• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le doute, une valeur sure

Le doute, une valeur sure

Au-delà de ceux qui, pétris de certitudes, sont convaincus que nous sommes seuls dans l’Univers, que la science ne se trompe jamais, que l’électricité gratuite n’existe pas, etc… la zététique, ce scepticisme provisoire, s’invite dans notre monde, semant le doute, et confirmant que celui-ci est l’essence même de la science.

Aujourd’hui, nombre de certitudes ont éclaté en morceau, et ceux qui étaient montrés du doigt lorsqu’ils soulevaient « les questions qui dérangent » se trouvent de plus en plus au devant de la scène, porteurs qu’ils sont de théories considérées autrefois comme farfelues, et vus maintenant d’un autre œil par nombre de scientifiques.

Pourtant la zététique n’est pas une nouveauté, enseignée qu’elle était il y a plus de 2000 ans par le philosophe Pyrrhon d’Elis, l’un des premiers adeptes du scepticisme…lien

Et comment ne pas évoquer la réflexion de Galilée, dans la droite ligne de Copernic, au 16ème siècle, remettant en doute l’immobilité de notre planète, affirmant qu’elle tournait autour du soleil, se retrouvant devant l’inquisition, en 1633, et devant accepter à genoux le reniement de sa thèse, ce qui ne l’aurait pas empêché de murmurer « E pur, si muove ! » (et pourtant elle bouge)…(lien) même si certains doutent qu’il ait prononcé ces mots, affirmant que s’il l’avait fait devant l’inquisition, son avenir devenait incertain, et que s’il l’avait murmuré, qui aurait pu l’entendre ? lien

Toujours est-il qu’elle tourne bel et bien…même si elle tourne plutôt mal, en grande partie à cause de la prédation humaine.

Au sujet des théories, quid de la parole biblique, souvent mal lue, ou mal interprétée, voire contestable : comment ne pas s’étonner que les chrétiens sont encore convaincus que l’homme a été crée par un seul Dieu, alors que dans la Bible même il est dit que nous devons aux Élohims (des anges descendus sur terre/littéralement) la création de la vie sur terre, humains y compris ? lien

En effet, si les rédacteurs du texte sacré avaient voulu écrire qu’un seul Dieu serait à l’origine de l’humanité, ils auraient écrit « Éloha », qui est le singulier d’Élohim.

Comment expliquer que la notion de l’exil du peuple juif est encore validée par tous, alors qu’aucune preuve tangible (parchemins, gravures, sculptures) n’existe ?

On pourrait aussi s’étonner de la date de naissance du Christ, que la plupart des experts donnent au printemps, et non pas au 25 décembre, suspectant l’église d’avoir ainsi voulu occulter une fête païenne…

Plus étonnant, le Christ serait né 5, 6 voire 7 ans avant la date supposée. lien

Quittons la religion pour l’histoire de l’humanité, en rappelant que nous devrions notre existence à la survie d’un millier de couples, il y a environ 75 000 ans, rescapés du réveil d’un hyper volcan, le Toba, en Indonésie, dont les cendres et le souffre auraient fait le tour de la planète, semant la mort, le froid, et la destruction.

Quant à nos ancêtres, plus le temps passe, et plus nous découvrons qu’ils sont toujours plus vieux : Lucy devient une jeunette avec ses 3 millions d’années, puisque l’équipe de Yohannes Haile-Selassie, du musée d’histoire naturelle de Cleveland, vient de découvrir l’existence d’un ancêtre dont l’âge est estimé à 3,5 millions d’années, soit 500 000 ans avant Lucy. lien

il y a de quoi sourire lorsque l’on songe qu’au récent moyen-âge, les scientifiques d’alors estimaient que nos plus lointains ancêtres n’avaient guère plus de 6000 ans

Plus près de nous, il y a  12 800 ans, nous savons que la chute d’un (ou plusieurs) météorites de bonne taille aurait modifié considérablement le climat, et seraient peut-être à l’origine de la disparition conjointe de l’Atlantide, de la Terre de Mu, et d’un autre continent au large des Indes. lien

D’ailleurs, récemment, des vestiges ont été découverts, au fond de l’Océan Pacifique, au large de l’Ile de Yonaguni, à proximité du Japon, prouvant l’existence d’une civilisation aboutie, et qui pourraient être les vestiges de Mu. lien (ici, une vidéo des vestiges)

Encore plus près de nous, comment ne pas s’étonner du tableau idyllique que font d’Henri IV nos livres d’histoire, alors que les historiens sérieux racontent le peu d’estime que le peuple portait à ce « bon » Roi.

Voilà ce que disaient de lui les historiens Jacques Pérot et Philippe Delorme : «  il promet plus qu’il ne tient, et c’est un impatient (…) sanguinaire et dépensier, il aime le luxe, le brillant, pense d’abord à lui, et à ses proches, pour lesquels il fait construire, ou améliorer des châteaux, des palais. pour s’en donner les moyens, il accable les français d’impôts (…) les impôts indirects vont doubler entre 1600 et 1610 (…) apprenant qu’une femme s’est pendue avec ses 6 enfants, ne pouvant plus payer les impôts, Henri IV déclara : « ce sont tous des canailles ». lien

Et quid de l’aura qui entoure encore Bonaparte devenu Napoléon, et qui est encore l'un des plus adulés des français, alors que, comme l’a prouvé Henri Guillemin, le célèbre historien, Bonaparte détestait les français, lequel, s’étant entouré d’historiens à qui il dictait sa vérité, transformait parfois des défaites en victoires, rappelant la jolie phrase de Churchill : « l’histoire me sera favorable, car j’ai l’intention de l’écrire ».

Pourtant la carrière de Napoléon est loin d’être exemplaire, installant aux postes importants des membres de sa famille, détestant dans sa jeunesse les français, menant une croisade contre les juifs, exterminant les noirs, massacrant les Arabes et les Turcs, déportant les Tziganes, et responsable de la mort d’environ 5 millions de femmes et d’hommes

Pas étonnant dès lors qu’Hitler ait pu le considérer comme son inspirateur. lien

Quel énorme décalage entre l’histoire officielle telle qu’elle nous est encore racontée, et la réalité, celle d’un despote homophobe fasciste, comme l’affirme l’historien Claude Ribbe. lien

À l’heure ou le ministère de l’éducation entend réformer l’enseignement secondaire, il ne serait pas idiot de revoir de fond en combles l’histoire de France, en signalant par exemple que rien ne prouve que Jeanne d’Arc ait été brûlé vive …puisque lors de cette immolation, la femme qui a été menée au bucher portait une cagoule, que le public des curieux avait été tenu à bonne distance (environ 500 mètres) et qu’un document officiel signale son mariage plusieurs années après son immolation. lien

Sur le chapitre de la science et de ses avancées, beaucoup de certitudes ont aussi été balayées : politiques et scientifiques, main dans la main, avaient affirmé que l’accident nucléaire majeur était impossible, certitude qui a pris du plomb dans l’aile après l’accident de Three Miles Island, puis celui de Tchernobyl, et enfin celui de Fukushima, même si certains, aujourd’hui encore,continuent d'affirmer l’impossibilité d’un tel accident en France, évoquant sans le moindre doute une énergie sure... lien

Sur ce lien, il est intéressant de constater l’évolution des opinions en ce domaine.

Aucun scientifique n’échappe à la possibilité de se tromper, y compris Einstein qui, ne croyant pas à la possibilité d’un univers en expansion, avait purement et simplement supprimé l’énergie du vide de ses équations, qualifiant ce choix de « plus grande erreur de sa carrière ». lien

Lucide, il affirmait en même temps : « qui n’a jamais commis d’erreur, n’a jamais tenté d’innover ». lien

Bien avant lui, Darwin n’avait-il pas affirmé que « la moyenne de la puissance mentale de l’homme devait excéder celle de la femme » ? lien

Au-delà de la conviction d’un Aristote qui pensait que la terre s’était formée par une série de grande catastrophes en un temps très court, (lien) comment ne pas s’étonner du temps qu’il a fallu au monde scientifique pour admettre finalement la dérive des continents, défendue longtemps avec acharnement par le physicien-météorologue Alfred Wegener ? lien

En réalité, la science est si souvent prise en défaut qu’un philosophe s’est fendu d’un ouvrage pour le rappeler : « les plus grandes erreurs de la science  » (édition la Boite à Pandore-2014)

Plus près de nous qui a oublié l’importante et argumentée contestation du changement climatique ?

C’est l’occasion de rappeler, entre autres, l’argumentation scientifique de Vincent Courtillot, l’un des plus grands géophysiciens au monde, affirmant encore en 2009 : « nous n’avons plus d’évidence que l’évolution du climat depuis 150 ans est liée à autre chose qu’à l’activité du soleil…la preuve du réchauffement climatique par le carbone n’existe pas encore ». lien

Nous savons aujourd’hui ce qu’il en est. vidéo

Le plus étonnant, c’est l’esprit de contradiction qui habite ce scientifique, n’hésitant pas à déclarer en même temps : « quelle que soit la nature d’un sujet scientifique, quand on vous dit que ce sujet scientifique est réglé, qu’il n’y a plus besoin de regarder, que les solutions sont connues, qu’il n’y a plus lieu à débat, c’est que vous êtes en train de d’approcher du dogme ou de la religion, mais pas de la science », ajoutant pour conclure : « quand il n’y a plus de débat, il n’y a plus de science ! ». lien

Comme dit mon vieil ami africain : «  traverse la rivière avant d’insulter le crocodile ».

L’image illustrant l’article vient de fluctuat.premiere.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Henri IV l’envers du galant

2012, odyssée de l’espèce

Nul ne sait ni le jour, ni l’heure

J’ai découvert l’Atlantide

Ils ont fait parler les pierres

Qui a peur de 2012 ?

L’énigme sur l’origine du froid qui s’abattit sur la terre il y a 75 000 ans

L’heure des convergences

Noirs, nous sommes tous noirs

Les 5 soleils mayas

La légende des pyramides

La réponse de l’arbre

Bugarach, le Bourg de l’arche

Napoléon, le menteur

Jeanne, une pucelle très convoitée


Moyenne des avis sur cet article :  1.52/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 2 juin 2015 10:02

    +++++
    Excellent de remettre les pendules à l’heure...
    Comme quoi l’histoire écrite par l’homme ne tient pas toujours la route face à celle gravée dans le sol.. !
    Merci... !


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 juin 2015 10:22

      @Le p’tit Charles
      oui...

      Coluche aurait dit : « les pendules à leur place »
       smiley

    • Calva76 Calva76 2 juin 2015 18:12

      @olivier cabanel
      Ce n’était pas plutôt « remettre les patates à leur place » ? smiley


    • Xenozoid Xenozoid 2 juin 2015 18:22

      @Calva76

      Calva ton intélect te donne le droit dábordé d’autres sujets, tu sais ?
      je veux bien tout ce que tu veux mais n’est tu es une pesronne obsedé un peu a la cabanelle en fait,pense, la seule raison que je vosi est que tu veux 12 patates al’ iranicium,quand tu veux, je suis sur, tu es l’ami de ton ami


    • Calva76 Calva76 2 juin 2015 20:09

      @Xenozoid
      J’ai pas tout compris de votre laïus mais j’aborde effectivement et concrètement d’autres sujets dans le domaine du développement durable. smiley
      Alors quand un sujet démarre dès la première phrase par "Au-delà de ceux qui, pétris de certitudes, sont convaincus que l’électricité gratuite n’existe pas« (sic) smiley je ne peux résister à l’envie de dire »chiche !« . smiley
      Et alors ? Elle se trouve où cette électricité »gratuite" ? smiley
      Maître ? Une nouvelle petite démonstration hilarante ? smiley


    • Xenozoid Xenozoid 5 juin 2015 15:58

      @Calva76

      mais je m’en fout, je suis pas obsédé moi
      car comme dit mon amis « pour éviter la gueule de bois restez bourré »

      voila c’est gratuit, de rien ,y’en a qui ont des difficulter avec.....


    • soi même 2 juin 2015 10:18

      Bonjour, j’ai un doute que vous avez suivie scrupuleusement votre vieil ami africain : «  traverse la rivière avant d’insulter le crocodile ».

      Oui, j’ai un doute, car comme à votre habitude, vous campez ferme sur vos certitudes, pour dires aux autres ils doivent avoir des doutes sur leurs convictions.
      En cela rien de constructive et d’apaisant dans votre texte, ce que vous exigez des autres il est bien entendue de votre part vous en êtes pas concerné, c’est un grand classique, mon intime conviction est sûr,
      Si cela se résume juste a ce qui nous plein comme unique conviction comme quoi cela est vrai, il est alors préférable de rien dire et peut être en réalité, ce dire, est si, je me trompais ?


      • bourrico6 2 juin 2015 11:04

        @soi même

        Tout à fait d’accord.

        Monseigneur Vico, roi des pommes de terre, commence d’ailleurs son article en désignant toujours la même cible, une sorte de méchant savant qui passe sont temps à mentir, à comploter, et à manigancer des plans fumeux pour conquérir le monde.

        Heureusement, Zorro Cabaniaiseux est arrivé, sans se presser, afin d’endosser le rôle de redresseur de tort, car il est le détenteur de la Vérité.

        Le contredire est blasphème.


      • colere48 colere48 2 juin 2015 10:26

        « In Solanum tuberosum lux veritatis »

         smiley


        • sarcastelle sarcastelle 2 juin 2015 11:11

          @colere48

          Plutôt solano tuberoso ?
          D’un autre côté je comprends que pour les belkacémiens qui n’entendent pas le latin, leur mettre malgré la grammaire solanum tuberosum leur facilite la recherche sur gogole. 

        • sarcastelle sarcastelle 2 juin 2015 13:34

          @sarcastelle

          Voilà, c’est la preuve par le titre qu’oncle Olivier cherche à nous endormir :

          https://books.google.fr/books/about/De_solano_tuberoso_ejusque_principio_nar .html?id=RuEuHwAACAAJ&hl=fr


        • Alex Alex 2 juin 2015 10:34

          Quel bonheur de lire un article « scientifique » dès potron minet !

          Vous démontrez que non seulement la « science » n’a rien d’austère, mais qu’elle peut mettre de bonne humeur.
           smiley
          Je crains malheureusement que certains mauvais esprits « bercés trop près du mur » (ah ah ah !) ne s’amusent à dézinguer pratiquement point par point cet article de haut niveau.
           smiley
          Il faut être sceptique pour la simple raison que ce mot évoque le chiffre 7 (7-ique) cher aux Sumériens, ce qui ne saurait être une coïncidence !.
          Mais dans certains domaines, nous avons désormais des certitudes (l’électricité gratuite des patates, les ventilateurs et autres prises miracles).

          Au sujet du pluriel élohim, je vous suggère un article sur un fait étrange : pourquoi les rois de France utilisaient-ils le pluriel « Nous voulons » alors qu’en apparence ils n’étaient qu’une seule personne ?
          N’étaient-ils pas des elohim couronnés ?
          Leur couronne n’était-elle pas un casque de transmission évolué pour échanger avec leur base, tel celui de certains extra-terrestres ?




          • bourrico6 2 juin 2015 11:06

            C’est fascinant, j’ai l’impression de voir un enfant découvrir le monde....

            Quand il aura un peu grandit, il s’apercevra qu’il n’est pas le premier à le découvrir.


            • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 2 juin 2015 14:59

              @bourrico6 : grandi, sans t


            • sarcastelle sarcastelle 2 juin 2015 11:18

              Oncle Olivier, ne prenez pas non plus Henri Guillemin au pied de la lettre. 

              Doutez ! 

              • olivier cabanel olivier cabanel 2 juin 2015 12:54

                @ tous

                la corruption et le nucléaire ?
                eh oui !
                 smiley
                c’est ici

                • sarcastelle sarcastelle 2 juin 2015 13:39

                  Oncle Olivier, vous n’allez pas prendre au sérieux un article qui répète que Foukouchima n’a fait que deux morts ?


                • Electric Electric 2 juin 2015 13:15

                  Un moyen simple de rester dynamique intellectuellement, et non figé dans les dogmes scientifiques qui dépendent des connaissances de l’espèce humaine à l’instant T serait au niveau éducatif et dès les plus jeune âge rappeler à chaque étape de l’instruction que nos connaissances à tout point de vue sont le reflet d’un niveau de développement qui ne demande qu’à changer au fur et à mesure de nouvelles découvertes ou remises en cause.

                  Cela permettrait de pouvoir rapidement remettre en cause les choses fausses lorsqu’elles se révèlent, à l’image de la cosmologie actuelle par exemple.

                  L’élève, l’apprenant, deviendrait critique et dynamique à la fois. L’enseignement deviendrait interactif, et finalement bcp plus intéressant. L’enseignant n’apparaitrait plus comme le recrachant d’un savoir dogmatique, mais le passeur d’une méthode intellectuelle de développement des capacités cognitives et intellectuelles. On pourrait instituer des devoirs qui consisteraient dans un texte à repérer les raisonnements circulaires ou les sophismes, à systématiquement repérer le loup dans la bergerie. Le cancre du fond de la classe aurait sa chance comme tout le monde, et ferait de la phlio à l’insu de son plein gré. La rébellion à l’autorité n’aurait plus lieu d’être.

                  Et tout le monde se ferait moins chier en classe. L’enseignant n’aurait plus à briller par un savoir somme toute relatif, mais par une méthode dont les fruits seraient rapidement rentabilisés par les élèves.

                  Nos programmes scolaires actuels sont truffés de conneries (parfois à dessein), leur présentation comme des vérités révélées rend l’enseignement dogmatique, pour ne pas dire propagandiste, et ça jusqu’au Master.

                  Malheureusement, le monde de la science actuelle est ainsi fait qu’il est tenu par des barons qui quand ils ont pondu un truc il y a 30 ans, restent assis dessus et sont persuadés qu’ils ont découvert l’Alpha et l’Omega de toute chose, ce qui fait que chaque nouvelle découverte n’est pas vue comme une ouverture, mais une fermeture au débat. Cela permet aussi à ceux qui ont un agenda pour l’humanité, et pas forcément pour son bien (transhumanisme) de le dérouler en silence. Pour cela, il suffit de montrer un neuneu en blouse blanche, éprouvette en main, chez Pujadas pour laver la cervelle de la majorité.

                  La belle science a été confisquée à des fins inavouables, le point de basculement étant la seconde guerre mondiale et les projets secrets à l’image du projet Manhattan.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 2 juin 2015 15:17

                    @Electric
                    pas mieux...

                    je remercie et partage
                     smiley

                  • Alex Alex 2 juin 2015 17:28

                    @Electric

                    Entièrement d’accord ! 
                    Il faut que, dès le CP (« son plus jeune âge »), l’enfant remette tout en cause. 
                    Pourquoi 2 + 2 = 4, hein ?
                    Au lycée, on ne doit plus apprendre des relations aussi stupides que
                    U = R.I ou P = U.I : la preuve par Cabanel !

                    Il n’est pas étonnant que le Savant vous approuve : vos « formations » scientifiques et ses démonstrations garantissent la validité de vos raisonnements.

                    En outre, votre intérêt pour l’électricité devrait vous permettre de valider les récentes affirmations cabanéliennes sur l’énergie gratuite, notre Savant s’engageant en échange à valider vos idées sur la théorie de l’univers électrique (grand moment de bonheur en perspective !).

                    Les vrais scientifiques savent que la science n’est qu’un outil de modélisation des phénomènes naturels, de même qu’ils savent parfaitement que le doute est de mise, que toute théorie doit être validée avant d’être admise, et qu’elle est susceptible d’évoluer : les hommes vivaient très bien avant Galilée et Newton, lequel ne fut dépassé qu’il y a un siècle par la RR de Poincaré-Lorentz, puis la RG d’un Einstein qui n’aurait pas fait grand-chose sans l’aide de Planck, Dirac et autres. De la même façon, ils savent que les vrais savants, dont les noms sont associés aux plus grandes découvertes, ont souvent commis des erreurs au cours ou à la fin de leur carrière, mais que chacun d’eux apporta une brique importante au mur de la science. 
                    Pour reprendre une expression devenue célèbre, il semble qu’au lieu d’ajouter une brique à ce mur, certain « scientifique » agoravoxien ait été bercé trop près de lui.
                     smiley

                  • foufouille foufouille 2 juin 2015 18:01

                    @Alex
                    « il semble qu’au lieu d’ajouter une brique à ce mur, certain « scientifique » agoravoxien ait été bercé trop près de lui »
                    chez moi, on dit finit à la pisse contre un mur ou amènes ta mère que je te refasse teelement tu es débile.
                     smiley


                  • wawa wawa 2 juin 2015 13:47

                    bon alors O mage des ordres de grandeur


                    tu nous la poste ta video personnelle de tes patates a 600W

                    Je crois que nous sommes une poignée a l’attendre
                    c’est que j’ai une facture elec a réduire moi, je suis foutrement interessé
                    c’est pour la cuisine que j’ai trouvé la solution


                    ah j’oubliai smiley

                    • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 2 juin 2015 14:57

                      sûre ! L’orthographe aussi est une valeur


                      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 2 juin 2015 15:00

                        «  nombre de certitudes ont éclaté en morceau »


                        morceauX !

                        • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2015 15:11

                          « Allez jouer dans le bac à sable »

                          Une phrase que j’ai tellement lu sur cette antenne quand les commentateurs captaient une autre chaîne...
                          Comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, disons que c’est une erreur de vieillesse dans un rétrécissement de son univers. 

                          • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2015 15:16

                            Non, ne t’en fait pas, t’es pas le seule...

                            En fait, c’est très rare de ne pas être conservateur de son passé, à croire que rien ne change, que le passé explique tout.
                            L’ouverture d’esprit, c’est une philosophie.C’est aimer plus ses ennemis de convictions que ses amis.
                            Comme disait Franz-Olivier Giesbert écrivait dans l’édito du Point « Il faut savoir changer d’ennemis ». 
                            On apprend beaucoup plus, Olivier smiley

                          • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2015 15:18

                            Un conseil « Soyez vrai ».

                            Le reste, c’est ... non je ne le dirai pas....

                          • gaijin gaijin 2 juin 2015 15:26

                            salut olivier
                            tout change ......mais dans notre monde étrange on admet que la technologie soit obsolète au bout de 5 ans pendant qu’on ressasse les mêmes vieilles idées issues du 19 ème siècle ou de la seconde moitié du 20 ème
                            c’est ainsi que l’on croit encore que le progrès technique est la finalité de l’humanité et qu’il permettra de résoudre tous les problèmes, que l’on lutte pour combattre un communisme qui n’existe plus ou que l’on s’imagine que le nucléaire c’est l’énergie de l’avenir .....

                            nouvelles technologies et vieux cerveaux ......prisonniers des reflexes reptiliens et des atavismes simiesques .......


                            • olivier cabanel olivier cabanel 2 juin 2015 15:53

                              bonjour gaijin

                              je partage, bien évidemment.
                               smiley

                            • foufouille foufouille 2 juin 2015 16:00

                              @gaijin
                              tu as un générateur à patates ?


                            • Xenozoid Xenozoid 2 juin 2015 17:59

                              @foufouille

                              les royalists sont partis ?


                            • L'enfoiré L’enfoiré 3 juin 2015 09:02

                              @gaijin bonjour,

                               Cela me rappelle un billet d’un certain Hengxi que quelques uns ont connu sur Avox.
                               C’était il y a cinq ans.
                               J’avais « osé » envoyé mon droit de réponse du style du berger à la bergère.. 
                               C’était un peu comme un conflit entre générations, alors qu’il était plus jeune que j’étais.
                               Oui, les technologies sont obsolètes très vite, j’en sais quelque chose, j’en ai fais partie pendant tant d’années. C’est exactement ce que je donnais dans les conclusions d’une tétralogie le mois dernier.
                               Le communisme, j’en parlais dans le billet précédent.
                               L’énergie nucléaire, je l’ai dit tellement à Olivier, la fission ce n’est pas l’avenir, mais il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre et encore moins comprendre.
                               Tu as raison prisonnier des réflexes reptiliens et des atavismes simiesques. smiley 


                            • bakerstreet bakerstreet 2 juin 2015 16:02

                              Les gens aiment bien les dictateurs justement parce qu’ils les méprisent, les prennent pour des cons.

                               Eux connaissent la voie ! Ils n’ont aucun doute sur le sujet ! 
                              Plus leur programme est simple, même s’il parait absurde à d’autres, les plus rares, ils sont adorés. 
                              Ce monde est fait pour les déménageurs, les sergents chefs, les gros cons, qui enfoncent les portes à grands coups d’épaules, se moquant des binoclars, des juifs, des nègres, des ratés. 
                              Il existe bien sûr maintenant des formes plus subtiles, mais la ligne est la même, toujours : Discours simpliste, voie et voix à suivre, identification comme le sauveur, bouc émissaire désigné. L’avenir est toujours dit comme radieux, après une époque d’intense effort, où les forces vives de la nation seront appelés à renouveler les choses. 
                              Ces petits chefs sont dévorés par l’ambition, et ne rêvent qu’à devenir président, même quand ils se rasent chaque matin dans la glace. 
                              Ils prennent des postures, en robe de chambre, comme dans un costume d"’empereur. 
                              Le doute, malheureux ?
                               C’est pour les autres, ces nains débiles, tarés congénitales ; pour bien faire il faudrait les exécuter maintenant qu’on a les cartes en mains, afin qu’ils ne reviennent pas au pouvoir, qu’ils corrompent la race. 
                              Bon, je vais trop loin, je m’excuse, je me laisse aller...C’est comme si j’étais moi même en tribune !...Mais loin de moi cette idée, moi qui hésite, me pose trop de questions sur la vie son sens, et n’adhère vraiment qu’à la poésie et à la musique. Mais j’oubliais aussi la bicyclette.

                              • olivier cabanel olivier cabanel 2 juin 2015 16:29

                                @bakerstreet
                                merci de ce coup de gueule,

                                ça fait du bien.
                                 smiley

                              • oncle archibald 2 juin 2015 18:01

                                Une reproduction du « penseur » de Rodin dont une photo illustre cet article est installée dans un village catalan et les autochtones l’ont rebaptisée « al cagaïre » … La traduction est aisée même pour ceux qui ne pratiquent pas la langue catalane. Pauvre homme, il n’a pas vu la publicité pour certaine eau de source qui fait partir les fusées de la Nasa vers le bas !


                                • oncle archibald 2 juin 2015 19:25

                                  @oncle archibald


                                  Le doute, une valeur sure …

                                  Application pratique : le mec qui a coché « pas intéressant » au dessus de mon post précédant est-il ou non un adorateur de la Cabanellerie ? As-t-il au moins saisi que le penseur de Rodin, d’après les catalans, fait des efforts terribles pour faire « de la merde », ce qui est somme toute très commun sur AV et, je prends les devants, une des raisons pour lesquelles je m’y trouve de temps en temps ...

                                • Xenozoid Xenozoid 2 juin 2015 18:09

                                  la valeur l ;a morale , permetez moi de rire
                                  Plus étonnant, le Christ serait né 5, 6 voire 7 ans avant la date supposée
                                  trés important,il portait une carte d’identité ?et le droit romain a fais qu’il est quand même né.
                                  a bon ?
                                  ton ommission c’est le pouvoir, mais êst ce une ommission ?, car quand un con arrive l’autre n’est jamais loin, enjoy


                                  • sls0 sls0 2 juin 2015 19:44

                                    S’appuyer sur des doutes pour faire passer un dogme c’est fort de café.

                                    @ Cabanel
                                    Je me suis toujours demandé si vous étiez anti nucléaire ou pro charbon. Là vous remettez en doute l’impact CO² parce que qu’elle dérange votre théorie car c’est du charbon qui remplace le nucléaire.
                                    Je vous classe donc parmi les lobbyistes pro charbon avec leur 150.000 morts annuels et l’équivalent d’un Fukushima en rejet radioactifs par an.

                                    Je ne vais pas discuter au sujet de Vincent Courtillot, on le fait très bien ici de cet Allègre bis.
                                    Lui ses doutes il ne les fait pas passer dans des revues scientifiques mais par les médias où il y a potentiellement moins de personnes avec les connaissances pour le contredire.
                                    Du blabla, pas de chiffres, si remettre en doutes des mesures de température car prises dans un seau en bois à une époque. Il trouve donc un station météo qui va dans le sens de ses dires St-Petersboug en l’occurrence.

                                    Avec vos oeillères avec votre lien vers la vidéo du monde, vous ne voyez que l’aspect sécheresse de l’influence du CO² diminuant le refroidissement de centrales nucléaires en Afrique. Oui, ils disent qu’il y aura amplification de la sécheresse pour les endroits secs et des pluies sous nos latitudes.*
                                    Cette vidéo contredit les dires de Vincent Courtillot en plus.

                                    *Celui qui à fait la vidéo a survolé les rapports du GIEC, pour ceux qui veulent approfondir un rapport du ministère du développement durable, des scénarios il y en a pour tout les goûts même avec moins de précipitations.


                                    • Donbar 2 juin 2015 20:47

                                      « zététique » ne veut pas dire doute, mais recherche. Voyez la zététique de François Viète. Pyrrhon d’Elis était tout sauf zététicien. Henri Broc a eu tort de détourner le mot de cette manière et Cabanel a eu tort de le suivre sans douter suffisamment au cours de sa recherche sur le sujet.
                                      En toute sympathie.


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2015 07:01

                                        @Donbar
                                        plusieurs sources convergentes vous contredisent

                                        ici, ou là, ou encore ici : « Le nom de zététiques, qui signifie chercheurs, indique une nuance assez originale du scepticisme : c’est le scepticisme provisoire, c’est presque l’idée de Descartes considérant le doute comme un moyen, non comme une fin, comme un procédé préliminaire, non comme un résultat définitif ».
                                        le débat est ouvert !
                                         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires