• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > L’Alliance Anticorrida propose de sponsoriser une corrida (...)

L’Alliance Anticorrida propose de sponsoriser une corrida !

Pedro Haces Barba, alias « Don Bull » propose, en septembre prochain à Las Vegas, des corridas sans aucune effusion de sang avec, grande première, les stars actuelles de la tauromachie (Pablo Hermoso de Mendoza, El Zotoluco, Morante de la Puebla, El Juli, Sebastien Castella, Antonio Barrera etc.)

Au grand dam des professionnels du secteur taurin européen, Simon Casas en tête, qui dénoncent unanimement une « sinistre mascarade dénuée d’intérêt » avec des « figures de la tauromachie qui se prêtent à la pantomime ». Certains appellent même les spectateurs à hurler « Las Vegas, que verguenza ! » pendant les prochaines prestations de ces toreros à Dax, Bayonne, Nîmes ou Béziers...

Une réaction pour le moins étonnante de la part de ceux qui n’en finissent pas de clamer leur amour pour le taureau. Ne devraient-ils pas, au contraire, être ravis que soit proposé un spectacle qui respecte l’intégrité de l’animal et qui, de ce fait, a tout pour réconcilier enfin les pro et les anti ?

Et, sacrilège au yeux du mundillo français, Don Bull annonce que ces corridas respectueuses de l’animal, sans pique ni épée mais avec des banderilles terminées par du velcro, devraient aussi être essayées dans les arènes de La Monumental à Barcelone !

Car, ce n’est un secret pour personne, le grand public n’est attiré ni par le sang, ni par les actes de cruauté perpétrés lors des corridas. En revanche il est friand du folklore du paseo, de la fanfare et des passes artistiques du torero.

Voilà pourquoi l’Alliance Anticorrida, vient de proposer à Don Bull Productions de sponsoriser à hauteur de 2 000 dollars, une ou plusieurs des représentations qu’il organise. 
Don Bull Productions devant, cela va sans dire, donner à l’association « l’assurance qu’aucuns sévices ne seront exercés sur les animaux ».
 
http://www.allianceanticorrida.fr

http://www.petition-anticorrida.org

http://www.villes-taurines.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 11:13

    Quel sera le sort des taureaux après cette corrida sans aucun sévice ?
    Seront-ils ramenés dans leur élevage pour y mourir de vieillesse ?
    Dans ce cas, je dis « bravo » !
    Seront-ils abattus en abattoir comme un quelconque boeuf ?
    Dans ce second cas, bonjour l’hypocrisie ! ! !


    • Alliance Anti-corrida Alliance Anticorrida 12 août 2009 12:52

      Pourquoi posez-vous la question alors que vous savez très bien que vous donnez la réponse ? Pour pouvoir asséner « bonjour l’hypocrisie ! ! ! » C’est donc là tout ce que vous proposez....

      En ce qui nous concerne, nous préférons prendre nos responsabilités et nous positionner pour tout ce qui peut , ici et maintenant , réduire un tant soit peu la souffrance physique ou morale d’un être sensible.

       A moins que vous n’ayez la solution pour abolir la corrida tout de suite.
       Dans ce cas, bien entendu, ce sera total respect !


    • brieli67 12 août 2009 14:19

      comme fillon adoooooooooooooooooooooore
      tous les mercredis à la sortie du conseil des ministres

      http://www.biertijd.com/mediaplayer/?itemid=14623


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 15:24

      à Alliance Anticorrida (xxx.xxx.xxx.179) 12 août 12:52 

      « Pourquoi posez-vous la question alors que vous savez très bien que vous donnez la réponse ? »

      Et, vous, pourquoi me faites-vous un procès d’intention ?
      Je vous ai posé mes deux questions en toute bonne foi ?
      J’ignore laquelle des deux opportunités vous allez choisir.
      Merci de me faire connaître votre réponse.


    • brieli67 12 août 2009 17:49

      les gallodromes

      le rôti en moins de 6 minutes

      http://www.galponperu.com/videos.asp

      ben oui dans notre 59 : http://pagesperso-orange.fr/gallodrome/club.htm


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 août 2009 08:03

      à Claire Starozinski
      &
      Alliance Anticorrida (xxx.xxx.xxx.179) 12 août 12:52

      Madame,
      Voudriez-vous condescendre à répondre à mes questions initiales ?

      Quel sera le sort des taureaux après cette corrida sans aucun sévice ?

      Seront-ils ramenés dans leur élevage pour y mourir de vieillesse ?

      Seront-ils abattus en abattoir comme un quelconque boeuf ?

      Un peu de courage, svp...


    • Cascabel Cascabel 13 août 2009 09:01

      Le problème de la corrida n’ est pas la mise à mort de l’animal mais les tortures qu’on lui inflige, pendant et avant le show.
      Abroger les tortures n’a rien d’hypocrite.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 août 2009 09:05

      à Cascabel (xxx.xxx.xxx.121) 13 août 09:01 

      « Le problème de la corrida n’ est pas la mise à mort de l’animal »

      Donc, au terme de cette corrida sans aucun sévice, vous ne verriez aucun inconvénient à ce que le toro soit tué en public, dans l’arêne ?


    • Cascabel Cascabel 13 août 2009 09:17

      Personnellement aucun. Je ne suis pas végétarien.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 13 août 2009 09:51

      à Cascabel (xxx.xxx.xxx.121) 13 août 09:17 

      « Personnellement aucun ».

      Merci pour la franchise de votre réponse.
      Je souhaite la même franchise de la part de Claire Starozinski, présidente d’Alliance Anticorrida



    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 août 2009 11:29

      Ouais,

      il ne manque plus que le hambeurkger « Mundillo » ou « Pablo », « le loto Corrida » pour gagner dix millions de dollars, le machines à sous à cornes de taureaux et tout le tremblement. Ainsi la promotion est assurée pour installer en Espagne le futur « las Végas » de l’Europe, etc...

      Moi, je suis absolument contre... ... sauf si je peux gagner des millions de dollars...


      • Le péripate Le péripate 12 août 2009 11:36

        La pitié est un affect universel, universel dans les deux sens : nous sommes tous objets potentiels de pitié puisque notre corps est susceptible de souffrir, et sujets potentiels de pitié, puisque susceptibles d’éprouver de la pitié pour la souffrance d’autrui, l’identifiant immédiatement avec la nôtre. C’est un exemple remarquable d’égoïsme qui mène à l’altruisme. La pitié n’est pas un sentiment désintéressé et c’est ce qui fait sa valeur sociale. La première ruse de cette pitié est de porter à soulager autrui. Mais une autre ruse possible est de jouir de ne pas souffrir soi-même.

        La tendance d’une société fondée sur la pitié est d’accorder des droits aux animaux comme aux hommes. Mourir, tuer, certes, mais sans souffrances. On ne fait plus souffrir les animaux et on tue les être humains pour qu’ils ne souffrent pas.

        Mais on peut aussi considérer que cette obsession de la souffrance physique conduit à la perte du sentiment du propre de l’homme, de la différence humaine ; à la perte du sentiment de la dignité humaine.

        Ce sont deux positions irréconciliables.


        • Margarida 12 août 2009 14:08

          Bravo le Péritate pour ce remarquable exercice philosophique sur la souffrance et la pitié ... Toutefois votre conclusion me laisse perplexe ?! Doit-on comprendre que pour conserver sa « dignité humaine » il ne faut plus être « obsédé » par la souffrance physique et donc accepter sereinement de voir souffrir aussi bien les Hommes que les animaux ? Je n’ose pas croire que c’est bien le message que vous avez voulu faire passer... rassurez-moi !


        • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 15:36

          Margarida :
          J’ai eu le plaisir que vous m’interpelliez le 16/7. Je vous ai répondu le 16/7.
          Depuis : silence de votre part. Serait-ce que vous seriez d’accord avec moi ?
          Ou bien est-ce votre Alzheimer ?...

          Une quatrième commune française anticorrida !

          Par Margarida (xxx.xxx.xxx.168) 16 juillet 02:15

          Ola ! Aficionado Llabrès ? Tu sais que ta littérature n’est même pas digne d’un mauvais roman de gare ? Je suis désolée mais il faut que tu regardes la réalité en face, tu n’as aucun talent mon vieux, alors mets un bé-mol sur ton emphase tout à la gloire du « bon » taureau et de la « vraie » corrida, avec envolées lyriques désolantes de platitudes... ta prose est vraiment chiotte, n’est pas Hemingway qui veut ! J’ai eu du mal à lire ton post jusqu’au bout, parce que des phrases comme celle-là = Cet enchaînement de loyauté, de beauté et de courage me permet d’accepter la souffrance et la mort du taureau qui s’est montré brave et digne d’affection me donnent carrément envie de vomir mon repas et ta mauvaise prose n’en vaut vraiment pas la peine, alors j’ai lu en diagonale, ça m’a permis d’éviter le pire !
          ========================================================================
          Par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 16 juillet 11:39 

          à Margarida

          Ola ! Aficionado Llabrès ? Tu sais que [...]
          Pourquoi ce tutoiement intempestivement vulgaire ? Je ne sache pas que nous ayons gardé ensemble les toros bravos. Et pour cause...

          ta littérature n’est même pas digne d’un mauvais roman de gare ? Je suis désolée mais il faut que tu regardes la réalité en face, tu n’as aucun talent mon vieux, alors mets un bé-mol sur ton emphase tout à la gloire du « bon » taureau et de la « vraie » corrida, avec envolées lyriques désolantes de platitudes... ta prose est vraiment chiotte,
          L’avis d’un autre commentateur anti corrida : « Un texte très bien écrit, en effet, et presque séduisant ».

          n’est pas Hemingway qui veut !
          Je ne voudrais certes pas avoir écrit « Mort dans l’après-midi » que vous devez admirer et qui est d’une imbécillité remarquable : lire ses commentaires sans aucune pitié sur les chevaux éventrés des picadors qui courent en traînant leurs intestins derrière eux (à l’époque de votre grand écrivain, les chevaux des picadors n’étaient pas caparaçonnés) ; votre grand écrivain trouve cela comique (premier chapitre).

          J’ai eu du mal à lire ton post jusqu’au bout, parce que des phrases comme celle-là = Cet enchaînement de loyauté, de beauté et de courage me permet d’accepter la souffrance et la mort du taureau qui s’est montré brave et digne d’affection me donnent carrément envie de vomir mon repas et ta mauvaise prose n’en vaut vraiment pas la peine, alors j’ai lu en diagonale, ça m’a permis d’éviter le pire !
          "J’ai eu du mal à lire ton post jusqu’au bout« et »ta mauvaise prose n’en vaut vraiment pas la peine, alors j’ai lu en diagonale« : »jusqu’au bout« et »en diagonale« sont contradictoires.
           »ça m’a permis d’éviter le pire !« Comment savoir sans avoir lu intégralement ?
           »me donnent carrément envie de vomir mon repas". Un steak de toro bravo, c’est dur à digérer. C’est votre problème ! ! !


        • Le péripate Le péripate 12 août 2009 15:37

          Hélas, si. Mais je ne tranche pas, j’en suis bien incapable. Pour être plus complet, il aurait fallu que j’aborde une autre version de l’universel humanisme, la charité, mais c’est vraiment par trop hors sujet.
          Retenons simplement que la tension entre différences idées de la dignité n’est pas soluble dans la raison.


        • franck2010 12 août 2009 12:38

          Ouaip, on va pas épiloguer : Interdiction immédiate de la corrida !


          • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 15:46

            à franck2010 (xxx.xxx.xxx.99) 12 août 12:38 

            « Ouaip, on va pas épiloguer : Interdiction immédiate de la corrida ! »

            Quel sera le sort des taureaux après cette corrida sans aucun sévice ?
            Seront-ils ramenés dans leur élevage pour y mourir de vieillesse ?
            Dans ce cas, je dis « bravo » !
            Seront-ils abattus en abattoir comme un quelconque boeuf ?
            Dans ce second cas, bonjour l’hypocrisie ! ! !


          • franck2010 12 août 2009 17:28

            I l n’y a pas de boeuf quelconque, Jean-Pierre Llabrés rejoignez le camp des végétariens avant qu’il ne soit trop tard....

            Le salut de votre âme en dépend !! Aimeriez vous être embroché ad aeternam sur un pal chauffé à blanc ! Que nenni !!


          • Pie 3,14 12 août 2009 13:53

            Une corrida « velcro » à « Las Vegas »... il fallait y penser, le milieu de la tauraumachie doit encore en trembler de peur.


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 15:38

              à Pie 3,14 (xxx.xxx.xxx.200) 12 août 13:53

              Une corrida « velcro » à « Las Vegas »... il fallait y penser, le milieu de la tauraumachie doit encore en trembler de peur.

              ou de ridicule.


            • Margarida 12 août 2009 14:03

              Personnellement j’aurais bien aimé voir la tête de certains taurins (Casas en tête du peloton !) quand ils ont découvert l’annonce de Don Bull et ensuite la proposition de l’Alliance Anticorrida, ça devait valoir son pesant de cacahuètes ... A part çà je ne suis pas sûr que le taureau ne souffre pas. En effet, même dans une corrida sans effusion de sang, le stress du déracinement, du transport, de l’inconnu et enfin de l’affrontement dans l’arène avec un environnement bruyant doit être très éprouvant pour ces pauvres et paisibles bovidés que sont les taureaux. Pour ma part AUCUNE corrida, avec ou sans mise à mort ! Qu’on fiche la paix aux taureaux et que les gens trouvent autre chose pour se distraire que de le faire sur le dos d’un animal sans défense.


              • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 15:41

                à Margarida (xxx.xxx.xxx.14) 12 août 14:03

                "A part çà je ne suis pas sûr que le taureau ne souffre pas. En effet, même dans une corrida sans effusion de sang, le stress du déracinement, du transport, de l’inconnu et enfin de l’affrontement dans l’arène avec un environnement bruyant doit être très éprouvant pour ces pauvres et paisibles bovidés que sont les taureaux".

                Quel sera le sort des taureaux après cette corrida sans aucun sévice ?
                Seront-ils ramenés dans leur élevage pour y mourir de vieillesse ?
                Dans ce cas, je dis « bravo » !
                Seront-ils abattus en abattoir comme un quelconque boeuf ?
                Dans ce second cas, bonjour l’hypocrisie ! ! !


              • G. Bonemaison 12 août 2009 14:25

                Les aficionados purs et durs, tenants de l’orthodoxie taurine, risqueraient-ils donc de se sentir frustrés dès qu’il n’y a plus de sang répandu, plus de souffrance ni de torture au programme des spectacles ?La fameuse « éthique » suppose-telle la tuerie mise en scène et ritualisée. Etonnant ! Cela expliquerait sans doute que « nous ne comprenons rien » à leur passion (selon la condescentante formule régulièrement assénée). Toréer sans blesser ni tuer, un autre rêve américain ? Si ça marche et si Las Vegas devient terre de mission, l’Alliance anticorrida n’a pas eu tort de s’impliquer dans l’expérience. Rien n’est superflu quand il s’agit de faire reculer une trop sinistre survivance.


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 15:52

                  à G. Bonemaison (xxx.xxx.xxx.169) 12 août 14:25

                  "Toréer sans blesser ni tuer, un autre rêve américain ? Si ça marche et si Las Vegas devient terre de mission, l’Alliance anticorrida n’a pas eu tort de s’impliquer dans l’expérience. Rien n’est superflu quand il s’agit de faire reculer une trop sinistre survivance".

                  Dans l’abstrait, votre discours pourrait sembler impressionnant. Mais qu’en est-il dans le concret ? Quelles sont vos réponses à ces questions ?
                  Quel sera le sort des taureaux après cette corrida sans aucun sévice ?
                  Seront-ils ramenés dans leur élevage pour y mourir de vieillesse ?
                  Dans ce cas, je dis « bravo » !
                  Seront-ils abattus en abattoir comme un quelconque boeuf ?
                  Dans ce second cas, bonjour l’hypocrisie ! ! !


                • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 16:45

                  à Actias (xxx.xxx.xxx.34) 12 août 16:24 

                  Je vais poursuivre votre raisonement.
                  Permettez-moi de penser que vous n’êtes pas nécessairement la personne la mieux placée pour terminer mon raisonnement.

                  En fait « peu importe » la fin du toro :
                  Dans mon esprit, la « fin du toro » est déterminante.



                • Alliance Anti-corrida Alliance Anticorrida 18 août 2009 17:37

                  Bonjour Actias et contente de vous revoir ici. Toujours droit dans vos bottes avec vos raisonnements imparables, construits et humanistes. Merci d’exister smiley


                • Josette Mosnier 12 août 2009 16:39

                  Pour ma part, rien ne vaut l’interdiction, une fois pour toutes, de la corrida ; suivie, comme chacun sait, par une minorité de « fans ». Cette sponsorisation est une bonne initiative, à condition qu’elle soit bien explicitée.. la déstabilisation morale de quelques animaux qui seraient utilisés pour cette démonstration serait le moindre mal à subir si cela pouvait sauver tous les autres sacrifiés..
                  Toute vie sur terre est respectable, et oui, la vie d’un être humain vaut bien celle d’un animal ; et ceux qui pensent le contraire rejoignent l’obscurantisme du Moyen Age.


                  • Alliance Anti-corrida Alliance Anticorrida 23 août 2009 11:23

                    Je rappelle que nous sommes pour l’abolition de tous les spectacles qui portent atteinte à l’intégrité de l’animal... En attendant ce jour, et pendant que les animaux agonisent, l’Alliance Anticorrida a choisi d’accepter toute alternative qui permet de réduire, ici et maintenant, les sévices qui leur sont infligés.
                    Concernant les corridas sans effusion de sang, outre les autres arguments développés par l’association et la colère des aficionados qui va grandissant, encourager une telle initiatitive permettrait au grand public, de faire enfin la différence. Les tour operator ne pourraient alors plus se permettre, comme c’est le cas actuellement, de déverser impunément dans les arènes des cars entiers de touristes dont la majorité ressort écœurée d’un spectacle auquel elle n’aurait jamais assisté en connaissance de cause.


                  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 août 2009 16:48

                    à Josette Mosnier (xxx.xxx.xxx.134) 12 août 16:39

                    "la déstabilisation morale de quelques animaux qui seraient utilisés pour cette démonstration serait le moindre mal à subir si cela pouvait sauver tous les autres sacrifiés".

                    Comment pensez-vous que s’achèvera cette corrida sans aucun sévice ?
                    Quel sera le sort des taureaux après cette corrida sans aucun sévice ?
                    Seront-ils ramenés dans leur élevage pour y mourir de vieillesse ?
                    Dans ce cas, je dis « bravo » !
                    Seront-ils abattus en abattoir comme un quelconque boeuf ?
                    Dans ce second cas, bonjour l’hypocrisie ! ! !


                    • franck2010 12 août 2009 17:38

                      Jean-Pierre Llabrés vous êtes devenu un savant fou se délectant dans d’inutiles et cruelles vivisections. 


                      « Josef
                      Mengele sort de ce corps et laisse Jean-Pierre Llabrés poursuivre sa route vers le végétalisme »




                    • Josette Mosnier 24 août 2009 16:28

                      A M. Llabrès
                      Je suis d’accord ; l’idéal serait l’interdiction pure et simple de la corrida. Mais l’humanité est-elle prête à prendre conscience de la cruauté qu’elle engendre, encourage, et développe, ne serait-ce que par son silence, ses regards détournés, ou pire, ses applaudissements honteux devant l’agonie d’un animal dans une arène ? Ceci n’est pas nouveau, hélas !
                      Si les taureaux peuvent être ramenés dans leurs prés pour y mourir de vieillesse, quel bonheur ! Abattus en abattoir comme un quelconque boeuf, vous dites ? pourquoi ce terme ? en quoi un boeuf « quelconque » mérite-t-il de mourir dans des conditions que chacun sait atroces dans les abattoirs, alors que chacun détourne également pudiquement les yeux au nom du sacro saint profit ?

                      Je ne pense pas être hypocrite, et vous ?
                      Et, au lieu de polémiquer sur un terme ou un autre,... pourquoi ne pas AGIR ?



                    • King Al Batar albatar 12 août 2009 17:44

                      En ce qui me concerne je préfererait vivre une vie de taureau, dans un champs, a procréer quite a mourrir dans une arene au terme d’un combat que je ne pourrait gagner..... Que de me faire castrer très tot pour etre bien gras afin de finir dans un abattoir, en ayant vecu une vie de merde, sans sexe et une mort indigne.

                      Peut etre me reste t il suffisement de virilité pour mesurer l’importance de la procréation et l’honneur de mourrir au combat.....

                      Peut etre n’ai je pas la sensibilité heurté, comme vous, les soi disant humanistes qui veulent tout interdire ! Mais une chose est sure : vous n’interdirez jamais le mal, ni l’instinct de mort, de domination ou de mechanceté de chaque être humain.....


                      • franck2010 12 août 2009 19:31

                        C’est pas albatar ,  c’est al-batard..un mixe d’Al capone et de ...... !

                        Nous les soi-disant humaniste , on ne castre personne, on essoreille personne...Comme les pacifistes on ne fait la guerre à personne...

                        Meurt au combat Al-batard  !!! ne te gêne pas pour nous, fini castré , sois fier d’être traîné hors de l’arêne par les pieds...

                        MAIS PAR PITIE , LAISSE LES TAUREAUX EN PAIX.

                        par instinct de mort *


                      • King Al Batar albatar 12 août 2009 20:28

                        Albatar est un savoureux melange entre Albator, sale batard et mon nom de famille..... De plus dans le language des jeunes hip hop, a’l’batar estune expression courante, mon cher....


                        Alors si je comprend bien, selon vous il ne faut jamais tuer d’animaux. C’est a dire que la chaine alimentaire selon vous est une horreur...... Vous vous rendez compte des fourmi tuent des pucerons.

                        Allumez votre dvd et regardez Candy.

                        Merci. Aurevoir !

                      • King Al Batar albatar 13 août 2009 00:03

                        Merci de m’expliquer........


                        Si vous vous adresser à moi, essayer de faire en sorte que je comprenne !

                      • King Al Batar albatar 13 août 2009 11:33

                        Je ne m’adressait pas a vous mais a Franck2010.

                        En ce qui concerne votre message, je l’ai très bien compris, même si je n’adhère pas à vos idées.

                        Elles ont au moins le mérite d’être ce qu’elles sont.

                        Cordialement,


                      • lamarck 20 août 2009 12:05

                        Si le taureau finit castré si tôt, d’où vient la semence qui sert à féconder nos vaches, naturellement ou artificiellement ? Du fermier ? Et si ce n’est pas un taureau mature que j’ai vu au pré lors de mon dernier footing près du village de Montvilliers, mais une vache, elle avait une sacré malformation des pis ! L’élevage et la sélection, c’set pas comme ça que ça marche. Faut arrêter de se faire des films qui ne correspondent ni aux faits, ni à la science, grand juge de paix. On est au XXIe siecle, alors foin de superstitions et d’anthropomorphisme taurin. Pour pouvoir juger la vie comme vous le prétendez, il faudrait au taureau autre chose qu’un embryon de néocortex. On est dans la vrai vie, pas dans un roman de Rudyard Kipling, ou un film de Walt Disney. Par cette perception de la psychologie animale, vous n’êtes pas loin des mamies à leurs toutous.


                      • Pie 3,14 12 août 2009 19:12

                        On reproche à la corrida non pas de tuer des animaux (il en meurt des millions chaque jour pour la consommation humaine) mais de les tuer dans le cadre d’un spectacle.

                        Pourtant en terme d’utilité, il n’est pas plus utile de tuer des animaux pour les manger ( nous pouvons nous passer de protéines animales ) que pour un spectacle.
                        Reste le problème moral de la cruauté, or nous savons que la mise à mort est un procédé aussi immédiat que celui pratiqué dans les abattoirs et que les banderilles ne provoquent que des éraflures sur le cuir de l’animal.
                        Entre une vie de taureau sauvage qui se termine dans les arènes en quinze minutes et celle d’un bestiaux élevé en batterie qui se termine par une décharge électrique, laquelle est la plus cruelle ?
                        Je n’en sais rien mais je me garderais bien de porter un jugement aussi définitif que celui des anti-corrida.


                        • franck2010 12 août 2009 19:40

                          Les deux sont cruels...

                          La mise à mort immédiate, la mort !! Si c’était le cas le public partirait aussitôt...s’il reste c’est pour l’agonie ...

                          et j’agonie l’agonie... pas la mort qui est naturelle *


                        • Pie 3,14 12 août 2009 20:01

                          Agonie ? avez-vous déjà assisté à une corrida ? la mise à mort se fait en une seconde, un coup porté avec une épée courte au niveau de la base du coup qui tue instantanément.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires