Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Have Fun with Sodium Acetate

Have Fun with Sodium Acetate

J’initie une nouvelle rubrique avec cet article, une rubrique qui s’intitulera "Have fun with..." et qui nous permettra d’explorer tous les recoins improbables de la science de l’inutile ou plutôt de la science perpétrée par des scientifiques qui s’emmerdent ferme dans leur labo...
Commençons donc par l’acétate de sodium :



L’acétate de sodium est un composé chimique de nature assez particulière (à commencer par son odeur puisqu’il s’agit d’un dérivé de l’ acide acétique
qu’on retrouve dans le vinaigre). C’est en fait une association entre un ion acétate et un ion de sodium dont la formule apparait plus haut, et qu’on peut posséder sous forme de poudre (un sel pour être précis) dans la plupart des laboratoires de France et de Navarre... (et à NY aussi d’ailleurs). Et si t’es un savant fou, tu peux t’en acheter ici et jouer à faire exploser ta cuisinière. Cependant, si tu n’es pas fortuné ou si tu n’es pas un scientifique (c’est mal !) avec un accès privilégié aux réactifs censés être nécessaires à faire avancer la recherche, tu peux aussi jouer avec les produits de ta cuisine et salir tes casseroles pour rigoler un bon coup (ou te faire taper par ta mère si tu es juvénile...). Pour cela il suffit que tu mélanges 84 grammes de bicarbonate de soude avec 750 ml de vinaigre 8% (et tu apprends alors que 8% est le degré d’acide acétique dans ton vinaigre, à savoir 8 grammes d’acide acétique pour 100ml de solution...) pour faire 82g d’acétate de sodium dilué dans l’eau. Pour obtenir une poudre, il suffit ensuite de faire bouillir ta préparation jusqu’à évaporation de l’eau. Et autant te le dire tout de suite, si tu fais exploser ta cocotte minute ou si tu fais fondre ton chat, c’est pas la peine de venir te plaindre auprès de moi puisque tu t’es lancé dans cette expérience à tes risques et périls...
 
Et c’est peut-être à ce moment précis que tu vas commencer à te demander pourquoi est-ce que tu te casses autant la tête à te fabriquer un peu de poudre qui sent pas bon ! Et bien la réponse en image immédiatement tout de suite :

Comment fabriquer de la glace instantanée !!

Donc pour les anglophobes, voici une traduction des instructions à suivre :

  1. Dissoudre l’acétate de sodium dans de l’eau frémissante jusqu’à saturation
  2. Mélanger constamment
  3. Une fois dissous, verser dans un verre et placer au frigo (éviter de trop perturber la solution)
  4. S’assurer que la solution versée dans le verre ne contienne pas de poudre !
  5. Une fois bien frais, verser dans un réceptacle
  6. Et enfin toucher la solution
 
Et maintenant un brin d’explication ?
 
L’astuce de cette réaction vient du fait que la solution préparée est ultra-saturée (la solution contient plus de soluté qu’elle ne peut en contenir d’habitude, et cela tient du fait que l’acétate de sodium fond à 58°C et que l’on a préparé notre solution à 100°C, température à laquelle on peut sur-concentrer en faisant s’évaporer l’eau de la solution). Une solution ultra-saturée d’acétate de sodium a la propriété de pouvoir se maintenir en surfusion, c’est à dire de refroidir en dessous de son point de fusion (température à laquelle la solution devrait normalement geler) tout en gardant des propriétés liquides. Mais il s’agit d’un état instable (imaginer ici une balle en équilibre sur la pointe d’une montagne) et une perturbation peut suffire à précipiter d’un seul coup le gel de la solution (et là quelqu’un vient de foutre un coup de pichenette à la balle qui tombe précipitamment) ! On se la refait histoire de bien halluciner ?

 


Cristallisation lente d’une solution super-saturée d’acétate de sodium

Have fun with Sodium Acetate

Mais ce qui est encore plus étonnant, c’est que cette réaction de gel soudain de la solution, est une réaction exothermique, ce qui signifie qu’elle dégage de la chaleur. Non seulement on obtient de la glace instantanément, mais en plus, il s’agit de glace CHAUDE !
C’est donc une solution d’acétate de sodium qui est utilisée dans les chaufferettes qu’utilisent certaines personnes dans les stations de skis, ou qui vivent dans des régions glaciales comme tout ce qui est au dessus de Paris ou New York... Si vous ne voyez pas du tout de quoi je vous cause, voici un exemple d’une firme, pris totalement au hasard (je ne perçois aucun avantage fiscal voire en nature pour mentionner CLICKHEAT(TM) !!!!! ici - adressez vos chèques à Taupo de chez SSAFT)


Clickheat

Et voilà un article qui, d’une pierre deux coups, vous apprendra à épater vos amis en soirées mondaines, et vous sauvera peut-être la vie lors de votre prochaine expédition au pôle sud (mais alors n’oubliez pas d’emporter du vinaigre, et du bicarbonate de soude, hein) !

Et maintenant une petit leçon de vie pour finir : en cherchant des informations sur l’acétate de sodium pour cet article, je suis tombé sur cette vidéo impressionnante :


How to turn "water" into marbles

Impressionnant, certes ! Mais totalement bidon... Alors je me mets à votre place très facilement. Moi aussi quand j’ai vu cette vidéo, je me suis immédiatement jeté sur un bout de papier et un crayon histoire de refaire cette expérience chez moi. Pas une once de soupçon de scepticisme dans ma réaction. (Faut dire, je suis vraiment bonne poire, ce qui est très mal pour un scientifique... mais je me soigne.) Bref, je me mets à la recherche des ingrédients jusqu’à tomber sur le carbonate de sodium... qui n’existe pas en poudre. Erreur de la part de l’utilisateur de Youtube ? Petite recherche... Tiens tiens, son pseudo est vachement associé à des forums ou les mots "fraudes", "fake" et "hoax" apparaissent en masse. En lisant en diagonale, je m’aperçois que moi même j’aurais dû être plus sur mes gardes (les fautes d’orthographes sont légions dans ses descriptions et quelques détails sont assez surprenants, comme le fait que du liquide coule de ses doigts SANS former des billes, et que les billes sont toutes de la même taille...) Et puis il y a les vidéos qui sont censées décrire la reproduction de l’expérience et où l’illusion est moins pugnace. Et puis enfin, il y a le coup de grâce :


Jelly Marbles - Clear Spheres
 
Comme quoi, faut toujours faire gaffe avec les informations sensationnelles, scientifiques ou autres ! Une chose est sûre cependant, la glace chaude à l’acétate de sodium fonctionne : j’en ai déjà produit dans mon logis !


Sur le même thème

L’œil du sommeil ou du réveil ?
Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant "acidification des océans"
Le système Pantone mais c'est très simple !
Boeing 777 : l'hypothèse d'un crash près des Maldives renforcée
Le CERN, à cheval entre Genève et la France... vous connaissez ?


Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Taupo

Taupo
Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires