Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > L’an 2000 (selon les américains de l’an 1900) - Partie (...)

L’an 2000 (selon les américains de l’an 1900) - Partie 1

Ce qui suit est une traduction par votre serviteur d’un article du Ladies Home Journal paru en décembre 1900, dans lequel le journaliste fait le tour des meilleurs scientifiques et chercheurs américains pour qu’ils lui confient leur idée de la vie en l’an 2000, et en a issu 28 prédictions concernant de nombreux domaines, que ce soit le transport, la guerre ou encore le divertissement.


Alors avec le recul, ces prévisions étaient-elles ridiculement fantaisistes ou bizarrement exactes ?
Les deux, en réalité, et parfois en même temps. Mais jugez plutôt : 

 

Prédiction n°1 :

500 millions

L’affirmation : "Il y aura entre 350 et 500 millions de personnes vivant aux états unis et dans ses colonies dans un siècle. Le Nicaragua demandera à être admis au sein de l’Union après la construction du grand canal. Ensuite, ce sera le Mexique. L’Europe, cherchant de nouveaux territoires au sud, provoquera de nombreux votes populaires pour l’entrée dans l’Union dans les pays d’Amérique du Sud et Centrale."

La réalité : De ce côté là, c’est plutôt raté. Les américains ne sont que 300 millions, ce qui n’est pas si lointain que ça de la prévision, surtout si on considère qu’ils n’étaient que 76 millions quand l’article a été écrit. Concernant l’annexion de l’Amérique centrale en revanche...

Prédiction n°2 :

Santé
L’affirmation : "L’américain moyen sera plus grand de 2 à 5 cm. Cette plus grande taille permettra une meilleure santé, grâce à de grandes reformes dans le domaine de la médecine, de l’hygiène, de la nourriture ou du sport. Habitant en bordure de ville, il vivra jusqu’à 50 ans au lieu de 35 aujourd’hui. Les résidences urbaines auront pratiquement disparues. Construire des pâtés de maisons sera devenu illégal. Le trajet d’une maison de banlieue au bureau ne prendra que quelques minutes. Le ticket ne coûtera que quelques centimes."
 
La réalité  : Partiellement vrai. S’il est vrai que l’exode rural tend à s’inverser aujourd’hui et que de nombreux membres de la classe moyenne préfèrent un pavillon de banlieue à un appartement en centre ville (notez qu’aux états unis le terme "banlieue" est positif et fait référence aux quartiers résidentiels en bordure de la ville), cela ne signifie pas que les villes ne croissent plus. Il y a néanmoins eu des reformes en matière de santé bien que leur évaluation de l’espérance de vie était trop peu optimiste (mais les calculs récents évaluent l’espérance de vie en 1900 à 50 ans, donc les bases de ce calcul étaient faussés).
 
Prédiction n°3 :
 
Dirigeables
L’affirmation : " Il y aura des dirigeables, mais ils ne serviront pas à transporter des passagers ou des marchandises comme les voitures terrestres et les navires. Ils serviront comme puissants vaisseaux de guerre et seront utilisés par toutes les nations militarisées. Certains transporteront des troupes ou des vivres. D’autres seront utilisés par les scientifiques pour faire des mesures loin au dessus de la terre."
 
La réalité : Si seulement. En pratique, le dirigeable a pratiquement disparu sauf pour quelques usages particuliers (l’application scientifique semble l’exemple le plus réaliste), et on est très loin des flottes de dirigeables de guerre annoncées (c’aurait pourtant été awesome). On peut néanmoins interpréter "airship" libéralement et penser aux avions et hélicoptères de transport militaires, mais je doute que c’est ce qu’ils avaient en tête à l’époque (de manière générale, l’avion a été royalement ignoré dans cet article).
 
Prédiction n°4 :
 
Transport
L’affirmation : "Il n’y aura pas de voitures en ville. Tout le transport prendra place sous terre ou par l’air à l’intérieur des villes. Dans la plupart des grandes villes, il sera composé d’un grand métro, bien éclairé et ventilé, ou de passages aériens avec des escalators y menant. Ces tunnels et rues surélevées seront accompagnés de grands bus de passagers et de marchandises avec des roues silencieuses. Les souterrains et les plateformes seront réservés aux trains express. Les villes seront ainsi protégées de toute nuisance sonore."
 
La réalité : Bien que les voitures aient toujours leur place (évidemment) dans des villes qui manquent tout de même de passages aériens, cet article a relativement bien prédit l’arrivée du métro contemporain et des trains urbains. 
 
Prédiction n°5 :
 
trains;
L’affirmation : "Les trains rouleront à 3 kilomètres par minute, en temps normal ; les trains express iront eux à 240 kilomètre par heure. Aller de New York à San Francisco ne prendra qu’un jour et une nuit par l’express. Des locomotives électriques en forme de cigare tracteront de longues files de wagons, qui, comme les maisons, seront climatisés. Le long des rails il n’y aura pas de fumée, pas de cendre, car aucun morceau de charbon ne sera transporté ou brûlé. Il n’y aura pas d’arrêt pour l’eau. Les passagers voyageront dans les régions poussiéreuses et chaudes avec les fenêtres ouvertes."
 
La réalité : On est en plein dessus. Les TER français roulent à une vitesse comprise entre 160 et 200 km/h, les TGV allant de 220 à 320 km/h en fonction des lignes. La disparition du charbon, la climatisation des wagons, l’alimentation électrique, tout y est : à l’exception du design de la locomotive, cette prédiction est très précise.
 
Prédiction n°6 : 
 
voitures
L’affirmation : "Les automobiles seront moins chères que ce que coûtent les chevaux actuellement. Les paysans possèderont des camions de paille, des camions de travail, des charrues, des herses, des râteaux [motorisés]. Un moteur de 500 grammes dans un de ces véhicules fera le travail d’une paire de chevaux, voire plus. Les enfants conduiront des luges motorisées en hiver, et les automobiles remplaceront tous les véhicules à chevaux qui existent aujourd’hui. Il y aura, comme il existe déjà aujourd’hui, des corbillards automobiles, des policiers automobiles, des ambulances automobiles, ou des nettoyeurs de rues automobiles. Un cheval harnaché sera aussi rare, sinon plus rare qu’un bœuf attelé aujourd’hui."
 
La réalité : Le thème de l’automobile revient très souvent dans l’article. Tout comme l’électricité et le téléphone, il semblerait que pour l’homme de 1900, ces technologies étaient l’avenir (il avait raison) et tout dans le futur serait bâti autour d’elles, et uniquement elles (il avait moins raison), d’où l’exemple de la luge motorisée. Le reste est correct en tout cas : la voiture est effectivement devenue la norme pour tous véhicules, et le cheval "de transport", une rareté.
 
Prédiction n°7 : 
 
Coal will not be used for heating or cooking.
 
L’affirmation : "Le charbon ne sera plus utilisé pour le chauffage ou la cuisson. Il sera devenu rare, mais pas entièrement disparu. L’anthracite durera jusqu’à l’an 2050 ou 2100, le lignite jusqu’en 2200 ou 2300. Pendant ce temps, les deux types de charbon seront devenus de plus en plus chers. L’Homme aura préféré l’énergie hydroélectrique, moins chère. Chaque rivière et crique possédant une chute d’eau sera équipée de turbines et de dynamos pour produire de l’électricité. Le long des côtes, on trouvera de nombreux réservoirs continuellement remplis par les vagues et la marée. Dans ces bacs, l’eau tombera sur des roues à aubes. Toutes ces eaux agitées, salées et douces, seront exploitées pour faire le travail que le Niagara fait déjà aujourd’hui : produire de l’électricité pour le chauffage, la lumière et le carburant."
 
La réalité : Celle-là est très intéressante : déjà, on se serait attendu à ce que les américains du 19ème ne pensent pas à ce genre de problèmes qui ne sont que des sujets récents pour le grand public actuel. Et quand bien même ils y penseraient, on s’attendrait à des affirmations beaucoup moins réservées comme "le charbon aura disparu et tout le monde utilisera L’ÉLECTRICITÉ pour TOUT". En réalité, l’article donne ici une évaluation beaucoup plus prudente des stocks de charbon, allant jusqu’à prévoir l’extinction du "soft coal" (principalement la lignite et les charbons bitumineux) dans pas moins de 4 siècles. Beaucoup d’évaluations plus récentes se sont révélées bien moins exactes (on se souvient des prédictions à répétition de la "fin du pétrole dans 50 ans"...) Mieux encore, ils semblaient avoir déjà saisi l’intérêt des énergies renouvelables, annonçant même l’arrivée des centrales marémotrice, technique anecdotique à l’heure où l’on parle mais qui commence à être étudié de plus en plus près par les chercheurs en énergie renouvelable (une centrale est déjà en place en France, même si elle date tout de même de 1966).
 
Prédiction n°8 : 
guerre
L’affirmation : "Des aérostats de guerre et des forteresses roulantes. Des canons géants tireront sur 40 kilomètres ou plus, et pourront tirer n’importe où des obus assez puissants pour raser une ville. Ces canons seront armés à l’aide de compas quand placés sur terre ou sur mer, et à l’aide de télescopes quand utilisés depuis le ciel. Des flottes de dirigeables, se cachant à l’aide des nuages de fumée qu’ils pourront projeter, flotteront au dessus des villes, des forts, des campements ou des flottes. Ils surprendront leurs ennemis en leur jetant de mortels éclairs. Ces vaisseaux de guerre aériens auront besoin de protection contre les bombes, avec des plaques d’acier sur leurs flancs et toits. De grandes forteresses roulantes se déplaceront à travers les plaines à la vitesse des express de nos jours. Ils reproduiront ce qu’on appelle aujourd’hui des charges de cavalerie. De grandes charrues motorisées créeront des tranchées aussi vite que les soldats pourront les occuper. Les fusils utiliseront des munitions silencieuses. Des bateaux submersibles pourront rester tapis au fond de l’océan pendant plusieurs jours et éliminer une flotte entière. Des ballons et d’autres machines volantes transporteront des télescopes capables de voir sur des distances de 150 kilomètres, et équipés d’appareils photographiques afin de photographier les installations ennemies. Ces photographies, aussi distinctes et grandes que s’ils avaient été prises depuis la rue, seront ensuite descendues aux commandants des troupes au sol."
 
La réalité : Celui-là suit la prédiction sur les aérostats de guerre et, si les dirigeables armés et les forteresses roulantes ne sont malheureusement pas au rendez vous, il faut bien avouer que les munitions silencieuses, les sous marins et la reconnaissance aérienne ou même satellitaire (avec un peu d’interprétation) sont une réalité aujourd’hui. Là encore, l’an 2000 manque cruellement de dirigeables bombardiers furtifs, le meilleur équivalent étant probablement les avions "gunships" comme l’AC-130. Quant aux bases roulantes... il n’existe véritablement rien de tel à l’heure actuelle. L’équivalent le plus proche peut être représenté par l’artillerie autoportée, mais c’est probablement pas à ça qu’ils pensaient, surtout en parlant de charges de cavalerie...
 
Prédiction n°9 : 
 
photo
L’affirmation : "Des photographies seront télégraphiées depuis n’importe quelle distance. S’il y a une bataille en Chine, une centaine de clichés de ses évènements les plus marquants seront publiés dans les journaux une heure plus tard. Même les photographies d’aujourd’hui sont télégraphiées sur de courtes distances. Les photographies reproduiront les vraies couleurs de la nature."
 
La réalité : Encore une idée qui s’est avérée plutôt exacte, et qui concerne beaucoup de technologies actuelles, du fax au direct à la télé en passant par Internet. Si la presse ne publie tout de même pas les infos en une heure, c’est effectivement le cas d’autres médias comme les chaînes d’info, ou internet. 
 
Prédiction n°10 : 
vidéo

L’affirmation : "L’homme explorera le monde entier. Les gens et les choses de tout horizon seront présentés devant des appareils connectés électriquement à des écrans à l’autre bout de circuits, des milliers de kilomètres plus loin. Les spectateurs américains verront projetés sur les rideaux des théâtres le couronnement des rois d’Europe ou la progression des batailles d’Orient. Les instruments amenant ces scènes distantes aux portes des gens seront connectés à des appareils téléphoniques très sophistiqués reproduisant fidèlement chaque son. Ainsi, les canons d’une bataille lointaine seront audibles au même moment que nous les verrons tirer, et les lèvres d’un acteur ou d’un chanteur étranger émettront des paroles ou du chant quand elles commenceront à bouger."

La réalité : Probablement une des prédictions les plus précises, et même les technologies abordées (caméra, réseau téléphonique pour le transport de données, etc.) sont représentatives des techniques actuelles.

 

Voilà pour cette première partie de prédictions venant du passé (certains parlent de paléo-futur). Dans la prochaine partie, nous verrons que les américains de 1900 avaient découvert les manipulations génétiques avant l’heure, mais avaient complètement foiré le concept de biodiversité, en proposant notamment de remplir tous les marais et d’abattre tous les chevaux.

 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Mmarvinbear mmarvin 12 avril 2010 13:47

    " La disparition du charbon, la climatisation des wagons, l’alimentation électrique, tout y est«  : Sauf qu’aux USA, la majorité des lignes sont exploitées avec des locomotives diesel.

    La taille imposante du pays favorise plus l’aviation pour les relations inter-océaniques. C’est ce qui explique le succès des airs aux dépends du rail qui n’est utilisé que pour de courtes distances, d’autant plus que la priorité va au transport de marchandises.

     »
    L’Homme aura préféré l’énergie hydroélectrique, moins chère. Chaque rivière et crique possédant une chute d’eau sera équipée de turbines et de dynamos pour produire de l’électricité." : Bien évidemment, le prédicateur de l’an 1900 n’avait aucun moyen de savoir que le nucléaire allait révolutionner le domaine de la fourniture d’énergie.

    En fait quand on regarde bien, les futurologues ne font qu’extrapoler avec un peu d’imagination le monde qu’ils connaissent déjà.


    • worf worf 12 avril 2010 16:09

      à nous à faire de même pour notre vision de l’an 2100 !


      • Marc Bruxman 12 avril 2010 19:53

        Pour 2100 ? My try :

        • L’Eglise catholique aura disparue ou son existence sera marginale. Le protestantisme en bénéficiera mais l’ensemble du monde chrétien sera en profond retrait.
        • Les pays islamiques vont commencer à se séculariser et vont se retrouver progressivement de plus en plus laiques.
        • L’Homme aura atteint la singularité c’est à dire que ses machines seront plus intelligentes que lui. Cette singularité sera émergente via le réseau et non concentrée sur une machine unique. La base de connaissance nécéssaire à son fonctionnement sera fournie par le contenu d’internet de façon collaborative.
        • 20% de l’humanité suffira à produire tout ce dont l’humanité a besoin. Le sort du reste de l’humanité risque d’être problématique. Il s’agira du probléme de société majeur du XXIème siécle. 
        • La densité urbaine va recommencer à augmenter et les villes à se verticaliser. A la campagne, outre quelques villages de vacances aménagés pour l’occasion et quelques fermes industrielles en bordure des villes on ne trouvera plus rien. Les zones inoccupées seront transformées en parc naturel et rendues à l’état sauvage. En ville, les centre villes vont reprendre de l’importance vis à vis de la banlieue.

         Nous aurons certainements atteints la singularité c’est à dire le stade ou la machine devient plus intelligente que l’homme.


        • sleeping-zombie 12 avril 2010 21:50

          Quelques critiques faciles...

          • L’Homme aura atteint la singularité c’est à dire que ses machines seront plus intelligentes que lui. Cette singularité sera émergente via le réseau et non concentrée sur une machine unique. La base de connaissance nécéssaire à son fonctionnement sera fournie par le contenu d’internet de façon collaborative.

          alors là tu rêves complètement, vu que la seule « intelligence » qu’on arrive a faire pour une machine (enfin, la direction qu’on est en train de prendre), consiste juste à singer un comportement humain (test de Turing). Dans ces conditions, ça me parait très dur de dépasser. Au mieux, on aura des caissiers androïdes qui rendent la monnaie plus vite ^^
          • 20% de l’humanité suffira à produire tout ce dont l’humanité a besoin. Le sort du reste de l’humanité risque d’être problématique. Il s’agira du probléme de société majeur du XXIème siécle.

          C’est déjà le cas dans les pays appelés « développés ». la gageure est que ça s’étendra aux autres. Optimiste, mais j’aime bien ça..
          • La densité urbaine va recommencer à augmenter et les villes à se verticaliser. A la campagne, outre quelques villages de vacances aménagés pour l’occasion et quelques fermes industrielles en bordure des villes on ne trouvera plus rien. Les zones inoccupées seront transformées en parc naturel et rendues à l’état sauvage. En ville, les centre villes vont reprendre de l’importance vis à vis de la banlieue.

          D’accord aussi, mais seulement à condition qu’on prenne le problème de la crise énergétique (la seule véritable crise actuelle d’ailleurs) à bras le corps, et qu’on accepte que l’aménagement du territoire fasse l’objet d’une réelle politique publique... c’est pas gagné..

          J’aime bien tes prédictions. Sauf pour la conscience artificielle (pas d’accord)... et la religion (dont je n’ai cure)

          J’aimerais faire un post sur mes prédictions, mais ce soir je suis plutot d’humeur maussade, donc ce sera plutôt « a l’embranchement communisme ou barbarie, les sociétés occidentales auront, a nouveau, choisi la barbarie »


        • friedrich 13 avril 2010 01:19

          alors là tu rêves complètement, vu que la seule « intelligence » qu’on arrive a faire pour une machine (enfin, la direction qu’on est en train de prendre), consiste juste à singer un comportement humain (test de Turing). Dans ces conditions, ça me parait très dur de dépasser. Au mieux, on aura des caissiers androïdes qui rendent la monnaie plus vite ^^


          sleeping zombie, j’ aurais bien aimé te dire en 1900 que l’ homme marcherait sur la lune dans 69 ans... et t’ entendre me répliquer que la lune est bien trop lointaine pour nos futures montgolfières. Tu n’ est apparemment pas conscient de l’ accélération phénoménale des neurosciences et de la cybernétique que nous vivons actuellement. Keep sleeping :)

        • sleeping-zombie 13 avril 2010 10:48

          @friedrich
          Partant d’une vitesse nulle, c’est pas dur d’avoir une accélération fulgurante... Mais extrapoler la progression sur 100 ans c’est ignorer les multiples murs qu’on doit traverser, certains malheureusement incassable.
          Exemple : l’énergie nucléaire. Il y a 10-15 ans, la pensée générale était « quand on maitrisera la fusion, tous les problèmes seront résolus. 10 fois plus d’énergie, un combustible facile (plus de 90% de la masse de l’univers serait de l’hydrogène) et aucun déchet. »
          Et puis maintenant, la pensée dominante m’a plutôt l’air d’être « la fusion nucléaire n’est pas maitrisable »...

          D’ailleurs, j’attends toujours les voitures volantes prophétisées dans les années 60, et les colonies spatiales. Surtout les colonies spatiales, parce que vu la ruine économique que ça doit être, ça voudra dire que le capitalisme aura disparu...
          D’ailleurs, si l’être humain manque de place, il colonisera d’abord les fonds marins... le problème d’humidité et de pression me parait bien plus facile a surmonter que l’abscence totale de tout, de la température et de l’immense distance à parcourir pour les colonies spatiales.

          Enfin, rendez-vous dans 90 ans, avec les progrès de la médecine, on sera encore en vie toi et moi. J’ai déjà décidé que mes futurs clones auront un suffixe numérique, c’est important de savoir d’où on vient ^^


        • Timst Timst 12 avril 2010 23:54

          Dur à prévoir. 2100 c’est dans longtemps, quand même...


          Moi je prévoit l’arrivée de l’ordinateur de bord intégré directement au circuit nerveux et connecté au cerveau, avec affichage tête haute, stockage neuronal et tout. Honnêtement, vu comment l’électronique évolue (concentration du maximum de fonctions (téléphone, vidéo, lecteur mp3, agenda, montre, gps etc.) dans le plus petit appareil possible), ceci couplé avec une arrivée inévitable du transhumanisme... Ça me semble jouable.
          Je pense aussi que les voyages touristiques dans l’espace se développeront, restant assez cher mais néanmoins accessibles par la majorité (un peu comme un voyage dans un pays lointain à l’heure actuelle).

          • mariner valley mariner valley 13 avril 2010 08:20

            En 2100 :

            -Début de la colonisation spatiale dont les premières colonies sur la Lune et Mars serviront de bases avancées. La Terre etant devenue surpeuplée donc pratiquement inhabitable.
            -Informatique début fleurissant pour la commercialisation des deuxièmes générations d’ordinateurs quantiques.
            - Medecine, allongement de la durée de vie d’au moins 30ans par des progrès fulgurant dans le domaine de la régénération d’organes et de la médecine en général.
            -Politique, gouvernance mondiale.
            -Science et exploration spatiale, réel début de l’exploration spatiale avec des futurs vaisseaux propulsés avec des moteurs ioniques de dernières générations. Mission ayant pour objectif principal de savoir ce qu’il y a plus loin.....
            -Religions, elle auront disparues j’espère.
            -Électricité, Illimité par maitrise du mécanisme du fusion nucléaire.
            -Eau, reste un problème majeur, susceptible d’engendrer des conflits, possibilité de la produire a partir de l’hydrogène, mais sera sous un stricte contrôle donc pas forcement accessible a tous.
            -Arme nucléaire, devenues obsolètes car on aura trouver un truc bien pire....
            -Nourriture, restera toujours un problème a cause des surfaces potentiellement cultivables.(liée au point 1).

             


            • mariner valley mariner valley 13 avril 2010 11:37

              @sleeping-zombie

              D’ailleurs, si l’être humain manque de place, il colonisera d’abord les fonds marins... le problème d’humidité et de pression me parait bien plus facile a surmonter que l’abscence totale de tout, de la température et de l’immense distance à parcourir pour les colonies spatiales.

              Si c’était plus facile cela serait déjà fait, mais on est capable d’envoyer des types sur la Lune ou dans l’espace pour de longue très période, on est pas capable d’envoyer un bonhomme au fond de l’eau pour des périodes très longues.

              Et ils prévoient de renvoyer des gens sur le Lune, Mars et.....rien au fond de l’eau. Pourquoi ?? C’est que cela doit être plus facile de balancer des gens dans l’espace qu’au fond du fausse marine

              I


              • sleeping-zombie 13 avril 2010 14:47

                Si c’était plus facile cela serait déjà fait, mais on est capable d’envoyer des types sur la Lune ou dans l’espace pour de longue très période, on est pas capable d’envoyer un bonhomme au fond de l’eau pour des périodes très longues.

                Comment dire ? Peut-être que si on vit pas déjà sous l’eau, c’est tout simplement parce qu’il y a encore un petit peu de place disponible sur terre.
                Ensuite, si on envoie des types dans l’espace, c’est peut-être pas en vue d’une colonisation de la Lune ou de Mars, ça c’est juste de la communication pour faire bander les journalistes et espérer décrocher quelques crédits...


              • mariner valley mariner valley 14 avril 2010 07:38

                Mais je ne parle d’aller vivre sous l’eau maintenant je parle de la faisabilité de la chose.

                A l’heure actuelle c’est techniquement plus facile d’envoyer un type dans l’espace que sous l’eau.
                C’est essentiellement un problème technique. La pression est un problème autrement plus complexes a réglé que les problèmes techniques due a l’espace. Et sous l’eau il faudra tout apporter aussi
                Dans l’espace c’est juste un assemblage de boite de conserves hermétiques (sans contraintes de pression) même si on doit apporter « tout » c’est toujours plus facile de faire de rajouter une boite que de trouver une boite de conserve qui résistera a 1000 fois la pression normale (pour les fosses profondes)

                Si on envoie des bonhomme dans l’espace c’est aussi parce que cela fait aussi partie de la nature humaine de repousser ces limites, pas uniquement pour faire du papier...


              • mariner valley mariner valley 13 avril 2010 11:53

                fosse sous-marine oups

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès