• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Mangeurs de hérissons

Mangeurs de hérissons

Deux membres de la communauté « des gens du voyage » viennent d’écoper de 6 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Bordeaux ce lundi. Ils avaient été appréhendés en février avec une dizaine de hérissons en leur possession, qui sans cette interpellation étaient voués à finir en repas selon la coutume tzigane.
 
Ils risquaient 9 000 euros d’amende et six mois de prison, car, selon l’arrêté du 17 avril 1981, le hérisson est une espèce protégée dans toute la communauté européenne, il est interdit de le détruire, de le chasser, de le transporter, de le naturaliser et de le vendre.
Munis de deux chiens de chasse spécialisés, alors qu’ils chassaient de nuit, nos deux compères pensaient pouvoir faire un bon repas en famille avec pas moins de dix hérissons, mais, malheureusement pour eux, ils ont été interpellés. Quatre associations s’étaient portées partie civile à l’occasion, l’Association Stéphane Lamart, la Société nationale de défense des animaux, la SPA  et le Sanctuaire des hérissons. Au total, les deux hommes ont écopé de 1 000 euros d’amende chacun, plus 500 euros de dommage et intérêts et 500 euros de frais de justice à verser à chacune des quatre associations. Leur avocate ne conteste pas la condamnation judiciaire, mais seulement les montant des dommages et intérêts car ses clients ont vraiment de trop modestes revenus.
 
Manger des hérissons fait peut-être partie intégrante de la culture tzigane, mais celle-ci doit s’effacer devant la loi applicable à tous. Le hérisson est un animal très utile, c’est l’ami du jardinier car il détruit nombre d’escargots, de limaces et d’insectes variés. Ce petit insectivore, quoique quasiment omnivore, atteint rarement sa longévité maximale, environ dix ans, et moins d’1/2 % y parviennent :
26 % meurent empoisonnés par les pesticides ;
24 % meurent écrasés sur les routes ;
18 % sont victimes du parasitisme (tiques, puces) ;
13 % meurent d’épuisement et de faim ;
10 % se noient dans les piscines, sont broyés par les motoculteurs ou sont brûlés dans des tas de feuilles ;
9 % enfin sont victimes de leurs prédateurs naturels (renards, blaireaux, putois, fouines), mais aussi sous la dent des chiens.
 
Alors inutile de rajouter l’homme parmi ces prédateurs, bien que la consommation de hérissons remonte aux temps anciens, que de nombreuses recettes existent, peut-être est-ce celle-là que nos deux hommes auraient aimé savourer. Le hérisson est mangé dans de lointaines contrées, mais en France métropolitaine il faudra désormais se contenter de ce hérisson.
 
Ce jugement a une valeur éducative et, désormais concernant le hérisson, tout le monde saura que qui s’y frotte s’y pique !
 
 

Documents joints à cet article

Mangeurs de hérissons

Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Radix Radix 10 septembre 2008 11:07

    Bonjour

    Je ne peut qu’approuver ce jugement !

    Radix



    • eugène wermelinger eugène wermelinger 10 septembre 2008 17:57

      Quelqu’un peut-il me dire ce que risquent les ramasseurs et mangeurs d’escargots dans notre Bourgogne ?


    • Cites 10 septembre 2008 22:34

      L’arrêté ministériel du 24 avril 1979 réglemente le ramassage des escargots.

      Pour le bourgogne interdiction en tout temps de ramasser des escargots dont le diamètre de la coquille fait moins de 3 cm.

      Sinon, Interdiction totale de ramassage du 1er avril au 30 juin.

      Maintenant chaque département est libre par arrêté prefectoral d’appliquer une réglementation plus stricte voir de l’interdire complètement dans certaines zones.


    • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2008 09:34

      Le ramassage des escargots est soumis aux réglementations en vigueur . C’est pareil que pour les coques , palourdes , moules et autres tellines où une taille minimum ainsi que les quantités .
      L’an passé , un type s’est fait choper avec 250 kg de tellines dans le coffre de sa bagnoles , on est loin de la consommation personnelle !


    • Gilles Gilles 10 septembre 2008 11:08

      Mon ex beauf, d’origine gitane, mais qui pourtant détestait les gitans (ainsi que les arabes, les noirs..etc etc), nous a expliqué un jour cette contradiction :

      Il y a ceux qui mangent les hérissons et les autres, "normaux"


      Lui n’en mangeait pas mais ne pouvaient blairer ceux qui en mangeaient, sentiment apparement partagé à travers sa famille



      • Zalka Zalka 10 septembre 2008 11:23

        Manger du hérisson remplace avantageusement le piment si vous voulez du piquant !

        Comme c’était aussi facile qu’évident pour tout le monde, je me moinsse !


        • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 12:04

          à défaut , tu peux encore manger les hérissons de mer , pour leur saveur iodée  smiley
          http://www.ville-sausset-les-pins.fr/images/oursins.jpg


        • gecko gecko 10 septembre 2008 11:25

          et en plus c’est une attaque assurée contre les producteurs de cure dents !


          • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 12:28

             certains hérissons pratiquent le vaudou contre les gitans !  smiley
            http://www.trendsnow.net/trends_now_/images/2007/09/19/ouch.jpg


          • chria chria 10 septembre 2008 11:54

            D’ailleurs les gitans appellent le hérisson le niglou
            "On va manger du niglou ? "
            Et voiçi une recette :

            http://www.omgili.com/newsgroups/fr/rec/cuisine/40d495bd-5d68-437e-9352-214eb8a6a6c7i29g2000prfgooglegroupscom.html

            Cliquez sur le lien en bas de la page pour voir la photo du bon repas...


            • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 12:21

              t’as raison ! est ce qu’on en mange là ?  smiley
              http://www.attractionland.com/users/1/photos/niglo-grill_1_hr.jpg


            • brieli67 10 septembre 2008 12:38

              la bête est engluée sans être tuée dans de la glaise et déposée dans la braise ardente

              on remets une deuxième couche pour fermer les fissures et craquelures et on laisse marner des heures comme un tadjine. Avec la coque plus de piquants au dépeçage.

              Pour avoir partagé des repas avec mes amis yéniches et maniches le hérisson cuit ressemble si cuit longtemps aux tripes ou estomacs du muscle blanc .... entre langoustes/ écrevisses et alligator.

              Hérisson se dit Stichling dans le Rothwelsch le sabir des gens du voyage et des maquignons. L’humour des fonctionnaires a attribué ce stichling comme nom de famille. Vraiment honteux !



            • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 13:00

              en allemagne , ç’est igel que ça se dit , comme cette société qui en a fait son logo
              http://www.customtech.com.au/images/IGEL_Logo.gif


            • fredleborgne fredleborgne 10 septembre 2008 12:25

              Le lobby des mangeurs de hérisson est (heureusement) moins important que celui des chasseurs qui contribuent eux aussi à affaiblir des espèces qui ont de plus en plus de al à survivre dans nos contrées, même si je reconnais que pour d’autres (quelques unes), ils pratiquent une régulation.
              Il est dommage qu’il existe encore des gens qui veulent vivre de cueillette et de chasse comme les hommes préhistoriques au lieu de profiter de la culture et de l’élevage. Quand on constate le prix de revient de la chasse, on ne peut que s’étonner d’ailleurs qu’il reste encore autant de chasseurs. Mais de quel droit vent on une autorisation de piller le patrimoine commun ?
              Sans vouloir dire une méchanceté envers la population tzigane, je constate seulement que si ces deux hommes s’étaient servis dans un poulailler, ils auraient eu moins de problèmes. Il y en a encore moins à aller au supermarché, bien entendu.


              • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 12:38

                tout juste , les chasseurs sont utiles pour réguler les grands mammifères comme les sangliers qui sont devenus trop nombreux au point de roder dans les banlieues pour trouver de la nourriture . 
                Mis pour d’autres , surtout des oiseaux ,ils constituent la principale menace


              • brieli67 10 septembre 2008 12:59

                renseigne toi le Chat

                jusqu en 1970 tout le pays était une immense porcherie.
                Dans les petites villes- non loin des chênes des hêtres des chataîgners dans chaque cour il y avait des gros porcelets qui en bandes se faisaient engraisser dans les sous-bois l automne venue.

                Les chasseurs font de l"élevage... en assurant la survie par afourragement de la première portée .
                UNE LAIE 25 marcassins par an dont la mise à mort est possible comme nuisible nuit et jour  sans plan de tir ou de chasse.

                quant aux "malfrats républicains" sous prétexte de chasse
                http://www.reveil-des-marmottes.net/Annexe-RdM/Saint-Quirin/SQ_Chasses.htm
                http://www.reveil-des-marmottes.net/Annexe-RdM/Saint-Quirin/Dossier_cache/SQ_page02.htm


              • El Blondinho El Blondinho 10 septembre 2008 16:29

                @ Fredleborgne

                Il est dommage qu’il existe encore des gens qui veulent vivre de cueillette et de chasse comme les hommes préhistoriques au lieu de profiter de la culture et de l’élevage.

                Extrait de Mémoires Glacées de Nicolas Vanier :

                "Les animaux sont comme des arbres. Une forêt, à la condition évidemment qu’elle soit exploitée intelligemment, produira bien plus d’arbres et de bien plus belle qualité si l’homme intervient. Le bûcheron, le vrai, coupe les arbres en surnombre afin que d’autres puissent profiter pleinement de la place pour se développer. Avant qu’ils ne dégénèrent, il coupera aussi les arbres arrivés à maturité, en prenant soin de laisser assez d’arbres adultes pour assurer une bonne régénération.

                L’homme occupe ici parfaitement sa place. Il profite d’une quantité de bois qui va lui servir pour un grand nombre de choses, et la forêt bénéficie de son intervention raisonnée et réfléchie.
                C’est un échange de bon procédés.

                Le trappeur agit sur un territoire de la même façon. Grâce à son intervention de prédateur intelligent, il va dynamiser les populations d’animaux. En prélevant essentiellement des jeunes, les adultes vont se mettre à produire plus. C’est scientifiquement prouvé. Ces animaux seront plus sains et en meilleure santé. Cette part, environ 20% de la population de martres par exemple, est celle qui revient à l’homme. L’homme appartient à la nature et y a sa place. Certes, la nature peut se débrouiller sans l’homme, mais ils y perdraient tous les deux. Pourquoi tenter de créer un monde artificiel, invivable et impossible, avec la nature d’un côté et l’homme de l’autre, alors qu’ils pourraient si bien vivre en semble ?
                [...] en leur inculquant une façon prétendument moderne de vivre. Façon dont on sait aujourd’hui qu’elle ne fait que détruire cette Terre malade."

                Il est dommage que l’on ne puisse plus vivre de cueillette et de chasse, et que l’on soit obligés de protéger des espèces.

                Désolé pour le relatif hors-sujet de l’article.


              • Radix Radix 10 septembre 2008 19:32

                Bonjour Actias

                Vous n’avez jamais entendu le cri de la salade qu’on boulotte : horrible !
                Et ces potagers concentrationnaires entourés de grillages pour prévenir les évasions, le génocide des mauvaises herbes sans parler de ces étalages de cadavres sur nos marchés : indécent !

                Radix


              • El Blondinho El Blondinho 11 septembre 2008 02:40

                @ Actias

                Je n’essaye d’appliquer aucune philosophie à qui que ce soit où que ce soit ; le but de mon commentaire était juste de dire que MOI, contrairement à Fredleborgne, je trouve dommage que, à cause des travers et imperfections de notre société, nous ne puissions plus vivre de chasse et de cueillette...

                Pour ce qui est de Vanier, oui je le trouve logique, que l’on soit d’accord ou pas. Tuer des animaux dans le but de protéger l’espèce cela me semble fonctionner dans les cas qu’il décrit. Un peu comme un bonzaï dépérira si vous ne lui coupez pas quelques branches de temps en temps... Cependant, ce n’est pas la seule solution qu’il préconise...

                Il ne dit pas que l’homme régule la nature, mais qu’il le devrait, à la manière d’un système immunitaire, si vous voulez.

                Votre "En gros..." m’apparait d’une mauvaise foi désobligeante.


              • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2008 10:01

                @actias

                 t’es dans l’vrai , les hérissons auront la paix une fois que les humains se seront exterminés !


              • El Blondinho El Blondinho 11 septembre 2008 13:05

                Je dirai plutôt que si l’on compare la Terre dans son ensemble à un organisme vivant, alors l’espèce humaine est le système immunitaire, mais seulement voilà, la Terre a chopé une maladie auto-immune...

                Il existe aussi une logique inverse, dans laquelle les hommes faisant partie intégrante du règne animal, toutes leurs actions sont donc Naturelles, ni plus ni moins que le barrage du castor ou les villes-fourmilières. Je dois dire que je n’adhère pas.


              • Yohan Yohan 10 septembre 2008 13:01

                Si en plus de ça :http://ange71.a.n.pic.centerblog.net/ie5bf1bi.jpg les gitans n’en mêlent....
                Merci le Chat, pour cet article qui nous éclaire sur des pratiques hérissantes



                • Aafrit Aafrit 10 septembre 2008 13:14

                  qui y touche et mange l’herisson, s’y pique comme qui touche et mange l’herissa


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 septembre 2008 15:35

                    Un jour tout le monde mangera du soja transgénique , sa mère...


                    • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 17:16

                      Faudrait raser toute l’amazonie et faire les affaires de Monsanto , plutôt crever ! smiley


                    • La Taverne des Poètes 10 septembre 2008 17:02

                      Manger du chat ne leur sera pas plus facile si j’en juge à ton avatar...


                      • La Taverne des Poètes 10 septembre 2008 17:04

                        Le Chat, tu fais pas les jeux félinolympiques ? ça pourrait nous ramener une médaille au sabre (ou à l’épée, je ne fais pas trop la différence...)


                      • LE CHAT LE CHAT 10 septembre 2008 17:13

                        @la taverne

                         la fédération des chats bottés m’a parlé vaguement d’un nid d’oiseau , mais Beijng c’est loin ! smiley


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 septembre 2008 18:13

                        Le sabre c ’est pour le champagne, l’ épée pour Tomman


                      • A. Nonyme Trash Titi 10 septembre 2008 18:38

                        Merci ze cat.

                        Juste un petit reproche : ne vous laissez pas entraîner dans une "Moricette aïgue" qui implique de mettre un lien tous les 3 mots...

                        "Le sachiez vous" ? La nuit, tous les hérissons sont plats !


                        • Yohan Yohan 11 septembre 2008 01:12

                          Sur le bitume aussi, malheureusement


                        • Georges Yang 10 septembre 2008 19:33

                          Foutez leur la paix !
                          En Afrique on mange singes, éléphant, girafe, crocodile, porc-épic, pangolin, rats, tortues et autres animaux. J’ai quasiment goûté à tout ce qui peux se chasser et se cuire ;
                          Ce n’est pas la consommation humaine qui met en danger les espèces, mais le braconnage pour l’ivoire, les peaux les cornes et qui est le fait de ceux qui ont des armes de guerre, ni les chasseurs à l’arc, ni les piègeurs.
                          Les quelque hérissons cuisinés par les gitans ne vont pas faire disparaitre l’espèce.
                          Autant je sui d’accord de poursuivre en justice, braqueurs, voleurs, faux mendiants exploitants des enfants membres de cette communauté, autant je considère ces poursuites comme un acharnement
                          D’ailleurs l’article donne les pourcentages de mortalité due à d"’autres causes que les gitans


                          • Adolph Morice 11 septembre 2008 09:15

                            Mais la france n’est pas l’afrique ...


                          • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2008 09:20

                            @ georges yang

                             les cables electriques riches en cuivre craignent plus que les hérissons en Europe ! mais en Afrique l’explosion démographique risque d’avoir raison de tous les petits animaux que tu me cites ...


                          • kabreras kabreras 10 septembre 2008 22:50
                            26 % meurent empoisonnés par les pesticides ;
                            24 % meurent écrasés sur les routes ;
                            18 % sont victimes du parasitisme (tiques, puces) ;
                            13 % meurent d’épuisement et de faim ;
                            10 % se noient dans les piscines, sont broyés par les motoculteurs ou sont brûlés dans des tas de feuilles ;
                            9 % enfin sont victimes de leurs prédateurs naturels (renards, blaireaux, putois, fouines), mais aussi sous la dent des chiens.

                            Et que fait donc la justice contre ces fabricants de pesticides, de voitures, de picines, de motoculteurs, de briquets et d’allumettes ?

                            Vous le montrez vous meme, cette décision de justice est totalement stupide et preuve d’une justice à 2 vitesses :
                            Quand ce sont des compagnies industrielles qui tuent les herissons ce sont de pertes acceptables, quand des tsiganes veulent en manger c’est innaceptable et cela mérite condamnation ... 


                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès