• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les Chanterelles, c’est dans mes cordes !

Les Chanterelles, c’est dans mes cordes !

La vielle, cet instrument ancien, connait bien la chanterelle, cette petite corde doublée, qui d’une manière lancinante et tenace, porte les autres cordes, et s’impose comme indispensable pour présenter la ligne mélodique.

Mais une autre chanterelle mérite aussi le détour, c’est ce champignon délicieux que l’on ramasse de la fin de l’été, voire avant, à la fin de l’automne.

La Vielle, cet instrument du folklore bourbonnais, berrichon ou auvergnat est revenu dans les années 70 au devant de la scène avec le renouveau du Folk, grâce aux Dylan, succédant à Woody Guthrie, Pete Seeger, suivis par les "folkeux" dits « soixante-huitards » qui avec Malicorne, Mélusine, Padygros, et de nombreux autres groupes ont redonné vie à cette musique jugée alors assez désuète.

Un certain René Zosso, que j’ai eu le privilège de connaitre, a porté l’instrument très haut, en se faisant non seulement l’un des chantres du renouveau du Folk en Europe, mais aussi en faisant intégrer cet instrument moyenâgeux dans la musique contemporaine, voire en l’utilisant pour défendre des chansons à texte. lien

René Zosso avait lancé à Genève un Hootnanny, sorte de cabaret libre, ou chacun pouvait proposer à un public curieux deux titres qu’il avait créé…lieu dont il m’avait passé le relais, et qui à permis de découvrir de grands artistes peu connus à l’époque comme Jacques Higelin, ou Alan Stivell, lesquels se sont produits devant une toute petite centaine de privilégiés. lien

Le groupe que j’ai créé alors, Aristide Padygros y a fait ses débuts avant de faire une jolie carrière en France, Belgique, et bien sur en Suisse. lien

Il a été le premier groupe français à chanter en public « travailler c’est trop dur » (lien) chanson Cajun de Zachari Richard qu’à repris bien plus tard avec le succès que l’on sait un certain Julien Clerc. lien

Mais revenons à la Chanterelle.

Les deux cordes de la chanterelle voisinent avec la mouche, le gros et le petit bourdon, et la trompette, et s’accordent différemment suivant les régions, et comme pour beaucoup d’activités humaines, tout est aussi dans le coup de poignet. lien

Cet instrument remonterait au 10ème siècle, avec l’apparition de l’organistrum, un instrument à cordes frottées par une roue en bois, joué par 2 musiciens.

Les 2 chanterelles sont les cordes mélodiques de l’instrument, et comme on le devine, ce sont elles qui dessinent la mélodie. lien

Quand au champignon du même nom, les mycophages le placent parmi les meilleurs du genre, et s’il est vrai que sa couleur jaune d’or le rend facile à repérer, il reste tout de même assez rare.

Récemment, après 2 heures de crapahutage sur un versant incliné dans la campagne environnante, glissant, et ronceux, je n’avais récolté que 3 jolies chanterelles, ainsi qu’une trentaine de trompette de la mort, champignon qui appartient à la même famille que la chanterelle, mais qui ne lui arrive pas à la cheville en terme gustatif.

Ma déception était grande.

Pourtant, une fois chez moi, heureux propriétaire d’une petite maison, mais surtout d’un grand bois de près d’un hectare qui entoure la maison, un bruit de tronçonneuse et de débroussailleuse signalait la présence de quelques forestiers, qui manifestement taillaient à tout va chez moi…

Intrigué, je repris mes bottes, et montais dans le bois pour comprendre de quoi il en revenait.

C’étaient bien des bucherons, mais ils œuvraient de l’autre coté de la propriété, débroussaillant de bon cœur.

En redescendant, il me vint à l’idée de faire un tour dans les broussailles, dans lesquelles je trouve régulièrement en début octobre une poignée de chanterelles.

La surprise fut de taille.

Sous les ronces et les broussailles, un tapis de chanterelles s’étendait quasi à perte de vue.

Devant la quantité visible importante du délicieux champignon, la présence d’un panier s’imposait, et au fur et à mesure que je le remplissais, je me suis décidé à les compter.

J’en ai récolté ce merveilleux 19 aout pas moins de 185… toutes de belle taille, qui ont fait le bonheur de ma table, et celle de nombreux amis… de mémoire je n’ai pas le souvenir d’en avoir trouvé autant.

Je ne sais pas si mon vieil ami africain possède des chanterelles dans ses bois, mais je suis sur qu’il aurait pu me dire : « pourquoi aller chercher si loin ce que l’on a si près ?  ».

L’image illustrant l’article est de l’auteur.

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel.

Articles anciens

Gervais n’est pas qu’un fromage

Au bois de mon cœur

Trompettes trompeuses


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 23 août 2014 08:49

    salut olivier
    comme quoi il y a parfois plus de philosophie a apprendre dans les sous bois que dans les livres

     


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 août 2014 11:34

      bonjour gaijin,

      oui en effet !
      et rebelotte, ce matin, je suis retourné sur le même coin, à quelques metres de la porte d’entrée de ma maison, et j’en ai trouvé une trentaine supplémentaires, en train de cuire actuellement.
       smiley

    • Ni naïf Ni Crédule dede 23 août 2014 14:05

      Une question : comment serait (radiologiquement parlant) un monde sans nucléaire, sans les essais nucléaire,... ? Comment vivrions-nous dans ce type d’environnement, d’un point de vue sanitaire ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 23 août 2014 14:51

        dede

        allez donc jusqu’au bout de votre pensée...
        vous suggéreriez donc que notre jolie terre ne serait plus vivable sans les essais nucléaires.
        j’attend avec impatience votre développement.
        et je ne dois pas être le seul.
         smiley

      • gaijin gaijin 23 août 2014 14:58

        celle là il faut l’encadrer même jo il n’avait pas osé
        les champignons a dédé c’est pas des chanterelles maintenant on en est sur
        https://www.youtube.com/watch?v=3x8zFnha4zE


      • olivier cabanel olivier cabanel 23 août 2014 15:02

        gaijin

        oui, notre dede doit être du même acabit ;.. caractère de cochon en prime.
         smiley

      • Ni naïf Ni Crédule dede 23 août 2014 15:34

        « vous suggéreriez donc que notre jolie terre ne serait plus vivable sans les essais nucléaires. »


        Vous n’avez pas compris ma question.
        Je la reformule : Expliquez moi quel serait l’impact sur l’homme de la radioactivité (la radioactivité naturelle, il va de soi) s’il n’y avait jamais eu d’essais nucléaires et d’industrie nucléaire ?

      • gaijin gaijin 23 août 2014 16:09

        dédé
        je ne sais pas mais vous devriez demander aux rescapés des soldats français qui ont été délibérement irradiés a des fins d’expérience .
        eux ils doivent savoir ........

        ( mais faites gaffe je ne suis pas sur qu’ils aient beaucoup d’humour )


      • Ni naïf Ni Crédule dede 23 août 2014 18:52

        Décidément Gajin, vous ne comprenez rien à rien !

        Vous supputez quoi exactement vis à vis de ces gens que j’estime beaucoup ?
        Vous tentez de me prêter des allusions qui ne sont pas les miennes.
        Vous comptez manipulez qui avec vos salades ? Vous prenez votre pied ? 

        Relisez la question. Faites tourner les deux neurones qui vous reste, et donnez moi une réponse.

      • olivier cabanel olivier cabanel 23 août 2014 20:02

        dede

        je ne pense pas vous apprendre grand chose si je vous dis que « les doses s’accumulent » ?
        donc si on rajoute à la radioactivité naturelle, celle produite par tous les nucléocrates du monde est sans commune mesure avec celle du radon...

      • Ni naïf Ni Crédule dede 23 août 2014 20:41

        « donc si on rajoute à la radioactivité naturelle, celle produite par tous les nucléocrates du monde est sans commune mesure avec celle du radon... »


        ...et ? je reste sur ma faim ! car votre phrase est un pur amalgame de choses vraies et fausses sans distingo possible dans l’unique but que le lecteur n’y comprenne rien hormis votre discours habituel.
        C’est comme si je disais que toutes les conducteurs de voitures rouges du monde avaient plus d’accidents que le voitures bleues - ça veut tout dire et rien dire en même temps !

      • gaijin gaijin 24 août 2014 07:27

        dédé
        ce que je suppute c’est que la plupart d’entre eux n’auraient pas eut de cancer .....ou l’auraient eut plus tard ........
        la radioactivité n’est pas le seul facteur du cancer mais elle n’est pas négligeable et l’activité nucléaire est curieusement corrélée avec son explosion ......
        ( a noter que le cancer si on le soigne mieux survient aussi de plus en plus tôt ).

        on n’a pas de mesures de la radioactivité « naturelle » avant nos petits pétards ( en tout cas aucune émanant d’une source non polluée )
        on ne sait donc rien de son augmentation d’autant qu’il faut tenir compte qu’elle est souvent locale
        retombées ici ou là....stérils miniers utilisés comme remblai pour les routes, les maisons et les aires de jeux pour enfants .....pollutions locales des océan par les déchets ou les épaves de sous marins russes ......pollution en italie par les déchets enfouits sous les cultures par la mafia .....

        au chapitre des retombées : les glaciologues trouvent des traces de tous les évènements du monde dans les calottes glaciaires comment en serait t’ il autrement des explosions nucléaires ?
        demain olivier peut se taper une particule issue de mururoa dans un champignon .....
        bon appétit .....

        voilà l’impact de la radioactivité sur la santé physique ( la santé mentale c’est autre chose avec hiroshima c’est une part d’humanité que nous avons tous perdus )

        l’impact de la radioactivité naturelle ? on n’en sait rien je suppose que les hobbits feraient bien de pas creuser leurs trous dans des mines d’uranium mais ce n’est pas la question

        il y a ce que l’on peut changer et ce que l’on ne peut pas changer .....
        et au final tout le monde meurt
        mais quand on tue des gens par intérêt ou négligence ça doit être combattu : on enlève l’amiante pour éviter les cancers du poumon , les tuyaux de plomb pour éviter le saturnisme .......
        a quand la décontamination des sols pollués par les stérils ?
        a quand la traçabilité et le test des produits alimentaires en provenance d’ italie ?

        et quand pourra t’ on faire confiance au gouvernement pour nous dire la vérité sur ces sujets ?


      • Ni naïf Ni Crédule dede 23 août 2014 20:51

        Allez, un dernier pour la route, après je m’en vais.


        Je vous laisse déblatérez vos âneries et faire votre politique entre gens du même monde que vous. 

        Allez en paix !

        • cedricx cedricx 24 août 2014 12:58

          Je garde de mon enfance le souvenir merveilleux de ces poêlées de chanterelles qui nous ravissaient les papilles, la morilles étant l’autre champignon, plus rare, qui avait nos faveurs...   


          • olivier cabanel olivier cabanel 25 août 2014 18:20

            @ tous

            une centrale nucléaire en panne à cause de la pluie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires