• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les dessous du chou

Les dessous du chou

Qui ne connait pas les bienfaits de ce légume vert et merveilleux, dans lequel on prétend que les enfants naissent ?

 

Que la légende soit vraie, ou pas, c’est le moment de découvrir des aspects souvent méconnus du chou.

Un chou, c’est un chou, c’est entendu, mais si tout le monde connait le chou de Bruxelles, célèbre par sa petite taille, nombreux sont ceux qui ignorent l’existence du choux rouge tête de nègre, du chou de Kerguelen, du quintal d’Alsace du gros des vertus, du cœur de bœuf, ou même du demi-nain de la halle, qui est une variété de chou de Bruxelles, et non pas un élu présidentiel. lien

Le chou, tout comme le houx est une plante verte, avec la différence notable que le houx ne se consomme pas, en raison de la toxicité de ses baies rouges, et de la coriacité de ses feuilles, dont les piquants découragent de toute façon le gastronome avisé.

Qu’ils soient des nantis, ou démunis, tous s’accordent sur un point : on ne peut vivre sans le chou.

Par contre il faut s’insurger sur cette croyance populaire qui voudrait que l’on puisse être « bête comme chou ».

Tout d’abord parce que le chou est un végétal, et ensuite parce que rien ne permet d’affirmer qu’il ne puisse être intelligent.

Lorsque l’on sait qu’il possède des propriétés mathématiques, (suite de Fibonacci) et que sa géométrie auto similaire le fait citer comme exemple de fractale naturelle, personne ne peut aujourd’hui évoquer sans sombrer dans le ridicule, la bêtise du chou.

Le chou se consomme pour le meilleur profit des pétomanes, métier hélas en voie de disparition.

L’un des plus célèbres pétomanes était le fameux Misou Misou que l’on découvre sur cette vidéo en train d’interpréter la chanson « étienne étienne  » de Guesch Patti.

(à lire ou relire « le pétomane ne répond plus) de San Antonio)

En effet, un chou, surtout présenté sous la forme d’une soupe, a la particularité de provoquer des gaz intestinaux, du meilleur effet en société, lorsque l’on est un tant soi peu habile du sphincter.

Bien sur, le méthane, ce gaz produit par la fermentation du choux, à l’inconvénient d’avoir une odeur plutôt désagréable, mais on ne peut pas tout avoir, le beurre et l’argent du beurre.

D’ailleurs ces gaz intestinaux ne sont-il pas pour une bonne part la clef de la réussite du célèbre « la soupe au choux  » avec le trio des regrettés Villeret, Carmet et de Funès.

Le choux peut nous en faire voir de toutes les couleurs, du rouge, au vert, en passant par le blanc, le violet, le jaune, le bleu et le rose.

Le chou, s’invite même sur la scène de la mode, et Yukino Kurosu à gagné « le Japan triumph inspiration award 2009 » en présentant à Tokyo un ensemble de lingerie plutôt assez « chou ». Le défilé de mode est sur cette vidéo

Du choux fleur, qu’il est d’un gout discutable d’offrir, au chou-rave, cher à Mandrika avec son complice « le concombre masqué », en passant par l’endive, le chou rouge, le Pé Tsaï, le chou Cabus, et le brocoli, les variétés de choux sont multiples. lien

Mais plutôt que de s’assigner à la longue et fastidieuse liste des 400 variétés de choux, je vous propose de faire le tour de quelques façons de l’apprêter. lien

On peut consommer le chou cru, ou cuit. (ne cherchez pas de contrepèterie, il n’y a en a pas, ou alors elle est involontaire)

Un choux trop chaud peut provoquer une déclaration du genre : « ouh…hai haud.. ! » et pour éviter çà, il faut donc le manger cru.

Le choux cru, à ne pas confondre avec la choucroute (qui n’est pas la femelle du chou cru) a l’avantage de garder toutes ses vitamines, lesquelles sont nombreuses, et ne varient pas quelle que soit la taille du chou.

Si l’on écarte les légumes géants de Don José Carmen Garcia Martinez, évoqués dans cet article , le record du chou le plus gros est détenu par un nommé Hubacek avec un chou vert de 63,5 kg. lien

Les recettes de salade de chou cru sont innombrables, et je vous propose d’essayer celle du « Pé Tsaï aux oranges ».

Çà consiste à dépiauter chaque quartier d’orange en enlevant la fine peau qui les retient, et libérant ainsi les minuscules « particules » d’oranges, mélangeant celles-ci avec des feuilles de Pé Tsaï coupées finement en lamelles, accompagnant ce mélange avec une sauce huile de noix, et jus d’orange pressées, vinaigre, sel et poivre.

C’est tout simplement délicieux, surtout si l’on râpe sur l’ensemble des quartiers de noix.

D’autres préparations originales sont à découvrir, comme celle du chou aux anchois, ou la salade de chou cru à la noix de coco.

Ici, d’autres recettes de salades de chou.

Passons à la choucroute.

Quitte à faire bondir quelques alsaciens, son origine serait chinoise.

Il y a 2300 ans, les coolies qui participaient à la construction de la grande muraille se nourrissaient de choux fermentés.

La légende veut que ces choux abandonnés lors d’un hiver rude, ayant fermenté sous la neige, les ouvriers de la muraille s’en nourrirent assurant ainsi leur survie.

Ces choux fermentés firent le voyage avec les Tatars et les Mongols, jusqu’en Europe, et les allemands, au 16ème siècle mirent au point une méthode de fermentation au sel dans la région de Francfort.

Ils appelaient çà « sauerkraut » (herbe aigre) qui devint le « sürkrut » alsacien. lien

On dit qu’il y aurait 1000 recettes « uniques »en Alsace, lesquelles proviennent aussi bien de Colmar que de Strasbourg, jusqu’à Saverne, Brienne-le-Château ou Montbéliard. lien

Il faut bien sur éviter de cuire la choucroute dans des casseroles en aluminium, vu l’acidité du chou qui, dégradant l’aluminium pose de réels problèmes de santé. lien

La meilleure choucroute est à mon humble avis la choucroute royale, et pour qu’elle le soit, il faut y ajouter des quenelles de foie. (la recette est sur ce lien)

Ne transigez pas sur la qualité des « morteaux » que vous y mettrez, et pour ma part, le jambonneau que j’y ajoute est de préférence fumé.

Pour l’accompagner, un pinot noir d’Alsace s’impose, mais ont peut tout aussi bien choisir un riesling, ou une bière Fischer (bouteilles de 66 cl) et quitte à me faire des ennemis en Alsace, j’opterais pour une bonne Duvel.

L’un des intérêts de la choucroute réside dans sa fermentation, celle-ci le rendant plus digeste.

Pour faire une bonne choucroute, il faut utiliser le chou de Milan Quintal d’Alsace, et si vous voulez vous lancer dans sa fabrication, vous pouvez aller sur ce lien.

Mais on peut aussi utiliser le Brunswick, le Krautkaiser, le Fildelkraut.

Votre choucroute pourra se garder une année.

A part la célèbre soupe aux choux, qui parait-il faire perdre 5 kg en une semaine, (lien) on ne peut faire l’impasse sur le chou farci ?

Ce plat d’origine périgourdine se décline de plusieurs manières, et sur ce lien, on peut découvrir la recette classique.

N’oublions pas le Kig Ha Farz qui comme son nom l’indique nous vient tout droit de Bretagne.

A ce sujet, il faut ici préciser que le chouchen, malgré toutes ses qualités, n’est pas un chou, mais qu’il est pour beaucoup la véritable boisson des dieux

Il ne faudrait pas non plus ranger dans la catégorie des choux, les choux à la crème, qui même s’ils sont farcis de crème, ne sont pas pour autant des légumes.

Le chou est l’un des rares occupants d’hiver de nos jardins, et même s’il existe des choux de printemps (que l’on sème en septembre) ou des choux d’été et d’automne, que l’on sème au printemps, c’est le chou d’hiver qui reste le favori des jardiniers.

Augustin Pyramus de Candolle, membre du conseil souverain de la république et canton de Genève, en a fait en 1828 un ouvrage court et passionnant : (mémoire sur la famille des crassulacées, paru chez Treuttel et Würtz).

Je ne vous ennuierait pas avec les distinctions pointues qu’il fait entre les crassula, les tillaea, les bulliarda, les kalanchoé, mais on y apprend que « dans cette famille, c’est le seul exemple (à sa connaissance) dans le règne végétal de plantes à feuilles opposées, dont les paires sont, non pas croisées à angle droit, mais dont chacune coupe la précédente sous un angle fort aigu, de telle sorte que les paires sont disposées en spirale, la 6ème se trouvant sur la 1ère, la 7ème sur la 2ème et ainsi de suite » lien

On ne peut quitter l’histoire du chou sans évoquer celle de l’homme à la tête de chou, un certain Serge Gainsbourg.

On peut l’écouter sur cette vidéo.

Mais c’est sur le chapitre de la santé que le chou est le plus passionnant.

Il peut guérir les rhumatismes. Lien

Un grand verre de jus de chou rouge tous les jours assure une bonne protection contre les douleurs rhumatismales. lien

200 gr de chou-fleur cuit couvrent la totalité de nos besoins quotidiens en vitamine C.

Il est riche en vitamines B9 indispensables au renouvellement de nos cellules. lien

Il a des propriétés antioxydantes permettant de renforcer les défenses immunitaires, et d’après le docteur Catherine de Goursac, grâce a ses glucosinolates, il lutte efficacement contre le cancer de l’estomac. lien

Espérant que cet article ne vous aura pas trop déçus, ou mis sans dessus dechoux, je laisserais le dernier mot à mon vieil ami africain, qui aime bien dire :

« Une bonne soupe au choux, au docteur fait perdre 5 sous ».

L’image illustrant l’article provient de « jardino.e-monsite.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • brieli67 8 novembre 2010 11:24

    « Vous n’aimez pas les pétomanes, vous... Oh  ! Je ne peux pas les sentir »

    - Sacha Guitry - l’Illusioniste (1924)


    une page sur le plus célèbre : Joseph Pujol

    Plus récent par un certain Screamin’ Jay Hawkins -
    son méga titre 
    I put a spell on you comme trailer de ce film-culte

    LE BLUES de circonstance en bonne compagnie : Gainsbourg reçoit et traduit.


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:08

      Brieli
      moi qui m’attendais à une volée de bois vert pour avoir osé proposer une bière belge, la Duvel, pour accompagner la choucroute, je suis surpris !
      merci d’avoir rappelé cette belle phrase de Guitry dont je ne me lasse jamais, malgré ce qu’on peut lui reprocher parfois,
      pour screamin jay hawkins, pas de soucis, je suis un inconditionnel de ce frappadingue du R’dB depuis le temps ou j’ai acheté un 25 cm vinyl dans lequel on trouvait son « I put a spell on you »,
      il faut aussi écouter « alligator wine », un modèle du genre.
      pour le blues, si on me propose un piano, je pourrais en surprendre plus d’un.
       smiley


    • brieli67 8 novembre 2010 15:06

      stp pas de rosé de Pinot Noir avec la Royale !!

      une bière aigrelette très bien !!

      une Berliner Kindl à la paille  mais sans schuss rouge (framboise) ni verte ( aspérule)

      Pendant... cidre bien vineux ou poirée , mais digestif obligatoire !

      Pour les cochoncetés en Alsace allez au boucher de Soultz
      chez Schilbèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèrt !

      punition au Choux- flux : et ne te dégonfle pas !
      L’ Alsace c pas le choux !


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 15:16

      brieli,
      bon, bien,
      il semble que je n’ai pas le chou...euh le choix !
      c’est bien noté.
      et pour la Duvel ?
       smiley


    • ARMINIUS ARMINIUS 8 novembre 2010 16:57

      En Allemagne du nord on trouve aussi le grünkohl, autrefois cultivé en France sous le nom du chou cavalier, le gel doit aussi, comme pour le chou de bruxelles passer dessus, se déguste en potée avec des « pinkelwurst » l’équivalent de nos « montbéliard », et aussi le kohlrabi, à ne pas confondre avec le choux-rave, qui ressemble plutôt à un navet et qui redevient à la mode après une longue absence, sur les marchés français : cru, farci, sauté à la crème : un véritable délice !
      Quand à la choucroute, je la préfère accompagnée de purée et d’un « schweinshaxe » (jarret de porc grillé façon bavaroise), à la peau craquante... arrosée d’une pils de la Frise, la « Jever »son amertume et sa finesse surpasse toutes les fades bavaroises...ou alors à Colmar avec charcuterie locale et une 1664 pression, comme les Alsaciens savent la tirer...
      Une question:le « Kig-Ar-Farz » breton n’est-il pas le cousin de la farce dure auvergnate.
      Bon c’est pas le tout, quand est-ce qu’on mange ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 18:07

      Arminius
      merci de tous ce conseils qui laissent deviner l’épicurien que vous devez être.
      pour le plat breton, c’est aussi probable que vous ayez raison,
      attendons l’avis d’un breton éclairé pour le confirmer ou pas.
      merci de votre appétissant commentaire.
       smiley


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 8 novembre 2010 23:05

      Pour la bière, rien de tel qu’une Bitburger !

      « Bitte eine bit ! » ... comme on dit là bas !


    • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 23:13

      Alois,
      ce serait pas plutôt :
      bite ein bier ?
       smiley


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 8 novembre 2010 23:29

      Non il s’agit de la pub de la Bitburger sur les cartons !

      <h2><font color="red">« Bitte eine bit ! »</font> </h2>

      J’avoue que j’ai pris du plaisir à en commander jusqu’à plus soif !

       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
       smiley smiley smiley smiley smiley smiley

      La barmaid ( une Allemande bilingue Allemand et Allemand ) n’a sans doute pas compris ce qui mettait mon coeur en joie !

       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
       smiley smiley smiley smiley smiley smiley

      Le lendemain j’ai été plus modéré : je me suis contenté du vin de Moselle 


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 8 novembre 2010 23:33

      ... dommage pour l’effet de style !

      Voici un lien pour voir ce qu’il en est !

      http://www.bitburger.com/

      Enjoy !



    • olivier cabanel olivier cabanel 9 novembre 2010 07:11

      Alois,
      amusant le nom de cette biere
      ce mot est donc à plusieurs tranchants
      il apparait en informatique,
      avec un e à la fin, il prend une autre tournure, évidemment,
      en anglais, bit à horse veut dire emboucher
      ce qui ne veut rien dire, du moins pour moi
      mais bit, c’est aussi limiter une quantité, « un peu »
      dans votre cas, il semble que çà ait été « beaucoup » ?
      hips !
      à la votre.
       smiley


    • Frabri 8 novembre 2010 11:52

      On peut préciser que dans la plupart des choux on mange les feuilles mais dans le chou fleur on mange la fleur du chou et dans le chou rave on mange la tige du chou qui est renflée et que l’on peut rapper

      http://www.gerbeaud.com/fruit-legume-de-saison/chou-rave.php

      Les propriétés médicinales du chou sont plus efficaces avec des choux cultivés en culture boilogique.


      • Frabri 8 novembre 2010 12:01

        Et dans le rutabaga on mange le dessous du chou, la racine du chou

        http://www.certiferme.com/jardin/fiche-rutabaga-93.html


      • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:12

        Frabri,
        j’ai cherché en vain les (ou la) contrepeterie qu’il y aurait pu y avoir dans la première phrase,
        en vain.
        mais je ne désespère pas.
        le rap et le chou font donc bon ménage.
        puisque si l’on peut rapper le chou, je ne connais pas de rappeur qui ait pris le chou comme thème, et c’est bien dommage.
        et bien sur, merci d’avoir rapp’elé qu’il ne faut acheter que du bio, ou encore mieux, de cultiver chez soi le chou.
        a l’attention des comédiens, et autres politiques :
        les 4 derniers mots sont à prononcer en boucle,
         smiley


      • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:25

        Frabri,
        euh la racine du chou, ou bien
        la rachine du sou ?
        je pose la question.
         smiley


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 8 novembre 2010 12:15

        Slu Olivier,

        « le houx ne se consomme pas, en raison de la toxicité de ses baies rouges,  » nous avons encore dans notre région reculée un ramasseur de ces baies et qui en faisait de l’excellent alcool avec l’aide du bouilleur de cru. Je lui avais acheté sa dernière bouteille que ai mis six mois à la savourer religieusement. Il a arrêté le houx, en effet, il faut cueillir trois kilos de baies rouges pour faire autour de 25cl...

        Il faut bien sur éviter de cuire la choucroute dans des casseroles en aluminium, vu l’acidité du chou qui, dégradant l’aluminium pose de réels problèmes de santé. «  justement, le chou est un des meilleurs préventif contre alzheimer puisqu’il élimine les particules de métaux lourds nuisibles à l’organisme, ( et le citron contre le cancer merci Eugène ). En fait, ce sont les alcaloïdes et les acidités naturelles à doses raisonnables qui sont les meilleurs garants de bonne santé, et notamment la pervenche de Madagascar, laquelle pousse encore mieux au Mexique, chez Garcia Martinez.

        Mes deux parents s’appelaient entre eux » mon ptit chou ", merci de lui rendre son honneur.  


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:20

          Lisa,
          ce légume n’est pas le seul a inspirer les parents amoureux.
          bien sur, « mon p’tit chou », ou plus court « mon chou » sont en tête, mais je ne désespère pas de voir apparaitre un jour dans les rencontres amoureuses des « mon p’tit poireau » en laissant le petit pois (dans le cerveau) qui sévit dans le monde médiatique des animateurs de tv, ou chez les présidents de la république depuis 2007.
          les légumes sont souvent présents dans la vie de couple,
          « ne me raconte pas de salades » est courant.
          « espèce de patate » est bien placé aussi.
          sans parler des « pauvre courge », ou du « tu n’auras pas un radis (cas de divorces)
          mais c’est vrai que »le ptit chou" remporte la palme.
           smiley
          Alzheimer bien évidemment, ce que j’ai rappelé dans mon article (l’alu tue), raison de plus pour ne jamais le cuisiner dans des autocuiseurs.
          tu devrais m’éclairer sur la pervenche de garcia Martinez, j’ai du sauter un épisode, à défaut de sauter autre chose.
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:31

          Lisa,
          pardon d’avoir oublié de te remercier sur cette info que j’ignorais,
          l’alcool de baies de houx
          quand on sait la quantité de grains de raisins qu’il faut pour faire un litre d’alcool, j’applaudis ce bouilleur de cru qui en faisait avec les baies de houx.
          ou alors, il trichait.
           smiley


        • Pyrathome pyralene 8 novembre 2010 12:28

          Non, n’insiste pas Olivier, je ne ferais pas de jeu de mot avec chou.....
          Vive le chou, miam !! et la soupe  !!  smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:22

            pyra
            merci de nous offrir cette image culte, il ne manque que le borbogoryme qui va avec, et ce sera parfait.
            pour les jeux de mots, je t’invite à découvrir la prose de voris bian qui a commenté cet article chez nos voisins québecquois (cent papiers)
             smiley


          • Dominitille 8 novembre 2010 12:50

            Bonjour Olivier,
            Les enfants ne naissent pas dans les choux ! Je suis née dans une rose avec épines.
            Les Africains mangent de la soupe aux choux ?
            J’adore la soupe aux choux,et aussi le chou en général.
             Un article qui ne parle pas de politique, cela ne mange pas de pain, trempé dans la soupe. 


            • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:23

              Dominitille,
              trempé dans la soupe ?
              allons y, inventons un mot :
              « trempé dans la choupe »
              cha le fait bien auchi.
               smiley


            • alberto alberto 8 novembre 2010 13:26

              Olivier, la suite Fibonacci ça sert à se prendre le chou ?

              Quant au Finkielkraut, moi je le trouve un peu indigeste...

              Pour finir, des voleurs de pommes sont entrés dans mon jardin et m’ont piqué ma récolte de choux-raves !

              Depuis, quand je pense qu’on m’a piqué un truc, je dis :« on me l’a chouravé ».

              Bien à toi.


              • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 13:36

                alberto,
                c’était tentant pour un chouraveur d’avoir un chourave gratuit sous les yeux.
                Finkelkraut est indigeste parce qu’il est cru.
                mais nombreux ceux qui n’y croient plus.
                donc Finkelkraut est cuit.
                et cuit, on peut le digérer.
                alimentaire, mon cher alberto.
                 smiley


              • Ariane Walter Ariane Walter 8 novembre 2010 13:37

                @ L’auteur...
                Voilà un sujet passionnant . On devrait imposer aux hommes politiques une alimentation saine car ce que l’on remarque des excès des puissants, vinet à mon avis d’excès alcooliques et alimentaires.

                Je me soigne avec trois éléments seulement :
                -de l’argile
                -Du charbon
                -Du bicarbonate de soude.

                le bicarbonate adoucit les acidités. C’est un élément base.
                le charbon absorbe tous les métaux lourds que nous ingérons, et autres toxines
                L’argile absorbe également les toxines, bue ou en cataplasme.

                Et la soupe de choux, bien sûr !!!

                Merci de cet article apeetissant !


                • Ariane Walter Ariane Walter 8 novembre 2010 13:38

                  appétissant !!


                • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 14:07

                  Ariane,
                  bien sur, l’argile.
                  l’argile verte pour moi,
                  idéale pour plein de choses
                  et le bicarbonate de soude est plus qu’interessant,
                  je devrais en faire un article,
                  merci de votre commentaire.
                   smiley


                • kitamissa kitamissa 8 novembre 2010 14:14

                  et en ces mois d’automne un bon chou farci .... pour les concours de pets en chambrées ,le chou de Bruxelles ....en salade, le chou rouge coupé en très fines lamelles et accompagné de filets de hareng avec une bonne sauce vinaigrette maison ....et le brocoli mon préféré, cuit à la vapeur accompagné d’une grillade ,ne pas oublier le beurre frais et le filet de citron,le persil,la fleur de sel,et le poivre blanc pour l’assaisonnement !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 15:18

                    kita
                    des conseils de bon aloi,
                    alors, a bon entendeur chalux
                    euh choulu,
                    enfin bref, un truc qui ressemble
                    enfin, on a l’embarras du choix.
                    chette fois chi, ch’ai juste.
                     smiley


                  • Papybom Papybom 8 novembre 2010 18:34

                    Bonsoir M Cabanel.

                    Article sympathique pour ne pas« se prendre le chou ! »

                    Cordialement


                    • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 19:29

                      Papybom,
                      celle là, on l’avait pas encore fait !
                      merci d’y avoir pensé.
                       smiley


                    • Papybom Papybom 8 novembre 2010 20:01

                      Olivier,

                      Sur ce site, vous resterez mon Chouchou.

                      Pour l’article je vous dis : Choukrane (Merci)

                      Cordialement.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 23:14

                      Papy,
                      c’est sympa,
                      choucroune aussi.
                       smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 9 novembre 2010 07:05

                      euh...choukrane plutot
                      oups
                       smiley


                    • brieli67 8 novembre 2010 19:20

                      Charly BARAT est ailleurs 

                      depuis quelques semaines



                      Sur son site, www.charly-barat.fr, vous trouverez notamment des aquarelles de Venise, portant la marque de son humour décapant.

                      et sur le nouveau site fait par l’un de ses frères, vous trouverez une belle palette du talent de Charly, si vous ne le connaissiez pas encore :

                       

                      www.barat-charly.com


                      MERCI !




                      • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 19:32

                        Brieli,
                        merci de nous avoir proposé ces magnifiques illustrations,
                        dommage que je n’ai pas pensé à en choisir une pour illustrer l’article.
                        grâce à toi, c’est réparé.
                         smiley


                      • Salsabil 8 novembre 2010 20:44

                        Bonsoir Olivier,

                        Voici un article distrayant et qui rappelle les bienfaits de la nature pour nos corps fatigués.

                        Personnellement j’adore cuisiner de bonne potées avec du chou vert mijotant longuement et qui sont encore meilleures réchauffées.

                        Du chou rouge avec des pommes, du fond de veau et du vin gentiment mitonné c’est pas mal aussi (dégusté pas plus tard que ce week-end !).

                        En salade, le fameux coleslaw est délicieux. Quant à la choucroute, j’avoue l’apprécier particulièrement avec du poisson et un beurre légèrement moutardé.

                        Tu as oublié le chou romanesco, non ? Ce drôle de chou avec ses casques en pointe....

                        Ne pas oublier les chouquettes (miam !)

                        Et j’ai un regard tendre et nostalgique sur mon enfance durant laquelle ma maman m’appelait son « petit chou »... smiley

                        Et pour finir sur une note plus politique(ment incorrecte), personne n’échappe, malheureusement au « Chouchou » de Carla ! Aaaaargh...


                        • olivier cabanel olivier cabanel 8 novembre 2010 22:49

                          Salsa,
                          si bien sur, le romanesco est évoqué, (j’en ai proposé de belles photos) ç’aurait été tragique de l’écarter, ne serait-ce que pour sa forme, et son gout, et le choix de couleurs qui nous sont proposées.
                          la couleur, c’est interessant en gastronomie, elle est plus essentielle que l’on ne le pense.
                          pour garder le vif d’une couleur, cuire à la vapeur, délicatement, puis refroidir brusquement pour garder la couleur.
                          question sentiments ;
                          mon p’tit chou, c’est bien,
                          les chouquettes aussi,
                          ce sont des occasions pour se faire chouchouter,
                          et dans la vie, y a rien de meilleur,
                          sauf à l’école ou le chouchou de la maitresse (les psy devraient s’y interesser) qui avait une partie compliquée à jouer avec ses camarades de classe.
                          souvent il finissait avec les oreilles en feuille de chou.
                          c’est pas facile la vie.
                          sauf pour ceux qui ne veulent pas se la compliquer.
                           smiley


                        • Salsabil 8 novembre 2010 23:13

                          Ooops !

                          Au temps pour moi, Olivier, j’avoue que pour une fois je n’ai pas eu le temps de regarder les liens et ai donc certainement loupé des informations non négligeables. Je suis désolée.

                          Chou bi doo whaahhh.... (ou comment s’en sortir l’air frais et négligé sans en avoir l’air ! smiley)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès