• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > On attend vos soutiens...

On attend vos soutiens...

Il ne s’agit pas de signer une ixième pétition, ni d’appeler à rejoindre une manifestation, même si les indicateurs d’opinions évoquent une recrudescence de celles-ci en 2014, mais plutôt de s’interroger sur ces lingeries si féminines qui soutiennent les seins.

Le soutien-gorge, ce n’est pas une nouveauté, et les historiens affirment même qu’il existe depuis près de 2500 ans, même si à l’époque, il s’agissait plutôt des brassières faites de larges bandes enroulées autour du buste…assez éloignées du soutien gorge-actuel.

Plus tard, au Moyen-âge, il fut remplacé par un corset lacé dans le dos recouvrant un corsage appelé gourgandine, qui permettait de rehausser les seins au maximum, laissant parfois quasiment déborder les pointes des seins. lien

Vinrent les corsets, redoutables carcans qui devaient faire une taille fine à chacune…

C’est seulement dans les années 20 que les premiers soutiens-gorge firent leur apparition, même si des archéologues autrichiens ont découvert en juillet 2012 un soutien-gorge qu’ils ont daté comme étant du 15ème siècle.

Malgré tout, c’est à Mary Phelps, en 1913, que l’on devrait le premier véritable soutien-gorge, chaque sein se nichant dans un bonnet...d'où peut-être le mot "nichon". lien

La légende veut que Mary, en retard pour un rendez-vous, n’aurait pas eu le temps d’enfiler son corset, et aurait utilisé 2 mouchoirs, un ruban, et une épingle à nourrice en guise de soutien-gorge. lien

Ce qu’on sait moins, c’est qu’au Japon, les hommes sont de plus en plus nombreux à porter un soutien-gorge…et Fukushima n’y est pour rien. lien

Depuis, les soutiens-gorge se sont déclinés de mille manières, de l’armé, au désarmant, en passant par les balconnets et les dentelles… mais aujourd’hui, des scientifiques s’interrogent sérieusement sur l’utilité de cet accessoire vestimentaire, le suspectant d’affaiblir les muscles des poitrines féminines, alors qu’ils sont censés les soutenir.

Ils se basent sur plusieurs témoignages et études qui laissent apparaître que les seins non soutenus gardent une bien meilleure tenue que ceux qui, dès leur plus jeune âge, font appel au soutien gorge.

En se privant de soutien-gorge, les seins trouveraient-ils une éternelle jeunesse ? Soutenir serait synonyme d’affaiblir ?

La promotion des soutiens-gorge n’est-elle pas seulement portée par des ambitions économiques ?

En tout cas des scientifiques se sont penchés sur la question, tels par exemple Jean-Denis Rouillon et Olivier Roussel, de l’Université de Franche-Comté, et de la faculté de médecine et de pharmacie de Besançon.

Ils ont suivi l’évolution de la poitrine de près de 320 femmes qui ne portaient pas de soutien gorge, et dans une étude qu’ils ont mené pendant une quinzaine d’années, ils ont finalement conclu qu’au lieu d’éviter le relâchement cutané, et de soulager le mal de dos, le port du soutien gorge provoquait exactement le contraire. lien

L’une des femmes participant à l’enquête a déclaré : « on respire mieux, on se tient plus droite, et on a moins de douleurs au niveau du dos  ». lien

Mais, si ces chercheurs reconnaissent que le groupe de femmes étudié n’était pas représentatif de la population générale, ils valident l’hypothèse que le soutien gorge est un faux besoin : « médicalement, physiologiquement, anatomiquement, le sein ne tire pas bénéfice d’être privé de la pesanteur, car dans ce cas, les tissus de soutien ne vont pas se développer et même, ils vont s’étioler et le sein va progressivement se dégrader ». lien

Les observations faites sur les poitrines des jeunes filles font apparaitre que le port du soutien gorge, lors du développement de la poitrine, provoquent au contraire la chute de celle-ci.

Une autre étude menée en 2003 par Laetitia Pierrot et Jean-Denis Rouillon, portant sur 33 jeunes sportives de 18 à 25 ans a fait apparaitre que l’arrêt total du port du soutien gorge permettait une meilleure fermeté du sein et un développement des muscles avoisinants les seins. lien

Les chercheurs sont allés jusqu’à mesurer les mouvements que font les seins des poitrines de nos sportives, faisant apparaitre que, lors de leurs pratiques, la poitrine parcourt 6 cm de haut en bas, et 9 cm de gauche a droite. lien

Or ces mouvements sont réduits de 70% lorsqu’il y a port de soutien gorge.

En 2009, Olivier Roussel et Jean-Denis Rouillon ont publié une autre étude médicale portant sur 50 sportives volontaires faisant apparaitre qu’au début, 42% de celles-ci ressentaient un inconfort, mais ce sentiment avait disparu 3 mois après, et au bout de 3 ans, aucune d’entre-elles n’étaient gênées par l’absence de soutien-gorge. lien

L’étude concluait que ne jamais porter de soutien gorge donnait une poitrine naturellement plus ferme, et plus haute, contrairement aux idées reçues. lien

A l’instar de la « liberté guidant le peuple », le célèbre tableau de d’Eugène Delacroix, avec son héroïne, largement dépoitraillée, (lien) les Femens, la poitrine libre et provocante, n’aiment pas non plus le soutien-gorge, à l’image d’Inna Shevchenko qui, le 19 décembre dernier, a retiré son tee-shirt place St Pierre pour protester contre la condamnation de l’avortement par l’Eglise catholique. lien

Mais revenons à nos soutiens-gorge.

Selon d’autres études, les femmes qui n’en mettent pas se sentent moins stressées et constatent une amélioration sur la vitalité de leur peau. lien

Certains vont encore plus loin affirmant qu’un soutien-gorge trop serré pourrait provoquer un cancer du sein.

Quand l’on sait que chaque année 48 000 françaises sont victimes d’un cancer du sein et qu’en 201212 0000 d’entre-elles ont trouvé la mort, on peut légitimement s’inquiéter. lien

La première étude sur le sujet remonte à 1930, et les chiffres avancés par les scientifiques sont les suivants : 3 femmes sur 4 qui ont un cancer du sein portent régulièrement un soutien-gorge, mais contre 1 femme sur 168 chez celles qui n’en portent pas du tout.

Le risque serait donc multiplié par 125.

L’explication des chercheurs est la suivante : un soutien-gorge trop serré compresserait les ganglions et canaux lymphatiques, empêchant l’élimination des toxines, ce qui, avec le temps provoquerait l’apparition de kystes, de fibroses et finalement de tumeurs.  lien

D’autre part, ce tissu comprimant les seins fait augmenter la température de ceux-ci, des études ayant également fait le lien entre cancer du sein et chaleur.

C’est ce qu’ont confirmé les docteurs Anna Maria Clement et Brian R.Clement dans un livre récent : « ces vêtements qui nous tuent » (Guy Trédaniel éditeur-2012)  lien

Les soutiens-gorge de style « push up », destinés à remonter la poitrine seraient les plus dangereux, puisqu’ils empêcheraient le drainage lymphatique. lien

Une adepte des seins libres a trouvé 10 raisons pour ne plus porter de soutien-gorge, et elles sont sur ce lien.

Au-delà de ce débat, il n’est pas inintéressant de s’interroger sur les règles radicales islamistes qui voudraient que les femmes portant un soutien-gorge soient punies, des islamistes affirmant que « la poitrine d’une femme doit être ferme naturellement, ou bien plate ».

Des islamistes somaliens du groupe Al Chabaab vont plus loin, estimant que le port du soutien-gorge est contraire à l’enseignement de l’islam, car il constitue selon eux une tromperie, et Halima, une habitante de Mogadiscio a confirmé que ces filles ont été fouettées pour avoir porté un soutien-gorge. lien

C’est « courrier international » qui dans un article paru en novembre 2009 affirme qu’en Somalie, le tchador se porte seins nus, sous peine de coup de fouets, et que les Chebab somaliens ont banni le port du soutien-gorge.

Ils ont décrété que ce sous-vêtement était anti-islamique, impur et offensant.

Pour ces intégristes, le soutien gorge trompe sur l’état naturel des seins, accentue les formes féminines et suscite des désirs sexuels.

« Les Chebab ont multiplié les points de contrôle, exigeant des femmes soupçonnées qu’elles sautent ou bougent le torse ». lien

A Mogadiscio, il existe même des contrôleurs qui vérifient si ces règles sont bien observées. lien

Ceci dit, d’autres islamistes affirment qu’il s’agit là d’une mauvaise interprétation des lois coraniques, alors que pour d’autres, d’après la Fatwa n° 6445 « il n’est pas permis de se montrer avec (un soutien gorge) devant des hommes étrangers pour elle ». lien

Quand l’on sait qu’il existe plus de 120 traductions du Coran, il y a effectivement matière à débat. lien

Pour se faire une idée du contenu de celui-ci, on peut se rendre sur ce forum.

Comme dit mon vieil ami africain : « le borgne n’a qu’un œil mais il pleure quand même  ».

L’image illustrant l’article vient de libertasoccidentalis.org

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 10 janvier 2014 10:00

    Bonjour Olivier,
    Pourquoi cacher ce que la nature a si joliment créé ? Ces adorables courbes formant un merveilleux paysage sur cet étrange pays qu’est la femme. De vallon en colline, l’homme éternel voyageur n’a cessé de l’enfance à l’âge adulte y reposer sa tête les jours de doute et de trouble. Source nourricière de l’enfant et objet d’émerveillement chez l’adolescent, les seins sont des saints qu’il faut aimer, respecter et admirer. Par pitié, Messieurs les intégristes cessez de vouloir tout voiler sinon, que restera t-il au vent à caresser ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 14:19

      Gabriel

      c’est aussi exactement mon sentiment.
      mais avons nous la délicatesse du vent lorsqu’il s’agit de caresser ?
       smiley

    • gaijin gaijin 10 janvier 2014 10:53

      salut olivier
      « Certains vont encore plus loin affirmant qu’un soutien-gorge trop serré pourrait provoquer un cancer du sein. »
      tout a fait et j’ en fait partie c’est a minima un cofacteur aggravant ( le cancer est presque toujours multifactoriel ) ........le soutien gorge doit être parfaitement adapté a la personne ce qui n’est jamais le cas dans le « tout venant » et se traduit par un machin trop serré qui cisaille les chairs.


      • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 14:21

        salut gaijin

        la prochaine révolution industrielle devra donc mettre ça au programme.
         smiley
        ça peut paraitre abscon... c’est une référence à un article que je proposerais bientot.
        décoiffant.

      • Pillippe Stephan Uraniumk 10 janvier 2014 11:36

        Me Cabanel
        j’ai perdu un temps fou à comprendre comment on enlevait ce truc.
        existe t’ il des modèles que l’on peut arracher ?


        • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 14:22

          Uraniumk

          avec des scratch ?
          a mon avis, ça doit exister...
          mais faudrait enquêter.
           smiley

        • gaijin gaijin 10 janvier 2014 11:43

          autre élément mutilant de la panoplie féminine : les chaussures
          ces ravissants machins portés le plus petit possible sont absolument contraires a toutes les fonctions du pied .........
          et je ne parle même pas des talons et de leurs répercussions sur l’ensemble de la posture .....

          si j’étais ministre de la santé ma première action serait d’interdire le port du soutien gorge et les chaussures mutilantes ......
          la bonne chaussure c’est la chaussure plate portée une pointure au dessus pour que les orteils soient libres ....


          • Pillippe Stephan Uraniumk 10 janvier 2014 12:31

            Gaijin
            pour les slips il faut prendre 2 tailles aux dessus pour
            que la testicule ballotte et se fortifie.
            La braguette ouverte permet aussi une meuilleur ventilation


          • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 14:23

            gaijin

            ministre ?
            soyons audacieux !
            gaijin président ! gaijin président
             smiley

          • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 14:24

            Uranium

            la braguette ouverte ?
            mais que deviennent les quenelles ?
            oups !


          • gaijin gaijin 10 janvier 2014 15:02

            olivier
            merci de ta voix ( ça en fait au moins une et comme je suis abstentionniste il y a de grandes chances pour qu’il n’y en ai pas deux )
            les slips ça ne sert a rien .....


          • jako jako 10 janvier 2014 12:07

            Tétonant votre article Olivier, ne pas oublier que les vêtements et surtout sous-vêtements des femmes sont élaborés par des hommes (sauf rares exceptions) j’ai déja lu que le SG pouvait être à l’origine ou faciliterais le cancer de la poitrine qui va devenir presque la règle pour nos malheureuses compagnes. Un véritable carnage en ce moment et avec issue fatale.


            • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 14:25

              jako

              au sujet du cancer, c’est expliqué en détail dans l’article, 
              avec études à l’appui...
              et sources, liens et compagnie

            • jako jako 10 janvier 2014 15:25

              Oui je crois bien que c’est par ce livre que j’ai appris cela, il est passé dans une bonne émission sur la rtbf. Merci à vous


            • Pillippe Stephan Uraniumk 10 janvier 2014 12:34

              Article insoutenable


              • cevennevive cevennevive 10 janvier 2014 13:44

                Bonjour Messieurs,


                Je confirme, le soutien-gorge est inconfortable, étouffant et rigide. Surtout ceux qui sont en dentelle de nylon avec toutes sortes d’élastiques. Quant aux « push up » je me demande comment mes compagnes peuvent supporter ce carcan...

                Laissons libres les seins (sans dentelle ni élastique), les jambes (sans collants de nylon s’il vous plaît) les fesses (sans slip Brésilien qui scient les chairs) etc. Et surtout les pensées, les opinions et les états d’âme dont certains voudraient « orienter » le chemin... Mais cela, est une autre histoire.

                Un joli petit sein libre sous un tee shirt est bien plus mignon. Quant à l’âge qui accentue la loi sur la gravité, une brassière de coton fait très bien l’affaire.

                Et cabanel sera d’accord avec moi : le coton ! Le coton, qui est de plus en plus rare de nos jours, remplacé par je ne sais quelle fibre électrostatique, malodorante et inconfortable.

                Cabanel, votre sujet est récréatif et rafraîchissant de nos jours. Merci et salut !



                • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 14:27

                  cevennevive

                  bien sur... le coton, c’est génial.
                  de toutes façons je suis allergique au synthétique.
                  ça me met des boutons.
                  de quoi ouvrir un magasin de mercerie... pour remplacer les soutiens gorge invendus.
                   smiley

                • BOBW BOBW 10 janvier 2014 21:28

                  Bravo cevennevive et Olivier ,à ce sujet ,les opposants à ce put... de projet d’aérodrome de N.D des Landes soutenu par le lobby du bétonnage VINCI devraient faire des manifs avec les seins nus, ce qui leur redonnerait un beau tonus vivifiant ! smiley


                • cevennevive cevennevive 11 janvier 2014 09:19

                  Les seins et les fesses ! C’est très beau aussi les fesses. Il suffirait de coller une feuille de vigne sur le sexe pour ne pas risquer un procès.


                • Xenozoid Xenozoid 10 janvier 2014 14:26

                  merci pour l’humour Olivier,ca va prendre du temps


                  • LE CHAT LE CHAT 10 janvier 2014 14:30

                    article qui donne de la légereté ! smiley
                    mon épouse y a renoncé depuis plus d’un an et s’en porte très bien !


                    • Loatse Loatse 10 janvier 2014 14:33

                      La force à laquelle est soumis un corps en raison de la pesanteur est appelée poids de ce corps et est directement reliée à la pesanteur par sa masse ; son unité de mesure est le newton, comme pour toute force. Cette force permet de définir la notion de verticalité : on observe qu’en un lieu donné tous les corps libres tombent en direction du sol suivant la même direction appelée verticale du lieu...

                      FEMMES ; UNISSONS NOUS POUR SAUVER NOS BALEINES !  smiley


                      • gaijin gaijin 10 janvier 2014 15:04

                        il y a des trucs vachement utiles qui s’ appellent des muscles .......


                      • cevennevive cevennevive 10 janvier 2014 15:14

                        Bonjour Loatse,


                        Je veux, avec vous, sauver les baleines.

                        Mais ce n’est plus pour leur fanons qu’elles sont tuées car les corsets n’existent plus, et les baleines de soutien-gorge sont en plastique.

                        (Pour ceux qui ne le sauraient pas : les petits articles rigides qui maintenaient les corsets étaient faits de fanons de cétacés, très souples et rigides. C’est pour cela que l’on nomme ces objets des « baleines ».)

                        Et puis, Loatse, laissons « tomber » dans tous les sens du terme (propre ou figuré). C’est bien plus confortable.

                        Salut.

                      • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 15:31

                        Loatse

                        c’est ce que l’autre appelait le « redressement productif » ?
                         smiley

                      • marmor 10 janvier 2014 14:37

                        La France a bien besoin d’un soutien... gorge, car en son sein, plus de lait, plus d’amour.. Que le sein tranché de l’amazone Valls-kirienne, pour mieux bander son arc et transpercer les libertés, trancher la gorge et la parole. La France donne le sein à un serpent venimeux...A l’instar de la louve, ou Lupa (prostituée ) elle nourrit ces hommes de « gauche » qui ont fait publiquement allégeance à l’une des nations les plus extrêmistes, et à la doctrine de leurs représentants. Le sein de la France se révève bien nourricier pour les vautours.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 15:47

                          marmor

                          pas mieux !
                          je partage et remercie.
                           smiley

                        • ddacoudre ddacoudre 10 janvier 2014 15:11

                          bonjour olivier

                          amusant je ne te dis pas au balancement auquel j’ai pensé, ce serait drôle de tel soutient. smiley

                          cordialement.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 15:32

                            oui dd

                            je pense que nous avons pensé au même.
                            un balancement pour punir ceux qui ne font pas le poids.
                             smiley

                          • Vipère Vipère 10 janvier 2014 15:46
                            Bonjour à tous

                            Parler chiffons est la meilleure manière d’ esquiver la politique, le temps d’un billet tout au moins ! Il ne viendrait à nul esprit libre et respectueux du droit au babillage féminin de censurer un débat aussi innocent et futile que tout ce qui tourne autour de la dentelle et des rubans de soie dont raffolent les femmes écervelées ou pas. 

                            A part peu être Madame THATCHER soumise à un défi quasi insoluble, soutenir la droite, rien que la droite, et de réprimer tout ce qui dépasse à gauche,. Comment a-t-elle évité le balotage durant toute sa gouvernance ? Un mystère !

                            Un mystère qui ne travaille pas la Reine d’Angleterre et sa royale descendance, pas plus que les archéologues qui préfère très nettement les momies egyptiennes, à la vieille chouette anglaise.

                            Les dessous chics et de surcroît féminins sont inoffensifs et ne sauraient cacher des indésirables dans ses bonnets de dentelles, d’abominables petits dictateurs de Droite ou de Gauche. Le domaine est un sanctuaire sacré réservé à l’expression féminine et à ses débordements, un bastion où le droit d’asile n’est pas reconnu aux tortionnaires à élastiques et agrafes.



                            • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 18:13

                              Vipère

                              j’avais envie d’un peu de fraîcheur... entre les amours hollandaises, et les quenelles mbala mbala, largement couvertes par de nombreux rédacteurs, je ne regrette pas mon choix,
                              et je me demande si le fait de proposer à des milliers de femmes d’échapper à un cancer reste une bonne nouvelle...
                              non ?
                              en tout cas, dassault protégé par des sénateurs socialistes... l’humour censuré...on ne peut dire que cette présidence soit porteuse d’espoir.
                               smiley

                            • COVADONGA722 COVADONGA722 10 janvier 2014 17:55


                               Tes deux seins sont comme deux faons

                               Comme les jumeaux d’une gazelle,

                               qui paissent au milieu des lis



                              cantique des cantiques chant 4/5


                              Asinus : ne varietur 


                              • olivier cabanel olivier cabanel 10 janvier 2014 18:15

                                cova

                                un des plus lyrique passage de la bible... il faut le lire entièrement...ça vaut le détour.

                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 10 janvier 2014 18:10

                                Vu qu’il n’est pas là ...
                                Cabanel , vous allez de pis en pis !
                                Aita le Taxi .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès