• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Mariage et adoption pour tous !

Mariage et adoption pour tous !

Houleuses et rétrogrades, les revendications de la droite figées dans le conservatisme et le patriarcat ne font que semer le trouble et le flou chez nos Parlementaires au lieu de susciter une quelconque évolution sociale pour les gens concernées par ce projet de loi... Rétrogade et dans un esprit de caste, la droite a une fois de plus fait preuve d'oeillères et de partis pris qui ne servent qu'à hatiser la haine et le sectarisme.

C'est ahurissant et consternant de voir avec quelle abnégation et conservatisme, les députés et sénateurs de l'UMP s'opposent au mariage pour tous sur les bancs de l'Assemblée tout comme sur ceux du Sénat... "Un accouchement ne fait pas une mère" a été repris sur le ton de la diatribe par un des esprits les plus rigides de la clique droitière uniquement pour susciter la polémique. Et pourtant cette constatation est tellement vraie car il ne suffit pas de mettre un enfant au monde, encore faut-il s'en occuper ensuite... Ce n'est pas en pouvant lui payer, à son gosse, les Hautes écoles (HEC, ENA ou autres cycles "privés") que vous le redrez forcément "heureux"... A ce réfractaire d'une évolution sociale qui rien que par une église qui elle aussi a su montrer d'une manière subversive ses penchants pour l'homosexualité poussée jusuq'à la pédophilie larvée qui baigne en ses saints sièges, je m'offusque d'une telle attitude de renoncement à faire avancer le mariage entre personnes du même sexe rien que pour la seule et unique raison qui leur permettrait de bénéficier des droits de successions entre eux et pour leurs enfants d'abord. Ensuite rien ne prouve jusqu'à présent que des parents de sexe différent sont mieux à même capables de rendre leurs mioches plus heureux... Bien au contraire, aux vues des tabassages et des violences ayant trait à la petite enfance ou sur les adolescents ainsi qu'au nombre de divorces enregistrés, on voit bien également aujourd'hui de quelle société nous réservent les groupes d'opposants au mariage "gay" jusqu'à la police qui les soutient comme à Nantes tout récemment où furent chasser à la mattraque les "démocrates" venus apporter leur soutient militant au projet de loi de Mme Taubira. 

 
Les "amertumes, tristesse, déception" que cite un Patrick Ollier affilié UMP ne renvoient qu'à la découverte ou à la stupeur de son conservatisme hétéro et le patriarcat qui lui fut enseigné mais ne fait pas preuve d'avancée logique et réelle relatives aux vies que mènent de nombreux couples homos-parentaux.
 
"Eros et Tanatos" dans la bouche d'un Nicolas Dhuicq qui ne voit que le cycle reproductif de la gestation ne font preuve de plus d'évolution puisqu'ils anihilent la problématique de l'adoption et suppriment de concert l'égalité des droits administratifs aux couples de même sexe. Pour mieux les pourchasser et les persécuter ? Pour mieux pouvoir jeter l'opprobre sur eux et continuer de s'en moquer ? Attitude qui leur sied si bien car contrairement à ce qu'ils prétendent, le projet de loi du mariage et de l'adoption pour tous donne également des droits juridiques qu'ils ne pourraient plus contester si celui-ci était adopté et devraient ainsi aussi se trouver de nouveaux boucs émissaires ! Maintenant que les plus nationalistes d'entre-eux ont exécuté une forme de méa culpa, ne se rabattraient-ils pas sur des questions qui leurs paraîtraient moins "étrangères" ?... qui concerneraient presque leurs "frères" ! 
 
Charles de la Verpillère quant à lui ose parler d'une négation de la différence entre les sexes mais sait-il au moins de quoi il parle ? Sans doute que non puisque l'homosexualité est avant tout une incompatibilité pour le sexe opposé, incompatibilité dûe à des violences sociales ou parentales qui se sont greffées sur l'individu, voire même une contestation politique et tout simplement un choix de vie... A cet effet, le mariage et l'adoption pour tous rectifierait l'ombre qu'un certain pouvoir a toujours voulu faire planer sur eux... C'est très famille moderne au contraire en fait !
 
Les "tristesse, mépris et indignation" exprimés par un Philippe Cochet, très solenel, ne servent qu'à faire fructifier un outil politique qu'il utilise d'une manière hypocrite pour tenter de faire croire au pays que la gauche n'aurait plus la majorité dans ce projet de loi et montre avec candeur qu'il n'a réellement aucune connaissance sur ce qu'ont vécus depuis un bon siècle les couples de même sexe.
 
 
Si l'Ump et ses accolytiques se sont enjoués de faire de ce projet de loi un instrument de ségrégation supplémentaire, il n'en reste pas moins qu'ils cautionnent intrinsèquement par leur attitude ce que son extrême (droite) est capable de faire poindre en terme de violence sur une évolution qu'ils s'estiment en droit de réprimer alors qu'elle n'est qu'une suite logique de l'évolution sociale. Au secours, la logorrhée des droites sur ce sujet se réunirait-elle en une seule par sa même extrême que cela ne m'étonnerait pas... Quand une question tout simplement sociale devient un outil de déstabilisation politique - ce dont a su faire preuve l'ensemble des intervenants de l'UMP & Co - il est certain que cette formation politique au cours de ses interventions sombre assurément dans la régression. La question de l'homosexualité a toujours existé. Des Grecs jusqu'en leurs églises qui couvent jour après jours la multiplication des scandales pédophiles, l'homosexualité ne peut et ne devrait vivre au grand jour. Ils préfèrent que cette problématique reste cachée. Nourricière de racisme, de xénophobie et d'homophobie elle permet aux uns de s'asseoir sur d'autres tout en poursuivant les mariages arrangés (à la limite)... Question de pouvoir et de manipulation dont useraient certains sur d'autres ? Rien que pour cela ce projet de loi louable et souhaité mettrait fin à de nombreux abus de pouvoir ! 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • voxagora voxagora 19 avril 2013 11:30

    .

    A user, abuser et asséner répétitivement les éléments de langages stigmatisants et criminalisants
    intentionnellement alignés pour que le cerveau associe automatiquement les mots 
    « rétrogrades conservatisme patriarcat clique droitière haine église pedophilie etc.. »
    alors que les anti sont de toutes les religions, ou athées, de tous les bords politiques,
    y compris de gauche,
    vous ne rendez pas service à votre cause. Bien au contraire, vous dévoilez votre propre sectarisme,
    car projeter ce mot sur les opposants à la loi
    dans le même temps où vous dites qu’il s’agit en fait (et dont nous savons tous que cela ne concerne qu’une infime partie de la communauté homosexuelle)
    de « droits de succession pour eux et leurs enfants »,
    vous montrez le véritable enjeu de la défense de cette loi, 
    qui ne concerne en rien un soi-disant égalitarisme, une soi-disant générosité,
    mais qu’il s’agit de faire plier l’ensemble de la population aux intérêts douteux de quelques uns,
    pas forcément bien intentionnés.




    • laurentgantner laurentgantner 19 avril 2013 12:47

      mais non !... c’est pour qu’ils aient LES MÊMES DROITS justement, au contraire mais vous vous préférez continuer à les montrer du doigt... si la droite parvient à se ressouder autour d’une question aussi secondaire c’e’st qu’elle avance vraiment à reculons sur son temps de disparaître 


    • COLRE COLRE 19 avril 2013 13:12

      Bonjour Vox, on n’a pas fini de parler l’autre jour, mais j’ai malheureusement assez peu de temps.

      Je te suis parfaitement dans le regret que le débat soit faussé par un simple combat camp contre camp. Mais je dois te dire que, moi qui ai observé cet été les prémices du débat, j’ai été ébahie de constater l’émergence d’une opposition très violente et méprisante, puis de plus en plus intégriste (car je ne m’attendais pas à un tel déferlement d’invectives à propos d’une loi qui DONNE des droits aux citoyens et n’en enlève pas). 

      Une homophobie évidente a commencé à s’exprimer sans frein ni limites, à travers notamment des parallèles infects sur la pédophilie, la zoophilie ou l’inceste, sans parler des blagues à 3 balles sur le sexe et autres injures homophobes classiques. Eh oui, les premiers opposants étaient les plus rétrogrades, souvent haineux et d’un intégrisme religieux inacceptable dans une société laïque.

      Tu critiques d’être associée à des termes péjoratifs (« rétrogrades conservatisme patriarcat clique droitière haine église pedophilie etc.. »). Tu n’en fait pas partie (comme bien d’autres), mais la majorité des « anti » s’y retrouvent et tu subis une sale proximité (dont je te plains… smiley ).


    • Lieutenant X 19 avril 2013 14:03

      Pour qu’il y ait égalité des droits (la vrai) il faut qu’il y ait égalité des situations. vous aurez beau mettre deux hommes ou deux femmes, aucun enfant n’en sortira. Donc, il n’y a pas égalité de situation donc une revendication de même droit n’est que fantaisie.


    • voxagora voxagora 19 avril 2013 14:36

      Colre,

      j’ai passé 10 minutes sur une réponse, je ne sais pas où j’ai cliqué et elle s’est effacée,
      (c’était autour de l’acte de Simone Veil de s’être volontairement faite photographier, aux cotés de son mari -décédé depuis- dans la 1ère manif des opposants, 
      et de la responsabilité du gouvernement qui nous fera payer à nous, le peuple, par un éventuel retour de la droite sarkozyste au pouvoir, sa lamentable (mot préféré de Ayrault) gestion de cette affaire)
      je n’ai pas le courage de recommencer.
      Il n’y a pas de smiley bise, dommage.


    • COLRE COLRE 19 avril 2013 14:39

      Pas grave, vox, on se retrouvera ailleurs une autre fois smiley bises aussi.


    • Taverne Taverne 19 avril 2013 12:11

      J’étais plutôt favorable au mariage gay. A présent, je suis opposé à la réforme quand je vois cette gauche sectaire qui nous impose une réforme dont on ne veut pas dans un délai interdisant tout débat, rejetant toute idée de référendum sur un sujet qui nous concerne tous : le mariage.

      Depuis que j’ai compris, en plus, que le directeur de campagne de Hollande est un leader du lobby gay et que c’est pour cela que Hollande fait passer cette réforme (renvoi d’ascenseur) avant toutes les autres, je suis dégoûté. Je commence même à devenir homophobe...


      • Lieutenant X 19 avril 2013 12:36

        C’est de la blague votre article ou vous le faites exprès ?

        On y retrouve a peu près tous les codes de la désinformation et de la propagande (au choix pour l’origine) : de l’utilisation des mots aux structures de phrases en passant pas les amalgames plus que douteux mettant en avant un cruel manque d’objectivité et de réel connaissance de vos « ennemis ». Sans parler des « arguments » utilisés.

        Je n’aurais qu’une question à vous poser mais vous répondrez certainement à coté : de quel parent un enfant n’a pas besoin ; d’un père ou d’une mère ?

        • laurentgantner laurentgantner 19 avril 2013 13:13

          question qu’invalideraient tous les orphelins invalideraient avec plaisir puisqu’ils ne se plaignent pas de ne pas en avoir eu et le nombre de divorces enregistrés dans ce cher pays corrobore aisément cette contradiction qu’est le mariage...


          la lucidité et le réalisme imposent aux sociétés « modernes » d’apporter aux gays et lesbiens les « moyens » administratifs et judiciaires pour pouvoir s’aimer comme tout un chacun(-une)...et non pas de les utiliser à des buts d’instrumentalisation politique pour qu’ils se fassent tabasser, pourchasser... Aujourd’hui ils ne vivent plus cachés, ils se montrent... qu’est-ce que vous iriez faire dans leur culotte... que comprenez-vous à l’amour et au respect ?

        • Lieutenant X 19 avril 2013 14:06

          L’amour n’est pas un argument pouvant justifier une loi.
          Et un orphelin n’a pas besoin d’un père ou d’une mère ? Ou justement c’est ce qu’ils attendent parfois désespérément ? Mauvaise réponse.


        • tf1Goupie 19 avril 2013 15:24

          « ... cette contradiction qu’est le mariage... » nous dit l’auteur .
          Euh ... oui mais non, mais c’est le mariage pour tous parce qu’il n’est bien pour personne ?!?
          Bref il veut la contradiction pour tous.

          Pour info Monsieur l’auteur, le Divorce ne fait disparaitre ni le père ni la mère ; c’est même le contraire.
          Quand les parents sont divorcés l’enfant n’est plus chez ses parents, il est parfois avec son Père, parfois avec sa Mère.


        • Aldous Aldous 19 avril 2013 12:42

          C’est un ancien de la pravda qui a rédigé ce verbiage inigeste ?





          • laurentgantner laurentgantner 19 avril 2013 13:20

            je ne pense pas que je puisse appartenir à la Pravda n’en déplaise à ton esprit fantaisiste puisqu’à la manière dont le régime de Poutine fait subir aux citoyens gays et lesbiens de son pays la chasse sociale un peu comme l’extrême droite française et sa jeunesse violente tente de le faire chez-nous, je ne peux malheureusement pas m’associer à ce genre de pratiques de nazillons


            • Lieutenant X 19 avril 2013 14:00

              Nazi= Parti National SOCIALISTE des journalistes français... Ou travailleurs allemand, je n’sais plus.


            • eric 19 avril 2013 13:45

              Il n’y a effectivement plus de débat à mener, mais une lutte a poursuivre.

              Ce texte concerne assez peu les homo qui ne servent que de bouc émissaires à la gauche des « sans famille ».
              Ce que veut celle ci, c’est faire de son modèle d’échec familiale la norme sociale. Ce n’est pas uniquement par intérêt corporatiste.
              Toutes les réformes dites sociétales, se sont traduite en effet par des transferts d’argent des familles aux sans familles. On pourrait le justifier sur le plan social, mais c’est leur caractère incitatif qui est discutable. La gauche à le prosélytisme de l’alcoolique sur le plan du détricotage familial.
              C’est aussi son dernier combat pour ses utopies mortifères du 20 ème siècle.
              Tout son idéologie égalitariste était fondée sur l’hypothèse de la création d’un homme nouveau débarrassé des pesanteurs du passé et créant un avenir radieux. Ceci devait passer notamment par une rupture avec le monde ancien et notamment avec la transmission familiale.

              Cette gauche marxisante a échoué en tout. En économie, en politique, dans le domaine culturel etc...Et ce n’est pas moi qui le dit. Il n’y a pas UNE expérience historique de gauche que celle ci reconnaisse comme un vrai succès durable de ses idées. Son constat sur le monde actuel est que cela va plus mal que jamais après 200 ans de « luttes » et quand même quelques périodes au pouvoir.
              C’est bien pourquoi elle est attaché à cette loi, plus encore qu’au vote des étrangers. C’est le dernier marqueur du surmoi totalitaire des gauches archaïques. Du reste, plus on est « à gauche », plus on y est favorable ; Il y a au PS des gens qui ont des doutes, moins au FdG.
              Ce n’est pas un hasard si cela constitue son principal combat, bine plus que l’économie, le chômage ou la pauvreté. Dans cette histoire, les gauches nous révèlent leur vraie nature. Ce qui les intéresse vraiment. Au fond, se venger d’une humanité et d’une société qui les ont déçu..

              Fondamentalement, cette loi veut aussi apporter des « solutions »a des situations inextricables ; Quand tous le monde couche avec tous le monde, que les enfants sont à tous et à personne, que l’engagement est réversible et qu’il n’y a ni responsabilité ni inscription dans la durée, on arrive effectivement à un grand bordel généralisé dans les familles, avec toutes les conséquences possibles pour les enfants. Pourquoi pas ; C’est un choix de vie comme un autre.
              Le problème, c’est que comme dans tous les autres secteurs, la gauche propose, et au cas précis, impose, des solutions qui ne peuvent pas marcher. Par incompétence, par méconnaissance de l’humain.
              Il est absolument prévisible, que cette polyparentalité qu’introduit la loi Taubira, se traduira par une salomonisation du droit et une prime à ceux qui auront les meilleurs avocats, dans un système juridique déboussolé, ou des adultes, pas nécessairement limités en nombre, se déchireront pour la propriété d’enfants.

              Oui c’est un choix de civilisation. c’est le dernier feux d’une gauche idéologique qui à, de fait, commencé son agonie en 68 et ne veut pas mourir. Elle tente de couronner son échec global par un dernier effet de manche destructeur.
              Oui dans un pays ou il existe un contrat social démocratique qui fait qu’il faut une majorité qualifiée pour changer un alinéa de la constitution, changer la civilisation a main levée, en catimini, et avec peut être 10 voix de majorité, qui plus est en imposant la discipline de parti sur un choix éthique est un déni de démocratie d’une rare violence.
              Et bien sur, il y aura des effets boomerang qui seront parqué par cette violence initiale.

              Une fois de plus, les droites démocratiques auront pour mission historique de tenter de conserver un caractère un minimum serein et démocratique aux progrès qui seront nécessaires pour revenir sur ces mesures nihilistes d’un autre temps.


              • laurentgantner laurentgantner 19 avril 2013 14:29

                Oui... vive les droites réunies en une seule par sa même extrême chiée par des culs de 1942 !

                c’est ça... t’as raison (!) 

              • eric 19 avril 2013 15:55

                Il a raison. La comparaison est pertinente. Je viens de finir les mémoires de Jean Mathieu Boris. Comme a Londres en 40, il y a à la manif pour tous une surreprésentation des aristo catho, des protestants des juifs et des bretons. J’en rencontre à chaque fois. Et il n’y a pas une manif sans cornemuse. Pendant ce temps, et c’était encore vrai en 42, en France, un gouvernement de rencontre, issus de d’assemblée du Font popu, essayait aussi de nous « changer la civilisation ». Du reste son ton et son style ne sont ils pas ceux de « je suis partout » ?


              • COLRE COLRE 19 avril 2013 14:36

                laurentgantner,

                C’est en effet ahurissant de voir comment la droite dite « républicaine » se comporte et s’encanaille avec les plus anti-républicains des activistes, des milices intégristes, ultranationalistes et violentes qui cherchent à faire tomber les lieux du pouvoir républicain : prise en otage de l’Assemblée nationale, pressions terroristes sur les ministres et élus, mencaces de mort, appel au sang et à la guerre civile…

                Et, cette nuit, les députés de droite descendent vers les bancs du gouvernement pour chercher la baston et en viennent au mains… comme une banale dictature. Ah qu’on se moque d’habitude de cette brutalité chez les autres, comme on les toise en se marrant…
                Mais chez nous, ça fait tâche, et la retransmission a été coupée fissa, faut pas que le bon peuple voit ses élus de droite castagner les représentants de la Nation comme de vulgaires petits caïds de banlieue, qui sortent le couteau parce qu’on les a regardés de travers !!

                Il ne faut pas oublier que la droite a toujours pensé que le pouvoir lui appartient de droit et que toute alternance est une imposture, un vol. Une « effraction » disait un député UMP. 
                Une fois dans l’opposition, la droite perd tous ses repères, elle devient proprement folle de rage, prête à tous les excès anti-républicains, à tous les copinages avec les tendances les plus factieuses… Une nature profonde ?… 


                • tf1Goupie 19 avril 2013 15:34

                  « comme une banale dictature ».
                  Ben non COLRE, dans une dictature on n’en vient pas aux mains, sauf pour applaudir le Dictateur.

                  Un peu l’auteur on sent que vos arguments se limitent aux insultes : droite anti-républicaine, fachos, dictateurs, homophobes, « terroristes » (aucune exageration là-dedans !!).

                  Bref : police de la pensée, procès d’intentions et méchancetés gratuites.
                  Vous n’êtes pas à l’assemblée mais vous non plus ne faites pas honneur au débat

                  Vous devez vous qualifiez de progressiste  :smiley


                • COLRE COLRE 19 avril 2013 16:04

                  Injure ? où ça injures ?? Non, sans blagues… smiley l’Ukraine (c’est ma bagarre préférée), le Togo en pleine assemblée, le Vénézuela, la Corée, le Congo (un joli foutoir), la Bolivie (ça castagne pas mal)… c’est vrai, ce ne sont pas que des vraies dictatures…

                  Et maintenant, on aura la France. Merci l’UMP. C’est pas passé sur Tf1 ?
                  M’sieur, i m’traite… i m’a regardé de travers… smiley


                • tf1Goupie 20 avril 2013 00:44

                  L’Ukraine, le Venezuela,la Bolivie, des dictatures ???

                  Ouh là ! Colre vous avez complètement perdu le sens des mots ; je comprends alors que vous nous sortiez de « l’homophobe » à tout va (peut-être confondez-vous avec « claustrophobe » ?).

                  Tout cela semble très confus dans votre tête.

                  Et le mot mariage, il signifie quoi pour vous ? Voyage, ménage, réagréage ... ?


                • périscope 19 avril 2013 16:38

                  Vous vous êtes fait manipuler par l’oligarchie (N.O.M, Goldman-Sachs- Monsanto et cie) car pendant qu’on vous amusait avec ce jouet (pour au plus la moitié des 0,6% d’homos), le futur grand-marché unique Europe-Usa, se met en place dans la discrétion absolue.
                   En septembre, P.Lamy arrive au gouvernement, pour aider à la mise en place en France
                  Qui seront, à votre avis, les cocus de l’opération d’enfumage ?.


                  • philouie 19 avril 2013 19:09

                    Il y a un biais statistique - du fait que les homos ne peuvent avoir d’enfants entre eux - c’est que l’adoption pour tous aura pour corollaire que pour l’enfant adopté, il y aura une probabilité très élevé qu’il soit adopté par des homosexuels.

                    mais bon. on s’en fout.

                    z’avaient qu’à pas être orphelins.

                    et puis des parents homos, c’est pas grave.

                    et le prétendre c’est donc être homophobe.

                    donc réactionnaires.

                    près de la calotte.

                    amis des pédophiles.

                    circulez y a rien à voir.


                    • Bubble Bubble 20 avril 2013 03:12

                      « ainsi qu’au nombre de divorces enregistrés »


                      Ça c’est plutôt drôle, le divorce est maintenant considéré comme faisant partie de la famille traditionnelle... qui s’oppose traditionnellement au divorce, et qui le favorise traditionnellement comme un grand principe de liberté, rappelez moi ? C’est les mœurs progressistes qui aboutissent à 50% de divorces aujourd’hui (et la crise du logement qui va avec), pas celles de la cellule familiale traditionnelle...

                      • Crab2 20 avril 2013 08:10

                        Le refus d’admettre l’homosexualité est une sexualité différente de l’hétérosexualité ou de la bisexualité ( ni plus ni moins «  normale », c’est le point de départ d’un rejet idéologique caractérisant l’homophobie

                        Présenter la famille dite traditionnelle, ( pour ne pas apparaître homophobe ), comme le modèle exclusif de civilisation est à la source de toutes les idéologies totalitaires, donc entre-autres homophobes


                        L’homoparentalité est un statut qui signifie que deux adultes ( soit deux femmes ou deux hommes ) ont l’autorité parentale sans être pour autant deux papas ou deux mamans à plus forte raison quand un couple décide d’adopter un enfant ou des enfants


                        Suite :

                        http://laicite.over-blog.com/article-la-bigote-qui-radote-117118071.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès