• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Nicolas Sarkozy invente le patrimoine... à gratter

Nicolas Sarkozy invente le patrimoine... à gratter

Nicolas Sarkozy a promis 100 millions d’euros mardi pour la restauration des monuments historiques. Mais en ces temps de crise, il doit faire appel à la générosité du public plutôt qu’à de nouvelles ponctions fiscales. Christine Albanel a donc planché sur un nouveau jeu de grattage, dont les bénéfices iront garnir le budget du ministère de la Culture.

A l’instar de l’exemple britannique, un nouveau jeu de grattage de la Française des Jeux pourrait financer une partie du budget du patrimoine pour une somme d’environ 25 millions d’euros, a annoncé mercredi la ministre de la Culture Christine Albanel, qui espère le mettre en place "avant l’été". En déplacement mardi à Nîmes, Nicolas Sarkozy avait annoncé une augmentation de 100 millions d’euros par an du budget consacré à la rénovation et l’entretien du patrimoine, le portant ainsi à 400 millions pour 2009.


Interrogée lors de l’émission "Questions d’Info" diffusée sur LCP et France Info, Mme Albanel a confirmé : "On a pas mal travaillé avec le président de la Française des Jeux et l’idée, c’est d’avoir un jeu à gratter sur le patrimoine". Ce jeu, qui "reste à inventer", pourrait devenir une "ressource pérenne" de financement, a évoqué la ministre, rappelant que le plan de relance incluait la culture et prévoyait un "plan cathédrales" tout comme "beaucoup de projets" de rénovation, en particulier dans les "petites communes".

"L’idée serait d’avoir un jeu à gratter sur le patrimoine" "ça pourrait être : vous gagnez au grattage, vous gagnez au paysage... ça serait peut-être des questions, des choses à gratter sur le patrimoine local"

Pour les sceptiques ou ceux qui croient au premier avril permanent, nous proposons de regarder la vidéo des déclarations de Christine Albanel http://www.lcpan.fr/emission/72187/video et vous comprendrez enfin, ce que voulait dire "tout est possible"

A la question de savoir à quelle hauteur ce jeu pourrait contribuer au budget du patrimoine, elle a répondu : "s Je pense que ça serait moins que 50 millions d’euro (...) Je le situerais plutôt à la moitié de ça", soit 25 millions d’euros. "La somme reste à évaluer. Il est très difficile d’anticiper, on est dans une phase de travail", a-t-elle souligné, espérant par ailleurs que le jeu soit lancé "avant l’été".- Source Nouvel Obs

Au fait, avec notre nouveau Ministre du travail, la prochaine étape pour les salariés c’est la feuille de paye à gratter pour savoir si on revient le mois suivant ?

Crédit et copyright photo
20Minutes


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 16 janvier 2009 11:33

    Salut JC !

    Ben oui c’est logique : le recherche sur les maladies médiatiques vit de la mendicité télévisuelle, la recherche universitaire va vivre des budgets des entreprises courageuses, la santé va vivre du bon vouloir des complémentaires qui n’augmentent pas leurs tarifs c’est juré, et le patrimoine national va vivre des jeux de hasard. 

    Je suggère également la quête dominicale pour le financement des allocations familiales, le Denier de l’Etat pendant les foires et marchés pour financer les chômeurs, et la création d’un corps de mendiants officiels, chargés (avec objectifs chiffrés !) de renflouer le trou de la Sécu. En voilà de la modernité !

    Curieusement, pas de grattage proposé pour financer la Police...


    • Jean Claude BENARD Jean Claude BENARD 16 janvier 2009 12:02

      Salut VPC

      Il faut ajouter à cette lumineuse idée, les soldes et promos du catalogue cadeaux de l’UMP : Stick à lèvres et stylo qui joue la Marseillaise à voir sur http://slovar.blogspot.com/2009/01/attention-toi-la-crise-3-lump-soccupe.html

      Le pouvoir d’achat par cartes de rationnement est en marche


    • enzoM enzoM 16 janvier 2009 11:33

      Il commence vraiment à "barber" celui-là ! Ce "petit" bonhomme "président" commence vraiment à "pomper" le monde (francophone). ! Sans blague, mais qu’à fait ce "monsieur" pour quelqu’un, si ce n’est à travers de ses postes (ministre - président), et à part "tire-toi "connard"" !  ? ? ?


      • Rune Rune 16 janvier 2009 12:49

        ahh mais si ! Il a fait. Pour Bouigues par exemple. 


      • foufouille foufouille 16 janvier 2009 11:57

        elle peut etre faire un jeu pour les banquiers ?
        jouer pour recuperer ses economies


        • Fergus fergus 16 janvier 2009 11:58

          Une misère, ce jeu : trop peu à gagner. Renseignement pris, Tapie ne grattera pas, il a trouvé une bien meilleure loterie !


          • LE CHAT LE CHAT 16 janvier 2009 12:01

            Et un jeu au profit de la réinsertion des SDF ? on peut pas faire ça ?


            • molloy molloy 16 janvier 2009 12:26

              Une fois n’est pas coutume, l’idée est intéressante même si la somme qui pourrait être ainsi engrangée relève de la plaisanterie.
              Les français accros aux jeux de grattages pourraient pour cette fois perdre utile. Encore faut-il que ce mode de financement devienne pérenne et ne soit pas détourné pour combler d’autres gouffres.


              • Internaute Internaute 16 janvier 2009 13:41

                Pendant ce temps Sarkozy oublie les canoniers qui tirent sur les ambulances et mettent le feu aux bâtiment de l’ONU à Gaza.

                Sa position est totalement incompréhensible au vu du raout que nous avons vécu au sujet du Tibet lors des jeux Olympiques. Les valeurs, les valeurs et encore les valeurs ; où sont-elles passées les valeurs de l’humanisme français ? La seule explication est qu’il a été séduit par Lipzi sexi Livni. A la place de Carla je commencerais à m’inquiéter.

                Notre gouvernement tout entier se prépare à aller à quatre pattes se mettre à table au CRIF et recevoir ses ordre pour 2009. Honte à nous tous.


                • Emile Mourey Emile Mourey 16 janvier 2009 14:02

                  Tout cela n’est pas très sérieux.

                  Le constat, c’est que le contribuable français accepte de plus en plus mal de payer une partie de ses impôts pour des monuments historiques que l’Etat et les collectivités ne pensent à entretenir que lorsqu’ils sont en danger d’écroulement.

                  Que les contribuables des collectivités, villes et communes, aient à leur charge leurs cathédrales et églises, cela me semble logique. Que l’Etat ait à sa charge les monuments royaux, idem. La grande question, celle que madame la ministre de la Culture n’aborde pas vraiment, et c’est là toute l’hypocrisie, c’est celle des propriétaires privés des monuments historiques, les plus nombreux, ceux dont on ne parle que peu et qui, pourtant, structurent le paysage des plus modestes coins de France.

                  Je suis bien placé pour en parler puisque j’en suis un. Avec sa façade de 50 mètres de long et son parc centenaire, je n’ai pas peur de dire qu’il n’a rien à envier aux autres châteaux de Bourgogne, sauf le fait qu’il a été vandalisé avant mon achat. Passons sur les impôts dont même le fisc reconnaît que c’est une poule aux oeufs d’or pour l’Etat. (On ne fait pas mieux pour tuer la poule). Passons sur le laxisme du ministère de l’intérieur qui n’ignore pas les tenants et aboutissements des vols de plus en plus nombreux des mobiliers et oeuvres d’art, les pays receleurs au sein même de l’Europe et cet étrange "tourisme en roulottes" en provenance de l’Est dont on se passerait bien.

                  J’ai ma fierté et ne demande plus de subventions depuis qu’un chef de service de la DRAC m’a dit d’un ton protecteur, ce sont ses mots ; "Ah ! Vous êtes aidés !". Je n’ai eu qu’une seule et minimum subvention pour un modeste achat de matériaux, tout bénéfice pour l’Etat qui a largement récupéré sa mise avec la TVA que j’ai dû débourser sur ma facture. Il vaut mieux acheter aux petites annonces, cela coûte moins cher. Et ensuite qu’on me reproche de n’avoir pas posé mon bois de charpente (encore vert) dans l’année en cours, non cela me dépasse. Outre le fait que malgré mon invitation, la Directrice de la Direction Régionale des Affaires Culturelles n’a pas daigné venir me voir alors que j’aurais aimé avoir , au moins, un soutien moral et quelques conseils. Qu’on ne s’étonne pas du titre d’un de mes derniers articles : "Faut-il supprimer le ministère de la Culture ?".

                  Il n’y a quelque chose qui ne va pas dans le royaume de France. On restaure les lavoirs, c’est la mode, et on ne s’inquiète pas de voir de plus en plus de toitures de château prendre l’eau. Et pendant ce temps-là, des jeunes désoeuvrés escaladent les grilles pour manifester ou dépensent leur énergie à casser ce que le contribuable devra ensuite payer. Quel affreux gaspillage d’énergie et d’argent. Tout cela coûte cher et risque de coûter encore de plus en plus cher.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès