• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Mourir bêtement si près du but ?

Mourir bêtement si près du but ?

Ah, les héros, ils ne meurent jamais vraiment. Ou, quand ils meurent, parfois c’est dans des circonstances tellement troubles qu’ils laissent indéfiniment la porte ouverte à toutes les élucubrations : pas vraiment morts, seulement "disparus" on espère toujours les revoir un jour ou découvrir leur odyssée jusqu’au bout. En aviation, dans le genre, nous avons Steve Fossett, évaporé le 3 septembre 2007 en plein désert du Nevada, la belle Amelia Erhardt, dont on cherche vainement la tombe depuis des années dans la région de l’Océanie, près de Howland Island... ou Charles Nungesser, le héros de la guerre 14-18, l’homme qui siglait toutes ses machines, avions comme voitures de sport d’un énigmatique logo, réunissant tête de mort, cercueil, chandelier et tibias. Nungesser était de la trempe de ses "fous furieux placides" des débuts de l’aviation : à terre, ils vivaient à cent à l’heure (à bord de voitures de courses  !), faisaient les quatre cents coups, une fois dans l’avion ils étaient d’un calme olympien, l’œil aux aguets, comme René Fonck, à l’acuité visuelle extraordinaire, capable de transpercer une deuxième fois une pièce de 25 sous à 20 m. Quand il descendait un ennemi, c’était au pistolet, et d’une seule balle, pas besoin de mitrailleuse.

Des tireurs d’élite munis d’ailes en toile, de véritables casse-cous qui s’amusaient à voler, et à qui la guerre donnait la possibilité d’exprimer leurs talents d’aviateurs et de cascadeurs : Jean Navarre, qui en pleine guerre, chassait lui l’outarde, à bord de son Nieuport, ou forçait des officiers anglais à plonger dans la boue en volant en rase-mottes. Ou l’exploit insensé de Charles Godefroy, qui le 7 août 1919, passait sous l’Arc de Triomphe à bord de son Bébé Nieuport, démontrant en même temps son incroyable virtuosité et la condition déplorable des héros volants de 14-18, délaissés par le public et les possibles employeurs civils. L’avion faisait 8,22 m d’envergure et l’Arc de Triomphe 14,60 m, de large en son milieu, et notre écervelé fonçait dedans à plus de 150 km/h ! (L’exploit sera réédité en octobre 81 par Alain Marchand et en août 91 par un inconnu pilotant un avion Mudry Cap B-10 volé à l’aéroclub de Lognes). Fonck, tenté par le même exploit, se contentant de défiler à pied comme porte-drapeau des aviateurs, le 14 juillet 1919 au même endroit. Selon Godefroy, c’est parce que l’aviation avait été sous-représentée lors de ce fameux défilé qu’il avait concocté son exploit.

Une fois démobilisés ou quand ils ne sont pas trop blessés pour voler à nouveau, ils s’ennuient ferme en effet, nos héros, et rêvent tous de nouveaux exploits. L’Aéropostale va en capter quelques-uns, et pas des moindres comme Guillaumet, trop jeune pour la grande guerre, mais pas pour franchir 193 fois d’affilée la Cordillère des Andes et de faire 12 traversées de l’Atlantique Nord en 1938 et 1939. Ce qui les tente tous, c’est de laisser leur nom dans l’Histoire et, pour ça, il n’y a qu’un seul moyen : battre un record aérien. Celui de la traversée de l’Atlantique Paris-New York, ou l’inverse, est le plus prisé : personne ne l’a fait auparavant. Le 23 septembre 1926, René Fonck associé à deux autres casse-cous s’envole à bord d’un lourd trimoteur Sikorsky S-35... pour tenter de gagner le prix Orteig de 25 000 dollars récompensant le premier à réussir la traversée. L’avion de 8,4 tonnes qui a coûté 100 000 dollars à l’avionneur américain d’origine russe perd trop tôt son train d’atterrissage amovible et s’écrase, blessant grièvement Fonck et son copilote, et tuant le mécano préféré de Sikorsky. Cela met fin quelque temps aux espoirs français de traverser l’Atlantique, chose que réalise l’année suivante un jeunot déjà bien aguerri sur un appareil monomoteur improbable, extrapolé d’un simple avion postal (le N2), Charles Lindbergh. Après 33 h 30 d’un vol exténuant sans visibilité directe, il se pose au Bourget, en ayant décollé de Long Island, aux Etats-Unis.

Un exploit que d’autres avaient également tenté. A peine 12 jours auparavant, le 8 mai, Charles Nungesser, accompagné de François Coli, borgne passé de l’infanterie à l’aviation, et auteur d’un record de traversée de la Méditerranée, étaient montés à bord de leur Levasseur PL-8, un biplan bourré d’essence sur toute la longueur du fuselage, répartie en trois gros réservoirs d’aluminium. L’engin fait comme envergure... la dimension exacte du passage sous l’Arc de Triomphe, pèse deux tonnes à vide et cinq tonnes réservoirs pleins, et il est propulsé par un moteur Lorraine de 450 ch au profil très particulier (3 rangées de 4 cylindres en V). L’avion s’envole sans encombre, et quitte la France au niveau d’Etretat, accompagné par quelques avions suiveurs. On ne les reverra jamais.

La disparition de l’Oiseau Blanc a été l’objet de beaucoup d’articles de presse, car des témoignages affirmaient dès 1927 avoir vu ou entendu passer un avion aux alentours de Saint-Pierre et Miquelon, dans un faisceau horaire compatible avec le vol de Nungesser et Coli. Saint-Pierre atteint, la route suivante pour atterrir à New York, ou plutôt amerrir dans sa rade, c’est le Maine, où là également des bruits d’avion ont été entendus. Dès 1980, deux Américains, Gunnar Hansen et Richard E. Gillespie, se mettent en tête de rechercher l’épave dans les forêts denses de l’Etat au nord de la capitale. Là encore, ce sont des témoignages de personnes ayant entendu un avion voler qui sert de base aux recherches. L’un d’entre eux, assez farfelu, évoque même le son d’un crash aérien. On compte alors sur le radium des voyants du tableau de bord pour être les signaux perceptibles de cet éventuel crash : menu d’un compteur geiger, des dizaines de bénévoles arpentent alors le secteur indiqué. Hélas, les recherches qui dureront jusque 1987 ne donneront rien excepté un article du New York Times. Des recherches qui reprendront néanmoins en 1992, toujours sans succès. Un téléfilm de 1999, Restless Spirits, évoquera de façon fort romancée (avec des fantômes !) l’histoire du crash possible de l’Oiseau Blanc dans l’Etat du Maine... En 1974 déjà, des témoignages de bûcherons ayant vu leur compagnie ramasser en pleine forêt une large pièce de métal qui pourrait être un moteur de 12 cylindres était déjà apparus : un bloc d’aluminium ressemblant peut-être au Lorraine-Dietrich W12 équipant le Levasseur, un bloc à l’allure fort reconnaissable. L’avion étant en majeure partie entoilé, ce devrait être la seule pièce imposante à se manifester aujourd’hui dans cette épave... biodégradable. On en reste là pendant des années : des recherches ont bien été menées, mais elles n’ont rien donné de tangible.

Et puis, soudain, une autre théorie resurgit. Elle est l’œuvre d’un pilote nantais, Bernard Decré, également créateur du Tour de France à la voile et pilote de Catalina à ses heures, qui reprend des témoignages entendus dès le jour de la disparition, et ajoute une forte touche de rocambolesque à l’histoire. Selon lui, en effet, l’avion aurait été... abattu par des contrebandiers de la prohibition, liés à Al Capone, au large de Saint-Pierre et Miquelon où croisaient il est vrai à cette époque leurs bateaux. L’hypothèse, de prime abord, paraît farfelue. Et pourtant. A Saint-Pierre et Miquelon, Al Capone a effectivement mis la main sur les docks, cachant ses bouteilles de whisky dans les tonneaux surmontés de quelques poissons bien odorants. Il trafique à l’aide de "runabouts", des bateaux à moteur à grande vitesse pour distancer ceux de la police, comme le font aujourd’hui certains contrebandiers de tabac ou de drogue italiens. Régulièrement présent dans l’île, il arrose copieusement les autorités de billets verts... et laisse même dans un bâtiment officiel un étrange tableau, retrouvé récemment à la représentation de Saint-Pierre et Miquelon. On y voit un Oiseau Blanc amerrir, mais en train de sombrer, les deux pilotes juchés sur les ailes. Le tableau, redécouvert récemment, est signé J. Thievent, artiste totalement inconnu au bataillon. Plus encore peut-être que le témoignage auditif d’un autochtone, cette représentation de ce qui a pu arriver intrigue. On n’en sait pas davantage, pas plus que l’âge exact du tableau, qui peut fort bien se révéler être un faux complet. Ni pourquoi l’avion aurait pu être mitraillé, ni ce que seraient devenus les deux aviateurs, reproduits vivants sur le tableau. Mais Decré s’accroche, à la façon du découvreur de la ville de Troie, Heinrich Schliemann, qui avait rêvé enfant de découvrir un jour les vestiges de la ville mythique et qui avait fini par la trouver ! (Espérons qu’il ne commettra pas les erreurs de l’archéologue allemand). Decré, lui, a réussi on ne sait comment, à convaincre la Marine nationale de dépêcher sur place un patrouilleur, le Fulmar. Un ancien chalutier à perches reconverti pour la Marine et basé à Saint-Pierre, muni d’un magnétomètre pour détecter les masses métalliques reposant par une cinquantaine de mètres de fond. Il va commencer dans les jours à venir à quadriller le secteur, et rechercher ce fameux moteur ou d’autres vestiges de l’avion de Nungesser. Tout ce que l’on sait, c’est que beaucoup de gens, à Saint-Pierre, ont avoué avoir entendu passer un avion ce matin-là tous à la même heure (à 9 h 30). Parmi les témoignages, celui d’un capitaine de destroyer canadien, Le Devoir, et celui de Lechevallier, un pêcheur ayant entendu lui l’arrivée d’un avion et un bruit de crash marin (mais aucune mitrailette !), le tout en pleine purée de pois comme c’est le cas souvent dans le secteur. L’avion se serait trop approché des flots, son cockpit ouvert n’étant en rien efficace en cas de brouillard, et l’appareil étant démuni totalement de radio, jugée trop... lourde, n’aurait en aucun cas pu communiquer sa position. Sans même la présence des sbires d’Al Capone, on aurait eu un crash classique lié aux conditions météorologiques détestables (on avait pourtant bien déconseillé à Nungesser de partir, mais cette bourrique n’écoutant jamais les conseils...).

Dans toute cette frénésie à vouloir à tout prix retrouver les vestiges de l’Oiseau Blanc, réside un aspect règlement de comptes, vis-à-vis d’un Charles Lindbergh qui en a crispé plus d’un avec ses prises de position politiques nazifiantes ou son incroyable double vie allemande. Ayant débarqué au Bourget 12 jours à peine après la disparition de Nungesser et Coli, et alors que certains croient encore pouvoir retrouver vivants les deux aviateurs, son exploit n’enthousiasme pas tout le monde, malgré ce qu’on peut distinguer des films de l’époque, tout à sa gloire. Découvrir les restes de l’avion de Nungesser, c’est prouver que Lindbergh n’était pas le premier à avoir réussi la traversée de l’océan. Cela peut paraître gênant. D’autant plus que Lindbergh n’a pas été le premier véritablement à traverser l’Atlantique : un gros bombardier de guerre, un Vickers Vimy à peine aménagé, piloté par John Alcock et Arthur Whitten Brown, tous deux anciens prisonniers de guerre, parti de Terre-Neuve, avait réussi à rejoindre Clifden (près de Galway, en Irlande donc), en partant de Saint-John’s, à Terre-Neuve, et ce, dès 1919. Les deux hommes, qui avaient fini en cheval de bois le nez dans un marécage, n’ont jamais eu la gloire qu’ils auraient pu espérer, à part être anoblis par George V : ils auraient pu pousser jusque la Bretagne que ç’eût été la prouesse tant attendue. Mais joindre par les airs deux îles ne fait pas un exploit, semble-t-il. De la relativité de l’exploit en aviation...

Nungesser et Coli, plus de 80 ans après les faits, peuvent toujours espérer effacer Lindbergh des tablettes. L’Histoire dira peut-être bientôt si les journaux français qui avaient titré "Ils ont réussi" avaient eu finalement raison ou non. Pour ceux qui voudraient en ce cas saluer l’exploit, ils peuvent toujours se rendre au Musée de l’Air, à Paris, au Bourget, et se recueillir devant un bout de ferraille à deux roues : Nungesser et Coli, juste après leur décollage, avaient largué leur train d’atterrissage jugé trop lourd et trop encombrant pour amerrir comme prévu en baie de New York (l’avion étant prévu ainsi dès le départ comme étant aussi un hydravion). A ce jour, c’est tout ce qu’il reste de nos deux héros. A moins que...

A noter que le magazine le Fana de l’Aviation a commencé ce mois-ci un long article sur Nungesser ("Le hussard de la mort"), et que l’on devrait avoir le second volet à propos de l’Oiseau Blanc début juillet donc, à scruter chez votre kiosquier. A noter aussi que le 3 septembre 1930, Costes et Bellonte avaient redonné des couleurs à l’aviation française en atterrissant à New York à bord de leur Breguet XIX "Point d’Interrogation". C’est la station radio de Saint-Pierre et Miquelon, qui, ironie du sort, avait annoncé leur passage avant leur arrivée new-yorkaise. Nungesser et Coli étaient alors en quelque sorte... vengés.

Documents joints à cet article

Mourir bêtement si près du but ? Mourir bêtement si près du but ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.47/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

251 réactions à cet article    


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 14:11

    TEST

    alert(’Djanel est un anne’) ;


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 14:13

    Plus interessant que l’article de Momo, je vous recommande ce dossier sur les James Bond Girls.

    GRrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    http://www.dvdrama.com/news-27256-les-james-bond-girls-le-dossier.php

     


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 18:21

    "Informaticien, ancien rédacteur en chef de revue informatique nationale, préoccupé aujourd’hui par la montée des extrêmismes en tout genre. Professeur d’histoire en collège pendant 15 ans. Maîtrise de Géographie, mémoire sur "l’industrie photographique au Japon". Résistant officiel depuis le 6 mai. Accessoirement chasseur de Trolls (une autre forme d’extrêmisme), espèce fort répandue sur le Net. Athée, au cas où certains pourraient en douter."

     

    Que constatons nous ?

     

    "Informaticien."
    Pas un seul article sur l’informatique. Et pourtant le bill gates est américain, il ya matière... Vous en connaissez bcp des gens qui exercent un métier et écrivent 50 articles et 5000 commentaires sans jamais y faire alllusion
    Conclusion : mensonge.

    "Ancien rédacteur en chef de revue informatique nationale"
    Allons bon... ma précédente remarque suffit déjà à casser cet argumentaion. Mais nous ajouterons le fait que le terme lui-même "revue informatique nationale" ne s’emploi pas. J’ai travaillé dans un grand quotidien et je peut vous le certifier. Un peu comme si un employé de la Socgen disait "j’ai travaillé dans une grande banque nationale". a mon avis, il a du surtout faire le ménage...
    Conclusion : C’est de la frime et du mensonge.

    "préoccupé aujourd’hui par la montée des extrêmismes en tout genre."
    Précoccupé par les USA et par Sarko, oui. Par tous les genres d’extrémismes, non.
    Aucun article sur le terrorisme islamique, sur ses réseaux. Rien sur Hugo Chavez... etc
    Conclusion : Il souhaite se présenter comme impartial mais c’est raté.

    "Professeur d’histoire en collège pendant 15 ans"
    Professeur peut-être. Mais alors pas pendant 15 ans, et surement pas comme prof d’histoire. Le style d’abord est trop médiocre pour un litteraire. Quand on commence ses articles par des "Bon, on avait vu que...". et de plus il se dit prof d’histoire, et non prof "d’histoire géoraphie", ce qui serait le terme exact. et que dit-il plus loin ? Qu’il a une maitrise de géographie....
    Conclusion : Incohérence, sans doute très loin de la vérité.

    "Maîtrise de Géographie, mémoire sur "l’industrie photographique au Japon"
    Idem, pas un mot sur le Japon, ce pays qui vote à droite depuis 50 ans...
    Conclusion : totalement farfelu.

    Résistant officiel depuis le 6 mai.
    Non, le terme exact serait "Résistant non-officiel". Avec une biographie mensongère, et un acte de résistance qui se limite à publier des articles anti sarko sur un site ou d’autres font de même à visage découvert...
    Conclusion : lache.

    Accessoirement chasseur de Trolls (une autre forme d’extrêmisme), espèce fort répandue sur le Net
    On voit mal comment Morice pourrait être "chasseur de troll". D’une part cela ne rime à rien et c’est puéril. D’autre part, s’il y a bien un homme qui crée 50 trolls à la minute c’est morice.
    Conclusion : Il aurait fallu écrire "Créateur de Troll".

    Athée, au cas où certains pourraient en douter.
    Le meilleur pour la fin... Morice qui se refuse catégoriquement à critiquer l’islam n’est pas musulman. En revanche, comme il l’a lui même écrit, sa femme est musulmane. Si Morice ets athé, il défend en revanche une religion. Cherchez l’erreur.
    Conclusion : mensonge pur et simple.


  • Calito valderama Calito valderama 17 juin 2008 10:08

    ATTENTION : SUITE A UN BUG, LA PLUPART DES MESSAGES ONT ETE REPLIES

    CHOISISSEZ "Afficher tous les messages masqués" juste après l’article pour rétablir.

    Merci.

    La direction z

    -----------------------------------------------------------------------------

     

    ATTENTION : SUITE A UN BUG, LA PLUPART DES MESSAGES ONT ETE REPLIES

    CHOISISSEZ "Afficher tous les messages masqués" juste après l’article pour rétablir.

    Merci.

    La direction z


  • Djanel 16 juin 2008 10:46

    Tu dis des bêtises papy, t’es à plus un. Après mon passage tu seras à + 0.

     

     


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 10:49

    Djanel :
    Stupidus clopicus lentus


  • morice morice 16 juin 2008 11:12

     Olga, méfiez-vous, il y a un adjectif qui va tomber là.. 

    Dom22 ; vous apprenez à lire quand ?? 

    Seb59, "nationaliste", qui n’apprécie pas un article où l’on cite un homme qui sera recruté par le maréchal Pétain ??? décidément, LIRE n’est pas son fort ... 


  • morice morice 16 juin 2008 11:13

     Bretzel, encore sur le pont pour diriger VOTRE meute ?? ils ont le chef qu’ils méritent, remarquez.. 


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 11:21

    Est-ce quelq’un peut dire à Morice de ma part que  :

    - Compte tenu qu’il me parle toujours avec vulgarité

    - Qu’il a été démontré que la modération ne s’applique pas à lui

    - Qu’il persiste à ne pas se montrer tolérant,

    JE NE LUI ADRESSERAI PLUS LA PAROLE. Et ce n’est pas la peine qu’il s’excuse, ou qu’il revienne vers moi. On a été amis, ok. Nous ne le sommes plus, c’est clair ? Oun je dois fairte un déssin.

    Je viens ici uniquement pour retrouver mes bons camarades et boire un coup en évoquant le vieux temps. Qu’on ne me demande pas de réagir sur ces articles, je m’en contre fiche.

    Pas la peine d’insister, c’est comme ca, point barre.

    Donc, si quelqu’un veux lui passer le message. Merci.


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 11:22

    Tiens... en 5 minutes tous les zozos sont passés à -8 et morice reste à +1...


  • arroc 16 juin 2008 11:53

    A l’équipe d’Agoravox :

    Comment se fait-il que vous soyez le SEUL site d’audience nationale à tolérer les trolls en permanence ?

    Vous savez que vous êtes en train de creuser votre tombe. Fier d’un suicide commercial annoncé ?

    Sur rue89, backchich, sarkofrance, la modération vire les commentaires inutiles et dont le but est juste de pourrir les fils.

    J’ai vu un de mes commentaires (insultant, j’en conviens) sur lerma supprimé, mais comment se fait-il que les commentaires qui insultent l’INTEGRALITE de vos lecteurs restent affichés ?

    Cela devient proprement lassant, et nuit énormément à la crédibilité de votre site. Des mesures draconiennes s’imposent, il est plus que temps, non ?

     

    Oui au débat, non au trollage !!!


  • arroc 16 juin 2008 12:01

    ta gueule :D


  • arroc 16 juin 2008 12:07

    ta gueule ? :D


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 12:12

    Je vais dans le sens de dom22.

    Comme si, dans la mesure ou nous quitterions les articles de Morice, il aurait des commentaires....

    Les articles de morice ne s’y prêtent pas et pour plusieurs raisons.

    - Le style de Morice est mauvais. Longues suites de phrases sans liens entre elles, copiées-collées de sources diverses et variées. Des liens 1 mot sur 4 pour donner de la crédibilité. Et toujours les mêmes sujets à la con : Bush, Sarko, les avions, les cargos....

    - La plupart des lecteurs se découragent et quittent la page sans même voter pour l’article.

    - Le fait que l’auteur réagisse à tous les commentaires argumentés ou non par des insultes.

    Il convient de rapeller que tous les "trolls" des articles de Morice sont ici présent pour s’être fait insulter par l’auteur. Le morice qui est le seul du site à sombrer dans une telle attitude.

    Alors forcément, ca fait désordre sur Agoravox. Mais c’est aussi son charme.

    Mon opinion est la suivante. Morice est un Troll. Et nous sommes des trolls. Pendant que Morice se fait chier à écrire tous ses délires, nous nous retrouvons quant à nous pour nous détendre et rire de bon coeur. L’esprit, même si je conviens qu’il agacera bcp de gens, est franchement bon. Et les commentaires droles à souhait.


  • arroc 16 juin 2008 13:58

    Faudrait être logique, si vous n’êtes pas des crétins finis.

     

    Soit on dit liberté d’expression selon votre sens, donc je persiste : ta gueule :D, et j’attends des plus à foison.

    Soit on débat, et alors vos conneries de handicapé mental s’arrêtent ?

    La paille et la poutre, comme d’habitude.

    Pas très intelligents, hein ? De vrais trolls, quoi :D


  • arroc 16 juin 2008 14:14

    ta gueule ? :D


  • arroc 16 juin 2008 14:24

    ta gueule ? :D


  • ASINUS 16 juin 2008 14:27

    @ arroc

    une supposition , vous prenez le temps de chercher les premieres interventions des dit

    "trolls" s adressant a Monsieur le Professeur morice , yep et la Surprise !on decouvre

    pour la plupart des contradicteurs de differentes origines de differents courants de pensées ;

    certes certains politiquement marqués a droite mais pas tous .

    Votre serviteur a la faiblesse de se croire

    plus de gauche que se sinistre individu atrabilaire que la moinde contradiction , interpretation

    diférente erreur relevé voit agonir d injures.FASCHISTE GUDISTE sioniste ECT ;; ;; ;;

     Personnellement pour avoir en diffant tot le matin reçus et rendus des pains

    dans la tronche par les sus dits

    j ai eu droit au doux vocable de Gudiste !.

    Vous m excuserez mais cet individu " redacteur" au demeurant de textes imbuvables

    n aurat desormais droit qu a mes quolibets son seul interet a mes yeux et une incomparable

    aptitude à mettre les rieurs dans le camps opposés

     


  • arroc 16 juin 2008 15:15

    @ Asinus :

     

    Je conçois bien que la prose de Morice ne soit pas toujours à votre goût, elle est loin d’être toujours au mien.

    Me voyez-vous cependant laisser 50 commentaires à chaque fois que les opinions énoncées ne me satisfont pas ?

    A la rigueur je laisserai deux ou trois commentaires, souvent je m’abstiendrai de parler, n’ayant pas que cela à faire.

    Par contre, ce que je trouve intolérable, c’est que des individus dont l’imbécilité est démontrée à chaque commentaire, se sentent investis d’une mission divine. Au prétexte qu’ils ont des différends intellectuels (encore que ce soit plutôt pour l’auteur que j’emploie ce mot, car ses détracteurs ne font pas réellement l’effort de penser, et son plutôt dans la provocation permanente... la réaction, en fait), ils se permettent de pourrir les fils sans RIEN apporter de constructif. 

    Lorsqu’on leur fait remarquer, ils rétorquent qu’ils se font traiter de nazillons et autres... Mais lisez leurs commentaires, et vous aurez tôt fait de voir que la crétinerie faite homme a des pseudonymes relativement aisément identifiables.

    Je viens sur ce site pour m’informer, pas pour voir des mononeuronaux (qui de plus ne publient absolument rien) lancer leur fientes à la tête d’un rédacteur, si controversé soit-il.

    Regardez l’autre abruti qui offre des verres ou que sais-je. Alzheimer n’est pas loin, on est en plein pipi caca. Et le pire, c’est l’absence de modération. On n’a déjà pas énormément de temps pour s’informer, alors si en plus il y a 150 commentaires dont 140 qui n’ont aucun intérêt, où va-t’on ?

    Si certains n’aiment pas ce qui se dit sur un article, qu’ils répondent en argumantant. Les gens pourront lire cette pensée divergente et se faire leur propre opinion. Ou alors, qu’ils laissent tomber, leur réponse ne changerait pas la face du monde. Mais au moins, qu’ils aient la décence et la courtoisie de laisser lire ceux qui le veulent, sans se croire supérieurs (ce qu’ils ne sont qu’en en fatuité), au point d’essayer de censurer les articles.

    Souvenez-vous de Voltaire, je ne pense pas comme vous etc etc. Et que la démocratie, c’est vivre ensemble, mais sûrement pas en laissant gueuler les pourceaux pour montrer qu’il existe plus con que la moyenne...


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 15:23

    Mais mon cher, agoravox n’est pas un site pour s’informer. Le créateur du site l’a dis clairement, AV c’estv un site d’opinion. Si vous vous basez sur AV pour vous informer, je vous plaint sincèrement....

    Libre à vous de penser qu’il faudrait répondre sérieusement à un type qui écrit un article pour dire que la prise d’otage du ponant a en fait été organisé par la CIA pour s’emparer d’espions francais.... Moi je me fout de la geule du type qui écrit cela.

    Ce qui vous aura echappé, c’est que Morice est un authentique parano. Et cela ne fait pas 5 articles que cela dure, mais 50. Un article par jour en moyenne... tous pour dire en résumé que sarko et bush sont des facsistes. Ca va une fois, 10 fois à la rigueur...

    Vous me direz que rien ne m’oblige à venir ici. Certes. Mais que voulez-vous personne n’est parfait. Mon point faible, c’est de prendre plaisir ici. Je l’assume.


  • arroc 16 juin 2008 15:41

    Si votre opinion c’est caca prout prout, vous prenez votre plaisir d’une bien étrange façon.

    Le problème, à mon avis, est que trop de gens, dont vous semblez faire partie à vous lire, ont des opinions basées sur des croyances et non l’étude des faits.

    Après, vous avez le droit de vous exprimer. Mais le fait que vous soyez replié en permanence ne vous met pas la puce à l’oreille ? Pas de questionnement en vue ? "C’est peut-être moi qui ai tort ?", ça ne vous vient jamais à l’esprit ?

    Dites-vous juste que si vous postiez sous votre vrai nom, il est plus qu’envisageable que les gens qui vous connaissent de près ou de loin, vos voisins, le boulanger ou le coiffeur, commenceraient à se moquer de vous et à vous éviter. "Regardez ! C’est l’autre taré qui pourrit toutes les discussions auxquelles il participe ! On l’a vu sur le net, il croit toujours avoir raison !"

    L’anonymat sur internet c’est bien, mais visiblement c’est déjà trop difficile à gérer pour des gens comme vous...

    Quant à Morice, il me semble avoir lu que l’un de vos comparses dans la confrérie troll a publié son numéro de téléphone (ce qui, ne vous déplaise, s’apparente aux méthodes des mouvement d’extrème droite) et donc que ses accusations quant à la bande de ses perpétuels détracteurs semble de moins en moins infondées.


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 16:09

    Franchement, l’identité de morice, en se donnant du mal on la trouverait. Mais on s’en branle.

    J’ai déjà écris sur ce site que j’étais contre l’anonymat sur Internet... mais contre l’anonymat POUR TOUT LE MONDE.

    Morice a publié sur AV l’identité de 3 personnes en disant texte "ce mec est un nazi". Dans l’espoir que le type se ferait lyncher.

    Rappellons au passage que prise de trouille a l’idée de voir son identité révélée, Moride a remercie les zozos de l’avoir défendu... résultat, il les as traités de nazis deux jours plus tard.

    La classe.


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 16:42

    Petite question..... si je ne fait pas erreur, il n’habite pas tourcoing n’est-ce pas...


  • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 10:37

    Il est encore tôt papy, mais je vais prendre un petit verre de rosé frais.

    Il te reste quelques crakers ?

    J’ai 3-4 euros, ca te vas ?

    Bonne journée à tous.

    Voici le débat du jour qui remplace l’article de Momo. Que pensez-vous de la corse pour aller en vacances. Est-ce finalement plus intéressant que d’aller en Guadeloupe par exemple ? Donnez vos conseils, vos souvenirs.


    • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 10:41

      A la reflexio, je vous propose de repporter ce sujte à un autre jour. Comme Morice est un grand fan de foot, je vous propose le sujet suivant :

      "L’équipe de France peut-elle se qualifier ?"


    • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 11:17

      2coute, ton avis me parait le bon.

      Sers moi un verre de... fais moi la surprise.

       smiley


    • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 11:40

      Mmmmmm c’est fameux. Merci : !

      Je te rejoins sur le tout sauf anelka !

      Pour infos, mon commenatire qui précisait que en 5 minutes tous les posts des zozos sont passés à-8, à été censure 2 minutes plus tard....


    • Olga Olga 16 juin 2008 10:42

       

      @morice

       Vos héros sont si délicieusement désuets...Des casse-cous au gros coeur, qui deviennent parfois des machines à tuer, dans la folie de la guerre. Des chasseurs de records intrépides, au temps ou l’aviation n’était pas encore ce transport de bétail humain qu’elle est devenue...Vous me recevez Morice...Je décroche... Je pars en vrille...

      P.S. : J’ai quelques pistes en ce qui concerne Steve Fossett. C’est certainement un coup des russes. On l’a vu boire un thé dans un restaurant, quelques jours auparavant. Il était invité par deux hommes mystérieux : Igor et Dimitri...



      • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 11:09

        Tu vas te faire traiter de nazi par Momo....

        Exemple :

        Si Adolf enfant mange du pain, nous sommes d’accord que c’est un nazi qui mange du pain.

        Se pose alors la question de savoir si le fait de manger du pain rend nazi.
        Ou si le fait d’être adolf mangeant du pain rend le pain nazi ?

        Est-ce que si Adolf commence un pain et que je finit, je peut devenir Nazi ?

        Morice, lui a la réponse à tout cela. Le pain est forcément nazi puisqu’adolf le mange. Le simple fait de parler d’adolf qui mange du pain, signifie que l’on souhaiterai manger du pain. Et par conséquent être nazi.

        Conséquence, DOM, tu es nazi. e le fait que j’ai réagit à ton commentaire tend à prouver que je serai nazi moi aussi.

        Et toute sles personnes qui liront ce commentaire vont devenir nazis.

        Putain, on est dans la merde.

        Sinon, pour parler de choses sérieuses. France Italie ? Ton pronostic ?


      • Nobody knows me Nobody knows me 16 juin 2008 11:37

        Vous nous faîtes une spéciale Seb ? Une petit vanne sur les noirs ou sur les arabes ? Tant qu’à faire, vu qu’on est au bistrot avec Papy qui nous sert des spécialités basquaises, autant creuser un peu plus le fond...

        Vous ne pouvez pas vous empêcher, hein ? Vous en avez gros sur la patate apparemment. Ca vous pèse quand vous passez trop de temps sans pourrir les africains.

        Quant aux conclusions à l’emporte-pièce, vous devriez vous relire un petit peu avant de faire la leçon aux autres.


      • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 11:49

        Bon, allez, si c’est pour trinquer, Vodka pour moi aussi.

        Par ailleurs, je sais pas pour vous, mais le morice, il est gonflant. Je propose qu’il soit exclu du bar.


      • Nobody knows me Nobody knows me 16 juin 2008 11:58

        Vous prendrez bien un petit verre juste pour la route.. ?

        Oui Papy merci, mais je le boirais sur la route ( ), Seb m’insupporte...

         smiley


      • Calito valderama Calito valderama 16 juin 2008 11:48

        Impresionnant.... du -12 un peu partout... Ca clic dur.

        Messieurs, je vousn propose de continuer le débat sur ce France Italie. Pensez-vous que Domenech devra présenter sa démission après l’élimination de la France ?


        • Nobody knows me Nobody knows me 17 juin 2008 10:12

          Excellent. Finalement, vous voyez bien que la modération fonctionne sur Avox....

           smiley smiley smiley smiley


        • el bourrico 16 juin 2008 12:10

          Vos gueules bande de crétins fini avec votre foot. Faites chier avec votre sport spectacle business à la con, vous avez pas l’impression s’envahir tous les espaces déjà ? Vous avez été élevé ou ? Non parce que je me pose la question là, on dirait une bande de merdeux qui envahit un lieu pour y fouttre de boxon, chier partout, pisser contre les bagnoles, et dessiner des bites sur les murs... voila en gros, ce à quoi vous me faites penser... des branleurs qui méritent leur paire de baffe.

          Et la modération elle fait quoi la ? elle pionce ? elle ne a pas marre de tout ce bordel sur ce site ? Existe t-elle seulement ?

          Ah oui, une dernière chose, je vous emmerde, ce message à pour non seulement de me soulager, amis aussi de voir s’il existe une trace de modération sur ce site, ou si c’est le bordel innomable auquel je pense.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès