• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > Paris, la Tour Eiffel se déplace, mais où sera-t-elle dans cent ans (...)

Paris, la Tour Eiffel se déplace, mais où sera-t-elle dans cent ans ?

Célèbre dans le monde, ce monument incontournable de la capitale française semble immobile et pourtant, celle-ci se déplace quotidiennement à une vitesse prodigieuse !

 

L’immobilisme de la Tour n’est qu’une illusion d’optique.

La Tour Eiffel, du haut de ses trois cents mètres et de ces quelques milliers de tonnes d’acier qui compose celle-ci, semble immobile à nos yeux de touristes ébahis ou au travers du ragard des voisins habitués à voir cette Tour métallique. Néanmoins, une telle structure en acier a besoin d’élasticité pour ne pas céder sous son propre poids, une élasticité nécessaire pour ne pas céder sous le poids des milliers de visiteurs et pour résister à la force des vents. La Tour vibre et ondule légèrement, ce phénomène n’est pas perceptible à l’œil nu. Il est presque impossible de ressentir les micros tremblements provoqués par la circulation locale, ainsi que les vibrations de la Terre qui font osciller la Tour quotidiennement. Voici un exemple, afin de matérialiser ce phénomène : lorsque nous sommes sur un pont dont la structure est en acier et que celui-ci est traversé par un camion, nous ressentons les ondulations provoquées par le déplacement de ce poids lourd. Ce phénomène d’ondulation se produit également sur la Tour, d’ailleurs, le sommet de la Tour ondule d’environs un mètre, lorsque le vent est très fort. Sans cette ondulation, les rivets et les boulons céderaient sous la pression des forces exercées par ces vibrations et la puissance des vents.

Un jour, Paris ne sera plus à Paris !

La Tour s’est déplacée d’un mètre et peut-être d’un plus que ça depuis un siècle. Une fois de plus, l’immobilisme de cette gigantesque structure métallique n’est qu’une illusion d’optique. Sous paris, les couches terrestres sont en mouvement comme partout ailleurs sur Terre, à raison d’un à cinq mètres par siècle, les continents se déplacent sur notre planète, de ce fait, nous pouvons affirmer que la Tour Eiffel a parcouru plusieurs mètres depuis sa création. Paris et la Tour ne seront plus à Paris un jour, du moins, c’est, ce que nous disent les balises GPS dans l’historique des déplacements.

La vitesse est limitée à 50 km/h.

L’immobilisme de la Tour Eiffel n’est qu’une illusion d’optique, vous dis-je, et nous allons tenter de la suivre. Mine de rien, la Tour se déplace plus vite que la vitesse moyenne d’un piéton, disons que celle-ci est évaluée aux environs de 5 km/h. Elle ne respecte pas les zones 30 km/h à proximité des écoles, elle ne respecte pas non plus les limitations de vitesse de 50 km/h en agglomération, la Tour serait flashée sur le périphérique à plus de 130 km/h. La Tour, dans son immobilisme apparent, dépasse les voitures les plus puissantes du monde. Cette gigantesque Tour se déplace à une vitesse supérieure à celle du son, c’est-à-dire, à plus de 300 mètres par seconde. C’est incroyable, mais vrai ! La Tour parcourt 930 millions de kilomètres par an à une vitesse moyenne de 106.000 km/h. Vous avez certainement fait le rapprochement, en 365 jours, 6 heures et neuf minutes, la Tour Eiffel et la Terre auront fait ce que l’on nomme une révolution au Tour du soleil. L’immobilisme de la Tour Eiffel n'est qu'une illusion d’optique.

Foutaise ! direz-vous, la Tour Eiffel est immobile !

Que se passerait-il, si, d’un coup de baguette magique, nous avions la possibilité de figer la Tour Eiffel dans le temps et l’espace. Premièrement, elle serait désintégrée instantanément, l’acier ne serait plus de l’acier, puisque celui-ci serait privé des forces de masses et du mouvement de l’espace. Les atomes composant la structure de l’acier se détacheraient les uns après les autres. Disons qu’il soit possible d’éviter la désintégration structurelle des atomes. Visuellement, pour nous, simples spectateurs se trouvant aux pieds de la Tour, il suffirait d’une fraction de seconde pour voir disparaître la Tour du paysage parisien. Si nous étions à bord de la Tour Eiffel à cet instant précis, se trouver assis sur un siège au milieu d’une autoroute à l’heure de pointe serait beaucoup plus rassurant et moins effrayant ! Rappelez-vous, la terre se déplace à la vitesse de 106,000 km/h autour du soleil et celui-ci se déplace à la vitesse prodigieuse de 217 kilomètres par seconde autour du noyau de la galaxie. Je vous laisse la liberté d’estimer la vitesse de déplacement de la galaxie dans l’univers. Après avoir évité les planètes et les étoiles voisines défilant à toute allure devant nous comme les phares des voitures roulant à sens inverse sur une autoroute en pleine nuit, la Tour Eiffel quitterait les frontières de notre galaxie. Cela se passerait en moins de temps qu’il faudrait pour écrire cette phrase. Plus surprenant encore, en étant figée dans l’espace-temps, la Tour pulvériserait les records de vitesse en dépassant allégrement la vitesse de la lumière. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’immobilisme n’est qu’une illusion d’optique pour nous, simple spectateur dubitatif. Notre mouvement dans l’espace et les forces de masse que cela engendre sont nécessaires à notre existence, sans cela, nous ne serions qu’une soupe d’atomes dans l’infini de l’espace.

Il est temps pour vous de reprendre une activité normale.

Après avoir vécu un tel voyage à bord de la Tour Eiffel, je ne suis même pas décoiffé et je n’ai même pas eu peur de la vitesse. Si par le meilleur des hasards, vous lisez cet article du haut de la Tour Eiffel, sachez que depuis le début de votre lecture, la Tour et vous, venez de parcourir quelques milliards de kilomètres au travers de l’univers. Tout cela semble irréel, toutefois, c’est une réalité déconcertante. Si, par un autre merveilleux hasard, vous vous retrouvez immobilisé dans les embouteillages du périphérique parisien ou sur l’autoroute des vacances, dites-vous que ce n’est qu’une illusion d’optique. Si vous étiez réellement immobile sur cette voie de circulation, même les radars automatiques seraient incapables d’estimer votre vitesse de déplacement. Cela dit, il est donc inutile de dépasser les limitations de vitesse pour espérer rattraper le temps perdu et mettre en danger votre vie ainsi que celle des autres usagés de la route. En vérité, votre véhicule puissant fait figure d’escargot très lent, comparé à la vitesse moyenne de déplacement de la Tour Eiffel dans l’Univers.


Moyenne des avis sur cet article :  1.69/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 7 avril 2015 10:35

    Les plaques tectoniques bougent...et donc ce qui est dessus également...élémentaire mon cher Watson...


    • rocla+ rocla+ 7 avril 2015 10:41

      Et elle bouge encore bien plus pendant les grandes marées quand

      tout le monde rigole .

      Mais là où elle bouge le plus c’ est pendant les quinoxes .

      • rocla+ rocla+ 7 avril 2015 10:54

        Par contre , ce qui est étonnant c’ est que pendant la rotation de la 

        terre la Tour Eiffel ne se détache de ses racines et s’ envole tirée
        par l’ attraction terrestre dans le sens contraire d’ une motte de beurre 
        dans une sole meunière .

        • boris boris 7 avril 2015 19:20

          @rocla+ la quiche humaine.


        • hunter hunter 7 avril 2015 13:07

           « 

           »Paris, la Tour Eiffel se déplace, mais où sera-t-elle dans cent ans ? « 

          Elle aura été vendue et démontée, et remontée au Qatar où en Chine, comme ça la dette abyssale sera un peu remboursée !

          Après viendront le Louvre, Versailles et d’autres :c’est pour ça que les banksters continuent à prêter du fric à la France, le pays est solvable, même si peuplée de plus en plus de »sans-dents" eux devenus insolvables !

          Merci qui ? Merci Sarko et Hollande !

          Adishatz

          H/


          • Cicciolina :— Cicciolina :— 7 avril 2015 16:26

            http://youtu.be/yRiQTuGqJxs

            J’en ai fait des kilomètres ...

            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 avril 2015 16:33

              Vous voulez juste faire la pub à la charpente métallique construite grâce aux muscles des indigènes africains lors de l’exposition universelle au XIX siècle ! C’est en effet un « symbole incontournable » de l’histoire de la France.

              Normalement les Afro-asiatiques d’aujourd’hui ne devraient pas payer leurs tickets pour escalader cette charpente ! Faudrait y consacrer une séance à l’Assemblée nationale.


              • Montdragon Montdragon 7 avril 2015 18:42

                @Mohammed MADJOUR
                De l’acier de Lorraine, un monument érigé à la force des bras des ouvriers locaux, payés convenablement, tout comme les grands monuments de ce pays..même les HLM là-dis-donc, contrairement aux fables modernes.

                Taqqyia ou malhonnêteté M.Madjour ?


              • OMAR 7 avril 2015 19:50

                Omar21

                @Montdragon
                             Arrêtez de cracher du feu sur le soleil....

                Primo : La Tour Effeil est faite avec du fer puddlé et non de l’acier.

                Secundo :
                 Et si effectivement, tout le fer puddlé de la tour Eiffel a été produit dans les ateliers de Dupont et Fould de Pompey, en Lorraine, le minerai a été importé d’Algérie, extrait par les indigènes des mines du Zaccar et Rouina .

                Tertio  : Lors de sa construction, sur le chantier, le nombre d’ouvriers  ne dépassera jamais les 250.
                C’est que, en fait, une grande partie du travail est fait en amont, dans les usines des entreprises Eiffel à Levallois-Perret et je vous laisse imaginer l’origine et la diversité de ces ouvriers dont un italien sera , malheureusement, le seul mort accidentel, lié à la construction du monument.

                .Alors, le dragon, au lieu de jouer au petit soldat, faites plutôt le rat de bibliothèque :


              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 avril 2015 10:24

                @Montdragon

                Lisez mas fiche en haut à droite de ma page :

                Quand on est au service de la Vérité et de la Justice, on ne peut pas être contredit ni par l’un ni par la multitude !


              • TicTac TicTac 8 avril 2015 11:16

                @Mohammed MADJOUR

                Décidément, il se cache de la revendication partout.
                Pitoyable.

              • rocla+ rocla+ 7 avril 2015 18:50

                d’ une la Tour Eiffel  devrait s’ appeler Tour Maurice Koechlin du 

                nom de son inventeur .

                d’ eux il y eut 1 seul mort pendant l’ érection de la tour , un Italien . 

                • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 2015 00:18

                  @rocla+
                  il y eut 1 seul mort pendant l’ érection
                  Mourir pendant une érection c’est l’épectase.


                • robert 10 avril 2015 20:04

                  et encore un nartik n’importe koa.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès