• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Municipales à Neuilly : trouvez le candidat

Municipales à Neuilly : trouvez le candidat

Ou comment trois journaux gratuits relatent de façon différenciée la candidature de David Martinon à la mairie de Neuilly

Dans leur édition du 1er octobre 2007 trois journaux gratuits présentent de façons assez différentes le nouveau candidat UMP à la mairie de Neuilly.

Pour Métro page 5, c’est clair et rapide. Un encart "Municipales" annonce "Martinon candidat à Neuilly" expliquant que Nicolas Sarkozy a tranché vendredi dernier sur le candidat choisi pour se présenter aux prochaines municipales.

20 minutes attend la page 11 pour afficher en bas de page "Dans les pas de Sarkozy à Neuilly". Après avoir cité deux fois le nom de Sarkozy on en arrive enfin au nom du candidat désigné : M. Martinon. On évoque d’ailleurs un "secret de Polichinelle" dans l’officialisation, par Nicolas Sarkozy, de ce candidat la veille au soir, ce qui n’est pas surprenant puisque l’on sait avec Métro que la décision fut prise vendredi dernier...

Pour Matin Plus c’est un jeu de piste qui attend le lecteur page 3. L’article titre sur une cantonale partielle "Scrutin sans surprise à Neuilly". Consacré à l’élection de la conseillère générale de Neuilly Nord, il faut attendre la fin de l’article pour apprendre que c’est David Martinon qui a annoncé "qu’il conduirait les listes UMP lors des municipales de 2008".

Alors voilà trois façons bien différentes d’annoncer une candidature locale. Si vous ne lisez que les titres alors, selon le journal que vous parcourez, vous aurez retenu "Martinon", "Sarkozy" ou "Neuilly". La même recette, appliquée à d’autres sujets plus polémiques, pourra apaiser pour certains, ou relativiser pour d’autres, votre soif d’information rapide...



Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 2 octobre 2007 11:41

    on sait desormais que martinon est la marionette de Sarkozy ! devra t on enlever la pile de bottins du siège municipal ? smiley

    je suis quand même indigné quand n’ai pas pensé à Lerma pour le récompenser de ses bons et loyaux services ! smiley


    • Bulgroz 2 octobre 2007 12:04

      Moi, quand j’entends parler de Neuilly, j’entends Besancenot et Elisabeth Guigou (très grande socialiste de profonde conviction) dire leur indignation que la loi SRU n’y est pas appliqué. C’est vrai, à Neuilly, on pourrait y loger tous les sans papiers du Monde d’hier et de demain sans difficulté.

      C’est tellement simple de régler ces 2 grands maux mondiaux que sont la surpopulation et la pauvreté.

      Guigou, députée parachutée (après sa défaite à Avignon) de Seine Saint Denis, l’avez vous entendue une seule fois parler d’immigration, de concentration des masses allogènes et d’Islamisation ?

      Alors que Sarkozy impose Martinon à Neuilly, c’est de l’épiphénomène. Si les électeurs votent pour lui, c’est qu’ils en redemandent.


      • rhp 2 octobre 2007 13:03

        Bonjour,

        J’ai du mal à comprendre les réactions à cet article. Celui ci, en toute évidence ne traite en rien du parachutage de Mr Martinon ni non plus de la réaction des habitants de Neuilly mais seulement du traitement journalistique qui est fait de ce que j’estime être un « non évènement ».

        Je regretterais pour ma part que l’analyse ne soit pas plus poussée et que des synthèse des traitements réalisés par les autres types de médias ne soient pas décrites.

        Par exemple, la conclusion de votre article laisse à penser que ces trois organes, malgré un traitement différent de l’information ont une pensée commune, or, il n’en est rien à ma connaissance.

        Par ailleurs, votre article semble soulever le problème d’une lecture trop rapide préjudiciable à l’analyse de l’information. Dans le cas présent, il m’apparait que les médias télévisés -si souvent décriés à juste titre- ont été réactifs et ont fait une large place à ce « non-évenement », bandes sonores et vidéos à l’appui...ca aide, j’en conviens.

        Pour conclure, s’il m’a été agréable de vous lire, et conformément à vos attentes, je ne puis pour autant me satisfaire de ce breuvage encore trop léger à mon goût.

        Cordialement RhP


        • Bulgroz 2 octobre 2007 17:02

          et Delphine Batho, parachutée par Ségolène dans les Deux-Sèvres ?

          Royal, parachutée par Mitterrand à Melle trois semaines avant les législatives de 1988, puis Batho parachutée par Ségo en 2007.

          Batho qui n’a jamais mis les pieds à Melle, militante de la FIDL et de SOS Racisme, un pur produit bobo de Paname.

          Une campagne aux 1654 affiches avec Ségo à coté de Batho disant : « Je fais toute confiance à Delphine pour reprendre le flambeau. » (attention, c’est du slogan politique lourd et très socialiste)

          tu veux d’autres exemples ?


        • non666 non666 2 octobre 2007 15:40

          Devinette.

          Qui a dit :

          « Je suis en rupture avec une certaine façon de faire de la politique »

          Aide : l’auteur disait cela alors que le système Chirac organisait discrètement et modestement quelques parachutages de copains et de coquins.

          Aujourd’hui, c’est mieux, on ne se cache plus.

          L’Hyperpresidence c’est le Fuhrerprinzip rebaptisé.


          • Prosper Prosper 2 octobre 2007 16:56

            Plus c’est gros, plus ça passe ...

            On se doutait un peu que Chirac passait des coups de fil, on savait que Clovis avait convoqué ses quatre fils, maintenant Sarko passe et mange la télévision.

            Pauvre, pauvre Martinon !! Commencer sa carrière en insultant les militants et en se moquant des électeurs, ça commence bien !!

            On hésite entre « pitoyable » et « pathétique ».


            • Prosper Prosper 2 octobre 2007 17:26

              Chirac passait des coups de fil.

              Clovis convoquait ses 4 fils.

              Sarko mange la tv...

              Pauvre, pauvre Martinon !! qui commence sa carrière sous les sifflets de militants insultés et la caresse de son maître...

              On hésite entre « pathétique » et « pitoyable »


              • vivelecentre 2 octobre 2007 18:15

                «  »On hésite entre « pathétique » et « pitoyable » «  »"

                egalement pour votre intervention...


                • moebius 2 octobre 2007 23:01

                  ...Neuilly la France profonde ! vous plaisantez ?


                  • moebius 2 octobre 2007 23:03

                    Neuilly...lutte des classes....


                  • moebius 2 octobre 2007 23:04

                    ...1,0 pour Neuilly


                  • Thierry LEITZ 3 octobre 2007 00:02

                    L’adoubement en politique n’est ni récent ni propre à une famille polititque.

                    Dans le cas présent, il est fait publiquement, « en direct » évidemment puisqu’on a d’un coté un président « médiaphile » et de l’autre des médias « sarkophiles »...

                    Mais il y avait un autre prétendant UMP pour Neuilly, apparemmant bien soutenu par l’assistance qui à malmené le chouchou sitôt le roi parti... Bien vu Richard Patrosso !

                    Alors, népotisme ou démocratie ? C’est sûr, la mairie de Neuilly pour un jeune politique, c’est une super promo, un cadeau en or, qui vaut bien une loyauté sans faille en retour. C’est loin d’être un parachutage en terrain hostile, où il faut y aller, faire ses preuves, mettre les mains dedans et taper le cul des vaches... Trop dur pour un jeune homme BCBG...

                    C’est beau la rupture !


                    • Christoff_M Christoff_M 3 octobre 2007 06:26

                      je croyais que c’était la rupture avec les anciennes méthodes de politiques politicardes que nous avons trop connu avec les deux anciens président...

                      Si N.SARKOZY continue en s’inspirant de méthodes anciennes, cela sent mauvais et il va vite le comprendre ( voir l’accueil houleux de son favori dans la mairie )...


                      • Prosper Prosper 3 octobre 2007 14:23

                        D West a raison : ces articles manquent de fond.

                        Par ailleurs, je trouve vraiment dingue que personne ne s’offusque de ces dénis de démocratie, ces crachats jetés à la tête des citoyens, fussent-ils riches et de droite.

                        Sous prétexte que d’autres l’ont fait, de façon moins publique, on peut le faire : je peux rouler à 150, j’en ai vu un qui roulait à 155, je peux piquer un disque, on a bien piquer des millions sur des frégates, etc.

                        Hé ! Ho ! On se réveille !!!


                        • masuyer masuyer 3 octobre 2007 22:03

                          Sarkozy avait juré avant l’élection que s’il devenait président, il abandonnerait tout mandat électif et partisan, ce qui me semblait évident en voyant l’exemple de ses prédecesseurs.

                          Or, il est toujours de fait président de l’UMP. En effet l’UMP est officiellement dirigée par un binôme constitué d’un secrétaire-général et d’un vice-président. Pour moi, pour qu’il y est un vice-président, il faut qu’il y ait soit un président, soit une présidence bicéphale.

                          Même chose pour Neuilly. Il choisit (nomme ?) le futur maire, comme par hasard le porte-parole de l’Elysée (qui le restera s’il est élu) ce qui est hautement symbolique.

                          La rupture de Sarkozy sur le plan institutionnel semble être la généralisation du cumul des mandats.

                          Un peu hors-sujet pour les amateurs d’humour, suite à une question des journalistes sur l’affaire des délits d’initiés (la presse oublie assez peu d’ajouter le nécessaire « présumé »), Martinon a déclaré que l’Elysée ne commentait pas les affaires de justice en cours.

                          Il a pas TF1 ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès