• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Faut rigoler

Les Français ne rient plus, ou du moins, ils rient de moins en moins.

C’est ce que laisse apparaitre une récente étude.

C’était le thème de la rubrique de Jean Louis Ezine (des histoires à ma façon) sur France culture le jeudi 1 avril. lien

C’est aussi ce que rappelle Anthony Kavanagh dans son spectacle récent.

« Juste après guerre, les français riaient 20 minutes par jour, et aujourd’hui, ce n’est en moyenne que 5 minutes ». lien

Vingt minutes, ce n’était pas beaucoup, mais 5 minutes seulement, ce n’est plus supportable, c’est même à pleurer.

Plus grave, 7% des français estiment ne jamais rire.

Pourtant, et ce n’est pas un gag, il y a en France une « école internationale du rire ». lien

Il existe même des « rigologues  » officiels, certifiés…ce qui pourrait prêter à sourire…ainsi que des émissions sur la « rirothérapie  » sur la très sérieuse chaine « la 5 ». lien

Il est vrai que le rire nous est indispensable.

Le grand Groucho Marx aimait à rappeler « un clown est comme une aspirine, excepté qu’il agit deux fois plus vite ».

D’après le docteur Henri Rubinstein (la psychosomatique du rire/ Robert Laffont 2003) le rire par son action sur le système neurovégétatif combat le stress.

Il provoque une sécrétion de bile, ce qui fait baisser le taux de cholestérol et de lipides dans le sang, il augmente la production de suc digestif, améliorant ainsi la digestion. lien

Bernard Champion prolonge cette réflexion et affirme qu’en libérant adrénaline et noradrénaline, le rire combat l’inflammation articulatoire, qu’il libère des endorphines cérébrales, et qu’il est un stimulant psychique.

Il peut réduire les sensations de douleur, dynamiser le système immunitaire, prévenir les maladies cardio-vasculaires. lien

Le professeur Hajime Kimata, d’Osaka va encore plus loin et recommande le rire pour lutter contre certaines formes d’allergie infantile. lien

Certains comme Buster Keaton, surnommé pourtant l’homme qui ne riait jamais, en faisait son fonds de commerce. vidéo

Robert Provine a consacré sa vie à étudier le rire. Il a découvert que les femmes rient plus que les hommes, mais que c’est statistiquement les hommes font plus rire que les femmes. lien

Rabelais qui affirmait que le rire est le propre de l’homme s’était trompé, d’autres animaux rient aussi.

Pour la vache, ne nous trompons pas, elle ne rit pas, même si on en a fait tout un pseudo fromage.

Mais pour d’autres animaux, Provine a prouvé que le gorille, l’orang-outan, le singe, et même le rat sont capables de rire. lien

Au-delà du rire traditionnel, il y a aussi le fou rire.

Celui qui fait en quelque sorte de « l’autoallumage », et qui impossible à arrêter, pouvant amener même le rieur a une réelle souffrance, celui-ci ne pouvant arrêter le rire, se tordant de douleur, se met a en pleurer, à souffrir du ventre, et proche de mourir de rire.

Car on peut aussi pleurer de rire.

Or, il se trouve que les pleurs ont aussi un effet bénéfique.

D’après Osho, qui a mis au point une méthode de méditation, il faut pleurer trois heures chaque jour, ce qui parait un peu excessif. lien

Plus sérieusement, pleurer permet d’éliminer des toxines, et des études ont démontré que les pleurs provoqués par la découpe d’un oignon n’étaient pas de même nature que ceux provoqués par la tristesse.

Pleurer, comme rire, permet de libérer le stress. lien

Pour ceux qui sont coincés des lèvres, l’utilisation de l’acide valproïque utilisé en intra veineuse, est à déconseiller, tout comme le gaz hilarant, le célèbre protoxyde d’azote. vidéo

Celui-ci à la réputation de rendre euphorique, mais il peut être dangereux, même s’il était utilisé au 19ème siècle dans les fêtes foraines.

C’est avant tout un comburant utilisé dans le carburant des fusées, ou lors des courses automobiles.

Pourtant les occasions de rire ne manquent pas, et nous aurions tort de nous en priver.

Loin des grands artistes qui nous font passer de si bon moments, comme Stéphane Guillon, Didier Porte, ou les guignols de l’info, et le redoutable SAV, il y a les comiques involontaires.

Tel Sarkozy qui répète plusieurs fois le même discours un an après au salon de l’agriculture, en affirmant qu’il ne vient pas tenir un discours que l’on a déjà entendu. Vidéo.

Et comment se priver de rire lorsque le président Obama lui-même se prête au jeu de l’humour ?

En effet, il s’est ouvertement moqué de notre petit président en public. « Nicolas Sarkozy nous a montré quel palais raffiné il possédait, puisqu’il est allé manger à midi une saucisse, appelée « half smokes  », variété de hot dog, spécialité locale ». lien

Ce qui nous rappelle Anne Roumanoff qui évoquait pour Sarkozy « une petite saucisse avec plein de fayots autour  ». lien

Sauf qu’aujourd’hui, la liberté de se moquer est en danger, et les humoristes sont menacés.

En effet, Stéphane Guillon vient d’être menacé par Eric Besson, et a réclamé, et déjà obtenu des excuses du PDG de radio France. lien

Les occasions de rire sont si rares qu’il serait dangereux pour le pouvoir de nous en priver ?

Car comme disait mon vieil ami africain : «  une fois le jus sucé, adieu l’écorce »


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 6 avril 2010 10:20

    Bonjour, Olivier.

    C’est hélas vrai, les Français rient de moins en moins.
    C’est pourquoi j’invite tous ceux qui sont atteints de ce syndrome à écouter d’urgence Constantin le Rieur dans La rigolomanie.


    • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 10:23

      Fergus,
      merci de rappeler ce grand moment de cabaret,
      voila une chanson qui déclenche un rire bienfaiteur,
      j’ai quand même l’impression que dans la morosité actuelle, nous risquons d’avoir bientot d’excellentes raisons de nous marrer,
      déjà, les résultats des régionales ont amené quelques sourires,
      le meilleur est surement devant nous.
       smiley


    • Fergus Fergus 6 avril 2010 10:24

      Concernant Guillon, si l’on peut l’apprécier parfois pour la causticité et l’irreévérence de ses propos, il est très rarement amusant.

      Sarkozy lui-même est nettement moins drôle qu’avant, comme quoi le comique de répétition s’use. Et puis, il y vraiment trop de gens qui souffrent de sa politique pour que l’on s’amuse encore de ce pathétique bouffon !


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 10:29

        Fergus,
        Guillon n’est pas à proprement parler, à mon avis, un « humoriste » traditionnel,
        c’est un homme impertinent, qui appuie là ou çà fait mal,
        et çà me fait du bien,
        c’est une sorte de vengeur démocratique, une langue acérée, et porté par une réflexion politique, loin des Bigards, et de quelques autres qui manient un humour plus désinvolte...
        il me rappelle à sa manière le très regretté Coluche,
        et je trouve qu’il va au dela de Bedos.
        mais bon, ce n’est qu’une opinion...


      • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 19:02

        Fergus,
        j’ai reçu çà tout à l’heure,
        un grand moment garanti de rire
        http://www.youtube.com/watch?v=WLKk00OYKhU
        une minute suffit !


      • Gabriel Gabriel 6 avril 2010 10:27

        Bonjour Olivier,

        Les occasions de rire ne sont actuellement pas légion. Aussi pourrions nous commencer par sourire en n’oubliant pas que si l’homme est malheureux, cela n’est pas à cause des évènements qui surviennent mais bien à cause de la façon dont il les interprète. Un petit proverbe chinois que je trouve de circonstance : « Mieux vaut essuyer une larme du paysan que d’obtenir cent sourires du ministre. »


        • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 10:31

          Gabriel,
          bonjour,
          j’ai aussi une préférence pour le sourire,
          mais je n’oublie pas que le rire est libérateur,
          merci pour ce proverbe chinois que j’adore,
          si je n’étais porté par ma fidelité proverbiale aux propos de mon vieil ami africain, j’en ferais bien ma tasse de thé.
           smiley


        • JL JL 6 avril 2010 10:43

          Bonjour Olivier, cette étude évoquée par JL Ezine ne me fait pas rire du tout !

          Le l’aimais bien Ezine quand il officiait le matin. Depuis son déplacement horaire, je ne l’écoute plus guère. Didier Porte s’essoufle : tous les jours c’est trop. Je préfère Stephen Low (orthographe non garantie), le Britannique qui n’intervient qu’une fois par semaine : il y a des jours où il est complètement déjanté ! Fou rire garanti si on apprécie l’humour anglais.

          Bonnes rigolades à tous.


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 10:51

            Bonjour JL,
            Ezine officie toujours le matin,
            quelques minutes avant 7heures, sur france culture...
            Didier Porte, j’aime bien l’écouter, mais il n’a pas un humour aussi fin que le SAV, ou que Guillon,
            et l’English que tu cites est effectivement un bon client !
            dans ces temps de désespérance, on a vraiment besoin de tous ces humoristes.
            Coluche me manque quand même beaucoup.
             smiley



          • JL JL 6 avril 2010 12:54

            @ Olivier, oui, merci pour JL Ezine, je le savais en fait. L’anglais marrant chez Bern s’appelle en fait David. Ce midi (12:20) il était désopilant.


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 13:04

            Jl,
            re,
            je vais essayer de revoir cette intervention,
            on devrait pouvoir la retrouver sur le net ?
            à+
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 13:18

            JL,
            oui, j’avais déjà visionné cette vidéo,
            pour une fois que les poulets sont dans un rôle de pacificateurs, on aurait tort de s’en priver.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 20:13

            JL,
            rire garanti avec ce i will surwive d’un genre nouveau
            http://www.youtube.com/watch?v=WLKk00OYKhU
             smiley


          • Voris 6 avril 2010 10:49

            Moi, c’est l’étude qui me fait rire : comment peut-on mesurer ce phénomène et affirmer que « Juste après guerre, les français riaient 20 minutes par jour, et aujourd’hui, ce n’est en moyenne que 5 minutes » ? Et les pleurs, on les a mesurés aussi « scien-ti-fi-que-ment » ?

            Sans rire, je suis favorable à la rigolothérapie.


            • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 10:53

              Voris,
              moi aussi, çà m’a fait tiquer,
              je me suis posé la question, et j’ai cherché en vain des traces de cette étude sur le net,
              mais avec la caution de JL Ezine, j’ai pensé que cette étude était tout à fait sérieuse, même s’il est légitime de s’interroger sur la procédure utilisée pour arriver à cette conclusion,
              peut etre qu’un commentateur nous donnera une explication et un lien nous amenant à cette fameuse étude ?
               smiley


            • Lorenzo extremeño 6 avril 2010 10:59

              Bonjour Olivier,

              tiens, j’ai fait moi aussi ce constat que les Français semblent se marrer de moins en
              moins.Si les sujets de l’actualité n’incitent pas á la franche rigolade,je continue
              de m’adonner á la dérision et á l’ironie,qui parait elle aussi moins comprise.
              Je ne manque jamais une occasion de rire, çá fait vraiment du bien,nul doute !
              Il y en a un qui me plie de rire,pas trop connu en France semble t’il , c’est
              François Damiens,un Belge, aussi dit « François l’embrouille » á consommer
              sans modération, resultat garanti !..ou alors il faut consulter !

              Bonne journée. smiley


              • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 11:20

                Lorenzo,
                je ne connais pas ce Damiens dont tu parles,
                si tu avais un lien, une vidéo, que l’on puisse tous en profiter,
                les moments de rire, comme tu le dis, se font si rares, qu’il ne faut négliger aucune occasion !
                 smiley


              • Lorenzo extremeño 6 avril 2010 15:17

                @ Olivier

                tapes François Damiens dans google
                des tonnes de vidéo sur You tube !

                 smiley



              • BABAYAYA BABAYAYA 6 avril 2010 11:13

                Bonjour à tous,

                effectivement, j’ai remarqué ces derniers temps qe les gens riaient ou même souriaient de moins en moins........
                signe des temps peut-être.....
                Moi personnellement j’ai tendance à rire de tout et rien, surtout de ce qui est sérieux ou grave...ça évite de s’enfoncer dans une morosité qui semblerait contagieuse si l’on y prends garde...
                Ahhhh ce qu’un Desproges manque de nos jours !!!! quoiqu’il croulerait certainement sous les procès...

                bonne journée à tous !!!!

                P.S. comme dirait le dicton de mon ami d’ailleurs (j’allais pas dire africain pour ne pas plagier l’auteur.....)
                « une journée sans sourrire est une journée de perdue... »


                • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 11:23

                  Babayaya,
                  bonjour...
                  oui, merci de rappeler Desprosges, c’était un grand, sans aucun doutes,
                  j’aime bien aussi l’humour de Djamel Debouze,
                  dommage qu’il soit rare,
                  à+
                   smiley


                • Humphrey Binsucet 6 avril 2010 11:45

                  Oui , c’est vrai, Desproges se fait de plus en plus rare . smiley

                • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 11:53

                  Binsucet,
                  c’est bien sur à Djamel que je faisais allusion, çà semblait assez clair ?
                  mais vous avez lu en diagonale ?
                  le pauvre Desproges doit bien se marrer dans sa tombe.
                   smiley


                • BABAYAYA BABAYAYA 6 avril 2010 13:03

                  justemment olivier...

                  pas sur qu’il se marrre, il doit même etre triste de cette tristesse environnante.....


                • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 13:05

                  Babayaya,
                  mais non, je suis sur qu’il se marre,
                  il avait la tristesse désopilante.
                  soyez rassuré.
                   smiley


                • COVADONGA722 COVADONGA722 6 avril 2010 13:03

                  yep bonjour mr Cabanel

                  parait que meme dans la gendarmerie ça ne rit plus


                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 13:08

                    covadonga,
                    j’ai appris çà,
                    les gendarmes se mettent à faire de la poésie,
                    bon, y a du travail,
                    parce que les larmes qui pleurent sous les képis, l’image est forte, mais quelque peu désuète,
                    et les rimes ne sont plus ce qu’elles étaient,
                    faut quand même saluer ce courage, car pour soutenir un collègue suspendu, prendre le risque d’être suspendu à son tour mérite un coup de chapeau,
                    euh...un coup de képi...
                     smiley


                  • Lorenzo extremeño 6 avril 2010 15:29

                    @ Olivier

                    quand un gendarme rit dans la gendarmerie
                    tous les gendarmes rient dans la gendarmerie,
                    n’est donc plus de mise...

                     smiley


                  • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 17:40

                    Lorenzo,
                    en effet, cette chanson de Fred Adison n’est plus de mise !
                    http://www.paroles-musique.com/paroles-Fred_Adison-Quand_Un_Gendarme_Rit-lyrics,p6113
                    sur le lien, les paroles intégrales
                     smiley


                  • @distance @distance 6 avril 2010 19:35

                    Un type rend visite à sa grand-mère en compagnie d’un de ses potes. Pendant tout le temps que le petit-fils parle à son aïeul, l’autre bouffe des cacahuètes, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.

                    A leur départ, le copain remercie la grand-mère pour les cacahuètes.
                    - Mangez-en tant que vous voulez, répond la grand-mère, à mon âge je ne peux que sucer le chocolat qu’il y a autour !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 19:54

                      @distance,
                      pas mal !
                      dans le même genre, il faut mettre dans l’eau un bonbon pendant quelques secondes, et le réemballer dans son papier d’origine,
                      des que quelqu’un arrive, lui proposer ce bonbon,
                      la personne le mange, s’apercevant qu’il est humide, mais par politesse ne dit rien,
                      c’est à ce moment qu’il faut lui demander s’il le trouve bon.
                      et ajouter, après sa réponse fatalement positive,
                      « moi, je l’ai pas aimé, alors je l’ai remis dans son papier »
                       smiley


                    • @distance @distance 6 avril 2010 19:42

                      Quand j’étais plus jeune, je détestais aller aux mariages parce que mes tantes et mes grands parents venaient près de moi, me donnaient une petite claque amicale sur l’épaule en lançant un joyeux :
                      - toi ! c’est pour bientôt !

                      Ils ont arrêté cette stupide blague quand j’ai commencé à la leur faire aux enterrements !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 19:51

                        @ distance,
                        dans le genre blague méchante, je te propose celle là :
                        un groupe de copains doivent se retrouver, ils se mettent tous d’accord que lors d’une prochaine rencontre, dans un bistrot, restaurant ou ailleurs, des qu’un mot précis sera prononcé, à la fin de la phrase, tout le monde éclate de rire.
                        et dans l’assemblée, il y en a un qui n’a pas été prévenu.
                        il rit donc aussi, pour donner le change, mais sans comprendre,
                        effet garanti,
                        c’est méchant, je reconnais.
                        une nouvelle version du « diner de cons ».
                         smiley


                      • @distance @distance 6 avril 2010 20:36

                        une dernière ..gentillette

                        Quelle est la différence entre un yaourt et un Americain ?

                        ---Un jour, le yaourt finira par developper une certaine culture.


                        • JL JL 6 avril 2010 20:45

                          Un peu dans la même veine :

                          - « Mahatma Gandhi, que pensez vous de la civilisation occidentale ? »

                          - « je pense que ce serait une bonne idée. »


                        • Frabri 6 avril 2010 21:41

                          « On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ». Desproges

                          Un rire contagieux dans les transport en commun

                          http://www.youtube.com/watch?v=jedd2FiZTqM

                          Le fou rire du bébé

                          http://www.youtube.com/watch?v=ipx88atZwD4&NR=1&feature=fvwp

                          Un rire inusable de Charlot dans le match de boxe

                          http://www.bing.com/videos/search?q=chaplin&scope=video&filt=all&docid=1658278445705&mid=886C7630E64463AC26F1886C7630E64463AC26F1&FORM=LKVR2

                          La « crise de rire » contre la crise


                          • olivier cabanel olivier cabanel 6 avril 2010 22:08

                            frabri,
                            le premier est génial,
                            tout est dit,
                            c’est vraiment trop !
                            merci
                            je garde les autres pour demain,
                            faut pas abuser des bonnes choses.
                             smiley


                          • morice morice 7 avril 2010 00:53

                            Rire : mais on Charlot président !!


                            non, pour rire ou sourire, un seul remède : un Ricet Barrier par jour. Tenez, c’est le Printemps y parait... vla Isabelle..


                            Isabelle, V’la Le Printemps :
                            - Isabelle, debout !
                            V’là l’printemps !
                            - Eh ben, vas-y !
                            - Ah c’te feignante vieux !

                            Bon dieu, v’là l’printemps qui s’amène
                            Va falloir retourner aux champs
                            Labourer, sarcler, toute la semaine
                            Bon dieu, l’printemps c’est fatigant.

                            Fini d’faire la cour aux fumelles
                            Les soirs d’hiver à la veillée
                            Quand l’printemps vient, tire la ridelle
                            Tout l’monde aux champs jusqu’au coucher.

                            Oh ouais, vieux !
                            - Isabelle !
                            Faut que j’ferre le ch’val !
                            Amène l’enclume !
                            - Eh ben, vas-y !
                            Oh c’te feignante vieux !

                            L’printemps on dit qu’ça sent la rose
                            Le lilas et puis le jasmin
                            Pour moi l’printemps ça sent aut’chose
                            Puisqu’on cure la tonne à purin.

                            Finis d’faire la cour aux fumelles
                            Les soirs d’hiver à la veillée
                            L’printemps fait gonfler les mamelles
                            C’est celles des vaches qu’il faut tirer.

                            Ouais, vieux !
                            - Isabelle !
                            Tiens bon l’taureau !
                            J’amène Blanchette !
                            - Eh ben, vas-y !
                            - Ah c’te nom de dieu d’feignante !

                            Au printemps, on dit qu’les gamines
                            Elles s’mettent des robes claires à pompons
                            J’la vois l’Isabelle en mousseline
                            En train d’curer l’auge à cochons.

                            Fini d’faire la cour aux fumelles
                            Les soirs d’hiver à la veillée
                            Y n’y a plus d’mâles n’y a plus d’fumelles
                            Quand l’charençon y s’met dans l’blé.

                            Oh là, vieux !
                            C’est ben la catastrophe, ça !
                            - Isabelle !
                            Pousse un peu l’tracteur !
                            J’suis embourbé !
                            - Eh ben, vas-y !
                            - Oh c’te, oh c’te !

                            Le blé jaunit, l’printemps s’termine
                            Arrive le repos d’la Saint Jean
                            Les gars vont courir les gamines
                            Ils vont s’faire des choses les malhonnêtes.

                            On va faire la cour aux fumelles
                            Puisque la Saint Jean est rev’nue
                            Viens-t’en par là mon Isabelle
                            On va rattraper l’temps perdu.

                            Ouh t’iou !
                            - Eh ben, vas-y !
                            - Oh c’te feignante ! 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès