• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Le Monde avant l’ère

Le Monde avant l’ère

Et si la réalité n’était qu’un avatar de la fiction ?

 Et si l’origine de notre existence était en fin de compte assez éloignée de tout ce que nous avions imaginé jusqu’à aujourd’hui ?

Fiction ou réalité, lequel a commencé le premier…la vieille question de la poule et de l’œuf ?...

Genosa Howa n’était pas n’importe qui, c’était le grand « manitou » du labo de recherche planétaire, spécialisé en robotique, qui, au bout d’une longue quête, allait finalement mettre au point un « robot » rendu possible grâce à toutes les avancées de la science.

Howa se rappelait le chemin parcouru… la recherche médicale et ses vieux « cœurs artificiels », ses prothèses métalliques, et parallèlement les avancées de l’informatique, de la miniaturisation, jusqu’à l’étape ultime : travailler sur le vivant et le créer…

Il se souvenait des balbutiements de la science robotique, allant des premières créations en ferraille, aux rouages complexes, (lien) puis, lui et son équipe de chercheurs, étaient vite passés aux matières synthétiques, à base de pétrole, avant de se lancer dans « la culture du vivant  ».

Création de peau, (lien) puis de sang, (lien), multiplication de cellules, ils avaient finalement abandonné les vieilles prothèses des débuts laborieux pour travailler sur les cellules vivantes, (lien) par clonage, afin d’en venir à la création d’organes artificiels grâce aux techniques de l’impression 3D (lien) bien loin des premiers organes artificiels qui étaient toujours à la merci d’une bête panne électrique. lien

Cette équipe de chercheurs, au sommet de la connaissance, était maintenant capable de réparer, (lien) voire de fabriquer un os, en utilisant de la graisse « mise en culture, (lien) et ils étaient à même de créer un être vivant, jusqu’au moindre détail.

Oubliés les vieux transistors du début, suivis des diodes, des puces, son équipe à la pointe du progrès après avoir réussi d’innombrables greffes, mêlant informatique et génétique, avait enfin la possibilité de créer un être en lui donnant l’apparence des individus qui occupaient pour l’instant la planète où il serait implanté.

La vie était cellulaire, capable donc, comme dans le cas du lézard, (lien) ou d’autres animaux, de permettre de refaire des morceaux de son corps à partir d’éléments de celui-ci, et G.Howa aidé par son équipe, avait réalisé une créature dotée d’intelligence, capable de construire, de détruire aussi, mais prudent, Howa et ses assistants lui avaient implanté une diode miniaturisée qui donnait une limite à son existence, une obsolescence programmée donc.

Il savait pourtant que sa créature tenterait de s’offrir l’immortalité, mais il en prenait le risque, risque qui lui semblait limité. lien

Ils avaient aussi volontairement raccourci sa chaine génétique, enlevant 2 chromosomes afin de limiter ses capacités. lien

Puis, il s’était servi du même « ferment cellulaire » pour lui octroyer une compagne.

Celle-ci était dotée de tout ce qu’il fallait pour permettre la reproduction, et selon toute probabilité, en fusionnant sexuellement, les deux pourraient donc enfanter, ce qui offrait un champ de développement quasi infini.

Howa se demandait comment ces nouveaux venus géreraient leur survie en procréant sans cesse, alors qu’ils étaient dans un monde limité…

Essaieraient-ils d’essaimer sur une autre planète…ou tenteraient-ils de limiter les naissances ?

Le jeu de tout créateur n’était-il pas d’essayer de comprendre comment lui même était né… qui étaient ses parents… et s’ils étaient eux-mêmes le fruit d’une expérience ?

Il n’avait pas hésité, en ce qui concernait « l’intelligence » de sa création, de la doter d’un important potentiel d’intelligence, en prévoyant toutefois dans celle-ci une composante qui empêchait provisoirement la connexion avec tous les réseaux, afin de ne pas courir le risque d’en perdre le contrôle.

Il y avait donc une partie du cerveau qui resterait provisoirement vierge. lien

Il y eut d’ailleurs plus tard quelques surprises, car parfois, à la suite d’un choc violent, des connexions non prévues s’étaient faites, ouvrant un champ de possibilités inexplorées à quelques unes de ses créatures.

C’est ce qui était arrivé par exemple à un japonais, patron de boite de jazz, nommé Haruki Murakami, qui à la suite d’un coup de balle de baseball bascula dans une autre vie, devenant écrivain, et finalement couronné par un Nobel de littérature. lien

Un autre s’appelait Edgar Cayce touché lui aussi par une balle de baseball provocant en lui le don de prémonition et de guérison. lien

Mais ces cas étaient tout de même assez rares.

Lorsque les travaux de Howa et de son équipe furent achevés, la créature sur le point d’être activée, il fallait choisir une « terre d’accueil », dotée de conditions climatiques pas trop extrêmes afin de ne pas fragiliser le couple créé.

A proximité d’une étoile très active, appelée soleil, se trouvait tout un arsenal de planètes, et c’est là que les responsables du programme, décidèrent d’implanter leurs créations afin d’observer comment réagiraient les animaux qui y vivaient.

Ils se doutaient que l’expérience serait passionnante, se demandant comment réagiraient les espèces qui occupaient déjà cette planète face à cette « espèce rapportée » ?

Les autochtones vivaient en harmonies les uns avec les autres, (lien) et il était probable que la cohabitation ne serait pas facile, la création de Howa n’était pas conçue pour cette harmonie, son caractère colonisateur la rendait plutôt envahissante, et sa programmation en faisait un champion de l’avidité, compulsivement boulimique, ne s’interdisant aucunes limites.

La colonisation s’était développée sans surprise, même si des rencontres improbables se firent : quelques descendants de leurs spécimens, devenus ethnologues, rencontrèrent dans des zones préservées leurs habitants d’origine, les peuplades dites primitives, lesquelles utilisant de pratiques chamaniques, avaient découvert les pouvoirs de certaines plantes, aptes à activer de nouvelles fonctions de leurs cerveaux, mais ces pratiques furent vite contestées par ceux qui s’attribuaient le titre de « scientifiques ». lien

Les experts du labo planétaire furent tout de même surpris de constater de la part de leurs « rapportés » quelques timides tentatives de création de robots, au début rudimentaires, ce qui leur rappelait leurs premiers pas… lien

Et puis, leurs créatures avaient développé d’incroyables facultés à fabriquer des armes de plus en plus dangereuses, avec la possibilité d’avoir assez de bombes pour détruire la planète. lien

En effet, régulièrement, au cours des siècles, des observateurs avaient été envoyés sur la planète pour analyser le développement de sa progéniture, et il s’amusait de découvrir qu’aux débuts, ceux-ci gravaient dans la pierre les passages successifs des enquêteurs (lien), puis plus tard les représentaient dans des peintures, des dessins, des sculptures. photo

Il avait même découvert sur une fresque de l’année 1350 représentant le christ sur la croix, qu’un peintre malicieux et observateur avait carrément dessiné un E.T aux commandes d’un engin volant. lien

Mais les observations des terrestres restaient assez confidentielles, et soulevaient régulièrement l’incrédulité dans la population.

Certains avaient développé une théorie affirmant que la divulgation de la réalité d’une vie extra-terrestre donnerait naissance à une nouvelle religion… (lien) d’autres niaient purement et simplement la possibilité d’une vie ailleurs et d’éventuelles soucoupes volantes (lien), certains étaient convaincus que les E.T étaient déjà présents sur leur planète, (lien), quelques-uns se préparaient à leur faire allégeance, (lien) et les plus pessimistes étaient terrorisés à l’idée que des armées d’E.T ne viennent coloniser leur planète. lien

Plusieurs milliers d’années après, le constat était accablant. lien

Son champion s’était multiplié, avait colonisé la quasi-totalité de la planète, domestiquant toutes les espèces sauvages, (lien) pillant aveuglement toutes les ressources (lien) et rendant finalement sa propre survie impossible. lien

Ce court dessin animé le résume assez bien.

Il y eut bien quelques résistants qui, soit en chanson, (lien) soit en manifestant dans la rue, (lien) grimpant au sommet de centrales nucléaires, (lien), alertant par tous les moyens les populations, mais en fin de compte, les victoires étaient assez maigres.

Et la dévastation avait continué de plus belle.

Dans leurs scénarios les plus fous, les chercheurs n’avaient pu imaginer une telle issue, et pourtant…

La planète qu’ils avaient choisie pour leur expérimentation mettrait des milliers d’années à s’en remettre, mais elle s’en remettrait. lien

Enfin, pour toute son équipe scientifique, c’était tout de même une réussite dont ils tireraient les leçons.

Pour la prochaine expérimentation, ils modifieraient quelques données, avant de recommencer l’expérience.

Il suffisait de trouver une autre planète avec une chaleur tempérée, de l’eau, de l’air respirable, et il y avait l’embarras du choix…ou alors d’attendre que la planète dévastée redevienne habitable.

Comme avait dit mon vieil ami africain à Claude Levi Strauss : « le monde a commencé sans l’homme, et il s’achèvera sans lui »

L’image illustrant l’article vient de www.kleenup.me

Merci aux internautes de leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Les voyages immobiles

Immortel… pourquoi faire ?

La fin du monde remise à plus tard…

Le mauvais tour de Babel

Quand les poules avaient des dents

Avant nous le déluge

Vous avez un nouveau message

Des Hobbits aux géants

2012, Odyssée de l’Espèce

Le trésor de Bugarach

Les damnés du Béarn

Bugarach, le bourg de l’Arche ?

Nul ne sait ni le jour, ni l’heure…

La planète des « singes »

Taxons Lazare

Arrêtez la Terre, je veux descendre

L’homme et le dinosaure

C’est arrivé demain

La tragédie de la naissance

Qui a peur de 2012

Les pierres de la vie

Le singe descend de l’homme

J’ai découvert l’Atlantide

Galilée avait donc raison

L’énigme sur l’origine du froid qui s’abattit sur la Terre, il y a 75000 ans


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 25 mars 2014 09:28

    Et d’ou vient Genosa Howa...d’un monde parallèle..d’une autre dimension..ou tout simplement d’un pur hasard.. ?

    En fait..il fait la poule ou l’oeuf.. ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 09:33

      claude-michel

      je vais vous mettre sur la piste.
      ne gardez dans son prénom que la première lettre...
       smiley

    • claude-michel claude-michel 25 mars 2014 10:07

      Par olivier cabanel ....La Génèse...vous y croyez vraiment.. ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 10:17

      claude michel

      je pense que la littérature est pleines d’histoires qui se recoupent, dans chaque continent, et pour chaque culture : Gilgamesh, et tant d’autres...
      tous les scénariis sont donc possibles, y compris celui que je propose.
      non ?

    • claude-michel claude-michel 25 mars 2014 10:30

      Par olivier cabanel ....Tout est possible en effet.. !


    • soi même 25 mars 2014 10:08

      Le lendemain de son atterrissage forcé, il est réveillé par une petite voix qui lui demande : « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! »

      http://www.geek-vintage.com/wp-content/uploads/watermark-petit-prince.jpg


      • christophe nicolas christophe nicolas 25 mars 2014 10:50

        C’est intéressant mais d’un point de vu technique, il est extrêmement simple de « nettoyer » une planète. Si une civilisation maîtrise les technologies antigravité depuis longtemps ainsi que les voyages spatiaux, elle peut amener une armada qui passe la terre au champs antigravité.

        En le faisant bien, elle régénère le champs magnétique et pulvérise le métal le béton et a peu près toutes les installations que nous avons construit.

        Il leur faut laisser des endroit vierge pour que la vie puisse repartir. Il agiraient comme le magasinier, une sorte de FIFO, « First in first out », ça s’appelle aussi une arche de Noé. En même pas une génération ,l’affaire est faite. Il reste tout de même des trucs, des pyramides, des trucs enterrés que certains redécouvrent en masse avec les moyens modernes ce qui fait réfléchir.

        C’est nécessaire si le dérèglement du champ magnétique commence à avoir des conséquences gravitationnelles car c’est lié. Je vous rassure, ce n’est pas urgent, urgent, mais quand c’est parti, c’est parti, donc il y a intervention avant pour éviter une destruction totale. En fait c’est de la médecine curative parce que la préventive n’a pas marchée.

        Le nucléaire est forcément un souci puisqu’il aggrave les conséquences. Sa conception est productrice de désordre au cœur de la vie. Si vous voyez les vaisseaux arriver, courrez en Bretagne, c’est apparemment la zone de protection.

        Il n’y a pas que le nucléaire, il y a les OGM, les pesticides, etc... L’origine du mal est dans le mauvais esprit qui crée des concepts dans tous les domaines qui vont contre la vie, ça va du management à la science en passant par la philosophie, tout y passe. Les deux ennemis sont le refus de Dieu et la trahison de Dieu, l’athéisme et l’idolâtrie mais la forme est confuse car les pensées et les actes ne sont plus très alignées, voir alignables même si on le veut. Certains travaillent à créer la confusion et donc le suicide planétaire dont ils n’ont même pas conscience.

        Ces civilisations de l’espace qui agissent comme cela, se rattachent finalement à Dieu, toutes les civilisations ont ce genre d’histoire comme les kachinas des Hopis. Quant on nous parle de l’homme qui descend du cousin du singe, c’est la plus gigantesque ânerie de l’histoire humaine, après le big-bang quand même. Les scientifiques refond l’erreur de l’église à une époque, sur le mode « je me suis fais tout seul, je suis un winner » et bien sur, tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute... aboulez le pognon pour le cousin du Higgs, l’ancètre de ma grand mère, etc... A ce moment là, les gars qui disent « je crois qu’il y a un petit problème... » ne sont pas vraiment bien accueillis.

        Le problème, c’est qu’il y a un très gros problème... théorie de l’intrication


        • julius 1ER 25 mars 2014 11:08

          Il n’y a pas que le nucléaire, il y a les OGM, les pesticides, etc... L’origine du mal est dans le mauvais esprit qui crée des concepts dans tous les domaines qui vont contre la vie, ça va du management à la science en passant par la philosophie, tout y passe. Les deux ennemis sont le refus de Dieu et la trahison de Dieu, l’athéisme et l’idolâtrie mais la forme est confuse car les pensées et les actes ne sont plus très alignées, voir alignables même si on le veut.

          @C Nicolas
          on peut être d’accord sur l’origine du mal mais après le discours sur les deux ennemis c’est carrément le retour de la bigoterie , en quoi l’athéisme est anti-humain je peine à comprendre....

        • soi même 25 mars 2014 11:24

          « Le problème, c’est qu’il y a un très gros problème... théorie de l’intrication  »

          Il est évident que l’on pas pouvoir résoudre ces faits, si l’on continue à avoir une projection égocentrisme des lois physiques terrestres pour expliquer l’Univers .

          Nous sonnes en train de découvrir notre impuissance, et l’avenir de l’humanité se tiens dans se paradoxe !


        • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 11:25

          christophe nicolas

          merci de cette belle contribution, très éclairante.
          pour le nettoyage, bien sur, c’est une possibilité, mais quid du plutonium ?
          sa demi vie d’environ 25 000 ans pose tout de même un problème... et puis quid des tensio actifs, ces produits présents dans nos lessives, et quasi indestructibles...

        • soi même 25 mars 2014 11:58

          «  en quoi l’athéisme est anti-humain je peine à comprendre....  »

          La raison est que l’athéisme est une projection égotiste de la perception des sens.
          Tous se résume dans l’analyse des données poids, mesure et nombre, avec l’alibi de la causalité, on analyse et l’on transforme la vie sur Terre dans une pensé comptabilisé de rendement.

          Dans cette logique, l’être humain est perçus comme une mécanique, et tous et utilisable et reproductif , il y a des recherches génétiques qui vont dans le sens du clonage de l’être humain à des fins d’utilisation d’orgasme comme pièces de rechange pour crée l’illusion de l’être humain immortel physiquement.

           - Un Italien veut greffer des têtes humaines -

          Le neurochirurgien, Sergio Canavero prétend pouvoir transplanter dans les deux ans des têtes humaines, sur d’autres corps humains. Il a même publié la semaine dernière son protocole opératoire, étape par étape, dans une revue médicale. Son idée : transplanter la tête d’une personne paraplégique sur le corps d’une personne en état de mort cérébrale. Est-ce vraiment sérieux ? http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sante/improbables-greffes-1061927-2013-07-11

          http://generalkulture.blogspot.fr/2012/06/top-10-des-savants-vraiment-fous-aux.html

          C’est justement dans le domaine de la science que l’on peut percevoir toute la folie de la pensé athéisme.

           

           


        • julius 1ER 25 mars 2014 14:33

          @soi-même

           çà c’est TON explication de ce qu’est l’athéisme , de plus c’est ta perception de ce qu’il est, mais je ne vois pas le Christianisme plus vertueux que l’athéisme, dans tous les cas les concepts les idéologies ne sont que le produit de ce que les hommes en font....à une période donnée de l’histoire, c’est pour cela qu’on dit que l’histoire ne se répète pas mais qu’elle balbutie ....si Marx vivait aujourdhui nul doute que son analyse du Capitalisme ne varierait pas beaucoup, mais par contre ce qu’il faudrait faire pour le remplacer serait avec l’expérience acquise d’une autre teneur ...

        • soi même 25 mars 2014 22:11

          « je ne vois pas le Christianisme plus vertueux que l’athéisme » et bien c’est un drame que vous vivez.

          Vous passez au près d’une opportunité d’ouverture,car en faite , vous confondez sciemment le message Christique et le dogne des confections Religieuses Chétiennes qui eux sont des émanations de l’activité humaines et en aucun le véritable message Christique.

          Aime ton prochain , comme toi même !


        • julius 1ER 25 mars 2014 10:53

          Merci Cabanel pour tes articles et la qualité de tous les liens qui vont avec....

          bien qu’il y ait toujours des imbéciles pour te porter la contradiction, rarement sur le fond d’ailleurs mais plutôt sur la forme, tes réflexions pertinentes sur de nombreux sujets font que Ago est un site de grande qualité, je dirais même que souvent les commentaires ne sont pas à la hauteur des articles, c’est bien dommage, Ago n’est peut-être pas encore assez connu ??? en tous cas continue à alimenter nos cerveaux avec tes articles .

          • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 11:27

            merci Julius

            c’est sympa.
            j’ai proposé à un copain qui est auteur de bd d’en faire un album... on verra.
            en faire un film serait intéressant aussi...
             smiley

          • Armelle ARMELLE 25 mars 2014 10:58

            Bonjour Olivier,

            Intéressant !!!
            Le propos de votre vieil ami africain a dû être oublié par l’humanité entière vu sa façon de penser. L’homme à toujours ramené tout à LUI, comme s’il était la référence obsolue, comme si tout s’était construit autour de lui et pour lui, comme si la terre lui appartenait, or c’est tout le contraire, c’est l’humain qui appartient à la terre et c’est en effet elle qui décidera de son sort 
            Et si par hasard, l’humain était issu d’une ’’conception’’ imaginée par une intelligence, celle-ci n’a cependant pas évité ce gros bug qu’est l’immense narcissisme le caractérisant et qui le perdra en même temps...
            Sur une autre dimension, l’homme de 20 ans prétend être plus jeune que celui de 50 ans, dans ma façon de penser et par rapport à notre ’’appartenance’’ absolue à notre environnement , pour moi c’est l’inverse, un homme né en 2014 est plus vieux qu’un homme né en 1980...
            Bonne journée et merci... Que de vastes sujets...


            • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 11:29

              Armelle

              j’aime bien l’intéressant paradoxe que tu proposes sur « notre age »...
              tu devrais développer...

            • Armelle ARMELLE 25 mars 2014 12:04

              @Olivier

              Voyez vous, à partir de ce postulat très ’’humain’’ tendant à penser que notre environnement nous appartient, a été créé pour nous et autour de nous (en tout cas je considère que l’homme à défini sa position de cette façon, à travers sa prétention de demeurer l’être vivant dominant par excellence, du style ’’je dispose de’’, ’’je me permet de’’ ou encore ’’je prends’’ ’’je surexploite’’), et bien la définition de toute chose qui régit nos existences sont considérées RELATIVES à nos perceptions EXCLUSIVEMENT, comme le temps par exemple et c’est précisément ce qui m’intéresse dans cette notion d’âge. 

              L’homme à établi des superlatifs (plus que ; moins que) en référence à lui même, d’où cette notion de plus vieux ou moins vieux que son congénère, et a intégré (à tort je pense) sa notion de durée de vie (qui n’est qu’un minuscule point sur l’echelle de temps) au sein d’un système qui n’a franchement aucune commune mesure (mais l’homme est capable de le faire, encore une fois de par l’importance qu’il se donne)
              Mais maintenant si l’on change radicalement de position, à savoir que le centre n’est plus l’humain mais notre hôte, dans l’espace temps de son existence et partant du point 0 (big bang peut être, à savoir des milliards d’années), il sera alors raisonnable de prétendre qu’un individu né en 2014 est plus vieux que son voisin, né lui en 1980 !!!
              J’avoue peiner à trouver les bons mots et bonnes formules, c’est qqe chose que je ressens mais en revanche bien difficile à expliquer
              Pardonnez moi
              J’espère que vous y aurez malgré tout trouvé un semblant d’explication


            • Armelle ARMELLE 25 mars 2014 12:32

              Et j’irai même plus loin en prétendant que l’harmonie de vie, qui aurait dû constituer le propre de l’humain sur cette terre, a été tuée dans l’oeuf de par ce postulat nombriliste, car ce défaut à donner naissance à des notions critiquables, comme la compétition, la vulgarisation à tous les niveau de cette autre notion qu’est la supériorité (qui elle même a donné naissance a des choses méprisantes comme le racisme par exemple)

              On nous parle de difficultés de vie en pointant du doigt la gouvernance mais que peut une gouvernance face à une mauvaise direction qu’a pris un jour l’homme dans son évolution. RIEN
              Celle-ci je l’aime bien ;
              ’’Pour que le monde change, commencez par changer vous même’’
              Mais comment peut on (et c’est d’actualité en ce moment) imaginer qu’un individu, pour qui l’on vote, puisse détenir les clés du bonheur pour tous ? puisque finalement c’est la seule finalité !!!
              C’est à NOUS TOUS de changer et à mon humble avis le ou les hommes providentiels n’existent pas, c’est un mirage qui donne juste un peu d’espoir, au même titre que Mde IRMA

            • alinea Alinea 25 mars 2014 11:14

              Fastoche pour Howa de s’en foutre : quand on a l’éternité ! C’est qui ce Howa ? On ne peut pas essayer de l’empêcher de nuire en envahissant une autre planète avec ses sales bêtes ? Il faudrait lui souffler de, soit mettre un petit lien dans le cerveau de son nouveau modèle, pour qu’il ait cette indifférence ( comme s’il était éternel, mais en prenant soin que tout le monde l’ait), ou, d’insérer quelque part, le respect et l’amour comme indispensables à la survie de son truc !
              Alors Olivier... tu t’y colles ?
              Super,sinon....


              • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 11:31

                Alinea

                je me suis amusé pour ce nom, 
                pour comprendre son sens, il suffit de garder la première lettre du prénom, et de l’ajouter au nom...
                pour l’amour, c’est ok, je vais voir ce que je peux faire.
                 smiley


              • christophe nicolas christophe nicolas 25 mars 2014 11:27

                Excusez moi pour les fautes d’accord. Vous voyez qu’il est extrêmement urgent d’étudier le rapport entre la gravitation et le magnétisme.

                Les scientifiques ne sont pas idiots, ils sont sur le coup mais l’inquisition scientifique est puissante et juge hérétique ce qui va contre le « nucléaire chaud », la théorie de l’évolution, le créationnisme de l’Univers (big bang), le polythéisme à la Vincent Peillon, etc... 

                Du coup, j’ai sermonné Léa, l’actrice, parce qu’elle fait du cinéma au lieu de plancher sur la géophysique, l’entreprise Schlumberger étant l’entreprise clé dans ce domaine. Et oui, les gens qui ont des responsabilités doivent confirmer leur foi, souvent enfouie, par la connaissance et agir en conséquence.

                Le monde s’amuse et laisse les orgueilleux nous mener par le bout du nez au bord du précipice...


                • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 11:32

                  christophe nicolas

                  pas mieux, merci.
                  je partage.

                • foufouille foufouille 25 mars 2014 11:30

                  en bon scientifique, howa aurait peuplé toutes les planètes habitable ou presque de nombreuses variantes de sa créature.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 11:33

                    foufouille

                    c’est probable que G.Howa y ait pensé...
                    faudrait aller voir.
                     smiley

                  • gaijin gaijin 25 mars 2014 11:49

                    si je croise ce G Howa il va entendre parler du pays .......


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 11:52

                      gaijin

                      oui, mais méfie toi tout de meme, il doit avoir quelques pouvoirs que nous n’avons pas, du moins pas encore.
                       smiley

                    • gaijin gaijin 25 mars 2014 12:31

                      bof
                      je crois qu’on n’est pas si loin que ça la preuve c’est exactement le genre de conneries dont on est coutumiers : construire des trucs qu’on ne maitrise pas et qui foutent le bordel .....
                      si tu vois ce que je veux dire smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 13:13

                      gaijin

                      je vois très bien ce que tu veux dire.
                       smiley

                    • Vipère Vipère 25 mars 2014 13:45


                      Olivier bonjour

                      Les pouvoirs nous les avons ! nous croyons le contraire et nous agissons d’après nos croyances...

                      Longtemps j’ai cru eu la phobie de l’eau, et n’ai pu apprendre à nager, croyant fermement que je n’y parviendrais jamais... Il y a trois semaines, j’ai décidé de lutter contre cette croyance enracinée depuis si longtemps... et j’y suis parvenue. smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 13:48

                      Vipère

                      génial...
                      bon ceci dit, lutter avec ce G.Howa devrait etre un peu plus compliqué... non ?

                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 13:14

                      parkway

                      et ?

                    • Jean Keim Jean Keim 25 mars 2014 14:24

                      Qui a fabriqué Jéhova, l’homme en racontant des histoires ?
                      Il s’est trouvé une espèce qui s’est vue dotée d’un cerveau capable capable de faire des combinaisons, des arrangements, bref de penser concrètement le monde mais elle a pervertie l’outil en l’utilisant pour répondre à des questions qui ne sont pas du domaine du savoir et cela a été le début du grand fouttoir. De temps en temps qq. esprits éclairés (peut-être prédestinés) avec les mots de leur époque tentent de nous éveiller à ce que devrait être un esprit sain mais ils ne trouvent que peu d’écho, la pensée ne pouvant sortir d’elle même, ne saurait saisir qu’elle ne peut engendrer que l’illusion hors de son champ de compétence.


                      • alinea Alinea 25 mars 2014 14:54

                        La créature de Howa est intelligente, mais trop ou pas assez ; il faudra qu’il revoie son dosage, ça ne doit pas lui être très difficile ! personnellement je voudrais qu’il le fasse à la baisse parce que quand l’intelligence tombe dans les chevilles, c’est malsain !


                      • Vipère Vipère 25 mars 2014 19:57


                        Génial ? merci Olivier

                        Mon aquaphobie était si tenace que lors de la projection du film « leTitanic », précisément au moment du naufrage des passagers qui se jetaient dans l’eau glacée, -sans savoir nager pour certains- j’ai eu de violentes palpitations cardiaques, au bord du malaise, ce qui m’a obligée à interrompre la séance, tant la vision « des gens paniqués » était insoutenable, faisant écho à mes propres peurs de l’eau.

                        Après avoir écouté la conférence de G. B. un physicien, talentueux, j’ai mis à profit ses enseignements convaincants et décidé de faire l’expérience, d’approcher « de l’eau redoutée » afin de me libérer de mes vieilles peurs. 

                        L’odeur du chlore lorsque je me suis présentée au guichet de la piscine a failli faire capoter mes résolutions ressassées maintes fois, et puis lorsque l’employée m’a délivré le ticket, machinalement, je lui ai tendu la monnaie et puis sans m’en rendre compte, comme dans un état second, je me suis retrouvée au bord du bassin... la peur au ventre.


                        • alinea Alinea 25 mars 2014 20:52

                          J’ai une amie qui est exactement comme vous : elle a été témoin, enfant, d’une noyade ; c’est votre cas ?


                        • Vipère Vipère 25 mars 2014 20:39

                          Progressivement, détendue par le spectacle des enfants qui s’amusaient, à mettre la tête sous l’eau, y prenant même plaisir, à en juger par leurs cris de joie, m’a convaincu de me tremper. Tant que l’on a pied, tout va bien !

                          Accrochée au bord du bassin, j’ai entrepris seule, les exercices de respiration sous l’eau. Rapidement, des personnes sont venues à moi, me dire qu’elles avaient depuis peu pris des leçons de natation et qu’elles aussi, avaient vaincu leur peur. Encouragée, par les conseils, la semaine suivante, je suis revenue harnachée, de palmes, planche, gilet, bonnet pour me jeter à l’eau pour de bon.

                          Un matin, la révélation m’est apparue ! le secret de la nage n’est purement et simplement qu’un équilibre sur l’eau à acquérir comme pour l’apprentissage de la bicyclette.

                          Il y a, à peine deux jours, une personne m’a dit  : - pourquoi, vous ne nagez pas jusqu’au bout du bassin ?

                          Ainsi, je nageais ? je n’en revenais pas... smiley


                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 mars 2014 20:49

                            Vipère

                            merci de ce très joli témoignage,
                            je pense qu’on peut aussi lui attribuer un sens métaphorique...
                             smiley

                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mars 2014 21:07

                            Ben oui Vipère ,le secret de la nage c’est de découvrir qu’on a plutôt tendance à flotter ... smiley Les animaux le savent d’instinct.
                            Prochaine étape ,à la mer où l’on flotte encore mieux ,même si ça bouge plus ;et dans les eaux claires avec masque et tuba pour y voir la vie ... smiley


                          • Vipère Vipère 26 mars 2014 09:35

                            Olivier bonjour

                            Pour répondre à ta question : oui, je me suis souvenue que je savais, je n’avais donc besoin de personne pour m’aider... à apprendre ce que je savais déjà faire

                            A Alinéa

                            Sans le moindre doute, il s’agit d’un traumatisme dont je ne me souviens plus...

                            A Aïta

                            Lisez-vous dans mes pensées ? C’est exactement, ce que je rêve de faire... pas plus tard que hier, je me suis renseignée sur l’équipement nécessaire !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès