• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > La France a eu aussi son 11 septembre

La France a eu aussi son 11 septembre

Je vous ai déjà conté ici l’histoire incroyable qui s’est produite à Ustica, cet endroit où s’est abattu le 27 juin 1980 un DC-9, pris semble-t-il au milieu d’une course poursuite opposant un chasseur américain et un Mig 23 Lybien, dont on retrouvera plusieurs mois après l’épave et le cadavre du pilote dans les montagnes calabraises. A l’époque, je vous avais laissé entendre qu’il y en avait eu d’autres, de catastrophes du même ordre. A savoir surtout celles d’une méprise militaire touchant un avion civil. L’histoire a longtemps couru à propos du Boeing de la TWA, je n’y reviens pas, je vous ai donné ma version des faits, qui exclut cette version du missile, et expliqué les conséquences actuelles sur les modifications demandées sur les appareils, qui sont encore loin de les avoir toutes subies. Et demeurent donc des dangers potentiels pour les passagers les empruntant.

Mais aujourd'hui, j'aimerai vous parler d'une autre catastrophe aérienne, dont la date sonne étrangement aux oreilles de tout le monde : c'est celle d'un 11 septembre bien particulier, en 1968. Et comme pour l'autre 11 septembre plus connu, un gouvernement, en l'occurrence le gouvernement français, s'est efforcé de présenter au plus vite une version des faits qui n'a satisfait que lui-même. Et qui continue à ne satisfaire personne, puisque le 22 septembre dernier, dans une relative indifférence médiatique, des proches des 95 victimes (dont 13 enfants) ont déposé plainte contre X, avec constitution de partie civile, réclamant 40 ans après les faits l'ouverture d'une enquête plus approfondie que celle rondement menée à l'époque. A la tête du mouvement, les frères Louis, Mathieu et Jacques Paoli qui avaient à l’époque 21, 24 et 30 ans. Et qui ont perdu leurs parents, Ange-Marie et Toussainte, alors âgés de 61 et 59 ans, dans la catastrophe. Pour eux, la Caravelle n'a pas pris feu subitement pour s'abîmer en mer, mais a été abattue par un missile militaire français, rien de moins. 

Mais revenons plutôt sur les circonstances de ce qui pourrait très bien devenir un 11 septembre français, près d'un demi-siècle après les faits. A savoir une catastrophe provoquée par des responsables de l'état, un état qui aurait tout fait pour en cacher la teneur véritable et la présenter sous l'aspect présentable pour les familles d'un incident technique transformé en tragédie par les pures lois du hasard. Ce jour là, à Ajaccio, une premiere Caravelle, la F-BHRB a déjà décollé à 8h10, avec fort peu de passagers à bord (45 seulement) pour se poser à 10h40 à Orly, ce qu'elle fera effectivement sans encombre. Vers 9H05 du matin, un deuxième vol, le numéro 1611 Ajaccio-Nice d’Air France, un bi-réacteur SE 210 Caravelle immatriculé F-BOHB (et nommé "Béarn") s'envole et plonge quelques 28 minutes plus tard dans la mer au large du cap d'Antibes, alors que "la visibilité est bonne, le vent nul et la mer très calme" précise la presse de l'époque. L'avion avait annoncé laconiquement quelques minutes avant à la tour de contrôle la présence d'un problème grave à bord : "On a le feu". A 9h 31, nouveau message de l'équipage : "Nous avons le feu à bord, demandons atterrissage d'urgence". Une minute plus tard, le message se veut un plus rassurant : "Nous sommes en vue du sol en bonne visibilité". Mais à peine 26 secondes plus tard, un dernier message angoissant est reçu à la tour de contrôle Nice : "on va se crasher si ça continue". Ce seront les dernières paroles du pilote. A 9 h 33 min et 20 secondes tout est fini. L'avion a impacté la Méditerranée à grande vitesse semble-t-il, et s'est transformé en milliers de confettis.

Un Lockheed Constellation du SAR, avion de surveillance maritime français de l'époque, dotée de deux étonnantes excroissances de surveillance sur son fuselage (ses "oreillles de Mickey"), et appelé de Corse (ou de Toulouse, nous n'avons pu le déterminer !) à la rescousse, et à tôt fait de repérer les débris dès 11H30, à peine deux heures après l'annonce de la dispartion de l'appareil : il distingue sur mer une énorme nappe de kérosène jonchée de centaines de petits morceaux flottant à la surface. Sur les 89 passagers et les 6 membres d'équipage, on retrouvera à peine 15 corps complètement déchiquetés. Pas un de plus. Des plongeurs remonteront plus tard ce qu'ils pourront des débris. Quand on les pèsera, on s'apercevra que la Caravelle se résume alors à 8 petites tonnes de tôles tordues en tout et pour tout : le heurt avec l'eau a été violemment destructeur, et on n'a donc pas tout remonté. Les deux réacteurs, notamment gisent toujours au fond. Le vol 1611 est parti en miettes, il n'en reste presque rien. A part une question : comment un avion de ligne régulièrement entretenu, et un avion réputé pour sa fiabilité a t-il pu aussi rapidement disparaître des écrans radars après avoir pris feu de manière aussi brusque et aussi violente ? Un appareil d'un telle finesse (de 22 !) capable d'effectuer une descente pareille sur un seul réacteur ? 

A bord, ce jour là, vers 9H, au niveau 70 (à peu près 2100 mètres d'altitude) l'équipage a entendu un bruit sourd à l'arrière de l'appareil au niveau de l'office des hôtesses et des toilettes). Le mécanicien navigant (à l'époque les avions ont 3 hommes d'équipage) constate alors que son réacteur gauche monte en température (plus de 1000 °C) et rend l'âme : le Rolls-Royce Avon brûle, et le kérosène qui continue à l'alimenter à plein avec lui : l'avion laisse derrière lui une longue traînée noire de plusieurs centaines de mètres. Le commandant de bord Salomon, pilote chevronné, entame les mesures d'urgence et alerte la tour, en gardant un calme tout relatif : il sait son avion en perdition, car il chute maintenant, sur un seul réacteur, et ne peut le ralentir : les aéro-freins d'ailes ne peuvent être utilisées, l'avion plonge déjà trop vite et il les arracherait. Salomon ne pourra rien faire pour sauver son équipage et ses passagers : son réacteur gauche en feu, il ne peut redresser son avion, car les circuits hydrauliques actionnant la queue sont également abîmés.. l'appareil ne répond plus que partiellement à ses commandes. 

Très vite, on découvre que ce jour là des manœuvres militaires impliquant plusieurs avions français dont des Super-Mystère SB2, des Mirage III et des ravitailleurs KC-135 qui étaient en l'air se jour là. Et très vite aussi, un ministre des armées de l'époque, à savoir Pierre Messmer en personne, dans un gouvernement dirigé par Maurice Couve de Murville revenu à la tête du pays avec la chambre "bleu horizon" élue après les événements de mai 68 intervient sur les ondes pour donner la version officielle des faits. Elle est assez surprenante : un incendie causé par une cigarette mal éteinte ou un chauffe-eau défectueux serait à l'origine de l'explosion du réacteur droit de l'appareil ! On a du mal à y croire. Et on ne comprend pas trop bien l'insistance ministérielle à vouloir à tout prix incriminer le propulseur situé à droite... sauf à moins de regarder une carte. Pour les familles, un missile tiré de l'île du Levant est à l'origine de la catastrophe : or si c'est le cas, il se serait dirigé vers le côté... gauche de la Caravelle et non le droit ! Et très vite aussi, des plongeurs dépêchés à mille mètres de profondeur (avec quel bathyscaphe ?) remontent les deux boîtes noires... dont il est dit qu'elles sont inutilisables, ce qui est aussi fort rare. Ce jour là également, des visiteurs du centre radar de commandement de l'opération en cours se sont faits brusquement éconduire de la salle après la disparition d'un écho radar. Celui de la Caravelle. 

L'hypothèse d'un missile Masurca inerte (il n'y aurait pas eu de charge explosive à l'intérieur, c'est le corps du missile qui serait allé au contact du réacteur !), tiré par mégarde se précise des années après, avec des témoignages de témoins qui n'avaient rien osé dire à l'époque pour des raisons diverses, dont le fait d'être... des militaires. 

Celui de Bernard Famchon par exemple. "En 1970, dit-il, alors que je faisais mon service militaire au 40e régiment d'artillerie, au camp de Suippes, à côté de Mourmelon en Champagne, j'étais serveur au foyer auquel pouvaient accéder tous les soldats qui venaient à l'époque faire des manoeuvres dans le camp. Un soir, l'un d'entre eux s'est écroulé en pleurant sur le comptoir. Il disait vouloir parler à quelqu'un parce qu'il n'en pouvait plus. Il voulait, comme on dit, soulager sa conscience et nous a raconté que deux ans auparavant il était serveur sur une batterie de missile couplée à un système radar où il attendait le passage d'un avion cible. Lorsque la cible supposée est passée, le missile avait été lâché et avait atteint la caravelle Ajaccio-Nice... Il a ajouté que les autorités militaires les avaient ensuite contraints à garder le silence. Ce que, visiblement, il ne supportait plus"

Ou celui encore plus troublant d'Étienne Bonnet qui se promenait entre Juan-les-Pins et Golfe-Juan avec à la main une paire de jumelles, pour regarder les dauphins nombreux à cette époque de l'année : "j’ai regardé la Caravelle qui descendait assez lentement vers Nice. Soudain, une traînée bleu ciel, provenant de l’extérieur, frappa l’appareil à la hauteur du réacteur sur son côté gauche. Un incendie se déclara. Puis, une terrible explosion se produisit. Des boules de feu se confondaient avec les nuages et des morceaux en feu tombaient sur la mer. Une deuxième explosion eut lieu et le reste de l’appareil tomba en feu dans la mer". C'est le témoin visuel primordial, qui précise la trace de fumée du missile et le côté par lequel il aurait abordé la Caravelle d'Air France. 

Un troisième, celui de Noël Chauvanet, qui lui répète ce que lui aurait dit un technicien du département radar de chez Thompson : "il m'a dit que lors d'une campagne d'essai de missiles sol-air en Provence, en 1968, le premier engin qui a fonctionné a malheureusement détruit la Caravelle."  Un quatrième confirme les tirs réguliers dans le secteur, c'est Jacques Lalut, aujourd'hui âgé de 84 ans, dans son livre de mémoires d'un commandant de bord de Boeing 707. Selon lui, Alors trois jours après le crash de la caravelle, ça recommençait : à bord d'un avion de la Tunis-Air, lui et son co-pilote ont pu croiser en vol "un missile qui était passé à deux kilomètres de l'appareil. Si j'avais décollé 20 secondes plutôt (de Marignane), affirme-t-il, j'y avais droit. Et lorsque j'ai signalé - immédiatement - l'incident à ma station relais radio, près de Toulon, demandant de me donner des précisions sur la position du missile, on m'a répondu l'avoir vu tomber dans la mer au large du cap Bénat. J'ai prévenu la Direction de l'Aviation Civile à Paris, et je n'ai plus entendu parler de rien". Le secteur était le lieu de véritables tirs de barrage anti-aérien : il semble bien qu'on voulait accélérer la mise au point du Masurca par tous les moyens possibles et un timing infernal. 

Et il y a d'autres faits tout aussi troublants dans cette affaire : comme dans celle de l'Ustica, on a cherché à maquiller des documents officiels. Deux enquêteurs auteur d'un ouvrage sur la catastrophe (dont l'arrière-arrière petit-fils de Jules Verne) ont trouvé d'autres faits inquiétants sur la conduirte de l'armée vis à vis de l'événement. Sur plusieurs rapports auxquels ils ont pu accéder après que le secret défense aît été levé sur eux, des mots ont été rayés au stylo, des pages de rapports sont manquantes, surtout une page spéciale, celle du journal de bord de la frégate lance-missiles Suffren alors présente dans les parages. Celle d'une des deux pages couvrant le 11 septembre 1968, celle qui couvre une période de 6 heures à midi seulement : la page a été carrément arrachée et remplacée par une autre grossièrement collée à la place ! Or le Suffren, lancé en 62 et opérationnel en 1965 est un bateau remarquable pour l'époque, une frégate anti-aérienne capable de lancer ceci. Elle est encore en phase d'expérimentation de 3 ans et ne sera intégrée que le 1er avril 1969 à l'Escadre de l'Atlantique (avec comme port d'attache celui de Brest). Elle est chargée de protéger les deux porte-avions français contre des attaques aériennes (le navire a été retiré du service en 2001.) Et est alors sous le commandement du Capitaine de vaisseau Jean Tardy. Or en 1968, la Suffren, au large du Levant, était en train de "certifier" le lancer de Masurca, à la fin des 50 tirs nécessaires pour le rendre opérationnel. Comme certification, on ne peut rêver pareil couronnement : même non armé, il abat un biréacteur... civil. Pourtant, en 2004, Michèle Alliot Marie, alertée par les frères Paoli, leur répondait "« l’accident de la Caravelle ne peut être imputable aux forces armées qu’il s’agisse de la marine, de l’armée de l’air ou de la Délégation générale de l’armement ou de toute autre force ou unité. En effet, écrivait-elle, le Centre d’essai de la Méditerranée de l’île du Levant n’a procédé à aucun essai de tirs de missile entre le 26 juillet et le 23 septembre 1968 ». Le témoignage d'Etienne Bonnet la contredit complètement pourtant. 

Aux dernières nouvelles, les familles ont donc déposé plainte contre X. C'était juste après la déclaration du procureur de la République de Nice qui a classé « sans suite » le dossier de la catastrophe de la Caravelle. « Les faits sont prescrits, il n’est pas possible de rouvrir le dossier d’un point de vue judiciaire  », a précisé à la presse Éric de Montgolfier. L’information judiciaire avait déjà été close il y a fort longtemps, par un non lieu, en juin 1973 exactement, à la suite du rapport du ministère des transports au Journal Officiel du 14 décembre 1972, concluant à l'incendie accidentel. La prescription de l’action publique avait été déclarée en mai 1983. Pour l'état français, l'histoire est terminée. 

De cette histoire, on retiendra que lors d'une catastrophe actuelle fort récente due à un incident indéterminée, en 2008, le lendemain même de la catastrophe, à 40 mètres de profondeur seulement, on retrouve très vite les deux boîtes noires d'un Airbus A-320. En 1968, on a pris 9000 photos au fond de l'eau, mais on en a vu que fort peu, et les deux boîtes noires, qui fonctionnent de la même façon et sont protégées de la même manière quarante ans après, à peu de choses près, ont été déclarées inutilisables, alors que l'avion était lui aussi en phase d'approche et a subitement plongé, sans que des témoins ne voient d'explosion cette fois en 2008. Victime certainement d'une rupture de liaison de gouverne de queue ou de gouverne elle-même (il a amorcé une chandelle juste avant de plonger).

Et ailleurs, en 2001, on n'a jamais retrouvé 8 boîtes noires sur des engins qui se sont tous écrasés au sol. Même pas besoin de ressortir l'Alvin dans ce cas. Pour l'instant, sur une catastrophe survenue la même journée, c'est le record toutes catégories. Il ne risque pas d'être égalé.

Documents joints à cet article

La France a eu aussi son 11 septembre

Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • Le pirate des caraibes 1er décembre 2008 12:15

    Merci morice pour ce interessant article.
    Vous avez deterré des infos interessantes, qui laissent planer le doute sur les causes de cet accident.

    Par contre, comment se fait il qu’un homme si informé que vous se focalise sur un accident mettant en cause l’armée francais, alors que l’actualité du coté de l’inde est si ... brulante ?

    Vous n’avez pas d’infos interessantes sur les attentats islamistes ?

    Cordialement


    • morice morice 1er décembre 2008 12:51

       par Le pirate des caraibes (IP:xxx.x34.180.194) le 1er décembre 2008 à 12H15 

       
      Merci morice pour ce interessant article. 
      Vous avez deterré des infos interessantes, qui laissent planer le doute sur les causes de cet accident. 

      Par contre, comment se fait il qu’un homme si informé que vous se focalise sur un accident mettant en cause l’armée francais, alors que l’actualité du coté de l’inde est si ... brulante ? 

      Vous n’avez pas d’infos interessantes sur les attentats islamistes ? 

      Cordialement

       L’Inde vient de connaître son 11 septembre ? vous ne croyez pas si bien dire !

      Merci de nous avoir soumis votre article. Il sera évalué par l’équipe de rédaction dans les plus brefs délais et vous serez alerté par e-mail en cas de publication ou de refus.

       
       
      DATE DE CRÉATION DE L’ARTICLE : 1ER DÉCEMBRE 2008 

      • Le pirate des caraibes 1er décembre 2008 16:28

        Et betancourt ? Elle est morte ou pas morice ?  smiley


      • morice morice 1er décembre 2008 12:54

         par Mr. Larsen (Paris) (IP:xxx.x02.146.160) le 1er décembre 2008 à 12H51 

         
        Morice ne critique jamais les islamistes. 

        la preuve.


        On le constate, d’un côté comme de l’autre, au Proche-Orient, on n’hésite pas à monter des entreprises complexes et des organisations tortueuses pour faire parvenir un flot ininterrompu d’armes, sans que l’on ne le sache officiellement. Faisant de la sorte le bonheur des marchands d’armes de contrebande et nous rappelant de manière crue qu’en face d’un terrorisme, les états ont tendance à répondre par une variante qui est le terrorisme d’état et des manières singulières qui n’ont rien à reprocher à ceux qu’ils combattent : elles sont tout autant hors la loi. Le récent embrasement du Liban confirme l’hégémonie militaire à laquelle le Hezbollah est arrivé en quelques années, faisant plier l’armée du pays qu’il occupe depuis plus de 25 ans. Ce sont les armes qui l’ont emporté sur la politique, dans cette région du monde, et c’est bien 
        cela le plus inquiétant. Le groupe le plus armé l’a emporté. Pas la sagesse. Le Hezbollah dirige déjà le pays, étant allé jusqu’à imposer son propre réseau de téléphoniesophistiqué au nez et à la barbe des dirigeants du pays. Le futur président a lui aussi obtenu son blanc-seing. On vient de frôler la guerre civile. Elle peut recommencer à tout instant : un stock d’armes conséquent existe et ne demande qu’à être utilisé. Et s’il en manque, on sait où en trouver.

        • Le pirate des caraibes 1er décembre 2008 16:31

          C’est vrai, mea culpa :

          " Le groupe le plus armé l’a emporté. Pas la sagesse. "

          Wahou ! Morice, vous denoncez vraiment le terrorisme là !!!  smiley LOL


        • John Lloyds John Lloyds 1er décembre 2008 13:10

          "Vous n’avez pas d’infos interessantes sur les attentats islamistes ?"

          ...

          "L’Inde vient de connaître son 11 septembre ? vous ne croyez pas si bien dire !

          Merci de nous avoir soumis votre article. Il sera évalué par l’équipe de rédaction dans les plus brefs délais et vous serez alerté par e-mail en cas de publication ou de refus."


          Un excellent article, j’espère qu’il ne connaîtra pas le même sort des autres articles de Morice sur des sujets sensibles.

          Je suis entrain de faire une petite liste des artciles (pas seulement de Morice) qui sautent parce que les sujets sont délicats. Il semble, à l’heure actuelle, qu’AV se dirige vers une ligne éditoriale de sujets bateaux et gentils.


          • wesson wesson 1er décembre 2008 23:40

            @John Lloyds

            "Il semble, à l’heure actuelle, qu’AV se dirige vers une ligne éditoriale de sujets bateaux et gentils"

            Je ne l’aurai pas mieux dit !

            C’est hallucinant tous les articles de Morice qui passent à la trappe ...

            Par contre, toujours aucun article de Sylvain Rakotoarison soumis à mon vote, alors qu’ils sont publiés à flux tendu !

            Il y a clairement une réorientation vers une ligne éditoriale de type "Figaro madame".

            Faudra-t’il s’exiler au Quebec sur CentPapiers pour parler librement et en Français de la France ?


          • Dr. Larsen Mr. Larsen (Paris) 1er décembre 2008 13:33

            Désolé mais moi je préférai l’ époque où Morice pondait 3, 4 articles par jour !!!

            C ’ était le bon vieux temps où Morice allait jusqu’ au bout de ses idées.

            L’ époque où ses articles faisaient des Buzz à chaque fois !!

            L’ époque où Morice était une legende vivante du net.

            Aujourd’ hui, il fait dans le soft, le politiquement correct.

            Les avions, les chanteuses...

            Honnetement, Morice,aujourd’ hui, les gens attendent de vous du trash, du hardcore (un petit papier sur Israel, un truc dans le genre, je sais pas moi..)

            Reveillez-vous !!!

            Vous allez finir par perdre votre public Morice !



          • maxim maxim 1er décembre 2008 13:45

            ce ne sont que des suppositions votre article ...

            déjà à l’époque ,les journaux et la rumeur faisaient allusion à un tir de missile ,rien n’a été prouvé ....

            des témoignages ,il y en avait dèjà eu également suite à ce crash en 68 ...

            il faudra attendre la levée du secret défense pour avoir accès aux rapports de l’époque .

            tant qu’on n’a pas de preuves tangibles ,on ne peut rien affirmer !


            • viking 1er décembre 2008 14:24

              les ploutocrates sont dans les plus. smiley 


              • morice morice 1er décembre 2008 14:28

                 
                Aujourd’ hui, il fait dans le soft, le politiquement correct. 


                les catastrophes aériennes avec 95 morts étant des sujets people, bien entendu.. 


                • morice morice 1er décembre 2008 14:29

                   
                  Je suis entrain de faire une petite liste des artciles (pas seulement de Morice) qui sautent parce que les sujets sont délicats. Il semble, à l’heure actuelle, qu’AV se dirige vers une ligne éditoriale de sujets bateaux et gentils.

                  c’est clair.



                    • morice morice 1er décembre 2008 14:33

                       par maxim (IP:xxx.x64.190.136) le 1er décembre 2008 à 13H45 

                       
                      ce ne sont que des suppositions votre article ... 

                      déjà à l’époque ,les journaux et la rumeur faisaient allusion à un tir de missile ,rien n’a été prouvé .... 

                      les TEMOIGNAGES DATENT DE 4ans, pas de la période de la catastrophe : vous savez lire ou pas ????

                      > La France a eu aussi son 11 septembre
                      par maxim (IP:xxx.x64.190.136) le 1er décembre 2008 à 13H45 
                       
                      ce ne sont que des suppositions votre article ... 

                      déjà à l’époque ,les journaux et la rumeur faisaient allusion à un tir de missile ,rien n’a été prouvé .... 

                      des témoignages ,il y en avait dèjà eu également suite à ce crash en 68 ... 

                      il faudra attendre la levée du secret défense pour avoir accès aux rapports de l’époque


                      il a été levé : les pages ont été recollées : vous avez lire ? J’en doute.

                      tant qu’on n’a pas de preuves tangibles ,on ne peut rien affirmer ! 


                      le réacteur gauche en est une, il est au fond.... vous ne savez PAS lire !


                      • Le pirate des caraibes 1er décembre 2008 14:58

                        suppositions que tout cela !!! ZERO PREUVE !!!

                        Sinon, rien ne vous empeche de deposer plainte , cher morice !!! Vous deviendrez une star !!!


                      • Halman Halman 1er décembre 2008 14:38

                        Tout ceci n’a rien d’étonnant.

                        Vu la fiabilité des missiles de l’époque qui partaient plus facilement vers le Soleil que vers la tuyere des réacteurs de la cible, vu leurs trajectoires des plus erratiques.

                        Le fameux Genie air sol américain me fait encore rigoler.

                        De plus la formation des servants (la plupart du temps de simples appelés du contingents qui attendaient la quille) de tirs de missiles et de canons anti aériens à l’identification des avions étant des plus légère, c’était à chaque manoeuvres qu’ils tiraient leurs missiles aussi bien sur des Jaquar français que sur des Phantom américains.

                        J’ai même vu des servants se faire survoler par des Tornado anglais et annoncer à la radio : "on les a pas vus ils allaient trop vite !"

                        Et comment se fait ils que je les ai moi reconnus du premier coup d’oeil...

                        Rien d’étonnant à ce qu’ils tirent leurs missiles sur n’importe quoi.

                        L’énorme problème est l’identification de la cible, heureusement que nous avons aujourd’hui les Awacs et que les procédures d’interception actuelles passent par une identification visuelle de l’intercepteur sur la cible.

                        Sans compter la professionnalisation des personnels de l’armée, n’ayant plus à compter sur des appelés habillés à la "commando basquettes" et attendant la quille pour identifier des cibles trop rapides pour leurs réactions amorphes de glandeurs professionnels.


                        • cogno1 1er décembre 2008 14:52

                          Oh oui, il est content le toutou, mais oui il fait la fête le julien hein, brave bête va..
                          Allez Julien attaque, ksss ksss, attrape le nonos Morice....

                          Désolé, mais j’ai pas pu m’empêcher.



                          Par contre, comment se fait il qu’un homme si informé que vous se focalise sur un accident mettant en cause l’armée francais, alors que l’actualité du coté de l’inde est si ... brulante ?

                          D’un coté, il y a plusieurs articles déjà sur ce sujet, et ceux qui ont la télé vont en bouffer pendant un moment j’imagine.
                          Puis quand il y a plusieurs article sur un thème, le PS la semaine dernière par exemple, ça râle comme quoi c’est répétitif. Faudrait savoir.


                          • cogno1 1er décembre 2008 15:00

                            Vu la fiabilité des missiles de l’époque qui partaient plus facilement vers le Soleil que vers la tuyere des réacteurs de la cible, vu leurs trajectoires des plus erratiques.

                            Ca c’est pour les missile à guidage thermique, or il existe peu d’arme longue portée avec ce guidage, en dehors des Russes (R47-ET), et du Mica IR Français, c’est guidage électromagnétique pour tout le monde. Le thermique étant réservé au combat rapproché.
                            Et le Masurca est un missile à guidage radar, c’est à dire qu’on tire sur un écho, on ne vois pas la cible. C’est aussi un peu pour ça qu’un A320 Iranien à fait la connaissance d’’un missile tiré depuis un croiseur Aegis il y a quelques années.



                            Le fameux Genie air sol américain me fait encore rigoler.

                            Euh... le "Genie" était une roquette air-air à tête nucléaire destinée à volatiliser les formations de bombardier.
                            Roquette = non guidée.


                            • cogno1 1er décembre 2008 15:49

                              Faute de frappe plus haut : remplacer R47 par R27


                            • Yohan Yohan 1er décembre 2008 15:11

                              "La France a eu aussi son 11 septembre"

                              Sacrément raccoleur comme titre, la suite laisse à désirer.....


                              • Le pirate des caraibes 1er décembre 2008 16:25

                                T’as pas encore compris ce que t’explique morice ?

                                Tous les terroristes, ce sont des americains de la cia deguisés en talibans !!! smiley


                              • cogno1 1er décembre 2008 15:48

                                @ pirate

                                Si ce genre de sujet ne vous plait pas, lisez Voici ou Gala, vous resterez dans l’innocence, et donc dans l’ignorance, et ainsi, vous vivrez heureux sans vous poser de questions.
                                Si c’est pour parler uniquement people ou actualité brulante, ce site perds alors son seul intérêt.
                                J’ajoute que si on entends les gens comme vous railler à peu de frais lorsque des hypothèses comme celle de l’article, on ne vous entends plus quand elles se trouvent parfois confirmées.
                                L’armée est surnommée la grand muette, je pense que ce petit nom n’est pas sorti sans raison.
                                On sait aussi que l’Etat s’empresse de nous dire la vérité en France, comme pour Tchernobyl par exemple, un exemple qui s’il avait eu lieu ailleurs aurait donné à une levée de bouclier ici en France, alors que là, silence de plomb.


                                Imaginez que le 10 Juillet 85, en Nouvelle Zélande, tout ce soit bien passé.
                                Imaginez un Morice qui vous ponds un truc comme quoi les services secret Français auraient fait sauter un bateau écolo. Je vous très bien comment vous réagiriez... comme en ce moment, en raillant, en dénigrant.
                                Et pourtant, vous auriez l’air bien con en apprenant que c’est bien ce qui c’est passé.

                                Donc bon, si vous êtes naïf au point de croire ce genre de chose impossible, pressé d’avaler la version officielle, libre à vous, vous irez au Paradis.


                                • Le pirate des caraibes 1er décembre 2008 16:23

                                  @ cogno1

                                  Je vous cite :" vous resterez dans l’innocence, et donc dans l’ignorance, et ainsi, vous vivrez heureux sans vous poser de questions."

                                  Dans ce cas, posez vous la question, mon cher cogno1 : QUI EST REELLEMENT MORICE  ?  smiley

                                  Je suis sur que l’orientation de ses articles vous mettra sur la voie ...


                                • morice morice 1er décembre 2008 16:10

                                   par Yohan (IP:xxx.x23.154.145) le 1er décembre 2008 à 15H11 

                                   
                                  "La France a eu aussi son 11 septembre" 

                                  Sacrément raccoleur comme titre, la suite laisse à désirer.....


                                  tout le monde peut pas faire soupe à l’oignon et Maurice Biraud.. c’est moins racoleur là.. non ? surrtout le second.. prochainement Bernard Menez et sa carrière politique !!!! super !!! 

                                  rigolo, le scaphandrier ! léger, mais avec des pieds de plomb !

                                  • viking 1er décembre 2008 16:37

                                    Des oignons à 1euro 50 le kilo. Attention la qualité oblige.

                                    Pour le pain à soupe, les boulangers n’en font plus. Il n’a pu nous dire que ce pain à soupe ne se faisait traditionnellement qu’en Normandie et encore pas partout.

                                     N’arrive même pas à ce documenter convenablement ce Yohan. :O)


                                  • snoopy86 1er décembre 2008 17:10

                                    La carrière politique de Bernard Menez ?

                                    Probablement aussi intéréssant que la carrière journalistique de Momo et Djanel


                                  • Yohan Yohan 1er décembre 2008 20:48

                                    ouais, moi ça me permet de rester sur terre. Toi tu délires dans le cosmos. D’ailleurs tu ferais bien d’y rester toi et ta bande de paranoïaques  smiley . Moi je raconte la vie des gens et toi tu phantasmes, voilà toute la différence


                                  • Yohan Yohan 1er décembre 2008 20:49

                                    ouais, moi ça me permet de rester sur terre. Toi tu délires dans le cosmos. D’ailleurs tu ferais bien d’y rester toi et ta bande de paranoïaques  smiley . Moi je raconte la vie des gens et toi tu fantasmes, voilà toute la différence


                                  • brieli67 3 décembre 2008 07:39

                                    La France a eu aussi son 11 septembre
                                    														par Yohan 							 														 (IP:xxx.x7.9.19) le 1er décembre 2008 à 20H48 							 							
                                    							

                                    															
                                    							
                                    								ouais, moi ça me permet de rester sur terre. Toi tu délires dans le cosmos. D’ailleurs tu ferais bien d’y rester toi et ta bande de paranoïaques . Moi je raconte la vie des gens et toi tu phantasmes, voilà toute la différence 							
                                    							

                                    							Réagir à l’article | 							Réagir au commentaire | 							SIGNALER UN ABUS 							| Lien permanent 							

                                    commentaire constructif ? 							 	 	1 		


                                  • brieli67 3 décembre 2008 07:41

                                    La France a eu aussi son 11 septembre
                                    par Yohan (IP:xxx.x7.9.19) le 1er décembre 2008 à 20H48

                                    ouais, moi ça me permet de rester sur terre. Toi tu délires dans le cosmos. D’ailleurs tu ferais bien d’y rester toi et ta bande de paranoïaques . Moi je raconte la vie des gens et toi tu phantasmes, voilà toute la différence

                                    Réagir à l’article | Réagir au commentaire |  SIGNALER UN ABUS | Lien permanent

                                    commentaire constructif ?  1


                                  • Peretz Peretz 1er décembre 2008 16:22

                                    Ce fameux secret défense ! (Voir ce qu’en pense Eva Joly). Il y a sur "www.voixcitoyennes.fr&quot ; des articles de lois que tout le monde peut voter, dont un pour la suppression du secret défense, sous certaines conditions. A vous de jouer.


                                    • morice morice 1er décembre 2008 16:25

                                       par Le pirate des caraibes (IP:xxx.x34.180.194) le 1er décembre 2008 à 14H50 

                                       
                                      Surement bloqué parce qu’il s’agit d ’un tissu d’aneries. 

                                      ah ah ah... demande à Thierry Breton !!!

                                      • morice morice 1er décembre 2008 16:27

                                         par Peretz (IP:xxx.x2.182.98) le 1er décembre 2008 à 16H22 

                                         
                                        Ce fameux secret défense ! (Voir ce qu’en pense Eva Joly). Il y a sur "www.voixcitoyennes.fr&quot ; des articles de lois que tout le monde peut voter, dont un pour la suppression du secret défense, sous certaines conditions. A vous de jouer.

                                        BIEN VU : c’est à géométrie variable en effet : quand on l’ouvre, on a tout effacé avant... jusqu’ici, les IRRADIATIONS étaient aussi un secret défense, et des gens ont eu le temps d’en mourir !

                                        • cogno1 1er décembre 2008 16:48

                                          Dans ce cas, posez vous la question, mon cher cogno1 : QUI EST REELLEMENT MORICE ?


                                          Franchement ? je m’en fous, mais contrairement à d’autres, je ne prends jamais rien pour argent comptant, je laisse toujours la place au doute, je ne me fais aucune illusion sur la nature humain.
                                          Je sais juste que vos propos n’ont aucun fondement, juste de la critique gratuite.
                                          Le paralèlle fait avec le Rainbow warrior me semblait assez clair à ce sujet, ce n’est pas de la fiction, c’est du concret, comme la CIA et Pinochet, comme la CIA et le Shah d’Iran, ou les Talibans, et bien d’autres dans tous les pays, dont nous ignorons tout.
                                          Ensuite, ça m’interesse moi, d’avoir une idée du cynisme des Etats et autres institutions, de voir à quel point ce sont des faux jetons.
                                          Si vous ne souhaitez pas savoir, libre à vous, mais fouttez la paix à ceux qui veulent savoir.

                                          Toutefois, savoir qu’ils n’hésitent pas à vous la mettre à l’envers quand ça les arrange, vous permet de ne plus vous faire avoir facilement. Tout comme la culture générale évite d’avaler tous les bobards possibles et imaginables.

                                          Je reconnais l’inconvénient, à la fin, on ne les écoute même plus, on fourre tous les politiciens dans le même sac, et on a plus pour eux qu’un insondable mépris. Une juste réciprocité finalement.


                                          • cogno1 1er décembre 2008 16:53

                                            C’était pas le copain à Morice à l’élysée à l’époque ? tiens, ça me fait penser que momo n’a jamais rien écrit sur les scandales , les magouilles ou les complots de ces temps là.

                                            Laissez votre ridicule querelle politicienne gauche droite qui n’interesse personne ou elle est. Ce genre de chose transcende les partis politiques et les personalités.


                                            • alberto alberto 1er décembre 2008 16:54

                                              Morice,

                                              Thompson, c’est la marque d’un fabriquant américain de pistolets-mitrailleurs dont il fallait mieux ne pas laisser le chargeur engagé (modèle M1A1) car ça pouvait partir au moindre choc !

                                              Pour ce qui est du guidage des engins Masurca il est vrai qu’une société française d’électronique de défense, Thomson-CSF...

                                              Bien à toi.


                                              • cogno1 1er décembre 2008 17:11

                                                Toutefois, le titre est critiquable, c’est certain.
                                                Déjà parcequ’il surestime la portée de l’évenement, et ensuite parcequ’il relie le sujet à une autre polémique, à savoir le degré d’implication plus ou moins passive du Gvt US dans les attentats du 11/09/01.
                                                Or ce lien crée par le titre est de trop.

                                                Tant qu’a faire un rapprochement avec un autre évenement, à la limite l’A320 Iranien me semble plus adéquat. Quoi que, sachant que le "Vincennes " était un navire US, ça aurait quand même déclanché le tir des défenseurs de la grandeur altruiste des USA. (Notez que le commandant de l’USS Vincennes, ainsi que son équipage, fut décoré suite à cette bavure).


                                                • morice morice 1er décembre 2008 17:39

                                                   par Dom22 (IP:xxx.x2.62.202) le 1er décembre 2008 à 16H35 

                                                   
                                                  Imaginez que le 10 Juillet 85, en Nouvelle 
                                                  Zélande, tout ce soit bien 
                                                  passé. 



                                                  C’était pas le copain à Morice à 
                                                  l’élysée à l’époque ? 

                                                  mieux que ça !! y’avait le frangin de ma copine, bobourse ! pour plonger, c’était le roi !

                                                  • morice morice 1er décembre 2008 17:40

                                                     
                                                    Pour ce qui est du guidage des engins Masurca il est vrai qu’une société française d’électronique de défense, Thomson-CSF... 

                                                    ah les Masurca : 50 tirs pour le tester... combien de bons ? euh... très peu ... Thomson, vous avez dit...


                                                    • E-fred E-fred 1er décembre 2008 18:55

                                                      à morice

                                                      et ici ce sont les Canadiens qui testent l’ERYX...oups...

                                                      En fait, maintenant, les français laissent exprès le matériel aux talibans (les Milan) pour que ça leur pètent à la figure...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires