• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > L’extra-terrestre, le capitalisme et moi

L’extra-terrestre, le capitalisme et moi

L'autre jour, alors que j'étais confortablement installé devant mon ordinateur, on sonna à ma porte : un être étrange se trouvait là devant ma porte, ni humain ni animal ; enfin ce qu'on appelle communément un extra-terrestre. Je l'invitais donc à boire un coup avec moi, et nous commençâmes une discussion sur l'état de notre belle Planète, à laquelle mon invité ne comprenait visiblement rien : nous avions développé des technologies intéressantes, disposions de ressources en grande quantité, de formidables capacités d'adaptation à toutes sortes d'environnements et de climats, et il s'avérait qu'après plus de 4000 ans de civilisation nous n'étions toujours pas capables ni de nourrir ni de loger tous les habitants de cette petite planète.

“-comment ça, une personne sur six n'a pas de quoi manger à sa faim”, me dit-il alors étonné, “avec toute votre science et votre technologie, vous n'êtes toujours pas parvenus à régler ce problème ?”

“- à vrai dire nous en sommes encore loin”, lui répondis-je alors. “Imaginez-donc, quelques 10% de la population possèdent aujourd'hui l'équivalent de presque 90% des richesses de cette planète !

- Et cela ne vous révolte pas ?

-si, bien sûr, mais nous n'y pouvons rien…

-Pourquoi, vous n'êtes donc pas libres ?

-Non, enfin si… ça dépend.

- Certains sont donc esclaves alors ?

-Et bien pas exactement. En fait nous sommes en démocratie.

- c'est qu'alors vous choisissez volontairement cette situation ? Vous n'avez donc pas de religion, ou de philosophie pour vous guider vers plus de justice, plus d'entraide et de partage ?

-si bien sûr, et même qu'on fait beaucoup de guerres pour les défendre, et même parfois des guerres “préventives”, au nom de la justice et de l'entraide, de la religion aussi.

-Vous adorez donc le Mal alors, et vos religions appellent à la haine, la violence et la mort ?

- Non, toutes nos philosophies, toutes nos religions prônent l'amour de son prochain, la fraternité et la paix entre les hommes… Regardez-donc notre littérature, tous nos grands hommes sont de fervents partisans de l'amour des autres ! Dans mon pays, la devise se trouve justement être fondée sur ces valeurs, que nous défendons partout dans le monde : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE.

-Vous êtes vraiment étranges… Pourquoi ne vous débarrassez-vous pas de vos dirigeants, puisqu'ils ne respectent visiblement pas leurs engagements ? Ils vous contrôlent par la pensée, ou vous battent ? Comment font-ils pour que vous acceptiez cette situation ?

-Bon, c'est un avis personnel que je vous donne, mais je crois bien que c'est à cause du capitalisme, enfin de l'argent quoi…

-C'est quoi l'argent, c'est quoi le capitalisme ?

- Vous ne connaissez pas l'argent ?!! C'est l'outil qui devait originellement servir à aider les hommes à échanger, à partager les fruits de leur labeur… et le capitalisme, c'est le cadre général qui régit les échanges, fixe les prix, donne à chacun sa valeur et détermine sa place au sein de la société. Cet outil était censé nous procurer à tous du travail, des loisirs et des biens, et surtout nous apporter le bonheur à chacun, mais…

- Mais apparemment cela ne fonctionne pas. Ca fait longtemps qu'on vous promet des améliorations ?

-Au moins 2000 ans, mais sûrement depuis le début en fait…

- Et vous n'avez pas essayé autre chose, un autre système pour fonctionner tous ensemble ?

-Non… Mais à vrai dire ce n'est pas si simple : nous ne savons pas quoi mettre à sa place.

-C'est qu'il vous faudrait au moins contrôler vos dirigeants, et sanctionner leurs excès, leurs mensonges… Vous n'avez pas d'instances susceptibles de le faire ?

- Bien sûr que si, ce n'est pas le problème de la Loi en elle-même, mais bien plutôt de ceux qui les écrivent, en s'arrangeant pour y laisser toujours une faille, dans laquelle s'engouffrent ceux qui ont le plus de pouvoir, c'est à dire celui de se payer les juges qui leurs conviennent, et même de se payer les législateurs qui rédigent ces lois…Nous sommes coincés.

-Et bien dans ce cas supprimez l'argent, et vous supprimerez du même coup tous vos problèmes….

-C'est un excellente idée, mais comment faire ? Comment partager les richesses, comment inciter les gens à travailler, comment vivre alors en société ?

- Mais c'est que si la situation est telle que vous la décrivez, vous n'avez rien à perdre à essayer. Car d'après mes informations (et c'est pour ça que je suis là), votre planète court un grand danger, et met en péril l'équilibre de l'Univers. Et si comme vous le dites les problèmes sont tous liés de près ou de loin à votre “argent” (qui semble être plus qu'une religion), alors il vous faudra bien apprendre à vous en passer. Et le plus tôt sera le mieux.

Rendez-vous compte, il faudra vous ouvrir pour y parvenir, à l'intérieur de vous-même et aux autres aussi. Dépasser votre conditionnement, réapprendre à penser par vous-même, et vous unir aux autres pour y arriver. Ce ne sera sans doute pas facile, mais avez-vous vraiment le choix ? Si les choses sont comme vous le dites, alors vous pourrez tenter toutes les combinaisons possibles, vous pourrez faire tous les calculs imaginables, faire toutes les lois que vous voudrez, rien ne changera cette réalité : le plus riche sera toujours le plus fort.

-Impossible voyons, cela remettrait trop de choses en cause : comment ferions-nous pour faire table rase du passé, oublier les avancées de la technologie, le progrès technique ou social ? La solidarité, la fraternité, la liberté, comment faire pour les conserver ? Comment l'homme fera-t-il pour trouver son bonheur, faire société et devenir bon ?

- mais qui vous parle de renoncer au progrès ? Sérieusement, regardez où vous en êtes rendus, et cessez de retourner votre vision du point initial de la conversation, à savoir qu'une personne sur six n'est pas en mesure de se nourrir. Voulez-vous continuer ainsi ? Ecoutez-donc ce que je viens de vous dire : le simple fait de supprimer l'argent vous contraindra à rechercher, et obtenir ces solutions que vous recherchez. Car c'est en unissant vos forces, en prenant soin des besoins et des désirs de vos frères humains que vous trouverez le fonctionnement d'un monde sans argent. Vous ne pouvez le faire en présence de l'argent, car c'est lui qui vous en empêche. Réfléchissez bien : si les hommes étaient tels qu'ils correspondent à vos valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité, alors l'argent deviendrait inutile dans l'instant.”

Nous continuâmes à deviser un peu encore, et c'est en partant que je lui ai dis que personne ne croirait à mon histoire… Et vous savez ce qu'il m 'a répondu  ? “Ca ne m'étonne pas : si vous étiez vraiment malins, vous n'en seriez pas là !”. Et il s'en est retourné, comme il était venu.

Caleb Irri

http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 30 avril 2011 11:09

    caleb
    désolé d’être passé chez toi a l’improviste
    je te passerai un mail la prochaine fois
    a bientôt


    • Strawman Strawman 30 avril 2011 11:28

      Je trouve cet exercice de pensée intéressant (dialogue avec un extra-terrestre), encore que trop de gens lui prêtent des intentions purement humaines par xéno-centrisme. Je conçois qu’il soit difficile de se mettre dans la tête d’une entité supérieure, mais je suis à peu près sûr qu’elle ne se poserait pas la question « pourquoi laissez-vous mourir des gens de faim/ de maladie/ de guerre ? ». Ce sont les questions que se poserait une espèce jeune (à peine 2 millions d’années), fragile et inachevée comme l’humain, qui se sert de l’empathie afin de conserver le maximum de membres pour éviter de disparaître. A côté, les fourmis ont plusieurs centaines de millions d’années d’évolution et des millions de milliards d’individus, et se moquent bien de savoir combien des leurs meurent, puisque leur système de reproduction de masse les remplacera aussitôt.
      Ainsi, notre vision du monde nous amène à penser que l’évolution a amené l’extra-terrestre vers une empathie absolue, alors que la nature nous montre que c’est exactement le contraire qui se produit.


      • perlseb 30 avril 2011 17:39

        Attention à la comparaison avec les fourmis. Les ouvrières ne sont pas réellement des « êtres vivants » car elles ne peuvent pas se reproduire (3 fonctions indispensables pour un être vivant : nutrition, relation et reproduction).

        Chez l’humain, sauf maladie, nous sommes tous égaux les uns aux autres, tous avec des organes génitaux en état de fonctionnement. Il n’y a donc pas de reines, ni de rois mais que des semblables où sa propre vie (instinct de survie) compte plus que tout le reste. Où, si l’on tient à se comparer avec les fourmis, nous sommes tous des reines et des rois avec une descendance (de reines et rois) qui rentrera en conflit avec la descendance des autres reines et rois. En fait, les fourmis ouvrières ne comptent pas : c’est juste un appareil productif.

        Donc un extra-terrestre pourrait effectivement n’avoir aucune empathie pour notre espèce qu’il trouverait totalement dégénérée mais il ne pourrait pas ne pas en avoir pour ses semblables. L’absence d’empathie, c’est l’état barbare, l’animal sans conscience : bref la condition de la plupart des humains et, en tout cas, des responsables qui cautionnent le système.


      • Assurancetourix Assurancetourix 30 avril 2011 11:33

        Et si au lieu de penser à supprimer l’argent on commençait par répartir équitablement l’argent entre tous...



        • SamAgora95 SAMAGORA95 30 avril 2011 21:38

          Cette histoire de revenu universel ne peut pas fonctionner, à moins d’avoir de l’argent qui tombe du ciel et des êtres humains dotés d’une intelligence sociale bien plus évoluée que la notre.


          Voici les 10 raisons qui feront que ça ne peut pas fonctionner

          1 - La richesse est crée par le travail de chaque individu composant la société et non pas par miracle.

          2 - Le travail est crée par la transformation de matières premières (Terre,Pétrole, intelligence etc..) en biens et services (création d’une chaise, construction de maison, médecins etc..)

          3 - Donc argent = travail et travail = argent, c’est un principe de base, si cette égalité n’est pas remplie alors ça veut dire que quelqu’un c’est fait entubé dans le processus.

          4 - L’être humain n’est pas parfait et la société dans laquelle nous vivons encore moins, tout le monde n’a pas un boulot de rêve qui donne envie de se lever le matin.

          5 - Une personne qui monte des chaises à la chaîne pour un patron qui le paye X €, n’ira plus travailler si on lui donne X+50€, ça n’en vaut pas la peine. et pareil pour ses collègues.

          6 - Toutes les usines qui fabriquent des chaises disparaissent.

          7 - Ce qui c’est passé avec les chaises (remarqué que vous n’avez déjà plus d’endroit ou poser vos fesses), ce produira pour tout les métiers qui se retrouve en compétition avec votre revenu universel.

          8 - Les gents qui avaient des idées pour créer des entreprises et créer du travail n’osent plus se lancer, le salaire réclamé correspond au revenu universel * 2 au minimum.

          9 - Les entreprises industrielles puis des services ne se renouvelle plus.

          10- Le savoir faire se perd, le revenu universel ne sert plus à rien, puisqu’il n’y a plus rien à acheter. 

          FINALEMENT TOUT LE MONDE DEVIENT PAUVRE.

          Dans 1000 ans, l’être humain aura peut-être suffisamment évolué et sera suffisamment responsable pour adopter votre système.

          En attendant, le capitalisme n’est pas si mauvais, il faut juste mettre en place des système qui empêche de gagner de l’argent autrement que part son travail (Spéculation, Placement immobilier, revenu de patrimoine etc...). Et appliquer les règles jusqu’au bout (Si une banque privé se casse la gueule et bien tampis pour elle, au mieux elle sera nationalisée).













        • SamAgora95 SAMAGORA95 30 avril 2011 22:37

          Nous ne vivons peut-être pas sur la même planète ?


          Parce-que sur la mienne, 80% des personnes ne partent pas en vacances à st-tropez et c’est ces mêmes personnes qui assurent le bien être minimum (Transport en commun, construction de voiture, maçons, plombiers, menuisiers, paysans etc..), c’est ces mêmes personnes qui touchent une misère aujourd’hui, qui on tout juste de quoi payer leur HLM et de quoi nourrir la famille. Les vacances ! c’est quoi ?

          Quand toutes ces personnes dont nous faisons plus au moins parti toucherons un revenu minimum, il faudra beaucoup de courage et d’abnégation pour se lever le matin pour aller travailler.

          C’est là réalité, il faut faire avec.

          Mais je vais quand même jeter un oeil à vos liens et essayer de comprendre votre système.


        • Assurancetourix Assurancetourix 1er mai 2011 10:53

          Voir aussi le film « Le revenu de base, une impulsion culturelle salutaire » ainsi que les nombreux liens complémentaires fournis dans les commentaires à la suite de l’article...


        • jef88 jef88 30 avril 2011 15:12

          - Vous ne connaissez pas l’argent ?!! C’est l’outil qui devait originellement servir à aider les hommes à échanger, à partager les fruits de leur labeur…

          ERREUR !
          L’argent a été inventé par les villes grecques :
          Lors des marchés la ville prenait son pourcentage, mais il y avait un énorme problème :
          Comment prendre la valeur du 1/8ème d’un boeuf vendu sur pied dans une opération de troc ?
          On a donc inventé le lingot de métal qui est devenu l’intermédiaire obligé.

          L’idée devait être bonne elle a fructifié ................ Maintenant on a même de l’argent virtuel.


          • gaijin gaijin 30 avril 2011 21:21

            jef
            la guerre a été inventée il y a environ 10000ans
            l’idée devait être bonne ..... elle a fructifiée
            maintenant on a même des guerres dans le monde virtuel


          • dom y loulou dom y loulou 1er mai 2011 02:17

            ah le rêve, la modernité quoi, que dis-je, Star Treck en personne : l’argent virtuel !! Plus rien déjà dans le sac !! On ne possèdera plus rien du tout, quel bonheur !!

            et le chiffre de la bête systémique = votre No d’AVS numérisé en couleurs flashy, tellement fun... il est déjà coté en bourse, on nous joue vivants pour savoir qui va mourir, mais toutes les frontières s’ouvriront comme par enchantement ... d’ailleurs il n’y aura plus de frontières, seulement les frontières extérieures, mais toujours les drapeaux...avantage zéro donc les hamburgers sont contents... des souvenirs de ce que vous étiez, mais vos enfants ne s’en souviendront déjà plus nid d’oeufs-même et « qu’est-ce donc un hêtre humes-main ? » sera puni de mort... après tout, l’information est tellement abondante et les mêmes informations montrent qu’il n’y a pas d’avenir... c’est magnifiquement bouclé... il faut vous vacciner sinon vous risqueriez de mourir... mourir est une maladie et il est strictement interdit de parler de la mort, d’ailleurs, les morts, on les fête tous les jours... une suite logique...un camailleux merveilleux et du sang tout autour...

             ... l’argent virtuel sera le sceau de l’esclavage définitif et la fin de toute liberté de penser, déjà l’on prétend tuer pour aider humanitairement... une disgrâce...

            vous aimiez vous exprimer en plus ? Allons donc, vous perdrez immédiatement votre numéro malheureux, sur un clic de souris il aura disparu et vous voilà errant parmi les errants qui n’existeront plus officiellement. Comme le 11 septembre n’a jamais existé puisqu’on ne peut remettre en cause les versions officielles La vérité n’existe plus et le ciel n’a jamais été bleu, surtout pas avec un nettoyeur atmosphérique ni rayons prismés de l’obolix qui ne peut exister, mais les mensonges font foison, c’est le climat qui se réchauffe nous dit-on... le cerveau est déjà amputé et le coeur n’en parlons plus... on le voit en Libye maintenant... 10’000 morts civils pour rien déjà...

            après les dizaines de millions de morts... ils ont toujours une bonne raison de brasser les centaines de milliards que produisent leurs usines à canons...

            Même votre famille ne vous reconnaitra plus, de peur de devoir errer avec vous dans l’enfer supposé du dehors de cette machine formidable...

            ce sera l’avènement de l’obligation d’être heureux

            toutes les fêtes organisées sont déjà organisées

            ils en inventeront une pour chaque jour sauf le jeudi

            Une prison de contrôle total, jusqu’à votre appétit sera téléguidé au gré des peurs intimées sur ordre médiatique, directement dans votre puce accordée à la naissance comme droit citoyen... et vos enfants seront enlevés et élevés par le gvt mondial et chaque génération plus demeurée que la précédente. Lire ECOSCIENCE de John Holdren en urgence.

            ce sera l’ère de travailler plus pour travailler plus

            les producteurs d’armes vous remercient d’avance
            car vous construisez ce cauchemar pour eux

            et il y aurait d’autres rêves à construire


          • gaijin gaijin 30 avril 2011 21:31

            super histoire
            mais dans le capitalisme la fin que je vois est un peu différente
            -vous ne pourrez plus pécher car les ressources en poisson seront épuisées le petit village sera abandonné et vous n’aurez pas d’amis parce que vous serez devenu riche mais vous pourrez vous taper des putes et de la coke en regardant la télé
            vous finirez ensuite cardiaque ou cancéreux au mains des meilleurs médecins

            morale de l’extra terrestre : foutons le camp et mettons cette planète en quarantaine
            ces cons seraient foutus de nous contaminer


          • rastapopulo rastapopulo 30 avril 2011 22:39

            Les 30 glorieuses avec des avancés sans précédent était du capitalisme productif...

            C’est un peu désespérant le new age qui n’a pas besoin des régulations financières qui empêchaient les crises bancaires (et donc la financiarisation du capitalisme) pendant 50 ans. 


          • perlseb 30 avril 2011 18:34

            Il est évident que l’argent ne sert absolument à rien. Cependant, l’organisation du travail et le partage des richesses produites par ce travail restent 2 problèmes à résoudre (pour ceux qui croiraient au capital, soit-disant nécessaire à la production, c’est une pure vue de l’esprit imposée par le système capitaliste : « le capital » n’est qu’une accumulation de travail dans le but de produire mieux ou plus vite, il fait donc partie de l’organisation du travail).

            Les inconditionnels de l’argent affirment avec assurance que c’est l’argent qui est responsable de « tous les progrès » en favorisant les échanges. En y regardant de plus près, ce sont bien évidemment les découvertes techniques qui ont permis des gains de productivité énorme et l’invention de nouveaux systèmes et de nouveaux appareils. Effectivement les échanges immatériels (idées, inventions, sciences,...) sont indispensables pour de « nouvelles avancées techniques » mais internet peut assurer ces échanges librement avec bien plus d’efficacité que n’importe quel système marchand. D’ailleurs la propriété intellectuelle (brevets,...) est une réelle entrave à la circulation et à l’utilisation des idées (vive le logiciel libre !).

            Pour ce qui est de la répartition du travail et des richesses créées, il est évident que le système monétaire (associé au capitalisme, il est vrai) est extrêmement inefficace (chômage de masse, absence totale de répartition des richesses avec des écarts sans limite). Bref, le système idéal (possible seulement si les gens étaient libres ce qui n’est évidemment pas le cas) serait de travailler exactement selon ses besoins avec une unité monétaire qui s’appelerait l’heure. Il faudrait bien sûr normaliser le coût des services en heure pour éviter que les tire-au-flanc ne vivent sur le dos des autres (beaucoup d’heures mais aucun travail) et sans arrêt recalculer le prix des objets (ou services) en heure quand la productivité (et la formation qui va avec) permet de diminuer le taux horaire d’un bien ou d’un service. Avec un système horaire, pas d’écarts gigantesques, pas de rentiers. Ceux qui seraient sobres (qui ne voudraient que manger, se loger avec la retraite, quelques occupations peu coûteuses et la santé minimaliste) pourraient travailler 2h par jour (sûrement moins). Libre à d’autres de travailler comme des fous pour vivre avec plus de matériel (dans la mesure où leur mode de vie ne nuirait pas aux gens sobres : empathie).

            Le revenu universel est une aberration dans la mesure où il ne s’auto-régule absolument pas. Si tout le monde préfère arrêter de travailler pour toucher le revenu universel, alors nous sommes tous morts (il n’y a plus de nourriture produite et l’argent ne fait pas apparaître par miracle des petits pains : seul le travail arrive à cette prouesse). Si une personne veut se rendre utile mais que le système mafieux actuel n’en veut pas (pas assez formé, pas assez d’expérience, pas assez larbin,...) et bien elle sera forcée de se contenter du revenu universel alors qu’elle ne s’en satisfait absolument pas (sentiment d’inutilité fort légitime et démoralisation qui va avec). Bref, le revenu universel place l’argent au centre de tous les besoins alors qu’il n’est que la source de tous nos problèmes, comme le souligne fort justement l’auteur.

            Pour un système horaire avec un choix de son mode de vie et de la durée de son travail qui en découle... Autant demander la liberté ! Utopiste, quoi.


            • dom y loulou dom y loulou 30 avril 2011 23:10

              j’aime bien votre texte caleb

              mais quand les dieux de l’antiquité reviendront, comme cela fut écrit il y a 4000 ans par leur propre main, ils reviendront JUGER ce qui s’est passé durant leur absence.

              et pour eux 3600 ans c’est... un shar, une année.

              Autant vous dire qu’ils auront la mémoire vive, eux.

              car ils n’auront pas balayé de leur mémoire 150’000 ans de civilisation harmonique en ce monde.


              • Bobby Bobby 1er mai 2011 10:50

                Bonjour,

                Humour apprécié ! et fond clair et juste.

                Mettre fin aux inégalités me paraît véritable justice... y arriver, une autre paire de manches car tout notre monde est bâti sur le profit, l’avoir... ce que l’on appelle « les biens ».

                Que de matérialisme !

                Et l’homme dans tout cela ?

                Effectivement, il se perd dans une course folle d’un capitalisme débridé, (On a jamais connu autant de millionnaires !) alors que les classes moyennes voient leur position s’affaiblir... pour rejoindre la classe ouvrière...(et de plus en plus de SDF !). Cette « crise » ne peut faire machine arrière et verra l’augmentation des inégalités arriver nécessairement au point de non retour... la révolution !... qui sera inévitablement matée dans le sang, d’où la nécessité d’un pouvoir coercitif toujours plus puissant... pour pouvoir continuer à imposer un système inégalitaire où les plus riches sont protégés par les gens armés qui assurent ainsi la pérennité des déséquilibres !

                L’adoption quasi générale des principes de Milton Friedmann (libéralisme) constitue bien la première des violences ! C’est elle qui est responsable des inégalités qui font qu’aujourd’hui, un enfant de moins de dix ans meurt de faim toutes les 5 secondes de par le monde...

                 Voulez-vous que cela continue ?


                • SamAgora95 SAMAGORA95 1er mai 2011 11:15

                  Vous êtes tous des grands rêveurs, c’est une bonne chose en soit mais je vous rappelle juste que vous avez tous des vies qui sont en contradiction avec la plupart des commentaires.


                  Vous vivez presque tous en France pays capitaliste et vous profitez tous des bienfaits du système.

                  La plupart d’entre vous ont tous une voiture, un ordinateur, une connexion internet, de l’eau qui coule sans interruption du robinet, une électricité peu cher et presque jamais de coupure, des super marché où il suffit de tendre la main pour pêcher un sac plein de poissons et une autre pour cueillir toute sorte de fruits, un frigo,un four, une machine à laver, une télévision, une console de jeu etc.. etc..

                  Et vous étés certainement tous entrain de préparer vos vacances d’été.

                  La plupart d’entre nous, sommes tous nais dans ce micro univers, qui ne correspond pas à la réalité de 90% de l’humanité, et beaucoup son persuadé que tous les humains vivent à peu près de cette façon.

                  Faites un stage d’un an dans un pays où tout ça n’existe et vous reviendrez me parler de vivre de la pêche.

                  Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, le capitalisme peu être perfectionner, mais en théorie c’est le seul système qui pousse à la créativité donc à la création de richesses (je ne parle pas d’argent).

                  Aujourd’hui le système est confronter à deux problèmes majeurs, la corruption et le manque de ressources. Le première peu être éradiqué avec un peu de volonté. Le second est plus difficile 
                  il nécessitera une mise en place d’un système de frein (décroissance ou récession volontaire) le temps de trouver une énergie efficace. 

                  Vos inquiétudes seraient fondées si nous vivions dans un univers fini, or l’univers ne se limite pas à la terre. Il y a de quoi faire.

                  Par contre nous allons traverser une période de graves turbulences due au manque de ressources, mais je suis persuadé que la science aura la solution.










                  • gaijin gaijin 1er mai 2011 12:31

                    ça ne vous parait pas simpliste de dire le capitalisme ou la caverne ?
                    « mais en théorie c’est le seul système qui pousse à la créativité donc à la création de richesses (je ne parle pas d’argent). »

                    vous connaissez quoi des autres systèmes et des autres civilisations ?
                    savez vous que sur santorin ’il y avait l’eau courante dans les maisons ?
                    que différentes civilisations ont vécu en paix pendant des millénaires en nourissant leur population ?
                    savez vous que si la chine n’avait pas inventé la boussole et la poudre l’occident n’aurait pas pu batir son glorieux capitalisme en pillant et détruisant les autres civilisation ?
                    "Vos inquiétudes seraient fondées si nous vivions dans un univers fini, or l’univers ne se limite pas à la terre. Il y a de quoi faire."
                    pas de problème pour moi partez ! et le plus vite possible.......
                    auriez vous oublié que vous n’avez ni vaisseau ni destination ?
                    et au passage une question : vous conmptez emmener avec vous les milliards d’affamés qui peuplent la terre ? ou vous allez les laisser sur place dans un monde dévasté ?
                    êtes vous sur vous même de faire parti des rares qui auront le privilège d’aller dévaster d’autres mondes ?
                    ce mode de pensée date de la fin du 19éme siécle et du début du 20éme et il porte un nom c’est de la science fiction.
                    un conseil revisionnez 2001 odyssée de l’espace
                    ensuite repassez vous la vidéo de 11-09-2001
                    théorie versus réalité
                    ensuite cherchez l’erreur

                    vous avez érigé la science en religion
                    la religion chrétienne promettait le paradis dans futur en échance de l’asservissement dans le présent vous ne faites rien d’autre


                  • SamAgora95 SAMAGORA95 1er mai 2011 13:13

                    Vous faites un constat que tout le monde est à même de faire.


                    Tout n’et pas parfait loin s’en faut, mais le monde moderne n’a que 200 ans d’existence, c’est ridiculement court.

                    En réalité le capitalisme n’est pas un choix, la nature nous l’impose. c’et son mode de fonctionnement ’la compétition’, vous n’y pouvez rien, et je vous rappel que nous faisons parti de la nature, même si notre conscience nous fait croire que nous sommes en dehors.

                    Vouloir combattre le capitalisme, c’est comme de vouloir combattre un raz de marrée, il ne faut pas chercher à le combattre de front , mais à l’anticiper et lui donner le moyen de se propager sans faire de dégât.

                    Regarder la Chine, la Russie, finalement ils y sont.

                    Ce n’est pas un mal en soit, la nature à bien crée la vie, un organisme vivant n’est rien d’autre que le résultat de milliards d’années de compétition de capitalisme en quelque sorte.

                    Vous voyez le mauvais coté du capitalisme, celui de la compétition truquée et malsaine, celui de la spéculation mise en place par des puissance sans scrupule, celui du vampirisme.
                    Mais je fait confiance à la nature, elle ne va pas tarder à donner un grand coup de ballet, et éliminer tous ces parasites qui empêchent le système de fonctionner de façon optimal, pour le bien de tous.







                  • AntoineR 2 mai 2011 11:31
                    « En réalité le capitalisme n’est pas un choix, la nature nous l’impose. c’et son mode de fonctionnement ’la compétition’, vous n’y pouvez rien, et je vous rappel que nous faisons parti de la nature, même si notre conscience nous fait croire que nous sommes en dehors. »

                    Chut, c’est un secret !!!
                    Comme tu es en compétition avec nous, il ne faut pas nous le dire. Comme ça, tu auras un avantage sur nous qui cherchons bêtement à collaborer.

                    Sois un animal parfait, un vrai prédateur. N’utilise pas le cerveau que la nature t’a donné pour essayer de franchir cet état.

                  • SamAgora95 SAMAGORA95 3 mai 2011 21:17

                    @ AntoineR


                    Vous prenez le mot compétition au 1er degré, ce que vous critiqué est basique, tout le monde le fait, y compris moi. Ce type de compétition n’est bonne que dans le sport.

                    Il ne faut pas le voir comme le caractère d’un individu, je suis le premier à critiquer ce type de comportements Exemple SARKO.

                    Il y a des compétitions saines collectives, l’envie de faire au mieux pour service la société sans forcément se mettre en avant.

                    Justement j’essaie simplement de dire qu’il ne faut pas avoir peur des mots compétitions, capitalisme, richesse.

                    Il ne faut pas les laisser à des individus égoïstes, qui veulent nous imposer leur propre définition.
                     
                    C’est l’erreur que commet la gauche.







                  • avshareli avshareli 5 mai 2011 09:30

                    Excellent, absolument excellent... je ne vous connaissais pas Caleb irri. Mais je vais de ce pas, lire tous vos articles. J’adore votre façon de dire les choses et vos idées, bien qu’utopiques sont un régal. Rêvons, puisqu’il est clair que nous n’avons et n’aurons jamais le VRAI choix de nos destinées... d’autres s’en chargent , tirent les ficelles comme bon leur semble et nous les peuples , nous applaudissons ou pleurons au rythme de leurs désirs. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires