Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Kéfir et Komboucha : boissons énergétiques naturelles

Kéfir et Komboucha : boissons énergétiques naturelles

Il est une nouvelle mode : celle des boissons dites énergétiques produites par l’ industrie avec des excitants tenant éveillés. Ils viennent d’apparaître aussi en France avec comme cible les jeunes, « pour tenir toute une nuit. » Seuls ou associés à des alcools forts, cela va faire des ravages. Comme j’espère qu’il n’ y aura que peu d’adeptes parmi les lecteurs de ce journal, avertis de la chose par le lien ci-dessous, je préfère vous parler d’autres boissons réellement bienfaisantes. Et l’adjectif est faible.

http://www.01men.com/editorial/382331/bien-etre/
 
Faire, chez soi, de véritables boissons énergétiques saines et économiques : c’est possible.

Le Kéfir

Le Kéfir aux fruits est connu de très longue date. Il convient de pouvoir se procurer de la semence de kéfir et ensuite on peut en avoir pour des générations dans la famille. Il est facile de s’en procurer à la pharmacie, mais des laboratoires malins ont trouvé le moyen de limiter sa reproduction à un seul usage. (Profit quand tu nous tiens !)

Voilà comment je fais le mien :

Dans un bocal en verre de 2 litres d’eau correcte (de source si possible, mais même du robinet) je mets env. 80 grammes de kéfir grains venant de la fois précédente, la valeur d’un pot à yaourt, j’ajoute deux cuillerées de sucre (40 grammes) , un demi-citron coupé en rondelles (bio de préférence) et cinq figues sèches (100 grammes) . Au bout de trois jours la boisson a fermenté (les figues surnagent alors), est devenue légèrement pétillante et généralement appréciée par petits et grands. En somme une citronnade « vivante ».

De plus elle aura reproduit des grains que l’on pourra donner aux amis, ou garder au réfrigérateur pour les transmettre au moment opportun.

Une droguiste-herboriste alsacienne en retraite m’a indiqué que les grains de kéfir humides placés en cataplasme sur un psoriasis le « mangeait » et rendait une peau neuve et lisse.



Coût du litre : env. : 0,50 Euro (le citron et les figues sont chères)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kéfir

Le Komboucha. (aussi orthographié différemment genre m. ou f. selon les articles)

Un peu plus difficile et plus long à réaliser mais moitié moins cher.

On peut aussi en trouver, mais plus rarement, dans le commerce. Stérilisé, comme de bien entendu pour vous faire cracher le prix fort ! (3,20 euro les 75 cl.) Alors à trouver auprès d’amis et parfois en achetant une « mère » (env. 30 euro) bien vivante dans une foire bio. (Nota : je n’en vends pas.)

Il faut en premier faire une infusion avec du thé vert nature, plus tard avec une partie de diverses plantes sauvages cueillies lors de vos sorties printanières, estivales et automnales, en frais ou en séché. (fleur de sureau, d’acacia, achillée millefeuille, millepertuis, reine des prés, bouillon blanc etc....mais non toxiques bien entendu ) Vous obtiendrez ainsi des crus différents et agréablement surprenants.

Voilà comment je fais le mien :

Je porte à ébullition env. 1 litre et demi d’eau, puis j’y ajoute une cuillerée à soupe bien pleine de thé vert et une poignée d’une des fleurs citées. Puis je mets un kilo et demi de sucre cristal dans un seau en plastique alimentaire et je verse la tisane infusée mais encore chaude et passée au chinois sur le sucre en le faisant fondra avec une cuiller en bois. Ensuite j’ajoute près de 8 litres d’eau tiède, et délicatement la « mère Comboucha » sur le dessus de l’eau tièdie. On couvre avec un linge.
Selon la température de la saison, il faudra de deux à quatre semaines de fermentation haute pour avoir une boisson légèrement acidulée et effervescente. Coût : env. 0,25 Euro au litre. http://www.kombu.de/french.htm

Des analyses de laboratoire faites en bioélectronique par le CIRDAV de Strasbourg ont donné le Komboucha comme meilleure boisson de santé parmi les centaines de produits testés.

http://www.bevincent.com/principe07.php

Aussi appelé « champignon de longue vie » mais il s’agit plus d’un lichen, il mérite votre attention.

Il existe de nombreux travaux scientifiques sur la comboucha. Ils parlent d’une efficacité thérapeutique due aux composants acide glucidique et gluconique, acide lactique, acide acétique ainsi qu’aux vitamines vitales. Comme les recherches russes avant tout le prouvent, beaucoup de ces substances possèdent des propriétés antibiotiques et de désintoxication et jouent des rôles décisifs dans les processus biochimiques dans le corps humain. Contrairement à beaucoup de produits pharmaceutiques avec leurs effets secondaires désagréables, les substances de la comboucha agissent sur tout le système du corps et peuvent rétablir l’état normal dans les membranes cellulaires sans effets secondaires grâce à leurs propriétés positives sur le métabolisme, permettant ainsi l’amélioration du bien-être. Ceci est justement très important à notre époque, dans laquelle nous sommes exposés à tant d’influences controversées, que ce soit dans la nourriture (il existe entre temps environ 3000 additifs alimentaires autorisés), dans l’eau potable ou l’environnement. Nous ne pouvons pas nous défendre contre ces influences souvent nocives. Nous pouvons toutefois aider notre corps à conserver ou rétablir son état normal - bien-être et santé - en lui donnant des substances ayant un effet positif sur la santé.

Atteint du cancer dans les années 80, l’on commença à utiliser la boisson sur le président des États-Unis . Il en buvait tous les jours un litre. Désormais, l’on n’entendit plus parler que rarement ou pas du tout du cancer de Ronald Reagan et de ses métastases. (Peau, côlon, prostate)

"Reagan passait un scanner tous les six mois après sa chirurgie du cancer de 1985"

Le samedi 5 juin 2004, l’ancien président américain Ronald Reagan, est mort à l’ âge de 93 ans, (un quart de siècle plus tard) des suites d’une pneumonie et une longue bataille contre la maladie d’Alzheimer.

(Informations retrouvées sur différents sites, glanées sur Internet, on cite encore d’autres personnalités, mais je ne suis bien entendu pas de leurs proches !)

Kéfir et Komboucha sont à la fois très agréables à boire, bons pour votre santé et votre porte-monnaie ! http://www.kombu.de/raport-f.htm

N.B. Si ces deux boissons ont effectivement une action sur le terrain, contrôlable par des analyses, terrain qui pourra être ramené à une norme de bonne santé - si cela est encore possible - il ne s’agit pas de médicaments miracles, ceci afin de ne pas faire naître des espoirs éventuellement fallacieux auprès de la population malade. Élixir de longue vie : parfois oui, d’éternité : toujours non.



Sur le même thème

5 remèdes naturels pour se libérer des candidoses
Qu’y a-t-il dans le Coca-Cola ?
Guérir ou mourir en mangeant
PUB
Tourner le dos à la croissance, utopie idéaliste ou affront salutaire ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par viking (---.---.---.105) 15 janvier 2009 14:19

    Sur Ebay, vous pouvez peut-être en trouver et pas cher. J’ai vu des annonces qui proposait le kéfir de lait, le kéfir d’eau et komboucha les trois pour moins de 10 euros tout frais compris. Pour le kéfir d’eau, je ne vois pas l’intérêt de l’acheter séparément ce n’est que du kéfir de lait que l’on a multiplié dans l’eau comme indiqué par l’auteur sur sa recette. Avec un kéfir d’eau on ne peut plus refaire du kéfir de lait.

    L’auteur ne s’est pas beaucoup interrésser au kéfir de lait. C’est domage car pour ce qui est d’améliorer la santé, ce kéfir a une grande réputation en Russie où l’on soigne les gens pendant leurs convalescences aprés une opération ou maladie grave. Avec le kéfir on peut fabriquer son levain-chef pour ceux qui save faire le pain sur levain. Un kéfir de lait ou d’eau vous apportera toutes les vitamines du groupe B.


    le Kéfir est une symbiose entre une vingtaine de levures et bactéries lactiques. Encore un dernier mot, savez vous comment les graines de kéfir sont créés en asie central ? Du lait dans une outre et dedans on y place un bout d’intestin frais d’un poulain non sevré ou d’un veau ou d’un chameau non sevré pour avoir les ferments lactiques. Les graines se forment sur la surface de l’outre et il ne reste plus qu’à les récolter et à les multiplier en les replongeant dans du lait. Dans de bonne condition d’hygiene les graines de Kéfir sont éternelles. N’aime pas les métaux, ni la javel et les lessives....

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires