• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le futur existait déjà

Le futur existait déjà

À la lumière des progrès considérables que l’humain a fait en quelques siècles, passant de la roue à l’ordinateur, et de la cahute au gratte ciel avec la plus grande des facilités, comment ne pas imaginer que ce qui s’est produit en quelques millénaires, n’ait pas déjà eu lieu dans le passé ?

Les esprits taquins rétorqueront que si ça avait été le cas, comment ne pas imaginer que des traces de ces progrès antérieurs n’aient jamais été trouvées ?

Sauf que c’est sur plusieurs millénaires qu’il faut poser la question : que restera-t-il dans 75 000 ans de notre « belle civilisation » ?

N’importe lequel des outils que nous utilisons aujourd’hui, de la voiture à l’ordinateur, en passant par le gratte-ciel, ou le barrage, auront bel et bien disparu sans laisser la moindre trace.

L’exploitant lui-même n’imagine guère que son barrage perdure au-delà d’un siècle. lien

Au delà des Grandes Pyramides, voire des colonnes de marbre noir et blanc de Buren, que restera-t-il dans 75 000 ans ?

Mais pourquoi choisir comme étalon ce chiffre ?

Tout simplement parce que c’est sur cette période que 3 scientifiques, travaillant conjointement sur le même sujet, sans s’en douter une seule seconde, ont fait d’étranges découvertes.

Alors que le climatologue Grégory Zielinski, pratiquait des carottages dans la calotte glaciaire, Michel Rampino géologue étudiait les foraminifères qui gisent au fond des mers, et le géologue Craig Chesner s’interrogeait sur le mystère du lac de Toba, en Indonésie.

Or le 1er découvrit qu’il y a  75 000 ans, il y eut dans l’atmosphère de notre planète tant de dioxyde de souffre (1900 microgrammes par m3) qu’il en conclut qu’il ne dut rester sur Terre que 1000 couples humains..

Rappelons que le site de Vostok a réalisé des forages qui remontent jusqu’à 400 000 ans. lien

Le second constata, en étudiant ses chers protozoaires, qu’il y a  75 000 ans, la température des océans avait baissé de près de 6°C, ce qui représentait une chute brutale des températures sur Terre d’au moins 15°C.

 Quand au dernier, il constata que son mystérieux lac, long de 100 km, et large de 60, était en réalité un ex-hyper volcan, lequel avait explosé, déposant des traces palpables tout autour de la planète, puisque chaque volcan de notre terre peut être identifié grâce à ses cendres. lien

Comme l’écrit le professeur Ray Cas de l’université de Monash, expert en géosciences, « la terre fut plongée dans l’obscurité presque totale, renvoyant le monde à l’âge de glace ». lien

J’avais publié le 26 mars 2009 un article sur la question, et c’est en 2014 qu’Arte proposa un reportage, « nuage mortel », reprenant tous les éléments donné dans mon article. lien

Le film est sur ce lien.

 Or les 1000 couples restant, dont la plupart étaient sur le continent africain, s’ils avaient eu à l’époque une technologie identique, ou supérieure à la notre, avaient du repartir à zéro...

Ceci explique peut-être une récente découverte prouvant que la modernité humaine était déjà effective en Afrique avec près de 50 000 ans d’avance sur l’Europe : des perles, vraisemblablement portées en guise de collier ou de bracelets, ont été découvertes, et leur datation remonte à  75 000 ans. lien

De quoi mettre dans l’embarras un certain Sarközi, prétendant à tort que l’Afrique n’était pas encore rentrée dans l’histoire.

Mais revenons à nos volcans...

N’en serait-il pas de même si l’un des 3 hyper volcans de notre planète s’en venait à faire des siennes ?

Quid du Yellowstone, qui avec son réservoir magmatique de 19 km de haut, sur 64 km de long, pourrait causer d’immenses dégâts ?...quand au Toba, ne pourrait-il l’un de ces prochains jours se réactiver ?

Un documentaire a été réalisé sous le titre « 10 moyens de détruire la terre », et de l’astéroïde géant, ne dépassant pas une taille de 7 km, comme dans ce film, à l’éloignement de celle-ci du soleil, en passant par « une grande carbonisation », fonte des pôles nous rapprochant tous les ans de 5 millions de kilomètres du soleil, et d’autres différents scénarios, tout reste dans le domaine du possible (lien) mais positivons avec humour. lien

Et puis, au-delà des volcans, et de toutes les catastrophes « naturelles » qui peuvent nous frapper sans prévenir, n’avons-nous pas accumulé sur cette planète de quoi la détruire totalement ?

Malgré tous les plans destinés à réduire le nombre d’armes atomiques, il y a encore de quoi faire de larges dégâts, sachant qu’une arme de type B83, soit 200 fois la bombe d’Hiroshima, détruirait totalement une partie de Londres. lien

Mais revenons à ce futur qui aurait déjà existé...

Certains ne voient dans ce bijou que la représentation d’un insecte, mais n’est-ce plutôt celle d’un avion ?

Il a été découvert dans une tombe inca datant de plus de 1000 ans, en Colombie, dans la province d’Antioquia.

Peter Belting, Conrad Lübbers, et Algund Eenboom, 3 ingénieurs allemands, ont utilisé ce modèle pour en reconstituer un à l’échelle 16 :1, et le vol télécommandé de la maquette qu’ils ont nommé Goldflyer s’est effectué sans problème... lien

Et quid de ces statuettes d’un autre temps, qui ne peuvent que nous rappeler nos cosmonautes et autres astronautes ?

Restons dans le domaine de l’art : certaines statuettes pariétales n’ont rien à envier à celles  de nos sculpteurs modernes...

Allons un peu plus loin...comment expliquer la présence sur l’Altiplano Péruvien de bijoux divers en platine fondu, sachant que celui-ci fond à 1730°C et que pour le travailler il faut une technologie comparable à la notre ? lien

Comment expliquer que des cranes présentant des trous de trépanation délibérément réalisés, ont été découverts dans des sites du Néolithique, laissant à penser que des opérations délicates avaient été pratiquées sur le cerveau, bien avant les grandes civilisations, il y a près de 9000 ans ? lien

Dans le Mausola Purva (lien) on peut découvrir cette description précise qui ne peut qu’interroger : « c’est une arme inconnue, une foudre de fer, gigantesque messager de la mort, qui réduisit en cendres tous les membres de la race des Vrishnis et des Andahakas. Les cadavres brulés n’étaient même pas reconnaissables. Les cheveux et les ongles tombaient...  » lien

Comment ne pas comparer ces symptômes avec ceux qui frappent ceux qui ont subi une grave irradiation nucléaire ?...lien

Mais dans ce texte sacré, on peut faire d’autres découvertes : on y évoque « la voiture de Vasudeva, de radiance solaire...le disque de Krishan (...)dont la nef composée du fer le plus dur inflexible monte au firmament  »...lien

Allons faire un tour du coté de Bagdad, afin d’évoquer l’existence d’une pile, qui depuis des lustres, continue d’intriguer.

C’est en 1939 que lors de fouilles archéologiques, fut découvert un petit vase de terre cuite, haut de 15 cm et obturé par un bouchon de bitume.

À l’intérieur de ce vase se trouvait un tube de cuivre à l’intérieur duquel il y avait une tige de fer, très corrodée, tout comme le tube de cuivre.

C’est l’archéologue Wihelm Köenig qui en déduira logiquement être en présence d’une pile, inventée pourtant en principe par Volta en 1800.

Mais on peut aller un peu plus loin.

Les orfèvres de Bagdad, et probablement d’autres de par le monde, utilisent une technique rudimentaire de galvanoplastie, destinée à déposer une fine couche d’or sur des bijoux, et Köenig va finalement imaginer que cette pile, mise en court circuit, était utilisée pour cela. lien

À ce jour, cette pile a été datée à plus de 4500 ans, et elle peut être plus ancienne. lien

De la pile à la lampe il n’y a qu’un pas...

En avril 1485, la tombe de Tullia, fille de Cicéron, décédée en 44 avant notre ère, révéla un bien étrange mystère : une lampe y brulait faiblement...elle éclairait donc depuis plus de 1500 ans. lien

Mieux : dans la chambre intérieure du temple d’Hator, à Denderah, des bas reliefs, datant de 4200 ans, montrent des objets qui ne peut que faire penser à des ampoules électriques. lien

Bien sur, quelques esprits taquins hausseront les épaules, convaincus que jamais par le passé, nos technologies actuelles n’ont pu être réalisées, mais le doute n’est-il pas l’essence même du scientifique ?

« Un cantique pour Leibowitz  », de Walter Miller, évoque sous la forme d’une fiction, l’étrange découverte d’un moine : une boite de petits pois vide, et différents documents dont il ne comprend pas le sens, vu qu’il vit au 26ème siècle, et que tout à disparu, y compris les livres, recopiant ses reliques en leur prodiguant de multiples enluminures.

En fait, son « trésor » datait d’avant « le déluge de flammes », une guerre nucléaire ayant détruit l’essentiel de la civilisation en quelques semaines et les rescapés tueront politiques, savants, et tous les livres... lien

Rien n’empêche donc de se poser la question : « et si le futur avait déjà existé ? »

En tout cas, une étude récente de la NASA ne dit pas autre chose... lien

Comme dit mon vieil ami africain : « quand tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens ».

L’image illustrant l’article vient de lemysterefurtif.unblog.fr

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

2012, odyssée de l’Espèce

Le monde avant l’ère

Nul ne sait ni le jour, ni l’heure

J’ai découvert l’Atlantide

Ils ont fait parler les pierres

Qui a peur de 2012 ?

L’énigme sur l’origine du froid qui s’abattit sur la terre il y a 75 000 ans

L’heure des convergences

Noirs, nous sommes tous noirs

Les 5 soleils mayas

La légende des pyramides

La réponse de l’arbre

Bugarach, le Bourg de l’arche


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

238 réactions à cet article    


  • Jo.Di Jo.Di 8 juillet 2016 11:31

    L’échange primitif ajoutait de la richesse social, la société bobo du plus cher Iphone, différentielle par l’Argent, ajoute par l’échange de la pauvreté sociale.
     
    La société d’abondance consommuriste est société de dévalorisation. Plus la croissance s’accentue, plus la hiérarchie des « biens » et sa pléthore augmente, plus le lien social se distend, plus les signes de différenciation sociaux se multiplient.
     
    Une société de chasseurts cueilleurs pauvres est plus riches socialement, par le don et la communauté.
     
    La société multiethniquée consumériste bobo est d’une pauvreté anthropologique affligeante.
     
    La rareté fait la richesse des rapports humains.
     


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 juillet 2016 11:35

      @Jo.Di
      chere Villi...au delà des bobos, que vous parsemez avec tenacité tout au long de vos interventions, je suis plutôt en phase avec ce que vous avez écrit.

      vous dites « la rareté fait la richesse des rapports humains », oui, mais j’y ajoute bien volontiers la bienveillance, et la sincérité.
      merci de votre commentaire

    • Jo.Di Jo.Di 8 juillet 2016 11:44

      la société de « croissance » est STRUCTURELLEMENT une société d’extension des hiérarchies. Si les pauvres peuvent être moins pauvres dans l’absolu, le différentiel augmente en proportion de la croissance économique. Il n’y a pas de décalage mirobolant entre le chef et le clampin dans une société primitive. L’Iphone18 du bobo de gôôôche geek exige un différentiel avec l’ouvrière chinoise (que je ne saurais voir)
       
      Alors il est faux de dire que les riches enrichissent les pauvres par vases communicants, car c’est structurellement que la croissance DOIT augmenter ce différentiel.
       
      De plus si le primitif a la terre, l’air pur, la plage, la nourriture gratuites, le bonobobo a perdu toue possibilité d’autonomie, la voiture remplace les jambes, Carrouf remplace la forêt, l’usine la chasse, et bientôt les yeux Google bionique seront indispensables en plus de l’Iped18 pour payer ...
       
      La débilité de la consommation bobo de gôôôche (écran plasma de 50é pour admirer les colons millionnaires qui poussent une baballe) tient aux signes donnés pour cette « hiérachie », ce snobisme des mondains Morelle de gôôôche qui se font cirer leurs pompes à 3000€ par un valet souchien dans un cabinet privé de l’Elysée.
       
      Or ces signes différenciant par la richesse sont l’a-panache du gôôôchisme, consumérisme, Artgent Dieu Jaloux d’Israël et de bobo.
       
      La science par contre est une ascèse. Elle est l’avenir après les débiles bonobobos.
       
      « Un abîme nous sépare de ceux qui se battent pour un bien être matériel » Jünger
       


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 juillet 2016 11:51

      @Jo.Di
      d’accord aussi...

      j’avais d’ailleurs publié un texte sur « la fable du ruissellement », prouvant que l’augmentation de la richesse des plus riches, avait l’effet inverse...cette société n’est pas partageuse...et le riche voudra toujours plus de richesse, provocant toujours plus de pauvreté.
      mais, villi, je m’interroge : si un jour vous donnez une conférence, est-ce que vous mettriez autant de bonobobos dans votre intervention...ça créerait un climat étonnant.

    • Jo.Di Jo.Di 8 juillet 2016 12:10

      @olivier cabanel
      Mais là où le gôôôchiste est aliéné par la pensée dominante sirupeuse de l’oligarchie multiethniqueuse crétinisante capitaliste c’est qu’il ignore volontairement l’infrastructure marxiste.
       
      Il n’y a de communauté solidaire que par l’Histoire où la lutte (Hegel), c.a.d la transmission de la tradition, de souvenirs communs, de la communauté de mœurs et de croyances, où par l’adversité et un ennemi commun ’politique« (qui soude)
       
      Or le Capital fait tout pour que le peuple disparaisse par la traite négrière et le Grand Remplacement et que l’ennemi soit intérieur, la guerre de tous contre tous, le concurrent prolétaire des divisions de réserve du prolétariat, le plombier polonais, où même le barbu à la kalach, le peuple des »Autres« . Et son seul commun est une bande de millionnaires en short qui n’on rien à foutre du peuple
       
      Et le Capital fait tout pour que la promesse »démocratique« soit une égalité »matérielle« , c.a.d apolitique et acculturelle (le RU tient ds cette logique) ce qui veut dire RELATIVEMENT etindividualiste et non ORGANIQUEMENT et collectif (c.a.d dans une vision politique de communauté)
       
      Et il a réussi.
       
      De plus cette hiérarchie capitaliste veut le pouvoir, l’entre-soi, et peut se passer de l’apparence de cette hiérarchie des biens de consommation. Apparaître vertueuse dans son paradigme, donc se légitimer. (les fondation Bill Gates, le millionnaire qui va à la pêche aux migrants aussi). Là est le piège véritable, ce qu’avait très bien vu Nietzsche :
       
       »Les travailleurs vivront un jour comme vivent aujourd’hui les bourgeois – mais au-dessus d’eux, se distinguant d’eux par une absence de besoins, se trouvera la caste supérieure : plus pauvre, plus simple, mais détentrice du pouvoir. "

       
      ’La Volonté de puissance’ Nietzsche


    • Jo.Di Jo.Di 8 juillet 2016 12:23

      Et ce passage de la hiérarchie de l’ostentatoire à la hiérarchie de la culture (l’école de Naïade Vagino Bécassine ne donne pas accès à la culture mondaine de l’entre-soi, mais juste à la lecture des étiquettes des prix pour les sans-dents au RU) se fera via les privilèges ultimes du transhumanisme :
      l’espace, le silence, l’immortalité, l’île du Pacifique, le pouvoir, sur les 15 milliards de veaux multiethniqués baffrant l’auge dans leurs ghettos à dealers et rappeurs.
       
      Et quand ils iront les voir, ils le feront en scooter bio climatiiik dévotement écolo et humble, car la ségrégation sera ailleurs.
       

       


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 juillet 2016 13:15

      @Villistia

      pourquoi pas, mais ne croyez vous pas que nous sommes assez éloignés du thème de l’article ?

    • Jo.Di Jo.Di 8 juillet 2016 13:30

      @olivier cabanel
       
      J’ai juste regardé les images comme d’hab (savoir lire ne sert à rien au Boobaland), apparemment vous parlez des aryens (vu la carte), c.a.d d’ultra réactionnaires souchiens. Regardez les images sur « La Cité Antique » de Fustel de Coulanges , les babyloniens, les perses, les égyptiens, les hoplites où les légionnaires et les brahmanes c’étaient pas des bobos de gôôôche ....

       

      « Ne vous laissez pas distancer par les Ben Soussan  ! Ils ont déjà une écran LCD 40 pouces ! Achetez le 50 pouces chez Colonarty ! » 
       

      « Bobo n’est devenu un objet de science pour bobo que depuis que les écrans LCD sont devenus plus difficiles à vendre qu’à fabriquer.  » 

       
      ‘Crétins du foot’ Ed de gôôôche Marketer anonyme


       

    • Jo.Di Jo.Di 8 juillet 2016 14:00

      @mala testa
      Comme dit Kropotkine, flatter la charité instinctive sert tjrs d’alibi à la classe dominante (le prêtre, le juge, le négrier capitaliste)
      Et pour Kant la charité est juste branlette d’ego, un instinct égoïste pas une rationalité
       
      Le Flanby n’a pas de fascination pour les sans-dents, colons où souchiens, que du mépris de classe.
      L’Islam sert le Divide et Impera, il est aussi faire-valoir au libéralisme « droitdelhommiste ».
       
      Le Capital n’est pas l’adversaire de la gôôôche mais son maître, le gôôôchiste NoBorder son idiot utile. Le Grand Remplacement est un moyen de détruire le communautaire, l’infrastructure, ce qu’avait vu un marxiste comme Marchais. Mais il révèle une conscience de classe doublée d’une conscience raciale due à la régression infra-politique du libéralisme (la nation est morte) chez le souchien petit-blanc, et de ce fait trans-continental (de Trump à Poutine)

       « En raison de la présence en France de 4,5 millions de travailleurs immigrés et de leur familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes..... La cote d’alerte est atteinte, c’est pourquoi nous disons, il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine....Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. Cela crée des tensions.....Les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles françaises ne peuvent y accéder....La charge d’aide sociale nécessaire pour les familles immigrées plongées dans la misère devient insupportable pour les communes. »

       
      Georges Marchais, Montigny-les-Corneilles, 20/02/1991 avant de se faire éjecter par les bobos

      http://www.youtube.com/watch?v=sCfVkATt1vs


    • olivier cabanel olivier cabanel 9 juillet 2016 18:13

      @Jo.Di
      villi, je sais bien que les images ne sont rien pour vous que des artefacts, et malgré vos outrances verbales, parsemées de gôôôche et de bonobobos, je vous apprécie énormément.

      un Céline qui se serait renouvelé en quelque sorte...ou devrais-je dire Une Céline
       smiley

    • Jo.Di Jo.Di 10 juillet 2016 14:16

      @Gatinais33 @cabane est là
       
      Je vous ai répondu dans l’article de pipe-cigarette (« torch of freedom » a dit le Capital cigarettier, un free-branling historique)
       
      Pour le bonobobo vert auteur je remets la citation de Baudrillard qui explique que bonobobo vert biobio qui a peur de son cancer atomique car il le veau bien n’est qu’une chiure formatée, que l’écologie est une réification d’une pensée ontologique réactionnaire où n’est rien.

       
      « Le narcissisme de l’individu en société de consommation n’est pas jouissance de la singularité, il est réfraction de traits collectifs [le code capitaliste des échanges sociaux]. Cependant il est toujours donné comme investissement narcissique de soi-même à travers le P.P.D.M (Plus Petite Différence Marginale) [tous uniformisé dans la différenciation consommatrice halal-geek-bio-hipster-vintage-hippie ...]
      Partout l’individu est invité d’abord à se plaire [par le Code que dès l’enfance il a appris, les Nike à la mode font l’admiration des copains de maternelle, sans ces fétichiches pas d’amitié et pas de soi-même], à se complaire. Il est entendu que c’est en se plaisant à soi-même [free-branling du sportif par ex] qu’on a toutes les chances de plaire aux autres [admiration pour celui qui vit ‘intensément’ par ex].
      A la limite, peut-être même la complaisance et l’auto-séduction peuvent-elles supplanter totalement la finalité séductrice objective [...] Le discours répété de la marque dans la publicité [je le veau bien ...] Evelyne Sullerot dit : ‘On vend de la femme à la femme .... en croyant se soigner, se parfumer, se vêtir, en un mot, se créer ... la femme se consomme’ [c.a.d elle suit un Code non un désir naturel pour des qualités réelles, de beauté, de charme, de goût...] Non seulement la relation aux autres mais aussi la relation à soi-même devient une relation consommée [du froid payement comptant de Marx qui n’avait pas encore atteint l’éthique (restée à son époque traditionnelle) à l’existentiel capitaliste de Clouscard où Houellebecq comme l’avait prévu Sade] »

      ‘La société de consommation’ Baudrillard


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 juillet 2016 14:18

      @Jo.Di
      très en forme belle villi


    • Jo.Di Jo.Di 10 juillet 2016 14:44

      @Gatinais33
      Je ne sais pas si vous faites allusion à l’in-nocence (la non agression par le contrat social dans une communauté de mœurs sur fondement écologique, donc par une a-personnalité consentie)
      http://in-nocence.org/index.php?page=innocence
      la communauté « meoursale » de Renaud Camus c’est les « sitten » de Hegel .... avec une critique de la technique à la Heidegger tournée écolo (pour Marx dans le communisme pour une ontologie de l’Être « socila » sans classe, germain antique)
       
      Mais le mœurs n’est pas à trouver dans le Passé, mais dans le Futur. Et l’Être est la technique pour moi. La communauté est certes un instinct, mais sa religion une rationnalité. Le marxisme et sa dialectique sont un outil d’analyse pas une théorie. Si Marx défend le prolétariat c’est que celui ci a conscience (de classe) du système, et donc peut vouloir le modifier « rationnelement ». Actuellement on peut dire que le petit blanc souchien déclassé a cette conscience, que le bobo de gôôôche geek se branle, que le bonobobo vert a une fausse conscience narcissique, peur de son cancer atomique.
       
      Mais comme dit Z, la déconstruction libérale-libertaire est maintenant déconstruite, visible. Il ne s’agit pas de remonter le fleuve, il s’agit oui de faire un col Mao sur-mesure.
       
      « Dans ma Traban, devant Iter, je bois un coup d’élixir de Jouvence, pas biobio ... » Feric Jaggar

       


    • izarn izarn 11 juillet 2016 09:31

      @Jo.Di
      Hors sujet...


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 juillet 2016 08:13

      @belle villistia

      j’ai prélevé votre première phrase, avec la ferme intention de la mettre sous cadre.
      la revoici
      Mais là où le gôôôchiste est aliéné par la pensée dominante sirupeuse de l’oligarchie multiethniqueuse crétinisante capitaliste c’est qu’il ignore volontairement l’infrastructure marxiste.

    • olivier cabanel olivier cabanel 12 juillet 2016 08:55

      @vilaine villi

      ne soyez pas vulgaire.

    • Jo.Di Jo.Di 12 juillet 2016 09:22

      @libidineux
       
      Si je pense que vous vous branlez sur votre clavier

       
      En m’imaginant « belle vilista » (je rappelle Jo Di = 90kg 1m84)
       


    • Daniel Roux Daniel Roux 8 juillet 2016 12:48

      Parfois, lorsque mon esprit s’évade, il m’arrive de penser aux phénomènes rapportés par certains témoignages.

      Impossible, évidemment, d’être certain de quoi que ce soit, à moins d’avoir constaté une évidence de ses propres yeux.

      Je pense, donc, j’imagine. Les espaces inter stellaires sont si importants et la forme des E.T, si proche de la notre, qu’il est plus logique d’en conclure qu’ils sont de la même origine que nous plutôt que le fruit d’une évolution séparée et lointaine.

      D’où viendraient-ils sinon du passé et de notre bonne vieille terre ? Un évolution séparée de la notre mais provenant d’une branche humanoïde, laquelle est vieille de 6 millions d’années au moins.

      Où vivent-ils ? Pas bien loin, c’est certain. Le voyage vers la plus proche étoile demande trop d’énergie et trop de temps pour déplacer ne serait-ce qu’une tonne de matière.

      Une autre hypothèse est développée dans cet article et a pu être appliquée, il y a fort fort longtemps  :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/si-j-etais-riche-je-regarderais-le-181024

      Un satellite artificielle ou des bases aménagées ici ou ailleurs dans le système solaire.

      Pour résoudre une énigme, écartez l’impossible et examinez ce qui reste.


      • pemile pemile 8 juillet 2016 13:08

        @Daniel Roux « la forme des E.T, si proche de la notre »

        Les tradigrades ?

        Le tradigrade, un voyageur de l’espace ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 8 juillet 2016 13:13

        @Daniel Roux
        oui, pourquoi pas ?

        pourtant il reste une autre solution.
        j’ai toujours été intrigué par le gouffre qu’il existe entre les civilisations bienveillantes, indiens d’Amazonie, ou d’autres peuples, qui depuis une éternité (ou presque smiley vivent en harmonie avec la nature qui les entoure, et les autres humains, (je les appelle les humains domestiqués), qui n’ont manifestement pas compris que s’ils détruisent cette terre accueillante, ils signent leur fin.
        j’ai exposé cette théorie, la seule a ce jour qui me satisfasse, dans un texte publié (le monde avant l’ère), imaginant que « des anges descendus du ciel/les élohims » (traduction littérale des textes bibliques, aient crée une race à l’identique des humains de notre terre, afin de les utiliser comme esclaves...la cohabitation entre eux et les autres s’est conclu par les épisodes que nous connaissons...Christophe Colomb, et les autres...et l’asservissement, ou du moins la tentative d’asservissement de ceux-ci par les envahisseurs.
        je n’ai pas la science infuse, juste une intuition.
        mais à ce jour, je n’ai pas d’autre explication pour justifier de ce qui se passe.
         smiley


      • gaijin gaijin 8 juillet 2016 15:57

        @olivier cabanel
        les indiens d’amazonie ne sont pas des bienveillants de toute éternité ils sont les descendants de civilisations éteintes parfois très destructrices de leur environnement ......ils sont plus proche de notre futur que de notre passé et ont appris leur leçon a la dure . les humains les plus « primitifs » existants sont les san en afrique ( seuls véritables homo sapiens les autres étant plus ou moins croisés avec néanderthal ou d’autres ) et les aborigènes australiens mais on ne remonte pas a plus de 40 000 ans ( a la louche )
        tu a raison de dire le que le futur existait déjà car le temps n’est pas linéaire mais cyclique ( comme absolument tout la linéarité n’étant qu’une illusion intélectuelle ) cela dit il ne faut pas se mélanger les pinceaux vu que des futurs passés il y en a eut plusieurs tout cela n’est pas simple smiley ...a chaque tour de roue ( et il y a des tours de taille différente ) on repasse par la case départ mais on ne touche pas 20000 et on oublie tout ou presque il ne reste alors que quelques textes étranges a propos de jardins d’édens, de déluges ou quelques artefacts que l’on ne sait pas dater ( la datation se fait par défaut en datant la tombe ou la couche géologique sans que l’on puisse en savoir plus ) .
        l’horizon 75 000 ans est en effet un point crucial , dans mon travail je suis amené a travailler sur les questions de traumatismes dissociatifs et peu a peu une évidence s’est imposée : en fait toute l’humanité est dissociée, dissociée entre sa partie matérielle et sa partie « spirituelle » qui est une réalité tout aussi concrète que le matériel. un tel traumatisme affectant l’humanité dans son ensemble ne peut avoir eut lieu au plus tard que la dernière fois que l’ humanité a été réduite a un petit groupe et ce moment c’est cet horizon 75 000 ans


      • Thorgal 8 juillet 2016 21:17

        @gaijin
        Le phénomène dissociatif : Charles Eisenstein en a fait sa thèse dans Ascent of Humanity. Il appelle cela l’âge de la séparation et beaucoup de signes actuellement semblent indiquer que l’on se dirige vers la fin de cette ère.


      • olivier cabanel olivier cabanel 8 juillet 2016 22:24

        @gaijin
        pas mieux !

        merci !!!
        à suivre... des prédictions étonnantes...
        mais chuuut
         smiley

      • popov 9 juillet 2016 04:14

        @Daniel Roux 

         
        Un satellite artificielle ou des bases aménagées ici ou ailleurs dans le système solaire.

        Oui, c’est une hypothèse : une base « souterraine » sur la lune ou sur mars. Ou même, plus près, au fond de la mer.


      • Jean Keim Jean Keim 9 juillet 2016 09:15

        @gaijin
        Que recherchez-vous, est-ce l’élément qui a créé cette dissociation ?


        Il y a qq. chose que je ne comprends pas : que signifie « mais on ne touche pas 20 000 » ? 

        L’ambiguïté des mots est terrible, plus bas dans les commentaires q.q’un dit que si la 1/2 vie d’un radioélément est de 48 000 ans, au bout de ce laps de temps il ne reste qu’une 1/2 vie et encore 48 000 ans, l’autre 1/2 vie aura également disparue et toute l’activité (la vie) radioactive avec, c’est bien entendu de l’humour mais ça peut également être pris à la lettre.

      • gaijin gaijin 10 juillet 2016 06:55

        @Jean Keim
        « Que recherchez-vous, est-ce l’élément qui a créé cette dissociation ? » j’aimerais bien savoir mais je ne pense pas que ça soit possible
        l’important pour moi étant que cette reflexion m’a permis de changer mon point de vue

        « on ne touche pas 20000 » ça ne signifie rien c’est une « citation » du monopoly : vous passez par la case départ et vous touchez 20 000 .....dans la vie quand on passe par la case départ on ne touche rien : on efface la mémoire


      • Jean Keim Jean Keim 10 juillet 2016 08:11

        @gaijin


        Oups ! Pour les 20 000 j’aurais dû trouver tout seul, mais ça fait un bail que je n’ai pas joué à ce jeu.
        « ... on efface la mémoire », réincarnation donc ou alors les mémoires qui concourent à la création d’une vie ne sont pas accessibles passée la naissance ou encore autre chose ...

        Il n’y a entre la matière (qui nous rend solide) et le fondamental spirituel que l’intellect pour brouiller les pistes, ce qui ne répond pas à la question : quand est-ce que la pensée a commencé à foirer ? Mais chercher la réponse c’est un peu comme l’histoire du bonhomme qui reçoit une flèche et qui au lieu de se soigner d’urgence, se pose des questions sur l’identité du tireur, la nature de la flèche etc., et qui meurt faute de soins. Ainsi savoir quand et pourquoi le cirque a commencé n’est pas inintéressant mais percevoir le rôle de la pensée et sa nature me semblent autrement plus essentiels.

        Si la réincarnation existe, elle est un fait mineur de la même nature que la pensée, c’est le même mouvement d’un même processus, 

        Merci pour la réponse et sans vouloir m’immiscer dans votre vie, compte tenu de ce que vous écrivez dans vos commentaires, peut-être aurez-vous un jour l’idée d’écrire un article.

        Bonne journée.

      • gaijin gaijin 11 juillet 2016 10:26

        @Jean Keim
        merci de votre intérêt mais je préfère le commentaire c’est plus enrichissant pour moi, peut être un jour écrirais je un livre ou deux ( il y en a un commencé depuis longtemps mais auquel je n’ai pas le temps de travailler )
        " Il n’y a entre la matière (qui nous rend solide) et le fondamental spirituel que l’intellect pour brouiller les pistes, ce qui ne répond pas à la question : quand est-ce que la pensée a commencé à foirer ? Mais chercher la réponse c’est un peu comme l’histoire du bonhomme qui reçoit une flèche et qui au lieu de se soigner d’urgence, se pose des questions sur l’identité du tireur, la nature de la flèche etc.,« 
        oui bien sur mais ne vous en faites pas j’y travaille smiley
        cela dit en tant que thérapeute je peux vous dire qu’il n’est pas inutile de comprendre l’identité du tireur cela peut vous aider a savoir si la flèche est empoisonnée et connaitre la forme de la pointe vous aider a savoir comment l’enlever ....si elle est barbelée evitez de la tirer poussez la plutôt .....mais si il y a une artère devant evitez aussi de la pousser .....
        comme quoi la pensée aussi est utile smiley
        précisément c’est la chose sur laquelle je travaille il faut sortir de la dictature de la pensée mais c’est un point de vue de la pensée : K était un intellectuel ....a la base un spirituel formé a la pensée du 19 ème siècle et il est resté coincé dans les questions de cette zone. une des clefs c’est le retour au corps et au perceptif » pur « 
        là ou j’en suis c’est que je change mon point de vue, j’étais en quelque sorte toujours imprégné de l’idée de » progrès spirituel " même si mon expérience personnelle me disait qu’il se passait autre chose. actuellement mes travaux sur la nature de la dissociation de l’être dans les cas de ce que l’on appelle stress post traumatique ( mais aussi dissociation liée a d’autres causes ) me conduisent a cette hypothèse sur la nature de l’accident qui a produit ce clivage de la conscience entre le corps matériel-pensée et le corps subtil-esprit.
        comprendre ce qui se passe réellement permet de progresser vers des actions plus précises et plus efficaces .........


      • Jean Keim Jean Keim 11 juillet 2016 12:38

        @gaijin
        Je suis également sur un cheminement qui remet la pensée à sa place ni plus, ni moins, la pensée est la manifestation de l’intelligence — je le vois clairement, mais l’habitude de penser devient un processus et l’intelligence est enclose littéralement dans des sillons qui deviennent des ornières.

        L’enseignement de K conduit à la liberté à la condition d’en sortir, il l’écrit d’ailleurs lui-même.
        Bonne journée.

      • pemile pemile 8 juillet 2016 13:04

        @olivier cabanel « bel et bien disparu sans laisser la moindre trace. »

        L’analyse chimique de nos décharges industrielles ou du site de la hague sera tout à fait révélateur 75000 ans plus tard.


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 juillet 2016 13:14

          @pemile
          juste une phrase, rien de plus.

          merci d’en apporter la preuve, sinon, c’est facile.
          comme si j’écrivais que le cheval blanc d’Henri 4 était noir.
           smiley

        • sarcastelle sarcastelle 8 juillet 2016 15:39

          @pemile

          .
          C’est faux. c’est dans 48 000 ans que le plutonium à la Hague aura disparu (2 demi-vies de 24 000 ans chacune).
          .
          En revanche les maisons bretonnes et limousines en granit n’auront plus de radioactivité puisque la demi-vie du radon est de 4 jours. 
          .
          Merci tonton pour vos leçons de physique que je crois avoir assimilées. 



        • popov 8 juillet 2016 16:26

          @sarcastelle
           
          Hum...

          La demi-vie du plutonium étant de 24 000 ans, après cette période, il en restera la moitié. Après 48 000 ans, il en restera la moitié de la moitié, c’est-à-dire le quart.

          Il n’aura donc pas disparu, loin de là.
           
          Quant au radon, il est regénéré continuellement par la radioactivité des roches.


        • pemile pemile 8 juillet 2016 16:33

          @sarcastelle « C’est faux. c’est dans 48 000 ans que le plutonium à la Hague aura disparu (2 demi-vies de 24 000 ans chacune). »

          Rooh, deux demi vie = une vie smiley

          Restera de toute façon des résidus lourds et ces déchets sont vitrifiés et conditionnés en fut !


        • pemile pemile 8 juillet 2016 16:39

          @olivier cabanel « juste une phrase, rien de plus.merci d’en apporter la preuve, sinon, c’est facile.

          comme si j’écrivais que le cheval blanc d’Henri 4 était noir. »

          Les fossiles de dinosaures, c’est 65 millions d’années, et l’analyses de leurs fèces fossilisées permet même d’analyser leur régime alimentaire smiley

        • pemile pemile 8 juillet 2016 16:42

          @sarcastelle « C’est faux. c’est dans 48 000 ans que le plutonium à la Hague aura disparu (2 demi-vies de 24 000 ans chacune). »

          En fait, à la relecture, venant de vous, j’ai quand même l’intuition que c’est de l’humour pour encore chambrer les calculs savants de notre cher Cabanel ?


        • cevennevive cevennevive 8 juillet 2016 17:13

          @pemile

          Comment voulez-vous que nos lointains descendants, si l’apocalypse se produisait, puissent analyser nos décharges industrielles ?

          Les appareils auraient aussi disparu !


        • sarcastelle sarcastelle 8 juillet 2016 18:58

          @pemile

          .
          Croyez-vous ? 

        • pemile pemile 8 juillet 2016 19:07

          @sarcastelle « Croyez-vous »

          Je suis même vexé de ne pas avoir percuté smiley


        • pemile pemile 8 juillet 2016 19:10

          @cevennevive "Comment voulez-vous que nos lointains descendants, si l’apocalypse se produisait, puissent analyser nos décharges industrielles ?Les appareils auraient aussi disparu !"

          Mais auraient été recréés après quelques millénaires, l’humain semble incorrigible, non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès