• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Et si le ciel nous tombait sur la tête ?

Et si le ciel nous tombait sur la tête ?

Le pire est-il à venir ?

A part le réchauffement planétaire, et la crise économique, un autre danger nous menace : La tempête magnétique.

Comme chacun sait, le soleil génère régulièrement des éruptions, suivant un cycle de 11 ans.
Celles-ci sont plus ou moins importantes, et peuvent agir sur nos activités humaines.
La couche d’ozone stratosphérique nous protège bien sûr en grande partie de ces agressions solaires.
Malheureusement les agressions chimiques dont nous sommes responsables ont fragilisé la couche d’ozone, et les éruptions solaires nous sont toujours plus dommageables.
Un simple orage magnétique provoque des fluctuations brusques et intenses du magnétisme terrestre, entraînant une fluctuation de l’intensité de l’induction magnétique terrestre.
Les effets les plus courants sont la perturbation de la propagation ionosphérique des ondes radio électriques : elle peut limiter ses conséquences à un bruit électrique dans les câbles téléphoniques, ce qui tout compte fait ne devrait pas provoquer trop d’inquiétude.
Malheureusement les conséquences d’une tempête magnétique sont autrement plus graves.
En 1965 cela avait provoqué une énorme panne de courant qui avait plongé des américains dans la nuit totale : 30 millions de personnes sur un territoire de 200 000 km2.
En 1989, une panne du même type avait touché 6 millions de personnes au Québec.
Faisons un bond dans le passé.
Grâce à des recherches scientifiques, on a pu découvrir qu’une tempête magnétique avait frappé notre terre en 1859.
http://www.cidehom.com/science_at_nasa.php?_a_id=162

Il y a 160 ans, les humains qui vécurent cet évènement comprirent que quelque chose d’exceptionnel venait de se produire.
En quelques heures, les câbles télégraphiques qui parcouraient le monde furent mis hors service, provoquant de nombreux incendies, et l’on put observer des aurores boréales qui n’avaient plus rien de boréal puisqu’elles étaient visibles d’un peu partout dans le monde.
Cela eut lieu entre le 28 août et le 2 septembre 1859.
Il y eut plusieurs éruptions solaires, et celle du 1 septembre libéra en moins d’une minute une quantité d’énergie double de la normale.
« Elle s’accompagna de la libération explosive d’un énorme nuage de plasma et d’une éjection de matière coronale » d’après le professeur Tsurutani, physicien notoire.
Les éruptions solaires mettent généralement 3 ou 4 jours pour nous atteindre, mais celle de 1859 fut sur nous en 17h et 40 minutes.
Cette éjection de matière coronale a complètement submergé le champ magnétique terrestre permettant de pénétrer dans la haute atmosphère terrestre, et provoquant la mise hors circuit des réseaux électriques et des systèmes de communication.
Les deux éruptions solaires d’octobre 2003, ont envoyé des rayons-X qui ont provoqué un « orage radio » dans l’ionosphère s’étendant à quelques centaines de kilomètres d’altitude.
http://www.actu-environnement.com/ae/news/360.php4

D’après John Kohl, astrophysicien du Harvard Smithsonian Center for astrophysics « C’est comme si la terre regardait vers un canon géant pointé vers elle par le Soleil, qui aurait tiré deux grands coups dans notre direction »
La tempête magnétique n’a mis que 19 heures pour atteindre la Terre, les particules voyageant à 2000 km/seconde, et cela a affecté le champ magnétique de la Terre pendant deux semaines.
Si l’on ne peut que constater la fragilisation de la couche d’ozone, on ne peut que s’inquiéter de l’éruption solaire prévue pour 2011 ou 2012.
En effet aujourd’hui, l’énergie électro magnétique s’est installée un peu partout : téléphones portables, ordinateurs, satellites, électronique des voitures, réseaux électriques de toute nature, une pareille panne aurait à n’en point douter des conséquences autrement plus graves que celles que nos ancêtres subirent il y a près de 160 ans, et nous sommes bien empêtrés pour trouver une parade.
 
Car comme disait un vieil ami africain :
« Quand on coupe les oreilles, le cou s’inquiète ».

Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Franck804 23 janvier 2009 13:26

    Bonjour Olivier,

    Merci pour cet article, peut-on vraiment prévoir les éruptions solaires sur un délai aussi long, je sais que les périodes d’activité de notre étoile sont cycliques, donc prévisibles, mais leur intensité me parait difficile à quantifier à l’avance.

    Franck


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 14:21

      Franck,
      effectivement ces phénomènes ne sont manifestement pas prévisibles,
      on connait le cycle des éruptions solaires,
      on sait que ces éruptions génèrent des orages, voire des tempètes magnétiques,
      mais je pense que nous n’avons pas de certitudes sur la violence et la date de la prochaine tempête solaire,
      croisons les doigts.
      ce qui est certain, c’est que si cette tempete attendue arrive, les conséquences seront bien plus importantes aujourd’hui que de par le passé, au vu de la technologie que nous utilisons aujourd’hui.


    • dapeacemaker911 23 janvier 2009 14:00

      a l heure ou l humanité se prend pour les dieux qu elle s est crée, l Homme a bien besoin d une lecon d humilité.


      Il y a tellement de choses sur lesquelles ont peu agir... a commencer par nos comportements, nos paradigme et nos certitudes (im)morales... le reste ma foi... on verra quand ca viendra...

      je comprend pas que nous laissions derouler lachement les choses sur lesquels nous avons du pouvoir...
      mais qu on s acharne a tergiverser sur des evenements sur lesquels nous ne pouvons rien ?

      ah si... c est plus facil de reflechir quand ca n engendre rien de concret... nos "philosophes" francais sont tres bons dans ce sport. Branlette cerebrale.


       


      • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 14:23

        dapeacemaker 211
        je pense comme vous,
        je suis étonné que peu de personnes n’évoquent le risque décrit dans l’article,
        nous fonctionnons dans cette société un petit peu comme l’autruche,
        les leçons du passé ne semblent pas servir à grand chose.


      • dapeacemaker911 23 janvier 2009 14:03

        @ l auteur : pardon de mon incorrection, je vous remerci pour cet article, c est juste que vu le peu de "temps de cerveau disponible" chez l humain, et vu la situation courante, ce genre de sujet ne m apparait pas "prioritaire"... mais loin d etre ininteressant.

        Merci.

        Dam


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 14:27

          dapeacemaker,
          ne vous excusez pas,
          les priorités d’aujourd’hui (la crise financière, le réchauffement planétaire, obamah et le reste...) ne sont peut etre pas celles auxquelles il aurait fallu s’interroger,
          mais je suis étonné que ce sujet ne questionne pas plus nos chers dirigeants.


        • dapeacemaker911 23 janvier 2009 14:59

          @ l auteur,

          vous avez compri l inverse de mon propos.

          Je trouve que les catastrophes NATURELLES a venir ne merite pas d y perdre du temps ni de l energie puisqu elles sont au dela du champs d action de l homme.

          Evidement, les specialistes et les curieux doivent ou on le droit de s y interesser, mais pour les masses, ces gens qui prennent si peu le temps de "juste" reflechir, pourquoi les polluer avec ces preoccupations sans solution ?

          Il y a justement d autres problemes traitables et a traiter d urgence.

          Les gens (parmis lesquels je m inclu) ont deja tellement de mal a comprendre l ESSENTIEL, a savoir les choses de base leur permettant d accomplir les devoirs citoyens de base.... comme voter (ou ne pas voter, le cas echeant), ou protester....

          On pourrait annoncer qu une comete rasera la terre demain, ca ne m empechera pas de reclamer la liberté et la rehabilitation des droits fondamentaux aujourdhui. Choses que beaucoup pensent encore aujourdhui, ne jamais avoir perdu...

          Vous me suivez ?

          Dam


        • dapeacemaker911 23 janvier 2009 15:15

          "elles sont au dela du champs d action de l homme. "

          ou decoulent de notre mesaction dans quelques rares cas... (qui seront forcement de moins en moins rare au vu de notre non-re-action)

          En gros on se prend la tete pour les erruption magnetique en faisant 12000 hypotheses sur leur consequences, alors qu on NE traite PAS les quelques details qui en minimiserait les impact et qui sont en notre pouvoir (arreter de detruire (entre autreSSSSS) la couche d ozone).

          ou pour prendre un autre // on va blablaté sur la monté de la violence chez les jeunes tout en permettant aux plus grands criminels de ce monde de supprimer tout espoir d avenir...

          si on commencai par accomplir ce qu il est possible d accomplir, avec nos ptits bras... ca seraaaaait ............... H U M A I N

          ce dont nous nous eloignons de plus en plus.

          Dpm



        • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 15:21

          Dam,

          ne vous inquiétez pas, j’avais bien compris,
          il est évident que l’on puisse s’interroger sur les menaces qui planent sur nos têtes et se dire "a quoi bon" puisque nous ne pouvons, manifestement, pas intervenir,
          évident aussi qu’il vaut mieux s’inquiéter sur les choses sur lesquelles nous avons (peut etre) un pouvoir...
           crise monétaire, pollutions en tout genre, etc...etc...

          n’empêche que...

          vous devez savoir que des chercheurs réfléchissent à la possibilité de détourner un astéroïde qui viendrait à nous menacer,

          reste a savoir si nous pouvons empêcher des "dommages collatéraux" à nos vies, et bien sur nos équipements, sachant qu’une tempête magnétique pourrait nous toucher un jour, et avoir des conséquences bien plus importantes que celles que nos anciens ont subi il y a 160 ans...

          je ne serais pas étonné que l’on s’interroge en haut lieu sur les parades possibles, même si leur réflexion n’est pas médiatisée.

          vous savez ce que c’est.

          "surtout ne pas affoler les populations"...
          c’est d’ailleurs ce qui a incité le pouvoir en place à tenter de nous faire croire au moment de Tchernobyl que la pollution s’était arrété a la frontière...

          donc, même si nous n’avons pas (peut etre) les moyens d’échapper aux conséquences d’une tempête magnétique, ne croyez vous pas que l’on soit en droit de s’inquiéter et de pousser nos chercheurs, et dirigeants a imaginer le début d’une parade ?
           
          non ?


        • dapeacemaker911 23 janvier 2009 16:00

          Non je ne crois decement pas.


          a quoi bon empecher la nature de nous detruire puisque nous nous acharnons a le faire, nous humains ?

          ca reviendrai a ce qu un pyromane tente d empecher le soleil de provoquer des incendis.... c est un contresens un signe de nevrose... ca s approche un peu de la folie non ?



          Dam

          PS : pour ce qui est de nos elites, la depopulation est leur preoccupation majeure, c est tres documenté et averé.
           leur survie personnelle, seule, compte. 

          Commencons par reprendre le controle de NOS vies avant de penser a maitriser mere Nature.


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 19:10

          bonjour,
          il est vrai que l’être humain est le pire prédateur qu’il puisse être pour lui même,
          il est le seul etre vivant a mettre a mort celui qu’il a combattu pour un territoire,
          chez les autres animaux, le perdant s’en va, et garde la vie sauve,
          l’homme est le seul etre vivant a s’empoisonner volontairement...
          dioxines, nucléaire, pollution électromagnétique, tensioactifs, pesticides etc...
          quelle est cette folie suicidaire qui le guide ?
          quand prendra-t-il conscience de toute la beauté qui l’entoure ?
          quand se décidera-t-il enfin a la protéger ?
          en 2013 ?


        • Vincent 23 janvier 2009 14:15

          tient j’ai vu un docu fiction à la télé il y a une semaine qui traitait du même sujet, serait-ce une relation de cause à effet,
          pour info le second sujet, c’est sur l’incendie du scièle en austalie...


          • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 14:29

            Vincent,
            merci de nous en dire un peu plus sur cet incendie du siècle australien,
            j’ai manifestement raté cette info.
            selon vous quel serait le rapprochement à faire ?


          • Yannick Harrel Yannick Harrel 23 janvier 2009 14:30

            Bonjour,


            Il doit s’agit de Chaos sur la planète où 6 scénarii catastrophes (plausibles qui plus est !) sont relatés avec une tentative d’évaluation des dégâts potentiels. Il est disponible en double DVD et je dois avouer que les effets spéciaux sont assez bluffants pour la plupart.


            Cordialement


          • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 14:44

            Yannick,
            j’avais vu cette fiction,
            j’aurais pu mettre ce lien,
            merci de l’avoir fait,
            tout ce que l’on souhaite, c’est que celà reste au niveau de la fiction,


          • pepin2pomme 23 janvier 2009 15:12

            Bonjour,
            J’ai déjà entendu parler de cet orage magnétique. Je me pose la question de savoir si un réseau de surveillance est en place.
            Il est concevable que cet évènement soit anticipé, l’orage solaire est visible aux instruments, la lumière du soleil mettant 7 minutes pour nous parvenir. Il y a donc moyen d’être informé 19h à l’avance. C’est énorme quand on compare aux réseaux de surveillance de tsunamis (1 heure d’avance) ou de tremblements de terre (10 à 20 secondes d’avance). Seulement, un évènement dont la dernière occurence remonte au XIXème siècle est considéré comme ne valant pas la peine qu’on s’y intéresse. De la même façon que ce n’est que depuis le tsunami de 2004 qu’un réseau s’est mis en place, pas avant.
            Pourtant en 19h, nous aurions le temps de débrancher provisoirement tous nos appareils électriques et électroniques.
            Certes, un orage magnétique met d’avantage nos appareils domestiques en danger (lesquels sont couverts par la garantie habitation) que nos vies (quoi que ...). Mais le jour où ça se passera, tout tombera en panne (frigo, congélateur, télé, ordi, chaudière ...), et pas question de remplacer tout cela rapidement, tous les vendeurs seront en rupture de stock. Et là, on s’apercevra que les milliards "perdus" auraient bien valu un réseau de surveillance. A bon entendeur ...


            • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 15:30

              pépin2pomme,

              votre commentaire est frappé au coin du bon sens,
              il répond en quelque sorte au commentaire précédent (peacemaker) qui semblait dire :
              "pourquoi s’inquieter de quelque chose pour laquelle nous ne pourrions rien faire",

              mais vous avez raison,
              19h c’est un laps de temps qui devrait permettre de réagir,
              au moins de se donner les moyens d’alimenter énergétiquement par cable blindé enterré les installations cruciales,
              je ne suis pas technicien en la matière, seulement un observateur, mais je suis sur qu’il y a quelques parades possibles, même si aujourd’hui elles peuvent paraître désuetes.
              merci de votre commentaire,


            • stef stef 23 janvier 2009 18:25

              Vous oubliez quelques variables de l’équation :


              - l’humain est sensible aux champs magnétiques et aux particules.


              - les métaux le sont également.

              etc.

              Compte tenu de l’inactivité relative du soleil ces dernières années, il est presque certain que la prochaine éruption sera plus qu’énorme. Les énergies en jeux vont rapidement dépasser l’humainement raisonnable. La catastrophe s’annonce plus que majeure pour l’humanité, sauf pour ceux qui seront enfouis sous terre dans leur bunker (quoique...).

              Sans trop entrer dans le jeu des "2012iens", il est marrant de constater que le calendrier maya parle d’une destruction par le feu smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 18:38

              Stef,
              décidemment ces Mayas nous étonneront toujours,
              pour revenir aux cranes en cristal, qui ont fait l’objet d’un film pas trop abouti, il faut savoir que plusieur cranes ont été retrouvés, dont l’un est dans un Musée parisien (quai branly ?) et l’autre au british Museum, les autres étant je crois dans les mains de collectionneurs,
              il y a eu aussi des faux... comme toujours, mais l’un de ces cranes a été analysé par Hewlet Packard, et son authenticité ne fait pas de doutes pour les experts.
              mais excusez moi... je m’égare.
              en tout cas, vous avez raison, ils parlent d’une destruction par le feu.
              et ce cycle de 26000 ans de notre planète a été confirmé par plusieurs scientifiques.


            • antitall antitall 23 janvier 2009 15:28

              Bon article ! La nasa s’attend à un cycle fort d’éruption du soleil,cette fois-ci. Le calendrier Maya s’arrête le 21 décembre 2012,pourquoi ?...au delà de tout catastrophisme,il faut bien avouer que les choses ont bien changé depuis 160 ans et le dernier cycle dévastateur,l’electronique et l’électrotechnique est partout si 50% du parc devait être hors service ,ça serait bel et bien une catastrophe ! les centrales electriques ,les satellites de com et autres,les gros centres de serveurs (banques,admin,entreprises,web....)seraient détruits et au delà encore de ces dégats,personne ne sait quelles pourraient être les conséquences sur la croûte terrestre,de fort tremblements de terre,voire des irruptions volcanique en tout lieu....
               Olivier,ton site a l’air hors service ! je t’en donne un autre pour t’y inscrire  !!
               cordialement


              • antitall antitall 23 janvier 2009 15:30

                et puis un autre pour surveiller le soleil ... smiley 


              • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 16:03

                antitall,

                je me suis inscrit, merci de l’invitation...
                au dela du calendrier maya, et tant pis si on pense que "je fais dans le catastrophisme’" il y a d’autres convergences,
                je le ai évoqué dans d’autres articles.
                en résumé :
                le réchauffement planétaire est plus rapide que ce que nous pensions : la mission Tara affirme que les banquises auront totalement fondu entre juillet 2012 et fin 2012... les glaciers suivront.
                il y aura montée des eaux, (entre un metre pour les plus optimistes et 80m pour les autres)
                une montée des eaux d’un seul metre déplacerait 100 millions d’êtres humains, ce qui n’est pas rien.
                cela s’est déja produit (il y a plusieurs milliers d’années en mer noire, on a noté une montée des eaux de 300 metres) (j’ai ecrit un autre article la dessus, assez bien documenté , je crois.

                le gulf stream s’est ralenti (il se serait meme arreté quelques semaines en 2002 ?)

                des astrophysiciens ont confirmé le cycle de la terre en confirmant le calendrier maya, et le fixant à la fin 2012,

                une treizieme planète a été découverte dans notre système solaire (Nibiru, l’étoile rouge) déja décrite par des civilisations anciennes, et sera dans notre ciel a la fin 2012.

                on pourrait aussi évoquer les treize cranes de cristal (de roche) qui d’après la légende maya, lorsqu’ils seront réunis nous feront comprendre notre raison d’etre sur cette planète (plusieurs cranes ont déjà eté découverts, et une expérience a été tentée au british Museum...
                ces treize cranes devraient etre réunis fin 2012... bien sur il ne s’agit que d’une légende maya.

                ce qui n’est pas une légende, c’est l’augmentation des vibrations terrestres (voir mon article la dessus)
                et puis il y a les théoriciens qui évoquent a la suite de ces "vibrations" la possibilité d’inversion des poles magnétiques, et l’arret de rotation de la terre pendant quelques jours, fin 2012...

                personne (chez les Mayas ou ailleurs) ne parle de "fin du monde", mais plutot de la "fin d’un monde"

                faudrait téléphoner a Rabane ou a Teyssier pour qu’ils nous disent ce qu’ils en pensent (je déconne)

                ceci dit, cela fait beaucoup de coincidences.
                et je n’en tire aucune conclusion.
                je m’interroge, rien de plus.


              • antitall antitall 23 janvier 2009 16:43

                Merci de ces précisions ! nous sommes donc deux à y être inscrit sur Dog ! moi,ici et toi ?sous quel pseudo ? que j’écoute ce que tu fais !! merci


              • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 18:43

                antitall,
                je me suis inscrit sous mon vrai nom,
                par contre, je n’ai pas encore mis de chansons,
                tu peux en écouter sur le site "chansons rebelles"
                j’y voisine avec des artistes que j’aime beaucoup :
                beaucarne, paul personne, jean marc lebihan, et tant d’autres ...
                à+


              • antitall antitall 23 janvier 2009 18:50

                 smiley je vais aller voir ou plutôt écouter..... cordialement !


              • LE CHAT LE CHAT 23 janvier 2009 15:45

                le réchauffement planétaire est pas vraiment là cette année , on subit plutôt l’influence du maximum d’éloignement de la terre par rapport au soleil dans son elipse tous les 11 ans , et l’hiver actuel est à rapprocher avec celui d’il y a 22 ans où il avait également beaucoup neigé en Provence .

                En attendant , faut rigoler , pour empêcher le ciel de tomber !
                http://www.encyclopedisque.fr/images/imgdb/thumb150/29258.jpg


                bon week end à toi


                • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 16:07

                  au Chat,

                  faut rigoler, pour empecher le ciel de tomber,
                  et meme si çà ne l’empeche pas, faut jamais se priver de rigoler,
                  et vivre la seconde qui passe,
                  carpe diem,
                  à bientot...


                • Hieronymus Hieronymus 23 janvier 2009 16:08

                  Par nature plutot sujet a l’angoisse, je ne ressens vraiment pas d’inquietude face aux evenements cosmiques, qu’y pouvons nous si la terre doit se rechauffer ou se refroidir ? c’est Inch Allah, et puis m’est idee que notre Terre si on ne fait rien contre elle, elle va bien durer encore qq millions d’annees ..
                  J’ai beaucoup plus peur de tout ce qui est nouvelles technologies, energie atomique, experience nucleaire et tous les programmes de recherche sulfureux et nauseabonds qu’ont pu declencher les neo-cons US dans leur delire de domination du monde et qui ne vont pas completement disparaitre avec l’arrivee d’Obama, qu’on se le dise !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 16:17

                    Hieronymus,

                    tout comme vous, je ne suis pas un angoissé,
                    mais comme l’a dit un autre commentateur, si nous avons un délai minimum de 19h entre l’éruption solaire et la tempete magnétique éventuelle, rien n’empeche d’essayer de faire le maximum pour limiter les dégats,

                    ceci dit, je partage votre opinion sur les autres sujets que vous évoquez,
                    je pense au programme HAARP,
                    ce programme qui permet de déclencher justement des orages magnétiques artificiels, et qui au dire des américains aurait été utilisé lors de la guerre du golfe, et manifestement ailleurs...
                    il semble que les russes se soient mis aussi a cette technologie,

                    pas de doutes, l’etre humain a plus d’imagination dans ces domaines (nucléaires ou autre) que pour lutter contre la crise financière.


                  • ProPeace 23 janvier 2009 17:01

                    Heuuu... J’aimerais relativiser le catastrophisme ambiant, en tous les cas pour ce qui concerne le sujet de l’article.

                    Les cycles du soleil sont tous les 11/12 ans, et la prochaine échéance est en 2010/2012.

                    OK.

                    Mais notre société, du point de vue électronique, n’est pas bien différente depuis 2000/2001... ? On est bien d’accord ?

                    Or, nous n’avons pas sombrés dans le chaos ? En 2000/2001...

                    Pourquoi en serait-il autrement ce coup-ci ?

                    Qu’on parle de désagréments, comme de larges coupures de quelques heures, je veux bien, mais de là à parler de catastrophisme, il y a une marge plus large que la page, non ?

                    Ou je n’ai pas tout compris ?  smiley


                    • antitall antitall 23 janvier 2009 17:05

                      outre les cycles de 11 ans ,réguliers donc,il y a d’autres cycles d’activité dont celui de 157 ans plus fort que les autres et encore d’autres cycles mal connus....



                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 18:52

                      vous avez raison,
                      il ne s’agit pas de faire du catastrophisme,
                      seulement d’évoquer quelques risques majeurs,

                      par contre, je trouve que la technologie utilisant l’électronique est bien plus présente aujourd’hui qu’en 2000...
                      et çà ne coute rien d’imaginer des moyens de se proteger, au cas ou...


                    • JL JL 23 janvier 2009 18:59

                      ""des chercheurs réfléchissent à la possibilité de détourner un astéroïde qui viendrait à nous menacer, ""

                      Je crois plutôt que les chercheurs aujourd’hui cherchent des financements. Et les investisseurs financent des projets qui rapportent. Je pense que ces projets pharaoniques tels le LHC, comment détourner un astéroïde, refroidir la Terre, la réchauffer à l’occasion, etc sont susceptibles de rapporter beaucoup d’argent sans pour autant être dangereux pour l’ordre établi tels ces maudits projets sociaux : écoles, hôpitaux, infrastructures et services publics, etc.

                      A bon entendeur ...

                       


                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 19:15

                        JL,
                        vous avez raison,
                        c’est certainement ce qui les guide, plutôt que des sentiments d’humanisme.
                        enfin, on peut toujours rêver.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2009 19:18

                        JL,
                        pendant que j’y suis,
                        pour rebondir sur ce que vous avez écrit,
                        je viens d’envoyer un article sur agora :
                        "hopitaux en quête de charité",
                        j’espère qu’il sera publié,
                        il s’agit du témoignage d’une infirmière très fort...et inquietant.


                      • Asp Explorer Asp Explorer 23 janvier 2009 22:23

                        Je ne saisis pas bien le rapport entre la couche d’ozone et les particules du vent solaire. La couche d’ozone, ça concerne les ultraviolets et uniquement les ultraviolets. Pour les particules du vent solaire, l’épaisseur de l’atmosphère terrestre suffit à nous protéger. Du reste, la fragilisation de la couche d’ozone est à relativiser par les deux fais suivants :

                        1. Ce "trou" dans la couche d’ozone est supposé s’être agrandi depuis les années 80 en raison des CFC libérés dans l’atmosphère. Or précisément, on mesure le taux de CO2 dans l’atmosphère depuis cette époque, ce qui signifie qu’on ignore totalement ce qu’il y avait avant le trou. Si ça se fait, il a toujours été là, le trou dans l’ozone, et on ne le savait pas.
                        2. Le fameux trou ne se forme qu’aux pôles, à des endroits où d’une part il n’y a personne, et d’autre part, le rayonnement solaire est toujours rasant, donc perd l’essentiel de sa puissance avant d’atteindre le sol, ozone ou pas.

                        • olivier cabanel olivier cabanel 24 janvier 2009 08:14

                          Asp Explorer,

                          je crois qu’il faille d’abord s’en tenir aux faits.
                          comme décrit dans mon article, des tempetes solaires ont déjà frappé la terre à plusieurs reprises,
                          et pas seulement aux pôles,
                          quelque chose a donc changé pour que ces tempetes solaires soient plus dangereuses aujourd’hui.
                          d’abord parce que nous utilisons de plus en plus souvent l’électronique, et nous sommes donc de plus en plus fragilisés à ce niveau,

                          quand a votre question relative à l’ozone, a sa raréfaction : sauf pour claude allègre (voir mon article : allegre, un étrange scientifique) elle est reconnue par tous les scientifiques,
                          savoir si sa raréfaction puisse avoir des conséquences sur la violence des tempetes solaires est la question que vous posez,
                          je vais donc approfondir la question, et compte sur vous, et tous les internautes pour le faire aussi...


                        • catastrophy catastrophy 24 janvier 2009 10:46

                           Ah quel bonheur ! Une catastrophe en perspective ! smiley


                          • pissefroid pissefroid 24 janvier 2009 11:37

                            Je suis toujours étonné de voir le nombre de commentaires pour des phénomènes sur lesquels nous n’avons aucune emprise.
                            Néanmoins ces discussions sont passionnantes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires