• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Etonnantes déclarations de l’ancien président italien Cossiga au (...)

Etonnantes déclarations de l’ancien président italien Cossiga au sujet du 11 septembre 2001

Francesco Cossiga, un des présidents de la République qui a le plus marqué l’histoire politique italienne récente, vient de faire une déclaration incroyable au Corriere della Sera, un des principaux quotidiens du pays : selon ses dires l’attaque du 11 septembre 2001 aurait été planifiée et exécutée par la CIA et le Mossad... Coup de folie ? Illumination ? Provocation ? Quoi qu’il en soit pratiquement aucun média traditionnel n’a repris cette étonnante affirmation.

Après le « coming-out  », tout aussi peu médiatique, de Jean-Pierre Chévènement en 2006, voici venu le tour d’un autre ministre de la Défense et de l’Intérieur, devenu en 1985 président de la République italienne.

Des déclarations étonnantes et peu médiatisées

Les déclarations du président Francesco Cossiga du 30/11/2007, à la principale agence italienne (Ansa) et reprises par le Corriere della Sera, (700 000 lecteurs quotidiens), ne peuvent laisser personne indifférent. En effet, en faisant référence à un récent enregistrement attribué au chef d’Al-Qaeda, voici ce que déclare le sénateur à vie italien :

"[Dans cet enregistrement] Ben Laden aurait confessé être l’auteur de l’attaque du 11 septembre 2001 sur les deux tours de New York, alors que tous les milieux démocrates américains et européens, et parmi eux le centre gauche italien, savent très bien que cette attaque désastreuse a été planifiée et exécutée par la CIA américaine et le Mossad avec l’aide du monde sioniste afin d’accuser les pays arabes et pour persuader les puissances occidentales d’intervenir tant en Irak qu’en Afghanistan."

Curieusement, dans son article, le Corriere della Sera ne met pas trop l’accent sur cette incroyable déclaration de Cossiga, mais insiste davantage sur les accusations que Cossiga lance à Berlusconi. En effet tant le titre que le sous-titre ainsi que le chapeau de l’article se focalisent sur une polémique entre Cossiga et Berlusconi. Plus précisément, en faisant référence à l’enregistrement en question (dans lequel Ben Laden « menace » Berlusconi, Sarkozy, Brown, Blair et Aznar). Cossiga déclare qu’il ne s’agit en réalité que d’un montage fictif réalisé dans les studios télévisés (Mediaset) de l’ancien Premier ministre italien... Etonnante déclaration.

Cossiga précise par ailleurs que ce piège a été élaboré afin de créer une vague de solidarité en faveur de Berlusconi au moment même où le Cavaliere était mis en cause par des informations concernant les collusions entre les chaînes publiques de la RAI et les chaînes privées de son groupe Mediaset. En effet, comme le précise une récente dépêche de l’AFP, Berlusconi a été récemment accusé d’avoir infiltré la RAI pendant sa propre présidence au sommet du gouvernement...

Silence radio sur les médias traditionnels. Ceci est d’autant plus étrange qu’habituellement les médias italiens adorent reprendre et commenter à l’infini les déclarations de l’ancien président...


Un président respecté, parfois craint mais pas toujours fiable

Francesco Cossiga n’est pas n’importe qui. Comme nous le rappelle Wikipedia,

« professeur de droit constitutionnel à l’université de Sassari, entré tout jeune dans la Démocratie chrétienne, proche de l’ancien président de la République Antonio Segni, Francesco Cossiga a finalement rejoint l’aile progressiste de son parti, dont le chef était Aldo Moro. Député de 1958 à 1979, sénateur de 1979 à 1985, il a été deux fois sous-secrétaire d’Etat à la Défense (1966-1970) et cinq fois ministre (1974-1978). En particulier, il a été ministre de l’Intérieur de janvier 1976 à mai 1978. Il a re-structuré la police italienne, la protection civile et les services secrets. Il était ministre de l’Intérieur au moment du kidnapping et du meurtre d’Aldo Moro par les Brigades rouges. Il démissionna quand Moro fut retrouvé mort, Via Michelangelo Caetani, le 9 mai 1978. Il a exercé les fonctions de président du Conseil des ministres italien dans deux gouvernements successifs (...). Il a été élu président du Sénat en juin 1983. Il a ensuite exercé, de juin 1985 à 1992, les fonctions de président de la République italienne. Il est élu à une majorité écrasante de députés, de sénateurs et de délégués des régions, y compris ceux du Parti communiste italien qui étaient dans l’opposition. A partir de 1990, il a pris ses distances de la Démocratie chrétienne et ses déclarations (les «  esternazioni ») à la presse et à la télé se sont faites fracassantes. Il démissionna de son poste en avril 1992, donc deux mois avant la fin de son mandat, pour protester contre certains aspects du système politique italien ».

D’une manière générale, même s’il aime souvent mêler vérités, ironie et bluff dans ses attaques, il est globalement respecté par une bonne partie de la classe politique italienne pour son passé, pour son honnêteté intellectuelle et pour son franc parler même si certains affirment en rigolant qu’il est devenu fou depuis quelques années... En même temps, ses déclarations et ses attaques passées le font aussi craindre par certains hommes politiques et industriels (cf. le réseau Gladio plus bas). Cossiga est connu par ailleurs pour ses réflexions "assassines" qui lui ont valu le surnom de "picconatore" (celui qui démolit un mur à coups de pioche).

Cela dit, il possède aussi une tendance à attaquer tous azimuts ses adversaires pour ensuite tout oublier... Cette attitude énigmatique laisse craindre à certains qu’en réalité les déclarations de Cossiga sur le 11/09 seraient une pure provocation, voire du second degré ou un simple piège (même le député Giulietto Chiesa qui pourtant ne croit pas à la théorie officielle des attentats semble avoir quelques doutes)... Mais quelle serait sa motivation à se décrédibiliser ainsi si tel était le cas ? Par ailleurs, il est utile de rappeler que les doutes de Cossiga au sujet du 11-Septembre remontent à 2001. En effet, Cossiga a soupçonné, tout de suite après les attentats, des complicités à l’intérieur du système de sécurité américain (cf. l’interview dans le quotidien italien La Stampa le 14 septembre 2001, reproduite dans l’ouvrage de Griffin Tarpley).


Cossiga et le réseau Gladio

Pour mieux cerner Cossiga, sa personnalité et son rôle dans l’histoire récente italienne, il est utile de se remémorer ce qu’a été l’organisation Gladio dont Cossiga était membre et qu’il a contribué à faire connaître au grand public à la fin de son mandat présidentiel (avec également Giulio Andreotti). Wikipedia offre une synthèse assez claire de ces événements troubles de l’histoire récente italienne et européenne :

"Gladio (Glaive en italien) désigne le réseau italien des stay-behind, cette structure clandestine de l’Otan créée après la Seconde Guerre mondiale pour parer à une menace d’invasion soviétique. On désigne couramment par ce nom l’ensemble des armées secrètes européennes (...).

Gladio a été mis en place dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale sous l’égide de la CIA et du MI6, comme structure de l’Otan répondant directement au SHAPE. Cette structure avait comme fonction de «  rester derrière » en cas d’invasion soviétique, afin de mener une guerre de partisans. Dans cet objectif, des caches d’armes étaient disposées un peu partout.

Cependant, sous direction de la CIA, Gladio aurait aussi tenté d’influencer la politique de certains pays, notamment en Italie, en Grèce ou en Turquie. Ces influences furent désignées en Italie par l’expression «  stratégie de la tension », qui aurait débuté avec l’attentat de la place Fontana, à Milan le 12 décembre 1969, qui devait, selon Vincenzo Vinciguerra, pousser l’État italien à déclarer l’état d’urgence [avec l’aide de la loge maçonnique P2]. Le massacre de la gare de Bologne, de 1980, est également imputé par certains à Gladio. (...)

Le Premier ministre italien Giulio Andreotti a confirmé qu’en 1964 les renseignements militaires italiens avaient rejoint le « comité clandestin allié » dont les États-Unis, la France, la Belgique, la Grèce faisaient notamment partie."


Conclusion

Difficile de se faire une opinion sur cette histoire abradacabrantesque. Une seule chose est sûre : depuis plusieurs mois la désinformation autour du 11-Septembre atteint son paroxysme comme le démontre notre dossier ainsi que l’article de ce jour d’Eric Laurent consacré à la guerre en Iran.

Au sujet de Cossiga, il est peut-être devenu fou, néanmoins il demeure sénateur à vie, activement impliqué dans la vie politique et médiatique de son pays. D’ailleurs, depuis la victoire d’un souffle de Prodi sur Berlusconi, ses votes au sénat ont été souvent déterminants pour empêcher le gouvernement actuel de tomber... Toute la presse italienne commente abondamment le dernier vote salvateur de Cossiga (le 7 décembre dernier), mais n’évoque absolument pas ses déclarations de la semaine précédente... Ce qui fait dire à l’AFP que le gouvernement Prodi reste suspendu à un fil. Un fil bien difficile à dérouler apparemment...


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (138 votes)




Réagissez à l'article

214 réactions à cet article    


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 décembre 2007 12:12

    SALUT PIFFARD

    Des attentats à Alger ? commis par Al quaida ? Allons bon !

    Encore un coup du MOSSAD ou de la CIA ?

    J’ai une info de première main : il s’agit d’anciens de la DGSE proches de l’OAS qui en ont marre de se faire baver dessus par le gouvernement algérien et qui ont organisé une petite riposte .

    Soyons sérieux , il s’agit d’un coup monté par les services algériens pour justifier la répression contre les islamistes .

    Moralité il ne faut en aucun cas croire ce que disent les autorités et la presse conventionnelle , ils nous mentent tous .Al quaida d’abord n’existe pas .

    Salut et fraternité .


  • Serpico Serpico 13 décembre 2007 13:10

    Cambronne : « Soyons sérieux , il s’agit d’un coup monté par les services algériens pour justifier la répression contre les islamistes »

    *************

    Vous êtes vraiment sérieux ?


  • Dégueuloir Dégueuloir 13 décembre 2007 14:18

    Francesco Cossigna n’est pas le seul politique à monter au créneau,Andreas von Bulow (politique allemande) denonce lui aussi un complot de la CIA et du MOSSAD....À LIRE....

    http://www.voltairenet.org/article132462.html


  • Carlo Revelli Carlo Revelli 15 décembre 2007 11:34

    Personnellement, je ne pense pas que Cossiga pense réellement ce qu’il a déclaré. Avec lui c’est toujours très compliqué de démêler le vrai du faux, le premier degré du deuxième, l’ironie du sérieux. Le plus vraisemblable me semble-t-il qu’avec cette déclaration il a voulu faire passer un message à quelqu’un. Mais à ce stade, ça me parait difficile d’interpréter la nature du message ainsi que le destinataire éventuel. Reste cette déclaration plus qu’étonnante d’un ancien président italien à l’agence de presse de son pays.


  • Dégueuloir Dégueuloir 15 décembre 2007 13:14

    Cossiga aurait fait cette déclaration dans un journal , « courrier della sera » (genre le monde..) rien que pour rire ? ou pour faire une farce bien grasse aux autorités US.... ? soit il est gâteux et raconte n’importe quoi,soit il dit tout simplement la vérité ,il n’y a rien à gagner dans cette « affaire »pour lui dans les 2 cas ,si ce n’est ce faire des amis outre-atlantique....d’ailleurs en Italie,il semblerait que la langue de bois y soit moins prononcée qu’en France,en Allemagne il y a d’autres « fous » qui pensent la même chose ,Andréas von Bullow par ex ....http://www.voltairenet.org/article132462.html ,mais plus on est de « fous » ,plus on rigole......et je ne parle même pas de la russie de Poutine qui sait parfaitement de quoi il en retourne concernant le 11/09........je cherche le lien...cordialement !!


  • snoopy86 15 décembre 2007 16:22

    Le trafic et les ventes de pub baissent.

    Rien de palpitant à mettre à la une ; Demian ne publie plus et comme auteurs on n’aura bientôt plus que ces deux crétins de Taverne et Morice.

    Bon, aujourd’hui on ressort le marronnier du 11 septembre, un peu assaisonné de Mossad et de CIA. Ca nous assure toutes les folles de Voltaire qui vont polémiquer avec deux-trois néo-cons. Avec un peu de pot Adama et Jacob seront là aussi et prolongeront le fil. On devrait pouvoir faire 500 commentaires.

    Mais on peut pas faire çà tous les jours, comment tenir jusqu’à 2012 ?


  • Philou017 Philou017 15 décembre 2007 17:16

    Votre discours ressemble aussi pas mal à un marronnier...


  • Onegus onegus 17 décembre 2007 02:42

    N’en déplaise aux troupeaux de philistins, écrivains ratés et autres pseudo intellectuels dont l’hypertrophie de l’ego leur interdit de simplement se pencher sur les faits et de prendre conscience de l’inconsistance absolue de la théorie du complot islamique, Cossiga ne fait que dire tout haut ce que toutes les chancelleries et tous les services de renseignements du monde savent parfaitement : le 11 septembre est une manipulation grossière, une psy-op sur laquelle sont venus se greffer de nombreux intérêts politiques, économiques, et tout simplement maffieux.

    Des incohérences scientifiques niant les lois fondamentales de la Physique (démolition des 3 tours du WTC) aux délits d’initiés massifs dans les jours précédant le 11 septembre, en passant par la totale paralysie du système de défense aérien US durant les deux heures qu’ont duré les attaques, la multiplication des angles ne laisse aucun doute à tout esprit rationnel, honnête et prenant la peine de s’informer : le 11 septembre est une opération de faux drapeau (false-flag), un classique militaire destiné à créer un casus-belli, à désigner un ennemi. La seule nouveauté est l’ampleur de cette opération, ainsi que son usage des médias télévisuels et des techniques de conditionnement des masses...

    Quant à ses concepteurs-auteurs, le duo CIA-MOSSAD est bien évidemment trop simpliste, même si des éléments de ces services ont pu y prendre part. Ce sont plutôt dans les courants idéologiques les plus extrêmes, incarnés par les neo-conservateurs arrivés au pouvoir par l’intronisation frauduleuse du rejeton bush en 2000, qu’on trouvera les coupables si l’on doit les trouver un jour. Ils sont à rechercher parmi ces gens qui se flattent d’avoir vaincu l’Union Soviétique en finançant massivement le Jihad Afghan durant des années, initiant le fléau islamique qui tue avant tout des musulmans aujourd’hui...

    L’islamisme n’est pas l’arme du monde musulman, mais celle avec laquelle l’Empire Américain a vaincu l’Empire Soviétique. Quand on a entre les mains une arme aussi puissante et qu’on prétend à diriger le Monde, croyez-vous vraiment qu’on a envie s’en débarrasser ? Non, on lui donne une puissance irrationnelle, on lui fabrique un pouvoir de destruction spectaculaire, massif, capable de terroriser les populations « câblées » de l’ouest et leur faire avaler toutes les politiques guerrières et sécuritaires que l’on veut. Bref, on créé l’« ennemi », le vert pour remplacer le rouge disparu.

    Parce qu’il faut être bien naïf et bien ignorant pour penser qu’une organisation terroriste, quelle qu’elle soit, même avec tous les milliards d’un prince saoudien, puisse être en mesure d’organiser une opération de l’ampleur et de la complexité du 11 septembre, autant sur le plan logistique que technique. Ce fût d’ailleurs la réflexion de nombre de commentateurs avisés qui, sans désigner de coupable, ont tout de suite compris qu’il fallait les moyens d’un état pour mener à bien une entreprise comme celle-là... Ils ont bien vite été contraints au silence...


  • Satan's Tango Satan’s Tango 19 décembre 2007 22:55

    @ onegus (IP:xxx.x29.150.230) le 17 décembre 2007 à 02H42 :

    Voilà le meilleur résumé, le plus lucide, le plus objectif de tous les articles & commentaires que j’ai pu lire depuis l’attentat !

    Bravo l’artiste !

    Quant à ceux qui nient tout, même l’évidence, ils doivent avoir tous leurs trous tellement bouchés par la propagande officielle qu’ils en deviennent des abrutis lamentables, minables...


  • BIL92 30 décembre 2007 11:56

    un bien beau commentaire smiley


  • Finarin 28 février 2008 11:36

    Pourquoi faire autant de suppositions à ce sujet ?

    Et si Cossiga avait dit tout bonnement n’ importe quoi ? Cela arrive à tout le monde une fois ou l’ autre, mais si à dire n’ importe quoi est un ex-président de la république, bonjour la médiatisation, c’ est normal. Wait and see.....

    edp

     


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 décembre 2007 12:15

    TU L’AS DIT ARTHUR


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 décembre 2007 12:32

    SALUT AMIS CONSPIRATIONNISTES

    Surtout n’hésitez pas, moinssez et moinssez encore et montrez ainsi votre sens de l’humour !

    Salut et fraternité .


  • Kobayachi Kobayachi 12 décembre 2007 13:32

    Pour moi les conspirationistes sont ceux qui prétendes que le 11 septembre a été un attenta perpétré par quelques tarés d’Alqueida qui ont détourné des avions pour les planter dans des tours.

    Il est quasi impossible pour moi d’imaginer ce scénario au vu des innombrables preuves qui confirme une préparation bien à l’avance sur le sol américain. Sans parler des grosses lacunes du rapport officiel.

    M. Cossiga fait pour moi preuve de civisme en essayant de faire paraître la vérité au grand jour. Comme pour beaucoup de maladies, il faut d’abord admettre que l’on est malade avant de pouvoir guérir.


  • magicboss magicboss 12 décembre 2007 14:42

    Tu y va un peu fort ... lol

    Il ne faut pas jouer le jeu des négationistes et les traiter de conspirationistes ...

    Les conspiraSionistes sont évidemment la CIA, le Mossad, le complexe militaro-indutriel et les élites sionistes ... (Elites sionistes au demeurant francs-maçonnes ou liées à des sociétés secrètes tel que Skull and Bones).

    Cossiga n’est pas le seul à dénoncer les véritables responsables de ces attentats.

    Un ex illuminati 33è degré repenti, Leo Zagami, réfugié à présent en Norgève, dénonce depuis longtemps le rôle des sociétés secrètes (ou pas secrètes) dans le déroulement géopolitique de notre société.

    Il a créé un site Web : http://www.illuminaticonfessions.webfriend.it/

    Et on peut entendre un interview de lui sur Youtube ici : http://www.youtube.com/watch?v=a9gitez0wiM

    Le rôle de la CIA et des autres cités plus haut est absolument évident au sujet des attentats (il n y a qu’à voir l’omerta des médias et le manque d’investigation de ceux-ci au sujet d’une version officielle abracadabrabtesque ...), ainsi que l’empêchement de témoigner de certains témoins ou l’absence totale de leur témoingnages dans la version officielle (comme la centaine de pompiers totalement écartés ... lol).

    Sur ce sujet voir le film « L’affaire Sibel Edmonds » : http://leweb2zero.tv/video/alfred_904617cbd1a694f

    Par contre la lecture de son site nous interroge sur le vrai rôle d’Alex Jones et d’autres « 911 Truthers » qui seraient, selon lui, destiné à cacher au monde le rôle des sionistes et du Vatican (lui aussi sioniste ... hé oui ...) dans le déroulement de ces attentats en accusant seulement Bush et son administration (On fait péter le fusible, mais pas le système ...).

    Autre lien là dessus : http://www.spirituallysmart.com/ ou http://www.vaticanassassins.org/ .

    Ont-ils laissés faire sans participer, ont-ils participés eux aussi au déroulement ? LIHOP, MIHOP ? En tout cas ce n’est pas une attaque surprise comme tente de nous le faire croire cette administration et les mass médias endoctrinés ...

    Mais de grâce, n’appelons pas les négationistes des conspirationistes ... Ils n’ont rien fait à part croire les mass médias et les mensonges ...

    Par contre ils nient tout en bloc et celà fait d’eux des gens dangereux pour l’avenir de la planète car ils jouent sans s’en rendre compte le jeu des élites conspirationistes sans se poser de questions ...

    Tout comme actuellement, le journalisme est un métier de collabo dangereux pour les libertés de l’Homme et il est grand temps que les journalistes se rebellent eux-même contre le dictat de leurs administrateurs, faute de quoi ce monde sera voué à l’emprise dicatoriale d’une élite qui n’aura que faire de ces petits « journaleux moutons » qui diffusent des informations dangereusement erronées. (Mais je veux bien admettre que leurs administrateurs les empêchent de sortir des bons papiers d’investigation sur le sujet ...)

    Et c’est bien de l’obscurantisme que doit se sortir notre civilisation actuelle si la race humaine désire un avenir sur cette belle planète ...

    98% des humains, toutes races confondues veulent la paix. Qui donc amène ces guerres inutiles et ces mensonges ...

    Vous avez la réponse plus haut ...

    Ne manquez pas le site et l’interview de Leo Zagami !


  • magicboss magicboss 12 décembre 2007 14:49

    http://www.univers.ch/911 pas www.univers.ch .. c’est un autre ...


  • Zalka Zalka 12 décembre 2007 15:10

    Au fait MagicBox, vous qui dénonciez dans votre article un symbole nazi dans une base de l’armée américaine, vous affirmez maintenant que les sionnistes sont liés à la conspiration ?

    Il n’y a pas une contradiction ?


  • Traroth Traroth 12 décembre 2007 18:05

    Deux choses :
    - Comme le rappelle parfaitement l’auteur de l’article, Cossiga n’est pas n’importe qui. Il est effectivement bizarre que de telles déclarations de la part d’une personne aussi éminente passent aussi inaperçues
    - Croire à la version officielle concernant les évènements du 11 septembre démontre une naïveté incroyable. Il y a pourtant suffisamment de preuves pour démontrer clairement que la version officielle est un tissu de mensonges. Et là, on est *déjà* dans un complot, sans même proposer de version alternative (ce que je me garderais bien de faire, tant la désinformation côtoie le n’importe quoi dans cette histoire)


  • wesson wesson 12 décembre 2007 18:38

    Pas tout à fait d’accord.

    L’auteur en l’occurence reprends une déclaration sensationnelle (dans le sens qu’elle est inattendue) d’un homme public. Sans prendre parti sur l’affirmation elle-même, il s’étonnes juste que l’ensemble de la presse traditionnelle ne l’ai pas reprise, et essaie de savoir si M. Cossiga est une personne que l’on peut croire ou non.

    En bref, un article pertinent sur un fait passé sous silence. Agoravox est en cela parfaitement dans son rôle de média indépendant.

    Ceci dit, c’est certain que le sujet va déchainer les passions... smiley


  • magicboss magicboss 12 décembre 2007 19:11

    Non si vous prenez en compte que les sionistes sont également nazis dans les hautes sphères ...

    C’est bien le jeu des sionistes d’être derrière les complots en blâmant d’autres qui sont instrumentalisés par les sionistes ...

    En ce sens je vous conseille l’interview de 3h40 de l’ex femme d’un haut gradé de la Navy, Kay Griggs : http://video.google.com/videoplay?docid=-341031042963487862&q=secret

    Et ne vous méprenez pas, être anti sioniste (contre la mafia juive) n’est pas être anti-sémite ...

    Cà aussi c’est un jeu des sionistes pour ce protéger ...

    Etre anti mafia ne veut pas dire être anti italien ...

    Et SVP, allez écouter l’interview de Leo Zagami, vous aurez une meilleure vision du contrôle sioniste sans a priori racistes ...

    Le problème n’est pas là ... cela ne fait que de déplacer le vrai problème du pourquoi, comment et savoir qui en est à l’origine ...


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 13 décembre 2007 04:25

    Chaque fois qu’une personne ayant une certaine crédibilité apporte sa pierre à l’édifice, pour dire que la version officielle du 911 ne tient pas debout, on peut-etre sur que vont apparaître des agents provocateurs pour tenter de la remettre sur le rail en disant des énormités. C’est ce que j’appelle le « discredit par association »... (Voir lien). Mais ça ne marche plus tellement... Et Cossiga va BEAUCOUP plus loin pour pointer des coupables.

    http://nouvellesociete.org/5141.html

    Pierre JC Allard


  • dom y loulou dom 13 décembre 2007 13:15

    trèsbonne question qui m’a turlupiné longuement...

    voir Ariel Sharon main dans la main avec Bush c’était du jamais vu et de la complète incohérence... comment un sioniste posait en allié avec un membre du KKK texan... incroyable... ??? !!! ... vraiment ?

    J’en suis arrivé à la conclusion que les sionistes à la sortie de la deuxième guerre ont traqué leurs ennemis nazis à travers le globe (avec raison) mais se sont collé à leurs ennemis héréditaires comme un chewing gum à une table pour ne oas perdre de vue leurs agissements... ils en sont venus à travailler ensemble ainsi, se suspectant, se manipulant sans cesse et ils devraient être aux yeux du monde les meilleurs alliés ? Comment Israel pouvait-elle croire celà ?

    Ensuite que se passe-t-il ? Bush et consorts sont entrain de ruiner leur armée de terre et ont apparemment volontairement rendu leur flotte aérienne obsolète... qu’est-ce à dire quand simultanément Bush n’a eu de cesse d’armer lourdement TOUS les pays environants jusqu’à l’Inde dotée aujourd’hui de la bombe atomique comme le Pakistan, mais l’Egypte, les émirats arabes, la Jordanie... alors kessako ?

    Est-il idiot de penser que les membres (pas) très honorables du KKK considèrent en fait Israel comme un gigantesque camp de concentration ? Paillettes et gonflage d’égo en sus... leur donnant l’illusion d’une suprématie et d’une intouchabilité flagrante ??? dans quel but ? celui d’arriver au dérpage programmé avec l’Iran ? Entretenir la haine jusqu’à ce qu’elle déborde et que la parano ait fait son office de supercherie et d’aveuglement qui mènerait à un conflit d’envergure (atomique) avec l’Iran pour ensuite déclarer, au moment crucial où l’aide américaine devrait être présente pour défendre ce beau petit pays, « ah désolé mais nous n’avons plus rien, finances banqueroutes, armée lessivée... démerdez-vous... vous l’avez voulue cette guerre... » comprenez-vous ? Trop possible mheureusement.

    Avis aux amis israeliens. Prenez conscience de la nécessité de la paix ou les déboires seront hauts comme des astres dans le ciel et c’est pour vous qu’on le dit.


  • dom y loulou dom 13 décembre 2007 13:19

    trop possible malheureusement


  • non666 non666 15 décembre 2007 02:38

    Ne pouvant etre suspect , ici, sur agoravox, d’etre un agent sioniste ou pro-yankee, je vais mettre un bemol aux declarations de dom.

    En realité, il est très nouveau de voir la branche WASP, KKK , NRA la plus « conservatrice »(pour ne pas dire autrechose) du parti republicain etre en phase avec l’interventionnisme pro-israelien.

    C’est ce qui fit le succès des « neo-cons » d’ailleurs. Leur thèses etaient que les interets d’israel( nettoyage ethnique dans le « grand Israel ») servait les interets des etats unis en mettant la guerre pour le controle des ressources et en particulier du pétrole, dans une « lecture » arabe contre juif , « democraties » contre dictatures , « Occident » contre « orient ».

    La première guerre du golfe a permis de transformer les reduction d’armement obligatoire par les accords entre russes et yankee en une gigantesque operation de vente forcées de ces materiels obsoletes aux pays qui soutenaient cette guerre en financants les heures de vols des bombardiers destinés a etre cassés , de toute façon...

    L’interventionnisme a donc permis de sauver l’industrie US de l’armement des consequences de la paix...

    Bush II a voulu re-editer l’exploit de papa dans une opération encore plus lucrative , au seul profit des etats unius...et c’est le contraire qui s’est finalement produit.

    Ce qui est en train de se produire, avec l’echec Irakien, l’echec Afghan, les consequences desastreuses sur l’opinion publique mondiale et en particulier arabe est la remise en cause de cette doctrine par les ultra-conservateurs republicains qui sont en train de renouer avec le non-interventionnisme, et qui montrent du doigt « ceux a qui profitent cette politiques », surtout si ils ne sont pas aux etats unis...

    Bush est en train d’etre lachés par ceux la meme qui l’avait soutenu et qui en font leur bouc emissaire, leur « Chirac », de leur propres manipulations... Mais c’est surtout Israel et le lobby juif qui est en train de servir de bouc emisaire en colisse, non sans raisons.

    C’est bien sur hypocrite car les interets US etaient aussi a la genese de ces catastrophes( petroliers , industrie d’armement...)

    Les declarations du president italiens sont donc en phase avec le lachage general de la politique de Bush , surtout par ceux qui etaient autour de lui au moment du montage des operations...

    A la liberation, chaque collabo se doit de livrer son allemand ou, au moins, de crier le plus fort pour faire tondre sa voisine de peur que la foule qui crie vengence ne s’en prenne a lui...

    Les italiens, complices de la politique US sont donc en train de dire tout haut, ce que tout le monde chuchotait en coulisse il y a 5 ans.

    Non ,on n’organise pas une destruction controlée d’immeubles en quelques heures, le jour ou un attentat majeur fout le bordel dans tout manhattan...

    OUI , WT7 est la preuve par neuf que quelques chose etait préparée de longue date et les temoins qui ont entendu des explosions dans les autres tours, avant l’effondrement, n’ont pas révé.

    Quand à la fable des conversations de l’avion numero 3 (celui predenduement ecrasé grace a la revolte des passagers) il ne tient pas l’examen technique.

    A l’epoque, il n’y avait aucun relais GSM pour les passagers, sur aucune compagnies. Une carlingue etant une cage de faraday parfaite, les avions volant tres au dessus du rayon de couverture des antennes, les conversations des « heros » avec leurs familles n’ont pas pu avoir lieu...

    Par contre les etats unis ont un systeme parfait de protection des temoins permettant de faire disparaitre des gens « morts »


  • Jason Jason 16 décembre 2007 20:19

    Ah ! C’est sûr. Pouvez-vous imaginer avoir des preuves ? Celles de la préparation des pilotes se sont trouvées en Allemagne. Il faut vous renseigner, mon cher Monsieur...


  • hamer 28 février 2008 08:06

    prescott bush n’était il pas un des banquier d’hitler et propriétaire d’un camp de concentration nazi.


  • m148 m148 12 décembre 2007 12:30

    Le fait que les medias dit « traditionnels » ne relèvent pas l’info est dans leur droite ligne de désinformation, la même utilisée depuis 2001...

    Le voile se déchirerait-il ? Ce qui est étonnant c’est que certains en viennent à traiter de « complotiste » un élu italien respectable. Voyons messieurs, ceci n’est pas très convenable et présentez des arguments cela sera plus constructifs. :-P


    • magicboss magicboss 12 décembre 2007 21:20

      Les médias sont une arme de distraction massive ... !

      Pour empêcher les gens de s’intérsser aux vraies questions ... ... la plupart dirigés par des sionistes ou membres des élites mondiales ...

      Qui mettent en « prime Time » ce qui les arrangent bien ... D’ailleurs c’est pratiquement les mêmes « prime time » nouvelles dans chaque pays de la planète chaque soir ... Ils ont mondialisés les News pour mondialiser la pensée des gens qu’ils dirigent avec cette arme destructrice du libre-arbitre et propagandiste de leurs intérêts géo-politico-financiers ...

      Donc, MERCI énormément à M. Revelli pour ce site si important pour une vraie information publique sans censure élitaire ...

      Et qui donne à tout à chacun le droit de s’exprimer.


    • geko 12 décembre 2007 12:31

      Cette déclaration n’a rien d’étonnant sinon qu’elle est faite par un homme politique en activité.

      Cette hypothèse a déjà fait l’objet d’un très bon reportage : whistleblower Sibel Edmonds kill the messenger !

      Il semble que les obscures luttes de pouvoir remontent à la surface peut être en signe d’un proche dénouement !

      Histoire tordue mais certainement pas « abradacabrantesque » ! Cossiga est peut être devenu fou ou bien sage !!

      Au fait Mr Revelli ou est l’info concernant la déclaration d’AV à la CNIL ? j’ai déjà posé la question plusieurs fois sans réponse !! je vais finir par penser qu’AV a des pratiques douteuses !!


      • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 12 décembre 2007 12:34

        Bonjour,

        La déclaration à la CNIL est dans la notice légale présente en fin de la page « Qui sommes-nous » : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=156


      • geko 12 décembre 2007 12:52

        Merci beaucoup ! Si je peux me permettre un petit lien dans le bas de page, ça peut renforcer la crédibilité d’AV. Cordialement


      • Imhotep Imhotep 12 décembre 2007 12:45

        J’ai décidé à chaque article conspirationniste de remettre en course la véritable histoire de la tour n° 7

        Parfois il faut prendre sur soi afin de révéler - ce qu’autorise internet par son audience décuplée - ce qui est sans aucun doute dangereux pour l’insouciant Mercure qui en serait le haut parleur. Si je prends ce risque, aujourd’hui, de dire ce que beaucoup voudraient savoir tu à jamais, c’est que malgré la peur et le risque il faut à un moment de sa vie savoir faire le choix de dire ce qui est caché. Mais ce courage - qui n’en est peut-être finalement pas un - est à double tranchant car je n’ai été et ne suis dans cette sombre affaire qu’un observateur et n’ai été qu’une oreille attentive. S’il y a des risques il y en a certainement de mortels pour ceux dont je vais parler. Cependant certains ne sont plus et pour d’autres je tairai leur identité ne donnant les noms que de ceux qui m’y ont autorisé avec un courage bien au-dessus du mien. Il y en a deux ou trois des noms desquels je n’ai connu que les initiales et pour d’autres sans doute que des noms d’emprunt. Il va de soi que je ne suis qu’un fétu de paille dans cette affaire qui n’est pas mince et qui a engagé quelques puissances notamment les USA, la RDA et l’URSS. Derrière la guerre froide entre les deux blocs ou plutôt se faufilant sous ce mur de haine apparente il y a, comme toute personne lucide le sait, des intérêts financiers colossaux au profit de groupes de pression sans aucun scrupules. Pour eux nous ne sommes que pour le moins de microscopiques obstacles et une vie ne pèse pas lourd. Tout à commencé pour moi en réalité au mois de décembre 1981 à l’époque de Jaruzelski quand naïvement j’ai accompagné des amis pour apporter des vivres et des médicaments à Lodtz en Pologne (et pour les incrédules je peux montrer à qui veut le voir mon passeport avec les visas adéquats et le transit assez réfrigérant au travers de la RDA où quelques vopos bien intentionnés nous ont arrêtés sur le bord de l’autoroute - je n’en menais pas large). Il se trouve que j’avais des contacts avec une avocate dont le père avait défendu un des 7 syndicalistes de Solidarnosc embastillés par l’Etat grand promoteur de liberté qu’était la Pologne à cette époque-là. Arrivés chez cette avocate nous avons pu rencontrer par des tours et détours un prêtre résistant qui se cachait. Il me reste comme souvenir un petit poisson béni par celui qui était considéré par nos hôtes comme un véritable héros. Mais tout ceci n’est qu’une bluette en regard de ce qui a suivi. En effet ce héros a organisé alors pour moi - et j’ignore encore aujourd’hui pourquoi je fus choisi parmi d’autres qui étaient bien meilleurs à tous points de vue - une autre rencontre avec un russe dont j’ai toujours ignoré le nom. Il se faisait appelé M. S. En fait cet homme assez jeune à l’époque était un résistant d’un autre acabit. Un jour sa mère avait reçu devant lui un coup de knout en pleine figure d’un officiel du KGB. De ce jour là il a juré une haine ignifuge et extraordinairement froide contre tout ce qui était officiel dans cette, non Russie de toutes les Russies, mais union des Républiques Soviétiques et Socialistes. Tout découle de là. J’ai dit froide car cet étrange personnage qui m’impressionnait était un fabuleux champion d’échec avec un caractère de fer réchauffé d’un sourire désarmant. Je fus désarmé et - ce que je dis là n’est que la résultant de mes connaissances ultérieures de qui était cet homme si bien trempé - et surtout troublé ne sachant que penser de lui. Il est vrai que son combat - et lorsque je l’écris à l’instant je ne sais toujours pas qu’en penser au fond de moi - pouvait tout aussi bien être pur et idéalisé que le fruit d’une rancune égoïste et tenace.

        Voilà ce qui fut le début de tout, cette première rencontre. J’exagère car je ne fais pas partie de ce qui va suivre. Je ne fais que reconstituer ce que M. S. m’apprit ultérieurement et des rencontres qu’il me fit faire. J’ai quelque part suffisamment bien à l’abri - du moins je l’espère - des documents, des repiquages sur CD de conversations et de photos, de pages de dossiers qui pourront accréditer ce que va suivre et qui est, ma foi, preuve que le monde est une belle mascarade et que les tenants du pouvoirs sont prêts à tout - bien à tout jusqu’à la mort sans sourciller de milliers de personnes - pour conserver et développer le pouvoir, l’argent n’en étant qu’un moyen corrupteur et écrasant. Cette rencontre initiale eut lieu dans un lieu considéré comme monstrueux, avec une légende assez noire laissant croire qu’il existait sans exister. C’était sur un lac qu’entre eux - ceux qui m’accompagnaient et que je ne vis qu’une seule fois - ils appelaient le lac incorruptible. Nous étions au milieu d’une espèce d’étendue d’eau sombre, à la tombée de la nuit. Tout pour faire de cette rencontre un mauvais rêve.

        Par la suite je rencontrais M. S. une fois encore en Pologne, puis 10 ans plus tard par le pur hasard - là aussi j’ignore encore si cela fut un hasard - à Berlin est où je ne faisais que passer une journée à ma grande honte comme l’on visite un zoo. Depuis lors il me raconta ce qui m’a paru extravagant et il a fallu qu’il m’amène les preuves pour que je le crus. Et c’est ce dont je vais parler maintenant et assez rapidement. Le risque est là dans ces révélations. La dernière en date m’a été transmise dans l’Allemagne réunifiée à Francfort en août 2005. Et depuis je n’ai plus aucune nouvelles de M. S. Pendant toutes ces années qui nous ont séparé M. S. a fait partie un temps du KGB dans la section infiltration. Il a eu successivement 4 pays pour cible : l’Allemagne, l’Angleterre, la France et les USA. Pendant toute cette période il a réussi à trouver un certain nombre de personnes de son profil qui étaient au courant de ce qui se cache. Il y a eu lord Saint James en Angleterre, un curieux lord mutilé dans un accident de voiture mais qui avait ses entrées à Buckingham et au 10 Downing street tout comme au MI 5 et au MI6. Il y eut aussi un certain Wiggins qui avait la particularité d’être assez souvent malade, d’un certain Melrose Plant. C’est tout ce que je sais de cette partie anglaise qui s’est activée avec M. S. En France il a connu un Malaussène qui a un temps été accusé d’avoir posé une bombe dans un grand magasin mais si vous n’en avez pas entendu parlé c’est que l’affaire a été étouffée, des anciens nazis proches du pouvoir allemand en place étaient impliqués. La France a servi d’éteignoir à la demande de la chancellerie d’outre Rhin. Il semblerait que c’était un moyen d’éliminer un homme qui lui aussi avait une partie de ce secret. M. S. n’a jamais voulu me révéler quoi que ce soit de ses contacts allemands, certains m’a-t-il dit avaient été membres actifs de la Stasi et travaillaient maintenant pour Berlin après que dans les années 80 cela avait été pour Bonn. Enfin aux USA il y avait au moins deux personnes L’un Lew Archer - il est mort maintenant - avait ses entrées à la CIA - et l’autre Hitchkock Sewel au FBI. Ce qu’il faut comprendre c’est que il y a des liens forts entre l’Allemagne, l’Angleterre et les USA et que la France est une plaque tournante dans ce projet dont on sait maintenant que la thèse très officielle est tout bonnement erronée. La réalité cauchemardesque est qu’il y avait un accord de longue date entre l’URSS et les USA pour se partager le monde, mais surtout un accord supérieur entre les puissances occultes de ces pays que la différence de nationalité ne gênait pas car le seul patriotisme que développent à l’extrême ces gens-là est celui du pouvoir. Pour la petite histoire qui peut prêter à sourire si cela n’était pas si tragique un document complet résultant de très nombreuses années de recherche, passés entre de multiples mains et arrivé entre celle de Lew Archer caché dans un cercueil qui se trouvait dans un corbillard conduit par Hitchkock Lewel. On a appelé par la suite ce dossier le bon rose. Cela tient au fait qu’il y avait à l’origine de l’affaire une fuite grâce à un ami de Ron Hubbard qui connaissait M. S. et qui avait trouvé dans la poche d’un agent de la CIA mourant un récépissé d’une consigne et ce récépissé était rose. Dans cette consigne cet agent proche de M. S. avait entreposé une partie des documents explosifs dont certains sont en ma possession.

        Venons en au fait et à l’horreur de cette histoire que je vous livre pour que vous la diffusiez au plus grand nombre. Il y a eu un accord sous le patronage de Reagan d’une part et de Boris Eltsine d’autre part entre des hommes de pouvoirs pour déstabiliser les parties occidentale et orientale du monde afin d’autoriser par ces prétextes à l’origine desquels ils étaient, des invasions meurtrières. On les connaît : l’Afghanistan, la Tchétchénie, le Koweit et l’Irak et bientôt l’Iran. La stratégie est au point : créer des désordres sanglants et disproportionnés, désigner un bouc émissaire qui paraît évident, intoxiquer la population par une presse aux ordres pour se servir de ces prétextes afin d’imposer sa loi, développer les complexes militaro-industriels, accaparer les sources d’énergies (pétrole pour l’occident et gaz pour l’est), détruire des populations et des cultures entières. On sait comment s’est pris la CIA avec les tours du 11 septembre. Mais je vais vous révéler une technique qui à ce jour et d’après tout ce que j’ai lu n’a jamais été mis à jour. Il s’agit de la fameuse tout numéro 7. En fait cette tour a été travaillée assez subtilement. M. S. a rencontré Well Dinkinson un responsable de la brigade des égouts de New York. Ce responsable - qui depuis a été assassiné dans des circonstances non élucidées (des éléments capitaux, des témoignages ont bien encontreusement disparus) - avait remarqué d’étranges fissures autour de la tour numéro 7. M. S. a su par Lew Archer - lui aussi assassiné (camouflé en noyade lui qui était excellent nageur, - il a été nageur de combat instructeur en Corse dans une section secrète d’élite appelée Arc en Ciel lors d’un programme de collaboration franco-américaine entre les marine’s et la légion)- que des proches du pouvoirs américains avaient utilisé une méthode fort originale et si l’horreur n’était pas au bout on la trouverait astucieuse. Ils ont employé des jeunes afghanes clandestines - trois ou quatre sans doute - avec des enfants très jeunes. Généralement un dans une poussette et un autre à la main. C’est cette poussette qui était étrange. En effet elle avait une coque qui traînait à terre. Ces jeunes femmes restaient à des points stratégiques autour de la tour n° 7 et mendiaient. Curieusement la police de New York les laissait faire alors que la mendicité est interdite. Sous ces poussettes il y avait une sorte de perceuse à tête de diamant. Elle perçait assez profondément 7 trous - un au centre et six en périphérie - dans lesquels se glissait par un système assez simple de dépose un explosif à deux composants. Les trottoirs dans certains endroits sont si mal entretenus que ces trous n’attiraient pas l’œil. Ils ont été fait entre le 8 et le 10 septembre 2001. Il y en a eu 49. Lorsque la seconde tour du World Trade Center s’est effondrée il ne restait plus qu’à actionner à distance les détonateurs déposés dans les trous centraux. Les sept séries de trous sagement mis non loin de piliers porteurs ont explosé simultanément mais de façon non visible car le calcul avait été fait pour que l’onde de choc soit souterraine et déstabilise les piliers choisis avec soin. Et cette tour numéro 7 s’est effondrée.

        Ceci contredit de la façon la plus formelle et la plus éclatante la thèse officielle. Il est temps que ce dossier soit ré-ouvert.


        • Martin Lucas Martin Lucas 12 décembre 2007 14:48

          Pitié Imhotep !!! Aérez et allégez votre texte ! En écrivant ainsi, vous jouez contre votre propre camp !


        • niko74 niko74 12 décembre 2007 20:22

          la thèse officielle ne tient pas. Et la seule arme à ce jour trouvée contre ceux qui essaient de se poser des question et de’essayer de donner des réponse face au silence de pierre des officeils ; ce sont de basses attaques telles que celle ci, sans autre argument que la raillerie. Essayez de reprendre la liste des arguments qui mettent en doute la tèse officielle, et proposez un alternative qui permette , en toute logique de répondre à ces arguments en defendant la thèse officielle. expliqurez nous les disfonctionnements a propos desquels les officiels restent silencieux...mais c’est au dela de vos compétences alors vous préférer polluer un fil de discussion. Que certaines « théories de la conspiraitons » soient un peu « trop » ok, cela ne sgnifie pas qu’il faille tout rejetter en bloc...en quand bien meme cela serait justifiable, et bien ce n’est pas par votre méthode que le débat avancera.


        • magicboss magicboss 12 décembre 2007 21:26

          C’est moins qu’une thèse ...c’est une version ...

          Un thèse est bien plus étayée que la version officielle ne parlant même pas du WTC 7 ...

          Même les historiens ne peuvent s’en servir ... il manque un gros morceau dans cette version mensongère propagandiste ...


        • morice morice 12 décembre 2007 12:47

          Ah, monsieur Revelli, vous allez vous faire des amis là. Saluons votre courage, il en faudra pour tenter d’inverser le sens de l’histoire tel qu’il a communément été présenté. On avait déjà eu le rapport Warren, la commission d’enquête sur le WTC a fait chauffer la photocopieuse, y semble...


          • ZEN ZEN 12 décembre 2007 12:50

            @ Cambronne

            Je ne sais pas si Cossiga est dans le vrai, mais ce que je sais, au point que j’en jurerais sur mes ancêtres,et pour y avoir passé beaucoup de temps, c’est que la version officielle ne tient pas debout sur de nombreux points..

            Il faut se donner la peine de se pencher sur le dossier, sans arrière-pensée...


            • ZEN ZEN 12 décembre 2007 12:56

              Question préalable : pourquoi la commision d’enquête a-t-elle travaillé si vite et avec si peu de moyens (moins que pour l’affaire clinton/Levinsky) ?


            • tvargentine.com lerma 12 décembre 2007 13:06

              Il devrait peut être prendre sa retraite car dire autant de bêtise sur le 11 septembre pour un homme politique italien comme lui qui est resté muet comme une carpe sur les affaires de la mafia et du financement des partis politiques italiens durant les années 70,80,90 ,voir 2000 ! c’est reconnaitre peut etre qu’il devient tout simplement sénile

              http://fr.wiktionary.org/wiki/s%C3%A9nile

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès