• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Les préalables à la vie en couple

Les préalables à la vie en couple

Guide à l'usage des volontaires ...

Question de genre …

Il est parfois des discussions qui surgissent de nulle part et posent pourtant les questions essentielles. C'est ainsi qu'autour d'un repas, vinrent se présenter les critères incontournables pour accepter l'aventure de la vie en couple. Inutile de vous préciser, je l'espère, que nous ne mettons aucune exclusive dans l'acception du mot couple. Il faut entendre ici : « Comment vivre à deux sans que la vie devienne un enfer ? ».

Ce sont dans les détails que se fondent les plus grands malentendus. Souhaitant ne pas échapper à ce sage précepte, la belle assemblée examina en premier lieu le point le plus essentiel et le moins spectaculaire qui soit : « le papier peint ». Je devine, ici, des nuits de cauchemar vécues par certains convives à l'évocation du souvenir d'un papier peint hideux ornant une chambre à coucher. On ne songe jamais à préciser un tel préalable avant de se lancer dans l'aventure du couple. Pourtant, combien de jours perdus à retapisser une pièce vous seriez-vous épargnés si vous aviez été plus ferme dès le départ : « Uniquement de la peinture ! »

Restons dans la chambre, espace de tous les drames conjugaux nés de l'incompréhension et des divergences fondamentales. Deux aspects du contrat des parfaits concubins furent ensuite évoqués. La latéralisation dans le lit et la présence, ou non, de la lucarne à blaireaux dans cette alcôve de l'amour ou de la haine.

Le choix d'un côté pour dormir est un signe, selon cet échantillon absolument non représentatif de l'opinion nationale, de conservatisme exacerbé, le point d'ancrage des manies et des facilités qu'on s'accorde au fil du temps. La porte ouverte à la flatulence inconvenante, au ronflement détestable, à la future indifférence amoureuse. Chacun voyant minuit à sa porte, j'éviterai de m'appesantir sur ce dossier.

Le second aspect mérite, quant à lui, bien plus de considération. L'intimité du couple ne supporte guère l'intrusion désastreuse de l'agitation télévisuelle. Ce regard sur le monde ou les âneries de cette société est un tue -l'amour d'une redoutable efficacité. Fuir un(e) amant(e) dormant en tête-à-tête avec son écran plat est une sage précaution qui vous garantira un sommeil plus profond.

Nous aurions pu poursuivre l'examen attentif de la pièce principale des scènes secrètes. Une chambre sans livre de chevet devrait vous mettre la puce à l'oreille, tout comme vous pousser à déguerpir au plus vite. L'ordinateur au pied du lit étant un autre indice alarmant sur le futur de vos relations. Chacun(e), en la circonstance, s'accorde plus ou moins de souplesse dans l'art délicat du compromis.

La cuisine a également concentré les remarques désagréables. L'évier est le plus sûr indice de l'état de votre futur partenaire. L'amoncellement de la vaisselle sale devrait vous pousser à la méfiance, les détritus au sol à la prudence, l'accumulation des appareils ménagers à la défiance. Mais, les premiers temps d'une idylle éloignent bien trop de la cuisine pour en percevoir les indices pertinents.

Le repas mérite lui aussi un examen attentif. Ses heures, tout comme son rituel, demandent une certaine attention. Fuyez celui ou celle qui n'a jamais d'heure ni de temps à consacrer à ce cérémonial. Il vous rendra la vie infernale et la digestion calamiteuse. Mais pire que cela : il y a le repas devant le journal télévisé ou plus grave encore, devant une série inepte. Si vous voulez vivre en bonne intelligence avec un(e) tel(le) goujat(e), c'est proprement impossible. Quant à espérer élever de la sorte des enfants, renoncez immédiatement !

Un lieu magique qui échappe trop souvent à l'investigation est, sans conteste, le cabinet d'aisances. Le papier ouaté, coloré et parfumé aurait dû vous mettre la puce à l'oreille. La surcharge en produits odorants, désinfectants et polluants vous pousser à rebrousser chemin. Hélas, vous n'aviez pas remarqué l'absence du petit balai qui efface les traces insidieuses. Pour vous l'enfer ne fait que débuter !

Les autres pièces sont à examiner attentivement. Si votre futur(e) colocataire dispose d'une immense collection de DVD, vous devriez vous attendre à passer de bien trop longues soirées bloqué(e) devant ce maudit grand écran qui trône au milieu du salon. Si le journal « l'Equipe » traîne discrètement sur la table basse, fuyez au plus vite, sinon les soirées pizzas-bière vous seront octroyées. L'absence de livre ou de CD dans la pièce à vivre promet bien des désagréments lors des longues soirées d'hiver.

C'est dans les dépendances que vous recevrez le coup de grâce. Un établi, des outils parfaitement alignés, un garage rangé au cordeau et vous pouvez être certain que vos jours de repos seront réservés à la fée du logis, au maître du gazon et du gravier bien aligné. Il ne vous restera plus qu'à voir le véhicule de votre coup de cœur pour comprendre quelle sera votre place dans le futur couple. La seconde place derrière la belle auto est sans doute la plus redoutable qui soit.

Voilà, vous aurez été averti(e). Hélas, l'expérience ne sert jamais aux autres, l'amour rend aveugle au début. La suite est alors une longue épreuve d'impatiences et de tourments. Ce guide n'a aucune utilité au moment opportun, quand il est encore temps de faire machine arrière. Ensuite, c'est trop tard et tout vous saute aux yeux avec une terrifiante lucidité. Si vous aviez su !

Ménagèrement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 octobre 2014 12:25

     smiley smiley smiley


  • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2014 12:41

    Constant Danslayreur 3


    Vos conseils sont judicieux
    Puissiez vous les mettre aussi en application 


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 octobre 2014 13:05

    Bonjour Constant .
    Voui ,faut se laisser aller ,c’est une valse ; ou plutôt un tango ...


  • foufouille foufouille 18 octobre 2014 12:48

    « l’amour rend aveugle au début. »
    et pas tout le temps ?
     smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 octobre 2014 14:33

       foufouille


      Ce n’est pas grave ici il y a une synthèse vocale

    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2014 23:47

      Les préalables, c’est avant ou après les préliminaires ?


      • C'est Nabum C’est Nabum 19 octobre 2014 08:01

        Qaspard Delanuit


        La question dépend de la longueur de l’escalier 

      • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2014 23:49

        « Un lieu magique qui échappe trop souvent à l’investigation est, sans conteste, le cabinet d’aisances. Le papier ouaté, coloré et parfumé aurait dû vous mettre la puce à l’oreille. »


        Personnellement, je n’utilise jamais ce genre de papier pour me nettoyer les oreilles. Et encore moins quand il est plein de puces. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires