• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les cucurbitacés

Les cucurbitacés

JPEG - 55.4 ko

Jour de gloire

 

C'est leur jour de gloire ! Finis la soupe à la grimace et les propos scabreux, allusions oiseuses à cause d'un nom dont la beauté échappe à ceux qui s'en moquent, les cucurbitacées vont être en pleine lumière l'espace d'une folle nuit, tenir la chandelle des revenants et des enfants en quête de sensations fortes. Courges et citrouilles, potimarrons et sucrines du Berry vont éclairer nos peurs et nos jardins

Pourtant elles ont dû en avaler des couleuvres avant de connaître cette tardive consécration. Reléguées aux seconds rôles culinaires, ces plantes dicotylédones durent se contenter de couvrir les zones délaissées de nos jardins, de courir à l'aventure et d'occuper beaucoup plus de place sur la lopin que dans le cœur du jardinier avant qu'elles n'éclatent au grand jour d'une nuit de frayeur.

 

Étrange succès tardif, il est vrai et coup tordu venu d'outre-Atlantique. Du temps de la célébration celte du mois de Samonios, les cucurbitacées étaient presque inconnues sur le continent européen. Mais les légendes ne sont pas à une entorse près ; ces plantes terrestres, rampantes et herbacées ont donc l'honneur de symboliser le monde des esprits, des spectres et des fantômes. Ne cherchons pas à comprendre, il faut six trouilles pour avoir vraiment une peur bleue !

Alors, au moment où des enfants mal intentionnés viendront quérir leurs promesses de caries en sonnant inopinément à vos portes, prenez-les à contre pied, refusez de célébrez l'industrie agroalimentaire et ses infâmes sucreries, osez le bol de soupe, la purée ou le soufflé. Ils fêtent les revenants ; ils n'en reviendront pas de ce pied de nez à la tradition, de cette volte-face qui les laissera pantois et sur leur faim.

 

Si vous voulez creuser une citrouille, prenez donc la peine de ne point gaspiller et de l'accommoder des mille et une manières qui effrayeront les enfants quémandeurs. Ne soyez pas de mèche avec eux : les bonnes surprises exigent de l'imagination. Vous contenter de leur donner des produits incertains, emballés dans des papiers d'argent est d'une triste banalité, osez la cuisine ; ils ne reviendront plus jamais vous importuner.

Ils vous ont pris pour une courge, vous répondrez de manière digne et sereine. Évitez cependant de leur servir des coloquintes et des cucumis : pour fort jolies que soient ces plantes, elles ne sont guère comestibles et les parents négligents, insoucieux de savoir qui sera importuné par leurs rejetons, ne manqueront pas alors de se ruer chez vous pour vous faire procès et ennuis. Les gens sont mesquins, vous le savez bien !

 

Les courges sont dépuratives, diurétiques, émollientes, laxatives, nutritives, rafraîchissantes, sédatives et vermifuges. Sachant cela, vous rendrez un immense service aux éducateurs et enseignants de ces monstres mal élevés. En vous attaquant aux racines du mal, en nettoyant des ventres qui ont pris le pouvoir dans leurs maisonnées, vous les fixerez pour quelques heures sur une chaise percée, loin des rues où ils n'auraient pas dû traîner à des heures si tardives. Vous ferez ainsi œuvre de salubrité publique.

Il est grand temps que les honnêtes gens sachent répondre à ces hordes sauvages et grimées de petits démons incultes. Ils ne savent rien des légumes ; ils vont en cette belle nuit apprendre à reconnaître tout des plantes à tiges rampantes et à gros fruits. Vous leur expliquerez alors que ces merveilles nous viennent d'Afrique et d'Amérique et qu'il n'en existe qu'une espèce à l'état sauvage en Europe : la bryone dioïque. Devant tant de connaissances, je vous assure qu'ils prendront la porte à tout jamais. Le savoir les horrifie bien plus que les pensionnaires de l'au-delà. Il faut toujours attaquer son adversaire sur ses points faibles.

 

Voilà, vous êtes parés désormais pour supporter cette affreuse nuit. Le temps est revenu du respect et de la tranquillité. Repoussez le diktat de la jeunesse incivile. C'est la nuit du cucurbite-assez !

Samoniossement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Intelle Intelle 31 octobre 2015 14:09

    Merci Nabum pour votre article, vous réalisez magnifiquement la réhabilitation de ces superbes légumes que sont les cucurbitacées, méconnus par bon nombre de personnes. 

    Beaucoup en effet ne les connaissent que par la monstrueuse parade à laquelle nous avons droit chaque veille de Toussaint, de la part des Américains. Ils l’ont inventée en copiant à leur manière avec monstres et compagnie, une fête folklorique et païenne traditionnelle d’origine celtique. 
    Elle a été plus tard une fête religieuse, sous l’autorité des Druides, célébrée sur les Iles Samain, en Irlande et Samonios en Gaule. C’était une fête de fermeture de l’année écoulée et d’ouverture de l’année à venir.
    Heureusement que ces braves légumes ne savent pas à quoi il servent pendant cette horrible fête. 
    Le plus navrant ce n’est pas que des gens se déguisent (il y a des carnavals un peu partout dans le monde) mais que l’on pousse les enfants à faire du porte-à-porte comme des mendiants pour quémander des pièces ou des bonbons !
    Quand cessera-t-on d’imiter les Américains dans ce qu’ils ont de plus détestable et de plus ridicule ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 1er novembre 2015 08:48

      @Intelle

      Merci

      Je raconte aussi cette légende dans sa version Celte
      Elle est en cours de validation

      La calebasse de Samonios


    • juluch juluch 31 octobre 2015 15:16

      Bien casse pieds cette fête.... smiley


      Merci de nous rappeler nabum que ces légumes se mange aussi !

      • C'est Nabum C’est Nabum 1er novembre 2015 08:49

        @juluch

        Je préfère en faire une bonne soupe quand les médias choisissent le brouet indigeste et vulgaire


      • marmor 31 octobre 2015 19:33

        2 réactions..... les trolls, vous savez, ces incultes, sans idées, incapables d’élever le débat, ces « étroncs » comme disait Victor avec votre aval, et bien ils ne sont pas venus. Me direz vous, pour contredire un débat sur les courges, élever le débat, échanger des idées.... tout comme disserter sur la phobie de l’automobile.... décidément vous êtes un incompris ... par les incultes trolls.
        Mais comme disait justement Juluch, merci de nous rappeler que ça se mange aussi, que l’eau ça mouille, que la nuit il fait noir, et que les all blacks sont invincibles !


        • juluch juluch 31 octobre 2015 20:17

          @marmor

          oui ?? je suis là....on parle de moi ?? 

           smiley
          Présent !!

        • C'est Nabum C’est Nabum 1er novembre 2015 08:50

          @marmor

          Incompris ?

          Je me contente de la partie centrale de ce mot

          Cela me va bien


        • Hector Hector 2 novembre 2015 12:20

          Bonjour Nabum,
          A choisir, je préfère encore mieux Halloween avec ses citrouilles, ses sorcières et ses bonbons que l’aid el kebir et l’égorgement du mouton sous les youyous de sacs à patates.
          Sans préjudice de date, bien sur.
          Mais rien ne m’enlèvera jamais le souvenir de ces visites au cimetière devant lequel s’étalait un parterre de couleurs de chrysanthèmes plus rondes les unes que les autres et cet hommage rendu à nos aïeux qui nous faisait nous mieux situer au sein du continuum familial grâce aux commentaires, photos et explications des anciens à propos des disparus.
          C’était une belle journée, riche en émotions, malgré qu’elle soit bien souvent pluvieuse.
          Cela dit, j’adore la soupe à la citrouille.


          • C'est Nabum C’est Nabum 2 novembre 2015 13:09

            @Hector

            Si je n’aime pas les cimetières, j’aime raconter nos chers disparus.
            Je me suis fait une spécialité des textes d’enterrement, non pas des textes larmoyants mais des récits de vie.

            J’aime aussi en spectacle restituer la vie d’anonymes et je pense que les gens aime à se reconnaître parfois dans le parcours de gens simples

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires