• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Faudra-t-il taxer la viande ?

Faudra-t-il taxer la viande ?

Vu le coût énergétique, environnemental, et de santé publique de la viande, ne serait-il pas opportun de promouvoir la baisse de sa consommation et de privilégier la qualité (élevages respectueux du bien-être animal) à la quantité ? Ne faudrait-il pas en arriver à taxer la viande, comme cela est déjà réclamé dans plusieurs pays ?

JPEG - 40.6 ko
Tax Meat
Campagne pour demander de taxer la viande

A l’heure où l’on cherche comment consommer moins d’énergie, on a un peu tendance à oublier que le moyen le plus efficace de réduire le gaspillage énergétique serait de manger moins de viande. Ci-dessous un extrait d’un article qui vient de paraître dans Le Point et qui devrait vous éclairer à ce sujet.

"Pour le compte de l’Ademe, l’expert Jean-Marc Jancovici a chiffré la part du régime carnivore dans la fièvre terrestre. Stupéfiant ! Le kilo de viande de veau équivaut à un trajet automobile de 220 kilomètres ! L’agneau de lait : 180 kilomètres ! Le boeuf : 70 kilomètres ! Le porc : 30 kilomètres ! Et encore Jancovici n’a t-il pas comptabilisé les apports carbonés de l’emballage, du déplacement du consommateur et de la cuisson. A titre de comparaison, la production d’un kilo de blé ou de pommes de terre équivaut tout juste à un créneau en voiture."

Dans le meilleur des cas, il faudrait informer le public sur le coût énergétique de la viande et l’inciter à modérer sa consommation. Il faudrait aussi l’inciter à consommer mieux, à choisir les produits provenant des élevages qui respectent le bien-être animal. Les animaux sont des centaines de millions, en France, à être entassés dans des élevages en batterie où ils doivent passer toute leur vie dans des espaces minuscules et inconfortables. Bref, il faudrait privilégier la qualité à la quantité. Pour cela, un label « bien-être animal », en préparation par l’Union européenne, serait un progrès considérable.

Dans la restauration collective (cantines, restaurants universitaires, maisons de retraite), il faudrait instaurer la présence d’un menu végétarien équilibré, et choisir les produits animaux dans les élevages respectueux du bien-être animal.

Dans le pire des cas, si la consommation de viande ne baisse pas suffisamment après les campagnes d’information, il faudrait peut-être envisager de taxer la viande. Ce qui serait normal vu son coût en termes :

  • d’énergie
  • de perte de la biodiversité par destruction des espaces naturels. En effet, un animal de ferme ne donne qu’un kilo de viande pour seize kilos de céréales ingérées. La conséquence immédiate est que la majorité des superficies cultivables (64 %) est destinée à produire des aliments pour les animaux, en pâturages ou en cultures. Pour nourrir une personne pendant un an, il faut 2 ha de terre par des protéines animales ou seulement 0,16 ha de terre par des protéines végétales
  • de pollution des rivières et nappes phréatiques, surtout par les élevages industriels
  • de soins pour les personnes victimes de maladies dues à une surconsommation de viande, principalement les maladies cardiovasculaires, les cancers, et certaines maladies neurologiques

Il y a, d’ores et déjà, dans les pays anglo-saxons, des campagnes pour demander de taxer la viande ; voir par exemple le site http://www.taxmeat.com

Faudra-t-il y venir aussi en France ?

JPEG - 40.6 ko
Tax Meat
Campagne pour demander de taxer la viande

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (175 votes)




Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • Moué (---.---.106.163) 13 juillet 2006 11:05

    # un pot de yaourt aura parcouru 9 115 km avant d’arriver dans mon frigo (attention, cela inclut aussi le trajet de toutes les matières premières)

    # acheter un yaourt en prenant sa voiture consomme 136 grammes équivalent pétrole (gep) par Kg de yaourt

    L’abondance absolue est un facteur agravant de notre socièté.

    Quid des tomates disponibles toute l’année , élevées en serre ? Quid des camions de primeurs venant du sud avant les productions locales ?

    Au nom du choix hors saison et de la variétè, des milliers de camions (que dis je ? des millions) circulent toute l’année.

    A quand une prise de conscience qu’il vaut mieux privilégier le local avant l’international surtout en matière de légume !


    • Adolphos (---.---.59.170) 13 juillet 2006 11:07

      Je suis d’accord, les pauvres n’ont pas besoin de manger autres choses que des nouilles. La viande, ca doit être uniquement pour ceux qui ont les moyens grâce à leur travail et leur naissance. En plus ca permet de virer plein de paysans subventionnés avec mes impôts, donc ca va les faire baisser. Vive l’Ecologie, non à la Polution : la Pureté, il n’y a que ca de vrai.


      • Daniel Milan (---.---.168.128) 14 juillet 2006 11:08

        C’est vrai que bouffer plus de viande est une aspiration des pauvres, alors que les riches « cultivés » abandonnent de plus en plus la consommation de la viande, pour des raisons de santé surtout ! Je ne bouffe pas de viande, je la laisse volontiers aux riche. Je trouve que bouffer de la viande, c’est contre-nature, en plus c’est pas bon. Comment peut-on bouffer du cadavre (comme dirait ma mère, végétarienne, elle aussi, depuis son enfance !). La viande pue et est pleine de germes de maladie, même aseptisée. Ça serait bien de la taxer, d’autant qu’elle n’est pas nécessaire et ne nourrit pas. La taxer, permettrait de renflouer la sécu, diminuer sa consommation et par là-même beaucoup de maladies ! Vive le végétarisme ! Après près de 59 ans de végétarisme (mais il m’est arrivé de bouffer de la viande :pouah), je me demande comment peut-on aimer ça. Pourtant, Dieu sait que j’aime ce qui est bon. Tout le reste est aussi de la merde, mais le pire, c’est la viande !


      • christophe (---.---.17.5) 26 juillet 2006 14:48

        Oui, taxons la bidoche, et même, décuplons son prix pour que non seulement les pauvres mais également les RICHES soient amenés à changer leurs habitudes alimentaires.

        Cela permettra de limiter, voire de supprimer, tout ce qui est lié à la boucherie (transports, conditions de détention ignoble des animaux, pollution, etc.) mais en plus, le brave peuple bénéficiera d’une bien meilleure santé, si, si ! Non que le sort des carnivoraces me préoccupe, mais les maladies qu’ils se créent en mangeant de la viande les tuent lentement (cancers divers, etc... avec tout le respect que je dois à ceux qui malheureusement ont contracté une de ces maladies sans avoir mangé de viande), il faut les soigner, les hospitaliser, etc. et ça coûte un max de tunes aux contribuables responsables, végétariens et sportifs dont je fais partie !


      • SilenT BoB SilenT BoB 13 juillet 2006 11:32

        Ce projet n’est a mon avis pas a prendre au serieux, en effet la biodiversite est une bonne chose, je ne pense pas que les francais surcosomment de la viande, peut-etre un peu trop mais pas de surconsommation (avis perso). Nous sommes omnivores, nous avons besoins de graisses vegetales ET animales. Le fait de vouloir faire diminuer de facon artificielle (par un taxe) la consommation de viande est une idee vraiment sans fondement. Je ne pense pas que la baisse de consommation de viande fera diminuer de facon significative la consommation d’energie. Il y a d’autres moyens que celui-la.


        • romG romG 13 juillet 2006 13:39

          Silent Bob,

          Pour information, la consommation de viande en France est passée de 47 kilos par an et par personne en 1936 à 110 kilos en 1985. Le professeur Henri J., cancérologue à l’institut du cancer de Montpellier, considère que cette quantité est excessive, d’autant que la viande contient une forte proportion de graisses saturées responsables d’artériosclérose et de vieillissement vasculaire. De plus, la dégradation de la viande dans l’organisme produit de l’urée et de l’acide urique, ainsi que des composés putrides qui ralentissent le transit intestinal. Il a été observé que la consommation de viande était corrélée de façon significative avec la fréquence du cancer du colon et du rectum (avis aux amateurs) ...

          Cordialement.


        • Globi (---.---.221.213) 13 juillet 2006 13:43

          « ...pour information, la consommation de viande en France est passée de 47 kilos par an et par personne en 1936 à 110 kilos en 1985. Le professeur Henri J., cancérologue à l’institut du cancer de Montpellier, considère que cette quantité est excessive... »

          Et, pour information toujours, au cours de la même période, elle a passé de quel âge à quel âge, l’espérance de vie ?

          Halte au fascisme diététique !!!


        • Globi (---.---.221.213) 13 juillet 2006 13:46

          Ouaaahhhh !

          Vous avez vu les gueules qu’ils font, les intégristes de la Tax Meat ?

          Si vous ne voulez pas leur ressembler, ne faites pas comme eux :

          Mangez de la Viande !!!


        • romG romG 13 juillet 2006 13:51

          C’est donc le seul argument que vous trouvez ? Cela frise le ridicule ...

          L’augmentation de l’espérance de vie n’est bien entendu pas lié à la quantité de viande ingérée (il n’y a qu’à se pencher sur la longévité de certaines populations asiatiques pour s’en convaincre).


        • Adolphos (---.---.59.170) 13 juillet 2006 13:53

          « Il a été observé que la consommation de viande était corrélée de façon significative avec la fréquence »

          Il est observé la même chose avec TOUS les aliments : nous creusons notre tombe avec nos dents...


        • Agnès (---.---.123.3) 13 juillet 2006 14:03

          (il n’y a qu’à se pencher sur la longévité de certaines populations asiatiques pour s’en convaincre). Là c’est vrai, je me souviens d’un bouquin de géo au lycée, il montrait des paramètres PIB, calories ingérées/longévité/mortalité. On y remrquait que les japonais vivaient très longtemps sans excéder les 2000 calories par jour (comme le font les pop. des pays industrialisés). Le Sri Lanka, qui d’après les chiffres était proche de la famine avait tout de même et paradoxalement une esp. de vie considérable.


        • Zermikus (---.---.96.2) 13 juillet 2006 20:16

          Conclusion regrettable d’un posteur : ce n’est pas parce que l’espérance ce vie augmente qu’il faut continuer à mal manger ! Par ailleurs, l’espérance de vie n’a rien à voir avec la santé, ni le bien-être, ce n’est qu’un simple chiffre...

          Il faut quand même bien savoir que l’espérance de vie a augmenté, d’abord parce qu’on travaille beaucoup moins, c’est le premier élément, et par ailleurs, la médecine « officielle » (la vraie, la bonne), si elle ne guérit pas ou très peu, elle contribue à retarder le moment de mourir, ce qui fait que certaines personnes vivent plus longtemps. Il y a plein de gens qui vivent avec un cancer du côlon, ce n’est pas pour ça que c’est bien. Pour ma part, je préfèrerais vivre plus longtemps et sans cancer. Mais les autres peuvent penser autrement.


        • Tom C (---.---.117.34) 17 juillet 2006 13:34

          — L’homme n’est pas omnivore (des gens comme Cuvier, Darwin ou Von Linné le pensaient et étaient dailleurs végétariens eux même). Il est frugivore granivore (mais peut s accomoder d un regime omnivore)
          — Si l’on avait besoin d’animaux morts dans nos corps pour survivire je serais décédé depuis longtemps (pourtant mes dernieres analyses medicales sont plus que satisfaisantes)
          — Tout ce qui va dans le sens d une diminution de la consomation de viande est bon donc pourquoi pas une taxe comme sur le tabac et l alcohl.

          Ce n’est pas parceque cela va contre une montagne de prejugés centenaires et d’ignorance que ce n’est pas sérieux.


        • gwalchmai (---.---.11.118) 24 juillet 2006 18:19

          Hey, Silent Bob, peut-être que si tu arrêtais de manger de la viande, tu deviendrais beau...


        • christophe (---.---.17.5) 26 juillet 2006 14:50

          ... ET MÊME PEUT-ÊTRE INTELLIGENT !


        • gwyon petit (---.---.17.5) 26 juillet 2006 15:03

          Hé, Travolta, tè pas très futé, mais t’as la coupe TOP DISCO !


        • Bulgroz (---.---.22.45) 13 juillet 2006 11:39

          @ Marsu,

          Il semble qi’il ne me soit plus possible d’enregistrer des réactions au sujet de l’article :« 11-Septembre, 11 mars, 11 juillet : islam ou islamisme ? »

          Toi, Marsu, tu as pu en enregistré une, comment cela est possible, je demande à toi car je ne sais pas à qui m’adresser.

          Merci


          • Salami & Loukoum (---.---.103.74) 13 juillet 2006 12:26

            Je pense que c’est pour éviter qu’il ne soit envahi par les trolls. Sur ce genre de sujet, c’est automatique.

            Le fil Un point sur les menaces nouvelles et le terrorisme portant sur les mesures de protection contre les armes NRBC a été complétement pollué par des trolls faisant dévier le débat sur la définition du terrorisme, les causes du terrorisme et le conflit israélo-palestinien.


          • Bulgroz (---.---.22.45) 13 juillet 2006 12:29

            @ Salami & Loukoum,

            Pour éviter les trolls, d’accord, mais comment la selection des ceuses qui peuvent et des ceuses qui ne peuvent pas a été opérée ?


          • Tanvalacruchalo (---.---.134.169) 13 juillet 2006 13:51

            Probablement en lisant quelques commentaires... d’où votre légitime inquiétude.


          • Adolphos (---.---.59.170) 13 juillet 2006 13:54

            « Je pense que c’est pour éviter qu’il ne soit envahi par les trolls. Sur ce genre de sujet, c’est automatique. »

            Tres bien. Les envahissants postes sur les Palestiniens, ca devient lassant à la fin..


          • Johan Johan 14 juillet 2006 12:02

            J’ai ecrit un post de soutien a Bulgroz qui a ete CENSURE ?!?!

            On peut avoir des explications au moins, non ?


          • Casabaldi (---.---.64.181) 13 juillet 2006 11:52

            Il semble que certains commentateurs manquent cruellement d’infos sur l’impact effectivement colossal de l’élevage sur les émissions de gaz à effet de serre, la consommation d’énergie, d’eau, les pollutions de toutes sortes voire la santé publique (maladies cardio-vasculaires et utilisation des antobiotiques de façon « préventive », par exemple). Le site de Janco, www.manicore.com, contient pas mal d’infos. Pour en venir aux solutions, je ne suis pas pour une taxation. Les taxes de toutes sortes ont pour conséquence directe d’alourdir encore le poids de l’Etat et de sa gestion et sont sujettes à toutes les pressions de divers lobbys, avec leur cortège d’execptions, etc. Bref, il me semble que dans ce cas comme dans beaucoup d’autres une simple application du principe pollueur/payeur est largement préférable. Il vaut mieux en effet inclure les couts REELS de l’élavage dans les couts de production (donc à la source) plutôt que taxer « à posteriori ». Les couts réels en question sont aujourd’hui à la charge de la collectivité au sens large (incluant les générations futures et l’ensemble de la population mondiale). Il s’agit simplement de les faire porter à la source. L’élevage devient alors beacoup moins rentable, le poids porté par la collectivité est réduit et la production et la consommation de viande diminuent alors « naturellement ».


            • Globi (---.---.83.189) 13 juillet 2006 12:02

              « Je pense que l’on peut arriver à faire baisser la consommation de viande en sensibilisant la population... »

              Fais donc cela, c’est le meilleur moyen de faire baisser... les prix ! C’est, en effet, la forte demande qui les met dans l’ascenseur.

              P.S. - Accessoirement, les éleveurs, on en fera quoi ? On les enverra creuser des puits dans le tiers monde, vu que les autochtones, ils ont pas l’air bien capables ?


            • romG romG 13 juillet 2006 13:48

              A Globi, qui devrait un peu mesurer ses propos grossiers, ceci n’est pas un forum d’adolescents titillés par leurs hormones.

              Sur son site internet, Manicore, JM Jancovici démontre qu’en réduisant sensiblement nos consommations de produits d’origine animale, à surfaces de culture et d’élevage égales, toute notre alimentation pourrait être produite biologiquement. Cela, sans augmentation de notre budget alimentaire, le surcoût général qu’exige une production de qualité étant compensé par les économies sur les produits carnés. Et le besoin en agriculteur exigé par cette production de qualité permettra un honnête reclassement de tous ces éleveurs, et créera même un bon nombre d’emploi au passage ...


            • Adolphos (---.---.59.170) 13 juillet 2006 13:56

              « Bref, il me semble que dans ce cas comme dans beaucoup d’autres une simple application du principe pollueur/payeur est largement préférable. »

              Ce « principe » est aujourd’hui abandonné officielement...

              « toute notre alimentation pourrait être produite biologiquement. »

              La nouriture est biologique, c’est évident, et prendre ce nom pour faire croire que l’autre ne serai tpas d’origine vivante est une supercherie.


            • Laurent (---.---.164.52) 13 juillet 2006 11:58

              Pour ma part, au fil des années, j’étais devenu gros puis obèse mais je mangeais de la viande à tous les repas. J’ai supprimé la viande le soir, j’ai continué à la manger le midi mais en plus petite quantité et, par contre, j’ai augmenté mes portions de fruits de légumes. J’évite la viande de batterie (j’achète uniquement la viande label rouge ou agriculture biologique, idem pour les oeufs et les fromages, seul problème, c’est un peu plus dur à trouver pour les fromages). Au bout d’un an, mon poids est redevenu normal et mon toubib m’a félicité. J’ai aussi une conscience écologique mais c’était uniquement pour moi que je faisais cela. Je pense que l’on peut arriver à faire baisser la consommation de viande en sensibilisant la population, sans en arriver à mettre une taxe, mais encore faut-il que les pouvoirs publics fasse l’effort de communiquer sur ce sujet.


              • Globi (---.---.83.189) 13 juillet 2006 12:02

                « Je pense que l’on peut arriver à faire baisser la consommation de viande en sensibilisant la population... » Fais donc cela, c’est le meilleur moyen de faire baisser... les prix ! C’est, en effet, la forte demande qui les met dans l’ascenseur.

                P.S. - Accessoirement, les éleveurs, on en fera quoi ? On les enverra creuser des puits dans le tiers monde, vu que les autochtones, ils ont pas l’air bien capables ?


              • moufron (---.---.104.162) 13 juillet 2006 12:05

                Baisser la consommation de viande n’est pas artificiel, c’est l’inverse qui l’est. Il n’y a pas si longtemps, la viande etait un produit de luxe... avant on disait « Gagner son pain », maintenant, on dit « Gagner son bifteck ». J’ai lu qu’avec la seule consommation annuelle du bétail américain, il serait possible de nourrir plus de 1 milliard de personnes souffrant de malnutrition. si c’est pas significatif ca !!!


                • Adolphos (---.---.59.170) 13 juillet 2006 13:59

                  « J’ai lu qu’avec la seule consommation annuelle du bétail américain, il serait possible de nourrir plus de 1 milliard de personnes souffrant de malnutrition. si c’est pas significatif ca !!! »

                  Toujours ces salauds de pauvre qui préféres crever de faim plutôt que d’élever du betails comme les américains dont ils récupéreraient la consomation .. Faut-il être fenéant...


                • Globi (---.---.83.189) 13 juillet 2006 12:09

                  « J’ai lu qu’avec la seule consommation annuelle du bétail américain, il serait possible de nourrir plus de 1 milliard de personnes souffrant de malnutrition. si c’est pas significatif ca !!! »

                  Et les nourrir avec quoi ? Avec de la viande ?

                  *mdr* de chez *mdr*


                  • romG romG 13 juillet 2006 13:56

                    Ce qui est sûr, c’est que le jour où les populations asiatiques suivront notre exemple alimentaire en augmentant la proportion de viande (la tendance est déjà observable), c’est alors la population dans son ensemble qui sera touchée par la famine, par manque de surface cultivables. Et la viande redeviendra un produit de luxe. Notre consommation baissera alors, contraints et forcés que nous serons par notre comportement antérieur irresponsable ...

                    C’est ce que l’on appelle la « décroissance » ...


                  • hau (---.---.87.119) 13 juillet 2006 12:19

                    j’ai également quasiment stoppé ma conso. de viande surtout depuis que j’ai appris que la chaptel europeen est nourrit du soja transgénique importé du Brésil et du maÏs ogm.car ça ne me dit vraiment rien d’avoir dans l’estomac un bout de boeuf qui lui même a bouffé des végétaux à qui ont a importés des génes d’une autre espéce (espéce animal),je commence a trouvé ça vraiment tordu...


                    • Johan Johan 13 juillet 2006 12:27

                      Ca me creve le coeur mais t’as raison. Et une taxe c’est le principe pollueur payeur.

                      Le souci c’est qu’il est tres dur de faire changer un francais d’habitudes, alors en ce qui concerne la bouffe !

                      Bon courage !

                      En Angleterre tout est etiquete vegetarien ou pas. C’est pratique pour eux. Et puis il y a des alternatives acceptables un peu dans tous les restaus. Mais c’est plus cher (va savoir pourquoi...).


                      • Johan Johan 13 juillet 2006 12:46

                        Enfin soit dit en passant, il y a d’autres priorites. Et ca me saoule qu’on demande toujours des sacrifices au consommateur... parceque c’est lui qui va la payer, cette taxe.


                      • Adolphos (---.---.59.170) 13 juillet 2006 14:01

                        « Et ca me saoule qu’on demande toujours des sacrifices au consommateur... parceque c’est lui qui va la payer, cette taxe. »

                        C’est toujours lui qui paye tout, il n’y a pas de secret : ISF, charge social, CE, impots sur les bénéfices et les plus valus, sur le transport, 35 heures, augmentation des fonctionnaires, subvention en tout genre, etc etc..


                      • ore (---.---.115.243) 13 juillet 2006 12:58

                        Je souhaiterais répondre à globi :

                        j’espere que tu es vieux et que tes petits enfants reflechiront plus que toi et penseront à l’avenir de leur planete et de leurs enfants...

                        «  »« J’ai lu qu’avec la seule consommation annuelle du bétail américain, il serait possible de nourrir plus de 1 milliard de personnes souffrant de malnutrition. si c’est pas significatif ca !!! » Et les nourrir avec quoi ? Avec de la viande ?

                        *mdr* de chez *mdr* «  »"

                        Des vaches en moins, ca fait plus de surfaces pour cultiver du végétal et avec toute la bouffe non consommée par ces animaux, on va pouvoir en nourrir du monde !!

                        ... ce qui permettra aussi de consommer moins d’eau et moins d’energie,et surtout de moins POLLUER. Parce que l’élevage d’animaux, ca pollue, notament les élevages de porcs qui polluent toutes les nappes phréatiques de bretagne (par exemple)... si tu comprend pas ca !!! on peut rien pour toi. Pour info, l’homme est omnivore ok, mais il serait interessant de savoir tout les combien de temps il faut manger de la viande ?

                        D’autant plus que la viande, c’est uniquement bon pour les enfants durant la période de développement du cerveau, après, une fois de temps en temps suffit. Tout ce qui est surconsommé entraine plus de travail pour l’organisme...donc des problemes et maladies !!

                        « Accessoirement, les éleveurs, on en fera quoi ? On les enverra creuser des puits dans le tiers monde, vu que les autochtones, ils ont pas l’air bien capables ? »

                        Ils peuvent cultiver des plantes rustiques et peu consommatrices en eau (+ utilisation des terres l’hiver donc pas besoin d’arroser !) pour produire de la biomasse ou des combustibles et ce sans engrais...ils peuvent aussi cultiver du chanvre textile pour fabriquer de l’isolation écologique (+du combustible) et permettre de diminuer la consommation d’énergie dans nos habitations... suffit de réfléchir un peu !! des choses à faire, il y en a un paquet !!


                        • Adolphos (---.---.59.170) 13 juillet 2006 14:04

                          « Des vaches en moins, ca fait plus de surfaces pour cultiver du végétal et avec toute la bouffe non consommée par ces animaux, on va pouvoir en nourrir du monde !! »

                          On n’a aucun probléme de nourriture, tout au contraire nous sommes en surproduction et les paysans payés pour NE PAS EXPLOITER certains de leur Sols..

                          La malnutrition et autres famines sont dû à des guerres (soudan) ou à des régimes politiques socialiste (Ethopie, URSS, Chine), ce qui est normal puisque c’est de l’économie, et que quand l’économie fonctionne mal parce qu’on viole ses lois, il n’y a aucune raison qu’un secteur fonctionne mieux que les autres.


                        • romG romG 13 juillet 2006 14:34

                          C’est vrai ACTUELLEMENT, mais ne le sera plus longtemps. Avec l’augmentation de la pollution, la concurrence de la production des biocarburants, les pertes de terres cultivales (réchauffement climatique, déforestation ...), la surface disponible ne sera bientôt (pas à la fin du siècle, mais bien avant) plus suffisante.

                          Et il ne s’agira pas de lancer des imprécations en disant que tout va bien chez nous, et que les autres se débrouillent. La mondialisation est passée par là ...


                        • ore (---.---.115.243) 13 juillet 2006 13:05

                          Ah et j’oubliais, la meilleure :

                          " 1. L’eau ne se fait pas rare partout. 2. La quantité d’eau présente sur la planète est immuable, en vertu du principe Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme

                          alors, il faut arrêter de propager des conneries."

                          1 Meme en France l’eau se fait rare (voir l’état des nappes phréatiques) 2 Ensuite, effectivement, les molécules d’eau font partie d’un cycle. Donc globalement, la quantité d’eau douce reste constante... mais si cette eau douce est polluée, elle ne sert plus à rien !!! On ne peut plus la boire ni arroser !!! au contraire, il faut éviter sa concommation et son contact peut tuer...

                          Alors les conneries, c’est toi qui les propage !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès