• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Liu Wei : Concerto pour Piano à deux pieds !

Liu Wei : Concerto pour Piano à deux pieds !

 Je vais vous conter une histoire fascinante. C’est celle d’ un jeune chinois, qui présente la surprenante particularité, de jouer au piano avec ses pieds ! Il s’appelle Liu Wei. Suite à un grave accident, il a été amputé de ses deux bras à l’ âge de dix ans. Il s’ est résolu à vivre, pour faire de cet handicap, une victoire exceptionnelle sur lui-même. Et pour cause, à dix neuf ans, il prend ses premiers cours de piano.
 
Le jeune homme aujourd’hui âgé de vingt trois ans, s’ amuse avec son instrument d’ une façon déconcertante. Si bien que nous pourrions aisément le surnommer : "l’ homme aux doigts de fée".
 
Il a récemment été découvert, à l’ occasion de son passage dans l’ émission de télévision "China got Talent", où des millions de téléspectateurs ont succombé à cette patte magique, dont lui seul a le secret. 
 
D’ ailleurs pour éviter de vous faire saliver davantage, je vous propose de le regarder jouer :
 
 
Je vous avoue volontiers, que ce qui m’ intéresse davantage chez ce phénomène, ça n’ est pas son intrusion soudaine dans le monde du showbiz ; mais tout simplement sa traversée du désert, avec tout son lot d’ aventures rocambolesques.
 
Parce que pour en arriver là, nous pouvons sans contestation aucune, affirmer que : notre bougre s’ est laissé aspirer par une croyance sublime.
 
Il a complètement accepté le fait de ne plus avoir de bras, et il s’ est petit à petit réinventé, pour s’ approprier de nouveaux espaces habités par des grands rêves. Un jour, il s’ est réveillé avec une nouvelle idée en tête : ce genre d’ idée qui peut bouleverser votre vie, ce genre de décision qui peut effrayer votre entourage, ce genre d’ entreprise qui réclame une énergie sous-jacente, capable de gicler à des hauteurs extrêmes.
 
Il venait d’ accéder à une nouvelle dimension :ses pieds lui serviraient désormais de mains. Vous rendez-vous compte de cela ? Cela ne s’ apparente t-il pas à une grandissime évolution intérieure ? 
 
C’ est ainsi qu’il a appris au fur et à mesure : à manger, à se brosser les dents, et à s’ habiller avec ses pieds ; pour réaliser comme un grand, les principaux actes de la vie quotidienne, dont le répertoire allait s’ élargir progressivement. 
 
Nous autres, sur notre petite planète remplie de faux trésors, beaucoup d’ entre nous restons hermétiques à cette forme d’ouverture. Car cela dépasse tout raisonnement cartésien. Ce sont des moments furtifs, qui exigent une simple aptitude au regard juste, dénué de toute notion d’appréciation graduée.
 
Une fois surmonté ce premier écueil, tout n’était pas gagné pour autant. Car il lui fallait convaincre son entourage, de fabriquer un immense mur de protection autour de lui, qui devait lui permettre de s’ accrocher et de grimper à son rythme, avec ses moyens du moment, sans comparaison aucune avec qui que ce soit.
 
Car l’une des grandes difficultés d’ un tel parcours, c’est que malgré le fait que vous puissiez avoir une famille et des amis qui vous soutiennent, vous devenez forcément de temps en temps, la proie de la solitude. Car le handicap que vous portez dans votre chair, même si votre tête l’a dompté, malheureusement beaucoup de choses et d’évènements vous ramènent à lui.
 
Car la majeure partie des personnes qui gravitent autour de vous, ne vous ressemble pas, cela vous isole naturellement et imperceptiblement, de ce monde normé ; malgré vous et malgré eux, la vie est ainsi faite !
 
La troisième barrière qui s’est dressée devant lui, s’apparente à un mur infranchissable ! Car trouver l’instructeur qui lui livrerait les clés, permettant à ses petits doigts de se balader sur le clavier, pour interpréter des concertos inédits, pour piano à deux pieds ?
 
C’ est complètement insensé !!
 
Et pourtant notre petit bonhomme, il l’a fait : il a rencontré cette perle rare, qui sévit généralement dans les écoles de musique traditionnelles, et qui pratique exclusivement, le mode du deux ou quatre mains. Mais là, nous avons outrepassé toutes les règles de convenances, qui régissent un milieu réputé fermé et conformiste.
 
En apprenant le piano tout en respectant la structure de sa personnalité, il a remporté la plus belle des victoires. Celle qui fait de lui, le champion de la vie. Celle qui démontre qu’au delà de sa satisfaction, cette victoire n’ appartient pas qu’à lui-même, mais à l’humanité toute entière. Car chacun d’entre nous, peut s’approprier cette fabuleuse légende, pour écrire une partition originale pour Solo, Choeur et Orchestre !
 
Pour son plus grand bonheur et celui de son professeur, ils viennent conjointement d’inventer une nouvelle école, et donc une manière révolutionnaire de concevoir et de pratiquer l’ enseignement.
 
Cette expérience pour les valides que nous sommes, devrait nous encourager à nous ouvrir à de nouvelles formes d’apprentissages, qui ont vocation à s’ adapter au plus près de chaque individu.
 
Certaines personnes pourtant valides, ont tendance à se plaindre pour un oui ou pour un non, alors que la santé est au rendez-vous ; d’autres personnes affreusement handicapées, nous montrent un courage, et une détermination hors du commun. 
 
Qui que nous soyons, à nous de puiser et de boire à la source, pour peu que cette eau regorge d’inspiration, pour dépasser les limites de l’impossible !!
 
Entre le monde valide et celui des handicapés, il existe un endroit où les deux camps peuvent se rencontrer, pour tisser ensemble des liens précieux. Pour cela, il n’est pas question de pitié, mais de beaucoup de compréhension mutuelle, assortie à un esprit souple et bienveillant, qui évite le jugement.
 
Quand ces conditions sont réunies, la nature de ce type de relation, peut tendre vers ce qui ressort du merveilleux !
 
La valeur d’ un ÊTRE HUMAIN, se situe au delà des apparences !
 
Laissons nous BERCER par cette MAGIE insolente, qui SOMMEILLE en chacun d’ entre nous.
 
Un GRAND MERCI à Liu Wei, pour cette magnifique leçon de vie, et souhaitons lui des lendemains qui chantent SOMPTUEUSEMENT !!!

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 9 septembre 2010 23:45

    Oui mais dommage que c’est pas lui qui joue : c’est bidon. La caméra ne montre d’ailleurs pas ses pieds assez longtemps....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires