• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Obama le sans-papiers

Obama le sans-papiers

Obama menotté et reconduit à la frontière.
Voilà ce que souhaite Philip Berg, procureur général de l’Illinois, à l’issue du procès qu’il a intenté au candidat démocrate Obama. Il ne s’agit pas d’un effet de style, ni d’une parabole, mais d’une menace juridique sérieuse.
http://www.youtube.com/watch?v=ScQ6iSGPfaE

Depuis un certain temps le bruit court qu’Obama ne serait pas né à Hawaii, mais au Kenya, ce qui le rendrait tout simplement inéligible à la fonction présidentielle.

Rumeurs ? Calomnies ? Légende urbaine ?

L’accusation repose sur un fait simple, trivial même. Obama n’a jamais rendu public son acte de naissance.
Par ailleurs, Obama ne figure sur la liste d’aucun hôpital à Hawaii, à commencer par les deux qu’il a cités. Anecdote amusante, l’encyclopédie en ligne Wikipedia y perd son latin : dans la version anglaise, Obama serait né au Kapiolani’s Hospital et dans la version italienne au Queen’s Hospital avant qu’une récente mise à jour ne vienne l’aligner sur la version anglaise.
Personne n’est donc en mesure de confirmer les allégations d’Obama sur cette partie incontournable de sa biographie.

Voilà donc l’origine du mystère Obama, devenu depuis peu... l’affaire Obama.

Car il ne s’agit plus aujourd’hui d’accusations lancées en l’air, de discussions sur la toile, ou de vidéos conspi sur Youtube, mais d’une procédure en bonne et due forme : Obama est poursuivi en justice par une pointure du Parti démocrate, Philip Berg, pour inéligibilité présidentielle, mensonge et production de faux documents.

Son site internet au nom explicite, visionné plus de 70 millions de fois :
http://www.obamacrimes.com/

A en croire le rapport de cet ancien procureur général de l’Illinois, non seulement Obama mentirait sur son lieu de naissance, mais il dissimulerait également sa véritable et unique nationalité indonésienne !

En d’autres termes, il se pourrait bien que BHO soit tout simplement un "illegal alien", un sans-papiers ayant réussi à tromper le système politique américain. Cela aurait été rendu possible par la négligence des instances (Sénat, commission fédérale, comité national démocrate) chargées de superviser la légitimité et la bonne moralité des candidats, elles aussi poursuivies conjointement par Philip Berg.

Chers lecteurs, à ce stade vous devez penser que c’est du délire. Et pourtant c’est bel et bien ce dont est actuellement accusé, sur le banc des tribunaux, le candidat démocrate par un membre de son propre parti. Vous entendez bien ? Il ne s’agit pas d’une calomnie sans fond, d’un bruit lancé par le Parti républicain en vue de décrédibiliser Obama. Hillary Clinton, bien qu’elle reste discrète à ce sujet n’a pas désavoué Philippe Berg, pourtant présenté comme un démocrate lui-même et l’un de ses partisans. Il est vrai qu’elle peut y trouver un certain intérêt.

Mais accrochez-vous bien, car le scoop, le vrai, celui pour lequel cet article a été écrit est celui-ci :

Selon la règle 36 des règles fédérales de procédures, Obama a admis légalement à la mi-octobre 2008 qu’il n’a pas les documents nécessaires pour postuler à la présidence des Etats-Unis d’Amérique.

http://www.obamacrimes.com/index.php/component/content/article/1-main/38...

Acte d’accusation :
http://www.obamacrimes.com/attachments/001_ObamaComplaint.pdf

Cette information aurait dû être une bombe médiatique, et annuler à elle seule tout le processus électoral. Juridiquement, il est coupable de tout ce dont l’accuse Philippe Berg.

Le juge a cependant estimé que l’avocat et ancien procureur général adjoint de Pennsylvanie Philip Berg n’a pas le "standing" (position) pour demander de telles vérifications !
La loi américaine est pourtant claire : c’est à l’accusé de prouver son innocence.
Ainsi, lorsque le candidat McCain a été accusé de ne pas être un "full natural born citizen", il a immédiatement présenté au plaignant son acte de naissance au Panama.

Le système décide et veille. Aux dernières nouvelles, le gouverneur de Hawaii, Linda Lingle, a mis sous scellés le certificat de naissance supposé du candidat et a donné ses instructions aux fonctionnaires du département "santé" de cet Etat : l’accès aux documents "originaux" est interdit dans tous les cas aux journalistes et aux organes de presse. On en déduit que seuls les gens "autorisés" auront accès par la suite à ces documents pourtant d’intérêt public. Ils ne seront mis à leur disposition qu’après l’élection de BHO. Les jeux seront faits. Le public recevra une information filtrée, non fiable.
http://www.worldnetdaily.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=79174

"WE ARE THE PEOPLE", c’est l’essence de la Constitution. Le juge saisi par Berg lui a répondu avec arrogance que le citoyen qu’il est et le peuple qu’il représente doivent préalablement obtenir l’autorisation du système pour mener une enquête sur la légitimité d’une candidature présidentielle. C’est faire peu de cas de tous ceux qui ont investi leur confiance, leur argent, leur temps et leurs espoirs sur Obama. C’est aussi se moquer du monde. Si Phil Berg, l’équivalent du garde des Sceaux dans l’Etat de Pennsylvanie et membre important du Parti démocrate, ne peut exiger du futur président les preuves de sa légitimité, qui le pourra ?

Le seul document présenté jusqu’à ce jour par Barak Obama est une image numérique lancée sur la toile :
http://fightthesmears.com/articles/5/birthcertificate

Nous laisserons Phil Berg conclure :

"My question to Barak Obama is this :
If you are a natural born citizen, why are you hiding ?
"


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Julius Julius 31 octobre 2008 15:00

    McCain a problème similaire (mais moins dur). Il est né dans la zone du canal de Panama. Cette zone était sous contrôle américain, mais ce n’était pas un territoire américain.


    • Cascabel Cascabel 31 octobre 2008 20:15

      Comme vous le dites entre parenthèses, le cas de Mc Cain est moins dur. smiley
      Néanmoins il n’est pas vraiment similaire.

      Article II section 1 de la constitution américaine :
      "No person exept a natural born citizen shall be eligible to the Office of president"
      Personne d’autre qu’un "natural born citizen" ne doit prétendre à la fonction présidentielle.

      La coutume aux USA a voulu que jamais un président Américain ne soit né à l’ étranger, ni même un candidat. Ainsi A. Schwarznegger ne s’est pas présenté comme candidat car né à l’ étranger, en Allemagne.

      La question est de savoir ce qu’est réellement un natural born citizen.
      Voici la définition donnée par le ""First Congress March 26 1790 " :

      "The children of citizens of the United States that may be born beyond sea, or outside the limits of the United States, shall be considered as natural-born citizens of the United States."
      Les enfants de citoyens des USA naissant oûtre-mer, ou en dehors des limites des USA, seront considérés comme "natural born citizen" des USA.

      Autrement dit, dans le cas de Mc Cain le problème est réglé, ses deux parents sont américains et il n’est pas concerné par cet autre article :
      24 decembre 1952 / 13 novembre1986
      "If only one parent was a U.S. citizen at the time of your birth, that parent must have resided in the United States for at least ten years, at least five of which had to be after the age of 16."
      Si seulement un des parents est citoyen américain au moment de votre naissance, ce parent doit avoir résidé aux USA aux moins dix ans, dont cinq au moins après l’age de 16 ans
      http://immigration.findlaw.com/immigration/immigration-citizenship-naturalization/immigration-citizenship-naturalization-did-you-know(1).html

      Or ce dernier article concerne Obama puisque sa mère l’a eu à 18 ans. 16 + 5 = 21, donc elle était trop jeune pour donner naissance à un "natural born citizen", au cas où elle fût en dehors du territoire US.

      Il reste ensuite à connaître la nationalité d’ Obama quand il vivait avec son père adoptif en Indonésie.

      Ce qu’il faut comprendre de la loi US, c’est qu’elle distingue le citoyen naturalisé, du "natural born citizen" le citoyen" de souche". Seul ce dernier, peut aspirer à devenir président des US.





    • Cascabel Cascabel 31 octobre 2008 15:00

      Pour les lescteurs ne maîtrisant pas l’anglais, voici en substance le contenu de l’acte d’accusation de Philip Berg.

      1/ Obama serait né au Kenya
      a) Un article publié le 9 juin 2008 au journal "Online Journal", par le journaliste Wayne Madsen déclare que le GOP (parti républicain) a envoyé un groupe de recherche à Mombasa, Kenya, et a trouvé un acte de naissance d’ Obama Jr au Maternity’s Hospital.
      b) Philip Berg possède un enregistrement de la grand-mère où celle ci déclare avoir assisté à la naissance de son petit fils BHO...au Kenya bien sûr.

      2/ La mère d’ Obama se dépêche de revenir aux USA et déclare mensongèrement la naissance à Hawaii en vue de préserver la citoyenneté américaine à son fils.
      Selon la loi de l’époque, un enfant né en dehors des Etats Unis et dont un des parents est étranger est américain : "natural full born citizen", si le parent américain a vécu au moins dix ans aux USA dont cinq après l’âge de 16 ans.
      La mère de BHO avait 18 ans au moment où il est né. Dans ces conditions BHO ne peut être un "full natural Born".

      3/ La mère se marie avec un Indonésien, Lolo Soetoro. Celui-ci adopte le petit Barack, il a six ans.
       BHO est inscrit à lécole indonésienne, Fransisk Assisi School à Jakarta, sous sous nom de Barry Soetoro et est enregistré en tant que citoyen indonésien. Seuls les Indonésiens avaient le droit de s’inscrire à l’école publique. Philip Berg, la partie civile, a obtenu des copies de la fiche d’inscription.

      .Pb : L’ Indonésie ne reconnaissait pas la double nationalité et les USA respectaient le principe de réciprocité. Autrement dit, si jamais BHO avait eu la nationalité indonésienne à cette époque, comme semble l’attester les registres scolaires, il aurait dû abandonner la nationalité américaine. Dans ce cas, même en récupérant par la suite la nationalité américaine, il passe sous le statut de naturalisé et ne peut donc exercer la fonction présidentielle.

      b ) BHO a voyagé au Pakistan en 1981, à l’age de vingt ans avec un passeport Indonésien. Le Pakistan à l’époque était fermé aux Américains.

      4 / Si Barry Soetoro a été Indonésien et qu’il a recouvré la nationalité américaine il a dû prêter serment. Philip Berg n’a trouvé aucune trace de cela, nulle part.

      5/ L’identité du candidat démocrate est incertaine et l’accusé refuse de présenter ses papiers. S’appelle-t-il Barack Hussein Obama, Barry Obama, Barry Soetoro, Barry Dunham ou Barack Dunham ?

      6/ Dans ces conditions ce candidat est inéligible.


      • Antoine Diederick 31 octobre 2008 15:23

        on va voir, je crois que nous n’avons pas fini de nous marrer concernant "l’air de temps et son franc bétisier"

        nous n’avons jamais vu a quel point, un grand pays, les Etats Unis d’Amérique , déconner aussi bien et à mort, dans le plus grand sérieux.....

        allez, un peu de sérieux aux us, vous commencer à vous foutre de notre gueule, tant vous avez oublié le philosophie des pères fondateurs de votre état. Pour les leçons à recevoir , ici dans la vieille Europe, oubliez-nous, revenez le mois prochain quand nous serons en fonds pour vous entendre......



        • Antoine Diederick 31 octobre 2008 15:59

          he is hidding his identity cause of what....he is just a marketing men doing a certain busines that fits the deal of others people they are afraid of social troubles, that’s my opinion....



        • anny paule 31 octobre 2008 16:08

          C’est halloween ?


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 octobre 2008 16:29

            Je n’y crois pas. Mais si c’était vrai ? Il est évident qu’on ne sortira pas de la crise actuelle sans mettre au feu quelques vieux papiers... Je ne sais pourquoi, mais je pense a Bonaparte prenant la couronne des mains de Pie VII et se faisant Napoléon. Ne serait-ce pas parfait pour en finir avec cette mochetée de pseudo démocratie américaine ?

            Voir cet article du 7 octobre sur "les 7 du Québec" :
            http://les7duquebec.wordpress.com/2008/10/07/obama-constitutionnellement-inadmissible-a-la-presidence-americaine/

            PJCA

            http://les7duquebec.wordpress.com/2008/10/06/une-democratie-en-faillite/


            • Antoine Diederick 31 octobre 2008 20:25

              j’y crois pas non plus, cela ressemble fort à de l’intox.

              par contre ce jour, je suis d’une humeur massacrante quand je vois ce qui se passe aux usa et les conséquences pour l’Europe càd nous sur le vieux continent...

              Je crois que je vais laisser tomber un moment mes lectures sur Internet , histoire de me ressourcer ....


            • Cascabel Cascabel 1er novembre 2008 00:02

              @ Pierre Allard

              De mon point de vue, la révolution se trouve du côté de Philip Berg.

              Merci pour le lien, en français et très complet.


            • Proto Proto 31 octobre 2008 16:36

              Bonne nouvelle, donc je peux en théorie me présenter aussi aux prochaines élections ricaines.
              Que pensez-vous de End Game par rapport à ces élections ?


              • Cascabel Cascabel 4 novembre 2008 21:43

                Désolé de répondre si tardivement, mais il fallait trouver le temps pour regarder le film en entier.

                End Game est intéressant (merci pour le lien !) dans la mesure où il expose l’histoire d’un projet réel, le Nouvel Ordre Mondial, qui se produit sous nos yeux. Bien que je reste sceptique sur les procédés du film, notamment un certain goût à la surenchère, au sensationnalisme et à certains raccourcis historiques hasardeux, le contenu n’en n’est pas moins pertinent. Le monde qui y est décrit est désespérant, et le Nouvel Ordre Mondial se présente sous une facette particulièrement morbide.

                Le principal lien que je verrais entre End Game et ces élections américaines se trouve dans l’absence de choix du citoyen, vu comme du bétail par les instances dirigeantes ( je désapprouve le terme d’ "élites" employé dans le film). Qu’il s’agisse de Mc Cain ou d’ Obama, l’agenda politique des USA, dans ses grandes lignes, reste le même. Il se pourrait même qu’il y ait un candidat désigné d’avance pour gagner et un autre choisi pour jouer le rôle de figurant. Si Obama gagne je serais conforté dans cette idée.

                A tout ceux qui portent leurs espoirs sur Obama :

                Le discours d’ Obama rejoint de façon inquiétante le scénario lugubre de End Game. BHO veut un monde sans frontières, sans souveraineté populaire, uni sur le principe de la peur et en état de guerre perpétuelle contre un ennemi imaginaire. Il va même jusqu’à proposer le projet de citoyenneté globale. Voir son discours à Berlin.
                En ce qui concerne l’ eugénisme BHO encore une fois est au rendez-vous.Il a voté pour une proposition de loi, rejetée par le congrès, autorisant la "partial abortion"et parle de la naissance comme d’une punition.


                D. D. Eisenhower, 17 janvier 1961
                "Le risque du développement désastreux d’un pouvoir usurpé existe et persistera"
                Pris dans End-Game.


              • leo 31 octobre 2008 16:38

                même si Obama est né au Kenya, il est toujours Américain, puisque sa mére était américaine. Ce n’est qu’une manoeuvre électorale de semer le désordre au derniàre moment ! Je suis américaine et mes enfants de père français ont la nationalité américaine que j’ai transmis !


                • Bois-Guisbert 31 octobre 2008 16:58

                  Il faut mieux lire, avant d’affirmer n’importe quoi : il est question de loi de l’époque  !


                • Bois-Guisbert 31 octobre 2008 16:56

                  Cet article m’inspire des réflexions inattendues...

                  Ce Philip Berg semble effectivement exister, son pedigree donne l’impression d’une personne sérieuse et crédible, et ce qu’il affirme est accablant pour le pittoresque Obama. Les deux premières pièces du dossier suffiraient déjà à envoyer le gandin en prison pour une longue période :

                  a) ...le GOP (parti républicain) a envoyé un groupe de recherche à Mombasa, Kenya, et a trouvé un acte de naissance d’ Obama Jr au Maternity’s Hospital.

                  b) Philip Berg possède un enregistrement de la grand-mère où celle-ci déclare avoir assisté à la naissance de son petit-fils, au Kenya.

                  Or, on se pose des questions... Cela signifie que nous tenons les Etats-Unis pour un pays tellement merdique que nous pensons que n’importe quoi peut s’y produire n’importe comment, à l’initiative de n’importe qui, mais avec la caution de gens apparemment hororables...

                  Heureusement que nous n’avons plus besoin d’eux pour contrer l’impérialisme communiste !


                  • Nobody knows me Nobody knows me 5 novembre 2008 17:03

                    le GOP (parti républicain) a envoyé un groupe de recherche à Mombasa, Kenya, et a trouvé un acte de naissance d’ Obama Jr au Maternity’s Hospital.

                    Mmmmmh... Un certificat de naissance de Mombasa d’il y a plus de 40 ans... Et ils ont pas été foutus de retrouver ce con de Ben Laden ??!! Quelle bande de cons ces républicains, sont compétents quand ça les arrange.

                    Merde, on vous a pas dit qu’un parti aussi puissant pouvait vous démontrer que vous étiez coréen, papiers à l’appui ?

                    Donc on se retrouve au final avec 2 candidats potentiellement inéligibles... Quelle rigolade !

                    Procédure potentielle : Bush reste aux commandes 4 ans de plus... xD


                  • Dr. Larsen Mr Hyde 31 octobre 2008 17:03

                    Article excellent !!!

                    Obama le sans-papier !!! MDR

                    C’ est incroyable !!

                    Bravo pour cet article !


                    • Cascabel Cascabel 31 octobre 2008 23:03

                      Merci pour vos encouragements. smiley

                      Je vous invite à visiter la page web lancée par la propre campagne d’ Obama :
                      http://fightthesmears.com/articles/5/birthcertificate

                      1 Vous ne trouverez aucune signature.
                      2 On y lit le nom de Barack Hussein Obama II. Dans un document américain on écrit Jr et non II.
                      3 Il existe d’autres anomalies, je vous laisse le soin de faire un tour sur internet en tapant les bons mots clé.

                      Sur cette page web :

                       Since Sen. Obama has neither renounced his U.S. citizenship nor sworn an oath of allegiance to Kenya, his Kenyan citizenship automatically expired on Aug. 4,1982.”
                      Comme le Sen. Obama n’a ni renoncé à sa citoyenneté américaine, ni aspiré a devenir Kenyan, sa citoyenneté kenyane a automatiquement expiré le 4 Août 1982.

                      Curieux non ?



                    • Mr Mimose Mr Mimose 1er novembre 2008 12:02

                      Hyde, sans vouloir etre méchant, mais je trouve que t’as une tete de sans papier toi aussi ! En tout cas t’as pas l’air d’etre "de souche", un Obama à la française en quelque sorte .


                    • enzoM enzoM 31 octobre 2008 17:09

                      Qu’il soit né là ou là-bas, je ne vois vraiment pas l’intérêt ! Quand à ce Procureur de l’Illinois sait-il vraiment lui-même d’où il vient ? Les Etats-Unis n’ont que 200 ans d’histoire (massacrantes) derrière eux !


                      • herve33 31 octobre 2008 17:28

                        Cela ressemble franchement à une intoxe de fin de campagne . Si il y avait à redire sur sa candidature , cela ferait longtemps que les républicains ont relevé le poteau rose . Cela ne tient pas debout , Hillary Clinton se serait jeté sur cette argument pour éliminer son adversaire à l’investiture démocrate .


                        • Bois-Guisbert 31 octobre 2008 18:54

                          Reste tout de même à expliquer quel rôle joue, dans cette affaire, un (apparent) notable, démocrate de surcroît, comme Philip Berg...

                          Parce que si le truc est bidon, lui, il est définitivement cramé partout...


                        • Cascabel Cascabel 31 octobre 2008 22:04

                          @ Hervé


                          Le scandale n’est pas nouveau et le premier perdant c’est Obama.
                          Alors voici quelques questions  :

                          Pourquoi Mr Obama refuse de montrer ses papiers au peuple américain ?
                          Pourquoi sème-t-il ce climat de doute ?
                          Pourquoi se met-il en tort par rapport à la loi ?
                          Pourquoi se contente-t-il d’exposer une image numérique d’un certificat de naissance, considéré comme un faux grossier par plusieurs experts, sur la toile ? Il n’y a même pas de signature.

                          D’un point de vue pragmatique, l’attitude d’ Obama donne prise au parti républicain.
                          D’un point de vue démocratique l’affaire Obama défie la souveraineté populaire.

                          Ce pourrait être de l’intox si tout ceci restait confiné à l’ état de discution. Mais il s’agit ici d’un homme de loi demandant à Obama des papiers, dans un cadre juridique.Obama n’est pas en mesure de les montrer dans les temps légaux.


                        • morice morice 31 octobre 2008 21:52

                           vieux plan plan conspirationniste... de l’auteur, ça ne m’étonne pas : il trouve aussi Faurisson fort présentable.... cet auteur aux propos d’extrême droite dans ses interventions n’avait pas à se voir ouvrir un boulevard ici : Zalka a raison. Depuis quand les soutiens aux négationnistes sont "démocrates" ???


                          par Cascabel (IP:xxx.x92.33.63) le 8 février 2008 à 10H20 

                           
                          Avant de faire de la politique fiction, apprenez l’histoire tout court.

                          J’en ai un peu marre de l’ignorance crasse et décomplexée en cette matière, toujours jointe à des leçons de morale prétentieuses et déplacées. Aujourd’hui avec l’Internet il n’y a aucune excuse pour ne pas maîtriser les fondamentaux de l’histoire de France.

                          par Cascabel (IP:xxx.x92.33.63) le 8 février 2008 à 10H20 

                           
                          @ Zalka

                          Les policiers dont vous parlez n’ont pas été radiés pour corruption mais pour avoir dit des bêtises dans un bar, et sans l’uniforme.

                          En France c’est comme ça maintenant, un mot de travers et c’est la sanction pure et dure, mais une action violente (un viol collectif par ex) et c’est la clémance judiciaire. Moi je refuse de comprendre, je n’y vois aucune logique.

                           

                          par Cascabel (IP:xxx.x92.33.63) le 8 février 2008 à 10H20 

                           

                           

                           

                          Je ne trouve pas du tout cohérent que dans une démocratie revendiquant la laïcité et le droit au blasphème on en soit encore à considérer les paroles plus importantes que les actes. En ce qui concerne les policiers d’Amiens je vous le dis tout net, je me fiche éperdument de ce qu’ils peuvent bien raconter dans les bars en dehors des heures de service. Par contre, s’ils pratiquent la corruption, le viol, ou le passage à tabac, là c’est une autre affaire.
                          Dans le cas des policiers d’Amiens ce qui me choque c’est l’instrumentalisation médiatique, toujours gourmande de ce genre d’évènements (rappelez-vous de la fausse agression antisémite sous Chirac, cette fille du RER D). Si l’affaire n’est toujours pas claire, alors elle doit se régler en interne, du moins dans un premier temps. Elle ne mérite pas autant d’indignation dans la mesure où personne n’à été blessé, violé, tué, ou volé. Quand on défend la liberté d’expression, ce qui est mon cas, on doit assumer ses positions jusqu’au bout.

                          Je pourrais par ailleurs vous montrer aisément en quoi le crime d’apologie de crime contre l’humanité est une foutaise juridique. Mettons par exemple qu’au lieu de faire le salut hitlérien ils aient brandit un drapeau rouge avec l’effigie de Mao en criant : "vive le grand timonier !", vous croyez honnêtement qu’on aurait entendu parler de cette affaire ? Au pire (ou au mieux, suivant le point de vue), le supérieur hiérarchique leur aurait collé un avertissement, et puis basta. Pourtant Mao a tué 70 000 000 de Chinois (l’équivalent de la population française) ! D’ailleurs dans n’importe quelle manif de gauche, on voit des drapeaux rouges et mêmes des effigies de Lénine ou de Mao ; la loi s’en mêle-t-elle ? Non. Le souhaite-t-on ? Non plus.

                          Je trouve qu’en France nous avons des vrais problèmes à régler, l’antisémitisme est à mon avis un leurre pour détourner l’attention. Cela permet au bon peuple de se sentir concerné sur des non évènements plutôt que de se battre sur des problèmes autrement plus sérieux comme le chômage, l’analphabétisme ou le suicide des jeunes. Je le dis maintenant avant que cela devienne aussi une infraction à la loi et aux bonnes moeurs.

                          par Cascabel (IP:xxx.x2.79.224) le 13 octobre 2008 à 11H05 
                           
                          Il n’y a qu’en France où l’on criminalise des propos. 

                          par Cascabel (IP:xxx.x7.3.244) le 11 juillet 2008 à 22H56 
                           
                          @ autotroll 

                          "
                          Cascabel, qui un soir a discuté plus de 2 h d’affilée car il est NEGATIONNISTE. et le SEUL à lui avoir tenu tête, et encore aujourd’hui, c’est MOI. Si vous désiez aussi le soutenir, et soutenir ces infâmes idées, libre à vous, mr le donneur de leçons. Mais dans ce cas, ne m’empêchez pas de dire et d’écrire avec FORCE ici que la loi Gayssot est un bien, et qu"elle nous protège des dérives d’un Cascabel, qui remet en cause l’existence des camps de concentration étant faurissonien" 

                          Voila ce qui s’appellle de la diffamation. 
                          Non Mr s’opposer à la loi Gayssot ne signifie pas ETRE négationniste. 

                          C’est la nième fois que je vous le dis, vous êtes donc bien l’autotroll de service. Vos méthodes de kapot de bagnole on les connait. Je suis TRES étonné qu’Agoravox ne vous remonte pas les bretelles .Si encore j’étais le seul à qui ça arrive. 

                          Quand on accuse on prouve, on argumente, ducon. Sinon c’est du procès de sorcellerie. 

                          Avavant donc de vous soucier des dérives imaginaires de Cascabel, regardez les v
                          otres.

                          Donc on a aujourd’hui un REDACTEUR, et donc un collègue qui REFUSE la Loi Gayssot : depuis quand un site citoyen fait paraître des propos de quelqu’un condamnable, et pas qu’un peu : la contestation de crime contre l’humanité, ce qu’ a déjà fait ici Cascabel en affirmant que Faurisson n’avait pas tort, coûte au bas mot... il est au courant du tarif, en plus et Agoravox aussi.

                          Il est vrai que dans les démocraties le peuple paraît faire ce qu’il veut ; mais la liberté politique ne consiste point à faire ce que l’on veut. Dans un Etat, c’est-à-dire dans une société où il y a des lois, la liberté ne peut consister qu’à pouvoir faire ce que l’on doit vouloir, et à n’être point contraint de faire ce que l’on ne doit pas vouloir.
                          Montesquie

                          • morice morice 31 octobre 2008 22:00

                             c’est qui Berg ?? c’est ça :

                            On Friday, U.S. District Judge R. Barclay Surrick dismissed Berg’s complaint. According to the Philiadelphia Daily News, the judge wrote in a 34-page memorandum and opinion that Berg’s attempt to gain standing to challenge Obama’s candidacy was "frivolous and not worthy of discussion." He called Berg’s claims of harm "ridiculous" and "patently false."

                            No one should be surprised by this. Philip Berg is the same lawyer who sued the Bush administration for plotting the 9/11 attacks. He also wrote a letter to world leaders, calling on them to arrest Bush and Cheney for their role in the events of 9/11.

                            In 2005, Berg was accused of malpractice by former clients. A judge found that he had committed a "laundry list of unethical actions" and imposed more than $10,000 in sanctions. He also ordered Berg to complete six hours of ethics training.

                            "Other attorneys should look to Mr. Berg’s actions as a blueprint for what not to do when attempting to effectively and honorably perform the duties of the legal profession," U.S. District Judge J. Curtis Joyner wrote in that 2005 case. "This court has grown weary of Mr. Berg’s continuous and brazen disrespect toward this court and his own clients. Mr. Berg’s actions ... are an enormous waste of judicial time and resources that this court cannot, in good conscience, allow to go unpunished."

                            Berg, it seems, has learned little about ethics, only that angry and fearful people are gullible people and he can take advantage of them. One wonders how much money he rakes in with the frivolous lawsuits he pretends to pursue on behalf of the public. Incredibly he has been accepting donations via PayPal for his bogus lawsuit against Obama at his website, Obamacrimes.com. More incredibly, people give, despite the fact that Berg is not sharing how much money he needs or how much he has raised.

                            Pas con, le coût de Paypal.... éthiquement, on a affaire à un grippe-sous et rien d’autres !! un arnaqueur !!!!


                          • Antoine Diederick 1er novembre 2008 00:31

                            le systéme de juges aux us, quelle fameuse connerie en effet...


                          • Antoine Diederick 1er novembre 2008 00:35

                            honnêtement, je me fous de ces élections us

                            en revanche, je suis très attentif aux réponses de nos politiques à la crise....

                            les Etats Unis comme dérivatif et objet de notre curiosité....c’est comme Barnum chez les singes....du cirque.

                            Et donc, politisons en Europe, c’est ici que nous vivons.

                            Bonne nuit et bon weekend.


                          • Cascabel Cascabel 1er novembre 2008 00:43

                            Bon, vous revoila avec vos obsessions.

                            Vous ne cessez de me harceler avec Faurission, c’est un fait.
                            Vous me diffamez en m’ accusant de négationnisme, c’est un fait.
                            Et maintenant vous menacez insidieusement Agoravox des foudres de la justice pour exercer votre petite censure à mon encontre, c’est un fait.

                            Ca va la tête ?

                            Ha, et puis merci de reproduire mes écrits, ça permet de voir que vous mentez sur mon compte. Ca fait toujours plaisir d’être cité.

                            Maintenant revenons au sujet : Obama le sans papiers
                            et non pas morice le vieux casse-pieds  !


                          • herbe herbe 31 octobre 2008 22:02

                            Waouh ! incredible !

                            Vous voulez un scoop, je suis aussi candidat ! :

                            http://www.tsgnet.com/pres.php?id=370743&altf=ifscf&altl=


                            • herbe herbe 31 octobre 2008 22:35

                              un autre scoop : B.OBAMA EST FRANCAIS

                              enfin pas lui celui ci (that one ) :

                              http://www.bondamanjak.com/content/view/5768/70/



                            • norbert gabriel norbert gabriel 1er novembre 2008 11:29

                              cette affaire devrait provoquer un séïsme médiatico-politique sans précédent, or , à part un ou deux "foyers" info-intox ??? tout le monde a l’air de s’en foutre. Surtout les républicains, c’est quand même bizarre..


                              • norbert gabriel norbert gabriel 1er novembre 2008 11:35

                                " La loi américaine est pourtant claire : c’est à l’accusé de prouver son innocence."

                                On comprend mieux pourquoi il a autant d’erreurs judiciaires si cet phrase est exacte . Donc selon l’auteur de l’article, on accuse n’importe qui de n’importe quoi, et l’accusé doit prouver son innocence ???
                                c’est bien sérieux tout ça ? On se demande pourquoi les policiers perdent autant de temps à chercher des preuves.


                              • Zalka Zalka 3 novembre 2008 09:31

                                C’est une affirmation fausse. Aux USA, c’est à l’accusation d’apporter les preuves pour intenter un procès.

                                Personne n’a vu "les incorruptibles" ? Pourquoi Elliot Ness / Kevin Costner se fait il chier à chercher des preuves ?


                              • Cascabel Cascabel 4 novembre 2008 21:55

                                @ Robert Gabriel

                                Sur la toile anglo-saxonne cette affaire provoque du buzz. Dans les mainstream médias elle est étouffée. La raison à cela est simple, BHO est le candidat de Wall Street et trop d’argent à été investi sur lui pour laisser un scandale de cette nature éclater au grand jour. Quand on a un poulain valant six cent millions de dolards, on le protège.

                                Wikipedia :
                                Sur le financement des campagnes électorales, Barack Obama se déclare partisan d’un système de financement public et a indiqué, avant même sa déclaration de candidature, qu’il financerait ainsi sa campagne présidentielle si son rival républicain faisait de même. Cependant, en juin 2008, il est le premier des candidats à renoncer à ce type de financement lui permettant alors de continuer à collecter sans limitation des fonds privés[61]. Il est alors le premier candidat à se passer de ces fonds fédéraux depuis l’adoption par le Congrès des lois sur le financement des campagnes électorales, élaborées après le scandale du Watergate.

                                http://philippe-boulet-gercourt.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/06/20/carton-jaune-pour-obama.html


                                L’attitude des républicains est pour moi la plus grande énigme. Puisqu’ils ont entre les mains le certificat de naissance kenyan, pourquoi ne le lâchent-ils pas ? Attendent-ils qu’il soit élu ? Même question pour Hillary, bien qu’elle ne blâme pas P. Berg elle ne dit rien à ce sujet.
                                Autre question, que fait en ce moment la Cour constitutionnelle ? Attend-t-elle aussi les résultats de l’élection avant de demander à Obama un éclaircissement sur son statut ?
                                Ou au contraire tout est déjà préparé pour enterrer cette histoire afin d’éviter la crise constitutionnelle ?
                                Un indice inquiétant est la récente nomination du général David Petraeus à la tête du commandement central Centcom. Petreus a écrit un ouvrage sur la guerre contre-insurrectionnelle et a appliqué ses méthodes en Irak. Est-ce un signe ?
                                http://fr.wikipedia.org/wiki/David_Petraeus

                                "C’est à l’accusé de prouver son innocence", la phrase fait référence à l’article 36 ( Rule 36 of the Federal Rules of Civil Procedure ) et j’ai donné un lien expliquant en détail de quoi il était question. Comme les liens ont été sabordés par je ne sais qui peu de temps après la mise en ligne de l’article, ma phrase ne veut plus dire grand chose et avec un peu de mauvaise foi on peut lui donner un sens inexact. Évidemment que le droit américain ne fonctionne pas sur le principe médiéval de l’ordalie !

                                Il n’empêche, et nous sortons légèrement du sujet, le droit américain donne l’avantage au plaignant contrairement au droit français. Cela provoque des dérives, je ne dis pas le contraire. Mais même en France il existe des situations où l’on est présumé coupable : celles où justement l’on doit justifier sa situation avec des papiers. En cela nous allons même plus loin que les Américains, puisque nous sommes sensés pouvoir montrer nos papiers à tout instant aux forces de l’ordre. Nous avons une carte d’identité prévue à cet effet, ce qui n’existe pas encore aux USA, d’où notre difficulté à admettre un cas de figure comme celui d’ Obama.


                              • Alain Presilard 1er novembre 2008 11:39

                                 Une tante de Barack Obama vit illégalement aux Etats-unis
                                AP | 01.11.2008 | 05:05
                                 La tante de Barack Obama, originaire du Kenya, vit dans un appartement public à Boston, alors qu’elle réside aux Etats-Unis illégalement depuis qu’un juge a rejeté sa demande d’asile il y a quatre ans, a appris Associated Press.

                                Zeituni Onyango, 56 ans, qui est mentionnée comme "Tatie Zeituni" dans les mémoires de Barack Obama, s’est vu refuser l’asile politique par un juge de l’immigration et aurait du quitter le pays.

                                Une personne informée du dossier mais que sa fonction n’autorise pas à en parler a communiqué ces informations vendredi soir à AP.

                                Une autre source officielle a confirmé que la tante de Barack Obama avait fait l’objet d’une procédure de retour au pays. Il s’agit d’une sanction administrative et non criminelle.

                                Par ailleurs, ce n’est pas une personne qu’Obama a mis en avant pendant sa campagne.

                                Une porte parole des services d’immigration, Kelly Nantel, a précisé que l’administration ne s’exprime pas sur ses motifs de refus de l’asile, mais une expulsion avant les élections de mardi supposerait une autorisation au moins au niveau de la direction régionale de l’immigration et des douanes. AP


                                • LeSurHumain LeSurHumain 4 novembre 2008 17:03

                                  La Cour suprême des États-Unis doit statuer sur l’inéligibilité de Barack Obama

                                  Les 9 et 12 septembre 2008, Maître Philip J. Berg, avocat à Lafayette Hill (Pennsylvanie) a délivré en nom propre une sommation au sénateur Barrack Hussein Obama et au Democratic National Committee (DNC) pour les enjoindre de prouver le lieu de naissance et la nationalité du candidat.

                                  À l’issue du délai légal, ni le sénateur Obama, ni le DNC n’ayant répondu, ils sont réputés en droit avoir « admis » les hypothèses de Me Berg.

                                  Selon Me Berg, le sénateur Obama n’est pas né le 4 août 1961 à l’hôpital Kapi’olani pour enfants d’Honolulu (Hawaï), mais au Coast Province Hospital de Mombosa (Kenya), alors territoire de la Couronne britannique. Après le remariage de son père avec une Indonésienne, Lolo Soetoro, et leur installation en Indonésie, en 1967, Barack Obama a obtenu la nationalité indonésienne. Il a été enregistré comme tel, sous le nom de Barry Soetoro, à l’école Saint-François d’Assise de Jakarta. À l’âge de 20 ans, il a effectué un voyage au Pakistan, alors interdit d’accès aux ressortissants états-uniens, et y est entré avec son passeport indonésien.
                                  Or l’article 11, section I, de la Constitution des États-Unis stipule que seuls les citoyens nés sur le territoire US sont éligibles à la présidence.

                                  Au regard du Code électoral US, le contrôle de l’éligibilité s’effectue a posteriori, rien n’interdit donc à M. Obama de se présenter au suffrage des États, même si son éventuelle élection doit être invalidée. La cause introduite par Philip J. Berg devant la Cour de Philadelphie a donc été rejetée par le juge R. Barclay Surrick de Pensylvannie, le 24 octobre. Le magistrat a considéré que la plainte du citoyen Berg n’est pas recevable, car il ne peut pas arguer d’un préjudice tant que Barack Obama n’est pas élu.

                                  Le greffier du juge Surrick a rejoint le cabinet Sidley, Austin, qui emploie l’épouse du sénateur Obama. Étrangement, la grosse du jugement (c’est-à-dire le document original) porte les signes d’une transmission par fax depuis un autre fuseau horaire, laissant supposer que le texte a été rédigé dans un autre État, puis transmis par fax et signé par le juge Surrick.

                                  Quoi qu’il en soit, estimant que le sénateur Obama et le DNC ont d’ores et déjà violé plusieurs dispositions du Code électoral, l’avocat a saisi la Cour suprême des États-Unis (Berg v. Obama, n° 08-cv-04083).

                                  Le Parti républicain s’est abstenu d’intenter la moindre procédure contre M. Obama de peur d’ouvrir une polémique en retour sur l’éligibilité de son propre candidat, John McCain. En effet ce dernier est né au Panama, dans la zone du Canal louée aux États-Unis. Cette zone bénéficie d’un privilège d’extra-territorialité, mais ne constitue pas pour autant un territoire des États-Unis.

                                  Me Philip J. Berg est membre de la conférence anti-impérialiste Axis for Peace.

                                  une petite recherche sur cette affaire sur google donne aujourd’hui 280.000 réponses  smiley


                                  • Cascabel Cascabel 5 novembre 2008 16:20

                                    Superbe précision, il est vrai que les arguties du juge sont incroyables et méritaient d’être reportées.

                                    Je tiens cependant à corriger deux coquilles,
                                    Tout d’abord ne pas confondre Lolo Soetoro avec Lolo Ferrari. C’est la mère qui s’est marié avec un Lolo et non le père avec une Lolo !
                                    Ensuite le droit du sol.
                                    Rien n’interdit dans les textes de loi à ce qu’un président des USA soit né à l’étranger du moment qu’il est "natural born citizen".

                                    Autrement, superbe intervention. Le procès intenté à l’administration Bush au sujet du 911 par P. Berg prouve qu’il n’a pas de connivence avec le parti républicain. Il s’agit bien d’une lutte pour défendre la Constitution, et donc l’ état de Droit.
                                    Personnellement je suis inquiet car plus le temps passe et plus les règles élémentaires de la démocratie sont bafouées par la ploutocratie. Tous les coups sont permis. Hier le 911, aujourd’hui le président global... et demain ?

                                    Yes they can, unfortunately.  smiley


                                  • Cascabel Cascabel 5 novembre 2008 17:05

                                    coquille, correction :

                                    "Superbe précision, il est vrai que les arguties du juge sont incroyables et méritaient d’être rapportées."


                                  • Nobody knows me Nobody knows me 5 novembre 2008 17:08

                                    Au regard du Code électoral US, le contrôle de l’éligibilité s’effectue a posteriori, rien n’interdit donc à M. Obama de se présenter au suffrage des États, même si son éventuelle élection doit être invalidée.

                                    Doit-on conclure que pour les électeurs américains, leur choix se limitait donc à 1 candidat et un seul sans le savoir ? C’est donc ça la démocratie la vraie ?
                                    Waouw ça fait rêver.
                                     smiley


                                  • Cascabel Cascabel 5 novembre 2008 20:43

                                    Y a-t-il un choix pour l’électeur ?
                                    Là est la question soulevée par l’affaire Obama.


                                  • SANDRO FERRETTI SANDRO 5 novembre 2008 18:24

                                    Bonjour,
                                    Pas de rapport avec l’article, mais votre pict m’intrigue. Ex-herpethologue à mes heures perdues, je ne peux que saluer ce crotalidé magnifique, quoique pour moi, le plus beau serpent reste le Bothrops Schlegelii, serpent venimeux arboricole du Costa -Rica, à la couleur jaune vif.
                                    Vous vous interessez aux serpents, ou c’est juste un symbole choisi au hasard pour évoquer l’effet neuro-toxique de vos interventions ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Cascabel

Cascabel
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès