• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Écrire sur la route

Écrire sur la route

JPEG

Les mots au fil de la route …

Je n'ai rien trouvé de mieux pour abolir le temps dans une voiture que de prendre mon ordinateur sur les genoux et d'écrire un texte au fil de mes pensées. Rassurez-vous, je ne suis pas le pilote : j'ai toujours détesté la voiture et conduire est pour moi une affreuse contrainte. Ces heures bloquées dans une carcasse mobile me paraissent interminables, sans intérêt ni saveur.

Alors, je m'isole dans ma bulle, je glisse des mots sur un écran que je vois à peine, tout en écoutant d'une oreille distraite la conversation de mes amis. Je suis un passager indélicat qui cherche à oublier ces heures d'immobilité contrainte en s'évadant vers d'autres horizons. Toutefois je m'autorise quelques interventions pour rester en lien avec ceux qui me conduisent de manière bienveillante.

La posture est quelque peu malaisée. La place vient à manquer, j'ai l'écran à peine replié, l'ordinateur sur les genoux vient se ficher dans mon ventre que d'aucuns diront proéminent. J'ai le cou cassé de tenter vainement de me relire. Pourtant, c'est ainsi que j'oublie ce bitume qui se déroule indéfiniment et sans surprise. Je suis bercé par le feulement des pneumatiques sur le goudron et les cliquetis de mes touches.

Le silence se fait dans l'habitacle ; mes compagnons sont sans doute en pleine rêverie, eux aussi. Les conversations ont un temps cessé d'aller d'un sujet à l'autre, d'une remarque à une suivante sans relation logique. C'est tout l'art de la parole qui rebondit d'un mot à une idée sans logique évidente. La réponse n'est d'ailleurs pas toujours au rendez-vous : le suivant peut partir dans une autre direction ; l'essentiel étant que la voiture reste sur la route.

L'auto-radio peut venir interrompre le jeu de ping-pong langagier. Malgré tout, il est rare qu'il s'impose à tous. Il n'est que prétexte à bruit sonore ou occasion de reprendre une information ou une réplique radiophonique pour relancer une conversation qui s'étiolait. La musique ne fait guère l'affaire, d'autant qu'elle divise bien plus qu'elle ne rassemble les passagers : chacun ayant des préférences qui s'harmonisent difficilement avec celles de son voisin.

Ce sont, une fois encore, les comportements de nos congénères automobilistes qui fédèrent, l'espace d'une infraction, la discussion dans l'habitacle. Preuve s'il en était besoin que la route demeure un espace hostile, dangereux et incertain. Les passagers, tout comme le pilote, sont aux aguets, à l'affût de l'imprévisible, la menace tapie au coin du chemin. Seul l'écriveur se moque de ce qui se trame devant son nez …

Ma voisine s'est endormie ; le soleil vient m'éblouir et provoquer des reflets désagréables sur l'écran. Tout le long de cette route défile un paysage monotone, sauvé toutefois par les couleurs chatoyantes de l'automne. Les glissières de sécurité me rappellent que nous sommes sur l'autoroute : ce curieux espace où règne la monotonie. Je m'ennuie, je me désespère d'arriver enfin alors que le long trajet ne fait que débuter.

Le pari de l'oubli de soi n'est pas toujours au rendez-vous de l'écrit. Ce texte n'a pas effacé la distance ni le temps. Il eût fallut entrer dans une fiction, se perdre dans la fable et ne plus se rendre compte dans le conte. L'inspiration venait à manquer ; les doigts n'ont fait que rendre ce temps figé et inerte. La barrière de péage vient rompre le ronronnement soporifique du moteur ; elle est vite franchie, le petit bip me signale que mon chauffeur est un abonné qui ne perd pas une seconde !

J'en arrive au bas de page, il ne me reste plus qu'à décider de mettre un point final à ces réflexions sans tête-à-queue, c'est du moins mon vœu le plus cher. L'accident de la route a toujours été ma hantise, mon plus redoutable cauchemar. Je hais à ce point la voiture que je place cette perspective du décès sur la route comme étant la plus absurde et la plus stupide issue qui soit à notre existence. Certains automobilistes ne semblent pas redouter cette fatalité : leurs comportements démontrent à l'évidence le peu de cas qu'ils font d'eux-même et surtout des autres , cela est bien plus ennuyeux !

Mais laissons là ces considérations morbides. Nous partons en vacances et j'espère arriver entier au bout de ce voyage qui ne fait que commencer.. J'ai passé quelques minutes en votre compagnie pour m'efforcer de conjurer l'ennui du trajet. J'espère que vous êtes restés sagement assis à votre place. Il est temps de faire une pause, de mettre une formule adverbiale au bout de ce récit. Une petite pause s'impose : ce sont les inconvénients de l'âge qui se rappellent à moi. Bonne route à vous aussi !

Passagèrement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 28 octobre 2015 14:19

    Un « road movie »... pas mal.

    Une musique peut-être

    • C'est Nabum C’est Nabum 28 octobre 2015 14:27

      @L’enfoiré

      Exactement ...

      Mais elle n’est pas enregistrée


    • juluch juluch 28 octobre 2015 15:14

      Vous arrivez à pianoter sur le pc sans le mal de mer ??


      pour ma part je parle pas quand je conduis, j’écoute de la zique....hard rock......quand mon épouse n’est pas là bien sur !  smiley

      Born to be wild !!


      • C'est Nabum C’est Nabum 28 octobre 2015 15:48

        @juluch

        Je suis actuellement à la place du passager
        C’est de là que je vous réponds

        La seule nuance c’est que j’ai un Mac sur les genou

        Voilà pour rétablir la vérité


      • juluch juluch 28 octobre 2015 18:21

        @C’est Nabum
        du bon matos !


      • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2015 08:12

        @juluch

        Mon outil de travail ...


      • Le Dranob 28 octobre 2015 15:39

        déambuler dans le stérile

        buriner le temps sablier
        le rare se nourrit d’inutile 
        même si l’ennui sans criailler 
        ponctue les sauts d’île en île

        vivre est un moment passager
        le partager avec des livres 
        ou des écrits à l’emporté
        est le propre de ceux qui délivrent
        l’espoir de n’être pas que passé

        • C'est Nabum C’est Nabum 28 octobre 2015 15:50

          @Le Dranob

          C’est exactement cela :

          Je n’ai fait que passer sans laissé de trace

          Aucun coup de frein sur le bitume, je laisse couler mes doigts tout du long de la route. Je suis actuellement sur la route


        • Sozenz 28 octobre 2015 16:33

          Merci d avoir cassé mes impatiences . je me sens tout de suite plus sage smiley

           On ne peut que vous croire quand vous dites ne pas aimer la voiture . ça se sent tout de suite !

          prends votre pouls ; « Je vous mets en arrêt de voiture pendant 15 jours , et évitez toute voie de garage »

          PS:Merci pour votre océan indien, je vous donne un petit bout de paradis
          http://www.dailymotion.com/video/x35kf_course-de-cote-camion_auto
          gniark gniark !!^^


          • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2015 08:14

            @Sozenz

            Pour vous

             

            La voiture en question.

            De quelle essence est cette divinité ?


            Est-ce la plus belle conquête de l’homme depuis le cheval ?

            Dispose-t-on d’un volant pour ne pas en être esclave ?

            Faut-il se serrer la ceinture avant de pouvoir l’attacher ?

            Pourquoi les passagers de devant tournent-ils le dos à leurs amis de derrière ?

            Ne peut-on pas demander un permis saignant plutôt qu’à point ?


            Pourquoi les automobiles disposent-elles de 3 pédales pour 4 roues ?

            Le pot d’échappement nous permet-il de nous évader en voiture ?

            Ma voiture est-elle forcément la plus bielle ?

            L’Audi fait-elle forcément le moine ?

            Faut-il manquer de cœur pour la laisser coucher dehors ?


            Pourquoi faut-il si souvent passer à la pompe alors que nous ne marchons plus ?

            Trouve-t-on toujours une petit place pour aile ?

            Faut-il rester sur la défensive pour faire un créneau ?

            Quand on arrose sa voiture, faut-il actionner l’essuie glace ?

            Le pare-brise protège-t-il également des grandes tempêtes ?


            Le phare du recul constitue-t-il une grande avancée technique ?

            Est-ce la batterie qui donne le tempo ?

            Le compteur nous raconte-t-il des histoires ?

            Peut-on voyager à la carte avec un GPS ?

            Un coupé est-il un véhicule à part entière ?


            Pourquoi les phares ne clignotent-ils pas au bord de la mer ?

            Faut-il aussi claquer la portière au nez des malotrus ?

            Un pneu crevé manque-t-il seulement d’air ?

            L’avertisseur sonore a-t-il une quelconque utilité lorsqu’il y a de la brume ?

            Doit-on allumer ses feux pour griller un feu rouge ?


            Quand vous froissez la tôle d’un ami, ne risquez-vous pas de le contrarier ?

            N’y a-t-il pas d’autres priorités dans l’existence que celle à droite ?

            Peut-on faire une queue de poisson sur un dos d’âne ?

            N’est-il pas étonnant que les décapotables sont des voitures propices à la séduction ?

            Faut-il avoir du coffre pour voyager loin ?


            Peut-on trouver au pied levé une première main ?

            Un timide peut-il rouler longtemps sans assurance ?

            Quand on n’a pas le permis, doit-on toujours faire banquette ?

            Un automobiliste est aussi une vache à lait pour le trésor public ?

            Peut-on mettre à frein à son expansion ?


            Peut-on voyager en grande pompe dans un véhicule électrique ?

            Les voitures hybrides peuvent-elles se multiplier entre elles ?

            Que peut bien dissimuler une boite de vitesse ?

            La propulsion automobile a-t-elle été aussi une attraction ?

            Le véhicule individuel offre-t-il parfois l’opportunité de transports amoureux ?


            Celui qui veut voyer loin doit-il ménager sa voiture ?

            Que peuvent bien dissimuler les vitres teintées ?

            Faut-il bien se conduire pour piloter une automobile ?

            N’y a-t-il pas une saison pour récolter les amendes ?

            Faut-il vous envoyer un pneumatique pour vous prévenir de notre visite ?


            Automobilistement vôtre.


          • Sozenz 29 octobre 2015 11:43

            @C’est Nabum
            C est avec une immense gratitude que je vous remercie pour ce billet dont je ne me sens pas digne, mais que je reçois avec la plus grande joie.
            Vous êtes un véhicule dont l arbre rend addict,


          • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2015 13:39

            @Sozenz

            Ne me mettez pas là où ne serait pas ma place

            Je ne suis rien qui vaille, ne l’oubliez pas


          • Sozenz 29 octobre 2015 14:23

            @C’est Nabum
            Je ne mets pas votre personne au dessus de ce qu elle est . Je ne vous connais pas .
             Mais Vous ne pourrez m empêcher d ’avoir des élans pour ce qui émane de votre esprit
            Je m’en veux un peu toutefois de trop chercher nourriture à l’extérieur alors qu’ elle se trouve en chacun de nous, et e ne pas toujours ’accepter simplement les quelques matériaux qui viennent de l’Autre pour aider à cimenter notre Temple.
            Je prendrais grade à moi même de ne pas l’oublier. Merci !


          • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2015 14:38

            @Sozenz

            Dont acte

            Merci


          • bakerstreet bakerstreet 28 octobre 2015 18:03

            Pour vaincre votre hantise de la voiture, faites comme moi, de la moto. Les impressions sont bonnes aussi avec les mouvements, le vent et le bruit du moteur qui vous font une belle musique, quand vous tournez la poignée des gaz.

             La route c’est bien mieux qu’un écran télé ! 
            Les impressions viennent vers vous, comme les morves de nuage. Les villages passent, mille impressions entrevues, de vies tapis derrière les fenêtres, de vies qu’on aurait pu avoir, de possibilités qu’on laisse derrière soir. J’ai voyagé de mille façons, en auto stop, A pied bien sûr en remontant les fleuves impassibles.
            En vélo et en tandem sur des routes impossibles. 
            Chaque façon à son intérêt et sa musique, et mieux vaut en apprécier de toutes sortes, pour que la même route soit parfois un autre voyage. Je parle de ceux aussi qu’on fait en rêvant, en dérivant, indiens, attachés aux poteaux de couleurs. 
            Bonne route à vous !

            • Abou Antoun Abou Antoun 29 octobre 2015 07:50

              @bakerstreet
              Pour vaincre votre hantise de la voiture, faites comme moi, de la moto. Les impressions sont bonnes aussi avec les mouvements, le vent et le bruit du moteur qui vous font une belle musique, quand vous tournez la poignée des gaz.
              I agree ! For fun it’s always by motorbike. For ’business’ by car.


            • C'est Nabum C’est Nabum 29 octobre 2015 08:15

              @bakerstreet

              Il y a plus de 40 ans que je roule en deux roues ...

              C’est sans doute ce qui explique ma haine de la voiture


            • Abou Antoun Abou Antoun 29 octobre 2015 15:50

              @C’est Nabum
              Il y a plus de 40 ans que je roule en deux roues ...
              Je viens juste de passer 50 ... Motard, c’est un état d’esprit et un excellent moyen de faire des amis un peu partout.


            • bakerstreet bakerstreet 29 octobre 2015 18:19

              @Abou Antoun

              Moi c’est mes 60, juste quelques bornes plus loin, rider of the storm.
              Trente ans que je n’avais pas racheté de moto, mais on ne désapprend pas cette chose, vu qu’on continue à tenir le guidon dans ses rêves. J’ai retrouvé d’instinct en deux minutes la position et presque mes 20 ans. 
              Je pratique aussi beaucoup le vélo, finalement plus dangereux à mon sens,car on n’arrête pas de vous doubler avec les risques qui vont avec, et qui sont infiniment plus nombreux du fait des nouveaux aménagements routiers ( ilots au milieu de la route, et giratoires). 
              Bien sûr, la moto, il y a des règles à observer dont la première est bien connue « ne jamais rouler plus vite que son ange gardien »...C’est pour ça que tant de jeune se prenant pour Icare se plantent

            • bakerstreet bakerstreet 29 octobre 2015 18:21

              @C’est Nabum
              J’ai beaucoup aimé en d’autre temps l’art de la 2 chevaux, mais c’est vrai que ce n’était pas vraiment une voiture !


            • Abou Antoun Abou Antoun 30 octobre 2015 00:03

              @bakerstreet
              C’est 50 ans sur la bécane, sinon j’approche des septante.


            • izarn izarn 29 octobre 2015 01:30

              Ben je deteste etre passager, je prefere etre sur mes départementales en solitaire. Ou avec un(e) passager(e) au maximum.
              Je deteste faire quoi que çe soit en roulant, sauf conduire.
              Je deteste écouter la radio. Elle me sert à rien, vu le niveau crasse du truc.
              Je deteste écouter la musique dans mon auto, je prefere écouter les grillons et les oiseaux.
              Je deteste les autoroutes, je deteste les autres bagnoles qui me collent parceque je roule pas vite.
              Je deteste les imac à bobos qui se la joue humaniste. Moi j’ai un Lenovo, comme dans l’armée.
              Je déteste les vacances, j’en ai jamais eu, sauf étant au chomage. Moi les vacances, bref kezako ? Ca me rappelle l’école : Berk ! Jamais plus. Je suis autodidacte.
              Je déteste faire des brouillons, j’écris tout d’un jet, comme Kerouac.
              Ultime réference à cet article, qui malheureusement n’a pas le niveau.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès