Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les mafias les plus puissantes du monde

Les mafias les plus puissantes du monde

Tour d’horizon de la criminalité organisée.

medium_18660717.jpgChangeons un peu d’air grâce à Foreign Policy pour un billet insolite, veine que je continuerai si cela vous plait. Je découvre à l’instant dans la revue non pas un billet sur Schumpeter (promis, il viendra) mais un autre sur "The world’s most powerful crime syndicate" :

Les Yakusa, ces mafias japonaises, ont une large part dans ce classement. Principale famille, les Yamaguchi-gumi et leurs 39.000 membres sont installés à Kobe et se développent par une stratégie bien huilée de rachats d’entreprises sous la main de fer du parrain Kenichi Shinoda : un joyeux drille qui dirige la famille de sa cellule de prison, un lieu qu’il connaît bien pour l’avoir fréquenté dans les années 1970 après avoir découpé un rival en rondelles avec son épée... Trait caractéristique des Yakusa ? Ils ont pignon sur rue, avec un siège officiel, cartes de visites et tutti quanti ! Ajoutez un zeste de romance avec les costumes dernier cri, les tatouages disctinctifs et quelques doigts en moins (punition en cas de manquement).

Petits joueurs ces japonais malgré tout, face à leurs voisins russes  : On estime qu’ils possèdent 10% du territoire et contrôlent un quart de l’économie grâce à leur 300.000 membres. S’ils sont plus éclatés que les Nippons, ils sont aussi plus liés au gouvernement : Vladimir Nikolayev par exemple, membre du parti de Vladimir Poutine et à la tête d’un empire des crustacés. Il est devenu maire de Vladivostok quand son opposant est tombé par mégarde sur une grenade qui avait atterrie devant son bureau... Plus violents que les Yakusa, ils estiment que rien ne doit leur résister, y compris au sommet de l’Etat.

Parmi les plus efficaces on retrouve évidemment les Italiens, immortalisés à travers de nombreux films. S’ils consolidaient leurs comptes, ils seraient une des plus grosses sociétés italiennes avec des revenus de 50 milliards de dollars... Surprise sur le marché cependant, Cosa Nostra n’est plus ce qu’elle était et se fait doubler par Calabria’s ‘Ndrangheta, plus gros, plus fort et plus violent.. Malgré l’omerta dont ils sont les spécialistes, les Italiens souffrent et sont aux abois : arrestation de Bernardo Provenzano, le cappo di tutti capi, arrestation de 24 parrains locaux dans la foulée, les équipes se dégarnissent...

Les grands gagnants de l’effondrement des trafiquants colombiens sont les Mexicains. Proches des Etats-Unis, ils en profitent avec la multiplication de gangs souvent violents. Le cartel de Sinaloa ou celui de Gulf rivalisent avec un troisième mineur à Tijuana. Là encore, tout est géré de prisons où sont enfermés les trois chefs des cartels. Bien organisés, ils gèrent ça au mieux, de la production délocalisée en Chine aux canaux de distribution de la cocaïne ou des amphétamines aux US. Trait caractéristique, ils adorent utiliser Youtube pour faire passer leurs menaces aux concurrents... Je vous laisse imaginer les vidéos.

Enfin, Marlon Brando s’en retournerait dans sa tombe, la mafia italo-américaine a perdu de sa superbe et n’est qu’un pâle reflet de son passé. Ils sont concentrés sur New York et Chicago et les cinq familles de NYC (Gambino, Genovese, Lucchese, Colombo, and Bonanno) n’ont plus de parrain fameux à leur tête après des décénnies de poursuites judiciaires sans relâche. La famille n’est plus ce qu’elle était et l’omerta ne suffit plus à garantir le silence d’indics qui ont balancé un grand nombre de mafieux à la police. Une fin proche ?



Sur le même thème

Les jeunes mafieux aiment bien facebook...
Quand « la blanche » devient le carburant du monde de la finance
Jacques Attali face à son "ami" Coluche (?)
Coke en stock (LXVIII) : le Costa Rica et le chargement mystère
L'UE c'est la guerre


Les réactions les plus appréciées

  • Par finael (---.---.---.43) 28 mai 2007 13:56
    finael

    Il me souvient d’un documentaire très intéressant, il y a 5 ou 6 ans, où l’on interrogeait le directeur d’Interpol.

    Je ne me souviens plus des termes exacts mais en gros il a dit ceci.

    "Les mafias et les multinationales ont les mêmes objectifs : amasser le plus d’argent possible par tous les moyens. Quant à nous, dans l’inextricable réseau d’interconnexions financières, nous ne pouvons plus faire la différence - à quel moment l’argent sale est-il blanchi, par qui et comment ?

    Ces deux types d’organisations utilisent les mêmes relais financiers, les mêmes paradis fiscaux, les mêmes banques.

    Nous ne pouvons donc plus lutter contre les mafias."

    Il a aussi ajouté : « environ 1/3 de l’argent en circulation est de l’argent »sale« , si l’on retirait ces sommes du marché toute l’économie mondiale s’effondrerait. ».

  • Par Cosmic Dancer (---.---.---.99) 28 mai 2007 15:32
    Cosmic Dancer

    @ L’auteur

    Merci pour ce tour d’horizon. On peut cependant y ajouter les mafias chinoises :

    "Les précisions de Roger Faligot, journaliste et auteur de La Mafia Chinoise, qui vient d’être publié chez Calmann-Lévy :

    « La mafia chinoise est constituée de deux groupes très séparés. D’un côté, ce sont les triades, c’est-à-dire des organisations à l’origine nationalistes, des organisations secrètes, qui font un peu penser à la franc-maçonnerie, et qui remontent au Moyen-Age. Et elles sont une cinquantaine. Elles sont basées principalement à Macao, Hong Kong et Taïwan, mais je dirais que parmi ces cinquante, il y en a sept qui ressortent, que j’appelle les sept sœurs du crime, qui ont une vocation internationale, si vous voulez. Et puis, de l’autre côté, pour constituer l’autre volant, si vous voulez, de la mafia chinoise, ce sont les gangs nouveaux de la Chine continentale. J’ai voulu donner trois exemples qui me semblaient plus importants, puisqu’ils sont présents en France, en Hollande, en Belgique, c’est d’abord la 14K, qui est une organisation nationaliste, d’origine liée à Tchang Kaï Check et non pas au Parti Communiste, hein, qui donc est celle qui a été la plus importante comme pourvoyeuse d’héroïne en France pendant 25 ans. Vous en avez une autre qui est la plus grande, c’est la Sun Yee On, c’est-à-dire c’est une triade qui est axée sur une ethnie particulière, les Xuzhou, et qui contrôle tout le cinéma asiatique dans son ensemble. Troisième exemple, un nouveau gang, si vous voulez, qui s’appelle Le Grand Cercle, qui est composé d’anciens gardes rouges, d’anciens commandos des forces spéciales de l’armée populaire de libération, qui s’est criminalisé. Très, très efficace pour ce qui est du trafic des fausses cartes de crédit, les cartes bleues, cartes Visa, etc. » (source : BBC, juillet 2001)

    Très organisées, riches, et bénéficiant de solides réseaux au sein de la diaspora, les triades donnent du fil à retordre aux polices européennes. En France, le nombre de ses membres est ainsi très difficile à évaluer".

  • Par Eric De Ruest (---.---.---.100) 28 mai 2007 11:54
    Eric De Ruest

    Et la mafia néocon ? Y sont trop forts pour les coups tordus et la mise au travail forcés de millions d’individus. Pensez-y smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires